modeles

People I Marques I Tendances - Trends l Mannequins l Cosmétiques l Shopping+ de CarolynI News IPhoto
Automobiles I Motos I Bateaux I ModeCinéma I Hôtels I  Voyages I Plaisirs de la Table I Bien être

 

     La nouvelle Audi S3 sur les cols sinueux des Dolomites

 

La nouvelle Audi S3 est plus puissante et plus agile que jamais. Son moteur quatre cylindres turbo de 333 ch et 420 Nm, combiné au répartiteur de couple, à l'essieu avant plus sportif et à la direction améliorée, garantit une expérience de conduite riche en émotions. Les caractéristiques de maniabilité exceptionnelles sont transférées de manière optimale sur la route grâce aux pneumatiques sport 235/35 R19. Spécialement conçu pour l'Audi S3, le pneu Falken Azenis offre une adhérence remarquablement élevée et une stabilité de trajectoire précise, en particulier sur route sèche. La partie épaule exceptionnellement forte du pneu, dotée d’une surface de contact accrue, y contribue également. Elle est importante lors d'une conduite dynamique et permet de transférer plus de charge latérale. L'Audi S3 fait preuve d'une agilité et d'une performance accrues sur les cols de montagne sinueux des Dolomites.






 

Design, confort et technologie de pointe : L'Audi Q7 revisitée

  • Un design inimitable avec de nouveaux détails pour une présence impressionnante
       sur la route
     

  • Feux avants et arrières personnalisables pour la première fois grâce à la technologie
       d'éclairage numérique
     

  • Le concept d'intérieur variable offre un espace idéal pour la famille, le travail et le temps libre
     


Audi a une fois de plus amélioré son SUV familial emblématique avec un design clair et une technologie encore plus performante. Le nouveau design extérieur, avec de nouvelles parties avant et arrière, souligne le caractère puissant de ce SUV, qui offre une polyvalence de premier ordre et un espace généreux pouvant accueillir jusqu'à sept passagers. Pour la première fois dans une Audi Q7, les phares HD Matrix LED avec laser comme faisceau supplémentaire sont dotés de feux diurnes numériques avec signatures lumineuses personnalisables. Les feux arrière OLED numériques avec quatre designs différents complètent l'offre en matière d'éclairage. De nouvelles jantes, couleurs, inserts décoratifs et sièges avec surpiqûres contrastées confèrent au SUV le plus polyvalent de la famille Q un niveau de personnalisation encore plus élevé. La nouvelle Audi Q7
 est proposée à partir de 89 500 euros.

D'un concept à un modèle de série couronné de succès

La route du succès de l'Audi Q7 a commencé en 2003 sous la forme d'un concept car appelé Audi Pikes Peak quattro au Salon international de l'Automobile d'Amérique du Nord. Conçu comme un véhicule adapté à la conduite sur toutes les routes et à une utilisation modérée en tout-terrain, l’Audi Q7 actuelle - qui ravit les clients du monde entier depuis 18 ans - reste fidèle à ses valeurs en matière de design, de technologies et de fonctionnalités. Le premier SUV de la marque aux quatre anneaux a été dévoilé au public lors du Salon de l'Automobile de Francfort en 2005 (IAA), juste à temps pour le 25ème anniversaire de la transmission intégrale permanente quattro équipée du différentiel central Torsen (répartition du couple 40:60 entre l'avant et l'arrière). Le nouveau "superlatif" dans le segment des SUV, comme l'a présenté Audi lors du lancement de l’Audi Q7, allie élégance, sportivité et polyvalence. Depuis son lancement, l'Audi Q7 est considérée comme un véhicule polyvalent qui allie un grand prestige à une large gamme de fonctionnalités. Sa taille est imposante, et son apparence princière : avec une longueur de plus de cinq mètres, un empattement d'environ trois mètres, de la place pour sept personnes et un volume de coffre pouvant aller jusqu'à 2 035 litres, la première génération de l’Audi Q7 est immédiatement devenue le porte-drapeau du segment des SUV. De 2008 à 2012, l’Audi Q7 V12 TDI a pris la tête du segment : avec ses 500 ch et son couple de 1 000 Nm, elle a surpassé tous ses concurrents sur l'ensemble du segment des SUV. Le V12 TDI a également été le premier moteur Audi à sortir des chaînes de l'usine de Bratislava avec un système de freinage en céramique de série.

Les autres moteurs à essence proposés allaient de 272 à 350 ch, tandis que les moteurs diesel pouvaient atteindre jusqu'à 500 ch. Entre le début de la production en 2006 et la fin de la production de la première génération en 2015, plus de 550 000 clients ont opté pour une Audi Q7 de première génération.

Un extérieur puissant, spacieux et élégant

Après le lancement de la deuxième génération avec un système à quatre roues directrices en 2015 et un premier restylage du produit en 2019, la nouvelle Audi Q7 offrira une démonstration impressionnante de sa robustesse et de son élégance avec une deuxième mise à niveau complète en 2023. Le SUV le plus volumineux et le plus polyvalent de la gamme de la marque aux quatre anneaux affiche la conception moderne du design d'Audi. Avec sa forme encore plus minimaliste, ses surfaces épurées et son volume exceptionnellement grand, l’Audi Q7 est synonyme de modularité dans toutes les situations. Les porte-à-faux et l'empattement affichent des proportions puissantes et confiantes qui sont encore plus accentuées par les couleurs extérieures et les jantes distinctives. L'Audi Singleframe, au design octogonal et à la verticalité inimitable, impressionne désormais par ses inserts verticaux. Ils prennent la forme d'une goutte d'eau sur la carrosserie de base et d'un L sur la carrosserie de la finition S line, ainsi que sur l’Audi SQ7 TFSI. Ces éléments indiquent clairement au premier coup d'œil qu'il s'agit d'un modèle haut de gamme d'Audi et contribuent à son esthétique inimitable. En outre, la nouvelle interaction entre les contours de la calandre et les phares désormais plus hauts crée une architecture avant entièrement nouvelle qui souligne clairement l'aspect puissant et plus présent de la nouvelle Audi Q7. L'assurance de ce modèle est soulignée par les nouvelles prises d'air proéminentes, encadrées de couleurs, qui sont clairement intégrées à l'architecture de base du véhicule.

