Lectra enrichit son offre Furniture On Demand avec Valia et les équipements de découpe Vector pour accélérer la transition vers l’Industrie 4.0
des acteurs de l’ameublement

Cette nouvelle offre permet de digitaliser la préparation, la planification et la fabrication afin d’optimiser les flux de production à la demande et de réduire les consommations de matière.
 

Lectra facilite la transformation des acteurs de la mode, de l’automobile et de l’ameublement en leur fournissant des solutions technologiques qui accélèrent leur passage à l’Industrie 4.0. Le Groupe annonce le lancement de son offre enrichie Furniture On Demand by Lectra. Cette solution automatise, rationalise et donne une visibilité totale sur la production à la demande – unitaire et de série – de produits d’ameublement, permettant ainsi de mettre en place des fabrications plus intelligentes et plus durables. Le Groupe lance en parallèle une nouvelle génération intelligente et connectée d’équipements de découpe pour l’ameublement, les VectorFurniture Q2 et VectorFurniture iX2.

L'ameublement se caractérise par des savoir-faire rares et des processus complexes. Depuis plusieurs années, ce secteur fait face à une demande croissante de personnalisation, impliquant des choix variés de formes, de couleurs et de tissus. Pour y répondre, les fabricants de meubles doivent parvenir à produire à la demande, et ce de manière rapide, rentable et durable.

Dès 2018, Lectra a joué un rôle de précurseur en lançant son offre Furniture On Demand by Lectra pour leur permettre d’automatiser leurs productions à la demande, facilitant ainsi la production de petites séries à la même cadence que la production de masse et favorisant les économies de matériaux.

« Aujourd’hui, nous continuons d’innover en enrichissant cette solution avec Valia, notre plateforme digitale de préparation et de planification de la production de meubles rembourrés », explique Maximilien Abadie, Chief Strategy Officer and Chief Product Officer chez Lectra. « Furniture On Demand by Lectra connecte tous les composants de la salle de coupe et facilite le traitement des commandes et l'exploitation des données de production. Nos clients disposent ainsi d’atouts supplémentaires pour optimiser les flux de fabrication automatisés et les consommations de matière sur leurs différentes lignes de production. Avec cette nouvelle offre, ils s’engagent pleinement dans l’Industrie 4.0 et bénéficient ainsi d’un avantage compétitif notable, offrant de nouveaux relais de croissance pour une production plus durable ».

Une interopérabilité accrue et un impact environnemental réduit grâce à l’intelligence des données

Hébergée dans le Cloud, la plateforme digitale Valia se connecte aux équipements Lectra de la salle de coupe, mais également en amont au système ERP1 du client, lui permettant de recevoir, d’optimiser automatiquement le traitement des commandes et de les envoyer vers la salle de coupe, sans intervention humaine. Cette digitalisation, exploitant les données en temps réel, automatise et simplifie chaque étape de la découpe de tissu, de la préparation à l’exécution, en passant par la planification.

La plateforme Valia permet d’intégrer les règles de production connues de quelques rares experts au sein de la salle de coupe afin de sécuriser les opérations, de standardiser les pratiques, de mixer et d’allouer automatiquement les ordres de coupes au bon équipement pour optimiser les gains matière.

La gestion automatisée de Valia offre aux fabricants de meubles rembourrés la possibilité de visualiser les différents processus de la salle de coupe pour identifier les ajustements nécessaires, de remonter les alertes et de prendre des décisions instantanées pour améliorer la performance de la salle de coupe et ainsi optimiser leur production à la demande.

Une nouvelle génération d’équipements de découpe connectés et écoresponsables

Conjointement à sa nouvelle offre Furniture On Demand by Lectra, Lectra lance la nouvelle génération de découpeurs tissus, les VectorFurniture Q2 et VectorFurniture iX2. Ces nouveaux équipements sont spécialement adaptés pour assurer rapidement et facilement le passage d’une production de petits volumes à des volumes de commandes plus significatifs, tout en améliorant la qualité de découpe.

Les VectorFurniture Q2 et VectorFurniture iX2 disposent d’un haut niveau de connectivité grâce à de nombreux capteurs intégrés qui les rend pleinement compatibles avec l’Industrie 4.0. Grâce à l’intelligence des données et à une meilleure connectivité, les industriels ont à leur disposition toutes les données nécessaires pour accroître l’efficience de leurs processus, gagner en productivité, améliorer la qualité de leurs produits et mieux faire face aux enjeux de demain.

Eco-conçus, ces équipements consomment 30% à 40% d'énergie en moins que la génération précédente, déjà réputée pour ses performances énergétiques, pour une efficience supérieure. Ils sont plus compacts et plus légers de 200 kilogrammes, améliorant significativement leur impact environnemental pendant leur production, leur transport et leur utilisation.

L’ergonomie et la protection des opérateurs, au cœur des préoccupations de Lectra, ont été entièrement repensées avec l’intégration de radars de détection de mouvements, la réduction du niveau sonore de l’équipement et l’introduction de nouveaux standards au sein des cartes électroniques.

1 Système ERP : Enterprise resource planning, un système de gestion intégré qui regroupe plusieurs applications pour gérer les activités opérationnelles et administratives d'une entreprise.

 

Lectra lance l’Observatoire des innovations et des transformations des marchés de la mode, de l’ameublement et de l’automobile

Créé à l’occasion des 50 ans du groupe, cet Observatoire Lectra rend dès à présent public son premier livre blanc : « L’avènement de l’Industrie 4.0 dope l’efficacité de la production industrielle »

Leader des solutions technologiques accélérant le passage à l’industrie 4.0 des acteurs de la mode, de l’ameublement et de l’automobile, Lectra annonce à l’occasion de l’année de son cinquantième anniversaire le lancement de son Observatoire. Il focalisera ses travaux sur les innovations et les mutations des marchés de la mode, de l’ameublement et de l’automobile, afin d’aider les acteurs de ces secteurs à s’informer et leur permettre de s’adapter aux nouvelles opportunités. Le premier livre blanc de l’Observatoire Lectra, consacré à l’avènement de l’industrie 4.0, est d’ores-et-déjà disponible en ligne.

Un observatoire pour alimenter et enrichir la réflexion collective

Célébrant son cinquantième anniversaire cette année, Lectra est un partenaire stratégique des acteurs de la mode, de l’automobile et de l’ameublement. Le Groupe leur fournit des logiciels, des équipements de découpe du tissu et du cuir notamment, des solutions de gestion des données et des services associés.

« Notre rôle est d’accompagner la transformation digitale de nos clients en les aidant à bénéficier de nouvelles opportunités de croissance, pour contribuer à leur succès, grâce à nos solutions d’intelligence industrielle » explique Maria Modroño, Chief Marketing & Communications Officer de Lectra.

Elle poursuit : « Alors que les innovations technologiques s’accélèrent et qu’il est devenu essentiel d’intégrer les enjeux de la RSE dans nos stratégies d’entreprises, nos clients et nous-mêmes devons plus que jamais identifier et décrypter - voire anticiper - les changements en cours et à venir. Nous devons croiser les regards sur les tendances de fond qui impactent nos activités et nos modèles de création de valeur. La création de l’Observatoire Lectra traduit notre volonté de contribuer à cette nécessaire réflexion collective ».

Les travaux de l’Observatoire Lectra vont prioritairement porter sur les innovations technologiques et industrielles, ainsi que sur les transformations économiques, sociales et environnementales des marchés de la mode, de l’ameublement et de l’automobile. Ces travaux pourront être menés en interaction avec des experts externes, en veillant à privilégier une approche internationale. Ils seront gracieusement rendus accessibles à tous, afin de favoriser les échanges et l’émergence de nouvelles opportunités de collaborations.

Publication d’un premier livre blanc consacré à l’impact de l’industrie 4.0

Le premier livre blanc de l’Observatoire Lectra est d’ores-et-déjà disponible en ligne. Intitulé L’avènement de l’industrie 4.0 dope l’efficacité de la production industrielle, il est le fruit de plusieurs mois de travail et d’échanges avec différents experts. Les entreprises Porsche Consulting, Tesca, Leisure Creations et Valerius Texteis, y partagent leur vision des grandes évolutions permises par l’industrie 4.0 dans leurs secteurs.

Ces points de vue sont complétés par ceux de plusieurs experts européens et américains : Dorothée Kohler et Jean-Daniel Weisz, du cabinet de conseil français Kohler Consulting & Coaching ; Marco Taisch, professeur à la School of Management du Politecnico di Milano (PoliMi) et président du centre de compétences pour l'industrie 4.0 MADE en Italie, et l’américain Jake Hall, créateur du podcast vidéo
The Manufacturing Millennial.

« Nous sommes heureux de présenter la première publication de notre Observatoire avec ce livre blanc. Il dresse un état des lieux de l’adoption de l’industrie 4.0 dans le monde et souligne sa capacité à interconnecter toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur des produits, en mettant en perspective les défis encore àrelever par les entreprises pour optimiser les opportunités ouvertes par cette 4ème grande révolution industrielle », explique Maria Modroño.

Pour plus d’informations sur l’Observatoire Lectra et ce livre blanc, cliquez ici.

A propos de Lectra :
Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra contribue au développement de l’industrie 4.0 avec audace et passion.

Le Groupe propose des solutions d’intelligence industrielle à la pointe de la technologie qui facilitent la transformation digitale des entreprises. Grâce à ses logiciels, équipements, données et services, Lectra aide ses clients à repousser les frontières et à libérer pleinement leur potentiel. Ses 2 500 collaborateurs sont guidés par trois valeurs fondamentales, qui font la fierté du Groupe : faire preuve d’ouverture d’esprit, être des partenaires de confiance et innover avec ardeur.

Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 522 millions d’euros en 2022. L’entreprise est cotée sur Euronext où elle fait partie des indices suivants : SBF 120, CAC Mid 60, CAC Mid&Small, CAC All Shares, CAC All-Tradable, CAC Technology, EN Tech Leaders et ENT PEA-PME 150.

 

 

 

 

TextileGenesis permet désormais aux acteurs de la mode
de tracer l’origine de la totalité des matières qu’ils utilisent,
durables ou génériques, depuis sa plateforme

Jusqu’à présent réservée aux matières durables et premium, la solution de traçabilité
du Groupe Lectra s’enrichit d’un nouveau module dédié aux matières non organiques
.
 



TextileGenesis, une entreprise du Groupe Lectra, annonce l’intégration d’un nouveau module Supply Chain Discovery dans sa plateforme SaaS. La solution de traçabilité développée par TextileGenesis jouait déjà un rôle pionnier en fournissant à l’écosystème de la mode, grâce à son module Fiber to Retail, une chaîne de contrôle des matières durables fiable, sécurisée et totalement digitalisée. Le nouveau module Supply Chain Discovery vient compléter cette offre en permettant d’identifier l’origine des matières conventionnelles. Les utilisateurs de TextileGenesis peuvent à présent répondre, par le biais d’une seule et même plateforme, aux exigences de traçabilité liées à toutes les matières qu’ils utilisent.

La traçabilité, un enjeu crucial dans le secteur de la mode

« La mode est une industrie majeure – son poids économique est estimé à 2400 milliards de dollars – mais très fragmentée. Les dix plus grandes marques de mode ne totalisent que 10% des parts de ce marché mondial. En effet la chaîne de valeur de la mode est extrêmement longue et comporte 5 à 6 niveaux, généralement dans plusieurs pays différents. Pour un produit aussi simple qu'un T-shirt en coton, il peut y avoir jusqu'à 10 organisations impliquées, de la culture du coton à la vente au détail. Dans ce contexte, cartographier l’ensemble de la chaîne de valeur d’un vêtement et assurer la traçabilité de son origine est extrêmement complexe » explique Amit Gautam, le fondateur et PDG de TextileGenesis.

Or, dans toutes les régions du monde, de plus en plus de réglementations axées sur la durabilité, la traçabilité et la transparence dans l’industrie de la mode exigent des marques qu'elles aient une parfaite vision de leur chaîne d'approvisionnement. TextileGenesis en a identifié 27 déjà en application ou en cours d’adoption.

Pour les acteurs de la mode, cela implique d’identifier les flux des textiles utilisés dans l'ensemble de leur portefeuille de produits, de la conception à la fin de vie, en passant par la production et la vente au détail. Ils doivent connaître et maîtriser leur chaîne d’approvisionnements, garantir sa transparence et s’assurer que les matières qu’ils utilisent ne proviennent pas de régions à hauts risques au regard de leurs obligations de RSE.

Deux approches de la chaîne d’approvisionnement pour optimiser la traçabilité des textiles

Grâce à un mécanisme de traçabilité inédit, la plateforme SaaS de TextileGenesis permettait déjà aux acteurs de la mode d’accéder à un suivi des matières durables tout au long de leur chaîne d’approvisionnement, depuis l’origine des fibres jusqu’aux étapes de distribution des vêtements.

Il est aujourd’hui complété d’un nouveau module, Supply Chain Discovery.

Tandis que Fiber to Retail assure la traçabilité des matériaux durables et certifiés à l’aide de tokens (jetons) numériques qui enregistrent en temps réel chaque transaction de l’amont à l’aval de l’approvisionnement, Supply Chain Discovery applique une approche différente, plus adaptée aux spécificités de la chaîne de valeur des matières conventionnelles.

Ce nouveau module fonctionne sur un mode déclaratif, qui remonte la chaîne d’approvisionnement dans le sens inverse, du produit fini aux acteurs intermédiaires tout au long de la chaîne de valeur. La plateforme permet également d’enregistrer les informations provenant d’organismes externes certifiés qui assurent des tests de traçabilité sur des échantillons.

« L’ajout de ce nouveau module apporte un énorme avantage aux utilisateurs de notre plateforme, car ils peuvent dès aujourd’hui y consolider toutes les informations nécessaires pour assurer la traçabilité des matières dans leur gamme de produits, que les vêtements soient produits à partir de matières durables ou conventionnelles » précise Amit Gautam.

Il conclut : « Nous nous réjouissons de proposer aujourd’hui une solution aussi complète à nos clients. Grâce à elle, ils peuvent relever le défi de d’une traçabilité totale, et cela grâce à une seule plateforme qui garantit le plus haut niveau de fiabilité et de sécurité des données collectées, sans avoir à utiliser deux systèmes distincts ».

A propos de TextileGenesis :
Fondée en 2018, TextileGenesis, une société du groupe Lectra, fournit une plateforme SaaS (Software as a Service) qui permet aux marques de mode et aux fabricants de textile durable d’assurer une cartographie fiable, sécurisée et totalement digitale de la matière, de la fibre au consommateur, et ainsi d’en garantir l'authenticité et la provenance. Son mécanisme de traçabilité pionnier, couvrant les deux extrémités de la chaine de valeur textile, son réseau de partenaires pour la certification des tissus et sa plateforme technologique garantissent l’échange et le suivi de données fiables et sécurisées, tout au long du cycle de vie de la matière.

A propos de Lectra :
Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra contribue au développement de l’industrie 4.0 avec audace et passion.

Le Groupe propose des solutions d’intelligence industrielle à la pointe de la technologie qui facilitent la transformation digitale des entreprises. Grâce à ses logiciels, ses équipements de découpe, ses solutions d’analyse de données et ses services associés, Lectra aide ses clients à repousser les frontières et à libérer pleinement leur potentiel. Ses 2 500 collaborateurs sont guidés par trois valeurs fondamentales, qui font la fierté du Groupe : faire preuve d’ouverture d’esprit, être des partenaires de confiance et innover avec ardeur.

Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 522 millions d’euros en 2022. L’entreprise est cotée sur Euronext où elle fait partie des indices suivants : SBF 120, CAC Mid 60, CAC Mid&Small, CAC All Shares, CAC All-Tradable, CAC Technology, EN Tech Leaders et ENT PEA-PME 150.

 

Grâce à Retviews by Lectra, GEMO optimise sa veille concurrentielle
et réduit de 70% le temps consacré au benchmarking

 

Afin de rester compétitive, GEMO, la marque française familiale du groupe Eram, devait automatiser sa veille concurrentielle pour augmenter ses ventes en commercialisant des produits en phase avec les attentes des consommateurs. GEMO a choisi la solution Retviews by Lectra, une plateforme d’analyse concurrentielle alimentée par l’IA pour le secteur de la mode. Avec cette solution, GEMO a réduit de 70% son temps consacré au benchmarking et ainsi optimisé sa stratégie d’assortiment et de prix.

L'industrie de la mode subit des changements significatifs, liés à la reprise après la pandémie, aux défis logistiques et à l'importance croissante de la circularité. Comprendre les diverses stratégies de prix est devenu vital pour les marques. GEMO pratiquait initialement une veille manuelle de ses concurrents. La marque souhaitait obtenir un aperçu approfondi et immédiat des nouvelles collections de ses concurrents. En effet, pour assurer sa croissance, elle doit s’assurer que son offre correspond aux tendances et se différencie des autres acteurs du marché.

Pour bénéficier d’un benchmarking plus efficace, en temps réel, GEMO a décidé de tirer parti de la puissance de l'IA avec Retviews, la plateforme de veille concurrentielle automatisée de Lectra. Hébergée dans le cloud, cette plateforme offre un accès instantané aux données d’une multitude d’enseignes et de marques grâce à un tableau de bord personnalisé. Elle est alimentée par des milliers de données produits issues de sites e-commerce. Les merchandisers, les responsables de collection, les responsables pricing et les acheteurs peuvent choisir la zone géographique qui les intéresse, les marques avec lesquelles ils souhaitent comparer la leur, les catégories de produits à analyser pour évaluer les points forts et faibles de leurs collections et les meilleures stratégies de prix.

« Avec Retviews, nous n'avons plus besoin d'envoyer des personnes dans les magasins pour évaluer les performances des produits manuellement. Chaque chef de produit peut maintenant surveiller les stratégies de prix sur le marché en quelques clics. Retviews est un outil accessible, flexible et convivial qui nous permet d'avoir une vue sur l'ensemble du cycle de vie du produit » déclare Sophie Apollis, Directrice collection de GEMO.

Les équipes de GEMO ont accès aux données du marché à tout moment et en tout lieu, grâce à la flexibilité de Retviews. Outre la possibilité d’accéder 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à des données actualisées en temps réel, GEMO bénéficie de l’assistance étendue et de suivis réguliers avec une équipe Retviews dédiée. François Gonnot, Product Marketing Director chez Lectra, explique : « Retviews a également amélioré la collaboration au sein des équipes de GEMO, puisque plus de 40 utilisateurs issus de différents services échangent désormais leurs bonnes pratiques pour mieux travailler ensemble et optimiser les processus. Nous sommes ravis de permettre à GEMO d’offrir à ses clients des prix compétitifs grâce à l’analyse de sa stratégie concurrentielle ».

A propos de Gémo : 

Depuis 30 ans, Gémo est aux côtés des familles pour offrir une mode accessible et plus durable. 30 ans durant lesquelles Gémo n’a cessé de se réinventer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et du secteur grâce à son savoir-faire, son agilité et son ancrage dans un groupe français. En 2021, la marque repense la relation avec ses clients et affirme son nouveau positionnement, le Prêt-à-Vivre et souligne la volonté d'être une marque utile, pour accompagner et faciliter la vie des familles. Gémo propose ainsi des solutions Prêt-à-Vivre avec des offres, des expériences et des services simples et accessibles au service de la vie accessible via son réseau de plus de 430 magasins situés principalement en périphérie dans toute la France et à l’étranger, et 24h/24h sur gemo.fr. L’enseigne réalise un chiffre d’affaires de 906 millions d’euros en 2022 et compte 3800 collaborateurs qui participent à développer un modèle de distribution unique sur son marché proposant chaussures et vêtements sous un même toit.

A propos de Lectra :

Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra contribue au développement de l’industrie 4.0 avec audace et passion.

Le groupe propose des solutions d’intelligence industrielle à la pointe de la technologie qui facilitent la transformation digitale des entreprises. Grâce à ses logiciels, équipements, données et services, Lectra aide ses clients à repousser les frontières et à libérer pleinement leur potentiel. Ses 2 500 collaborateurs sont guidés par trois valeurs fondamentales, qui font la fierté du groupe : faire preuve d’ouverture d’esprit, être des partenaires de confiance et innover avec ardeur.

Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 522 millions d’euros en 2022 et est cotée sur Euronext (LSS).

Pour plus d'informations, visitez lectra.com.

 

Le distributeur exclusif de la marque Schott double ses revenus sur les marketplaces en un an grâce à la solution Neteven by Lectra

 

Pour accroître la visibilité de la marque Schott NYC, le groupe français JAJ, son distributeur exclusif, souhaitait mettre en place une nouvelle stratégie de e-commerce. Il a choisi la solution Neteven by Lectra, une plateforme SaaS de distribution sur les marketplaces dédiées aux marques de mode. La confiance accordée à Neteven est prouvée par leur partenariat fructueux depuis 11 ans. Entre 2021 et 2022, le groupe JAJ a réalisé un résultat record en doublant ses revenus sur les marketplaces. Un succès qui va se poursuivre, le groupe JAJ ayant prévu une forte croissante pour les années à venir.

D’après la FEVAD, les ventes en lignes, tous produits confondus en ont progressé de 13,8% en 2022. Les marketplaces représentent désormais un canal de vente incontournable pour n’importe quelle entreprise du secteur de la mode. Elles offrent un énorme potentiel d’audience auprès des consommateurs et donnent un accès extrêmement rapide aux marchés internationaux. Le groupe JAJ, qui avait initialement une stratégie de distribution via des détaillants multimarques (distribution wholesale1 ) a ainsi souhaité adopter une approche retail pour certains produits de sa gamme. Son objectif était d’augmenter la visibilité de la marque Schott NYC et de mieux la contrôler, tout en apportant une offre supplémentaire sur les plateformes digitales, avec une offre segmentée selon les spécificités de chaque « point de vente » en ligne.

JAJ a donc décidé de faire appel à l’expertise des équipes de Neteven pour débuter la distribution de Schott NYC sur les marketplaces et pour disposer des ressources technologiques et humaines nécessaires à un déploiement d’envergure. Les experts Neteven, incluant un Customer Succes Manager dédié, se sont entièrement consacrés au développement sur les marketplaces et à l’accroissement des revenus en ligne du Groupe. « Avec 10% du chiffre d’affaires généré, les marketplaces représentent un canal essentiel dans la stratégie du groupe. À nos côtés depuis plus de onze ans, Neteven nous a toujours fait progresser en proposant des places de marché en accord avec notre stratégie » déclare Christophe Molet, E-commerce Manager chez JAJ.

Grâce à une plateforme technologique puissante combinant des fonctionnalités avancées telles que le mapping produit ou la gestion des stocks et les mécanismes de promotion, la distribution sur les marketplaces peut à présent être centralisée et intégrée dans les systèmes d’information des marques pour une distribution optimisée.

Greg Zemor, Directeur Général et co-fondateur de Neteven, explique « La confiance de Schott sur la durée confirme l’importance du partenariat technologique et humain entre Neteven et les marques dans le cadre de leur projet de développement digital. Notre collaboration avec Schott poursuivra son expansion sur de nouveaux canaux de ventes ».

1 La distribution wholesale est une distribution via des détaillants multimarques. Cela signifie que la marque qui choisit ce système de distribution va vendre son produit, non pas au client final, mais à la boutique qui revendra à ce dernier

A propos de Lectra :
Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra contribue au développement de l’industrie 4.0 avec audace et passion.

Le groupe propose des solutions d’intelligence industrielle à la pointe de la technologie qui facilitent la transformation digitale des entreprises. Grâce à ses logiciels, équipements, données et services, Lectra aide ses clients à repousser les frontières et à libérer pleinement leur potentiel. Ses 2 500 collaborateurs sont guidés par trois valeurs fondamentales, qui font la fierté du groupe : faire preuve d’ouverture d’esprit, être des partenaires de confiance et innover avec ardeur.

Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 388 millions d’euros en 2021 et est cotée sur Euronext (LSS).



Analyse Lectra / Retviews

Les nouvelles stratégies des marques de chaussures
de luxe
face au recul des sneakers

 

  • Malgré une nette diminution de leurs ventes à l’échelle internationale (- 33 % entre 2021 et 2022), les sneakers constituent toujours l’essentiel des assortiments des enseignes de luxe.
  • Avec l’essor des tenues habillées, les mocassins (+ 12 % sur un an) et les sandales à talon (+ 25 % sur un an) sont de plus en plus populaires.
    Cette tendance est d’ailleurs confirmée par les stratégies tarifaires des enseignes haut de gamme.
  • Les prix des chaussures pour hommes sont inférieurs sur le marché européen.


 

Les chaussures jouent un rôle clé dans les stratégies des enseignes de mode, car elles contribuent à créer une vraie identité de marque. D’après les estimations d’Euromonitor International, le secteur des chaussures de luxe devrait générer à lui seul 40 milliards de dollars d’ici 2027, soit une hausse de 29 % par rapport à 2022. Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra a analysé les données Retviews afin d’en savoir plus.

 

Les données en temps réel de Retviews, la solution automatisée d’analyse concurrentielle de Lectra, montrent notamment que, face à la hausse de la demande, les collections de chaussures des distributeurs ont affiché une croissance annuelle de 12 %. Obtenues grâce à l’intelligence artificielle, ces données permettent aux marques de suivre l’évolution des habitudes de consommation, pour mieux s’y adapter. Elles les aident ainsi à définir une stratégie de commercialisation efficace et personnalisée, afin de pérenniser et de développer leurs activités.
 

« Compte tenu des prévisions de croissance dans le secteur des chaussures, il est essentiel pour les marques de commercialiser les bons assortiments au bon prix, afin de conserver leurs parts de marché », explique Fabio Canali, Directeur Europe du Sud et Afrique du Nord chez Lectra. « En donnant accès à des données en temps réel obtenues grâce à l’IA, des outils comme Retviews s’avèrent stratégiques pour les enseignes de mode. Ils rendent possible l’analyse de la concurrence et de définir l’approche la plus adaptée, y compris à l’échelle internationale ou sur des marchés en pleine expansion comme la Chine. »

 

 

Sneakers : la fin d’une époque ?

Si les sneakers ont dominé pendant plusieurs années les collections de chaussures, cette tendance semble aujourd’hui s’essouffler. À titre d’exemple, les Air Jordan 1, qui étaient considérées comme le Saint-Graal du secteur, se vendent désormais à un prix inférieur à leur valeur commerciale.

Entre 2021 et 2022, les données Retviews révèlent également une baisse de 33 % des nouveaux modèles de sneakers chez les marques de luxe, signe qu’elles misent moins sur cette catégorie. Mais quelles chaussures ces marques privilégient-elles à présent ?

À l’ère post-Covid-19, le retour des sorties a donné un nouvel élan aux chaussures habillées. Les chaussures à talon ont ainsi dépassé les sneakers, les sandales et autres talons aiguilles représentant aujourd’hui 34 % des assortiments féminins. Avec une hausse de 25 % sur un an, la part des sandales à talon est d’ailleurs de plus en plus importante au sein des gammes.

Après une apparition sur les podiums en 2021, la tendance des mocassins se confirme également, faisant d’eux des modèles de référence, chez les hommes comme chez les femmes. La différence des collections automne/hiver 2022 à celles de l’année précédente révèle que des enseignes de luxe comme Gucci, Louis Vuitton, Prada et Ferragamo ont augmenté de 12 % la part consacrée à ces chaussures chics.

 

Les stratégies tarifaires des marques de luxe, des sneakers aux chaussures habillées

La tendance du streetwear a incité les enseignes de luxe à collaborer avec des marques de sport comme Nike et Adidas. Des Air Jordan 1 de Dior aux Adidas Superstar de Prada, en passant par les Air Humara x Jacquemus, les sneakers, bien que moins populaires, restent donc la catégorie n° 1 sur le segment des chaussures de luxe.

Les données en temps réel de Retviews révèlent toutefois des approches différentes en matière de stratégies tarifaires : alors que Louis Vuitton affiche des tarifs jusqu’à 59 % plus élevés par rapport à des marques comme Celine, le prix moyen des sneakers Gucci reste inférieur à celui de ses concurrents (et ne dépasse pas les 1 000 dollars).

 

Chez Prada, le prix d’entrée des mocassins pour hommes est supérieur de 22 % à celui des sneakers. Chez Ferragamo, le prix moyen des sneakers est quant à lui inférieur de 23 % à celui des mocassins. Et toujours chez Prada mais pour les femmes, les escarpins à bride arrière en cuir brossé ont vu leur prix augmenter de 23 % au cours de l’année 2022.

Les marques de luxe ont d’abord réussi à étendre leur clientèle grâce à des prix d’entrée plus bas. Mais ces hausses de tarifs actuelles sur les chaussures habillées les plus tendances pourraient contribuer à renforcer le sentiment d’exclusivité offert par les enseignes de luxe, tout en leur permettant de continuer à satisfaire les consommateurs les plus exigeants.

 

 

Des tarifs différents selon les marchés : l’exemple de la Chine

Si la Chine et le Royaume-Uni restent incontournables pour les marques de chaussures de luxe, les États-Unis ont aussi affiché une forte croissance et représentent désormais 40 % des parts de marché.

 

En revanche, comme le montrent les données Retviews, les prix des chaussures de luxe pour hommes sont généralement bien supérieurs en Chine. Chez Louis Vuitton, les tarifs sont près de deux fois plus élevés en Chine qu’en Europe, et l’écart de prix s’élève à 14 % chez Bottega Veneta. Ces stratégies n’ont cependant rien de surprenant, car Louis Vuitton, Prada et Ferragamo comptent parmi les dix marques de chaussures préférées des consommateurs chinois les plus aisés.

 

A propos de Lectra

Acteur majeur sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra contribue au développement de l’industrie 4.0 avec audace et passion.

Le groupe propose des solutions d’intelligence industrielle à la pointe de la technologie qui facilitent la transformation digitale des entreprises. Grâce à ses logiciels, équipements, données et services, Lectra aide ses clients à repousser les frontières et à libérer pleinement leur potentiel. Ses 2 500 collaborateurs sont guidés par trois valeurs fondamentales, qui font la fierté du groupe : faire preuve d’ouverture d’esprit, être des partenaires de confiance et innover avec ardeur.

Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 522 millions d’euros en 2022 et est cotée sur Euronext (LSS).

 


 

 



Retviews by Lectra, permet à Petit Bateau de garantir la pertinence
et la réussite de ses collections
 


Conçue pour la mode, la plateforme d’analyse concurrentielle Retviews By Lectra permet aux marques d’étudier facilement et rapidement les collections, prix et remises de leurs concurrents et ainsi optimiser le développement de leurs assortiments et de leur stratégie de commercialisation globale.

Née en 1893 et présente aujourd’hui dans le monde entier, la marque Petit Bateau, spécialisée dans les vêtements pour femmes, enfants et bébés, incarne depuis plus de 120 ans des valeurs de durabilité, de qualité française et de liberté.

Le projet Retviews a démarré en 2021 chez Petit-Bateau et a été implémenté au sein des directions produit, digital, production et approvisionnement. Aujourd’hui, c’est plus de 40 utilisateurs qui bénéficient de cette application.

Julie Despagne, Catégorie Leader chez Petit Bateau explique : « Retviews nous permet d’automatiser notre analyse concurrentielle et de simplifier nos processus. Auparavant, l’analyse classique concurrentielle consistant principalement à benchmarker les concurrents sur leurs sites internet, nous prenait 2 à 3 heures. Grâce à cette solution, les benchmarks sont désormais réalisés en seulement 15 à 30 minutes. »

Avec Retviews, Petit Bateau dispose de données structurantes de chaque collection, notamment les prix, les démarques, les choix de matières, des couleurs, ou encore les structures des collections synthétisées dans des tableaux de bord. L’équipe peut ainsi se concentrer sur l’analyse de ces données en temps réel, une ressource stratégique pour leurs collections permettant d’affiner le pilotage de leur offre en ajustant au mieux le positionnement de chaque collection dans son environnement de marché.

« Retviews by Lectra, permet à Petit Bateau de garantir la pertinence et la réussite de ses collections dans un contexte concurrentiel et fluctuant, et ainsi gagner en rentabilité » explique François Gonnot, Product Marketing Director chez Lectra.

 


 


Durabilité et transparence : la stratégie des marques sur les marketplaces pour répondre aux attentes de la Gen Z

 

D’après la nouvelle étude de la Fevad réalisée par Odoxa auprès de jeunes âgés de 12 à 15 ans, le e-commerce fait l’unanimité chez la génération Z (97%) qui réalise plus de la moitié de ses achats habituels sur internet (contre 29,5% pour l’ensemble de la population). L’éco-responsabilité est par ailleurs un critère de plus en plus prégnant chez les jeunes consommateurs. En effet, 8 cyberacheteurs sur 10 privilégieront la qualité à la quantité en 2023 et éviteront de renvoyer les produits.

Pour répondre aux attentes de cette jeune génération, Lectra, acteur mondial majeur de l’industrie 4.0, accompagne les acteurs de la mode dans ces transformations digitales et responsables. « Les marques redoublent d’efforts en misant sur la durabilité et la transparence, notamment sur les marketplaces de plus en plus plébiscitées. Selon une étude Retviews par Lectra, plus de 40% des collections du marché européen de la mode sont considérées comme durables en 2022 contre 27% en 2021.  Par ailleurs, de nombreuses enseignes développent l’information sur des éléments liés à la traçabilité de la production, de l’usine au point de vente pour répondre aux préoccupations de ces cyber acheteurs. TextileGenesis, une société récemment acquise par Lectra, fournit par exemple une plateforme SaaS permettant aux marques de mode et aux fabricants de textile durable d’assurer une cartographie fiable, sécurisée et totalement digitale de la matière, depuis la fibre jusqu’au consommateur, afin d’en garantir l'authenticité et la provenance. » explique François Gonnot, Product Marketing Director chez Lectra.

La conscience écologique de la Gen Z favorise par ailleurs l’essor de la seconde main. Deux jeunes sur trois ont acheté un produit reconditionné ou d’occasion en 2022. « Au-delà d’améliorer les performances d’une marque en matière de RSE, les marketplaces génèrent de réelles économies d’échelle en favorisant la réutilisation plutôt que l’achat. L’économie circulaire est aujourd’hui une solution vertueuse adoptée par nos clients. » précise Greg Zemor, Directeur Général et co-fondateur de Neteven par Lectra.

 

Lectra lance Connected PIM by Lectra, la première solution de gestion de l’information produit pensée pour la mode et nativement connectée à tous les canaux de vente

Cette solution PIM (Product Information Management) inédite permet aux acteurs de la mode de maximiser leurs ventes en ligne, grâce à des données produit de qualités supérieures et à une connectivité étendue.

 Lectra, acteur mondial majeur de l’industrie 4.0 sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, lance Connected PIM by Lectra. Ce PIM connecté offre de puissantes fonctionnalités non seulement pour enrichir et publier les données produits, mais aussi pour les intégrer directement aux différents canaux de vente. Grâce à une connexion en temps réel à la base produits, les marques et les distributeurs de mode peuvent désormais actualiser leurs données produits simultanément sur tous les sites e-commerce et market places auxquels ils ont recours. Connected PIM by Lectra intègre également les données de vente et de stock directement dans la gestion des informations produit.

Dans la mode, les collections sont de plus en plus nombreuses et les produits ont une durée de vie très courte. Les informations produits sont éphémères, il est essentiel d’avoir les bonnes données au bon moment pour toucher le bon consommateur. Et pour suivre l’évolution du marché, les marques et les distributeurs ont besoin de centraliser ces données sur les produits, d’accéder à des fonctions efficaces de publication et de commande, et d’adapter ces informations à une grande variété de canaux de vente.

Connected PIM by Lectra est la première offre qui optimise l’ensemble du cycle de vente digital avec un seul outil global en permettant l’échange direct de données entre les marques et les canaux de vente.
« C’est une grande avancée dans le secteur de la mode, car aucun autre PIM ne permet nativement de tels échanges bidirectionnels. Traditionnellement, les clients doivent se charger eux-mêmes d’établir les connexions entre leur outil de PIM et les canaux digitaux. Avec Connected PIM by Lectra ils disposent désormais d’une solution clé en main pour stocker les données produit, les enrichir et les publier directement sur les canaux digitaux du monde entier, sans effort additionnel à fournir», explique Giampaolo Urbani, co-fondateur et responsable de l’offre Kubix Link chez Lectra.

Développé pour les marques de mode et les distributeurs, Connected PIM by Lectra est basé sur les solutions technologiques existantes et éprouvées du groupe Lectra : Kubix Link – solution de gestion de l’information produit – et Neteven – plateforme d’intégration des market places qui facilite la distribution multicanale.

Connected PIM by Lectra offre, via une interface unique, le contrôle dynamique et en temps réel de l’ensemble des canaux de vente à l’échelle internationale. En centralisant la gestion des circuits de distribution et en intégrant nativement les prérequis des marketplaces comme la gestion automatisée de la création de produits, diffuser la bonne information au bon consommateur sur les différents canaux de vente devient enfin une réalité.

« Connected PIM by Lectra accélére l’optimisation des ventes et la mise en œuvre de stratégies de distribution de vente, avec notamment un tableau de bord pour l’analyse et le suivi de la performance ainsi qu’un accompagnement par les experts Customer success managers de Lectra. Grâce à un accès direct aux données digitales, les marques et les distributeurs de mode connaissent les informations produits réellement importantes pour les consommateurs », conclut Greg Zemor, co-fondateur et Directeur général de Neteven, société du groupe Lectra.

 

 

Lectra renforce ses relations avec Microsoft

La collaboration se poursuit avec une deuxième solution Lectra
dédiée à l’industrie de la mode

Acteur mondial majeur de l’industrie 4.0 sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra étend aujourd’hui la coopération commerciale et technologique amorcée avec Microsoft.
« Après Kubix Link, que nous avons introduit en 2020, Fashion On Demand by Lectra fait désormais partie de notre collaboration avec Microsoft, marquant ainsi une coopération accrue entre nos deux entreprises », déclare Maximilien Abadie, Directeur de la stratégie de Lectra.

Fashion On Demand by Lectra associe un découpeur monopli hautes performances et une plateforme de coupe digitale intelligente, hébergée sur Microsoft Azure. Conçue pour les entreprises de mode, cette solution clé en main automatise la production de vêtements à la demande, depuis la réception des commandes jusqu’à la découpe. Les marques et fabricants bénéficient alors d’un contrôle total sur toutes les étapes de leur processus à la demande, qu’il s’agisse de produire de petites séries ou des articles personnalisés.