Audi a méthodiquement réduit les éléments décoratifs pour donner au véhicule un aspect encore plus clair et plus puriste. Afin de distinguer la version de base et le pack extérieur S line au premier coup d'œil, certaines parties du pare-chocs avant, des garnitures de fixation des portes et le diffuseur du modèle de série présentent des couleurs contrastées qui soulignent l'aspect robuste tout-terrain du véhicule. Tous les moteurs de l'Audi Q7 sont dotés d'un système d'échappement avec des sorties de qualité supérieure et visuellement attrayantes. Harmonisé encore plus étroitement sur l’Audi SQ7 TFSI, le pack extérieur S line se distingue par ses prises d'air latérales nettement accentuées dans le pare-chocs avant, ce qui confère au véhicule une apparence encore plus sportive.

Le Singleframe ne manquera pas d'impressionner avec sa palette de couleurs indépendante. Les packs Esthétiques Noir et Noir Plus disponibles en option mettent un accent particulier sur l'extérieur autour de l'Audi Singleframe, des garnitures des vitres latérales et des pare-chocs avant et arrière. Les phares nouvellement conçus, dotés de la technologie HD Matrix LED avec des lasers comme faisceau supplémentaire, ainsi que les feux diurnes numériques positionnés sur le bord horizontal supérieur, donnent à l’Audi Q7 une expression encore plus puissante. Associés aux feux arrière OLED numériques, disponibles pour la première fois sur l’Audi Q7, le caractère haut de gamme du modèle devient encore plus évident (équipements optionnels).

La personnalisation à son paroxysme : Phares et feux arrière

Les phares Matrix LED éclairent la route de série dans l’Audi Q7. Des phares HD Matrix avec éclairage laser Audi sont également disponibles en option. Ils fonctionnent avec 24 LED chacune avec une diode laser haute puissance et sont immédiatement reconnaissables grâce à une lumière ambiante bleue incorporée dans les phares qui symbolise la précision de la technologie laser. La lumière laser devient active à partir de 70 km/h et augmente considérablement la portée des feux de route. La nouveauté, pour les phares haut de gamme, est l'utilisation de feux diurnes numériques avec signatures personnalisables. Elles confèrent à l’Audi Q7 son apparence caractéristique et inimitable en permettant à l'utilisateur de sélectionner l'une des quatre signatures lumineuses via le MMI. Non seulement la gamme étendue de fonctions des phares est nouvelle, mais leur design l'est également. La position plus élevée des feux de jour donne à l’Audi Q7 une apparence plus large et plus expressive. Pour la première fois, l’Audi Q7 propose également en option des feux arrière à technologie digitale OLED (OLED = « organic light emitting diode » : diode électroluminescente organique) largement numérisés, qui présentent également quatre signatures lumineuses numériques.

En outre, comme sur les Audi A8, Audi Q8 et Audi Q5, les feux arrière OLED numériques sont dotés d'une fonction d'indication de proximité en liaison avec les systèmes d'assistance : lorsque d'autres usagers de la route s'approchent de l’Audi Q7 à l'arrêt par l'arrière à moins de deux mètres, les unités de contrôle activent automatiquement tous les feux OLED numériques. Les fonctions supplémentaires comprennent les clignotants dynamiques ainsi que diverses séquences de retour et départ de la maison associées à chaque signature lumineuse numérique.

De nouveaux inserts, couleurs et jantes élargissent la gamme d'équipements

Avec la dernière mise à jour du produit, Audi a une fois de plus affiné la gamme d'équipements de l’Audi Q7. La clé Audi Connect par smartphone est par exemple désormais de série sur l’ensemble des versions et renforce la dimension technologique. De nouveaux inserts décoratifs sont disponibles, notamment sur l’Audi SQ7 TFSI, comme l’aluminium mat brossé avec embossage ou le carbone sergé mat afin d’offrir de nouvelles ambiances dans l’habitacle.

De nouvelles teintes font également leur apparition afin d’élargir toujours plus les possibilités de personnalisation. Les clients pourront ainsi découvrir le Doré Sakhir, le Rouge Chili, le Bleu Waitomo ou encore le Bleu Ascari. Enfin le catalogue de jantes a également été renouvelé avec 4 nouvelles jantes (dont nouvelles 3 jantes Audi Sport au design exclusif).

Dans le cadre de la mise à jour du modèle, Audi élargit également la gamme d'applications : pour la première fois, les passagers peuvent utiliser directement des applications populaires de fournisseurs externes (par exemple Spotify ou Amazon music). Des mises à jour logicielles régulières et une gamme d'applications en constante expansion permettent une personnalisation encore plus poussée du système d'infodivertissement. Un catalogue d'applications spécifiques au marché élargit la boîte à outils modulaire d'infodivertissement de troisième génération (MIB 3).

En ce qui concerne les systèmes d'aide à la conduite, c'est surtout l'affichage de l'environnement qui a été amélioré. Entre autres choses, l'Audi virtual cockpit affiche un avertissement de changement de voie des autres usagers de la route (camions, voitures et motos), un avertissement de distance, une aide aux intersections et des informations sur les feux de circulation en ligne dans une qualité Full HD époustouflante.

La sécurité en toutes circonstances : Suspensions avec l’ADN d'Audi

Seule une Audi se conduit comme une Audi : c'est ainsi que la marque aux quatre anneaux résume l'ADN des caractéristiques de conduite d'une Audi, et c'est tout aussi vrai pour l’Audi Q7. Cinq caractéristiques définissent la tenue de route de ce modèle : équilibre, fiabilité, contrôle, précision et absence d'effort. Les suspensions, la direction, les systèmes de freinage et de contrôle jouent tous un rôle clé dans la création d'une expérience de conduite sûre, confiante et confortable. Même l'équipement de série, avec sa suspension équilibrée à ressorts en acier, garantit une expérience de conduite uniforme dans l’Audi Q7. Le modèle est également fiable et sûr en tant que véhicule de remorquage - il peut tracter jusqu'à 3,5 tonnes.