Cette offre disruptive aidera également les acteurs de l’industrie de la mode à relever les défis auxquels ils sont désormais confrontés en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Les préoccupations environnementales et socio-économiques des consommateurs ont maintenant un impact direct sur leurs achats, créant ainsi de nouveaux enjeux pour le secteur textile et les gouvernements. Une loi anti-gaspillage est d’ailleurs entrée en vigueur en France le 1er janvier 2022.

Avec Fashion On Demand by Lectra, les marques et fabricants ont le choix. Ils peuvent produire des articles uniques et/ou personnalisés répondant aux besoins et exigences de leurs clients, ce qui leur permet de commercialiser les bonnes quantités de vêtements pour avoir toutes les chances de les vendre. Ils peuvent aussi fabriquer de petites séries et accroître leur rentabilité en décuplant l’agilité de leur processus de production. Ils fabriqueront alors la juste quantité de produits et limiteront les invendus, tout en préservant leurs ventes.

Cette flexibilité permettra aux entreprises de mode d’adapter leur offre en temps réel, sans faire de compromis sur leur productivité, leur consommation matière (pouvant représenter jusqu’à 60 % du coût de production d’un vêtement), ou leur agilité.

« À travers cette collaboration avec Microsoft, Lectra soutien l’innovation technologique et contribue à accélérer la transformation digitale des entreprises de mode », témoigne Gilles d’Aramon, Directeur de l’entité Global Partner Solutions de Microsoft France

À propos de Lectra :
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. L’offre de Lectra donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, de la conception à la production, mais aussi le respect du marché et la tranquillité d’esprit qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 388 millions d’euros en 2021 et est cotée sur Euronext (LSS).

En juin 2021, Lectra a acquis Gerber Technology, une société basée aux États-Unis et fondée en 1968. Comme Lectra, Gerber Technology développe des logiciels et des solutions d’automatisation pour la mode, l’automobile, l’ameublement et d’autres secteurs d’activité à travers le monde.

            Lectra strengthens its relationship with Microsoft
                              A second Lectra solution for the fashion industry
                                        now forms part of this collaboration


Lectra, worldwide leader of Industry 4.0 in the fashion, automotive and furniture markets, expands its commercial and technological relationship with Microsoft.

“Along with Kubix Link, which we introduced in 2020, Fashion On Demand by Lectra is now part of our collaboration with Microsoft, marking an expanded relationship between our two companies,” says Maximilien Abadie, Chief Strategy Officer at Lectra.

Fashion On Demand by Lectra combines a high-performance single ply fabric cutter with a smart digital cutting software hosted on Microsoft Azure. Designed as a turnkey solution for fashion companies, Fashion On Demand by Lectra automates the on-demand production of garments, from receipt of order to cutting.

This gives brands and manufacturers complete control of all the steps in their on-demand process, whether they are producing small series or customized items. This groundbreaking offer also helps them respond to the challenges of Corporate Social Responsibility (CSR) that fashion industry players must now face. Consumer concerns for environmental, social and economic issues now have a direct impact on their purchasing behavior. These challenges impact both the textile sector and local governments. The introduction of an anti-waste law in France on January 1, 2022, is a prime example of this.

With Fashion On Demand by Lectra, brands and manufacturers now have the choice. They can produce single and/or personalized orders, and are therefore able to market the right quantity of products so they actually sell, as they meet customers' needs and requirements. They can also adopt a more agile production process to manufacture products in small quantities, increasing their profitability. In this way, they manufacture just the right number of products and minimize unsold items without affecting sales.

This flexibility allows fashion companies to adapt their offer in real time, without compromising on productivity, fabric consumption – which can account for up to 60% of the production costs of a garment – or agility.

“Through this collaboration with Microsoft, Lectra drives technological innovation, accelerating the digital transformation of fashion brands and manufacturers,” explains Gilles d'Aramon, General Manager Global Partner Solutions at Microsoft France

 

                      La transformation de la chaîne de valeur dans l’industrie de la mode
                                Lectra dévoile les résultats de son enquête menée en partenariat avec NellyRodi



Acteur mondial majeur de l’industrie 4.0 sur les marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement, Lectra présente les enseignements d’une étude réalisée conjointement avec NellyRodi, cabinet de conseil en stratégie expert dans le secteur des industries créatives.


L’étude a été conduite entre septembre 2021 et février 2022, auprès d’une cinquantaine de directeurs généraux, directeurs de collection ou directeurs supply chain de marques de mode, tous positionnements confondus – luxe, premium, mid-market et discount. Les enseignements des questionnaires, adressés online et complétés par des entretiens, ont permis d’identifier les chantiers stratégiques prioritaires des marques pour les mois et années à venir.

Sans surprise, selon 93 % des répondants, la pandémie a accéléré les projets de transformation. Plus précisément, les résultats révèlent que cette mutation de la chaîne de valeur se cristallise autour de la supply chain des acteurs de la mode. Pour Marie Dupin, Directrice business mode et lifestyle chez NellyRodi, et Katia Cahen, Directrice de l’intelligence marketing de Lectra : « Les métiers de la supply chain sont plus que jamais au coeur des préoccupations des dirigeants, car ils sont à la fois clés pour assurer les bonnes performances de l’entreprise et garants de la modernisation des processus comme de l’image de marque des entreprises ».

De l’agilité à une transformation plus profonde

L’enquête montre que les marques de mode doivent faire face à quatre enjeux devenus vitaux pour leur devenir : l’agilité, la rapidité, la durabilité et la customer centricity. Selon l’un des répondants, « C’est l’équation idéale mais extrêmement complexe à résoudre : cela nécessite des investissements, du temps et de la formation, alors que notre quotidien n’est fait que d’urgences à régler ». « Un quotidien davantage bousculé encore par la situation géopolitique actuelle et les problématiques d’approvisionnement, d’augmentation du coût des matières premières et du transport qu’elle engendre », ajoute Katia Cahen.

Afin de répondre à ces impératifs, des chantiers stratégiques prioritaires ont été définis par les acteurs du secteur :
▪ La transformation digitale, allant du design à la production : production agile et quantités ajustées en temps réel (mentionné par 72 % des répondants), intégration de la data dans le processus de création des collections (73 %) et de prévision des besoins client (69 %).
▪ L’éco-responsabilité : éco-conception et transparence, chantier plus prioritaire encore pour les marques premium, les marques de luxe étant déjà à pied d’œuvre sur le sujet.
▪ La redéfinition des modèles d’organisation : travail collaboratif (70 %), consolidation des partenariats existants et fiabilisation des fournisseurs à long terme (67 %).
▪ L’optimisation du sourcing et de la production : fiabilisation des approvisionnements (67 %) et assurance du ROI des outils de production (66 %)

L’humain au cœur du changement

« Pour favoriser la réussite de ces chantiers, les entreprises devront mettre l’accent sur les collaborations stratégiques entre les différents acteurs de l’industrie, la circularité de l’information – c’est-à-dire la collecte et le traitement de la data de l’amont vers l’aval et vice-versa – et leur transformation culturelle comme organisationnelle – avec de nouvelles méthodes de management, de recrutement et de fidélisation des talents », commente Marie Dupin.

Cette transformation en profondeur ne sera possible qu’à la condition de surmonter les obstacles humains (cités à 83 % par les personnes interrogées) et technologiques (cités à 66 %).

Plus des deux tiers des répondants pensent que l’intégration d'outils numériques et collaboratifs pour gérer le cycle de vie produit ainsi que le management, la formation des équipes et le recrutement de nouveaux talents sont des solutions à ces difficultés.

 

 

 

 

2021 : Très forte progression du chiffre d’affaires et des résultats,
du fait du rebond de l’activité et de l’acquisition de Gerber Technology


▪ Chiffre d’affaires : 387,6 millions d’euros (+ 64 %)*
▪ EBITDA courant : 65,1 millions d’euros (+ 74 %)*
▪ Résultat net : 28,2 millions d’euros (+ 61 %)*
▪ Cash-flow libre courant : 47,5 millions d’euros
▪ Dividende** : 0,36 € par action (+ 50 %)

* Variations à données réelles
** Proposé à l’Assemblée générale annuelle du 29 avril 2022

Le Conseil d’administration de Lectra, réuni ce jour sous la présidence de Daniel Harari, a examiné les comptes consolidés de l’exercice 2021. Les procédures d’audit ont été effectuées par les Commissaires aux comptes et le rapport de certification sera émis à l’issue du Conseil d’administration du 23 février 2022.

Ces comptes intègrent les acquisitions de Gerber Technology (« Gerber »), consolidée depuis le 1er juin 2021, de Neteven, depuis le 28 juillet 2021, et de Gemini CAD Systems (« Gemini »), depuis le 27 septembre 2021. Les résultats de Lectra hors prise en compte de ces acquisitions figurent dans les paragraphes « Périmètre Lectra 2020 », dans lesquels les variations sont à cours de change constants.

1. SYNTHÈSE DU QUATRIÈME TRIMESTRE 2021
Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2021 (125,6 millions d’euros) progresse de 91 % par rapport au quatrième trimestre 2020.
L’EBITDA courant atteint 21,8 millions d’euros, en progression de 66 %, et la marge d’EBITDA courante s’établit à 17,3 %.
Le résultat opérationnel courant s’élève à 14,8 millions d’euros (10,0 millions d’euros au quatrième trimestre 2020) et le résultat net atteint 11,4 millions d’euros (+ 74 %).

Périmètre Lectra 2020

Le quatrième trimestre confirme la dynamique positive enregistrée depuis le début de l’année 2021.
Les commandes de licences perpétuelles de logiciel, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (32,9 millions d’euros) progressent de 16 % par rapport au quatrième trimestre 2020. La valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels s’élève à 1,8 million d’euros (+ 57 %).
Le chiffre d’affaires (76,2 millions d’euros) augmente de 13 % et le résultat opérationnel courant (11,9 millions d’euros) progresse de 5 %.

2. SYNTHÈSE DE L’ANNÉE 2021

Acquisitions de Gerber, de Neteven et de Gemini
Lectra a annoncé le 8 février 2021 avoir conclu un protocole d’accord en vue d’acquérir la totalité du capital et des droits de vote de la société américaine Gerber Technology puis, le 1er juin 2021, la finalisation de cette acquisition.

La Société a ensuite finalisé le 28 juillet 2021 l’acquisition de la société française Neteven, et enfin annoncé le 6 septembre 2021 la signature d’un accord en vue d’acquérir l’intégralité du capital et des droits de vote de la société roumaine Gemini (tous les communiqués relatifs à ces acquisitions sont disponibles sur le site lectra.com).

Si les acquisitions de Gerber, Neteven et Gemini avaient été réalisées le 1 er janvier 2021, le chiffre d’affaires, l’EBITDA courant et la marge d’EBITDA courant proforma du Groupe pour 2021 auraient atteint respectivement 468 millions d’euros, 73 millions d’euros et 15,6 %.

Très forte progression des résultats dans un environnement plus favorable, mais hétérogène et incertain

Si l’activité et les résultats de l’exercice 2021 traduisent un rebond de l’activité et des décisions d’investissement des clients du Groupe, ainsi que le succès de ses nouvelles offres, l’année est restée marquée par les conséquences de la crise du COVID-19, avec l’alternance de périodes de confinement et de restrictions, parfois fortes, et de périodes de reprise, au rythme des vagues successives de la pandémie. Cette situation a maintenu un climat d’incertitude pour les clients du Groupe.

Cette crise s’est également traduite par des difficultés d’approvisionnement et l’augmentation des coûts de certaines matières premières, qui ont pesé sur les délais et les coûts de fabrication du Groupe. Elle a eu un fort impact négatif sur le transport maritime, ce qui s’est traduit par des retards de livraisons et une forte augmentation des coûts correspondants. En 2021 cependant, le Groupe a pu limiter l’impact de ces différentes perturbations sur son activité et ses résultats.

La pénurie de composants électroniques a, par ailleurs, eu un effet négatif sur l’activité des clients automobile du Groupe et, de ce fait, sur le chiffre d’affaires des consommables et pièces.

Le chiffre d’affaires de 2021 (387,6 millions d’euros) progresse de 64 %. L’EBITDA courant (65,1 millions d’euros) augmente de 74 % et la marge d’EBITDA courante s’établit à 16,8 %.

Gerber (depuis le 1er juin), Neteven (depuis le 28 juillet) et Gemini (depuis le 27 septembre) contribuent respectivement à hauteur de 106,6 millions d’euros, 1,4 million d’euros et 0,5 million d’euros au chiffre d’affaires. La contribution de Gerber à l’EBITDA courant est positive de 13,3 millions d’euros, celle de Neteven et de Gemini est globalement de 0,2 million d’euros.

Le résultat opérationnel courant consolidé atteint 44,4 millions d’euros. Il comprend une charge de 6,0 millions d’euros au titre de l’amortissement des actifs incorporels résultant des acquisitions de Gerber, de Neteven et de Gemini.

Après une charge nette à caractère non récurrent de 6,1 millions d’euros, au titre des honoraires et autres produits et coûts relatifs à l’acquisition de Gerber, le résultat opérationnel s’élève à 38,3 millions d’euros.

Le résultat net (28,2 millions d’euros) progresse de 61 %.

Le cash-flow libre courant atteint 47,5 millions d’euros (25,2 millions en 2020). Cette forte progression provient principalement du rebond de l’activité et de la progression des résultats. Après un décaissement de 8,0 millions d’euros au titre des honoraires et autres coûts relatifs à l’acquisition de Gerber, le cash-flow libre 2021 s’élève à 39,5 millions d’euros.

Bilan au 31 décembre 2021

Les capitaux propres s’élèvent à 400,8 millions d’euros (192,2 millions d’euros au 31 décembre 2020). Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation de capital réalisée pour l’acquisition de Gerber, d’un montant total de 165,3 millions d’euros.

Au 31 décembre 2021, l’endettement financier net du Groupe s’établit à 8,8 millions d’euros, composé d’une dette financière de 139,4 millions d’euros et d’une trésorerie disponible de 130,6 millions d’euros.

Le besoin en fonds de roulement au 31 décembre 2021 est négatif de 31,5 millions d’euros.

Périmètre Lectra 2020

Les commandes de licences perpétuelles de logiciels, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (117,8 millions d’euros) progressent de 44 %. La valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels (6,1 millions d’euros) a plus que doublé par rapport à 2020.

Le chiffre d’affaires (279,1 millions d’euros) progresse de 19 % (+ 18 % à données réelles) par rapport à celui de 2020 qui avait subi les effets négatifs de la crise sanitaire.

Le chiffre d’affaires des licences perpétuelles de logiciel, des équipements et de leurs logiciels et des services non récurrents (107,6 millions d’euros) augmente de 40 %, celui des contrats récurrents (102,9 millions d’euros) de 4 % et celui des consommables et pièces (68,6 millions d’euros) de 18 %.

Le résultat opérationnel courant (40,0 millions d’euros) progresse de 61 % par rapport à 2020 (+ 56 % à données réelles) et la marge opérationnelle courante (14,3 %) est en croissance de 3,8 points (+ 3,4 points à données réelles).

3. FEUILLE DE ROUTE STRATÉGIQUE 2020-2022 : DEUXIÈME RAPPORT D’ÉTAPE

Initiée en 2017, la stratégie Lectra 4.0 a pour objectif de positionner le Groupe comme un acteur incontournable de l’Industrie 4.0 sur ses marchés d’ici 2030. Sa mise en œuvre s’est effectuée jusqu’à présent à travers deux feuilles de route stratégiques.

La première, couvrant la période 2017 à 2019, a permis de poser les fondamentaux essentiels au futur du Groupe, notamment par l’intégration réussie dans ses nouvelles offres des technologies clés pour l’Industrie 4.0 (cloud, Internet des objets, big data et intelligence artificielle), le renforcement du Comité exécutif, la réorganisation des filiales en quatre grandes régions et les lancements des premières offres logicielles en mode SaaS.

La seconde, se déroulant sur la période 2020-2022 et publiée dans le rapport financier du 11 février 2020, a pour objectif de permettre à Lectra de saisir tout le potentiel de ses nouvelles offres pour l’Industrie 4.0, tout en assurant une croissance durable et rentable de son activité.

Malgré les conséquences de la crise économique provoquée par le COVID-19, les objectifs de cette feuille de route stratégique 2020-2022 demeurent d’actualité. Seuls les objectifs de croissance au terme de cette période ont été ajustés par rapport à ceux initialement fixés, notamment suite à l’acquisition par Lectra de Gerber, Neteven et Gemini.

La stratégie Lectra 4.0 ainsi que les principaux chapitres de la feuille de route stratégique 2020-2022 figurent dans le rapport financier au 31 décembre 2021, disponible sur Lectra.com.

Les objectifs financiers que le Groupe s’est fixé pour 2022 figurent au chapitre « Perspectives » du présent communiqué.

4. DIVIDENDE À 0,36 € PAR ACTION

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 29 avril 2022 le versement d’un dividende de 0,36 € par action au titre de l’exercice 2021.

5. PERSPECTIVES

Si des incertitudes liées à l’évolution de la pandémie et à ses conséquences sur l’environnement macroéconomiques demeurent (inflation, difficultés du secteur automobile, coûts de transport…), et pourraient continuer à peser sur les décisions d’investissement des clients du Groupe, le rebond des commandes et des résultats enregistré en 2021 conforte Lectra dans la pertinence de sa stratégie et la force de son modèle économique.

Les acquisitions réalisées en 2021, en particulier celle de Gerber, donnent une nouvelle dimension au Groupe, et lui ouvrent de nouvelles perspectives.
Parallèlement, la contribution au chiffre d’affaires et aux résultats des nouvelles offres pour l’Industrie 4.0 est de plus en plus forte. <<<<<

Enfin, la structure financière du Groupe, particulièrement solide avec des capitaux propres de 400 millions d’euros et un endettement financier net limité à 9 millions d’euros au 31 décembre 2021, lui permet de mettre en œuvre sa stratégie de long terme avec sérénité.

Objectifs financiers 2022

Le 8 février 2021, lors de l’annonce du projet d’acquisition de Gerber, le Groupe avait communiqué les objectifs financiers du nouvel ensemble pour 2022 : retrouver le chiffre d’affaires agrégé réalisé par Lectra et Gerber en 2019 (482 millions d’euros) et atteindre une marge d’EBITDA courante comprise entre 17 % et 20 %, en ajoutant les synergies attendues aux performances opérationnelles des deux groupes.

Lectra a ensuite réalisé les acquisitions de Neteven et de Gemini, le rebond de l’activité en 2021 a été supérieur aux anticipations du Groupe et le dollar s’est apprécié face à l’euro.

Compte tenu de ces éléments, le Groupe révise à la hausse ses objectifs pour 2022, avec un chiffre d’affaires compris entre 508 et 556 millions d’euros (+ 31 % à + 43 % à données réelles) et un EBITDA courant compris entre 92 et 104 millions d’euros (+ 41 % à + 60 % à données réelles).

Ces objectifs ont été établis sur la base des cours de change au 31 décembre 2021, notamment 1,13 $ / 1 €.

Le rapport du Conseil d’administration et les états financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2021 sont disponibles sur lectra.com. Les résultats financiers du premier trimestre 2022 seront publiés le 28 avril 2022. L’Assemblée générale annuelle se réunira le 29 avril 2022.

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. L’offre de Lectra donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, de la conception à la production, mais aussi le respect du marché et la tranquillité d’esprit qu’ils méritent. Créée en 1973, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 388 millions d'euros en 2021 et est cotée sur Euronext Paris (LSS).

En juin 2021, Lectra a acquis Gerber Technology, une société basée aux États-Unis et fondée en 1968. Comme Lectra, Gerber Technology développe des logiciels et des solutions d'automatisation pour la mode, l'automobile, l’ameublement et d'autres secteurs d’activité à travers le monde

 

Lectra et Gerber dynamisent la productivité du secteur de la mode
grâce à l’interopérabilité des logiciels de patronnage


L’intégration entre Lectra et Gerber facilite la collaboration
et permet de fluidifier le flux opérationnel, en offrant de nouvelles possibilités
en matière de conversion des patrons

 


Les marques Lectra et Gerber annoncent que les modélistes pourront désormais facilement transférer leurs créations CAO entre les logiciels Modaris et AccuMark, améliorant ainsi la productivité du secteur de la mode.

Les solutions de CAO ne manquent pas dans l'industrie de la mode d’aujourd’hui. En raison de la diversité des besoins des utilisateurs et des fonctionnalités requises, stylistes, modélistes, développeurs et responsables de fabrication travaillent souvent avec des systèmes et des plateformes différents. La compatibilité est donc essentielle. L’interopérabilité de ces différents logiciels de CAO a cependant toujours constitué un défi de taille pour le secteur.

Grâce aux synergies créées par l’acquisition de Gerber Technology par Lectra, les utilisateurs de Modaris et d’AccuMark ont désormais accès aux modules leur permettant de convertir leurs patrons de manière rapide et précise. Pour les utilisateurs de Modaris, Pattern Converter est une application Web qui permet de convertir les fichiers du format AccuMark au format Modaris en effectuant un simple glisser-déposer. Les utilisateurs d’AccuMark pourront utiliser les applications Data Conversion Utility ou Pattern Design, toutes deux totalement intégrées au logiciel AccuMark, pour convertir les patrons Modaris au format AccuMark. Intuitives et faciles à utiliser, ces applications évitent également d’effectuer la conversion manuellement, une opération fastidieuse pouvant entraîner des erreurs. Elles permettent aussi aux entreprises de réduire les coûts liés à la conversion des données, d’élargir leur domaine de collaboration et de dynamiser leur productivité en rationalisant la communication entre les équipes et les services.

« L’interopérabilité et la fiabilité des données représentent un défi considérable pour le secteur de la mode. Nous savons que les clients de Lectra et Gerber Technology utilisent depuis des décennies un grand nombre de logiciels différents. Leur proposer la flexibilité dont ils ont besoin pour travailler plus rapidement constitue donc notre priorité. Nous travaillons actuellement sur d’autres moyens de faciliter les activités de nos clients, quels que soient les outils et les processus qu’ils utilisent », explique Céline Choussy, Directrice produit.

À propos de Lectra
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. L’offre de Lectra donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, de la conception à la production, mais aussi le respect du marché et la tranquillité d’esprit qu’ils méritent. Créée en 1973, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 236 millions d’euros en 2020 et est cotée sur Euronext (LSS).

En juin 2021, Lectra a acquis Gerber Technology, une société basée aux États-Unis et fondée en 1968. Comme Lectra, Gerber Technology développe des logiciels et des solutions d’automatisation pour la mode, l’automobile, l’ameublement et d’autres secteurs d’activité à travers le monde.


 

Baromètre Retviews
- Spécial tenues de fêtes -


Fêtes de fin d’année dans un contexte sanitaire contraignant :
les pulls ont remplacé les paillettes

 

Retviews, solution d’analyse de données acquise par Lectra et basée sur l’intelligence artificielle et le big data, décrypte les offres commerciales proposées pour les marques de mode pour les fêtes de fin d’année. Quelles sont les principales tendances cette année ? Quelles conclusions en tirer dans un contexte forcément particulier, compte tenu de la crise sanitaire et des restrictions en vigueur ?

Principaux enseignements
Les marques proposent moins d’articles de mode dédiés à Noël cette année, en comparaison avec 2019. Ces produits ayant un cycle de vie extrêmement court, les marques tendent à limiter leurs stocks et ne consacrent que 2% de leur nouvel arrivage aux vêtements de fête.

Les tenues de soirée dévoilées par les marques autour de la période du Black Friday donnent aux clients le temps de se préparer pour les fêtes. Nous avons donc découvert ces mini collections à partir du 16 novembre sur les pages d’accueil des sites marchands et dans leurs newsletters, et ce pour presque tous les détaillants, de H&M à Zara.

Les looks sont très différents de ce qui a été vu l'année dernière, avec un accent fort mis sur les tricots et les
pulls, suivis par les accessoires.

Les accessoires à l’honneur pour les femmes
Les robes de soirée ne se placent cette année qu'en 3 ème position, derrière les accessoires et les tricots. On constate une diminution du nombre de modèles proposés et particulièrement des robes de soirée, qui ne comptent que pour 17% des nouveaux arrivages cette année, contre 28% en 2019. Elles laissent ainsi la place à des robes qui pourraient être portées aussi bien pour un dîner que pour la vie de tous les jours. Les détaillants misent donc davantage sur les accessoires plutôt que sur des robes très habillées. Sans doute s'agit-il d'une décision stratégique de leur part dans un contexte où les célébrations de fin d’année (Noël et nouvel an) risquent d’être moins festives et les rassemblements en plus petit comité que lors des années précédentes.

H&M a en effet annoncé plus de polyvalence pour ses « looks festifs ». La marque Zara a quant à elle choisi de jouer sur les détails, les tissus et les coupes pour proposer plus de style et de glamour. La plupart des articles tournent néanmoins autour du noir et du velours. Seules quelques robes à paillettes ou arborant dentelle et tissu transparent affriolant sont destinées à la cible des jeunes amatrices de mode.

« L’incertitude et l’attentisme priment encore en cette fin d’année. Les rassemblements pour les fêtes seront quoiqu’il arrive plus restreints et les looks moins festifs qu’habituellement. Cette tendance influe également sur les coloris, où les tonalités sombres priment », constatent les équipes Retviews.

Les cadeaux traditionnels pour les hommes
Les nouveautés proposées dans les collections homme sont axées sur la mode du quotidien : pas de grands arrivages de chemises ou de blazers mais davantage de pulls et de pantalons. Aussi, les accessoires font leur grand retour avec une mise en avant des articles « idées cadeaux ».

S’agissant d’une analyse plus détaillée des types d’accessoires, on constate qu’ils se composent principalement de cravates, de foulards, de ceintures et de portefeuilles. Tous ces produits sont présentés dans les messages marketing des marques comme des cadeaux destinés à « se préparer pour les vacances / fêtes de fin d’année ».
 

Méthodologie : Grâce à ses outils combinant intelligence artificielle (IA) et big data, Retviews a analysé plus de 15 000 articles collectés dans les newsletters des enseignes de fast fashion durant les périodes de remises commerciales du 16 au 29 novembre 2020. Marques étudiées : Zara, H&M, C&A, Mango, Uniqlo, Massimo Dutti, Market, Cos, Pimkie, Jennyfer, Celio, Jules, Oysho, Pull&Bear, Bershka. Jack&Jones, Bonobo, Devred, Kiabi, OVS, TAO, &Other Stories.

A propos de Retviews :
Dans un contexte de concurrence plus intense que jamais, les décideurs de l’industrie de la mode ont besoin de s’appuyer sur une solution d’automatisation du benchmarking dédiée à leur métier, afin de prendre rapidement les meilleures décisions. Fondée en 2017 et récemment acquise par Lectra, Retviews a développé une offre technologique innovante, basée sur un modèle mêlant intelligence artificielle et big data. L’offre Retviews permet aux marques de mode d'analyser efficacement et en temps réel le marché et d'avoir une vue à 360° de leurs concurrents. Pour en savoir plus : https://retviews.com/fr/

A propos de Lectra :
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS). Pour plus d’informations,
visitez www.lectra.com


 

- Spécial Black Friday -

 

Etat des lieux et prévisions

Quelle stratégie commerciale pour les marques de mode ?

Le nouveau confinement national devrait une fois de plus accélérer le commerce en ligne. Désormais bien connu en France et attendu par les consommateurs, le Black Friday 2020 arrive à grands pas. Prévu le vendredi 27 novembre, soit 27 jours avant Noël, cette journée dédiée aux promotions n’est pas la seule. Black Friday Week du 23 au 30 novembre, Black Friday, Cyber Monday le 30 novembre… les périodes promotionnelles sur Internet ne vont pas manquer. Mais ce temps fort commercial est-il une véritable occasion de faire des affaires ? Comment s’organisent les enseignes ? Retviews, solution d’analyse de données pour les marques de mode acquise par Lectra, a décrypté les offres commerciales proposées par les acteurs du prêt-à-porter, en particulier de fast fashion, pour en ressortir les principaux enseignements à retenir afin d’optimiser ses achats durant cette période.

Retour sur les stratégies promotionnelles déployées lors du Black Friday

 

D’une manière générale, les marques de mode définissent des opérations commerciales ciblées durant la semaine du Black Friday et offrent une promotion exceptionnelle supplémentaire lors du week-end suivant. Le Cyber Monday, dernier jour de remises proposées exclusivement en ligne, est l’occasion pour les enseignes d’ajouter de nouvelles incitations visant à stimuler les ventes sur leurs sites e-commerce.

 

En 2019, du lundi au jeudi précédent le Black Friday, les acteurs du marché de la mode ont réalisé des actions commerciales spécifiques et différentes chaque jour (proches des offres des Prime Days d’Amazon).

 

Le jour du Black Friday l’année dernière, deux options ont été retenues par les détaillants : des réductions faibles (de 20 à 30%) sur toute leur collection (ce fut le cas d’H&M) ou des réductions plus élevées de l’ordre de 40 à 50%, uniquement sur une sélection d’articles (ce fut le cas de Zara).

 

 

Durant le week-end qui a suivi, certains acteurs ont continué leurs promotions, en s’appuyant sur la très grande affluence des consommateurs. Par exemple, la marque Mango a offert une réduction de l’ordre de 30% sur toute sa collection du vendredi au dimanche inclus. 

 

 

Le Cyber Monday, clôturant cette période de promotions, a permis à certaines enseignes de liquider une partie de leurs stocks avec des remises en ligne proposées aux clients plus avantageuses sur une sélection d’articles.

 

Le timing, l’une des clés du succès !

 

Si les marques préfèrent éviter de mettre en vente leur nouvelle collection lors de la semaine du Black Friday, Zara a choisi une stratégie différente en 2019 lui permettant ainsi de prendre une avance sur le marché. En effet, l’enseigne a réalisé une opération marketing forte en mettant en ligne toute sa nouvelle collection dès le lendemain (le samedi étant un jour de fort trafic en e-commerce).

 

 

Le moment de mise en marché est une composante importante dans la stratégie du groupe Inditex ; l’exemple de sa filiale Zara le confirme en ayant même proposé à ses clients de préparer et d’enregistrer leur panier d’achat quelques heures avant le lancement promotionnel.

Que disent les prévisions de l’édition 2020 du Black Friday ?

 

Alors que, selon FoxIntelligence, le Black Friday et le Cyber Monday de 2019 avaient occasionné des ventes en hausse de 167%, en Europe, la crise aura logiquement un impact sur les tendances 2020 de cette période promotionnelle.

 

 

Dans le contexte actuel, un grand nombre de consommateurs, dans le monde et plus particulièrement en France avec le 2ème confinement, ne peuvent faire leurs achats en magasin. Néanmoins, et c’est un effet positif du confinement sur la consommation, les achats e-commerce de vêtements et chaussures ont augmenté en France lors du 1er confinement de 11%, tandis que les magasins physiques perdaient eux 26% d’activité (source Institut Français de la Mode septembre 2020).

 

 

Entre mi-mars et mi-mai 2020, période du 1er confinement dans l’hexagone, les équipes de Retviews ont constaté une légère augmentation du nombre d’articles avec rabais par rapport à la même époque en 2019. Les détaillants ont donc ainsi puisé dans leur budget promotion de l’année. Ce constat pourrait avoir un impact sur le fait que les opérations commerciales pré Black Friday et Cyber Monday soient moins importantes en termes de volume en 2020 versus 2019.

 

« La problématique centrale à ce jour est axée sur la gestion des stocks d’une part et préservation des marges d’autre part », indique Katia Cahen, Responsable intelligence marketing chez Lectra. « Soit la marque a des stocks à écouler des collections précédentes et particulièrement celles du printemps - été 2020, très impactées par la fermeture des magasins durant la période de confinement et une reprise relativement faible ; elle proposera alors des promotions fortes sur certaines catégories de produits. Soit les stocks ont mieux été maitrisés, la collection automne-hiver mieux anticipée, la marque réalisera alors peu d’opérations promotionnelles avec des taux plus modérés et, encore une fois, sur une catégorie de produits limitée. Le but étant de préserver les marges sur les produits et catégories ‘Best-seller’ vendus hors promotion. »

Les données de Retviews indiquent que Zara devrait utiliser la même stratégie que celle employée l’année dernière et les entreprises telles que H&M, qui n’ont pas réalisé de remises importantes durant le confinement ( -22% d’articles avec ristournes en comparaison avec à la même période en 2019), sont à surveiller de près. En effet, les enseignes n’ayant pas surconsommé leur budget annuel de promotions au printemps pourraient très probablement proposer des campagnes de réductions de prix plus fortes lors du Black Friday.

 

 

D’après les analyses Retviews, il est à penser que les stratégies commerciales des sociétés de prêt-à-porter à l’occasion du Black Friday seront similaires à celles de l’année passée. Une des seules différences attendues concerne les marques préférant opérer une stratégie de discount important, leur panel d’articles en fortes promotions devrait être plus restreint qu’en 2019.

 

Katia Cahen précise : « H&M, qui historiquement a beaucoup plus de stocks immobilisés que Zara ($4 billion inventory challenge, révélé en 2019), sera probablement enclin à réaliser plus de promotions que Zara cette année encore. Ce postulat est toutefois à nuancer en raison de l’accélération de la stratégie éco-responsable de l’enseigne qui l’incite à gérer différemment ses stocks et à abandonner progressivement une politique commerciale très incitative. »

Méthodologie : Grâce à ses outils combinant intelligence artificielle (IA) et big data, Retviews a analysé plus de 15 000 articles collectés dans les newsletters des enseignes de fast fashion durant les périodes de remises commerciales du Black Friday 2019. Marques étudiées : Zara, H&M, C&A, Mango, Uniqlo, Massimo Dutti, Other Stories, Market, Cos, Pimkie, Jennifer, Celio, Jules, Oysho, Pull&Bear, Bershka.

 

 

A propos de Retviews :

Dans un contexte de concurrence plus intense que jamais, les décideurs de l’industrie de la mode ont besoin de s’appuyer sur une solution d’automatisation du benchmarking dédiée à leur métier, afin de prendre rapidement les meilleures décisions. Fondée en 2017 et récemment acquise par Lectra, Retviews a développé une offre technologique innovante, basée sur un modèle mêlant intelligence artificielle et big data. L’offre Retviews permet aux marques de mode d'analyser efficacement et en temps réel le marché et d'avoir une vue à 360° de leurs concurrents.

Pour en savoir plus :  https://retviews.com/fr/

 

A propos de Lectra :

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

 

         Lectra – Lauréat du Grand Prix BFM Business 2020

                              de l’accélération digitale

Le Grand Prix BFM Business 2020 de l’accélération digitale a été décerné à Lectramercredi 7 octobre, lors d’une cérémonie qui se tenait au Ritz à Paris. 

Organisé par BFM Business, ce concours prestigieux, récompense les plus beaux projets de transformation digitale. Il vise à mettre en lumière les meilleures pratiques d’accélération digitale en récompensant l’ambition, l’innovation et l’audace des plus beaux projets de transformation digitale. 

 

Devant un parterre de 180 dirigeants qui assistaient à la soirée, Daniel Harari, Président-Directeur général de Lectra, a tout d’abord reçu le grand prix de la Transformation des business models, une des six catégories de ce concours.
 

 

En recevant ces deux prix, Daniel Harari a déclaré : « Chez Lectra, nous vivons la transformation au quotidien depuis 30 ans. En 1991, la société était au bord du dépôt de bilan. Dix ans plus tard, nous devenions leader mondial en capitalisant sur nos points forts : l’innovation, des équipes remarquables et un lien particulier qui nous lie à nos clients. Depuis trois ans, Lectra est entrée dans sa phase d’accélération digitale. Nous avons lancé avec succès nos premières offres pour l’industrie 4.0 : une combinaison de logiciels, d’équipements, de données et de services. Des solutions intelligentes et connectées. Des solutions vertes, peu consommatrices d’énergie. Désormais, nous sommes le partenaire de nos clients. Nous leur fournissons de l’intelligence industrielle, une alliance d’expertise humaine et d’intelligence artificielle. Nous sommes prêts pour une nouvelle étape, et forts d’un business model qui a fait ses preuves, nous l’abordons avec confiance. »

 

Les participants présents à la soirée ont ensuite voté et désigné à 69% des votes Lectra comme lauréat du Grand Prix BFM Business 2020 de l’accélération digitale.

 

 

Avec beaucoup d’émotion, Daniel Harari a précisé « la vraie valeur de Lectra c’est l’ensemble des équipes qui la compose et je leur dédie cette récompense. »

 

Ces distinctions sont la reconnaissance de l’engagement de Lectra pour faire du groupe un acteur incontournable de l’industrie 4.0 sur ses marchés d’ici 2030, tout en restant ancré sur le territoire national. Sa stratégie repose sur quatre piliers : un positionnement premium, la concentration sur trois marchés stratégiques – la mode, l’automobile et l’ameublement –, le client au cœur des activités et de nouveaux services 4.0.

 

À propos de Lectra :

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

 

 

Baromètre Retviews

Confort et douceur, les deux grandes tendances

de la mode pour la rentrée 202
 

▪ Où sont passés les tailleurs ?

▪ Les couleurs chaudes et douces pour une rentrée cocooning.

▪ La consommation durable au cœur des campagnes de la mode enfant
Durant la période de confinement, la mode sportwear a naturellement fait partie des articles les plus vendus. Après cette période, le vêtement d’intérieur est resté de mise et l’été marqué par une mode fleurie. Qu’en est-il des collections proposées par les marques de mode en cette rentrée si particulière ? Pour le savoir, les équipes de Retviews ont analysé les différentes collections en ligne en France, en Italie et en Allemagne et dressé un état des lieux des articles mis en avant par les grandes marques de mode. Sans aucun doute, les envies de cocooning se font ressentir parmi les principaux enseignements de ce nouveau Baromètre Retviews.  

Des collections en quête d’authenticité et de confort

 

Même si les robes et tee-shirts sont encore très présents dans la gamme des articles proposés, les sweet-shirts, les cardigans, et vêtements « outdoor » sont notamment à l’honneur en cette rentrée. 