Pour toujours plus de performance et de confort, la suspension pneumatique à régulation électronique avec amortisseurs adaptatifs en continu sur les 4 roues est de série sur l’ensemble des versions.

En fonction des préférences du conducteur et de la situation de conduite, la suspension ajuste la hauteur de conduite jusqu'à 90 millimètres tout en offrant un contrôle du niveau. Sur l'autoroute, la suspension s'abaisse automatiquement jusqu'à 30 millimètres, en fonction de la vitesse réelle, et de 15 millimètres avec la suspension pneumatique adaptative sport. En conduite tout-terrain, la fonction "Lift" de l'Audi drive select peut être utilisée pour augmenter la garde au sol jusqu'à 60 millimètres à basse vitesse. Par ailleurs, la direction intégrale avec 4 roues directrices en option (équipement de série sur l’Audi SQ7 TFSI) assure un niveau de sécurité et de confort accru. À faible vitesse, les roues arrière tournent jusqu'à cinq degrés dans la direction opposée aux roues avant. Cela permet de réduire le rayon de braquage d'un mètre et d'améliorer la maniabilité. Dans le même temps, le conducteur ressent plus de confort et de stabilité à vitesse élevée, car les roues arrière tournent dans le même sens que les roues avant. Le pack Châssis « Advanced », avec stabilisation active électromécanique du roulis et direction intégrale, est également disponible en option pour les V6 TDI. Pour améliorer la maniabilité de l’Audi Q7 dans les situations quotidiennes telles que les manœuvres dans les parkings, les garages et le stationnement domestique, le système de direction a été optimisé pour une plus grande facilité. Une autre fonctionnalité utile est l'assistance au stationnement à distance plus : elle utilise la caméra en combinaison avec les capteurs radar et ultrasoniques pour manœuvrer facilement l'Audi Q7 dans les espaces de stationnement étroits. Les clients peuvent contrôler la manœuvre de stationnement à l'aide de l'application myAudi sur leur smartphone. Lorsqu'ils sont prêts à quitter la place de parking, les clients peuvent démarrer le moteur dans l'application myAudi, et le véhicule se déplace alors suffisamment pour qu'ils puissent y entrer confortablement.

Efficace et puissant : motorisations

La gamme s'ouvre avec le 50 TDI quattro (consommation combinée en l/100 km : 8,0-8,2 ; émissions combinées de CO2 en g/km : 209-216), un moteur diesel de trois litres d'une puissance de 210 kW (286 ch) et d'un couple impressionnant de 600 Nm, qui s'étend sur un plateau entre 1 750 et 3 250 tr/min.

Au départ arrêté, l'Audi Q7 50 TDI (consommation combinée en l/100 km : 8,0-8,2 ; émissions combinées de CO2 en g/km : 209-216), accélère jusqu'à 100 km/h en 6,1 secondes. Sa vitesse maximale est de 241 km/h.

Tous les moteurs V6 de l'Audi Q7 ont une capacité de remorquage pouvant aller jusqu'à 3,5 tonnes. C'est plus qu'il n'en faut pour tracter des camping-cars, des remorques pour chevaux, etc. Tous les moteurs sont associés à la boîte tiptronic à huit rapports, à la transmission intégrale permanente quattro et au système mild hybrid, qui permet de réduire la consommation de carburant jusqu'à 0,5 litre aux 100 kilomètres en utilisation client. Ses principaux composants sont une batterie lithium-ion et un alterno-démarreur à courroie qui alimente le système électrique principal de 48 V du SUV. Entre 55 et 160 km/h, l'Audi Q7 peut rouler avec le moteur éteint pendant 40 secondes lorsque le conducteur lève le pied de l'accélérateur. Après le freinage, l'alterno-démarreur redémarre le six cylindres rapidement et de manière très pratique. La zone d'arrêt-démarrage commence dès 22 km/h.

Deux versions hybrides rechargeables 55 TFSI e et 60 TFSI e compléteront également la gamme dans le courant du premier trimestre 2024.

Dominant dans toutes les situations : l'Audi SQ7 avec un moteur à essence V8 TFSI

La sportivité est profondément ancrée dans les gènes de la Nouvelle Audi SQ7 TFSI - elle impressionne avec un aileron redessiné à l'avant, un diffuseur expressif et des doubles sorties d'échappement ovales à l'arrière, qui sont typiques des modèles S d'Audi. Le Singleframe se distingue par des inserts verticaux en forme de L dans une palette de couleurs sportives. Les prises d'air les plus grandes sont dotées de grilles en nid d'abeille sur toute leur surface. De façon caractéristique, Audi opte pour un look sportif en aluminium pour les boîtiers de rétroviseurs extérieurs, les incrustations du Singleframe et les bordures des prises d'air latérales. La même couleur est également utilisée pour les garnitures de la jupe latérale. Les packs Esthétiques Noir et Noir Plus optiques peuvent également être commandés pour l’Audi SQ7 TFSI.