 

Contrairement aux années précédentes, les articles plus formels tels que les costumes, tailleurs et chemises sont moins nombreux à être proposés et remplacés par des vêtements plus confortables. Cette typologie d’articles correspond aux attentes des clients qui semblent souhaiter encore du confort et moins d’articles près du corps. L’envie de vêtements plus amples est un renouveau de la mode des années 80 avec des denims plus droits. Cette tendance mise en avant par les marques rencontrera-t-elle les attentes des consommateurs ? Les prochaines semaines le diront…

Douceur des couleurs

 

En prévision de l’automne, la palette de couleur est composée de tendances naturelles autour du brun, terra cotta, marron, rose poudré, beige. Dans cette envie d’intemporalité, le noir est bien sûr toujours présent. Tandis que les magazines présentent nombres de pièces rouge, orange, carreaux, zèbre, léopard et fleurs, les clients se blottiront-ils dans un cocooning automnal ou succomberont-ils aux imprimés mis en avant dans les couvertures de magazine ?
 

La mode durable, nouvel allié de la mode enfantine  

 

Finies les couleurs flashy ! La mode enfant proposée est similaire à celle des adultes avec une tendance sportswear dont les sweatshirts qui font les basics de cet automne.

 

Au-delà des styles mis en avant par les marques, l’éco-responsabilité fait une percée en cette rentrée. En effet, de plus en plus d’enseignes ont compris la volonté de leurs clients de mieux agir en consommant différemment comme le constatait la dernière étude Retviews. H&M et C&A par exemple misent sur ce positionnement de mode durable pour leur campagne de rentrée Ces deux enseignes consacrent respectivement 33% et 11% de leur collection enfant à leur mode durable en lien avec leur stratégie globale (soit 30% et 9% de leur collection globale*).  

 

Autre point à noter en cette rentrée scolaire signe de reprise de la consommation : il est surprenant de découvrir pour les articles de mode pour enfant que les marques n’ont pas encore lancé de campagne de promotion (sous forme de deals tels que 2 articles au prix de 3).
 

Méthodologie :  Retviews a analysé, grâce à ses outils combinant IA et Big Data, les nouveaux arrivages, sur la période du 1er juillet au 25 Août 2020, de 15 grandes marques de la mode (focus sur H&M, Mango, Uniqlo, C&A et Zara).

 

A propos de Retviews :

Dans un contexte de concurrence plus intense que jamais, les décideurs de l’industrie de la mode ont besoin de s’appuyer sur une solution d’automatisation du benchmarking dédiée à leur métier, afin de prendre rapidement les meilleures décisions. Fondée en 2017 et récemment acquise par Lectra, Retviews a développé une offre technologique innovante, basée sur un modèle mêlant intelligence artificielle et big data. L’offre Retviews permet aux marques de mode d'analyser efficacement et en temps réel le marché et d'avoir une vue à 360° de leurs concurrents.

Pour en savoir plus :  https://retviews.com/fr/

 

A propos de Lectra :

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

 

Lectra France se mobilise

auprès de ses partenaires du monde de l’éducation

pour accompagner l’apprentissage des étudiants des écoles de mode.
 

 

Depuis le début des annonces du gouvernement liées au plan COVID-19, Lectra a mené plusieurs actions pour accompagner ses clients et l’ensemble de son écosystème de partenaires dans la continuité de leurs activités. Dans l’hexagone, Lectra a ainsi aidé les étudiants suivants des cursus de formation de mode à faire fi du confinement et poursuivre leurs études. Comment ? En leur mettant gratuitement à disposition des licences étudiantes jusqu’à la fin du cycle 2019-2020. Chaque élève a ainsi pu suivre des cours à distance avec ses professeurs de mode, effectuer des exercices évalués et passer ses examens de fin d’année.

 

Plus que jamais mobilisée, Lectra s’engage aux côtés de ses partenaires du monde de l’éducation, en particulier les lycées professionnels et les écoles de mode, en donnant à leurs étudiants les moyens de poursuivre sereinement leur apprentissage en cette période.

 

A ce jour, 6 575 licences étudiantes pour 66 établissements scolaires différents ont ainsi été délivrées avec la procédure d’activation des licences, l’envoi des logiciels à télécharger, et l’accompagnement du call center basé à Cestas en cas de besoin. Dès les premiers jours du confinement, alors que la France était quasiment à l’arrêt, les équipes de Lectra se sont engagées aux côtés de ces 66 institutions pour déployer au plus vite cette offre gratuite. Depuis, les licences étudiantes ont été prolongées afin de faciliter la fin de l’année scolaire et le passage de certains examens.

 

Des établissements de renommée internationale parmi lesquels La Fabrique, l’Institut Français de la Mode, Esmod Bordeaux, Esmod Paris, SupMode Bordeaux, Studio Mode Paris, IBSM, ESIMODE Toulouse et bien d’autres, ont bénéficié du dispositif mis en place par Lectra France pour leurs élèves.

Les logiciels proposés varient selon les niveaux d’enseignement. Pour exemple, sont notamment concernés les logiciels Modaris Classic pour les BAC Pro, Kaledo Style et  Diamino pour tous, et Modaris Expert 3D du BTS jusqu’au Master.

 

Convaincue que les étudiants d’aujourd’hui sont la future élite de la mode, Lectra renforce, avec ce dispositif éducatif lié au contexte actuel, sa volonté de contribuer à préparer au mieux l’univers de la mode pour le futur. La mise en place de son programme partenaire éducation aide au quotidien les professeurs à apporter la meilleure formation à leurs élèves et développer les compétences des jeunes talents appelés à dessiner la mode de demain. Via ce programme, Lectra donne accès, chaque année, à plus de 900 écoles et universités dans le monde, à ses technologies et outils pédagogiques les plus avancés.

 

À propos de Lectra :

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

 


Suite à l’initiative lancée par DEFI Mode*,

Lectra a répondu présent !

 

 

Vendredi dernier, sur le site de Cestas (Bordeaux), les collaborateurs de Lectra ont découpé gracieusement 45 000 pièces en moins de 4 heures (25 000 Coton, 10 000 Ouates, 10 000 Polaire) grâce aux équipements Vector. Ces découpes ont été réalisées avec la plus grande précision dans le respect des mesures sanitaires indispensables.  

 


La matière première a été fournie par la société Sport Academy, qui a pu récupérer en quelques heures suffisamment de tissu pour confectionner près de 8 000 masques anti-gouttelette, de protection pour un usage hors milieu hospitalier.

 

Lectra en tant que membre du BNITH (Bureau de Normalisation des Industries du Textile et de l’Habillement) découpe ces masques sur un gabarit transmis par l’AFNOR.

 

« Nous sommes fiers de la réactivité et de l’engagement de nos équipes, illustrant une nouvelle fois les valeurs qui animent le quotidien de Lectra, précise Daniel Harari Président-Directeur général, Lectra. Cependant, nous tenons avant tout à lancer un appel à d’autres entreprises qui auraient besoin de nos machines de découpe pour continuer à confectionner des masques ou des vêtements de protection : nous sommes prêts à mettre gratuitement, dans nos locaux de Cestas nos machines de coupe et des opérateurs à leur disposition. »

 

Les entreprises du textile peuvent faire appel à nous en contactant Amanda Prud’hon à l’adresse : a.prudhon@lectra.com  qui est en charge d’organiser au mieux les ressources disponibles.

 

*Défi Mode : https://www.defimode.org/2020/03/24/point-de-situation-24-mars-fabrication-masques/?fbclid=IwAR1AAVVgP65DQtI93ZHBm-PCH8eIrKMmFwU33LikQHAy9KWFfYinfZhgrTo

 

A propos de Lectra

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

 





 

À propos de Lectra
Pour les entreprises avant-gardistes qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra s’engage à façonner des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Lectra accompagne l’industrie de l’ameublement avec une offre – logiciels de CAO, solutions de salle de coupe et services experts – dédiée aux meubles rembourrés. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 280 millions en 2019 et est cotée sur Euronext (LSS).

 

 

 

CORNELIANI OFFRE LE MEILLEUR DU LUXE ITALIEN
GRÂCE À KUBIX LINK


Ce grand nom des vêtements de luxe pour hommes gagne en parts
de marché grâce à une gestion efficace de ses données.


Le nom de Corneliani vient immédiatement à l’esprit lorsque l’on pense aux vêtements de luxe pour hommes « Made in Italy ». Réputée pour ses costumes parfaitement coupés et son savoir-faire italien, la marque est aujourd’hui très connue et peut compter sur une clientèle fidèle. Toutefois, le marché est désormais saturé par de nouveaux acteurs du e-commerce et de la fast fashion, qui incitent les consommateurs à délaisser le haut de gamme pour privilégier la commodité et les vêtements à bas prix. Au lieu de participer à ce perpétuel jeu du chat et de la souris, Corneliani a donc décidé de réussir selon ses propres conditions. La marque a choisi d’optimiser son processus décisionnel pour accélérer chaque étape, depuis la conception jusqu’à la fabrication, mais sans chercher à faire des économies ni sacrifier la qualité.

Pour y parvenir, Corneliani devait d’abord accélérer la production en optimisant la collaboration entre ses équipes et ses fournisseurs externes grâce à des données de meilleure qualité. La marque devait aussi protéger son savoir-faire italien en termes de matières, de bien-aller et de règles de coupe, afin de préserver la qualité de ses vêtements. Il lui fallait pour cela gérer et réorganiser sa bibliothèque de matières, à la fois fournie et complexe. Le directeur des systèmes d’information (DSI) et le chef de produit ont eu pour mission de trouver une solution qui les aiderait à atteindre ces objectifs. Ils souhaitaient également renforcer l’image de l’élégance à l’italienne véhiculée par la marque en améliorant l’expérience d’achat et l’expérience produit offertes sur l’ensemble des canaux.





 

 



À propos de Lectra
Pour les entreprises visionnaires qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra s’engage à façonner des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Partenaire de l’industrie de la mode et de l’habillement, Lectra propose des solutions PLM et des logiciels de CAO, des solutions de salle de coupe et des services experts permettant de créer, développer et fabriquer vêtements, accessoires et chaussures. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 750 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 283 millions en 2018 et est cotée sur Euronext (LSS).

 



 

Corneliani offre le meilleur du luxe italien avec Kubix Link   

Comment accélérer la production de vêtements de luxe pour hommes sans sacrifier la qualité et le bien-aller ? Découvrez comment la solution Kubix Link de Lectra aide l’entreprise italienne Corneliani à améliorer la collaboration entre les membres de son équipe et ses fournisseurs grâce à une meilleure qualité des données.

 Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici

 

L’ameublement sur mesure : un must-have pour les Millennials 

Parce qu’ils considèrent la décoration comme un moyen d’expression personnelle, les consommateurs de la Génération Y sont les plus accros à la personnalisation de leur intérieur. Malgré les défis que cela représente, il est donc essentiel pour les fabricants de meubles de s’adapter à cette nouvelle tendance.

 Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici

 

Nouveaux besoins du consommateur ultra-connecté  

 

Comment mieux comprendre les exigences fluctuantes du consommateur dans le secteur de la mode ? Le consommateur ultra-connecté base ses décisions d’achat non plus sur son attachement à la marque mais sur certains critères qu’il considère comme essentiels aujourd’hui : rapport qualité-prix, livraison rapide, voire le jour-même, et modèles originaux qui reflètent sa personnalité.

Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici

 




OTB
s’associe à Lectra pour accélérer sa transformation digitale

Le groupe de mode italien digitalise sa chaîne d’approvisionnement
avec Kubix Link, la plateforme cloud intelligente et intuitive de Lectra

Lectra annonce que le groupe de mode italien OTB adopte Kubix Link, la plateforme cloud intelligente et intuitive de Lectra, pour optimiser ses processus métiers et assurer une plus grande transparence dans sa chaîne d’approvisionnement. OTB est partenaire de Lectra depuis de très nombreuses années.

Pour son portefeuille de marques emblématiques – Diesel, Maison Margiela, Viktor & Rolf, Marni, Amiri, Paula Cademartori – et d’entreprises à la pointe de la technologie Staff International et Brave Kid, OTB veut rendre les données produit plus accessibles aux équipes qui collaborent à travers le monde au développement, à la production et à la distribution de ses produits.

Pour relever ce défi, le groupe de mode avait besoin d'accélérer la transformation digitale de l'ensemble de sa chaîne d'approvisionnement. Il lui fallait une solution innovante qui pourrait facilement s'intégrer avec son système d’information existant déjà utilisé par ses différentes marques. « Notre objectif était de digitaliser l'ensemble de notre chaîne d’approvisionnement avec une solution complète. La plateforme Kubix Link est ergonomique, facile à utiliser et très efficace pour partager les données », déclare Ubaldo Minelli,
Président-Directeur Général d’OTB.

Spécialement conçue pour l'industrie de la mode, Kubix Link combine gestion du cycle de vie des produits (PLM), gestion de l’information produit (PIM) et gestion des ressources numériques (DAM). Bien que les besoins primordiaux d’OTB aient porté sur le PLM, le groupe peut également bénéficier des fonctionnalités PIM et DAM de Kubix Link et étendre le partage de données au-delà du processus de développement produit, incluant toutes les étapes de la création, jusqu’à la mise en rayon.

Pour les entreprises de mode, la difficulté d'initier une stratégie de transformation numérique réussie réside dans la capacité d’obtenir une visibilité totale sur leur chaîne d'approvisionnement. « Dans ce contexte, nous sommes très heureux de renforcer notre relation de plus de 25 ans avec OTB. Nous avons initialisé ce nouveau projet il y a 18 mois, en les aidant à étendre leurs initiatives de transformation digitale à l'ensemble de leurs marques. Nous comptons déjà plus de 400 utilisateurs satisfaits qui travaillent quotidiennement sur la plateforme Kubix Link et nous sommes prêts à en accueillir de nouveaux », déclare Daniel Harari, Président-Directeur Général, Lectra. « Kubix Link simplifie ce processus de transformation en aidant les entreprises de mode à intégrer leurs systèmes d’information existants. Avec cette solution tout-en-un, elles peuvent gérer la totalité des informations produit dans une seule application et transformer les données en informations exploitables ».

Cette plateforme centralisée et collaborative permet aux entreprises de mode de gérer en temps réel toutes les informations produit issues de multiples systèmes d’information. À partir d’une recherche unique sur Kubix Link, les utilisateurs peuvent trouver des données beaucoup plus rapidement qu'en naviguant sur des systèmes logiciels différents, évitant ainsi un processus de recherche long et fragmenté. Son interface intuitive et ses outils de communication inspirés des médias sociaux rendent, par ailleurs, la plateforme accessible aux nouveaux utilisateurs, favorisant son adoption par tous les services et par tous les membres de la chaîne d'approvisionnement.

L’adoption de Kubix Link garantit qu’aucune information ne manque et aide OTB à prendre des décisions plus vite, augmentant ainsi sa productivité. Cette plateforme, extrêmement conviviale et efficace, permet de consolider et de partager des données très rapidement.

 

A propos de OTB
OTB est un groupe de mode international, maison-mère de marques iconiques telles que Diesel, Maison Margiela, Viktor&Rolf, Marni, Amiri, Paula Cademartori, et d’entreprises à la pointe de la technologie telles que Staff International et Brave Kid. OTB repousse les frontières de la mode et du lifestyle, en proposant un portefeuille de marques mondial à la disposition d’une nouvelle génération de consommateurs non conventionnels à la recherche de la singularité et de l’authenticité.

A propos de Lectra
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 750 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 283 millions en 2018 et est cotée sur Euronext (LSS). Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com



 





 

Pourquoi l’industrie de la mode doit-elle se transformer ?
Depuis l'essor du commerce électronique, la mode traverse une crise en matière de créativité. Grâce à la technologie, les consommateurs achètent de plus en plus de vêtements en ligne ; leurs goûts évoluant très rapidement, les designers doivent développer leurs collections à un rythme particulièrement soutenu et disposent d’un temps de plus en plus réduit pour laisser libre cours à leur créativité. Découvrez comment les marques peuvent continuer à développer leur créativité tout en répondant à ce mode de consommation en croissance.

Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici

 




Extrait du rapport 2019 sur les sièges de véhicules de IHS Markit
Les sièges, autant pour la sécurité que le confort, occupent une place de plus en plus importante dans les intérieurs de voitures. Le nombre de véhicules ne cessant d’augmenter, les fabricants doivent livrer des produits d’une précision et d’une qualité sans faille.


Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici



 


Production à la demande pour la mode

Les entreprises de mode qui continuent de s'appuyer sur le modèle de production traditionnel ont de plus en plus de mal à suivre les nouvelles tendances de consommation. Avec la production « à la demande », les acteurs de la mode peuvent gagner en réactivité face aux nouvelles demandes des consommateurs, tout en augmentant le contrôle et la flexibilité de leur production, ainsi que la qualité de leurs produits.

Pour découvrir l’intégralité de l’article, cliquez ici


 

 

 



 

Lectra a annoncé en janvier dernier l’acquisition de la société italienne Kubix Lab.

 

Kubix Link,  plateforme intelligente et intuitive hébergée dans le cloud, intègre l’ensemble des processus métiers de la mode, de la première idée créative au point de vente.  Elle offre aux entreprises de mode une vue consolidée de toutes les informations relatives à un produit. Avec son interface web et son outil de communication inspiré des réseaux sociaux, les équipes travaillent plus vite et plus efficacement. En un clic, elles peuvent mettre sur le marché et promouvoir les produits qui se vendront bien, tout en créant une expérience client omnicanale.

 

 

Les entreprises de mode peuvent, grâce à cette plateforme cloud innovante,

développer le see now, buy now et constamment

offrir une expérience unique aux consommateurs

 

 

 

Lectra accompagne la croissance des entreprises en Asie
avec une offre adaptée aux besoins de la région

La production à la demande fait partie des solutions phares pour l’Industrie 4.0 présentées au CISMA, le salon international basé à Shanghai
dédié aux technologies de l'habillement et du textile



Lectra a dévoilé cette  à Shanghai, lors de l'édition 2019 du CISMA, ses solutions phares pour l’Asie, Fashion On Demand by Lectra et Furniture On Demand by Lectra, ainsi que le nouveau VectorAutomotive iP9, sa solution digitale pour la découpe de tissus automobiles.

Sur le thème « Lectra 4.0 : digitaliser et connecter l’ensemble de la chaîne de valeur », Lectra confirme sa position de partenaire privilégié des entreprises des marchés de la mode, de l’ameublement et de l'automobile, dans leur transformation digitale. Les chaînes d'approvisionnement intelligentes et connectées sont, en effet, au cœur de la quatrième révolution industrielle. Dans tous les secteurs utilisateurs de textiles, l'usine intelligente exige un haut degré de flexibilité, une efficacité maximale et des processus de planification optimaux quel que soit le modèle industriel, de la production de masse à la production à la demande. Ces capacités sont indispensables à la réussite des entreprises opérant sur les marchés asiatiques, fortement concurrentiels.

La Chine est le premier exportateur mondial de vêtements et représentait 46 % de la production mondiale de meubles en 2017. Dans toute l’Asie, où vivent près de 60 % des millennials, la demande de produits personnalisés et livrés rapidement continue de se renforcer et d'alimenter la tendance à la customisation de masse. La personnalisation des produits figure de plus en plus parmi les préoccupations majeures des décideurs de la mode et de l’ameublement, de même que l’optimisation de la production de petites séries.

Lancées pour la première fois en Asie à l'occasion du CISMA 2019, les solutions pionnières Fashion On Demand by Lectra et Furniture On Demand by Lectra automatisent l'ensemble du processus, du traitement des commandes, jusqu’à la découpe. Développées pour répondre aux besoins spécifiques de ces deux industries, ces solutions sont composées d’une plateforme de découpe digitale et de la solution de découpe monopli Virga®. Elles permettent aux utilisateurs de gérer facilement leurs flux pour la production de petites séries et de commandes personnalisées. Elles aident ainsi les industriels à passer aisément d'une production de masse à une production de petites séries et à optimiser le processus de personnalisation au sein de la salle de coupe.

Parce que le tissu peut représenter jusqu’à 60 % - 70 % du coût d'un vêtement, Lectra lance également de nouvelles applications cloud pour l’Asie qui permettent aux fabricants de vêtements de prendre les bonnes décisions lors des phases de développement produit et d’appels d’offres. En quelques secondes, Quick Estimate calcule la consommation de matière pour des estimations précises de rentabilité tout au long de la phase de développement produit, tandis que Quick Nest génère des simulations de placements pour proposer les prix les plus compétitifs afin de remporter de nouveaux contrats. Quick Nest apporte, par ailleurs, vitesse et agilité à la production grâce à un processus de traitement en parallèle des listes de placements.

Lectra a également présenté au CISMA 2019 le nouveau VectorAutomotive iP9, sa solution avancée de découpe de tissus pour sièges et intérieurs de voitures. Il s'agit de la première technologie sur le marché capable de découper une grande variété de textiles sans aucune zone tampon. Pour les équipementiers automobiles, cette économie de matière représente des centaines de milliers de dollars d'économie par an par rapport à d'autres solutions, et constitue une voie de plus en plus importante vers l'excellence opérationnelle.

Les démonstrations des dernières solutions technologiques avancées de Lectra ont captivé le public du CISMA, invitant les participants à se projeter dans la découpe industrielle intelligente telle que développée par l’entreprise.

« Malgré les défis auxquels la Chine est confrontée, elle reste la grande économie qui connaît la croissance la plus rapide au monde », observe Javier Garcia, Président, Asie-Pacifique, Lectra. « Lectra est depuis longtemps à l'écoute des marchés asiatiques. Nous sommes prêts à aider les industriels à atteindre les objectifs de l’Industrie 4.0 aussi rapidement que la technologie le permet ».


 

 

FASHION ON DEMAND BY LECTRA ET BALSAN LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L’UNIFORME

Afin de répondre aux nouveaux défis du marché du vêtement professionnel et maintenir son savoir-faire centenaire, Balsan a fait appel à Lectra pour moderniser ses outils de production
.

Le défi

Entreprise du Groupe Marck, Balsan conçoit et fabrique des vêtements d’image, de cérémonie et des uniformes sur taille ou sur-mesure ainsi que des vêtements et des équipements de protection individuelle répondant aux normes internationales pour les entreprises publiques ou privées.
La problématique majeure consiste à satisfaire les nouvelles attentes des clients qui tendent vers plus de personnalisation avec des délais de mise sur le marché toujours plus courts. De fait, les acteurs de l’habillement professionnel sont soumis aux mêmes contraintes que ceux du prêt-à-porter.
Faire du sur-mesure plus rapidement avec des méthodes de fabrication intelligentes, tel était le défi de la maison Balsan.

La réponse de Lectra

Balsan a été l’un des partenaires pilotes pour la solution Fashion On Demand by Lectra. Cette alliance a permis à la société du Groupe Marck d’appréhender une nouvelle approche qui consistait non seulement à utiliser la machine de coupe connectée de la solution Fashion On Demand by Lectra mais aussi les solutions logicielles en amont. Celles-ci ont intégré les besoins de la société afin de coller au mieux à sa méthode de travail tout en modernisant et en accélérant le processus de production.

Les résultats

”Fashion On Demand by Lectra nous a permis, à partir d’une fiche de mesures, de générer un patronage adapté, sur-mesure, pour réaliser nos tenues. Cette solution apporte également un grand niveau de flexibilité puisqu’elle offre la possibilité d’envoyer le modèle sur la machine de coupe, de choisir les ordres de coupe, voire de les mutualiser en fonction des tissus et même de détecter des défauts et lancer les recoupes le cas échéant.
En définitive, c’est la performance globale qui est améliorée avec un gain de productivité estimé à 7%”.
Stéphane Quiniou, Directeur Industriel et Qualité, Groupe Marck

La maison Balsan fondée en 1850 est un acteur de référence dans l’habillement professionnel.
Balsan a fait un double pari : moderniser ses outils de confection tout en conservant une grande partie de sa production en France pour capitaliser sur le savoir-faire traditionnel du groupe et répondre aux défis du XXIème siècle.

Produire pour les professionnels : du sur-mesure dans des délais très courts Le secteur de l’habillement professionnel est marqué par une forte diversité non seulement dans le type de vêtements mais aussi dans les matériaux utilisés. La confection et l’ergonomie d’un produit varient du tout au tout entre un uniforme pour la Garde Républicaine et une tenue d’intervention qui répond à un cahier des charges rigoureusement normé.
Auparavant, chaque confection, nécessitait une approche individuelle coûteuse en temps. Les patronages qui nécessitaient plusieurs heures de travail pour être ajustés à chaque client, sont désormais gérés automatiquement une fois les données renseignées par les modélistes. Stéphane Quiniou, Directeur Industriel et Qualité, Groupe Marck évoque le processus de modernisation de la manière suivante : “ Lectra nous a apporté avec sa nouvelle solution, cette possibilité d’être beaucoup plus réactifs, beaucoup plus flexibles et donc de pouvoir nous adapter de manière plus rapide à la demande spécifique des clients

Gestion multi-sites :
être plus agile et se préparer pour le futur

La production de Balsan est répartie sur plusieurs sites en France ou à l’étranger. La nécessité d’une approche multi-sites s’est donc imposée au moment de penser à la modernisation des outils de production, explique le Directeur Industriel et Qualité.

“ Nous déployons des machines sur différents sites et nous souhaitons les piloter depuis notre bureau principal. L’objectif est d’uniformiser les ordres de coupe et donc les fabrications quel que soit le lieu. En un clic, l’ordre de coupe qui a été créé à Calais aboutit à une action concrète sur notre site de Châteauroux. Etre en mesure d’affecter la fabrication à une chaine de production précise qui a les stocks et la disponibilité immédiate et ainsi satisfaire les délais demandés par le client est clé

“Le partenariat que nous avons construit avec Lectra nous a permis d’optimiser la solution Fashion On Demand by Lectra pour arriver à répondre exactement à nos exigences. L’étape de demain consiste à aller encore plus loin en connectant notre ERP et nos sites de production. Ainsi aussitôt les commandes reçues, la machine générera les patrons des tenues sur-mesure et donnera des ordres de coupe aux ateliers compétents.”
Stéphane Quiniou Directeur Industriel et Qualité du Groupe Marck

Sécurité des données et respect de l’environnement : faire face aux nouveaux enjeux

La mise en place d’une solution automatisée s’appuie sur la puissance du Cloud pour numériser les données. Or dans le cadre de la confection de vêtements militaires ou de tenues d’intervention, les données de fabrication sont non seulement sensibles mais aussi confidentielles. Avant même le début de sa collaboration avec Lectra, Balsan a exigé des garanties fortes sur la protection des données et la sécurisation des flux d’informations afin de garantir la confidentialité des patronages. Lectra a travaillé main dans la main avec la DSI de Balsan afin d’épouser les exigences du spécialiste de l’habillement professionnel.

Mais les défis du futur ne sont pas seulement techniques, ils sont aussi environnementaux et la modernisation ne saurait se faire sans prise en compte des enjeux écologiques. “ Avec la nouvelle ligne de coupe de la solution Fashion On Demand by Lectra, nous avons découvert une machine économe en énergie, qui supprime tous les accessoires traditionnels tels que le papier et le film plastique et qui nous permet de réduire notre empreinte carbone ”, s’exclame Stéphane Quiniou.




 

Kuka Home se lance sur la voie de la digitalisation grâce à Lectra

Pour conserver sa position de leader au sein du marché florissant de l’ameublement chinois, la marque Kuka Home s’est adressée à Lectra pour digitaliser l’ensemble de son processus du design au développement jusqu’à la fabrication de ses produits

Défis relevés
C’est son esprit novateur qui a fait de Kuka Home un des précurseurs de l’industrie chinoise du meuble rembourré. Pour asseoir sa place de leader du secteur et faire face à la hausse du prix des matières premières et de la main-d’œuvre, l’entreprise a choisi de faire passer au digital ses activités de développement produit et de coupe du cuir.

La réponse de Lectra
Lectra a proposé à Kuka un processus de fabrication intelligent associant DesignConcept, son logiciel de prototypage virtuel et de développement produit à Versalis, son découpeur automatique du cuir. Lectra lui a également fourni ses services professionnels, fruit de 30 ans d’expertise, afin de garantir la réussite et l’amélioration continue de son processus de production.

Résultats
de Kuka Home un des précurseurs de l’industrie chinoise du meuble rembourré. Pour asseoir sa place de leader du secteur et faire face à la hausse du prix des matières premières et de la main-d’œuvre, l’entreprise a choisi de faire passer au digital ses activités de développement produit et de coupe du cuir.
Cette transition vers le digital permet à Kuka de créer et développer virtuellement une grande partie de ses produits mais aussi d’évaluer la faisabilité des prototypes et la qualité des modèles très en amont du développement produit. Grâce à la coupe automatisée du cuir, Kuka obtient de manière constante des pièces d'excellente qualité, sans dépendre des compétences de l’opérateur, tout en optimisant sa consommation de cuir et en décuplant son efficience.

Qualité, design et valeur
Créée en 1982 par M. Gu Yuhua, la société Kuka Home est l’un des plus importants fabricants de meubles chinois et une marque renommée en Chine. L’entreprise propose une vaste gamme de produits comprenant des canapés en cuir et en tissu, des lits et matelas rembourrés, vendus dans plus de 2 500 magasins au nom de la marque. Cette dernière exporte également ses produits dans plus de 120 pays et régions du monde.

Kuka est l’une des premières entreprises chinoises à avoir choisi de faire passer au digital ses méthodes de production en remplaçant ses techniques manuelles par un logiciel de développement produit axé sur l’innovation et en optant pour des technologies de coupe intelligentes. « Le passage au digital et l’automatisation constituent des tendances majeures dans l’industrie de l’ameublement rembourré. L’ensemble du secteur cherche à gagner en efficience et à optimiser ses méthodes de production », explique Tu Jiahui, directeur du développement produit.

Choisir un partenaire pour accompagner le changement

La marque Kuka s’est adressée à Lectra pour l’accompagner dans sa démarche d’intégration de la technologie au cœur de ses activités. « Ces dernières années, nous avons étudié l'offre de nombreux fournisseurs d’équipements et effectué divers essais. Lectra était la plus mature et la plus adaptée à notre modèle économique actuel », explique M. Pan Chaoping, directeur de la production lean et de la gestion de la planification.

L’adoption de processus digitalisés a également permis à Kuka de résoudre une problématique à laquelle sont confrontées bon nombre d’entreprises du secteur. «  Pour faire face à la hausse des coûts de la maind’œuvre, nous cherchons à rendre le prix de nos meubles plus compétitif et à augmenter l’efficience de nos méthodes de fabrication », souligne M. Chaoping.

« L’adoption de techniques de coupe digitales a considérablement amélioré l’efficience de nos méthodes de fabrication. Nous sommes désormais capables de produire de plus petites séries et de réduire nos coûts. » Pan Chaoping, Directeur de la production lean et de la gestion de la planification

Accéder à une nouvelle ère digitale

DesignConcept, le logiciel de création et de développement produit en 3D de Lectra, permet désormais à Kuka de faire le lien entre développement produit et production, et de solutionner les éventuels problèmes de faisabilité ou de qualité. « Grâce au digital, nous combinons les phases d’ingénierie produit et de design, puis nous passons à l’évaluation et l’approbation. Cette méthode nous a permis d’améliorer nos activités de développement produit », souligne M. Jiahui.

Kuka ayant réussi à moderniser ses techniques de coupe du cuir grâce à Versalis, la salle de coupe du cuir dédiée à l’Industrie 4.0 proposée par Lectra, sa productivité et la qualité de ses produits dépendent désormais beaucoup moins des compétences de ses opérateurs. « L’adoption de techniques de coupe digitales a considérablement amélioré l’efficience de nos méthodes de fabrication. Nous sommes désormais capables de produire de plus petites séries et de réduire nos coûts. Les produits obtenus offrent une meilleure qualité, plus homogène, tout en respectant nos exigences », explique M. Chaoping.

Outre ces nouvelles technologies, Kuka a également bénéficié des conseils en matière de formation, de bonnes pratiques et d’optimisation des processus prodigués par l’équipe chargée des services professionnels de Lectra. « Kuka Home et Lectra entretiennent une relation stratégique. J’espère que nous allons poursuivre cette précieuse et fructueuse collaboration », déclare M. Jiahui.

À propos de Kuka
Possédant plus de 2 500 magasins en nom propre, Kuka a pour objectif de proposer aux familles du monde entier des meubles d’excellente qualité pour le salon et la chambre. Pour de plus amples informations, visitez le site http://www.kukahome.com

 




Avec Modaris® V8R2, Lectra redéfinit le réalisme du prototypage virtuel en 3D


Cette nouvelle version de Modaris accélère la mise
sur le marché des collections

 

Lectra lance Modaris® V8R2, la dernière version de sa solution de patronnage et de prototypage en 2D et en 3D. Cette nouvelle version de Modaris, la solution de modélisme la plus utilisée par les grandes marques et entreprises de mode, accroît encore la rapidité, l'efficacité et la précision du développement produit. Grâce à ses puissants outils de simulation 3D et de collaboration, les modélistes développent des patrons et prennent des décisions plus vite que jamais. En réduisant ou éliminant le recours au prototypage physique, le développement produit est moins coûteux et la mise sur le marché aussi proche que possible de la détection des tendances.

Confirmant et renforçant son leadership sur le marché des logiciels de développement produit, Lectra a développé cette nouvelle version de Modaris en exploitant tout le potentiel du prototypage virtuel en 3D. Les modélistes peuvent désormais partager des vidéos à 360° accessibles sur n'importe quel appareil, tandis que les stylistes disposent, avec le nouveau module 3D Style, d’un outil pour interagir, visualiser, annoter et valider sur écran le style et le bien-aller des modèles.

De nouvelles avancées permettent de réduire jusqu’à 50 % le nombre de prototypes physiques. Modaris V8R2 améliore la qualité des simulations 3D et enrichit sa bibliothèque de nouvelles références (tissus, effets de surpiqûres 3D, scènes réalistes, studios d'éclairage, couleurs Pantone® et Natural Color System®©...). La solution est désormais compatible avec Vizoo, un scanner de haute qualité qui accentue le réalisme des échantillons de tissu, et avec des solutions 3D (Maya, 3DS Max, Iray) pour un rendu encore plus réaliste et précis des prototypes.

L'un des développements innovants de Modaris V8R2 est son nouvel outil d’insertion de volume et de rotation des pinces. Grâce à cette nouveauté, les modélistes gagnent entre 50% et 90 % de temps sur la modification des modèles avec pinces. Un autre point fort de cette solution est sa capacité à convertir les unités de mesure, en réponse aux besoins des équipes internationales de l'industrie de la mode. Lectra offre ainsi aux modélistes et aux sous-traitants la garantie du respect des tailles, quels que soient les systèmes de mesure utilisés dans les pays de production.

Modaris V8R2 a déjà remporté l’adhésion de ses clients pilotes, tels que l'entreprise italienne de prêt-à-porter féminin GGZ, la toute première à avoir adopté Modaris V8R2. « GGZ est une entreprise de fast fashion : le temps et la qualité sont essentiels pour nous. La nouvelle fonctionnalité de Modaris dédiée aux pinces nous aide à économiser jusqu'à 50 % du temps nécessaire à la modification des patrons. De plus, le prototypage en 3D nous sert à vérifier que les volumes et les proportions des patrons correspondent bien aux attentes de nos stylistes, et ce, dès le début, ce qui réduit considérablement nos délais de mise sur le marché », témoigne Majla Gottardo, Modéliste, GGZ.

« Nous sommes désormais dans l'ère de l'information. Nous répondons aux besoins de modélistes qui s’adressent à des consommateurs aux goûts différents, de tailles et de morphologies variées. Nos modélistes ont des centaines de collections à livrer : pas de place à l’erreur ! Notre objectif est de faciliter leur environnement de travail au quotidien en leur fournissant les outils nécessaires pour rationaliser le processus de développement produit, réduire le nombre d’itérations et obtenir un bien-aller parfait du premier coup », déclare Céline Choussy, Directrice Marketing et Communication, Lectra. « Tout cela est possible avec Modaris V8R2 »
.
 

A propos de Lectra
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 32 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 700 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 283 millions en 2018 et est cotée sur Euronext (LSS). Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

Lectra remporte le Prix de l’Innovation 2019
du salon Texprocess


Le prix est décerné à Fashion On Demand by Lectra, la solution permettant
de produire des vêtements personnalisés au rythme du prêt-à-porter

 


Holger Max-Lang, Directeur Europe du Nord et de l’Est, Moyen Orient, Lectra.


Lectra a reçu pour sa nouvelle offre Fashion On Demand by Lectra le Prix Innovation 2019 de Texprocess, décerné par un jury d’experts dans la catégorie nouveaux processus.

Cette offre innovante automatise la totalité du processus de personnalisation d’un vêtement, de la réception de la commande et du développement produit à la découpe du tissu. Résultat de quatre années de recherche et développement, la solution digitale de production à la demande a été développée selon les principes de l’Industrie 4.0.

« Nous sommes très honorés de recevoir le prestigieux Prix Innovation 2019 de Texprocess, un rendez-vous international incontournable pour tous les acteurs de l’industrie de la mode. Fashion On Demand by Lectra permet aux entreprises de mode de produire des vêtements personnalisés aussi vite que du prêt-à-porter, et sans générer de stocks puisque les articles ne sont fabriqués que dans les quantités commandées », explique Holger Max-Lang, Directeur Europe du Nord et de l’Est, Moyen Orient, Lectra.

Fashion On Demand by Lectra se décline en deux packages : l’un pour le sur-mesure, avec ajustement du patron, l’autre pour la customisation, avec altération des caractéristiques du produit. Cette solution intégrée et clé en main automatise la production à la demande, de la réception des commandes à la salle de coupe, en passant par les phases de développement produit. Les entreprises peuvent définir les critères et niveaux de personnalisation pour chaque article selon le package choisi, puis lancer la production immédiatement.

« Cette plateforme innovante hébergée dans le cloud garantit l’efficacité des processus de production sur-mesure ou customisée, et peut faciliter une relocalisation industrielle de proximité pour les produits personnalisés. La technologie est opérationnelle et prête à l’emploi pour les entreprises de mode », déclare le jury du Prix de l’Innovation 2019 de Texprocess. « Depuis 2011, le Prix de l’Innovation de Texprocess distingue les nouveautés et réussites remarquables dans les domaines d’activité couverts par le salon, dans deux catégories : nouvelles technologies et nouveaux processus. Les lauréats sont sélectionnés sur des critères tels que le niveau d’innovation, le choix des matières et le respect de l’environnement ».
 