Dans le cadre de la modernisation du produit, l’Audi SQ7 TFSI (consommation combinée en l/100 km : en cours d’homologation; émissions combinées de CO2 en g/km : en cours d’homologation) est désormais équipée du moteur 4.0 TFSI de 373 kW (507 ch) et 770 Nm de couple, avec la boîte tiptronic rapide à huit rapports et la transmission intégrale permanente quattro. Avec ce moteur, l’Audi SQ7 TFSI accélère de zéro à 100 km/h en seulement 4,1 secondes, avec une vitesse maximale de 250 km/h régie électroniquement. Avec son ordre d'allumage de 1-3-7-2-6-5-4-8, le moteur 4.0 TFSI émet un son sportif distinctif. À des charges faibles à moyennes et à des vitesses d'accélération - de 160 à 250 Nm et entre 950 et 2 500 tr/min pour un couple maximal de 145 Nm - le système de cylindres à la demande désactive les cylindres 2, 3, 5 et 8 dans les rapports supérieurs en coupant l'injection et l'allumage et en fermant les soupapes d'admission et d'échappement. Le processus de commutation ne dure que quelques millisecondes et passe pratiquement inaperçu pour le conducteur. En mode quatre cylindres, les points de fonctionnement des cylindres actifs passent à une charge plus élevée, ce qui augmente l'efficacité thermique, tandis que les cylindres désactivés suivent, essentiellement sans pertes, comme des ressorts à gaz. Lorsque le conducteur appuie sur la pédale d'accélérateur, les cylindres désactivés se réactivent immédiatement. Pour obtenir une sonorité sportive, les deux sorties extérieures du système d'échappement sont dotées d'un clapet qui module le son en fonction de la charge et du régime.

Pour une expérience de conduite idéale, un véhicule a besoin non seulement de moteurs de première classe, mais aussi de composants de suspension exceptionnels. Avec le pack Chassîs Sport « Advanced » présent de série sur l’Audi SQ7 TFSI, les clients bénéficient également du différentiel sportif. Dans les virages pris à grande vitesse, il utilise deux embrayages multidisques pour répartir les couples entre les roues arrière, en donnant la part la plus importante à la roue située à l'extérieur du virage, qui a la meilleure adhérence. Connu sous le nom de " vectorisation du couple ", ce système rend la conduite encore plus précise et sans effort. Lors d'un virage ou d'une accélération dans une courbe, le grand coupé SUV sportif s'enfonce littéralement dans la courbe, minimisant ainsi la tendance au sous-virage. Le deuxième élément du pack est la stabilisation active électromécanique du roulis (eAWS). Les deux essieux sont équipés d'un moteur électrique compact couplé à une transmission. Il divise le stabilisateur en deux moitiés. En ligne droite, il leur permet de travailler en grande partie indépendamment l'un de l'autre, ce qui réduit les mouvements de la carrosserie sur les routes irrégulières. En revanche, en conduite sportive, le moteur électrique fait tourner les deux moitiés en sens inverse et les fait travailler ensemble. La voiture s'incline alors beaucoup moins dans les virages et la réponse de la direction devient plus précise. L'eAWS est alimenté par un super condensateur de 48 volts. Cette unité de stockage d'énergie compacte et légère, capable d'absorber et de restituer des courants élevés en très peu de temps, alimente les deux moteurs électriques avec une puissance maximale de 1,5 kW chacun.

L'Audi SQ7 TFSI sort de la chaîne de production avec des jantes de 20 pouces et des pneus 285/45 de série. Les clients peuvent également choisir des jantes jusqu’à 22 pouces avec des nouveaux designs exclusifs Audi Sport. Les disques de frein de l'essieu avant ont un diamètre de 400 millimètres ; ceux de l'essieu arrière mesurent 350 millimètres. Les étriers de frein en rouge, portent le logo S qui définit le look d'Audi sur l'essieu avant.

Un intérieur polyvalent et spacieux

Les versions cinq et sept places de l'Audi Q7 et de l'Audi SQ7 TFSI associent un grand prestige à des qualités pratiques au quotidien. Le grand SUV mesure 5,072 mètres de long, 1,970 mètre de large et 1,748 mètre de haut. Grâce à leur généreuse longueur, hauteur sous plafond et espace latéral à l'avant et à l'arrière, les deux véhicules offrent une atmosphère spacieuse et aérée de première classe. En fonction de la position des dossiers arrière, le compartiment à bagages de la version cinq places offre un volume compris entre 780 litres (dossiers relevés) et 1 908 litres (dossiers rabattus). Le hayon est équipé de série d'un moteur électrique avec commande gestuelle au pied. Audi propose également en option une troisième rangée de sièges rabattables électriquement pour proposer jusqu’à 7 places.

La meilleure Audi Q7 de tous les temps, disponible à partir de 89 500 euros

Le lancement sur le marché de l'Audi Q7 - avec son design revisité, sa technologie d'éclairage innovante et sa gamme d'équipements plus étendue - aura lieu au premier trimestre 2024. Les prix du 50 TDI quattro commencent à 89 500 euros. La sportive Audi SQ7 TFSI est proposée à partir de 130 500 euros.

Deux versions hybrides rechargeables 55 TFSI e et 60 TFSI e compléteront également la gamme dans le courant du premier trimestre 2024.







 

Audi RS e-tron GT ice race edition : série exclusive d'Audi Sport GmbH

  • 99 exemplaires de fascination pure : du concept unique ice race à une série spéciale
  • Audi exclusive : trois décennies d'expertise en personnalisation au sein de la filiale sportive Audi
  • Bernhard Neufeld, Directeur Audi exclusive : « Le nouveau style de l'édition ice race comme summum émotionnel de l'électromobilité »

 Audi célèbre le 40ème Anniversaire d'Audi Sport GmbH, issu de la création de quattro GmbH en 1983, avec l' Audi RS e-tron GT (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 21,6-19,6, émissions de COcombinées en g/km : 0) en édition spéciale. L'édition ice race incarne une nouvelle forme de personnalisation, elle enrichit le portefeuille émotionnel d'Audi exclusive – une offre qui ravit la clientèle distinguée de la marque depuis une trentaine d'années maintenant.