 

« Convaincre le nouveau consommateur » : lors de son événement annuel, Lectra a démontré toute la puissance des données
pour l’industrie de la mode


Face au nouveau parcours d’achat des consommateurs, les participants ont trouvé des réponses dans les avis d’experts et les dernières technologies de Lectra

 

Lectra, toujours au cœur de la réflexion sur les évolutions de la mode, a animé une série d’échanges très attendus sur les nouveaux comportements des consommateurs lors de son dernier événement dédié à cette industrie, « Convaincre le nouveau consommateur », à Bordeaux-Cestas.

Deux jours durant, plus de 75 professionnels et experts de l'industrie de la mode venus de 14 pays se sont réunis à l’International Advanced Technology and Conference Center (IATC) de Lectra pour examiner les changements majeurs que le digital suscite dans le comportement des consommateurs. Fortement connectés, ces derniers deviennent aujourd’hui co-créateurs dans le processus de production de la mode, dont ils bouleversent le paradigme.

Alternant présentations d’experts, démonstrations des dernières innovations et témoignages de clients, l’événement a souligné l’importance de digitaliser les processus et d’analyser les données pour répondre aux nouveaux besoins des consommateurs. Deux conférenciers ont ouvert les débats. Peter Jeavons, Directeur Général, First Insight Europe, a présenté au travers de nombreux cas d’usages l’utilisation des données pour mieux comprendre le consommateur hyper-connecté de la mode. Craig Crawford, Stratégiste et Fondateur de CrawfordIT, a mis en évidence les défis et opportunités engendrés par le digital, exhortant les entreprises de mode à enclencher leur transformation digitale interne en développant un environnement propice.

Au-delà de la nécessité de déchiffrer le nouveau consommateur, l'événement a souligné l’importance d’exploiter les données afin de proposer des services et produits centrés sur le client. Lectra a présenté sa réponse à ce défi sous la forme de deux solutions novatrices, Kubix Link et Fashion On Demand by Lectra.

Hébergée dans le cloud, la plateforme Kubix Link combine gestion du cycle de vie des données (PLM), gestion de l’information produit (PIM) et gestion des ressources numériques (DAM) pour permettre aux entreprises d'offrir une expérience unique aux consommateurs grâce à une collaboration inégalée basée sur les données. Des représentants du joaillier Pomellato et du fabricant de vêtements de sports d'extérieur Tecnica Group ont partagé leur expérience. « Kubix Link est exactement ce dont notre entreprise avait besoin : une plateforme pour recueillir, traiter et partager des informations cohérentes sur les produits, dans tout notre écosystème et sur tous nos canaux de distribution », a déclaré Cristiano Simonetto, Directeur Informatique, Tecnica Group. « C'est exactement ce que Kubix Link nous permet de faire, avec une facilité déconcertante ».

Les participants ont également assisté à une démonstration de Fashion On Demand by Lectra, la première solution complète de personnalisation de vêtements du marché. Ils ont découvert comment un processus de production à la demande automatisé et guidé par les données, depuis la réception des commandes jusqu'aux étapes de découpe, pouvait livrer des produits personnalisés selon les souhaits des consommateurs. Charline Fasquel, Directrice de Production, Balsan, et Stéphane Quinou, Directeur Industriel, Groupe Marck, ont témoigné de l'efficacité de Fashion On Demand by Lectra. « Avec plusieurs centaines d’uniformes par jour, nous atteignions notre capacité maximale de production. Nous avions deux options : augmenter la main-d'œuvre ou moderniser nos outils. C'est ce dernier choix que nous avons fait », a expliqué Charline Fasquel. « Pour nous, Fashion On Demand by Lectra est un rêve devenu réalité. Grâce à cette solution, nous avons réussi à augmenter la production, obtenir un bien-aller parfait, limiter le coût des consommables, réduire le temps de préparation des commandes et minimiser les erreurs humaines ».

En matière de développement produit, Mariam Bennissi, Responsable du patronnage, Balenciaga, s’est exprimée sur Quick Estimate, l’application cloud de Lectra conçue pour estimer la consommation de matière. « Avec cette application, il ne nous faut pas plus d’une minute pour estimer la consommation de tissu lors de la phase de préparation de la collection », a-t-elle témoigné. Grâce à cette technologie, qu’elle qualifie d’efficace et intuitive, « nous anticipons la réservation de nos matières et, cette saison, nous avons pu être prêts quatre jours avant la date du défilé », a-t-elle ajouté.

« Aujourd’hui, les acteurs de la mode ne se contentent pas de collecter des données, mais ont pour objectif d’en tirer une meilleure compréhension. Les entreprises de mode vont découvrir un gisement d’opportunités commerciales si elles arrivent à libérer tout le potentiel de leurs données. C’est ce que leur permet de faire nos solutions de nouvelle génération, Kubix Link et Fashion On Demand by Lectra, toutes deux conformes aux principes de l’Industrie 4.0 et dotées de la puissance du cloud, que ce soit pour gérer des contenus et de l'information ou pour livrer des produits personnalisés. Notre technologie les aide à mieux comprendre le consommateur, à fabriquer le bon produit et à le livrer en temps voulu. Car c'est ainsi que l’on séduit les clients d’aujourd’hui », a déclaré Céline Choussy, directrice marketing et communication, Lectra.


 



Table ronde Lectra-NellyRodi :
« La personnalisation redessine la mode »


Pour les experts de l’industrie réunis à cette occasion, saisir les opportunités
de la fabrication à la demande est désormais à la portée
de tous les acteurs de la mode


Excellent Discours d’introduction de la table ronde par Véronique Larrieu Pelegry directeur marketing France Lectra

Lectra, dans le prolongement du lancement de son offre Fashion on Demand by Lectra, a réuni le 21 mars 2019 à Paris un panel d’experts de la mode pour croiser diverses perspectives sur les opportunités offertes par la personnalisation aux acteurs de cette industrie.


Marie Dupin, Directrice mode, NellyRodi - Charles-Alexandre Peretz, Co-fondateur et Directeur Marketing d’Atelier NA.
Amélie Attias, Directrice des Opérations, Attias Group

Modérée par Marie Dupin, Directrice mode, NellyRodi, la table ronde a réuni un prestigieux panel composé d’Amélie Attias, Directrice des Opérations, Attias Group, Elisabeth Cabrera Valenzuela, Directrice Marketing et Communication, Devred 1902, Daniel Harari, Président-Directeur Général, Lectra, Pierre-François Le Louët, Président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin, Sébastien Manceau, Partner, Roland Berger, et Charles-Alexandre Peretz, Co-fondateur et Directeur Marketing d’Atelier NA.


Sébastien Manceau, Partner, Roland Berger - Daniel Harari, Président-Directeur Général, Lectra - Pierre-François Le Louët, Président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin - Elisabeth Cabrera Valenzuela, Directrice Marketing et Communication, Devred 1902

Les panélistes se sont entendus sur un fait : la personnalisation n’est pas une tendance passagère, mais bien un mouvement de fond, voire une révolution – et elle a déjà commencé.

L’impulsion est venue des consommateurs eux-mêmes. « Les modes de consommation impulsés par les nouvelles générations viennent bouleverser les règles de l’industrie de la mode », a rappelé Marie Dupin. « Le consommateur, de plus en plus exigeant, est séduit par la possibilité de co-créer son look », a analysé Pierre-François Le Louët. « Il commence aussi à accepter des délais un petit peu plus longs pour obtenir un vêtement parfaitement adapté à sa morphologie et à ses attentes. Enfin, il est de plus en plus intransigeant en matière de transparence, d’éthique et de développement durable ».

Les considérations environnementales viennent renforcer l’attrait de la personnalisation pour les consommateurs comme pour les acteurs de la mode. « Produire à la demande évite la destruction des invendus, choquante pour le public, tout en épargnant aux marques et distributeurs l’enfer de la décote », a souligné Sébastien Manceau. « La personnalisation a toujours existé dans la mode, mais aujourd’hui on peut l’industrialiser. Elle se présente comme un phénomène transformatif, avec de nouvelles propositions de valeur pour se différencier et de nouveaux modèles économiques pour se développer ».

Côté fabrication, les industriels disposent désormais de solutions conçues selon les principes de l’Industrie 4.0 pour adapter les salles de coupe à la production à la demande. « Ainsi, Fashion On Demand by Lectra accompagne les acteurs de la mode pour les aider à répondre toujours mieux aux attentes des consommateurs, tout en améliorant en continu leur productivité. Très flexible, notre offre leur donne la possibilité de lancer la production d’un vêtement personnalisé quelques secondes après la prise de commande en ligne ou en boutique, ou bien d’attendre de recevoir plusieurs commandes utilisant le même tissu pour en optimiser la découpe. Dans le premier cas, la priorité est donnée à la disponibilité du produit, dans le second, à l’efficience, ce qui est important dans un contexte où le coût des matières ne cesse d’augmenter », a expliqué Daniel Harari.

De nombreuses entreprises se lancent déjà dans la course à la personnalisation : des marques historiques, des startups, des distributeurs et des fabricants. En permettant aux acteurs de la mode de mettre en œuvre leurs projets de personnalisation, Fashion On Demand by Lectra joue un rôle de catalyseur. « La personnalisation enclenche un cercle vertueux pour le travailleur de l’habillement, libéré des tâches répétitives, pour le fabricant, à qui il devient plus facile de recruter et former des jeunes tout en protégeant ses marges, pour la marque qui peut se différencier, pour le distributeur qui n’a plus de stocks à gérer, et bien sûr pour le consommateur, à qui est proposé un vêtement répondant en tout point à ses attentes », a résumé Pierre-François Le Louët.

 









 

                  L’innovation de rupture prend vie dans l’Innovation Lab de Lectra

                    Lectra booste son processus d’innovation en dédiant un nouvel
                          espace à l’idéation et au design de solutions disruptives


Lectra annonce l’ouverture de son Innovation Lab, situé au cœur du campus technologique de l’entreprise à Bordeaux-Cestas, créé par Philippe Ribera, Directeur Innovation, Lectra.
L’Innovation Lab de Lectra a pour mission de capter les tendances émergentes, d’anticiper les évolutions et d’enrichir ses solutions technologiques de demain. Les innovations de rupture nées de ces travaux s’adressent aux marchés de la mode, de l’automobile et de l’ameublement.
 

Pour Lectra, l’innovation disruptive ne peut se concevoir en vase clos. Les équipes de l’Innovation Lab travaillent de concert avec les acteurs de leur écosystème : startups, centres de recherche, clients et talents internes de Lectra. Tous peuvent être conviés à élaborer une maquette visuelle lors d’un design sprint ou encore participer à un atelier de génération d’idées. Les premières innovations issues de ces collaborations s’adressent à l’industrie de la mode. Un principe fort guide le travail des équipes : repenser toute la chaîne de valeur de cette industrie – marques, fabricants, distributeurs – en relation, à chaque étape, avec le consommateur final. Cela se traduit par différentes démonstrations de faisabilité (proof of concept ou POC) développées au sein de l’Innovation Lab. Ainsi, pour les marques, des aspects clés de la création ou du développement produit sont réinventés via des solutions s’appuyant sur des technologies innovantes. Pour les fabricants, un outil facilitant les opérations de maintenance des découpeurs grâce à la réalité augmentée a été développé.

Les travaux de l’Innovation Lab sur la matière et la mesure ont par ailleurs donné un coup d’accélération au projet Digtex. Ce projet centré sur la digitalisation de la conception textile a été lancé par Lectra et le Centre Européen des Textiles Innovants (CETI), ainsi que l’École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT). Il est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et la région Nouvelle-Aquitaine. Ces recherches, inspirées par les problématiques rencontrées par des clients de Lectra, visent à leur apporter des solutions pratiques et novatrices, permettant, par exemple, d’impliquer le consommateur final dans la création de vêtements personnalisés ou de renforcer la traçabilité des vêtements.

« L'innovation, en particulier disruptive, implique d’opérer une véritable transformation culturelle au sein de l’entreprise. Elle ne peut pas simplement se décréter. Les équipes de l’Innovation Lab l’ont bien compris : elles font avancer concrètement l’engagement de Lectra et de nos collaborateurs dans cette voie pour mener nos clients vers la réussite », déclare Véronique Zoccoletto, Directrice de la Transformation, Lectra.

 


 


 

a l'ecoute des entreprises de modE

qui veulent devenir 4.0




 

Partout dans le monde, les entreprises de mode sont confrontées à l’évolution de leur environnement économique et sociétal. Tout en poursuivant leur quête d’excellence opérationnelle, plus vitale que jamais, elles doivent s’adapter à quatre grandes tendances.

Les Millennials. Pourquoi sont-ils si importants ?
 

Lectra voit dans les Millennials une force potentiellement révolutionnaire qui pousse les marques de mode et les fabricants à mettre plus vite sur le marché des produits de haute qualité et plus respectueux de l’environnement.

Mais l’industrie de la mode n’est-elle pas en train de « penser aux Millennials avec de vieilles habitudes, qui ne marchent plus » ? La question est posée dans WDD par Robert Conrad et Kenneth M. Kambara, professeurs au LIM College et co-auteurs de l’étude Shopping Trends Among 18-35 Year-Olds.

Et pour vous, comment les marques de mode et les industriels de l’habillement devraient-ils prendre en compte les Millennials ?

 

Digitalisation = transformation

 

« Est-il possible de développer une marque exclusive dans le monde digital ? Cette question est au cœur du débat qui anime aujourd’hui l’industrie du luxe, où la croissance a ralenti, tandis que les technologies digitales ont permis à d’autres secteurs, des transports à la location touristique, d’atteindre une échelle mondiale ». The Wall Street Journal, 15 janvier 2017.

Chez Lectra, nous avons notre petite idée. Car chaque jour, nous voyons des entreprises de mode s’emparer des technologies pour accélérer la gestion du cycle de vie des produits.

 

La production intelligence n’est pas une vision. Elle est déjà là ? 
 

Les usines de l‘Industrie 4.0 sont intelligentes, connectées et intégrées à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Les briques technologiques sont déjà disponibles. Dans la mode, qui sera un leader du 4.0, qui restera à la traîne ?

« L’activité sur-mesure du groupe Ruyi est un bon exemple de production intelligente, évoluant de la production de masse à la personnalisation de masse. Les solutions de Lectra illustrent comment l’Internet des objets dans la salle de coupe permet de mettre en place une maintenance prédictive et d’optimiser la découpe. » - Propos tenus par Hu Jingyi, directeur du centre de recherche sur l’Internet des objets, MIIT, lors de l‘événement Made in China 2025 qui s’est tenu le 23 novembre 2016 à l’Université Donghua, Shanghai.

 

Le nouveau consommateur chinois, source d’opportunités
 

Les marques mondiales présentes en Chine comme les marques de mode chinoises doivent prendre en compte la transformation de « l’usine du monde » en marché de consommation.

« Il y a dix ans, 75 % de la production de vêtements en Chine était destiné à l’export, et 25 % au marché domestique. Aujourd’hui, la situation est inversée. Les fabricants doivent changer de priorité et rester concentrés sur les besoins des consommateurs chinois. » - Propos tenus par Du Yanbing, secrétaire général adjoint de l’Association chinoise des fabricants de vêtements, directeur au Ministère de l’Industrie, directeur adjoint de l’Alliance stratégique de l’industrie intelligente, lors de l‘événement Made in China 2025 qui s’est tenu le 23 novembre 2016 à l’Université Donghua, Shanghai.









 

Lectra renforce son Comité Exécutif

Le groupe se prépare à accélérer son développement et à déployer son offre pour l’Industrie 4.0

Lectra renforce son Comité Exécutif afin d’accélérer la mise en œuvre de sa stratégie Lectra 4.0, initiée début 2017, avec pour objectif de devenir un acteur incontournable de l’Industrie 4.0.

La feuille de route stratégique 2017-2019 de Lectra constitue une première étape dans la transformation de l’entreprise, avec cinq objectifs : accélérer la croissance de son chiffre d’affaires, aussi bien de manière organique qu’au travers d’acquisitions ciblées ; accentuer son avance technologique pour accroître la valeur de son offre de produits et de services ; renforcer sa position concurrentielle et ses relations de long terme avec ses clients ; lancer progressivement ses nouvelles offres logicielles en mode SaaS ; et autofinancer son développement interne et externe.

Pour accompagner ses clients dans la mise en œuvre des principes de l’Industrie 4.0, Lectra a, ces trois dernières années, fortement accéléré ses investissements destinés d’une part à concevoir et développer de nouvelles lignes de produits, d’autre part à compléter ses solutions de découpe et ses logiciels existants. L’entreprise s’appuie notamment sur quatre technologies clés : le big data, l’intelligence artificielle, l’Internet industriel des objets et le cloud. Les premières offres de Lectra pour l’Industrie 4.0 ont été lancées dans quelques pays pilotes dès 2018 et seront progressivement déployées dans le monde entier courant 2019.

Le Comité Exécutif de Lectra était jusqu’à présent composé de Daniel Harari, Céline Choussy, Edouard Macquin, Jérôme Viala et Véronique Zoccoletto. Afin d’accélérer la mise en œuvre de sa stratégie, le groupe a décidé de revoir l’organisation de ses filiales, de recentrer ses efforts autour de la réussite de ses clients et d’étendre son Comité Exécutif, qui reste sous la présidence de Daniel Harari, Président-Directeur Général.

Jérôme Viala, Directeur Général Adjoint, assure désormais la vice-présidence du Comité Exécutif, avec des responsabilités renforcées sur les opérations des filiales, tout en conservant ses missions actuelles.

Les filiales de Lectra sont maintenant organisées en quatre grandes régions afin de mieux adapter la stratégie du groupe aux différents marchés de Lectra, d’accélérer le développement commercial et de renforcer les synergies au sein de chaque région : une région Amériques, dirigée par Edouard Macquin ; une région Asie-Pacifique, dirigée par Javier Garcia ; une région Europe du Nord et de l’Est, Moyen-Orient, dirigée par Holger Max-Lang ; et une région Europe du Sud et Afrique du Nord, dirigée par Fabio Canali. Fabio Canali, Javier Garcia et Holger Max-Lang rejoignent le Comité Exécutif.


Pour être encore plus près des besoins de ses clients et leur garantir une utilisation optimale de ses solutions, Lectra crée une direction du Customer Success, confiée à Laurence Jacquot, qui intègre le Comité Exécutif.

Maximilien Abadie, Directeur de la Stratégie, devient membre du Comité Exécutif avec pour mission d’accompagner la mise en œuvre de la stratégie Lectra 4.0 auprès de toutes les équipes du groupe et de préparer la feuille de route stratégique 2020-2022.

Olivier du Chesnay, Directeur Financier, rejoint le Comité Exécutif avec pour objectif de renforcer les fondamentaux du modèle économique de Lectra.

Céline Choussy, Directrice Marketing et Communication, aura pour mission principale d’assurer le lancement et le développement des nouvelles offres.

Véronique Zoccoletto, Directrice de la Transformation, aura pour priorité d’intensifier la digitalisation en cours de Lectra et l’utilisation des quatre technologies clés.

« Notre plan de développement est ambitieux, et nous devions mettre en place une organisation qui nous permette d’atteindre rapidement nos objectifs. La nouvelle dynamique régionale et la création d’une équipe dédiée au Customer Success renforceront encore notre intimité avec nos clients. Je travaille depuis de nombreuses années avec chacun des membres du nouveau Comité Exécutif, années pendant lesquelles j’ai pu apprécier leur passion pour Lectra et l’étendue de leurs talents. Nous disposons aujourd’hui d’une équipe de direction renforcée, forte et soudée en laquelle j’ai entièrement confiance pour faire franchir à Lectra une nouvelle étape décisive dans son développement », déclare Daniel Harari.









L’offre ‘Fashion On Demand’ de Lectra révolutionne la personnalisation pour l’industrie de la mode

Lectra bouleverse le marché avec une solution inédite permettant de produire des vêtements personnalisés au rythme du prêt-à-porter

Lectra annonce le lancement de son offre ‘Fashion On Demand’. Dans un marché où les attentes en termes de personnalisation prennent, chaque jour, plus d’importance, cette solution donne aux entreprises de mode les moyens de développer de nouvelles opportunités de croissance. Cette offre révolutionnaire automatise l'ensemble du processus de personnalisation, du développement produit jusqu’à la découpe. L’offre ‘Fashion On Demand by Lectra’ s’appuyant sur les principes de l’industrie 4.0, est le fruit de quatre années de recherche et développement et d’une équipe rassemblant une centaine d’experts. La conception de la solution s’inscrit dans la feuille de route stratégique présentée par Lectra en 2017. Son lancement mondial se fera progressivement à compter de janvier 2019.

A l’ère de la révolution numérique, les consommateurs sont en demande de produits et d’expériences personnalisés. Ce modèle économique se révèle très avantageux pour les acteurs de la mode. La quantité de produits fabriqués correspondant exactement à la demande, de fait, les excédents de stocks et les démarques, souvent présents dans les modèles de fabrication standards, sont éliminés. Les entreprises optimisent leur trésorerie en ne lançant la fabrication des produits qu’au moment où les consommateurs ont réglé leur commande. Enfin, la personnalisation permet aux entreprises de mode de devancer leurs concurrents et de fidéliser leurs clients en proposant des produits uniques qui leur procurent un sentiment d’exclusivité.

Même si la production à la demande s’impose comme un modèle économique attractif et sans risques financiers majeurs, les entreprises du secteur souhaitant l’adopter font face à des barrières à l’entrée considérables. En effet, sans le savoir-faire et la technologie nécessaires, ces sociétés doivent s’appuyer sur leur infrastructure existante. Elles sont donc contraintes de développer, pour chaque produit, des flux de production indépendants souvent trop rigides pour la création et la fabrication de vêtements personnalisés. En conséquence, les délais de production et les coûts augmentent, les lignes de production sont désorganisées. Enfin, leurs délais de livraison s’en trouvant démultipliés, les entreprises prennent le risque de décevoir leurs clients fidèles qui ont payé plus cher pour un produit personnalisé.

‘Fashion On Demand by Lectra’ a pour objectif de changer la donne à l’échelle du marché de la mode. Forte de 45 années d’expérience auprès de distributeurs, fabricants et marques au rayonnement mondial, Lectra a développé cette offre unique pour éliminer les obstacles et aider les entreprises à répondre aux besoins spécifiques de leurs clients ultra connectés à la recherche de vêtements personnalisés. ‘Fashion On Demand by Lectra’ se décline en deux packages : le sur-mesure et la customisation. Cette solution intégrée et clé en main automatise la production à la demande, de la réception des commandes à la salle de coupe en passant par les phases de développement produit. Les entreprises peuvent définir les critères et niveaux de personnalisation pour chaque article (tels que des ajustements de patrons pour le sur-mesure et des changements des caractéristiques du produit pour la customisation), puis lancer la production, sans incidence sur leurs flux de production existants.

« La personnalisation, ou plus exactement la production à la demande, va toucher l’ensemble de l’industrie de la mode. De ce fait, et en tant que pionnier de l’Industrie 4.0, Lectra se doit de mener ce changement de paradigme. Guidés par les intérêts de nos clients, nous nous sommes associés à des spécialistes de la personnalisation pour développer cette offre résolument innovante. ‘Fashion On Demand by Lectra’ accomplit ce qui était jusqu’à présent impensable. Pour la première fois, les entreprises de mode peuvent créer et produire des vêtements personnalisés dans des conditions de performances identiques, si ce n’est supérieures, à celles du prêt-à-porter », explique Daniel Harari, président-directeur général, Lectra.

La nouvelle solution de Lectra rationnalise les opérations grâce à une vue à 360° de l’ensemble du cycle de production et optimise la gestion des demandes uniques et complexes, de la commande personnalisée jusqu’à la découpe. Gagnant en flexibilité avec la solution de Lectra, les entreprises de mode pourront, non seulement, développer leurs gammes de produits, mais également offrir davantage d’options pour chaque article. Qu’elles proposent des collections femme, homme ou enfant, elles pourront atteindre un public plus large et suivre les tendances sans interruption dans leur chaîne de production. Les acteurs de la mode gagneront ainsi un temps précieux, n’ayant plus à consolider ni à transmettre les informations d’une phase de production à l’autre. Les processus s’opèrent en continu et atteignent des temps de mise sur le marché équivalent au prêt-à-porter.








Moroso pose les bases de sa croissance sur le marché
grâce à Lectra

Le grand nom du design italien améliore la rentabilité, la rapidité et la flexibilité de ses processus de développement et de production grâce aux experts et aux solutions Lectra.

Défis relevés

Depuis 1952, Moroso crée des canapés, des fauteuils et des accessoires dont les couleurs vives, l’excentricité et la sophistication conviennent parfaitement au design des musées et des espaces résidentiels. Moroso souhaitait accélérer son délai de mise sur le marché et optimiser l’évaluation des coûts, ainsi que les étapes d'industrialisation, sans sacrifier son identité créative unique.

Résultats

Moroso peut désormais évaluer le coût et la faisabilité d’un modèle dès les premiers stades de son développement, diminuant ainsi la durée et le coût du processus de prototypage. En modernisant sa salle de coupe grâce aux solutions de découpe sophistiquées de Lectra, Moroso a amélioré la flexibilité de sa production, augmenté ses économies de matière et peut désormais bénéficier des données nécessaires pour améliorer en continu ses processus.

 


La réponse de Lectra


Lectra a proposé DesignConcept, une solution de prototypage virtuel et d’évaluation des coûts, qui a permis à Moroso d’intégrer les objectifs de coûts à ses processus, tout en évaluant la faisabilité des modèles et de la production dès les premiers stades du processus de développement produit. Pour accélérer son flux de production tout en conservant une qualité optimale, Moroso a également investi dans les solutions Lectra de découpe automatisée du cuir et du tissu, Versalis® et Vector®.

 

Solutions Lectra

Versalis Furniture
Vector Furniture
Designconcept
Brio

 

La beauté de la création

Il était essentiel de parvenir à concilier talent artistique et aspect artisanal grâce à des techniques de développement et de production innovantes pour que l’entreprise atteigne son objectif d’expansion sur les marchés émergents et de captation d’une nouvelle génération de consommateurs.

«  Moroso avait pour objectif d’augmenter la flexibilité de sa production et de gagner du temps. L’approche de Lectra en matière de gestion de projet nous a plu. Lectra s’est présentée non pas comme un vendeur de machines, mais comme un partenaire capable de mettre en valeur l’originalité de l’univers de Moroso  », explique Massimo Romanutti, directeur de production.

Des bases solides pour réussir


Afin de bien comprendre les priorités de l’entreprise, Lectra a réalisé une cartographie de ses processus, de la première esquisse du designer à la salle de coupe. Cette évaluation a permis de mettre en lumière deux objectifs : raccourcir le délai de développement produit et rationaliser le déroulement des activités de coupe.

L’objectif principal de Moroso consistait à mettre en place un processus de développement produit permettant à l’entreprise de diminuer le temps consacré au prototypage et le nombre de prototypes physiques et de calculer précisément les coûts de production, très en amont du processus.

Lectra lui a proposé DesignConcept, sa solution de prototypage virtuel et d’estimation des coûts. Pour permettre aux équipes de développement produit d’exploiter pleinement DesignConcept, les experts Lectra ont assuré des sessions de formation au développement produit et de conseil sur site, en intégrant à la fois les aspects théoriques et pratiques. Basées sur les nouveaux modèles ou les modèles en cours de développement, les sessions étaient axées sur la modélisation, le développement de patrons en 3D, la conception de la structure en bois, l’analyse de la faisabilité et les moyens de combiner tous ces éléments afin d’optimiser le processus.

«  La technologie de Lectra nous a permis d’évaluer le confort et la faisabilité des produits dès les premières étapes du processus. Cela se traduit par un gain de temps et une attention accrue portée sur les choix effectués en matière de design », explique Massimo.
 

® Vector, Versalis et Brio sont des marques déposées de Lectra.


 

« La technologie de Lectra nous a permis d’évaluer le confort et la faisabilité des produits dès les premières étapes du processus. Cela se traduit par un gain de temps et une attention accrue portée sur les choix effectués en matière de design. »
Massimo Romanutti Directeur de production


Gardez une longueur d’avance sur la concurrence

Pour rationaliser et accélérer le déroulement de ses activités de coupe, Moroso a choisi d’investir dans Versalis (la solution de coupe automatisée de cuir de Lectra), Vector (pour la coupe du tissu) et le matelasseur associé, Brio. « Les changements apportés nous ont permis de répondre, de manière opportune et efficace, à l’augmentation de la demande en variété et modularité des produits  », déclare Massimo.

La collaboration avec Lectra afin d’évaluer et restructurer ses processus a permis à Moroso de conserver les idées créatives et innovantes qui font partie de son identité, tout en maîtrisant ses coûts et en améliorant ses processus. La relation entre les deux entreprises continue d’évoluer, les experts Lectra accompagnant et aidant Moroso à améliorer ses processus en continu et à faire face aux défis actuels et futurs du secteur.

À propos de Moroso

Depuis 1952, Moroso travaille en étroite collaboration avec certains des designers les plus talentueux du monde afin de créer des canapés et des fauteuils de luxe. L’expertise en matière de design et de fabrication de Moroso lui permet de concevoir des projets personnalisés pour le secteur public ainsi que celui des résidences de luxe.
http://www.moroso.it

 

 

 


 







La dernière version de Lectra Fashion PLM 4.0
offre aux entreprises de mode le meilleur de la connectivité


Cette nouvelle version place la collaboration et la digitalisation
au cœur des processus spécifiques à l’industrie de la mode

 

Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, annonce la sortie d’une nouvelle version de sa solution PLM, Lectra Fashion PLM 4.0. Grâce à de nouveaux outils et fonctionnalités, cette version apporte davantage de connectivité et de personnalisation. Ainsi les entreprises de mode pourront collaborer de manière plus intelligente et plus agile dans un environnement digital.

Forte de 45 ans d’expérience au service de ses clients, Lectra a bien décelé toute l’importance de la connectivité et de l’automatisation. Dans une nouvelle ère marquée par la digitalisation, elles joueront un rôle essentiel pour accompagner les entreprises de mode vers l’excellence opérationnelle. Cette nouvelle version de Lectra Fashion PLM 4.0 intègre Lectra Easy Connect, un ensemble de connecteurs préconfigurés favorisant l’échange de données avec d’autres systèmes, telles que des solutions ERP et CRM. Ces connecteurs garantissent ainsi l’intégrité des données, tout en offrant à l’ensemble des acteurs de la chaîne d’approvisionnement, internes comme externes, des échanges fluides et sans perte d’information. Lectra a également renforcé la connectivité du processus de design en améliorant l’intégration d’Adobe Illustrator grâce à un nouveau plug-in. En pratique, les designers bénéficieront maintenant d’un accès plus étendu aux données de la plateforme, et notamment aux fichiers bitmap et PDF ou aux photographies, sans quitter leurs environnements natifs. Intégrer de nouveaux designers devient alors un jeu d’enfant, puisqu’ils pourront désormais accéder à des données cohérentes, stockées sur la plateforme, tout en continuant à travailler avec leurs outils de création habituels.

Lectra a aussi amélioré l’expérience utilisateur en mettant véritablement l’accent sur la personnalisation. Grâce à Lectra Easy Configure, les utilisateurs gèrent et organisent leur travail selon leur profil et la structure de leur entreprise et de leurs données. Ces dernières deviennent accessibles 24h/24 et en toute simplicité. Pour les entreprises, cela se traduit par une plus grande agilité : les utilisateurs pourront analyser leurs données rapidement et à tout moment. Lectra Fashion PLM 4.0 simplifie également les tâches quotidiennes grâce à une interface optimisée intégrant de nouvelles fonctionnalités de recherche et de notification. Sans oublier l’affichage dynamique et personnalisable du portfolio, qui offre aux utilisateurs la possibilité de suivre et de gérer des collections à l’aide de contenus dynamiques. Ils pourront recevoir des alertes et des informations sur les styles et les matières, ou encore créer rapidement et facilement des listes de tâches jour après jour.

Enfin, les équipes de développement produits bénéficieront de fonctionnalités avancées en matière de gestion des dossiers techniques, afin de mieux contrôler les modifications, les extractions et les partages avec d’autres acteurs de la chaîne d’approvisionnement.

« À l’ère du digital, Lectra Fashion PLM 4.0 s’est déjà imposé comme la solution PLM de référence pour les entreprises de mode. Nous avons conquis un nouveau territoire, et depuis son premier lancement nos clients sont au centre de toutes nos attentions. Nous avons privilégié la connectivité et la personnalisation, et rassemblé l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle pour répondre au mieux à leurs besoins. En retour, nos clients offrent aux consommateurs des produits à la hauteur de leurs attentes », se félicite Céline Choussy Bedouet, directrice marketing et communication, Lectra. « C’est ce qui fait la force de ces technologies »
 

 



The newest release of Lectra Fashion PLM 4.0
gives fashion companies the power of connectivity


Lectra’s enhanced PLM solution puts collaboration and supply-chain digitalization
at the heart of fashion processes
 

 


Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, announces the release of their latest PLM solution, Lectra Fashion PLM 4.0. This enhanced version boasts several new features and tools that make it more readily connected and configurable, helping fashion companies work in a smarter and more agile manner in an IT-friendly environment.

Based on 45 years of experience meeting customer needs, Lectra has identified connectivity and automation as key to helping fashion companies achieve operational excellence in a new era marked by digitalization. For the latest version of Lectra Fashion PLM 4.0, the company has developed Lectra Easy Connect, a series of pre-configured connectors that allow the solution to interface with other IT systems such as ERP and CRM. These connectors ensure data integrity by facilitating a smooth and consistent flow of data between internal and external supply chain actors. Lectra has also enhanced connection to the design process by strengthening Adobe Illustrator integration via a new plug-in. Concretely, this means designers benefit from increased access to platform data like bitmap and PDF files and photographs, while continuing to work in their native environments. Access to consistent data stored on the platform and the freedom to work with familiar creative tools makes onboarding new designers much easier.

Lectra has enhanced the user experience by making its PLM solution highly configurable. A star feature is Lectra Easy Configure, a tool that allows users to manage and organize data according to their own profile, company organization and data structure to ensure easy and round-the-clock access. This enables companies to become more agile, as users can access and analyze their data whenever they need to, quickly and without technical hiccups. Lectra Fashion PLM 4.0 streamlines day-to-day activities via an updated interface with new search and notification functions, and a dynamic and configurable portfolio view that allows users to monitor and direct collections with the help of dynamic data display. Users can receive alerts and information about styles and materials, for example, and create to-do lists quickly and easily on a daily basis.

Finally, product developers benefit from enhanced Tech Pack management that allows them more control over how tech packs are edited, extracted and shared with other actors in the supply chain.
“We have already established Lectra Fashion PLM 4.0 as the go-to PLM solution for fashion companies in the digital era. We have entered a brave new world and ever since its launch, we have kept an open ear for our customers. By listening to their feedback and making this version more connectable and configurable, we are actually merging human and artificial intelligence to give them what they need. And they, in turn, will give their consumers the products they want,” says Céline Choussy Bedouet, Chief Marketing and Communications Officer, Lectra. “And that’s the beauty of technology.”

 






Kurabo International : Combler le fossé des générations
grâce à Lectra
Kurabo International: Bridging the Generation Gap with Lectra

 


Défis relevés

Créée en 1973, la société Kurabo International est l’une des principales entreprises textiles du Japon. Produisant 25 millions d’articles par an pour des clients comme la marque de lingerie Wacoal, la marque de vêtements pour enfant Miki House et ses propres marques, l’entreprise affichait un chiffre d’affaires de 202,4  millions de dollars en 2016. Même si Kurabo International exploite des usines implantées dans des pays tels que la Chine, l’Indonésie, le Bangladesh et le Vietnam, elle possède également deux usines au Japon, à Murakami et Takeda, qui sont spécialisées dans la fabrication d’articles haut de gamme.

Comme il est plus coûteux de produire au Japon qu’à l’étranger, où ses concurrents sont implantés, Kurabo souhaitait réduire ses coûts pour rester compétitive sans toutefois sacrifier ses marges ni la qualité de ses produits. Bon nombre de ses plus anciens salariés partent également à la retraite, emportant avec eux leur savoir-faire et créant un vide en termes de compétences, avec un impact négatif sur l’efficience, la productivité et la qualité de coupe.

Challenge

Founded in 1973, Kurabo International is one of Japan’s major textile trading firm, generating $202.4m in annual revenue in 2016 and producing 25 million pieces a year for clients like lingerie brand Wacoal, childrenswear brand Miki House, and its own in-house brands. While the company operates plants in countries such as China, Indonesia, Bangladesh and Vietnam, it has two domestic factories in Murakami and Takeda that specialize in manufacturing higher-quality items.

Because producing in Japan is more expensive than overseas, where its competitors are located, Kurabo needed to lower its costs to keep its pricing competitive, without sacrificing profits or quality. In addition, many long-time employees were retiring and taking their knowledge with them, leaving a gap in the company’s skilled workforce and a decrease in efficiency, productivity and cutting quality.

 

Marchés

Uniformes, vêtements décontractés, vêtements pour enfant, sous-vêtements, vêtements d’intérieur

Markets
Uniforms, Casualwear, Childrenswear, Innerwear, Sleepwear

Solution

Kurabo adopte alors le logiciel de modélisme Modaris de Lectra afin de rationaliser le développement de ses produits. L’entreprise parvient ainsi à améliorer ses méthodes de travail et vérifier la qualité des matières et le bien-aller plus rapidement et plus précisément. Grâce à Modaris, Kurabo peut également désormais mettre ses produits plus rapidement sur le marché et à moindre coût, chaque nouveau produit nécessitant moins de prototypes.
Pour faire face au problème de vieillissement de son personnel, Kurabo équipe ensuite sa salle de coupe du logiciel de placement Diamino et des découpeurs Vector de Lectra. Diamino aide l’entreprise à réduire le gaspillage de tissu et les découpeurs Vector lui permettent de combler le vide laissé par le départ de ses opérateurs les plus expérimentés. Particulièrement faciles à opérer, l’utilisation de ces découpeurs requiert une intervention humaine réduite (et moins de compétences) et la coupe à espacement zéro permet d’augmenter la productivité de plus de 10 %.

 

Solution

Kurabo began using Lectra’s patternmaking software Modaris to streamline their product development process. The solution helped the company speed up the process by allowing them to check material quality and fit faster and more accurately. With Modaris, Kurabo was also able to deliver to market faster at a lower cost because fewer prototypes were needed for each new product.

Kurabo then tackled the problem of their aging workforce by adding Lectra’s marker-making software Diamino and its Vector fashion cutting machines to its cutting room. Diamino reduced fabric waste, while the cutters helped offset the loss of experienced workers. The Vectors’ easy handling required fewer people (and skills) to manage the cutting process, while their speed and accurate zerobuffer cutting boosted productivity by more than 10%.

 

Le Kurabo Group est un acteur majeur de l’industrie textile japonaise. Son activité va de la production textile au vêtement fini et la branche fabrication du groupe, Kurabo International, produit des vêtements pour de grandes marques comme Wacoal et Miki House, ainsi que des uniformes et des
vêtements décontractés pour ses propres marques. « Nos clients nous faisant confiance, nous nous engageons à proposer les produits de qualité sur lesquels ils peuvent compter », déclare le président et PDG de l’entreprise, Atsuhiko Nishizawa. « Notre entreprise s’est donnée pour mission de créer des produits innovants, qui rendent la vie de nos clients plus agréable. La technologie de Lectra rend tout cela possible. »


The Kurabo Group is a powerhouse in Japan’s textile industry. Its supply chain extends from textile production to finished garment and the group’s manufacturing arm, Kurabo International, produces clothing for highprofile brands like Wacoal and Miki House, as well as uniforms and casualwear for its inhouse brands. “Having earned the trust of our customers, we are committed to providing quality they can depend on,” says president and CEO Atsuhiko Nishizawa. “Our company mission is to create innovative products that add value to our customers’ lives. Lectra technology helps make that possible.”


L’avantage du terrain

Kurabo International possède et exploite des usines en Chine, en Indonésie, au Bangladesh et au Vietnam mais continue de traiter ses commandes les plus complexes au Japon, où son personnel possède les compétences et l’expérience nécessaires pour travailler les tissus délicats, les détails compliqués, les patrons particulièrement élaborés et les commandes en petites séries. «  Fabriquer au Japon devient de plus en plus coûteux. Il est toutefois important pour nous de conserver notre production à Murakami et Takeda, car nous pouvons ainsi mieux maîtriser la qualité de nos produits  », explique Hiroyasu Kamohara, président du conseil de Kurabo International.
Ne souhaitant pas abandonner ses sites de production japonais, Kurabo cherchait un moyen de diminuer ses coûts. L’entreprise a alors commencé à utiliser le logiciel de modélisme Modaris de Lectra pour rationaliser le développement de ses produits. « Avec Modaris, nous pouvons vérifier la couleur et le bien-aller plus rapidement et précisément. Nous gagnons du temps mais nous faisons aussi des économies en termes de main-d’œuvre et de matière car nos besoins en prototypes ont diminué de 20 % », souligne Kamohara. « Lectra nous a permis d’accélérer et d’affiner nos processus de développement produit. Notre activité reste rentable, même si nos coûts de production sont toujours supérieurs à ceux de la fabrication à l’étranger. »

Home-field advantage
Kurabo International owns and operates plants in China, Indonesia, Bangladesh and Vietnam, but the company processes its most complex orders in Japan, where employees have the skills and experience required to handle delicate fabrics, intricate details, complicated patterns, and small-batch orders. “Manufacturing domestically is getting increasingly expensive, but keeping production going in Murakami and Takeda is important to us because it gives us more control over product quality,” explains Hiroyasu Kamohara, Chairman of the Board for Kurabo International. Unwilling to give up their domestic production sites, Kurabo looked for other ways to lower costs. The company began using Lectra’s patternmaking software Modaris to streamline product development. “With Modaris, we can check color and fit quickly and more accurately. We save on time, labor and materials because we now need 20% less samples than before,” Kamohara explains. “Lectra has helped make our product-development process faster and more precise, so that we are still cost-efficient, despite the fact that our production costs are higher than if we were manufacturing overseas.”


Le fossé générationnel
L’usine Kurabo de Takeda employait principalement des ouvriers hautement qualifiés effectuant la coupe à la main mais bon nombre d’entre eux approchaient l’âge de la retraite, avec personne pour les remplacer. Au fil des départs à la retraite, le rendement des commandes en petites séries ne cesse alors de chuter et l’efficience de la coupe diminue également. Kurabo décide alors d’opter pour un logiciel de CAO afin de combler le vide laissé par une main-d’œuvre vieillissante. Enchantée par les résultats obtenus grâce à Modaris, l’entreprise s’équipe ensuite du logiciel de placement Diamino et de découpeurs Vector. L’optimisation des placements permise par Diamino et la vitesse ainsi que la précision de coupe à espacement zéro des découpeurs Vector permettent d’améliorer la qualité des produits et de réduire le gaspillage de tissu. Vector étant facile à manipuler, l’activité de coupe nécessite également l’intervention d’un nombre réduit d’opérateurs. « Nous pouvons
désormais effectuer nos activités de coupe avec 20  % de main-d’œuvre de moins qu’avant  »,
atteste Kamohara.

Generation gap
Kurabo’s Takeda factory was primarily staffed with highly skilled employees who did their cutting by hand, but many were reaching retirement age, with nobody to replace them. As their numbers dwindled, the yield rate for small-volume orders dropped, and cutting efficiency decreased. Kurabo decided to offset the skills gap left by its aging workforce with a CAM solution. Pleased with the results they had achieved with Modaris, they added Lectra’s marker-making software Diamino and Vector fashion cutting machines to their operation. Diamino’s optimized markers, coupled with the Vectors’ speed and precise, zero-buffer cutting, improved quality and reduced fabric waste. With Vector’s easy handling, fewer people were needed to manage the cutting process. “We can now manage cutting process with 20% less manpower than before,” attests Kamohara.


Des solutions qui prennent tout en charge, de A à Z
Grâce aux gains obtenus en termes de temps, de matière et de main-d’œuvre avec les logiciels et
découpeurs Lectra, l’avenir des sites de production de Kurabo International au Japon est désormais assuré. Les processus de développement produit et de production des usines de Takeda et Murakami se déroulent de manière plus efficace que jamais et leur efficience globale a augmenté de plus de 10 %. Au cours de ses 20 années de collaboration avec Lectra, le groupe japonais est devenu l’un de ses clients les plus fidèles. De par son expérience, Kurabo sait qu’elle peut compter sur l’implication et les services de Lectra pour surmonter toutes les difficultés qu’elle pourrait rencontrer à l’avenir. « Nous savons que Lectra est à même de nous proposer des solutions technologiques d’excellente qualité, qui nous permettront de maintenir le niveau d’efficience, le niveau de qualité et la flexibilité de la production qui sont indispensables à notre survie sur le marché actuel », affirme Kamohara. « Nous ne pouvions
espérer mieux d’un partenaire technologique. »

Solutions that take you from A to Z
Thanks to the time, material and labor costs that Kurabo International was able to save with Lectra’s software and hardware solutions, the future of its production sites in Japan is secure. The product-development and production processes in Takeda and Murakami are smoother than ever, and overall efficiency at the factories has increased by more than 10%. Over the course of their 20-year relationship with Lectra, the Japanese group has become one of the tech company’s most loyal customers. Kurabo knows from past experience that it can count on Lectra’s dedication and service to see it through any challenges that may arise in the future. “We trust Lectra to deliver high-quality technology solutions that will help us maintain the level of efficiency, quality standards and flexibility in production that is crucial to our survival in today’s marketplace,” affirms Kamohara.
“We couldn’t ask for anything more in a technology partner.”

« Notre entreprise s'est donné pour mission de créer des produits innovants, qui rendent la vie de nos clients plus agréable. La technologie de Lectra rend tout cela possible
Our company mission is to create innovative products that add value to our customers' lives, Lectra technology helps make that possible »

Atsuhiko Nishizawa
Président et PDG, Kurabo International

 


Gruppo Mastrotto développe sa stratégie de coupe digitale du cuir aux côtés des équipementiers du monde entier

Pour faire face au nombre croissant de sièges et d’habitacles en cuir produits en séries de plus en plus réduites, Gruppo Mastrotto s’est adressé à Lectra pour digitaliser son activité de coupe du cuir automobile à travers le monde
 


Le défi

La division commerciale automobile de Gruppo Mastrotto avait besoin d’optimiser la flexibilité de sa fabrication pour faire face à l’évolution des exigences de ses clients soumis aux attentes très changeantes des consommateurs. La tannerie cherchait à optimiser le flux opérationnel et les processus de ses usines de fabrication automobile hautement productives, implantées sur trois continents différents.

La réponse de Lectra

Grâce à la mise en place de la solution de coupe digitale du cuir Versalis® de Lectra, la tannerie bénéficie désormais d’un processus de coupe flexible et automatisé ainsi que de méthodes de production fondées sur les principes de l’Industrie 4.0. La productivité accrue et l’utilisation optimisée des matières de ses salles de coupe modernisées ont permis à l’entreprise de s’adapter aux exigences en constante évolution des consommateurs.

Solution

VERSALIS Auto

Résultats

En digitalisant son activité de coupe du cuir grâce au déploiement de la solution Lectra, Versalis, Gruppo Mastrotto a pu à la fois améliorer la rentabilité de l’utilisation des peaux et augmenter la flexibilité de sa production, gagnant ainsi en compétitivité. Il est désormais possible d’effectuer les nombreuses modifications d’ingénierie associées aux changements de programme aussi rapidement que facilement en développant les patrons directement à partir des fichiers digitaux, évitant ainsi un coûteux réoutillage pouvant prendre plusieurs mois.


Une tannerie leader en Europe et un fournisseur automobile de premier plan

Le siège social de Gruppo Mastrotto est implanté à Arzignano, en Italie, au cœur de la plus grande région d’Europe consacrée à la tannerie du cuir. Cette entreprise familiale produit plus de 21 millions de m2 par an de cuirs de bœuf d’excellente qualité pour les secteurs de l’habillement, de la chaussure, de la maroquinerie, de l’ameublement, des sièges pour les bateaux et de l’aviation. Avec un chiffre d’affaires consolidé de 460 millions d’euros et une main-d’œuvre mondiale comptant 2 400 personnes, l’entreprise dispose de 20 usines de fabrication et centres logistiques en Italie, au Brésil, en Indonésie, au Mexique et en Tunisie.

Gérée comme une entité autonome depuis 2009, la division commerciale automobile de Gruppo Mastrotto connaît un rapide développement. Pour être plus réactive face aux demandes des constructeurs automobiles,l’entreprise devait gagner en agilité. «  En tant qu’acteur mondial du secteur, nous devons proposer à nos clients un service toujours plus efficace et flexible », observe Alberto Silvagni, responsable de la division commerciale
automobile de Gruppo Mastrotto. « Le nombre de nouveaux modèles de voiture a nettement augmenté, tout comme les différentes versions, et cette flexibilité requiert des capacités de production adaptées. »
 
Un nouveau modèle digitalisé d’efficience

Pour moderniser ses salles de coupe, Gruppo Mastrotto a décidé en 2014 d’adopter la solution de coupe digitale du cuir de Lectra, Versalis. « Suite à une série de tests d’évaluation, nous avons choisi Lectra comme partenaire pour nous aider à améliorer le niveau de notre salle de coupe automobile », rappelle A. Silvagni.

La mise en place de la solution avancée de coupe du cuir Versalis lui a permis de bénéficier d’une coupe automatisée et flexible, lui permettant ainsi d’optimiser l’utilisation des matières, même pour les modèles les plus complexes. Ces nouvelles méthodes avancées de coupe digitalisé du cuir sont actuellement mises en œuvre sur les sites du groupe au Mexique et en Tunisie.
«  Chez un partenaire commercial, nous recherchons avant tout l’expertise. Nous souhaitons collaborer avec des leaders du marché capables de nous aider à atteindre nos objectifs de croissance ambitieux. »
Alberto Silvagni
responsable de la division commercial
automobile de Gruppo Mastrotto

« La coupe digitale du cuir a l’avantage d’augmenter la productivité, d’optimiser la rentabilité des matières brutes et notamment des peaux et, bien entendu, d’offrir la flexibilité nécessaire pour faire face aux exigences des clients, qui sont de plus en plus strictes », souligne A. Silvagni.

Des synergies commerciales et une assistance mondiale

La technologie de pointe de Lectra, son expertise professionnelle unique et son envergure internationale lui ont permis d’accompagner Gruppo Mastrotto sur tous les marchés où cette entreprise est présente et de l’aider à atteindre ses objectifs d’amélioration en continu tout en mettant en œuvre son ambitieuse stratégie d’expansion.

 « En tant qu’acteur mondial du secteur, nous devons proposer à nos clients un service toujours plus efficace et flexible », déclare Alberto Silvagni. « Cet objectif nécessite une approche systémique qui est possible grâce aux solutions proposées par Lectra. Autre avantage pour nous : la disponibilité des pièces détachées à proximité de nos installations partout dans le monde, ce qui limite l’impact d’un arrêt des machines. Le fait que Lectra soit présent dans tous les pays où nous opérons est l’une des raisons pour lesquelles nous avons décidé d’en faire notre partenaire. »
 

À propos de Lectra

Pour les entreprises avant-gardistes qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra s’engage à façonner des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques et aux fabricants les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Lectra accompagne l’industrie de l’automobile avec une offre, combinant solutions intégrées pour salle de coupe et services experts, dédiée aux fournisseurs d’airbags, sièges et composants de l’habitacle, en cuir et tissu. Fondée en 1973, Lectra dispose de 32 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 650 collaborateurs, Lectra a réalisé un chi

 

 





 

Fashion Goes Digital, l’événement phare des technologies de la mode

Les clients se préparent pour l’Industrie 4.0 en découvrant les toutes dernières nouveautés produits de Lectra lors de l’événement VIP annuel

 


Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, a permis à ses clients de passer de la théorie à la pratique en dévoilant, en exclusivité, sa salle de coupe 4.0 à une centaine de professionnels de la mode lors de Fashion Goes Digital. Cet événement annuel a rassemblé des acteurs de l'industrie et des experts du marché venant de 20 pays, réunis à l’International Advanced Technology Center (IATC) de Lectra à Bordeaux-Cestas pour découvrir les applications concrètes de la digitalisation dans la mode.

Ayant pour fil conducteur la digitalisation, Fashion Goes Digital a mis en avant un thème récurrent : les entreprises de mode n’ont désormais d’autre choix que de s’appuyer sur les technologies et services de l’Industrie 4.0 pour répondre avec efficacité à l’évolution des besoins des consommateurs, férus de digital. Nick Chiarelli, directeur de clientèle, Foresight Factory, a mis en lumière de nouvelles opportunités commerciales pour l’industrie de la mode ; Nora Kühner, fondatrice de Nora Kühner Fashion Design Consulting, a décrypté l'avenir du développement produit à l’ère du digital ; et Fabrizio Fantini, fondateur d'Evo Pricing, a montré comment le machine learning pouvait aider les entreprises de mode à anticiper les demandes des consommateurs et à éviter le gaspillage. « Si l’on considère les défis et les courants à venir dans la mode et le luxe, la tendance actuelle est d'utiliser l'analyse de données pour piloter l'ensemble du processus de production », a souligné Stephen Taylor, directeur, Kurt Salmon.

Clients de Lectra, Waruna Tennakoon, directeur des opérations de coupe, Brandix, et Ajith Perera, directeur général de l’usine de Mathliya, MAS Kreeda, ont fait part de leur expérience. Basées au Sri Lanka, les deux entreprises se sont hissées au rang de premiers exportateurs de vêtements du pays : Brandix en tant que fabricant spécialisé dans les sous-vêtements et l’activewear, et MAS Kreeda dans les vêtements de sport. « Grâce à la révolution digitale, les consommateurs expriment aujourd’hui des attentes plus spécifiques. Cela entraîne une évolution dans la production de masse, où les commandes à plus petits volumes vont devenir de plus en plus courantes. Par conséquent, les modèles de production doivent gagner en agilité, et ce très rapidement », a expliqué Ajith Perera. « Je suis heureux de voir que Lectra constitue le fer de lance de ce changement, en nous fournissant la technologie nous permettant de répondre aux attentes du marché ».

Fashion Goes Digital a constitué l’occasion parfaite pour illustrer concrètement la digitalisation. En avantpremière, les participants ont découvert la toute nouvelle salle de coupe entièrement automatisée de Lectra dédiée à la mode et à l'habillement. Cette salle de coupe 4.0 incarne l'engagement de Lectra à développer les meilleures solutions pour soutenir ses clients à l’ère du digital. Cette technologie d'avantgarde embarque les principes de l’Industrie 4.0 pour offrir plus d’agilité, de capacité de production, de rentabilité et, en particulier, d'évolutivité, permettant aux industriels de la mode de répondre facilement aux commandes à faible volume, dans des délais de livraison plus courts.

Jean-Yves Collet, président-directeur général de Treize Roches Couture, fabricant français de vêtements haut de gamme pour femmes, a expliqué pourquoi son entreprise a choisi d'être l'une des premières à adopter cette nouvelle technologie, et comment elle les aide à accélérer leur processus de production artisanale pour livrer leurs produits plus rapidement. « C’est lorsque nous avons commencé à discuter du développement d'un projet de fabrication à la commande que nous avons véritablement perçu ses bénéfices potentiels en termes de qualité et de productivité. Les solutions de l'Industrie 4.0 n'existaient pas encore dans la confection. Nous avons décidé de mettre en place une salle de coupe qui en adopte les principes. Elle nous permettra, lors des phases préparatoires, d'automatiser au maximum nos processus et de gagner en qualité, en productivité et en temps de formation ».

« Nous avons dévoilé l'an dernier notre nouvelle stratégie, dans laquelle nous avons identifié l'Industrie 4.0 et la digitalisation comme faisant partie de nos principaux axes de développement. Cet événement démontre que nous avons l'Industrie 4.0 ‘dans la peau’ et que nous avons les moyens d’aider nos clients à réussir dans cette nouvelle ère industrielle. Le temps des discours sur l’avenir de la mode est révolu : avec notre salle de coupe 4.0, nous sommes bel et bien entrés dans une nouvelle époque », a conclu Céline Choussy Bedouet, directrice marketing et communication, Lectra.


“Fashion Goes Digital” takes the Lead in Fashion Technology

Customers get Industry 4.0-ready as Lectra unveiled latest product offerings and shared insights at annual fashion VIP event


Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, put theory into practice at its recent fashion event by unveiling their latest 4.0 Cutting Room to more than 100 privileged industry professionals. “Fashion Goes Digital” drew industry stakeholders and market experts from 20 countries, who gathered at Lectra’s International Advanced Technology Center (IATC) in Bordeaux-Cestas, France, to examine the real-life application of digitalization in fashion.

While the topic of digitalization served as a backdrop for the event, there was a recurring theme at the forefront: fashion companies need Industry 4.0 technology and support in order to be more precise in meeting the evolving needs of their digitally savvy consumers. Nick Chiarelli, Client Partner of Foresight Factory, shed light on new business opportunities for fashion, Nora Kühner, founder of Nora Kühner Fashion Design Consulting, used her designer perspective to decode the digital future of product development, and Fabrizio Fantini, founder of Evo Pricing, showed participants how machine learning could help fashion companies predict consumer demand and avoid waste. “While speaking about the future challenges and trends in fashion and luxury, the trend now is to use analytics to drive the entire production process,” highlighted Stephen Taylor, Principal Director of Kurt Salmon.

Waruna Tennakoon, General Manager of Group Cutting, Brandix, and Ajith Perera General Manager of Mathliya Plant, MAS Kreeda, also shared their Lectra customer experience. Based in Sri Lanka, both companies have established themselves as the country’s largest apparel exporters, with Brandix specializing in producing intimate and activewear, and MAS Kreeda in sportswear. “Thanks to the digital revolution, consumers are now more specific in their demands. This will cause a shift in mass manufacturing where there will be smaller-volume orders coming in at a faster rate. As a result, manufacturing models have to be more agile in the immediate future,” explained Ajith Perera, “I am happy to see that Lectra is already spearheading this change by providing us with the necessary technology to help us meet market demand.”

There was no better time to put digitalization into context than during “Fashion Goes Digital”. VIP guests got a sneak preview of the brand new, fully automated cutting room solution for fashion and apparel. Lectra’s Cutting Room 4.0 is an embodiment of Lectra’s commitment to empowering its customers with the best solutions to thrive in this new digital era. This avant-garde technology leverages industry 4.0 principles to provide greater agility, throughput, cost efficiency and in particular scalability in order to respond seamlessly to small batches orders and shorter lead times.

Jean-Yves Collet, CEO of Treize Roches Couture, a high-end French womenswear manufacturer, provided a testimonial on why his company chose to be one of the first to adopt this new solution. He explained how Lectra’s latest technology would help Treize Roches speed up their artisanal production process to bring products faster to market. “When we discussed the possibility of a made-to-order production project, we could really foresee the benefits both in terms of quality and productivity. Industry 4.0 solutions do not yet exist in garment manufacturing. This is why we have decided to develop an Industry 4.0 cutting room. This will allow us, in the preparatory stages to automate the processes as much as possible and improve quality, productivity and training time.”

“We have unveiled our strategy last year where we have identified Industry 4.0 and digitalization as our key drivers. Our goal for this event is to show that we are, indeed, living and breathing Industry 4.0 and we do have what it takes to help our customers succeed in this era. Our latest cutting room 4.0 shows that we are not just talking about the future of fashion anymore, we are living in it right now as we speak,” concluded Céline Choussy Bedouet, Chief Marketing and Communications Officer, Lectra.








Les applications cloud de Lectra soufflent un vent nouveau sur l’industrie de la mode

Les équipes de développement produit et de production atteignent des sommets grâce aux nouvelles applications Quick Estimate et Quick Nest de Lectra




 Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, lance ses premières applications cloud conçues pour les équipes de développement produit et de production. Les solutions Quick Estimate et Quick Nest seront lancées en France et en Italie, avant d’être progressivement disponibles dans les autres pays.

Dans le cadre de sa stratégie fondée sur les principes de l’Industrie 4.0, Lectra a collaboré avec ses clients leaders sur leur marché et engagés dans leur transformation digitale, pour développer des applications permettant aux équipes d’être très réactives dans leur prise de décision.

Avec Quick Estimate, la gestion des coûts est optimisée au fur et à mesure du développement produit. Quick Nest facilite l’accès au placement automatique et capitalise sur la puissance du cloud pour traiter de gros volumes de placements en parallèle. La productivité des utilisateurs est maximisée grâce à des placements plus rapides et efficients.

En associant l'Internet industriel des objets, les principes de développement lean et les technologies cloud, Lectra a pour objectif de rendre ses applications métier accessibles à tout moment et de n’importe où. Terminées les capacités de stockage et vitesse de calcul limitées. Grâce à des applications cloud légères à installer et faciles à utiliser, les entreprises du marché de la mode vont redéfinir la manière dont ils vont stocker et traiter leurs données.

La matière représente souvent jusqu'à 60 % à 70 % du coût d'un vêtement. Quick Estimate permet de calculer instantanément la consommation de matière depuis Modaris®, la solution de développement produit 2D et 3D de Lectra, grâce au lien direct avec l’application cloud. Les modélistes gagnent en flexibilité : ils peuvent à présent ajuster leurs patrons plus rapidement pour optimiser la consommation de matière d’un produit, tout en préservant l’identité de la marque et en respectant les délais de mise sur le marché.

Quick Nest est accessible depuis Diamino®, la solution de placement de Lectra. Durant le développement produit, les utilisateurs de Quick Nest pourront obtenir plus rapidement des placements plus détaillés. Les équipes de production pourront, quant à elles, bénéficier du traitement automatique de liste de placements en un temps record avec Quick Nest.

Avec ces deux applications, c’est toute l’entreprise qui gagne en transparence : les équipes de direction bénéficient d’une visibilité totale sur les besoins en matière, aussi bien lors du développement que de la production, grâce aux données consolidées qu’elles pourront consulter et intégrer à leurs processus de validation et reporting.

« L'objectif ultime de notre nouvelle stratégie est clair : nous voulons placer nos clients au cœur de notre activité. Nous voulons qu'ils prospèrent dans cette nouvelle ère digitale. Nos nouvelles applications compatibles avec les principes de l’Industrie 4.0 leur serviront de catalyseurs de croissance en leur permettant de prendre les bonnes décisions, sur la base d’informations mises à jour en temps réel », explique Daniel Harari, Président-directeur général de Lectra. « Et ce n'est que le début ! D’autres applications innovantes sont sur le point de voir le jour ».


Lectra’s Cloud Applications take the Fashion World by Storm

Product development and production teams are on cloud nine, thanks to Lectra’s all-new Quick Estimate and Quick Nest apps


Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather releases its first of a series of cloud-based applications conceptualized for product development and production teams. Quick Estimate and Quick Nest will be launched in France and Italy and will then become available progressively in other countries.

As part of Lectra’s Industry 4.0 strategy, Lectra collaborated with its leading, digitally-attuned customers to develop apps that empower decision-makers to respond in an instant.

Quick Estimate revs up product development efficiency and is instrumental to managing costs. Quick Nest provides easy access to automatic marker making and capitalizes on cloud technology to handle heavy volumes of calculations in parallel, maximizing productivity and marker efficiency.

Leveraging the industrial Internet of Things, lean development principles and cloud-based computing, Lectra aims to provide anytime, anywhere access to business enhancing applications. Gone are the days of limited storage space and slow calculation speed. These well-packaged, light cloud applications will redefine the way fashion customers store and process data.

Fabric often accounts for as much as 60% to 70% of the cost of a garment. Quick Estimate allows product development teams to calculate fabric requirements instantly from their Modaris®—Lectra’s 2D/3D patternmaking and grading solution—working environment with direct access to the cloud applications. Pattern developers now have the flexibility to make pattern adjustments more quickly to optimize costs, while protecting the brand’s quality and assuring speed-to-market.

Quick Nest can be accessed through Diamino®, Lectra’s marker-making solution. During the production development stages, Quick Nest users will be able to process more detailed markers faster. Quick Nest can also be used by production teams to treat lists of markers automatically in record time via the cloud.

These apps will also ensure enterprise-wide transparency as management teams gain full visibility of consumption needs for all products in development and production, thanks to viewable access of consolidated data for approval and reporting purposes.

“The end-goal of our new strategy is clear: we want to put our customers at the core of our business. We want them to thrive in this new digital era. Our latest Industry 4.0-friendly apps will serve as growth catalysts for their businesses by enabling them to make sound decisions based on real-time information,” explains Daniel Harari, Chairman and Chief Executive Officer, Lectra. “And this is just the beginning. More innovative apps are yet to come.”




Ternua Group choisit Lectra Fashion PLM 4.0

Le leader espagnol des marchés outdoor et sportswear étend sa présence internationale grâce à la solution de gestion du cycle de vie des produits de Lectra
 

Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, annonce que Ternua Group, l’entreprise espagnole de renommée mondiale spécialiste des vêtements de sport et d’activités de pleine nature, a choisi Lectra Fashion PLM 4.0 pour étendre son implantation géographique, tout en améliorant la collaboration et le travail de ses équipes au niveau mondial.

Fondé en 1994, Ternua Group a connu un succès mondial en promouvant l'aventure et le respect de la nature et en produisant des vêtements techniques durables pour les amateurs de sports de plein air. L'engagement fort du groupe en faveur de l'environnement s’incarne dans ses efforts en matière de R&D centrés sur le développement de ses propres tissus utilisant des matériaux respectueux de l'environnement, tels que le coton issu de l’agriculture biologique et le duvet recyclé.

Le portefeuille du groupe comprend aujourd’hui trois marques : Ternua, Astore et Lorpen. Elles sont exportées dans plus de 50 pays et implantées en Europe, en Amérique et en Asie. Fort de ce succès, le groupe ambitionne de pénétrer davantage de marchés à travers le monde.

Ternua Group va implémenter Lectra Fashion PLM 4.0 sur l'ensemble de son processus de production. Spécifiquement conçue pour aider les entreprises de la mode à entrer dans l’ère du digital, cette solution modulaire et conviviale va aider le groupe à centraliser et stocker les informations provenant de ses marques en digitalisant leur chaîne d'approvisionnement. Lectra Fashion PLM 4.0 permettra de relier toutes les équipes impliquées dans le processus allant de la création jusqu’à la production, quelle que soit leur localisation géographique. Les utilisateurs seront également en mesure de mieux communiquer avec les fournisseurs externes, de disposer de données fiables et pourront suivre efficacement le cycle de développement de chaque collection. Le groupe pourra ainsi accélérer l'ensemble de ses processus de production et aider ses marques à livrer leurs collections à temps, sur les marchés du monde entier.

« Nous concevons et développons nos produits en interne, mais notre production est externalisée en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Pour que notre entreprise se développe à l’échelle mondiale, nous devons digitaliser tous nos processus. Disposer d'un système qui consolide et standardise les données, provenant de tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement à travers le monde, nous permet de répondre plus rapidement aux attentes des consommateurs », explique Aitor Barinaga, directeur des opérations, Ternua Group. « Nous avons évalué toutes les autres solutions et Lectra Fashion PLM 4.0 nous semble vraiment être la meilleure. Elle a la capacité d'intégrer pleinement tous les processus, et d'améliorer la communication et le travail collaboratif entre tous les départements, grâce à une gestion efficace des données. Nous sommes très heureux d'avoir un partenaire de confiance comme Lectra dans un projet aussi ambitieux ».

« Ternua Group repousse constamment les limites de l'innovation. Cela se traduit par sa volonté d'aider ses clients à se dépasser en leur proposant des vêtements techniques performants et respectueux de l'environnement. Nous sommes ravis de nous lancer dans cette nouvelle aventure avec Ternua Group et nous sommes convaincus que notre solution et notre expertise les aideront à lancer ses collections sur de nouveaux marchés dans des délais toujours plus courts », déclare Rodrigo Siza, directeur de la région Espagne et Portugal, Lectra.


A propos du Groupe Ternua
Le Groupe Ternua, dont le siège social est situé à Arrasate (Gipuzkoa), est spécialisé dans la conception, la fabrication et la vente de vêtements et d'accessoires de sport aux caractéristiques techniques avancées. Leader national dans le secteur des sports de pleine nature, le groupe commercialise l'ensemble de ses produits au travers de trois marques : Ternua (www.ternua.com), Lorpen (www.lorpen.com) et Astore (www.astore.es). Le Groupe Ternua commercialise ses produits dans plus de 50 pays et dispose de trois sites de production en Europe, en Amérique et en Asie. Le groupe réalise 50 % de son chiffre d’affaires à l’international.


A propos de Lectra
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques et aux fabricants les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 32 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 650 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 277 millions en 2017 et est cotée sur Euronext (LSS).
Pour plus d’informations, visitez www.lectra.com

 

 
Ternua Group chooses Lectra Fashion PLM 4.0

Spanish outdoor and sportswear market leader expands international presence thanks to Lectra’s latest product lifecycle management solution

Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, is pleased to announce that the Ternua Group, a world-renowned Spanish outdoor clothing and sportswear group, has chosen Lectra Fashion PLM 4.0 to increase their geographical presence by improving global teamwork.

Founded in 1994, the Ternua Group has achieved worldwide success by promoting adventure through respect for nature, producing sustainable technical clothing for outdoor sports enthusiasts worldwide. The group’s strong commitment to the environment is shown through their R&D that focuses on developing their own fabric by using ecofriendly materials such as organic cotton and recycled down.

Today, the group’s portfolio includes three brands Ternua, Astore and Lorpen, currently exporting to more than 50 countries, with operations in Europe, America and Asia. Compounding this global success, the ambitious group plans to penetrate more markets across the globe.

The group is implementing Lectra Fashion PLM 4.0 into their entire production process. Specifically developed to help fashion companies navigate the digital era, this modular and user-friendly solution will help the Ternua Group centralize and store information coming from their brands by digitalizing their supply chain. This will connect all teams involved in the design-to-production process, regardless of geographic location. Team members will also be able to communicate better with external suppliers, access accurate information and keep track of every collection’s development progress. The group can hence speed up the entire production process and help their brands deliver their collections to markets all over the world on time.

“We manage our design and product development processes in-house but outsource our production in Europe, north of Africa and Asia. For our business to expand globally, we need to go fully digital. By having a system that consolidates and standardizes data coming from all supply chain actors across the world, we can respond faster to consumer demand,” explains Aitor Barinaga, Chief Operations Officer, Ternua Group. “We have assessed all other vendors—and Lectra Fashion PLM 4.0 is clearly the winner. It has the ability to fully integrate all processes and improve communication and teamwork across all departments through sound data management. We are more than happy to have a trusted partner as Lectra for such an ambitious project.”

“Ternua Group is constantly pushing the boundaries of innovation. This is shown through their desire to help customers achieve their personal best by providing them with high-performance technical wear that is also environmentally friendly. We are thrilled to embark on this new journey with the Ternua Group, and we are confident that our solution and expertise will help them get their collections out to new markets on time,” says Rodrigo Siza, Managing Director, Spain and Portugal, Lectra.

About Ternua Group
Ternua Group, with headquarters in Arrasate (Gipuzkoa), specializes in designing, manufacturing and selling sports clothing and accessories with advanced technical features. A national leader in the outdoor sports sector, the group sells all its products under three house brands which are Ternua (www.ternua.com), Lorpen (www.lorpen.com) and Astore (www.astore.es). Ternua Group sells its products in more than 50 countries and has three operations platforms in Europe, America and Asia. The international market accounts for 50% of its sales.

About Lectra
For companies that breathe life into our wardrobes, car interiors, furniture and more, Lectra is crafting the premium technologies that facilitate the digital transformation of their industry. Lectra’s offer empowers brands and manufacturers from design to production, providing them with the market respect and peace of mind they deserve. Founded in 1973, today Lectra has 32 subsidiaries across the globe, serving customers in over 100 countries. With more than 1,650 employees, Lectra reported revenues of $313 million in 2017. Lectra is listed on Euronext (LSS).
For more information, please visit www.lectra.com

 



De nouvelles perspectives pour l’industrie de la mode, impulsées par les technologies de l’Industrie 4.0


Les participants de la table ronde de la chaire Lectra - ESCP Europe "Mode & Technologie" soulignent la nécessité pour les entreprises de mode d’adopter les principes de l’Industrie 4.0

 

Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, l'ESCP Europe et leur chaire commune d’enseignement "Mode & Technologie" ont étudié l'impact de l’Industrie 4.0 sur la chaîne de valeur de la mode lors d'une table ronde organisée récemment sur le campus londonien d'ESCP Europe.

Les participants Robert Diamond, fondateur et président-directeur général de Fernbrook Partners ; Dan Hartley, directeur e-commerce monde, AllSaints ; Laëtitia Hugé, directrice marketing produit, Lectra ; Pierre Mercier, senior partner et managing director, Boston Consulting Group ; et Evelthon Vassilou, président-directeur général, Alison Hayes, sont formels : l’Industrie 4.0 offre des opportunités inédites pour faire avancer l'industrie de la mode.

Des marques aux fabricants, les panélistes - acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur - ont souligné la nécessité pour l'industrie de favoriser la collaboration entre l'homme et les machines, et tirer ainsi parti d'avantages considérables, allant d’une prise de décisions plus rapide à une réduction des coûts.

Explorant les bénéfices apportés par les technologies de l’Industrie 4.0, Evelthon Vassilou commente : « Interpréter les données de ce qui se vend, et ce qui ne se vend pas, devrait aider à accélérer la prise de décision, à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement, pour arrêter ou accroître la production selon les résultats. Les données et leur analyse ne suffisent pas pour réussir : il faut également parvenir à un degré élevé de confiance et d'intégration entre les distributeurs et leurs fournisseurs ».

« L’objectif est d'utiliser la technologie pour améliorer en permanence le travail quotidien », déclare Robert Diamond. « Les humains ne sont pas faits pour gérer un grand nombre de d’opérations répétitives qui intègrent des paramètres multiples ». Identifier les étapes auxquelles les machines et les personnes apportent de la valeur ajoutée est une étape importante de la transformation vers l’Industrie 4.0. « Si la décision, ou l’orientation stratégique retenue demain, est à peu de chose près, la même que ce celle d’hier, alors il y a une chance pour que l'apprentissage machine apporte une amélioration ».

Pour Pierre Mercier, les technologies s’appuyant sur les principes de l’Industrie 4.0 redistribuent les cartes en matière d'avantages concurrentiels, « ce qui oblige les entreprises à repenser la façon dont elles veulent se démarquer dans leurs industries respectives et utiliser les données pour se positionner différemment vis-à-vis de la concurrence. Le dénominateur commun à l'écosystème de la mode est que tous ses acteurs font face à l'opportunité que représente ce bouleversement et doivent déterminer où il convient d’investir pour accélérer leur transformation ».


« L'agilité et la flexibilité sont de plus en plus importantes pour les acteurs de l’industrie de la mode. Les technologies de pointe les soutiennent à l'aube de leur mutation vers l'ère 4.0. Elles leur permettent de disposer de solutions adaptées, propres à leurs écosystèmes, afin d'exploiter efficacement les bonnes données, pour prendre les bonnes décisions », déclare Laëtitia Hugé.

Pour la marque de mode britannique AllSaints, les données exploitées à partir du net promoter score sont primordiales dans la conduite des opérations. « Nous prenons les retours des clients très au sérieux et nous les utilisons pour orienter notre feuille de route interne : en matière de technologie et de développement, jusqu' à la conception et au bien-aller, le client est au cœur de tout ce que nous faisons », précise Dan Hartley.

Ce dernier souligne également que l'utilisation de la technologie pour tous les échanges d’information « aura un énorme impact pour AllSaints à l'avenir. De la chaîne d'approvisionnement à la force de vente, nous visons à utiliser un système adossé au cloud qui fonctionne dans notre propre écosystème, améliorant ainsi notre modèle agile ».

La table ronde était animée par Valérie Moatti, co-directrice de la chaire Lectra-ESCP Europe "Mode et Technologie".

Pour plus d'informations, rejoignez les réseaux sociaux de la Chaire Lectra - ESCP Europe : Facebook, où la table ronde est disponible en rediffusion, Twitter et LinkedIn.