Pour cette édition spéciale, Audi puise son inspiration dans l'unique GP Ice Race en Autriche. Les nuances de couleur du monde de la neige se reflètent sur la carroserie et se poursuivent à l'intérieur du véhicule. Avec sa couleur de base Argent Fleuret Métallisé et un toit en carbone noir associés à un covering, l'Audi RS e-tron GT ice race edition est tout simplement captivante dès le premier regard. Les couleurs argent et blanc symbolisent les cristaux de neige étincelants et les lacs de glace, les accents violets évoquent des images de lunettes de ski scintillantes. Les accentuations précises et les motifs transparents reproduisent harmonieusement, mais de manière passionnante, le style des montagnes en hiver. Cette palette de couleurs se poursuit à l'intérieur : les parties centrales des sièges, les arches d'épaule et les extrémités latérales en cuir argenté diamant soulignent ce caractère. Combinée à des sections en cuir noir et à des surpiqûres violettes contrastées, la Gran Turismo quatre portes vous gâte avec une ambiance exclusive. Des détails saisissants complètent l'expérience intérieure. « Ce nouveau style de l'édition ice race souligne le summum émotionnel de la mobilité électrique chez Audi », a déclaré Bernhard Neufeld, Responsable Audi exclusive. « Notre personnalisation confère à cette Gran Turismo électrique une personnalité très spéciale. »


L'édition ice race s'inspire des idées de design du concept-car Audi RS e-tron GT  ice race et est désormais disponible en édition spéciale en seulement 99 unités pour l'Europe. La base de l'édition limitée est la RS e-tron GT inchangée de 440 kW. Les clients peuvent la recharger dans plus de 500 000 points de charge publics en Europe avec une seule carte à l'aide du service de recharge Audi. Avec une charge CC rapide à un maximum de 270 kW, cinq minutes de temps de charge suffisent pour récupérer environ 100 kilomètres de conduite dans des conditions idéales.

Design extérieur avec combinaison unique de peinture et de covering

Lancée en 1952 et relancée en 2019, l'épreuve GP Ice Race est dérivée du skijoring scandinave, mais les voitures de course tirent les skieurs et il y a des spectacles et des démonstrations. Les voitures de course à la dérive du passé et du présent à Zell am See créent leur propre spectacle dans une région montagneuse enneigée. Le Mankei, un alpage sur la route alpine du Grossglockner, appartient également à ce monde. Audi Design s'est inspiré de cette topographie et de ses couleurs et a créé une pièce unique – le concept Audi RS e-tron GT ice race. Maintenant, les designers transfèrent les associations uniques presque inchangées dans une édition spéciale. « En combinant le passé, le futur et des lunettes de soleil sportives à effet miroir comme point de départ, nous avons créé un look qui fait ressortir l'Audi RS e-tron GT», a déclaré Christopher Kroener, Designer couleurs extérieurs et finitions. « Je voulais que le véhicule rende hommage à l'atmosphère palpitante du sport automobile et à l'esprit des légendes de la course passée, tout en regardant vers l'avenir. Les allusions à la glace et à la neige ajoutent une dimension particulière au design. Le jeu de couleurs entre le blanc et l'argent rend hommage à l'atmosphère fraîche. Il est destiné à capter les paillettes glacées et le scintillement de la neige et à transmettre la sensation de vitesse et de dynamisme ressentie lors de la GP Ice Race pendant l'hiver à Zell am See. »

À partir de la couleur de carrosserie en argent Fleuret Métallisé, la RS e-tron GT reçoit un revêtement en aluminium. Ce film fonctionne avec des transparences ciblées et ne couvre pas toute la surface. Bien que tous les composants extérieurs soient enveloppés de ce film, cela donne un effet partiel. L'effet obtenu par ce type de covering est qu'il ajoute des tons blancs tridimensionnels au fond argenté monochrome. Les éléments violets contrastants définissent des accents saisissants. Les motifs des films abstraient les cristaux de glace et transposent le symbolisme du hachurage dans un nouvel univers de couleurs. Les designers ont pris des idées du concept – y compris l’emblème de la marque aux quatre anneaux à l'avant et à l'arrière en blanc au lieu des nuances traditionnelles de chrome ou de noir. Des jantes de 21 pouces en noir, un toit noir en PRFC (plastique renforcé de fibres de carbone) et des vitres teintées ajoutent une note de stabilité et de tenue de route à la légèreté nuancée de la carrosserie de couleur claire.

L'intérieur combine l'exclusivité du cuir au MMI

Un look sportif attire immédiatement l'attention dès le premier regard à l'intérieur : ce dernier donne l'impression d'être celui d'une voiture à quatre places en raison de la division des couleurs, mais il est en réalité homologué pour cinq personnes. Les parties centrales des sièges, les arches d'épaule et les extrémités latérales des sièges en cuir sont présentés en Argent Diamant, contrastant avec les zones noires. Cette idée repose sur des couleurs d'accentuation qui sont appliquées dans des zones plus petites, mais jamais sur toute la surface. Avec cela, Audi exclusive a individualisé l'intérieur en coordination avec l'extérieur et le covering en aluminium. Un nouveau volant, fini dans une combinaison cuir-Alcantara, présente une marque de couleur argent diamant à la position de midi, comme dans les voitures de course. Des accents expressifs dans la console centrale et le tableau de bord, des tapis de sol avec des logos RS modifiés et les badges Audi exclusive complètent l'intérieur de l'édition ice race. Les coutures contrastées en violet reprennent également subtilement un attribut extérieur frappant à l'intérieur.

« Nous avons également réalisé un haut niveau d'exclusivité dans le monde numérique », explique Michael Binder, Chef de Produit d'Audi exclusive. « Dans l'écran MMI, nous proposons une image d'arrière-plan MMI sur mesure pour l'édition spéciale ice race. En parallèle, les options de sélection familières se poursuivent dans la section des mondes thématiques. Avec l'image d'arrière-plan modifiée dans le MMI, le lettrage de l’Audi RS e-tron GT ice race est affiché en bas à gauche de l'écran. En bas à droite, les clients peuvent voir le numéro de série unique de leur édition exclusive. Cela signifie que cette fonctionnalité, qui a toujours été identifiable par des badges dans le monde analogique, est maintenant arrivée dans le monde numérique pour la première fois. L'éclairage ambiant passe au violet lorsque le motif de montagne est sélectionné. Cependant, toutes les fonctionnalités MMI familières restent inchangées parallèlement aux nouvelles fonctionnalités de l'édition ice race. Ils peuvent également être librement sélectionnés sur demande. »