Technology propelled by Industry 4.0 brings new opportunities for the fashion industry

Lectra – ESCP Europe ‘Fashion & Technology’ Chair round-table event hears panelists emphasize the need for fashion companies to embrace Industry 4.0

Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, the French business school ESCP Europe and their joint ‘Fashion & Technology’ Chair explored the impact of Industry 4.0 on fashion’s value chain during a recent insightful round table discussion at ESCP Europe’s London campus.

For the participants Robert Diamond, Founder and CEO, Fernbrook Partners; Dan Hartley, Global Head of Digital Commerce, AllSaints; Laëtitia Hugé, VicePresident, Product Marketing, Lectra; Pierre Mercier, Senior Partner and Managing Director, Boston Consulting Group; and Evelthon Vassilou, CEO, Alison Hayes, there was consensus. Industry 4.0 represents unparalleled opportunities to take the fashion industry forward.

From brand to manufacturer, panelists from across the value chain emphasized the necessity for the industry to embrace the alliance between man and machines to leverage massive benefits, from quicker decision-making to cost-reduction.

Exploring the advantages of Industry 4.0 technology, Evelthon Vassilou commented: “Interpreting the data of what is, and isn’t, selling should help to speed up decisions. You can react very quickly across the entire supply chain, and either stop producing something unsuccessful or ramp up production if successful. Data and data analytics is not sufficient, to succeed this also requires a high degree of trust and integration between retailers and suppliers.”

“It’s about using technology to deliver continuous improvement in everyday business,” said Robert Diamond. “People are not good at making a large volume of repeatable decisions with many different data inputs”. Identifying where machines, and where people, bring value is an important part of embracing Industry 4.0. “If the business decision, or the outcome of the resolution tomorrow, is pretty much the same as what happened yesterday, then there is a chance for machine learning to help improve the situation.”

For Pierre Mercier, technology propelled by Industry 4.0 is disrupting former sources of competitive advantage, “forcing companies to rethink how they want to compete in their respective industries, and how to use data to compete differently. The common denominator in the fashion ecosystem is that everyone is facing the opportunity for a step change and need to figure out where to double down and accelerate their transformation.”

“Agility and flexibility are increasingly important for fashion players. Cutting-edge technology is supporting the fashion industry as it steps into the 4.0 era, ensuring businesses have the right solutions in their own ecosystems, to effectively harness the right data to make the right decisions,” stated Laëtitia Hugé.

At UK fashion brand AllSaints, valuable data harnessed from the net promoter score is paramount for their business. “We take customer feedback very seriously and we use it as a framework for our internal roadmap - from a tech and development point of view, through to design and fit, the customer is at the heart of everything we do,” stated Dan Hartley.

In addition, he underlined that using technology across communications “will be huge going forward for AllSaints. From supply chain to store teams, we aim to use a cloud-based system that works within our own eco-system, complementing our agile model.”

The round table was moderated by the co-director of Lectra-ESCP Europe ‘Fashion and Technology’ Chair Valérie Moatti.

For further information, join the Lectra - ESCP Europe Chair’s social networks: Facebook, where the round table is available on replay, Twitter and LinkedIn.


 

 


Lectra annonce l’acquisition de Kubix Lab


En combinant son offre et celle de Kubix Lab, Lectra proposera à ses clients de la mode une plateforme révolutionnaire de gestion des informations produit

Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, annonce la signature d’un protocole d’accord en vue d’acquérir l'intégralité du capital et des droits de vote de la société italienne Kubix Lab.

Fondée fin 2015, Kubix Lab a développé une offre technologique particulièrement innovante, baptisée Link. Cette dernière permet aux marques de mode de gérer de bout en bout l’ensemble des informations produit provenant notamment de multiples systèmes informatiques (ERP, PDM, PLM, …) dans une seule et même application. Les utilisateurs peuvent ensuite modifier, enrichir ou ajouter de nouvelles données tout en conservant leur synchronisation avec l’ensemble des systèmes d’information. En quelques mois, Link a convaincu plus d’une dizaine de marques italiennes haut de gamme de sa valeur.

« Nous avons été particulièrement impressionnés par la pertinence de la solution créée par Kubix Lab », déclare Daniel Harari, président-directeur général de Lectra. « En capitalisant sur leur connaissance des meilleures pratiques, les fondateurs de Kubix Lab ont su développer une offre parfaitement adaptée aux attentes des entreprises de la mode. Link permet à l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement, la fabrication et la vente des produits, de collaborer en temps réel, de façon simple et efficace autour des mêmes données ».

« Nous sommes ravis de rejoindre Lectra. Nous sommes convaincus que son leadership, sa présence mondiale, sa forte expertise de la mode et la richesse de son portefeuille de produits nous permettront de développer une offre intégrée à forte valeur pour l’ensemble des clients de Lectra », déclare Giampaolo Urbani, directeur général et co-fondateur de Kubix Lab.

Les fondateurs de Kubix Lab seront en charge du développement d’une offre intégrée Lectra – Link, qui viendra compléter et renforcer l’ensemble de l’offre de Lectra.

« Les données produit sont au cœur de Link. Nous avons pris une approche diamétralement opposée aux solutions actuelles et avons conçu une offre extrêmement innovante, flexible, évolutive et facile d’utilisation », explique Pierluigi Beato, directeur R&D et co-fondateur de Kubix Lab. « Avec Lectra, nous allons pouvoir amener Link à un niveau encore plus élevé ».

La transaction porte sur l’acquisition de l’intégralité de Kubix Lab pour un montant maximum de € 7 millions : € 3 millions seront versés à la signature de l’accord d’acquisition ; € 1,3 million et € 2,7 millions respectivement dans 18 et 36 mois sous réserve d’atteinte d’objectifs.

La réalisation définitive de l'acquisition devrait intervenir d'ici le 31 janvier 2018.

Ces montants seront prélevés sur la trésorerie disponible de Lectra, sans financement bancaire. Kubix Lab sera consolidée dans les comptes de Lectra à compter de la signature des accords définitifs.



By combining the Lectra and Kubix Lab offers, Lectra will equip fashion customers with a revolutionary platform for managing product information

Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, announces the signing of a share purchase agreement to acquire the entire capital and voting rights of the Italian company Kubix Lab.

Founded at the end of 2015, Kubix Lab has developed a cutting-edge technological offer called Link. This offer enables fashion brands to manage, from end-to-end, all product information deriving notably from multiple IT systems (ERP, PDM, PLM…), within one single application. Users can modify, enrich or add new data, while maintaining data synchronization with all IT systems. In just a few months, Link has convinced over ten high-end Italian brands of its value.

“We were particularly impressed by the relevance of the solution created by Kubix Lab,” underlines Daniel Harari, Chairman and Chief Executive Officer, Lectra. “By capitalizing on their knowledge of best practice, the founders of Kubix Lab knew how to develop an offer perfectly adapted to the expectations of fashion companies. Link enables all players involved in product development, manufacturing and sales to collaborate in real time, in a simple and efficient way, around exactly the same data.”

“We are delighted to join Lectra. We are convinced its leadership, global presence, strong expertise in the fashion industry and the richness of its product portfolio will enable us to develop an integrated offer with high value for all Lectra customers,” states Giampaolo Urbani, Chief Executive Officer and co-founder of Kubix Lab.

The founders of Kubix Lab will be in charge of developing an integrated Lectra – Link offer, which will complement - and reinforce - Lectra’s entire offer.

“Product data is at the heart of Link. We took an approach diametrically opposed to existing solutions on the market and designed an offer which is highly innovative, flexible, evolutionary and easy to use,” explains Pierluigi Beato, R&D director and co-founder of Kubix Lab. “With Lectra, we will take Link to the next level.”

The transaction involves the entire acquisition of Kubix Lab for the maximum amount of €7 million: €3 million paid when the acquisition agreement is signed; €1.3 million and €2.7 million paid respectively in 18 and 36 months’ time, providing objectives are met.

Final completion of the acquisition should take place by January 31, 2018.

These amounts will come from Lectra’s available cash, with no financing from the bank. Kubix Lab will be consolidated into Lectra’s accounts, effective from the signature of the final agreement.

 

 

 




Une nouvelle identité de marque pour Lectra


Dynamique et résolument tournée vers l’ère digitale, l’identité de marque de Lectra s’inspire directement de sa stratégie centrée client et orientée Industrie 4.0


Lectra, le partenaire technologique des entreprises utilisatrices de tissus et de cuir, dévoile sa nouvelle identité de marque. Celle-ci réaffirme puissamment l’orientation digitale de la stratégie de Lectra, élaborée pour aider les entreprises de la mode et de l’habillement, de l’automobile et de l’ameublement à réussir leur développement selon les principes de l’Industrie 4.0.

Conçu avec l’agence ComCorp, le nouvel univers de marque de Lectra reflète la réinvention permanente de l’entreprise et sa volonté d’accentuer son rôle d’éclaireur à l’aube de la quatrième révolution industrielle. Cet univers évoque fortement l’ADN d’innovation de l’entreprise, tout en s’appuyant sur ses quatre valeurs : Caring, Committed, Insightful, Visionary.

Moderne et élégant, le nouveau logo exprime le positionnement premium de Lectra, fière de collaborer avec des entreprises avant-gardistes, tout en soulignant l’évolution de son offre autour de l’analyse des données. Les carrés « pixels » de la charte transposent graphiquement ce tropisme digital de l’entreprise. Les couleurs, si distinctives de Lectra, restent en revanche identiques afin de rappeler la loyauté de Lectra envers ses clients, dont elle se veut le partenaire technologique de choix.

La signature Empowering customers through industrial intelligence affirme quant à elle l’engagement de Lectra de donner à ses clients les moyens de leurs ambitions. Aux avant-postes des tendances industrielles des secteurs de ses clients, l’entreprise n’a de cesse de façonner des solutions qui les accompagnent dans l’ère digitale, facilitant leur transition vers l’industrie de demain.

Pionnière de l’Internet industriel des objets dès 2007 et aujourd’hui activement engagée dans la voie de l’Industrie 4.0, Lectra place la collecte et l’analyse des données au cœur de son offre. La notion d’industrial intelligence est centrale dans la mise en œuvre, chez ses clients, d’une chaîne de valeur digitale, permettant l’interconnexion en temps réel entre les équipes créatives et de développement produit, l’usine intelligente, les fournisseurs et les consommateurs.

« La nouvelle identité de Lectra est le reflet fidèle de l’évolution de sa stratégie, de ses expertises et de la richesse de son histoire », commente Alexis Noal, vice-président, ComCorp. « Elle est le fruit d’une collaboration étroite avec les équipes de Lectra à tous les niveaux et s’est nourrie des échanges que nous avons eu avec les clients et les partenaires de l’entreprise au cours de ces derniers mois ».

« 2017 a été l’une des années les plus passionnantes de Lectra. Elle s’est ouverte sur l’annonce de sa nouvelle stratégie, conçue pour aider nos clients à réussir leur entrée dans l’ère de l’Industrie 4.0. Elle nous a inspirés lorsque nous avons revu tous les fondamentaux de la marque. La nouvelle identité que nous avons le plaisir de dévoiler exprime tout le dynamisme de l’entreprise, l’audace de sa vision et l’ambition de la mission qu’elle se fixe au service de ses clients », déclare Céline Choussy Bedouet, directrice marketing et communication, Lectra.

A propos de ComCorp
ComCorp est une agence européenne de communication indépendante, spécialisée dans le développement de l’image, du capital confiance et de la réputation des entreprises et des marques. Forte d’une gamme étendue d’expertises, de savoir-faire et de solutions, l’offre de ComCorp porte sur toute la chaine de valeur de la communication, du conseil stratégique à l’évaluation de la performance ; elle couvre tous les grands métiers du secteur : relations médias, contenu éditorial, communication interne, digital, évènementiel, communication de crise, communication corporate et financière, communication marketing et commerciale. ComCorp se veut le partenaire conseil de référence des entreprises pour les aider à concevoir, planifier, organiser, et orchestrer leurs plans de communication. Fondée en 2013 par Charles de La Rochefoucauld et basée à Paris, ComCorp est un membre actif de trois réseaux internationaux complémentaires d’agences indépendantes. Retrouvez ComCorp sur Twitter

A propos de Lectra
Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques et aux fabricants les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 32 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 600 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 260 millions en 2016 et est cotée sur Euronext (LSS). Pour plus d’informations,

visitez www.lectra.com


New branding identity for Lectra

Resolutely reflecting the digital era, Lectra’s new branding identity is inspired by Lectra’s strategy, customer-focused and anchored in Industry 4.0 concepts

Lectra, the technological partner for companies using fabrics and leather, unveils a new branding identity that powerfully demonstrates the digital orientation of Lectra’s strategy, created to support fashion and apparel, automotive and furniture companies to successfully flourish with Industry 4.0 concepts.

Designed with the agency ComCorp, Lectra’s new branding universe reflects the company’s continuing evolution and accentuates its role as a trailblazer on the eve of the fourth industrial revolution. The redesigned branding universe strongly evokes innovation inscribed in Lectra’s DNA, and leverages the company’s four values: Caring, Committed, Insightful and Visionary.

Modern and elegant, the new logo expresses the premium positioning of Lectra—how it is proud to collaborate with avant-garde companies—and underlines the evolution of Lectra’s offer through data analysis. The square ‘pixels’ in Lectra’s new graphic charter are a visual reflection of the company’s digital direction. However, the colors—so distinctive of Lectra—remain the same. They serve as a reminder of Lectra’s loyalty towards its customers and aim to be their indispensable partner of choice for technology.

The tagline ‘Empowering customers through industrial intelligence’ confirms Lectra’s commitment to provide customers with the means to achieve their ambitions. Constantly alert to industrial trends impacting customers’ sectors, Lectra ceaselessly designs solutions to support customers in the digital age, facilitating their transition towards the industry of tomorrow.

A pioneer in the industrial Internet of Things since 20017, and today actively engaged on the path towards Industry 4.0, Lectra places the collection and analysis of data at the heart of its offer. The notion of industrial intelligence is pivotal to the implantation of a digital value chain for customers, enabling the real-time inter-connection between design and product development teams, the smart factory, suppliers and consumers.

“Lectra’s new branding identity is a direct reflection of the company’s evolving strategy, its expertise and rich history,” states Alexis Noal, vice-president, ComCorp. “The new branding is the fruit of a close collaboration with Lectra’s teams, at every level, and nourished through our recent exchanges with Lectra’s customers and partners.”

“2017 was one of the most passionate years for Lectra, starting with the announcement of a new strategy designed to help our customers successfully enter the Industry 4.0 era. The strategy totally inspired us when we revamped all the fundamentals of the brand. Lectra’s new branding identity, which we are delighted to unveil today, expresses the company’s dynamism, its audacious vision and the driving ambition to support customers,” underlined Céline Choussy Bedouet, Chief Marketing and Communications Officer.


About ComCorp
ComCorp is an independent European communications agency, specialised in building trust and reputation for businesses and brands. With a wide range of skills, services and solutions, its offering covers the entire communications value chain, from strategic advice to performance measurement, and includes media relations, corporate and financial coms, crisis management, content/editing/copywriting, internal communications, advertising campaigns, digital, events, marketing and commercial communications. ComCorp also positions itself as the partner of choice for companies that need support, guidance and expertise for the design, deployment, orchestration and implementation of their communications strategies. Founded in 2013 by Charles de La Rochefoucauld and based in Paris, ComCorp is an active member of three complementary international networks made up of independent agencies. Find ComCorp on Twitter


About Lectra
For companies that breathe life into our wardrobes, car interiors, furniture and more, Lectra is crafting the premium technologies that facilitate the digital transformation of their industry. Lectra’s offer empowers brands and manufacturers from design to production, providing them with the market respect and peace of mind they deserve. Founded in 1973, today Lectra has 32 subsidiaries across the globe, serving customers in over 100 countries. With more than 1,600 employees, Lectra reported revenues of $288 million in 2016. Lectra is listed on Euronext (LSS). For more information, please
visit www.lectra.com



 

 


ROMANITA :
UNE DÉCOUPE À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE GRÂCE À LECTRA

 


DÉFIS À RELEVER
Créée en 1972, l’entreprise Romanita est l’un des principaux fabricants de vêtements pour hommes et femmes en Roumanie. Elle fabrique des vêtements pour une impressionnante liste de marques internationales telles que H&M, Zara, Massimo Dutti, Tesco, Marks & Spencer et Primark. Elle emploie 800 personnes au sein de son usine de production de 3 800m2 et produit 8 000 pièces par mois. Romanita s’est forgée une solide réputation de rigueur et est capable de fabriquer des vêtements d’excellente qualité, à des coûts de production relativement faibles. Cependant, après plus de 40 années d’existence dans ce secteur, le marché a bien changé. Entre le raccourcissement des délais de livraison et le rétrécissement des marges, Romanita avait du mal à fabriquer ses commandes suffisamment vite pour faire face à la demande. Sa salle de coupe devait gagner en efficience afin de limiter les pertes inutiles et de continuer à livrer dans les temps pour conserver la confiance de ses clients, acquise de haute lutte.


La priorité de Romanita consistait à réduire le gaspillage de tissu et à améliorer son efficience en découpant d'importants volumes de tissu plus vite et plus précisément, tout en limitant les pannes de machines dues à des problèmes techniques. Après avoir consulté les experts de Lectra, l’entreprise a décidé d'utiliser le logiciel de placement Diamino afin de créer des placements plus efficients en termes d’utilisation de tissu. Elle a donc investi dans deux machines de matelassage automatique Brio, ainsi que deux machines de découpe Vector pour sa salle de coupe. Ce nouvel équipement, ainsi que les changements apportés à ses méthodes de travail, lui ont permis de diminuer considérablement le temps perdu et les gaspillages de matière, réduisant le taux d’erreur de 25 % et générant une économie de tissu de 2 %. L'entreprise est tellement satisfaite du résultat qu’elle a décidé de remplacer ses outils de CAO actuels par le logiciel de modélisme Modaris de Lectra, qui devrait lui permettre de développer ses produits encore plus rapidement.


Romanita est avant tout une entreprise familiale et bon nombre des 800 employés travaillant dans son usine ont des parents qui y travaillaient également auparavant. L’entreprise a considérablement évolué depuis ses modestes débuts et peut désormais s’enorgueillir de posséder l’une des usines de vêtements les plus vastes et les plus modernes du pays. Le groupe roumain cherchant actuellement à séduire une clientèle plus internationale, son PDG, Iuliana Tihon Dinoiu, sait qu’il est indispensable d'adopter des méthodes de travail plus efficaces. « Si vous voulez avoir un avenir dans ce secteur, vous devez investir dans la technologie », affirme Iuliana Dinoiu.





 

« Nos clients travaillent au rythme du fast-fashion ; les commandes doivent être traitées dès qu’elles arrivent, sans erreur et rapidement. Les problèmes techniques en salle de coupe doivent être résolus dans l’instant car, tout retard dans le processus nuit à notre crédibilité auprès de nos clients si nous ne respectons pas les délais. Lectra nous offre l’assistance dont nous avons besoin, au moment où nous en avons besoin. » Iuliana Tihon Dinoiu, PDG, Romanita

“Our customers are working on a fast-fashion schedule; orders have to be processed as soon as they come in, without errors, and quickly. Technical problems in the cutting room need to be solved right away because any delay in the process costs us credibility if we can’t deliver when we say we will. Lectra provides us with the support we need, when we need it.”


 

PRODUIRE PLUS AVEC MOINS
Après avoir consulté les experts de Lectra, Romanita a décidé d’installer deux machines de matelassage Brio et deux machines de découpe Vector dans son usine de production. Cette nouvelle technologie lui a permis de découper des volumes de tissus plus importants avec précision, plus rapidement et en réduisant les problèmes de qualité et les erreurs, afin de diminuer le temps consacré aux retouches. Les nouvelles machines ont également permis de réduire le nombre de personnes nécessaires à la réalisation de tâches secondaires en salle de coupe, libérant ainsi du personnel pour effectuer des tâches plus importantes. L’entreprise a ensuite également adopté le logiciel de placement Diamino de Lectra afin de créer des placements optimisant l’utilisation du tissu et ainsi réduire le gaspillage en pré-production, avant même que les commandes n’arrivent en salle de coupe. Ces changements ont eu un impact majeur. « Nos découpes sont plus précises, plus rapides et plus efficaces. Et grâce à Diamino, nous consommons moins de tissu et faisons moins d’erreurs », atteste Iuliana Dinoiu. « Nous estimons avoir réduit notre taux d’erreur de 25 %, le gaspillage de 3 % et notre consommation de tissu de 2 %. Nos clients sont ravis. »

UN PACKAGE COMPLET
Au fil de la croissance de son activité, Romanita a commencé à élargir son offre en réponse à la demande des clients, désireux de bénéficier d'un service complet de développement de collections et non plus d'un simple service de sous-traitance de la production. Dans cette optique, l’entreprise concentre désormais toute son attention sur l’optimisation de son processus de développement produit et est en train de remplacer son système de CAO actuel par le logiciel de placement Modaris de Lectra. « Il est plus judicieux d’utiliser des solutions capables de communiquer entre elles afin de pouvoir travailler sur une plate-forme commune », souligne Iuliana Dinoiu. « Les marques demandent de plus en plus à leurs fournisseurs un service de A à Z ; grâce à ces technologies, nous sommes en mesure de relever ce défi. » Pour ce qui est de son avenir avec Lectra, Romanita est devenue l’un des plus fervents partisans de la marque dans le pays. « Nous aimerions devenir le showroom de Lectra en Roumanie et ouvrir notre site de fabrication aux clients désireux d’en apprendre davantage sur les équipements et les logiciels les plus avancés du secteur de la mode. Si d’autres entreprises veulent en savoir davantage sur le "savoir-faire" sur lequel repose la fabrication de vêtements, elles peuvent visiter Romanita et découvrir comment nous avons optimisé nos solutions Lectra et découvrir la marque considérée comme la "meilleure de sa catégorie" ! » sourit Iuliana Dinoiu.
 

 

R O M A N I TA :
A CUT ABOVE THE REST WITH LECTRA

Founded in 1972, Romanita is one of Romania’s biggest apparel manufacturers, producing clothing for an impressive list of international brands that includes H&M, Zara, Massimo Dutti, Tesco, Marks & Spencer and Primark. The company employs 800 people at its 3,800m2 production facility and produces 8,000 pieces a month. Romanita had built a reputation for rigorous standards and an ability to deliver high-quality clothing at relatively low production costs, but after more than 40 years in business, the marketplace had changed. Between shortened deadlines and shrinking profit margins, the company was struggling to turn orders around quickly enough to keep up with demand. They needed to make their cutting room more efficient to minimize unnecessary losses and continue delivering on time, so they could keep the trust of their customers, which they had worked so hard to earn.
 

Romanita’s first priority was to reduce fabric waste and improve operational efficiency by finding ways to cut large volumes of fabric faster and more accurately, and reducing machine downtime related to technical issues. After consulting with Lectra’s experts, the company decided to begin using markermaking software Diamino to create more fabric-efficient markers, and invested in two Brio automatic spreading machines and two Vector cutting machines for its cutting room. The new equipment and changes to their process cut down significantly on wasted time and material, reducing their error rate by 25% and saving them 2% in fabric. Romanita is so happy with the results that they have decided to replace their existing CAD solutions with Lectra’s patternmaking software Modaris, which will allow them to speed up their product development process.

Romanita is first and foremost a family business, and many of the 800 employees at its factory have parents who used to work in the same space. The company has come a long way since its humble beginnings and now boasts one of the largest and most technically advanced clothing factories in the country. As the Romanian group sets its sights on attracting more international customers, CEO Iuliana Tihon Dinoiu knows that finding better ways to work will be crucial. “If you want to have a future in this business, you have to invest in technology,” Dinoiu affirms.

MAKING THE CUT
Romanita knew that it needed to modernize its cutting room if it wanted to continue delivering quality product on its customers’ tight timelines—but how to choose the right technology partner from the myriad of options on the market? “We looked at and compared a lot of different cutting systems, both abroad and in Romania. In the end, performance and rapid service were the deciding factors,” explains Dinoiu. “Our customers are working on a fastfashion schedule; orders have to be processed as soon as they come in, without errors, and quickly. Technical problems in the cutting room need to be solved right away because any delay in the process not only causes production losses, but also costs us credibility if we can’t deliver when we say we will. Lectra has a comprehensive service program and they are committed to providing us with the support we need, when we need it.”

PRODUCING MORE, WITH LESS
After consulting with Lectra’s experts, Romanita decided to install two Brio spreading machines and two Vector cutting machines at its production facility. The new technology allowed them to cut larger volumes of fabric accurately in a shorter amount of time, with fewer quality issues and errors, so that less time was lost to time-consuming redos. The machines also reduced the number of personnel required to do menial tasks in the cutting room, which meant they were available to perform more added-value tasks elsewhere. Next, the company began using Lectra’s marker-making software, Diamino, to generate markers that made the most efficient use of fabric, attacking waste in pre-production before orders even hit the cutting-room floor. The changes have made a huge difference. “Our cutting is more precise, faster and better, and with Diamino, we’re consuming less fabric and making fewer cutting errors,” attests Dinoiu. “We estimate that we’ve reduced our error rate by 25%, waste by 3%, and fabric consumption by 2%. Our clients are thrilled.”
 

A FULL-PACKAGE SOLUTION As Romanita continues to grow its business, it has begun expanding its offer in response to customer demand for fully developed clothing collections, rather than straightforward production runs. With this in mind, the company has now turned its attention to optimizing its product development process and is in the process of replacing its current CAD system with Lectra’s patternmaking software Modaris. “It makes more sense to use solutions that can communicate with one another, so that we are working on a common platform,” explains Dinoiu. “Brands are increasingly requesting full-package sourcing from suppliers; this will enable us to meet that challenge head on.” As for its future with Lectra, Romanita has become one of the tech company’s biggest advocates in the region. “We would like to become Lectra’s ‘showroom’ in Romania, and open up our manufacturing site to customers who are interested in learning more about the latest in fashion hardware and software technology. If other companies want to know more about the ‘how to’ behind clothing manufacturing, they can visit Romanita to see how we’ve optimized our Lectra solutions, and get a first-hand look at the ‘best in class’!” smiles Dinoiu.
 

Armor-Lux choisit Lectra Fashion PLM 4.0

La célèbre marque française choisit Lectra pour accélérer son développement produit et fiabiliser ses échanges de données



Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, annonce que l’entreprise française de prêt-à-porter Armor-Lux choisit Lectra Fashion PLM 4.0, la nouvelle plateforme de gestion du cycle de vie des collections de Lectra, pour accélérer et fiabiliser les flux de données entre ses équipes de développement produit et ses soustraitants.

Fondée en 1938 et cliente de Lectra depuis plus de 25 ans, Armor-Lux est réputée pour ses vêtements pour homme, femme et enfant – cabans, duffle coats, marinières, pulls marin, cirés et vareuses – qui puisent leur inspiration dans l’univers de la mer et de la Bretagne. L’entreprise est également leader en France sur le segment porteur des vêtements d’image, avec de grands clients tels que La Poste, la SNCF, Carrefour, Eiffage, la RATP et l’armée française. Ce groupe multimarque emblématique du made in France emploie 550 personnes.

Intégrée verticalement, du tricotage à la distribution, Armor-Lux dispose de trois sites de production et d’un réseau de 60 boutiques en propre ou affiliées. Son bureau d’études et de création produit plus de 1 500 nouveaux modèles par an, en s’appuyant sur une équipe de prototypage et de développement produit.

La priorité d’Armor-Lux est de gagner en efficacité en sécurisant l’intégrité des données. Avec Lectra Fashion PLM 4.0, qui intègre les solutions CAO de Lectra, ses équipes pourront collaborer de manière plus fluide, échanger des données en temps réel et transmettre à leurs sous-traitants des dossiers techniques dont l’exactitude sera garantie.

« Notre choix s’est porté sur Lectra, avec qui nous avons noué des relations de confiance au fil des années. Notre bureau d’études utilise depuis longtemps les logiciels Lectra et nos ateliers ses solutions de découpe automatique de tissu. Aujourd’hui, Lectra Fashion PLM 4.0 va renforcer la digitalisation de nos processus. L’ADN de Lectra, autre fleuron du made in France, correspond également à nos valeurs de qualité, innovation et éthique », déclare Michel Gueguen, directeur général Armor-Lux.

« Nous sommes heureux d’accompagner cette icône de la mode française dans une nouvelle étape de son développement digital. Armor-Lux va, avec Lectra Fashion PLM 4.0, bénéficier des avantages d’une plateforme modulaire, qui s’adapte parfaitement à l’évolution des besoins de ses utilisateurs », commente Karen Elalouf, directrice, Lectra France.


A propos d’Armor Lux

Armor-Lux est une entreprise textile spécialisée dans la création, la fabrication et la distribution de vêtements de qualité. Fondée en 1938 à Quimper, Armor-Lux perpétue depuis un savoir-faire d’exception grâce à un des derniers outils de production textile intégré verticalement en France. Plus qu’une marque, Armor-Lux symbolise aujourd’hui un art de vivre, des collections d’inspiration marine, des vêtements authentiques et durables ainsi que des engagements forts en matière de préservation de l’emploi. Rappelons qu’Armor-Lux en 2017 c’est : 79 ans d’existence, 90 M€ de chiffre d’affaires, 550 salariés, 3 usines en France, 60 boutiques et des valeurs : qualité, innovation et éthique. Plus d'informations www.armorlux.com

 

 

Armor-Lux selects Lectra Fashion PLM 4.0

 

Famous French brand selects Lectra  to accelerate product development and to secure data exchange

 

Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, is pleased to announce that French ready-to-wear company Armor-Lux has chosen Lectra Fashion PLM 4.0, the new lifecycle management platform for collections from Lectra, to accelerate and ensure the reliable exchange of data between product development teams and their subcontractors.

Founded in 1938 and a Lectra customer for over  25 years, Armor-Lux is renowned for its clothing for men, women and children—such as duffle coats, sailors’ jerseys and waterproof coats—inspired by French maritime tradition and the French region of Brittany. Armor-Lux is also a leader in France within the growing segment for branded company clothing, with major customers such as La Poste, SNCF, Carrefour, Eiffage, RATP, and the French army. This multi-brand group is emblematic of ‘Made in France’ and employs 550 people.

Vertically integrated, from knitting to distribution, Armor-Lux operates three production sites and a network of 60 owned, or affiliated, shops. In the company’s product design office, the prototype and product development team produce 1500 new models each year.

Armor-Lux’s priority is to increase efficiency by ensuring data integrity. Thanks to Lectra Fashion PLM 4.0, which integrates Lectra’s CAD solutions, Armor-Lux’s teams can collaborate more fluidly, exchange data in real time and provide their sub-contractors with technical dossiers which are totally accurate.

“We chose Lectra, with whom we have nurtured a close, trusted relationship over the years. Our design office has used Lectra software, and our workshops have used Lectra’s automatic cutting solutions for soft fabrics, for a long time. Today, Lectra Fashion PLM 4.0 will reinforce the digitalization of our processes. Lectra’s DNA, a showpiece for ‘Made in France’, also reflects our values of quality, innovation and ethics,” states Michel Gueguen, Managing Director, Armor-Lux.

“We are delighted to support this icon of French fashion in a new phase of their digital development. With Lectra Fashion PLM 4.0, Armor-Lux will benefit from the advantages of a modular platform, which is perfectly adapted to the evolving needs of its users,” comments Karen Elalouf, Managing Director, Lectra France

About Armor-Lux
Armor-Lux is a textile company specialized in the design, production and distribution of quality clothes. Founded in 1938 in Quimper, Armor-Lux perpetuates an exceptional savoir-faire thanks to the latest production tools vertically integrated in France. More than a brand, today Armor-Lux symbolizes a way of living, with collections inspired by French maritime tradition, authentic and enduring clothes and a strong engagement to protect jobs. In 2017  Armor-Lux represents over 79 years of experience, 600 employees, 3 production sites, a network of over 60 stores 50 and its values: quality, innovation and ethics. For further information: www.armorlux.com









Les données clients, nouveau sésame de la mode ?

Amazon, EasySize, Evo Pricing et Lectra ont exploré l’usage multiple des données clients lors de la table ronde de la Chaire Lectra - ESCP Europe
« Mode et Technologie »
 


Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, ESCP Europe et leur Chaire commune d’enseignement et de recherche « Mode et Technologie » ont exploré la variété d’utilisation des données clients dans l’écosystème de la mode lors de la table ronde qui s’est récemment tenue à Paris, en ouverture de la cinquième Fashion Tech Week.

Elise Beuriot, directrice Europe, catégorie bagages, Amazon, Olivier Dancot, directeur des données, Lectra, Fabrizio Fantini, fondateur et président-directeur général, Evo Pricing et Gulnaz Khusainova, fondatrice et président-directeur général, EasySize, se sont immédiatement accordés sur un point : l’analyse des données clients se prête à d’infinies applications, sur toute la chaîne de valeur de la mode. Son impact est immense, que ce soit en termes de satisfaction client, de compétitivité, de chiffre d’affaires ou de lutte anti-gaspillage.

Dès l’étape de création, les gisements de données démultiplient les sources d’inspiration pour les stylistes. Pour les équipes en charge des collections, « des modèles complexes permettent d’analyser des données telles que le trafic en ligne et les historiques d’achat afin de concevoir et commander les produits que les consommateurs attendent, ce qui est une priorité pour une entreprise obsédée par le client comme Amazon », a déclaré Elise Beuriot. Aux achats, « les décisions basées sur les données déclenchent des millions de commandes. L’impact sur l’inventaire est énorme », a-t-elle ajouté.

Les données clients sont également précieuses pour les distributeurs. En raison de défis spécifiques à la mode tels que le bien-aller, ces derniers font face à une complexité accrue des approvisionnements en boutique et à des taux de retours plus importants en ligne.

« La mode est une industrie où les invendus génèrent beaucoup de gaspillage.
Des algorithmes et l’analyse des mégadonnées permettent de les réduire en anticipant la demande sur plusieurs semaines pour optimiser le prix et le réassort », a observé Fabrizio Fantini. « Les entreprises de mode qui exploitent les données pour informer leurs décisions deviennent plus efficaces. Elles sont mieux armées pour protéger leurs marges, mais peuvent aussi vendre moins cher, et donc répondre aux besoins d’un plus grand nombre de consommateurs ».

D’autres modèles informatiques agrègent des données clients en temps réel « pour déterminer, parmi des centaines de facteurs, ceux qui influencent le plus les décisions d’achat. La valeur ne réside pas forcément dans le volume des données mais dans la profondeur de l’analyse », a démontré Gulnaz Khusainova. Easysize veille à anonymiser les données recueillies car « en tant que consommateurs, nous devons garder le contrôle de nos données, et savoir comment elles sont utilisées ».

Pour les éditeurs de logiciels dédiés aux métiers de la mode et les fournisseurs de machines de découpe conçues pour les industriels de l’habillement, « analyser les données d’utilisation des solutions permet de faire évoluer l’offre afin de rendre chaque étape de la chaîne de valeur plus performante et parfaitement adaptée aux besoins des marques, distributeurs et fabricants. A la clé, des produits de meilleure qualité, mis sur le marché plus vite pour un coût de revient inférieur », a expliqué Olivier Dancot.

« Il est facile de collecter des données, mais difficile d’en extraire des informations actionnables. C’est au niveau de l’analyse des données que tout se joue », a résumé la professeure Céline Abecassis-Moedas, codirectrice scientifique de la Chaire « Mode et Technologie » et modératrice de la table ronde. « Avec sa dimension émotionnelle, de l’inspiration du styliste au désir d’achat du consommateur, la mode n’est pas une industrie comme les autres. Cependant, toutes les composantes de son écosystème peuvent tirer parti de l’exploitation raisonnée des données clients. Les exemples évoqués ce soir illustrent la diversité des voies possibles ».


A propos de ESCP Europe
Fondée en 1819, ESCP Europe a formé plusieurs générations de dirigeants et d'entrepreneurs. Grâce à ses six campus urbains à Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie, et à son identité profondément européenne, ESCP Europe propose des formations managériales interculturelles ainsi qu’une perspective globale des problématiques liées au management international. ESCP Europe accueille chaque année 4 600 étudiants et 5 000 cadres-dirigeants de 102 pays différents, leur proposant une large gamme de formations en management général et spécialisé (Bachelor, Masters, MBA, Executive MBA, Doctorat-PhD et formation continue).
Pour de plus amples informations, visitez www.escpeurope.eu


A propos de Lectra
Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l’habillement, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries. Ses solutions métiers spécifiques à chaque marché permettent d’automatiser et d’optimiser la création, le développement des produits et leur production. Forte de plus de 1 600 collaborateurs, Lectra a développé dans plus de 100 pays des relations privilégiées avec des clients prestigieux en contribuant à leur excellence opérationnelle. Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 260 millions en 2016 et est cotée sur Euronext.

 

Customer data heralds new opportunities for fashion industry

Amazon, EasySize, Evo Pricing and Lectra explored diverse uses for customer data during a round table event organized by the ESCP Europe - Lectra ‘Fashion & Technology’ Chair


Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, the French business school ESCP Europe and their joint ‘Fashion & Technology’ Chair examined the multiple ways the fashion industry’s ecosystem can use customer data, during a recent round table event at the start of the fifth Fashion Tech Week in Paris.

Elise Beuriot, senior category leader, EU Luggage, Amazon, Olivier Dancot, VP of data, Lectra, Fabrizio Fantini, founder and CEO, Evo Pricing, and Gulnaz Khusainova, founder and CEO, Easysize, agreed straight away on one key point: the analysis of customer data lends itself to limitless applications along the entire fashion value chain. Its impact is immense, whether in terms of customer satisfaction, competitiveness, revenues or waste limitation.

As early as the design phase, a wealth of data offers many sources of inspiration for stylists. For teams in charge of collections, “complex models allow the analysis of data like online traffic and purchase history in order to design and offer the products that consumers expect, which is a priority for a company obsessed by the customer, like Amazon,” stated Elise Beuriot. For sales, “decisions based on data trigger millions of orders. The impact on the inventory is enormous,” she added.

“Fashion is an industry where unsold items generate a lot of waste. Algorithms and big data analysis can reduce left-overs by anticipating demand several weeks ahead in order to optimize the price and replenishment,” observed Fabrizio Fantini. “Fashion companies who exploit data to inform their decisions become more efficient. They are better armed to protect their margins, but can also sell for less, and potentially reach a larger number of consumers.”

Other IT models aggregate customer data in real time ‘to determine, among hundreds of factors, those which have the biggest influence on buying decisions. Value doesn’t necessarily lie in the volume of data but in the depth of the analyses,’ claimed Gulnaz Khusainova. Easysize is careful that collected data is anonymous, she underlined, because ‘consumers need to keep control of their data, and know how it is used’.

For editors of software dedicated to fashion businesses, and suppliers of cutting machines designed for the clothing industry, “analyzing usage data from our solutions enables the offer to evolve, making each step in the value chain more efficient and perfectly adapted to the needs of the brands, retailers and manufacturers. What is at stake is better quality products, placed on the market as quickly as possible and at a reduced cost,” explained Olivier Dancot.

“It is easy to collect data, but difficult to extract actionable information. Everything hinges on data analysis,” concluded Céline Abecassis-Moedas, professor and co-scientific director of the ‘Fashion & Technology’ Chair and moderator of the round table. “Due to its emotional dimension—from the stylist’s inspiration to the consumer’s desire to buy—fashion is not an industry like others. However, all the components that make up its ecosystem can truly benefit from the judicious e
xploitation of customer data. Examples discussed this evening illustrate the diversity of what is possible.”

About ESCP Europe
Established in 1819, ESCP Europe has educated generations of leaders and entrepreneurs. With its six urban campuses in Berlin, London, Madrid, Paris, Turin and Warsaw, ESCP Europe's true European identity enables the provision of a unique style of cross-cultural business education and a global perspective on international management issues. ESCP Europe welcomes 4,600 students and 5,000 executives from 102 different nations every year, offering them a wide range of general management and specialised programmes (Bachelor, Masters, MBA, Executive MBA, PhD and Executive Education).

About Lectra

Lectra is the world leader in integrated technology solutions (software, automated cutting equipment, and associated services) specifically designed for industries using fabrics, leather, technical textiles, and composite materials to manufacture their products. It serves major world markets: fashion and apparel, automotive, and furniture as well as a broad array of other industries. Lectra’s solutions, specific to each market, enable customers to automate and optimize product design, development, and manufacturing. With more than 1,550 employees, Lectra has developed privileged relationships with prestigious customers in more than 100 countries, contributing to their operational excellence. Lectra registered revenues of $288 million in 2016 and is listed on Euronext.


 



LECTRA RECOIT LE LABEL « VITRINE INDUSTRIE DU FUTUR » DECERNE PAR L’ALLIANCE INDUSTRIE DU FUTUR


 

 

L’Alliance Industrie du Futur (AIF) vient de décerner le label « Vitrine Industrie du Futur » à Lectra sur des critères d’exemplarité, d’innovation et d’engagement. Ce label est attribué aux sociétés ayant développé concrètement un projet novateur pour organiser leur production, notamment via le numérique.
L’AIF labellise Lectra pour sa compétitivité en termes de coûts, qualité et délai, obtenue grâce à une démarche lean et à une réflexion sur la conception de ses produits, ainsi que pour sa compétitivité en termes de valeur, grâce à la maîtrise des usages des clients dont découlent de nouveaux services associés.

Depuis 2013, Lectra a investi 86 millions d’euros en R&D, soit 9,4 % de son chiffre d’affaires. Ces investissements ont permis à l’entreprise de réaliser une véritable métamorphose, basée sur des avancées méthodologiques et technologiques fondamentales, une augmentation des recrutements et une compétitivité accrue sur ses marchés sectoriels et géographiques.

Forte de dix ans d’expérience dans l’Internet industriel des objets pour la découpe et de son expertise des solutions logicielles pour automatiser et optimiser la création et le développement produit, Lectra se trouve dans une position unique pour aider ses clients à entrer dans l’ère de la quatrième révolution industrielle.

L’élément déclencheur du projet industriel de Lectra a été notamment la pression de certains actionnaires pour délocaliser la production en Chine en 2005. Après une analyse des risques (coût de transport pour le marché européen, turnover de la main d’œuvre qualifiée, incertitudes sur la propriété industrielle et la qualité), la décision a été prise de maintenir la production en France. Ce choix était assorti de conditions : jouer l’innovation de rupture, monter en gamme, proposer toujours plus de valeur aux clients et augmenter la productivité.

Le projet s’est accompagné d’une démarche lean bien structurée, suivie d’un changement organisationnel, le tout permettant d’atteindre le niveau d’excellence souhaité en termes de productivité et de compétitivité.

Parmi les changements emblématiques du projet présenté, figurent :
● L’accroissement de la performance industrielle par l’amélioration des conditions de travail, les équipes étant impliquées dans la démarche lean ;
● L’implication des ingénieurs de production dès la conception pour sensibiliser les équipes en charge du développement d’une nouvelle offre aux contraintes de l’usine, cette démarche de co-conception produit/processus permettant d’optimiser le coût global ;
● L’accent mis sur la modularité du produit, du processus et de la logistique avec une intégration des options le plus tard possible (différentiation retardée), permettant de prendre en compte les contraintes logistiques dès l’ingénierie. La modularité du produit permet, par exemple, la mise en containers des machines qui nécessitaient parfois des convois exceptionnels.

L’usine de Lectra a est ainsi parvenue à améliorer son taux de productivité de 18 points en 3 ans et à le maintenir depuis à 89%, mais aussi à réduire les coûts de 25%, tout en améliorant la qualité et le taux de service. En termes de positionnement, Lectra a confirmé son leadership sur le segment hautde-gamme. Son offre s’est enrichie de services end-to-end et de produits innovants, connectés et dont l’intelligence embarquée permet de proposer des Smart Services, notamment de maintenance préventive.


ÊTRE LABELLISÉ « INDUSTRIE DU FUTUR », POURQUOI ?
En 2016, l’Alliance Industrie du Futur a labellisé 20 entreprises « Vitrines Industrie du Futur ». Ce label est attribué aux sociétés ayant développé concrètement un projet novateur pour organiser leur production, notamment via le numérique. Pour être éligibles, elles doivent mettre en œuvre une fourniture de solutions technologiques d’origine majoritairement française. Ce label permet de renforcer la diffusion de bonnes pratiques en distinguant des projets remarquables et inspirants, tout en leur donnant une visibilité nationale et internationale.


À propos de l’Alliance Industrie du Futur
L’Alliance Industrie du Futur, association loi 1901, rassemble et met en mouvement les compétences et les énergies d’organisations professionnelles, d’acteurs scientifiques et académiques, d’entreprises et de collectivités territoriales, notamment les Régions, pour assurer, en particulier, le déploiement du plan Industrie du Futur. Elle organise et coordonne, au niveau national, les initiatives, projets et travaux tendant à la modernisation et à la transformation de l’industrie en France, notamment par l’apport du numérique. Elle s’appuie pour cela sur des groupes de travail dédiés. Son action est relayée en régions par des plateformes régionales, s’appuyant sur les réseaux des membres de l’Alliance, les collectivités pour accompagner les PME/ETI au plus près du terrain. Suivez l’actualité de l’AIF sur www.industrie-dufutur.org et sur Twitter @industrie_futur

A propos de Lectra
Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l’habillement, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries. Ses solutions métiers spécifiques à chaque marché permettent d’automatiser et d’optimiser la création, le développement des produits et leur production. Forte de plus de 1 600 collaborateurs, Lectra a développé dans plus de 100 pays des relations privilégiées avec des clients prestigieux en contribuant à leur excellence opérationnelle. Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 260 millions en 2016 et est cotée sur Euronext. Pour de plus amples informations, visitez notre site

 

 

 


LECTRA AWARDED ‘SHOWCASE FOR THE INDUSTRY OF THE FUTURE’ LABEL

 



The Industry of the Future Alliance (AIF) has awarded Lectra with their ‘Showcase for the Industry of the Future’ label for demonstrating the criteria exemplarity, innovation and commitment. This certification is given to companies who have concretely developed a ground-breaking project to organize their production by leveraging the potential of digital.

The AIF bestowed Lectra with this distinction for its competitiveness concerning cost, quality and delivery times, all obtained thanks to a lean approach and reflection around the design of its products. Further, Lectra received the certification for its competitiveness regarding value, achieved thanks to mastering customer use from which new associated services have flowed.

Since 2013, Lectra has invested €86 million in R&D, representing 9.4% of its revenues. This investment has enabled Lectra to undergo a metamorphosis—based on methodological advances and fundamental technologies—increasing recruitment and growing competitiveness in all of its markets and geographical sectors.

With ten years’ experience in the industrial internet of things for cutting and expertise in software solutions to automate and optimize design and product development, Lectra is in an unrivalled position to support customers as they enter the ‘industry of the future’ era.

Pressure from certain shareholders to relocate manufacturing to China in 2005, triggered Lectra’s industrial project. Following risk analyses—the cost of transport for the European market, the turnover in qualified labor, uncertainty over patent rights and quality—Lectra decided to keep manufacturing in France. This choice was conditional on: disruptive innovation; upgrading; increased value to customers; and a rise in productivity.

The project was accompanied by a well-structured lean approach and organizational changes, which enabled Lectra to achieve the desired level of excellence in terms of productivity and competitiveness.
Some of the changes that took place thanks to this project are as follows:
● Growth in industrial performance due to an improvement in working conditions, with teams involved in the lean approach;
● Production engineers involved in creating awareness around factory constraints for a new offer as early as the design process. This co-design product/process optimizes global costs;
● Emphasis on product, process and logistics’ modularity with the latest possible integration of options (delayed differentiation). This enables logistics’ constraints to be taken into account as early as the engineering phase. Product modularity allows, for example, machines to be put in containers when they might otherwise require special heavy-goods transport.

Lectra’s factory improved its productivity rate by 18 points in three years, and has since maintained it at 89%. Costs have already reduced by 25% and the quality and level of service has improved. In terms of positioning, Lectra has confirmed its leadership in the high-end segment. Lectra has enriched its offer with end-to-end services and innovative, connected products whose embedded intelligence offers Smart Services, notably for predictive maintenance.

WHAT DOES IT MEAN TO BE CERTIFIED AS AN ‘INDUSTRY OF THE FUTURE’?

In 2016, the Industry of the Future Alliance certified 20 companies with their ‘Showcase for the Industry of the Future’ label. This label is awarded to companies who have concretely developed an innovative project, most often by digital means, to organize their production. To be eligible, companies must put in place a range of technological solutions, which are mostly French. This label provides companies with national and international visibility and spreads best practice by highlighting remarkable and inspiring projects.

About l’Alliance Industrie du Futur

L’Alliance Industrie du Futur (association law 1901) gathers together and propels the skills and energy of professional organizations, scientific and academic actors, companies, and local government to ensure, in particular, the roll out of the Industry of the Future plan. The association organizes and co-ordinates, at a national level, initiatives, projects and activities that target the modernization and the transformation of France’s industry, notably through digital means. The association is supported by dedicated working groups, and its actions are communicated throughout the country by regional platforms, accompanied by members of the Alliance’s network, to support small and mediumsized businesses in the field. Follow AIF on www.industrie-dufutur.org and on Twitter @industrie_futur

About Lectra
Lectra is the world leader in integrated technology solutions (software, automated cutting equipment, and associated services) specifically designed for industries using fabrics, leather, technical textiles, and composite materials to manufacture their products. It serves major world markets: fashion and apparel, automotive, and furniture as well as a broad array of other industries. Lectra’s solutions, specific to each market, enable customers to automate and optimize product design, development, and manufacturing. With more than 1,600 employees, Lectra has developed privileged relationships with prestigious customers in more than 100 countries, contributing to their operational excellence. Lectra registered revenues of $288 million in 2016 and is listed on Euronext. For more information, please visit www.lectra.com





Lectra, l’ESTIA, la Fondation Today Tomorrow Textiles et JPS Conseil créent la Chaire « Biarritz Active Lifestyle Integral »

Dédiée aux matières du futur innovantes et durables, la Chaire aidera les acteurs du textile et de l’habillement à devenir moteurs des disruptions à venir

 

 

Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, et l’École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA), la Fondation Today Tomorrow Textiles, JPS Conseil annoncent la création de la Chaire « Biarritz Active Lifestyle Integral » dédiée aux matières du futur innovantes et durables.

Cette nouvelle Chaire a pour ambition, sur une durée de trois ans, d’aider l’écosystème de la mode, de la création de textiles à la vente de vêtements, à transformer les défis soulevés par les nouveaux modes de vie et de consommation en autant d’opportunités économiques.

« Comment trouver et concevoir les matières durables qui ouvriront de nouveaux marchés aux entreprises du secteur ? Quelles technologies inventer pour travailler ces nouvelles matières ? Comment organiser l’usine du futur pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, telles que la personnalisation ? C’est toute une économie que nous proposons de développer autour d’industries naissantes », explique Jean-Pierre Mocho, fondateur de JPS Conseil et ancien président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin. « Les opportunités sont nombreuses, pour peu que l’ensemble des acteurs, anciens et nouveaux, s’y attèlent ensemble ».

Pour aider les entreprises du textile et de l’habillement à innover, le dispositif de la Chaire combine diffusion des connaissances et open innovation. Un centre de formation technique permettra notamment de transmettre et d’adapter les savoir-faire matières.

« Cette Chaire va nous aider à mieux comprendre les mutations nécessaires de la filière, à anticiper les innovations et à faire circuler les connaissances à l’international », précise Patxi Elissalde, directeur de l’ESTIA. « Basée à Biarritz et fondée dans un esprit durable, cette chaire s’intéressera notamment aux usages, aux matériaux et composants, aux technologies de fabrication et d’entretien, à la digitalisation des processus, aux services et à la distribution des produits. Ces derniers vont des vêtements aux accessoires ».

L’approche retenue favorise la transversalité entre les métiers pour stimuler la création. Elle vise par ailleurs à tirer parti des avancées de la recherche dans toutes ses dimensions – de l’innovation frugale aux ruptures technologiques – tout en s’inspirant des grands principes de l’économie collaborative et circulaire.

« La dimension environnementale est primordiale », ajoute Pascal Denizart, directeur général du Centre européen des textiles innovants (CETI) et administrateur de la Fondation Today Tomorrow Textiles. « Les textiles et matières du futur doivent anticiper et accompagner les mutations des modes de consommation et des modes de vie. La valeur ajoutée de la mode, ce sont les matières durables du futur ».

Les fondateurs de la Chaire s’inscrivent dans une démarche d’open innovation. « La philosophie de la Chaire se base sur des partenariats industriels dans divers secteurs, notamment le luxe et le lifestyle, et des partenariats académiques internationaux. La meilleure façon d’avancer est toujours de travailler ensemble ! », affirme Daniel Harari, directeur général de Lectra.



A propos de l’ESTIA
Située sur la Technopole du Pays Basque à Bidart/Biarritz/Bayonne, le Campus ESTIA – CCI Bayonne / Pays Basque constitue un éco-système d'innovation où plus de 750 étudiants et plus de 100 professeurs et ingénieurs collaborent et s’engagent à concevoir l’industrie 4.0. Le campus ESTIA rassemble :
• une école d'ingénieurs et des formations spécialisées ;
• un pôle de recherche associant des enseignants chercheurs, des chercheurs invités et des doctorants ;  des plateformes technologiques de pointe au service des entreprises ;
• un incubateur accueillant les créateurs et une pépinière abritant 63 start-ups en janvier 2017.

La formation d’ingénieur ESTIA correspond parfaitement bien aux besoins d’une époque en phase de ré-industrialisation et de transformation technologique et numérique; c'est une des écoles françaises leaders dans le domaine de la Smart factory ou l'usine du futur, reconnue au niveau international.

Très impliquée sur son territoire dans le développement des entreprises de la glisse et de l’outdoor, l’ESTIA pilote notamment une pépinière dédiée au secteur où de jeunes entreprises émergentes conçoivent les produits et solutions innovantes de la filière. Plus d’information sur www.estia.fr

A propos de la Fondation Today Tomorrow Textiles

Placée sous l'égide de la Fondation de France, la Fondation Today Tomorrow Textiles a l'ambition d'utiliser les atouts textiliens pour co-construire des projets d'intérêt général. La fondation Today Tomorrow Textiles s'est fixée pour mission d’accélérer la recherche et la promotion des solutions textiles. Les actions de la Fondation se décline en 4 axes : favoriser la recherche et l'innovation textile, soutenir le développement de l'offre formation dans le domaine du textile, aider à la promotion de la filière et des métiers du textile et développer les textiles utiles à visée humanitaire et/ou éco-conçus.


A propos de JPS Conseil
JPS Conseil est une société conseil en développement créée en 2000 et dirigée par Jean-Pierre Mocho, ancien fabricant et licencié de grandes marques françaises, précédemment président de l’Union française des industries de l’habillement puis de la Fédération française du prêt-à-porter féminin.


A propos de Lectra

Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l’habillement, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries. Ses solutions métiers spécifiques à chaque marché permettent d’automatiser et d’optimiser la création, le développement des produits et leur production. Forte de plus de 1 550 collaborateurs, Lectra a développé dans plus de 100 pays des relations privilégiées avec des clients prestigieux en contribuant à leur excellence opérationnelle. Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 260 millions en 2016 et est cotée sur Euronext. Pour de plus amples informations, visitez notre site www.lectra.com


 

 


Lectra, ESTIA, the Today Tomorrow Textiles Foundation and JPS Conseil launch the ‘Biarritz Active Lifestyle Integral’ Chair
Dedicated to innovative and sustainable materials for the future, the Chair will help the textile and apparel industry create disruptions
 

Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, l’École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA), the Today Tomorrow Textiles Foundation, and JPS Conseil announce the creation of the ‘Biarritz Active Lifestyle Integral’ Chair dedicated to tomorrow’s innovative and sustainable materials.

Over three years, this new Chair aims to help the fashion industry’s eco-system—from textile design to clothing sales—transform challenges coming from new ways of living and consuming into economic opportunities.

“How to find and develop sustainable materials which will open up new markets for companies in the sector? Which technologies to invent to make the most of these new materials? How to organize the factory of the future to meet new consumer expectations, such as customization? It’s an entire economy that we aim to develop around emerging industries,” explains Jean-Pierre Mocho, the founder of JPS Conseil and former President of the French federation for women’s ready-to-wear. “There are many opportunities to seize, on condition that all the players, both old and new, work together.”

To help textile and apparel companies to innovate, the Chair will combine knowledge sharing with open innovation. In particular, a technical training facility will adapt and pass on material-related savoir-faire. “This Chair will help us to better understand the changes that are necessary in the sector, to anticipate innovations and to circulate knowledge worldwide,” underlines Patxi Elissalde, director, ESTIA. “Based in Biarritz and founded with a long-term vision, this Chair will dive into user behaviors, materials and components, manufacturing technologies and services, the digitalization of processes, and the distribution of products, from clothes to accessories.”

This approach will also foster interactions between different professions in order to stimulate creativity. Inspired by overarching principles in the collaborative and circular economy, the Chair also aims to capitalize on advances in research, from frugal or disruptive innovation.

“The environmental dimension is primordial,” adds Pascal Denizart, managing director of the European Center for Innovative Textiles (CETI) and administrator of the Today Tomorrow Textiles Foundation. “Textiles and materials of the future must anticipate and accompany changes in lifestyles and consumption patterns. Added value from fashion will be tomorrow’s sustainable materials.”

Founders of the Chair favor open innovation initiatives. “The Chair’s philosophy is founded on industrial partnerships across diverse sectors, notably in luxury and lifestyle, as well as partnerships with international academia. The best way to move forward is to always work together!” concludes Daniel Harari, Lectra CEO.



About ESTIA
Located in the Basque country’s technopole Bidart/Biarritz/Bayonne, the ESTIA campus—CI Bayonne / Pays Basque—is an eco-system for innovation where over 750 students and more than 100 teachers and engineers collaborate to develop Industry 4.0. The ESTIA campus groups together:
• an engineering school and specialized training;
• a research pole which brings together researchers and Phd researchers;
• cutting edge technological platforms for companies;
• an incubator which welcomes designers and 63 start-ups in January 2017.
ESTIA’s engineering training corresponds perfectly to the needs of a time in sync with ‘reindustrialization’ and technological and digital transformations. Recognized at an international level, ESTIA is one of the leading French schools for the Smart factory and the factory of the future. Highly involved at a local level in the development of companies involved in snow and water sports, and outdoor activities, ESTIA is piloting an incubating activity dedicated to the sector where young, emerging companies design products and innovative solutions for this sector.
For more information, visit www.estia.fr


About the Today Tomorrow Textiles Foundation
Under the aegis of the France Foundation, the Today Tomorrow Textiles Foundation aims to use the skills acquired in the textile industry to co-build projects for general interest. The Today Tomorrow Textiles Foundation’s mission is to accelerate the research of textile solutions and to promote them. The actions of the Foundation are based on four axes: to favor research and innovation in textiles, to support the development of the training offer in the textile sector, to help promote the textile sector and professions therein, and to develop textiles for humanitarian use and/or eco-designed.


About JPS Conseil
JPS Conseil is a business consulting company created in 2000 and directed by Jean-Pierre Mocho, previously the owner of a manufacturing and franchise company for leading French brands. Jean-Pierre Mocho was also president of the French trade association l’Union française des industries de l’habillement and the Fédération française du prêt-à-porter féminin.


About Lectra Lectra
is the world leader in integrated technology solutions (software, automated cutting equipment, and associated services) specifically designed for industries using fabrics, leather, technical textiles, and composite materials to manufacture their products. It serves major world markets: fashion and apparel, automotive, and furniture as well as a broad array of other industries. Lectra’s solutions, specific to each market, enable customers to automate and optimize product design, development, and manufacturing. With more than 1,550 employees, Lectra has developed privileged relationships with prestigious customers in more than 100 countries, contributing to their operational excellence. Lectra registered revenues of $288 million in 2016 and is listed on Euronext. For more information, please visit www.lectra.com








L’événement Fashion 4.0 de Lectra explore l’avenir digital
de la mode
Les solutions digitales de Lectra insufflent de l’agilité dans les chaînes de valeur des entreprises de mode confrontées à une nouvelle donne économique et de la consommation
 

 

Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, vient d’accueillir sur son campus technologique de Bordeaux-Cestas plus d’une centaine de professionnels de la mode et de l’habillement, réunis pour réfléchir à la manière dont l’Industrie 4.0 façonne et transforme ces entreprises dans le monde entier.

Cette conférence a réuni des marques et des fabricants pour débattre des défis à relever dans un marché devenu digital et présenter des mesures concrètes permettant de digitaliser la chaîne de valeur. Au cours de deux journées alternant présentations et ateliers, Céline Abecassis-Moedas et Valérie Moatti, professeures, ESCP Europe, ont apporté leur éclairage des modèles novateurs dans la distribution ; Liz Doupnik, responsable contenus stratégiques, Women’s Wear Daily, a brisé les mythes et fausses idées sur les Millennials ; et Fred Lemoine, directeur général Asie du cabinet de conseil Weave Services, a détaillé les avantages d’une chaîne d’approvisionnement digitalisée. Les participants comprenaient, quant à eux, des marques de tout premier plan, dont H&M, ainsi que le groupe Dayang, l’un des plus importants fabricants de chemises basé à Shanghai.

Lors de cet événement, Lectra a annoncé le lancement de Lectra Fashion PLM 4.0. La solution matérialise l’engagement de l’entreprise à donner le pouvoir à ses clients grâce à la technologie la plus avancée pour accompagner leurs premiers pas dans l’Industrie 4.0. Avec le périmètre fonctionnel le plus étendu du marché, cette plateforme PLM modulaire tient lieu de centre névralgique intelligent et connecté de la chaîne d’approvisionnement digitale de la mode. De la planification et de la création, à la production, elle garantit un flux constant de données fiables entre les équipes, les processus et les technologies, dotant ainsi les entreprises de mode de l’agilité nécessaire pour s’adapter à différents modèles économiques et s’emparer rapidement des tendances.

Prolongeant ce thème, des clients de Lectra ont partagé leur propre expérience de la transformation digitale. Manuel Castaldo, analyste et responsable des achats du grand distributeur italien de fast fashion OVS, a souligné l’importance d’identifier les collaborateurs clés qui faciliteront la transition vers le digital : « Une fois la transformation digitale de votre entreprise décidée, vous sélectionnez non seulement les bons outils, mais également le bon partenaire pour transcrire ces changements dans votre travail quotidien, et dans votre activité de demain ». Grâce à la solution PLM de Lectra, OVS a pu améliorer la qualité des informations partagées tout au long de ses processus, impactant positivement le développement produit et la qualité des articles », a expliqué Manuel Castaldo.

Fred Walck, directeur, gestion de projet, Grupo Kaltex, a également expliqué le choix de Lectra par cet industriel mexicain de l’habillement : « Dans un esprit très Industrie 4.0, en tant que fabricant verticalement intégré, nous étions intéressés par la connexion entre notre chaîne d’approvisionnement physique et notre chaîne d’approvisionnement virtuelle – logiciels, ERP, WRMS. Pour nous, Lectra apporte la solution la plus complète, de bout en bout : une plateforme conçue spécifiquement pour la mode et l’habillement ».

Lors du discours introductif, Edouard Macquin, directeur commercial, Lectra, a exploré les mégatendances qui chamboulent l’industrie de la mode et démontré comment la vision de Lectra, ainsi que ses solutions digitales dédiées à la mode, aident les entreprises à se mettre au diapason de la quatrième révolution industrielle.

« L’Industrie 4.0 révolutionne non seulement la manière d’opérer des fabricants, mais également le fonctionnement des marques et des distributeurs. L’objectif de Lectra est d’apporter à ses clients la technologie et l’accompagnement dont ils ont besoin pour réussir et prospérer dans ce nouveau marché digital », a conclu Edouard Macquin.

 



Lectra’s Fashion 4.0 event looks ahead to tomorrow’s
digital future
As fashion companies grapple with shifts in global economics and consumer behavior, Lectra offers digital solutions that keep the value chain agile

 

Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, gathered more than 100 industry professionals from around the world at its state-of-the-art technology center in Bordeaux-Cestas, France, to look at how Industry 4.0 is shaping and transforming the global fashion and apparel business.

The conference brought together brands and manufacturers to discuss the major challenges fashion businesses are facing in today’s digital marketplace, and identify practical steps companies can take to digitalize their value chain. During two days of in-depth presentations and workshops, Pr Céline Abecassis-Moedas and Pr Valérie Moatti, ESCP Europe shed light on innovative new retail models; Liz Doupnik, associate editor, Women’s Wear Daily, shattered myths and set straight misconceptions about the millennial generation; and Fred Lemoine, Vice President, Weave Services, delved into the advantages of a digitalized supply chain. Among the attendees were some of today’s most prominent fashion brands, such as H&M and Shanghai-based Dayang Group, one of the world’s largest suit manufacturers.

Lectra took advantage of the occasion to announce the launch of Lectra Fashion PLM 4.0, proof of its commitment to empowering its customers with the best technology possible as they take their first steps towards Industry 4.0. With the widest functional scope on the market, the modular PLM solution acts as a connected, intelligent nerve center for today’s digital supply chain, from planning through design to production, ensuring a consistent flow of error-free data between processes, technologies and people, and providing companies with the agility to adapt to different business models and jump on trends quickly.

In keeping with this theme, Lectra customers were on hand to share their own experiences with digital transformation. Manuel Castaldo, business analysis and sourcing operations manager for leading Italian fast-fashion retailer OVS, underlined the importance of identifying key collaborators to facilitate the transition to digital: “When you decide to make digital changes in your company, you are not only selecting the right tool, you are selecting the right partner to help you make those changes in your daily – and future – work.” Thanks to Lectra’s PLM solution, Manuel Castaldo explained, OVS has improved the quality of information shared throughout their process, positively impacting product development and quality.

Fred Walck, director, project management for Mexico-based clothing supplier Grupo Kaltex, also outlined their reasons for choosing Lectra: “In the spirit of Industry 4.0, what interests us as a vertical manufacturer is connecting our physical supply chain with our virtual supply chain–our software, ERP, and WRMS. For us, Lectra offers the most comprehensive solution: an end-to-end system designed specifically for fashion and apparel.”

During the event’s keynote speech, Edouard Macquin, Chief Sales Officer, Lectra, explored mega trends that are turning the fashion industry on its head, and demonstrated how Lectra’s vision–and fashion-specific digital solutions–are helping fashion companies adapt to this ‘fourth industrial revolution’. “Industry 4.0 is not only revolutionizing how manufacturers operate, but also how brands and retailers need to function. Lectra’s goal is to provide its customers with the technology and support they need to thrive and succeed in this new digital marketplace,” concluded Edouard Macquin.





Le nouveau Lectra Fashion PLM prépare les entreprises de mode à la quatrième révolution industrielle
Intelligente, connectée, configurable et facile d’utilisation, la solution de gestion du cycle de vie des produits de Lectra est compatible avec l’Industrie 4.0

 


Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, annonce le lancement de Lectra Fashion PLM 4.0, la toute première solution de gestion du cycle de vie des produits conçue pour aider les entreprises de mode et d’habillement à avancer dans la voie de la quatrième révolution industrielle et à prospérer à l’ère du digital.

La digitalisation transforme la manière dont les consommateurs achètent, engageant les entreprises de mode dans une course-poursuite sans fin pour attirer l’attention d’une génération connectée et exigeante. Les Millennials veulent tout – la personnalisation, l’écologie, la qualité, l’accessibilité, sur n’importe quel canal de distribution, et au prix le plus bas. L’Industrie 4.0 révolutionne la manière dont les fabricants, mais également les marques et les distributeurs, doivent fonctionner afin de devenir rapides et agiles pour répondre aux besoins de ces nouveaux consommateurs. L’enjeu est élevé. L’efficacité avec laquelle les entreprises utiliseront la technologie pour placer le consommateur au cœur de leurs processus départagera celles qui sortiront gagnantes et celles qui resteront à la traine.

Lectra Fashion PLM 4.0 s’est radicalement transformé pour doter les entreprises de mode et d’habillement de la vitesse et de l’agilité dont elles ont besoin afin de relever les défis de l’Industrie 4.0. Avec le périmètre fonctionnel le plus étendu du marché, Lectra Fashion PLM 4.0 tient lieu de centre névralgique d’une chaîne d’approvisionnement digitale, de la planification et de la création jusqu’à la production.

La plateforme intelligente garantit un flux constant de données fiables entre divers processus, technologies et équipes. Elle connecte les solutions de CAO, les logiciels standards tels qu’Adobe Illustrator, les ERP et les systèmes d’information des sous-traitants, de sorte que tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement puissent travailler, sauvegarder et partager des données dont l’intégrité est garantie.

Lectra Fashion PLM 4.0 intègre les meilleures pratiques et une profonde connaissance de l’industrie de la mode, des scenarios de cas réels d’automatisation de tâches administratives et répétitives, des modèles et des bibliothèques de standards, ainsi que des raccourcis qui dégagent du temps pour les activités à valeur ajoutée. Il en résulte une chaîne d’approvisionnement digitale, rapide et connectée qui aide les entreprises de mode à surfer sur les tendances et à mettre sur le marché des produits en parfaite adéquation avec les attentes des consommateurs.

Prête à l’emploi et paramétrable, la nouvelle génération de Lectra Fashion PLM s’adapte aux besoins de marques, distributeurs et fabricants petits ou grands. Les entreprises peuvent commencer simplement en implémentant l’offre standard, puis lui donner de l’ampleur en choisissant parmi dix modules portant, par exemple, sur l’intégration du design, les spécifications produit, le sourcing, l’échantillonnage et le calcul des coûts.

Disponible en abonnement mensuel ou sous licence perpétuelle, la solution accorde une attention particulière à la facilité d’utilisation, avec notamment une prise en main très rapide grâce aux outils d’apprentissage. Lectra Easy Tool – une nouveauté – permet aux équipes informatiques de configurer la plateforme en fonction des besoins des utilisateurs, et l’application mobile Lectra Collection Advanced propose de nouveaux modes de partage de l’information. La simplicité de la mise en œuvre permet aux entreprises de rendre la plateforme opérationnelle sans délai ni perturbation de l’activité, et de constater un retour sur investissement rapide.

Seule solution PLM du marché couvrant toute la chaîne de valeur de la mode, Lectra Fashion PLM 4.0 est la première sortie logicielle de Lectra depuis l’annonce de sa stratégie 4.0, destinée à accompagner les entreprises dans ce nouveau monde digital. Aboutissement de plus de 40 ans d’expérience dans l’industrie de la mode, la plateforme intelligente et ergonomique de Lectra offre aux entreprises un avantage concurrentiel : agiles et connectées, leur transition vers l’Industrie 4.0 n’en est que plus aisée.

« Tandis que nos clients font leurs premiers pas dans l’univers de l’Industrie 4.0, nous voulons être présents à leurs côtés pour les aider à réussir. Tout comme les entreprises de mode, nous évoluons pour centrer, plus que jamais, notre offre sur nos clients. Nous sommes extrêmement fiers de la puissance de cette nouvelle plateforme PLM et convaincus qu’elle aidera nos clients à prospérer dans l’ère digitale de la mode », déclare Céline Choussy Bedouet, directrice marketing et communication, Lectra.

A propos de Lectra
Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l’habillement, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries. Ses solutions métiers spécifiques à chaque marché permettent d’automatiser et d’optimiser la création, le développement des produits et leur production. Forte de plus de 1 550 collaborateurs, Lectra a développé dans plus de 100 pays des relations privilégiées avec des clients prestigieux en contribuant à leur excellence opérationnelle. Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de € 260 millions en 2016 et est cotée sur Euronext. Pour de plus amples informations, visitez notre site www.lectra.com




 



The new Lectra Fashion PLM gears fashion companies up for the fourth industrial revolution

Lectra’s Industry 4.0-compatible product lifecycle management solution is smart, connected, configurable and user-friendly

 


Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using soft materials—fabrics, leather, technical textiles and composite materials—is pleased to announce the launch of Lectra Fashion PLM 4.0, the first-ever product lifecycle management solution designed to help fashion and apparel companies navigate the fourth industrial revolution and thrive in the digital era of fashion.

With digitalization transforming the way consumers shop, today’s fashion companies are playing a neverending game of catch-up, as they compete for the attention of a generation of connected, fickle-minded millennials who want it all: personalization, sustainability, quality and speed, accessible at all times, across multiple channels, and at the lowest price. Industry 4.0 is not only revolutionizing how manufacturers operate, but also how brands and retailers need to function, if they want to be fast and agile enough to meet the needs of this demanding new consumer. The stakes are high and how effectively companies harness technology to put the consumer at the heart of their process will be the deciding factor in who comes out ahead and who gets left behind. Lectra Fashion PLM 4.0 has undergone a drastic reboot to give fashion and apparel companies the speed and agility they need to tackle the challenges of Industry 4.0 head on.

Lectra Fashion PLM 4.0, with the widest functional scope on the market, acts as an intelligent nerve center to the digital supply chain, from planning through design to production. This ensures a consistent flow of error-free data between processes, technologies and people. The system connects CAD, industry-standard software such as Adobe Illustrator, company IT systems (such as ERP) and external suppliers, so that actors across the supply chain can work on, save and share information on the platform, ensuring data integrity.

The solution also draws on best practices, fashion-business intelligence and real-world scenarios to automate administrative and repetitive tasks, with templates, standard libraries and shortcuts that allows more time for value-added activities. The final result is a fast, connected digital supply chain that helps fashion companies jump on trends quickly and deliver products that fulfill their customer’s expectations.

This new incarnation of Lectra Fashion PLM is designed to work out of the box and can be scaled to accommodate the different needs of small to large businesses, brands, retailers and manufacturers. Companies can start small by implementing the standard offer, then add on as they go, choosing from up to ten different modules, such as design integration, product details, sourcing, sampling and costing.

The solution is available on a monthly subscription or perpetual license basis. Special attention has been paid to make this new product user-friendly, with learning tools that enable fast onboarding. The new Lectra Easy Tool allows IT teams to configure the platform to suit the needs of its users and the new mobile app, Lectra Collection Advanced, provides more ways to share information. The fuss-free implementation process means companies can get the platform up and running quickly with little disruption to business, and quickly start seeing a return on their investment.

The only fashion-dedicated PLM solution on the market that covers the entire value chain, Lectra Fashion PLM 4.0 is Lectra’s first software product release since it announced its 4.0 strategy, which aims to help fashion companies succeed in this brave new digital world. The culmination of Lectra’s 40-plus years of experience in the fashion industry, the platform gives companies a competitive edge by giving them a smart, user-friendly solution that allows them to remain agile and connected, facilitating their transition towards Industry 4.0.

“As our customers take their first steps toward the world of Industry 4.0, we want to be right there beside them to help them succeed. Just like today’s fashion companies, we are evolving to make our offer more customer-centric than ever before. We are extremely proud of this powerful new PLM platform, and are convinced that it will help our customers flourish in this digital age of fashion,” says Céline Choussy Bedouet, Chief Marketing and Communications Officer, Lectra.

About Lectra
Lectra is the world leader in integrated technology solutions (software, automated cutting equipment, and associated services) specifically designed for industries using fabrics, leather, technical textiles, and composite materials to manufacture their products. It serves major world markets: fashion and apparel, automotive, and furniture as well as a broad array of other industries. Lectra’s solutions, specific to each market, enable customers to automate and optimize product design, development, and manufacturing. With more than 1,550 employees, Lectra has developed privileged relationships with prestigious customers in more than 100 countries, contributing to their operational excellence. Lectra registered revenues of $288 million in 2016 and is listed on Euronext. For more information, please visit
www.lectra.com





SHANDONG
RUYI
 En Route pour le Défi
« Made in China 2025 »

 

DÉFIS RELEVÉS
 

Créé en 1972, le groupe chinois Shandong Ruyi est une entreprise leader dans le domaine du textile et de l’habillement au niveau mondial, avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 48 milliards de yuans (7 milliards de dollars). C’est aussi l’une des plus grandes chaînes d’approvisionnement industriel du monde en matière de traitement du coton et de la laine. Son usine de Tai’an, spécialisée dans la fabrication de costumes haut de gamme pour homme, produit plus d’un million de pièces par an.