Personnalisation avec environ 30 ans de tradition

L'édition ice race est la dernière offre d'un groupe de réflexion créatif. Lorsqu’Audi a commencé son programme de personnalisation en 1995, la société a franchi des étapes importantes très tôt dans le secteur haut de gamme. Les ensembles de bureau pour la première génération de l'Audi A8 avec une boîte réfrigérée, un compartiment pour bar, un lecteur VHS couplé à un écran, une table pliante et des rideaux à commande électrique témoignaient de l'esprit pionnier de quattro GmbH à l'époque. Conscient d'une grande individualité, le département a même établi des tendances par rapport aux normes en vigueur : les anneaux Audi peints en noir n'étaient pas encore une pratique à l'époque, mais se sont imposés comme une option grâce à la créativité audacieuse de la filiale. Aujourd'hui, ils font partie intégrante des packs de style recherchés. Audi a également fait de grands progrès dans la production : alors que dans le passé, les raffinements nécessitaient souvent des retouches manuelles en atelier, la marque a maintenant réussi à intégrer des individualisations très recherchées directement sur la ligne de production.

La variété des couleurs de carrosserie de la gamme Audi Sport GmbH est particulièrement attrayante. Alors que la gamme standard de la plupart des modèles comprend dix à onze choix, plusieurs dizaines de peinture individuelles complètent clairement cette offre. Si vous le souhaitez, des tonalités d'un spectre encore plus large du secteur automobile peuvent être sélectionnées. L'expérience particulière acquise au cours de près de 30 ans de personnalisation comprend les exigences spécifiques des marchés individuels en termes de combinaisons de couleurs et d'autres caractéristiques d'équipement : en Asie, par exemple, d'autres combinaisons de couleurs attrayantes sont plus populaires qu'en Europe. Il existe également des tendances générales : par exemple, certains clients préfèrent actuellement l'Argent Mat ou le Gris Nardo comme couleurs de peinture. Le configurateur  Audi exclusive, un configurateur introduit en 2022, permet une visualisation 3D beaucoup plus détaillée de milliers de combinaisons de design qu'auparavant.

La filiale sportive Audi a également démontré son esprit pionnier à partir de 2005 avec les studios Audi exclusive à l'Audi Forum Neckarsulm et à l'Audi Forum Ingolstadt. Ils permettent des consultations personnelles complètes avec les clients. En plus des offres hautement personnalisables d'Audi Exclusive, les éditions concept exclusives introduites en 2009 proposent des combinaisons d'équipements exquis mais préconfigurées. Le concept Audi exclusive Q7 coastline, par exemple, avait un parquet provenant de la construction de bateaux. Quelques années plus tard, l'Audi R8 GT s'est fortement inspirée de la course automobile en adoptant des sièges baquet, un extincteur, des ceintures de sécurité à quatre points et un arceau de sécurité. Des séries spéciales de production de deux à trois chiffres, souvent pour les marchés locaux ou régionaux, continuent de maintenir les commandes Audi exclusive aujourd'hui. Le pack 25ème Anniversaire disponible sur plusieurs modèles, l'édition Nogaro de l'Audi RS 6 Avant performance en mémoire à l'Audi RS 2 Avant ou l’Audi TT RS iconic edition sont des exemples d'éditions spéciales en demande.

Même à l'avenir, les esprits créatifs d'Audi ne seront pas à court d'idées. Avec de nouvelles sélections telles que les images d'arrière-plan MMI spécifiques, l'individualisation s'étend également au monde virtuel. Les motifs d'image pour l'affichage MMI, l'expansion des mondes thématiques, les nouvelles atmosphères grâce à l'éclairage d’ambiance et l'expansion d’Audi exclusive dans les zones numériques représentent des éléments complètement nouveaux. De nouvelles éditions, des options de couleurs et des matériaux élargis, tels que Dinamica dans de nouveaux packs de design, approfondissent encore l'offre. Ils ouvrent la voie à un avenir dans lequel la combinaison de caractéristiques d'équipements classiques avec une immersion virtuelle promet des expériences encore plus intenses.

 

Audi RS 6 Avant performance et Audi RS 7 Sportback performance : quand la puissance rencontre le design

• L'augmentation de la puissance de 30 ch et 50 Nm permet d’établir plus rapidement le 0 à 100 km/h en
   seulement 3,4 secondes
• Une tenue de route plus précise grâce au différentiel central autobloquant optimisé, de nouvelles jantes
   légères de 22 pouces et des pneus hautes performances
• Des éléments extérieurs mats et des détails intérieurs bleus soulignent le caractère exclusif des modèles
   performance

Plus puissantes et plus rapides que toutes les Audi RS 6 et Audi RS 7 à ce jour : les Nouvelles Audi RS 6 Avant performance (Consommation de carburant, cycle mixte en l/100 km** : 12,2 – 12,7 (WLTP) ; Émissions de CO2, cycle mixte en g/km** : 277 - 289 (WLTP)) et RS 7 Sportback performance (Consommation de carburant, cycle mixte en l/100 km** : 12 – 12,5 (WLTP) ; Émissions de CO2, cycle mixte en g/km** : 273 - 284 (WLTP)) regorgent d'extras qui accentuent l'apparence des modèles et rendent la conduite plus émotive. Le puissant moteur V8 biturbo TFSI de 4,0 litres affiche désormais une puissance de 630 ch et un couple maximal de 850 Nm. En France, l’Audi RS 6 Avant performance sera disponible à partir de 146 450 euros et l’Audi RS 7 Sportback performance à partir de 152 720€ . L’ouverture des commandes est prévue Jeudi 8 décembre.

Chez Audi, "performance" rime avec puissance. Les turbocompresseurs de plus grande taille et la pression de suralimentation augmentée de 2,4 à 2,6 bars dans le moteur V8 biturbo TFSI de 4,0 litres qui équipe à la fois l’Audi RS 6 Avant performance et l’Audi RS 7 Sportback performance permettent d'augmenter la puissance du moteur de 30 ch et le couple de 50 Nm par rapport aux versions de base. Cela fait passer la puissance totale de 600 ch à 630 ch et le couple maximal de 800 Nm à 850 Nm. Les modèles performance établissent le 0 à 100 km/h en seulement 3,4 secondes, soit 0,2 seconde de moins que les versions de base.