En 2015, le gouvernement chinois a dévoilé le programme « Made in China 2025 », un projet sur dix ans destiné à transformer le géant de la fabrication qu’est la Chine en véritable puissance mondiale, en modernisant son industrie grâce aux technologies intelligentes et en mettant l’accent sur la qualité de ses produits et son image de marque. Associée à ses ambitieux projets d’expansion aux États-Unis et en Europe, cette nouvelle initiative a poussé l’entreprise à revoir radicalement son approche de la fabrication pour atteindre une efficience optimale, tout en produisant des vêtements d’une qualité
irréprochable, reflétant ainsi parfaitement la nouvelle approche du « Made in China » adoptée par le gouvernement.

MARCHÉ                               IMPLANTATiON
Vêtements pour hommes     Chine

 

SOLUTION
Le groupe Ruyi s’est adressé à Lectra pour qu’elle l’aide à transformer son usine de confection traditionnelle de Tai’an en une usine de production prête pour le passage à l’Industrie 4.0, une nouvelle organisation qui repose sur une technologie et une fabrication intelligente. Après une analyse préalable du flux de travail en usine, les consultants de Lectra ont collaboré étroitement avec l’entreprise afin de mettre en œuvre un plan de transformation des installations, en se fixant des objectifs à court et long terme et en déterminant comment appliquer les meilleures pratiques internationales pour améliorer la gestion de l’entreprise et ses méthodes de travail. Avec l’aide des experts de Lectra, Ruyi a pu mettre en place des méthodes lean pour la salle de coupe sur le site de Tai’an et améliorer la productivité en adoptant le logiciel de placement automatisé de Lectra et en équipant son usine de 6 nouveaux découpeurs Vector. « Depuis que nous faisons appel à Lectra, l’organisation de notre salle de coupe est lean ; la disponibilité de nos machines a augmenté ; notre taux d’utilisation du tissu a augmenté de 1 % et l’efficience de la production a bondi de 30 % », souligne Qiu Mu Ke, Président, Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co., Ltd.

SOLUTIONS LECTRA

Modaris' Diamino' Expert  Vector

Le groupe Shandong Ruyi Science & Technology Group a vu son activité croître de façon exponentielle depuis la création de l’entreprise, il y a plus de 44 ans. Leader mondial du textile, le groupe chinois possède des filiales au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Italie et au Royaume-Uni et emploie plus de 50 000 collaborateurs à travers le monde. L’entreprise est d’ores et déjà considérée comme un poids lourd du secteur. Le programme « Made in China 2025 » lancé en 2015 par le gouvernement chinois a cependant poussé l’entreprise à repenser son mode de production.

LE DÉFI « MADE  IN CHINA 2025 »
Toujours à la pointe de l’innovation, le groupe Ruyi a rapidement adopté les consignes du projet « Made in China 2025 » fixées par le gouvernement chinois, en plaçant les principes et concepts de ce projet, ainsi que l’efficience, au premier rang de ses priorités. Lorsque l’entreprise a décidé de moderniser son usine de vêtements pour homme de Tai’an grâce aux technologies intelligentes et aux processus automatisés, elle s’est tournée vers Lectra pour obtenir de l’aide. « La force de Lectra réside dans le fait que c’est une entreprise leader en matière de solutions complètes, de nouvelles technologies et de R&D, ce qui constitue une excellente base pour débuter notre transition vers une production lean et une fabrication plus intelligente », explique Qiu Mu Ke, Président de Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co. Ensemble, Ruyi et Lectra ont constitué une équipe de projet et élaboré un plan
détaillé d’actualisation des méthodes de travail de l’entreprise et de transformation de l’usine en installation moderne.


 

« C’est en continuant à nous proposer des services d’excellente qualité qui, à leur tour, nous permettent d’améliorer notre offre, que Lectra peut nous aider à améliorer notre image de marque », explique M. Qiu Mu Ke, Président, Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co.,

® Modaris, Diamino et Vector sont des marques déposées par la société Lectra
 

UNE IMAGE DE MARQUE EN PLEIN ESSOR
Une partie de la stratégie du programme « Made in China 2025 » consiste à transformer le label « Made in China » en symbole de qualité et d’innovation. L’objectif pour les entreprises de confection traditionnelles comme Ruyi est d’améliorer leur image de marque en prenant les mesures nécessaires pour offrir à leurs clients des services irréprochables et une qualité de produit exceptionnelle. Ruyi a pris ce défi très au sérieux, en commençant par sa salle de coupe. L’entreprise a d’abord adopté Diamino, le logiciel de placement automatique de Lectra, afin d’accélérer la pré-production avant d’installer dans son usine six nouvelles machines Vector à haute vitesse. Tout cela lui permettra non seulement d’améliorer la qualité de ses produits en assurant une découpe plus précise, mais de livrer plus rapidement ses clients, en optimisant l’efficience globale de l’entreprise et en améliorant sa productivité. Au cours de cette transition, les experts de Lectra étaient à sa disposition pour lui offrir conseils et assistance technique. M. Qiu les considère d’ailleurs comme des acteurs à part entière de sa réussite. « C’est en continuant à nous proposer des services d’excellente qualité qui, à leur tour, nous permettent d’améliorer notre offre, que Lectra peut nous aider à améliorer notre image de marque », explique M. Qiu.

 

AUJOURD’HUI, LA CHINE, DEMAIN, le MONDE
« Nous sommes aujourd’hui confrontés à un marché international plus complexe que jamais », souligne M. Qiu. Son expansion se poursuivant, l’entreprise Ruyi cherche à conclure des partenariats avec des entreprises établies aux États-Unis et en Europe ; l’entreprise a récemment d’ailleurs annoncé l’acquisition des marques françaises Sandro, Maje et Claudie Pierlot. Son rayonnement ne cessant de s’élargir, le groupe chinois est conscient que d’autres
défis sont à venir.

"La disponibilité de nos machines a augmenté, notre taux d’utilisation du tissu a augmenté de 1 % et l’efficience de la production a bondi de 30 %."

« Au fur et à mesure de notre développement, nous collaborerons avec Lectra afin de nous adapter au marché et à la demande des consommateurs », explique M. Qiu Il sait que l’entreprise peut compter sur Lectra comme partenaire professionnel de confiance capable de faire de Ruyi un symbole international de qualité irréprochable et de rapidité sans équivalent. « Ensemble, nous pouvons bâtir un avenir meilleur. »

À propos de Lectra
Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l’habillement, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries. Ses solutions métiers spécifiques à chaque marché permettent d’automatiser et d’optimiser la création, le développement des produits et leur production. Forte de plus de 1 550 collaborateurs, Lectra a développé dans plus de 100 pays des relations privilégiées avec des clients prestigieux en contribuant à leur excellence opérationnelle. Lectra est cotée sur Euronext

 

Shandong
RUYI
Meeting “Made in China 2025” Head-On

 

CHALLENGE

Founded in 1972, Chinese group Shandong Ruyi is a global leader in the textile and apparel industry, boasting annual revenues of more than RMB 48bn ($7bn), as well as one of the world’s largest industrial supply chains for wool and cotton processing. Its Tai’an plant, which specializes in manufacturing high-end menswear, turns out over a million suits a year.

In 2015, the Chinese government unveiled “Made in China 2025”, a ten-year plan intended to transform China from a manufacturing giant into a world manufacturing power by upgrading its industry to smart technology and emphasizing superior product quality and brand image. The new initiative, coupled with Ruyi’s ambitious plans to expand its business into the US and Europe, meant the company needed to radically overhaul its approach to manufacturing so that it could run at peak efficiency, while producing impeccable-quality clothing that reflected the government’s new vision for what “Made in China” means.

MARKET   LOCATION
Menswear         China

SOLUTION
Ruyi turned to Lectra for help transforming their Tai’an factory from a traditional garment plant into an Industry 4.0-ready production facility empowered by technology and smart manufacturing. After conducting a preliminary analysis of the plant’s existing workflow, Lectra consultants worked closely with the company to map out a transformation plan for the facility, laying out short- and long-term goals along the way, and looking at how international best practices could be applied to improve the company’s management and operations. With the help of Lectra’s experts, Ruyi began implementing leaner cutting methods at the Tai’an location, kickstarting productivity in its cutting room by adopting Lectra’s automated markermaking software and adding 6 new Vector cutters to the factory floor. “After working with Lectra, our cutting room is leaner; our machine uptime has increased; our fabric utilization rate is up 1% and production efficiency has increased by 30%,” notes Qiu Mu Ke, Chairman, Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co Ltd

LECTRA SOLUTIONS
Modaris' Diamino' Expert  Vector
 

The Shandong Ruyi Science & Technology Group has seen its business grow by leaps and bounds since the company was established more than 44 years ago. A global leader in textiles, the Chinese group has subsidiaries in Japan, Australia, New Zealand, Italy and the UK, and counts 50,000 employees worldwide. The company had already established itself as an industry heavyweight, but in 2015, the Chinese government’s “Made in China 2025” program meant it needed to rethink the way it did business.

THE MADE IN CHINA  2025 CHALLENGE
Always at the forefront of innovation, Ruyi was quick to embrace the Chinese government’s “Made in China 2025” guidelines, placing the plan’s cornerstone tenets of quality and efficiency at the top of its priority list. When the company decided to upgrade its Tai’an menswear factory with smart technology and automated processes, it turned to Lectra for help. “Lectra’s strength is that they are leaders in integrated solutions, technology and R&D, all of which provide a strong foundation for our move to lean production and smart manufacturing,” explains Qiu Mu Ke, Chairman of Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co. Together, Ruyi and Lectra assembled a project team and mapped out a detailed stepby-step plan that would update the company’s way of working and transform the plant into a modern manufacturing facility.

 

“By continuing to provide us with superior services that in turn, improve our offer, Lectra can also help us to improve the image of our brands,” says Qiu Mu Ke, Chairman, Tai’an Ruyi Technology Fashion Industry Co., Ltd.

BRAND EQUITY ON THE RISE

Part of Made in China 2025’s strategy is to transform the label “Made in China” into a hallmark of quality and innovation. The goal is for traditional manufacturing companies like Ruyi to improve their brand equity by taking steps to provide their customers with unparalleled service and superior-quality product. Ruyi took this challenge seriously, beginning with the cutting room. The company began using Lectra’s automated marker-making software Diamino to speed up pre-production and installed six new high-speed Vector machines on the factory floor that would not only improve the quality of their finished product with more accurate cutting, but would also allow them to deliver to customers faster by improving overall efficiency and boosting productivity. During the transition, Lectra’s experts were on hand to offer advice and technical support. Qiu sees them as active participants in their journey to success. “By continuing to provide us with superior services that in turn, improve our offer, Lectra can also help us to improve the image of our brands,” says Qiu.

TODAY, CHINA, TOMORROW, THE WORLD
“Today, we are facing a more complex international marketplace,” notes Qiu. As Ruyi continues to expand, it is seeking out partnerships with established companies in the US and Europe; the company recently announced that it will acquire iconic French brands Sandro, Maje and Claudie Pierlot.

" Machine uptime has increased; our fabric utilization rate is up 1% and production efficiency has increased by 30%"

As its footprint grows, the Chinese group is aware that even more challenges lie ahead. “As we go forward, we will work with Lectra to adapt to changes in the market and in customer demand,” says Qiu He knows that the company can count on Lectra as a trusted business partner, as they strive to make Ruyi a name that is synonymous worldwide with flawless quality and unrivaled speed. “Together, we can build a better tomorrow..
 

About Lectra
Lectra is the world leader in integrated technology solutions (software, automated cutting equipment, and associated services) specifically designed for industries using fabrics, leather, technical textiles, and composite materials to manufacture their products. It serves major world markets: fashion and apparel, automotive, and furniture as well as a broad array of other industries. Lectra’s solutions, specific to each market, enable customers to automate and optimize product design, development, and manufacturing. With more than 1,550 employees, Lectra has developed privileged relationships with prestigious customers in more than 100 countries, contributing to their operational excellence. The company is listed on Euronext

 

 




Intégrer pour innover :
Élaborer un environnement informatique moderne


 

Que ce soit dans le luxe ou le lifestyle, les entreprises de mode cherchent à réaliser des produits qui se vendent. Elles appliquent pour cela des méthodes rendant leurs processus aussi rapides, rentables et durables que possible. Face à la pression du marché et à l’évolution rapide de la demande des consommateurs,
il est de plus en plus difficile de préserver à la fois la qualité des produits et les marges. C’est pourquoi des entreprises de tous types et de toutes tailles se tournent désormais vers la technologie.
Les délais de production représentent le principal défi à relever à très court terme. Trop lente du fait d’inefficiences dans la création ou le développement produit, une entreprise peut passer à côté d’opportunités liées aux tendances ou devoir raccourcir son cycle de vente. L’incapacité d’une marque à réagir rapidement aux tendances du marché peut menacer la rentabilité de l’ensemble de l’entreprise.

Sur le long terme, ces difficultés risquent de limiter la capacité de l’entreprise à atteindre d’autres objectifs stratégiques essentiels, tels que : - lancer de nouvelles catégories de produits ; - diversifier les produits sur les canaux de distribution en les variant à partir d’éléments existants ; - lancer de nouvelles collections capsules ; - répartir les stocks entre vente en ligne et en magasin, évoluer vers la distribution omnicanale ; - adapter des lignes de produits existantes aux caractéristiques culturelles de nouveaux marchés.
Ces objectifs rencontrent des obstacles qui, bien que se manifestant de manière différente, sont dus à un seul et même problème interne : l’absence d’informations cohérentes et fiables avec lesquelles les différents services puissent travailler.

C’est la raison pour laquelle distributeurs, marques et fabricants du monde entier se tournent désormais vers la technologie pour disposer d’une meilleure visibilité sur le parcours virtuel de leurs produits – les données numériques les suivant de la création à la livraison – et ainsi mieux répondre aux besoins du marché.
Cette exigence d’information peut, du moins dans certains cas, être satisfaite processus par processus grâce aux nouvelles technologies. La gestion de la chaîne d’approvisionnement, par exemple, peut être rationalisée en mettant en place une solution ponctuelle conçue à cette fin.
Mais obtenir la transparence à l’échelle de l’entreprise –avec pour objectif une véritable agilité opérationnelle, et à terme transformer l’activité au moyen des données –
requiert une approche plus complexe, avec de multiples accès au même environnement informatique.

Tout système Informatique doit être intégré
Si une grande marque internationale dispose parfois de plus d’une centaine de solutions et lieux de stockage des informations essentielles sur ses produits, l’intégration est un aspect que les entreprises de petites tailles ne peuvent pas davantage ignorer.
Quelle que soit sa taille, toute entreprise moderne développe, volontairement ou non, son propre écosystème informatique afin de répondre aux demandes du marché. Outils de conformité et d’audit, solutions de prototypage en 3D et applications mobiles ont ainsi été mises en place pour répondre à l’importance croissante de la responsabilité sociale des entreprises, du bien-aller des vêtements et de la mobilité des collaborateurs.

Si ces solutions servent chacune un but spécifique, elles ne prennent cependant tout leur sens qu’une fois intégrées à un système centralisé. En effet, quelle que soit la vitesse à laquelle les solutions
PLM se développent et se diversifient, toutes se basent sur une valeur commune : les données.

Les informations sur les matières, par exemple, sont essentielles non seulement à la création et au développement produit, mais également à l’approvisionnement, au prototypage, au bien-aller, au contrôle qualité et à la mise sur le marché. Souvent pourtant, les caractéristiques complètes des matières enregistrées au tout début du cycle de vie d’un produit sont conservées dans un logiciel séparé, où elles ne peuvent être pleinement exploitées. Un environnement informatique intégré, en revanche, permet d’utiliser au mieux les données en les rendant accessibles à tous les stades
du cycle de vie du produit

Une telle intégration requiert un élément central qui fait souvent défaut : un emplacement unique et centralisé, où les données peuvent être sauvegardées et d’où elles peuvent être facilement extraites. Autrement dit, une source d’informations exactes, facilement
utilisables et instantanément accessibles

Que ce soit pour les grands distributeurs internationaux ou des entreprises plus réduites, le PLM a démontré qu’il endosse parfaitement ce rôle de source. Combiné à un progiciel de gestion intégré (Enterprise Resource
Planning, ERP) pour constituer l’épine dorsale de l’entreprise de mode d’aujourd’hui, le PLM est de plus en plus adopté par les entreprises au sens large : 89 % des ventes de PLM de l’année fiscale 2014/15 sont le fait de PME.1


Qu’est-ce que l’Intégration ?

Un projet PLM peut parfaitement englober toutes les solutions métiers et représenter
un investissement majeur pour le futur d’une marque ou d’un détaillant. La mise en place d’une source de données commune à l’ensemble de l’entreprise ne constitue cependant qu’une des pièces du puzzle. Comprendre les avantages de la création d’un environnement informatique réellement intégré nécessite une analyse plus poussée de la façon dont logiciels et utilisateurs peuvent travailler efficacement ensemble.

Au niveau le plus élémentaire, l’intégration consiste à établir un échange d’informations : les données provenant d’une application renseignent automatiquement un champ associé dans une autre, sans aucune intervention manuelle. Ce processus peut être personnalisé à l’aide d’un script intermédiaire, codé à la main en interne, ou standardisé si le fournisseur de la plateforme a prévu l’intégration avec des logiciels fréquemment utilisés.

L’intégration s’effectue soit par le langage commun d’une interface de programmation applicative (API), soit par l’installation d’un progiciel ou de manière standardisée, soit par la création d’une interface personnalisée. Ces modes d’intégration sont classés par ordre de préférence car un codage personnalisé est rarement rentable, surtout si on le compare à la simplicité d’utilisation et
au prix d’une plateforme ouverte et bien documentée.

Même si les équipes de projet PLM et les experts en informatique peuvent être tentés d’intégrer toutes les fonctions potentiellement utiles dans chaque système, des choix doivent être faits selon l’utilité de chaque fonction. Les informations requises dans un logiciel ne sont pas nécessairement pertinentes dans un autre. Cela ne signifie pas que des données doivent être éliminées, mais que le potentiel de transformation d’une intégration nécessite de comprendre exactement où et quand (et non juste comment) les systèmes doivent communiquer entre eux.

Aujourd’hui, le rôle d’un architecte informatique consiste donc en grande partie à se coordonner avec les utilisateurs finaux et les responsables pour auditer les données existantes et déterminer comment les centraliser et les hiérarchiser pour plus d’efficacité. Le nettoyage des données consiste à repérer
les données redondantes, identifier les informations essentielles
et les rendre utilisables sur n’importe quelle plateforme.

Pourtant nécessaire, ce dernier aspect est souvent négligé. Il n’est pas rare par exemple, chez une marque ou un distributeur, de découvrir que plusieurs codes couleur numériques ou alphanumériques sont attribués à une seule nuance de noir.
Noir, noir profond, BLK, #000000 et autres codes font parfois référence à une seule et même couleur. Il est donc essentiel de convenir d’une dénomination commune pour que les données nettoyées stockées dans le PLM puissent être utilisées sur l’ensemble de l’écosystème de la plateforme.

Les piliers du cycle de vIe du produit

Les analystes s’accordent généralement à dire que PLM et ERP constituent les deux piliers d’un environnement informatique moderne. Si ce livre blanc aborde avant tout le thème de leur intégration, ce n’est pas uniquement parce qu’elles rencontrent un succès certain. Combiner PLM et ERP, avec leurs fonctions, paradigmes de données et méthodes d’utilisation foncièrement différentes, constitue l’essence même de l’intégration : le partage de données entre des services qui ne réalisent pas
le même type de tâche.

Utilisés depuis des décennies par la grande distribution, la chaussure et l’habillement, les ERP sont désormais des composantes essentielles de la stratégie de nombreuses marques. Les équipes de projet PLM rencontrent souvent des difficultés pour rapprocher les modèles de données et les habitudes des utilisateurs de ces deux solutions. Les commerciaux et les créatifs d’une entreprise ne sont en effet pas toujours conscients de l’influence qu’ils ont l’un sur l’autre. Les uns sont habitués
à travailler avec des configurateurs de vente scientifiques, les autres compilent des nomenclatures en se basant sur des critères esthétiques et fonctionnels. Les uns s’occupent de produits finis,
les autres de ses composants. Les uns se concentrent sur le chiffre d’affaires, les autres sur les ourlets et le tissu.

Pour qu’une marque reste compétitive, ses équipes commerciales et financières doivent avoir des objectifs communs avec leurs collègues travaillant à la création et au développement produit.
Les outils qu’ils utilisent doivent au moins avoir certains éléments en commun, particulièrement en ce qui concerne l’information.

Les choix effectués lors du développement produit affectent les résultats commerciaux, et inversement. Bien que la création et le développement produit soient souvent dissociés des autres activités de l’entreprise, la mode ne peut survivre en vase clos. Des ventes atones peuvent susciter la réévaluation des aspects créatifs du produit (robustesse, bien-aller, style) ou des stratégies de distribution.

Les démarques déclenchent souvent une révision concertée des deux.

De toute évidence, ces deux fonctions si dissociées au premier abord doivent néanmoins partager les mêmes données essentielles. Ces données quant à elles doivent être intégrées aux solutions respectives, PLM et ERP, pour que les modifications apportées d’un côté soient répercutées
de l’autre. Les individus comme les informations doivent donc œuvrer de concert pour assurer la continuité tout au long de la chaîne d’approvisionnement étendue, depuis la création et la production d’un produit jusqu’au marketing et à la vente.
Ce qui nécessite un échange bidirectionnel de l’information.

Reléguer la saisie manuelle au passé

En 2016, parler de saisie manuelle des données peut paraître dépassé. Il s’agit pourtant toujours d’une réalité dans de nombreuses entreprises, surtout lorsque la marque ou le distributeur s’est développé rapidement jusqu’à dépasser la capacité limitée de son environnement informatique initial. Dans ce type de scenarios, des méthodes et une saisie manuelles peuvent sembler être un compromis acceptable entre le processus existant et un projet d’intégration à plus long terme.

Mais les architectes de l’information le savent : toute intervention manuelle brise la chaîne d’intégration de l’information, une rupture dont les effets négatifs sont amplifiés lorsque les informations modifiées doivent être extraites d’un système et réintroduites dans le système initial, créant un double flux de données et des conflits de version.


une Intelligence Intégrée

En mettant en place une interface bidirectionnelle entre les principaux ensembles de données (cela va des avatars démographiques en 3D aux indicateurs de vente), marques et distributeurs se dotent de flux de travail transcendant les barrières informatiques, linguistiques ou géographiques. Un environnement intégré devient ainsi un outil d’aide à la décision pour les collaborateurs comme pour l’encadrement, un lieu rendant possible une vision à la fois globale et granulaire de toutes les étapes du cycle de vie du produit.

Pour les techniciens et architectes de l’information, ainsi que pour les utilisateurs finaux qu’ils accompagnent, les avantages d’une intégration de l’information au niveau de l’API sont plus concrets et plus immédiats :
- un flux de travail hyperconnecté, sans séparation arbitraire entre les solutions ;
- une expérience utilisateur cohérente, surtout lorsque des solutions sœurs sont fournies par un même fournisseur ;
- l’élimination des données redondantes et une dépendance moindre à des progiciels coûteux ou à une intégration personnalisée ;
- une maintenance réduite, les différents logiciels étant centralisés pour s’adapter à un environnement informatique plus vaste ;
- une connexion unique aux principaux logiciels de création assistée par ordinateur (CAO) pour fournir aux créatifs
un environnement convivial, intégrant et échangeant les données en toute transparence au sein du PLM ; - une expérience visuelle améliorée pour les créatifs, les outils de CAO en 3D et en 2D pouvant désormais partager des informations avec les logiciels de modélisme, ce qui diminue la quantité de données à traiter lors des processus intensifs de création et de développement produit ;
- l’archivage d’images de produits et des métadonnées essentielles au sein d’une solution de gestion de l’information produit (Product Information Management, PIM) ou des ressources numériques (Digital Asset Management, DAM), permettant aux utilisateurs d’Adobe Creative Suite et outils similaires d’extraire ces éléments à des fins de marketing et fidélisation client ;
- un lien direct entre les principales normes écologiques et les modules de gestion des fournisseurs existants, assurant la transparence des données dans les secteurs vitaux de l’entreprise.


Ces exemples indicatifs montrent qu’une intégration efficace et bien pensée peut être considérée comme l’étape intermédiaire entre le déploiement de la solution et un objectif plus vaste de transformation de l’entreprise. La valeur inexploitée de l’intégration a un potentiel quasiment illimité. La nouvelle génération de professionnels des technologies de l’information jouera un rôle déterminant pour s’en saisir.

Lectra
met à profit ses 40 années d’expérience, ses méthodes éprouvées et son expertise inégalée dans la mode et l’habillement afin d’aider marques, fabricants et distributeurs à se transformer, relever de nouveaux défis et se développer.
 

WhichPLM est le site Internet privilégié des distributeurs et fabricants de chaussures et vêtements désireux de fonder leurs investissements en PLM et autres technologies sur des informations fiables. Ses publications périodiques touchent un large public international dans l’univers de la mode. Son réseau de conseillers indépendants travaille avec des marques et des distributeurs du monde entier.
Lectra met le marché des chaussures de sport dans les starting blocks de l’Industrie 4.0 avec le lancement de VectorFootwear

 

Integrate to Innovate:

Building a Modern Information Environment

 

Be it luxury or loungewear, fashion businesses aim to make products that sell, using methods that are as quick, cost-efficient, and sustainable as possible. Due to market pressure and the quickening pace of consumer demand, product quality and profit margins are becoming increasingly difficult to maintain, and organizations of all shapes and sizes are turning to technology.

Chief among those challenges in the immediate term are long lead times. This can lead to missed trend opportunities or shortened selling cycles, and are typically caused by inefficiencies in design and development. A brand’s inability to react to market trends in a timely way will threaten the profitability of the entire business.

Over the long term, the very same obstacles will most likely restrict the business’s ability to pursue other common strategic goals: - Introducing new product categories; - Iterating with existing components to promote product variety and diversify across their retail channels; - Launching new capsule collections; - Dispensing different inventories between online and physical sales and going omni-channel; - Adapting existing product lines to the cultural characteristics of new markets.

But although they manifest in a wide variety of ways, each of these obstacles can be ascribed to one common internal issue: a lack of consistent, reliable information with which internal departments can work.

It is for this reason that retailers, brands, and manufacturers around the world have begun to embrace technology, seeking to gain greater visibility into the virtual lives of their products – the digital data concerning each and every product that runs from design to delivery – and to use it to better address market needs.

This desire for insight can (at least in some cases) be gratified at the singleprocess level by implementing new technologies. Supply chain management, for instance, can be streamlined through the introduction of a point solution designed for that purpose.

But achieving transparency for the entire enterprise – working towards true operational agility and, eventually, a data-driven business transformation – requires a more calculated approach, with multiple different avenues leading towards the same information environment.
 

 

 

 

Une plus grande agilité et des délais de production raccourcis font partie des bénéfices de la solution avancée de Lectra dédiée aux marques et fabricants de chaussures de sport




Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, annonce le lancement de VectorFootwear, une technologie révolutionnaire compatible avec les standards de l’Industrie 4.0, qui transforme les salles de coupe traditionnelles des fabricants de chaussures de sport, en unités de production modernes et digitalisées.


VectorFootwear permet non seulement aux marques et aux fabricants d’être en accord avec les principes de l’Industrie 4.0, mais garantit également des avantages majeurs par rapport à la découpe à l’emporte-pièce : une optimisation du tissu, une flexibilité accrue, une productivité et une performance optimales, une qualité améliorée et une excellence opérationnelle.

« L’avance de Lectra dans l’Industrie 4.0 révolutionne la production, notamment dans un secteur utilisant beaucoup de main d’œuvre comme la fabrication de chaussures de sport. VectorFootwear est né de la digitalisation et de l’automatisation des processus de production pour raccourcir les délais de commercialisation, fabriquer davantage de chaussures par heure, utiliser une plus grande variété de tissus et surmonter des défis techniques de plus en plus complexes », souligne Céline Choussy Bedouet, directrice marketing et communication, Lectra.

Reliés aux centres d’expertise de Lectra, les 180 capteurs de VectorFootwear rendent possible la maintenance prédictive, qui évite de coûteux temps d’arrêt machine. Avec un taux de disponibilité de 98 %, VectorFootwear est l’une des solutions de découpe les plus fiables du marché.

VectorFootwear peut remplacer quatre à huit découpeurs à l’emporte-pièce, selon le modèle utilisé. Par rapport à ce procédé traditionnel, la solution digitale de Lectra permet d’économiser 6 % de tissu en minimisant l’écart entre les pièces découpées, en combinant plusieurs placements et en découpant avec précision.

En complément, Lectra lance également une solution de placement dédiée à la chaussure, DiaminoFootwear, qui calcule en quelques minutes le placement optimal afin de maximiser l’utilisation de tissu. Entièrement automatisé, ce logiciel permet d’effectuer rapidement des simulations de coûts très précises pour l’achat des matières.

Enfin, l’équipe de Professional Services de Lectra accompagne les fabricants et les aide à gérer le changement dans leurs processus industriels.

 

 

Lectra delivers Industry 4.0 to athletic footwear market with VectorFootwear launch

Greater agility and shorter lead times are among the key benefits unleashed by Lectra’s cutting-edge VectorFootwear solution to digitalize the value chain for athletic footwear manufacturers and brands
 

tions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, rolls out revolutionary digital technology at the forefront of Industry 4.0 to transform traditional cutting rooms into state-of-the-art digitalized domains for athletic footwear.

When compared with traditional die presses, Lectra’s VectorFootwear not only guarantees that manufacturers and brands are compliant with Industry 4.0 principles, it also provides major gains, including fabric optimization, maximum flexibility, optimized productivity and performance, as well as improved quality and operational excellence.

“Lectra’s Industry 4.0 credentials are revolutionizing manufacturing, in particular for the labor intensive athletic footwear market today. Firmly rooted in digitalization and automation, VectorFootwear enables shorter time to market, to produce more pairs of shoes per hour and to handle more types of fabric; and successfully meets growing technical challenges,” underlines Céline Choussy Bedouet, Chief Marketing and Communications Officer, Lectra.

Connected to Lectra’s call centers, VectorFootwear’s 180 embedded sensors and counters allow predictive maintenance to avoid costly downtime. With up to 98% uptime, VectorFootwear is one of the most reliable cutting solutions on the marketplace.

VectorFootwear can replace between four and eight die presses depending on the model. Compared to traditional die press production, Lectra’s digital solution saves up to 6% in fabric by minimizing the gap between cut parts, combining several nestings together and cutting with accuracy.

Complementing VectorFootwear, Lectra has launched a nesting solution dedicated to footwear: DiaminoFootwear. In just a few minutes, it processes the optimal placement for fabrics in order to maximize material consumption. Fully automated, it also allows for quick and accurate cost simulations for fabric purchases.

In addition, Lectra’s professional service team provides support to ensure change management during the manufacturing process.




Les industriels plébiscitent la salle de coupe tissus de Lectra : 3 000 Vector® vendus en dix ans


Lectra se réjouit de l’enthousiasme constant de ses clients pour sa solution phare Vector, qui garantit leur excellence opérationnelle et les prépare à l’Industrie 4.0


Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, annonce la vente de son 3 000e Vector® en dix ans. La gamme Vector a révolutionné la découpe automatique de tissus et connu un succès immédiat auprès des industriels de la mode, de l’automobile et de l’ameublement. Elle est aujourd’hui une référence incontestée des salles de coupe, comme en témoigne la progression de ses ventes, de +15 % en 2016.

L’enthousiasme pour Vector, dans les pays développés comme dans les économies émergentes, s’explique par une combinaison d’avantages compétitifs pour les fabricants. Son taux de disponibilité machine record, de plus de 98 %, et sa performance permettent de minimiser le coût par pièce, et ainsi d’accroître la profitabilité des opérations des clients de Lectra. En outre, sa précision de découpe et sa capacité à produire des pièces sans espacement génèrent, grâce aux gains significatifs de matière, des économies de plusieurs centaines de milliers d’euros par an pour les industriels qui utilisent Vector.

Lectra n’a cessé, par une série d’innovations décisives, d’aider ses clients à atteindre des objectifs d’excellence opérationnelle toujours plus ambitieux. Véritable saut technologique depuis 2007, le Vector repousse les limites en termes de vitesse, qualité et fiabilité. La nouvelle génération de Vector lancée en 2012 a instauré de nouveaux standards, à ce jour inégalés, de productivité et de pilotage de la performance. Fin 2016, elle est complétée de deux nouveaux modèles : Vector iQ, dont le dispositif de découpe continue permet d’accroître la productivité de 10 %, et VectorAuto iX6, spécialisé dans la découpe de tissus synthétiques pour sièges et intérieurs de voitures.

Vector doit sa fiabilité aux multiples capteurs dont il est équipé – plus de 120 à son lancement, jusqu’à 180 aujourd’hui – afin de mettre en œuvre la maintenance préventive et prédictive. Les Vector installés dans le monde entier dialoguent en temps réel avec les cinq call centers internationaux de Lectra, dont les experts peuvent ainsi intervenir à distance et en temps réel.

« Pionnier de l’Internet des Objets, Vector a été la première solution de découpe du marché connectée à Internet et disposant d’un système de maintenance prédictive. La gamme répond pleinement aux concepts de l’Industrie 4.0 et ses services innovants en font un atout majeur de la salle de coupe du futur », déclare Daniel Harari, directeur général de Lectra.

 

 



Manufacturers value Lectra’s fabric cutting room: 3000 Vector® sold in 10 years


Lectra is proud about customers’ continued passion for the company’s flagship solution Vector®, which guarantees customers operational excellence and prepares them for Industry 4.0


Lectra, the world leader in integrated technology solutions dedicated to industries using fabrics, leather, technical textiles and composite materials, announces the recent sale of its 3000th Vector in 10 years The Vector range has revolutionized the automatic cutting room for fabric, enjoying immediate success with fashion, automotive and furniture manufacturers. Today, Vector is the undisputed reference for the fabric cutting room, reflected by the 15% rise in sales for Vector in 2016.

Manufacturers’ enthusiasm for Vector, in both developed countries and emerging economies, is due to a range of competitive advantages. Vector’s record machine availability—over 98%—plus its overall performance minimizes the cost per piece, bringing profitability to operations for Lectra customers. In addition, Vector’s cutting precision and the capacity to produce pieces without spaces equates to significant gains in materials, saving hundreds of thousands of dollars each year for manufacturers.

A series of decisive innovations for Vector have ensured that Lectra continues to help customers reach their increasingly ambitious objectives for operational excellence. Since 2007, Vector has made true technological leaps, pushing the boundaries for speed, quality and reliability. The new generation of Vector, launched in 2012, established new standards for productivity and controlling performance which remain unrivalled today. At the end of 2016, two new models joined the Vector family: Vector iQ, whose cutting device enables a 10% rise in productivity, and VectorAuto iX6, which specializes in synthetic fabric cutting for seats and car interiors.

Vector owes its reliability to the multiple sensors with which it is equipped. Launched with 120 sensors, today Vector has 180 sensors to implement preventive and predictive maintenance. Vectors installed across the world communicate in real time with Lectra’s five international call centers, where experts can immediately intervene remotely.

 “A pioneering solution in the Internet of Things, Vector was the first cutting solution on the market connected to the Internet and which used a system of predictive maintenance. The Vector range fully answers Industry 4.0 concepts and its innovative services are a major asset for the cutting room of the future,” underlines Daniel Harari, Lectra CEO.

 

 

 

 

Lectra dévoile sa nouvelle stratégie
Lectra va permettre à ses clients de mettre en œuvre les principes de l’Industrie 4.0

 

 

 

 

Lectra, numéro un mondial des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de tissus, cuir, textiles techniques et matériaux composites, annonce sa nouvelle stratégie, conçue pour aider les entreprises de la mode et de l’habillement, de l’automobile et de l’ameublement à réussir leur entrée dans l’ère de l’Industrie 4.0.

 



Reposant sur la digitalisation de l’ensemble des processus industriels, de la création à la production, l’Industrie 4.0 définit une nouvelle organisation des écosystèmes autour des usines. Ces dernières, plus flexibles tout en utilisant mieux les ressources, deviendront le moteur d’un nouveau cycle de vie digitalisé des produits dont les consommateurs seront les bénéficiaires.

Par ailleurs, la production de masse laisse de plus en plus la place à une production personnalisée à grande échelle, tout en offrant la rapidité de mise sur le marché et la qualité des produits attendues par des consommateurs toujours plus impatients et exigeants.

Pour faire face à ces changements, la mise en place d’une chaîne de valeur digitale, permettant l’interconnexion en temps réel entre les équipes créatives et de développement produit, l’usine intelligente, les fournisseurs et les consommateurs, est un préalable absolu.

« Pour relever ces nouveaux défis, nos clients pourront s’appuyer sur notre offre de logiciels et d’équipements d’ores et déjà compatibles avec les principes de l’Industrie 4.0, notre maîtrise de l’Internet industriel des objets depuis 2007 et l’expertise métier de nos équipes », déclare Daniel Harari, directeur général de Lectra. « Lectra, forte de ces solides fondamentaux, s’apprête à enrichir considérablement son offre en s’appuyant sur les dernières technologies et en intégrant davantage les meilleures pratiques, afin d’asseoir sa position de visionnaire de l’Industrie 4.0 ».
 




La nouvelle stratégie de Lectra se traduira notamment par le lancement d’une offre Software as a Service (SaaS) adossée au cloud, dont les développements ont commencé en 2015. Cette offre, qui reposera sur l’analyse et l’exploitation des données, se traduira par des équipements encore plus intelligents et communicants ainsi que l’intégration plus poussée entre équipements, logiciels et services métiers. Elle sera également accompagnée de nouveaux services métiers afin d’améliorer en permanence les processus. Testée dès 2017 auprès de clients sélectionnés, dont certains ont été associés dès le départ à leur conception, cette nouvelle offre sera commercialisée progressivement à partir de 2018.
 



 


« Pour apporter toujours plus de valeur à ses clients, Lectra portera la part de son chiffre d’affaires consacrée à la R&D à 10 % sur la période 2017-2019, soit une augmentation d’environ 50 % entre 2016 et 2019. Nous pourrons ainsi accompagner nos clients vers l’excellence opérationnelle indispensable à leur réussite dans le cadre de cette quatrième révolution industrielle », conclut Daniel Harari

 


 


 

 

 

 

Lectra unveils a new strategy
Lectra enables customers to lock Industry 4.0 principles
into their processes