Pourtant, « moins » rime parfois avec « plus » : la réduction de l'isolation entre le compartiment moteur, l'habitacle et l'arrière du véhicule garantit que l’Audi RS 6 Avant performance et l’Audi RS 7 Sportback performance feront vibrer les clients avec une expérience sonore de haut niveau - cette réduction permet également d'alléger la voiture de huit kilogrammes. L’Audi RS 6 Avant performance pèse dorénavant 2 090 kg à vide tandis que l’Audi RS 7 Sportback performance pèse 2 065 kg.
 



Pour une dynamique de conduite accrue : nouveau différentiel central autobloquant

La puissance du moteur 4.0 TFSI est transmise par une boîte de vitesse tiptronic à huit rapports de série, avec des temps de passage de vitesse plus rapides, grâce à la transmission intégralepermanente quattro. Le différentiel central strictement mécanique distribue la puissance du moteur à l'essieu arrière selon un rapport de 40:60 et, en cas de patinage, un couple d'entraînement plus important est automatiquement appliqué à l'essieu présentant la meilleure traction - jusqu'à 70 % peut aller à l'essieu avant et jusqu'à 85 % à l'essieu arrière. Le différentiel central autobloquant est plus léger et plus compact, ce qui améliore la dynamique de conduite et offre une précision nettement supérieure dans les virages et permet de réduire le sous-virage aux limites de la tenue de route. En outre, la réponse du correcteur de trajectoire est plus précise et les passagers bénéficient d'une expérience de conduite plus agile.

Exclusivité et performance : jantes de 22 pouces avec pneus haute performance

Les Nouvelles Audi RS 6 Avant performance et l’Audi RS 7 Sportback performance quittent l’usine avec des jantes de série de 21 pouces en fonte d'aluminium au design en étoile à dix branches et des pneus 273/35. Pour une finition encore plus sportive, des jantes légères de 22 pouces sont également disponibles en option, en plus des jantes de 22 pouces en fonte d'aluminium - en noir métallique brillant bruni, gris mat, noir mat ou or néodyme mat. Inspiré du sport automobile, le design à 5 rayons en Y facilite le refroidissement des freins et les jantes plus légères sont fabriquées selon un processus de forgeage-fraisage de haute technologie. Ces nouvelles jantes pèsent environ cinq kilogrammes de moins que la version en aluminium de 22 pouces qui équipe l'actuelle Audi RS 6 Avant ou Audi RS 7 Sportback - cette réduction de 20 kilogrammes des masses non suspendues améliore la réponse à l'accélération.

Les nouveaux pneus hautes performances Continental "Sport Contact 7" 285/30, qui équipent ces nouvelles jantes allégées, contribuent à la réduction du poids de l’ensemble des roues. Les pneus offrent également une meilleure adhérence sur les routes sèches et mouillées et réduisent le sous-virage dans les virages à grande vitesse, ce qui permet une tenue de route plus précise sur toute la plage de vitesse. De plus, la trajectoire de freinage est jusqu'à deux mètres plus courte, avec ce nouveau pack de roues, lors d’un freinage de 100 à 0 km/h.

Le système de conduite dynamique Audi drive select permet au conducteur de contrôler le caractère du véhicule. Six profils sont disponibles : efficiency, comfort, auto, dynamic, ainsi que deux modes personnalisables RS1 et RS2.

Mais l'expérience des modes de conduite sur les modèles performance va bien au-delà. Par exemple, le mode roue libre ne s'active désormais automatiquement que dans le profil efficiency, ce qui signifie que lors des plages de vitesse allant jusqu'à 160 km/h, il coupe le moteur à combustion et roule sans consommation de carburant ni couple de traînée du moteur lors d’une levé de pied. En outre, un réglage fin du logiciel de l'unité de commande du moteur a permis d’améliorer les ruptures de couple en charge lors des passages de vitesses quand le mode de sélection de conduite "dynamic" ou le mode de conduite S est activé, ce qui procure encore plus d‘émotions. La mise à jour du logiciel de l'unité de contrôle de la transmission permet d'accélérer les changements de vitesse et d'améliorer sensiblement la répartition entre les différents modes de conduite.

Pack Dynamic RS de série
Le Pack Dynamic RS fait partie de l'équipement de série de l’Audi RS 6 Avant performance et de l’Audi RS 7 Sportback performance. Il comprend l'augmentation de la vitesse maximale à 280 km/h, la direction intégrale dynamique (la mise à jour logicielle spécifique à la version RS aide le conducteur avec des corrections de direction actives sur les essieux avant et arrière) et le différentiel quattro sport sur l'essieu arrière.
Le pack Dynamic RS plus est également disponible en option, qui, en complément du Pack Dynamic RS, porte la vitesse maximale à 305 km/h et comprend un système de freinage céramique RS. Les clients peuvent commander les étriers en gris, rouge ou bleu et les disques mesurent 440 mm (avant) et 370 mm (arrière). Le système de freinage en céramique pèse au total environ 34 kg de moins que son homologue en acier, ce qui permet de réduire les masses non suspendues.

Nouvelles couleurs extérieures et pack design
Les Nouvelles Audi RS 6 Avant performance et Audi RS 7 Sportback performance sont disponibles dans un total de 16 couleurs extérieures - pour la première fois, le bleu Ascari métallisé et mat ainsi que l'argent Dew Silver mat sont inclus. Les modèles performance se distinguent par des éléments extérieurs RS de série en gris mat, notamment les rétroviseurs extérieurs, le spoiler avant, les volets latéraux avant, les inserts de bas de caisse, les rails de toit et les garnitures des vitres latérales et du diffuseur arrière. Un pack design carbone mat/noir est également proposé en option, dans lequel les rails de toit et la garniture des vitres latérales sont noirs. Les anneaux et le nom du modèle Audi sont disponibles en chrome ou en noir.

De nouveaux éléments intérieurs et de nouvelles caractéristiques
Au sein de l'habitacle, les packs design RS gris et rouge ont été étendus au bleu. Le volant en Alcantra noir présente des surpiqûres contrastantes en bleu Mercato, tandis que les tapis de sol, le côté de la console centrale et le sélecteur de vitesse sont également dotés de surpiqûres contrastantes bleues. Les ceintures de sécurité sont de couleur bleu océan et les incrustations décoratives sont en carbone avec des éléments bleus en option. Le sélecteur de vitesse et le côté de la console centrale sont en microfibre Dinamica, qui se compose d'environ 45 % de fibres PET recyclées, et les sièges sport sont dotés d'un revêtement en cuir Valcona de haute qualité, perforé avec des surpiqûres en nid d'abeille contrastantes bleu Mercato. Un autre élément distinctif est une diode d'entrée dans les portes avant qui projette le lettrage "RS performance" sur le sol à côté de la voiture.

Les clients peuvent commander les packs design RS dans les trois variantes de couleur disponibles avec des équipements supplémentaires en option : incrustations décoratives, accoudoirs de porte et accoudoir central en microfibre Dinamica. Un avantage supplémentaire de cette variante d'équipement est le panneau central des sièges avec une incrustation grise, rouge ou bleue, tandis que la couleur choisie transparaît sur les sièges sport perforés et que les dossiers des sièges présentent un estampillage RS. Les clients peuvent utiliser le nouvel outil de visualisation "Audi Exclusive Customizer" pourconcevoir leur véhicule grâce aux milliers de combinaisons individuelles et créer ainsi leur propre édition spéciale. Ils peuvent choisir parmi une large gamme de finitions de peinture individuelles ainsi que la couleur du cuir et des surpiqûres ; l'outil utilise un modèle 3D pour visualiser le processus de personnalisation. Dès l’ouverture des commandes début Décembre, vous pourrez configurer l’Audi RS 6 Avant performance via ce lien : https://www.audi.fr/fr/web/fr/gamme/a6/rs-6-avantperformance/packs.html et l’Audi RS 7 performance : https://www.audi.fr/fr/web/fr/gamme/a7/rs7-sportback-performance/packs.html

Les écrans de l'Audi virtual cockpit plus de 12,3 pouces de série offrent de nouvelles fonctionnalités, notamment un indicateur de changement de vitesse clignotant en mode de transmission manuelle, qui fait passer l'affichage du régime du moteur du vert au jaune puis au rouge, en clignotant d'une manière identique à celle utilisée en sport automobile, pour indiquer le moment optimal pour changer le rapport. De plus, le Launch Control exploite pleinement le potentiel d'accélération de l’Audi RS 6 Avant performance et de l’Audi RS 7 Sportback performance en indiquant le moment idéal pour accélérer, avec de nouvelles icônes de feux de circulation.

La performance par la tradition : de l’Audi RS 6 Avant plus à aujourd'hui
L’Audi RS 6 Avant performance et l’Audi RS 7 Sportback performance de la génération C8 s'inscrivent dans la continuité de la stratégie sportive de longue date d'Audi en matière de modèles performants. Tout a commencé avec l’Audi RS 6 Avant plus de la génération C5, peu avant l'arrêt de la production en série en 2004, quattro GmbH (aujourd'hui Audi Sport GmbH) a lancé une série spéciale limitée à 999 unités avec une subtile augmentation de puissance. La puissance du moteur avait augmenté de 30 ch pour atteindre 480 ch et le modèle est devenu la première Audi à dépasser officiellement les 250 km/h. Audi Sport a fait passer l’Audi RS 6 plus à 280 km/h, ce qui en fait le break sportif le plus rapide. Sans l'unité de contrôle du moteur, elle a atteint une vitesse maximale de plus de 300 km/h.

La variante plus de la génération C6 est arrivée sur le marché en 2008 et a été limitée à 500 exemplaires. Contrairement à la version précédente, elle ne présentait pas de puissance supplémentaire ; le V10 conservait ses 580 ch. Mais Audi a limité la vitesse de pointe des versions spéciales Avant et Berline à 303 km/h ; le seul véhicule plus rapide à l'époque était l’Audi R8.

Sur la génération C7, le "plus" est devenu "performance" - les Audi RS 6 Avant et Audi RS 7 Sportback performance sont sorties des chaînes de montage en 2016, avec un moteur légèrement modifié, la puissance est passée à 605 ch, soit 45 ch de plus que le modèle de base. La fonction overboost augmentait brièvement à 750 Nm en mode de conduite "dynamic" et selon l'équipement, la vitesse était limitée à 250, 280 ou 305 km/h.


 

La nouvelle Audi Q8 e-tron : efficacité et autonomie accrues, design raffiné

       ● Plus grande capacité de batterie et meilleures performances de charge

       ● Extérieur rafraîchissant, nouvelle identité de marque et caractéristiques de conduite dynamiques

·      ● Production neutre en carbone par Audi Brussels et utilisation pour la première fois de matériaux
           recyclés dans un composant lié à la sécurité

 

Avec l'Audi e-tron le constructeur premium est entré dans l'ère de l'électromobilité en 2018, marquant le début de l'avenir électrique pour les quatre anneaux. Depuis lors, le modèle établit des références dans le segment des SUV électriques luxueux. La nouvelle Audi Q8 e-tron s'appuie désormais sur la success story de ce pionnier électrique. Le SUV et le crossover électriques haut de gamme séduisent par leur concept de propulsion optimisé, leur aérodynamisme amélioré, leurs performances de charge supérieures, la capacité de leur batterie, ainsi que par leur autonomie accrue, pouvant atteindre 582 kilomètres dans la version SUV (selon la norme WLTP) et jusqu'à 600 kilomètres dans la version Sportback (selon la norme WLTP). Des changements significatifs, notamment à l'avant du véhicule, confèrent au nouveau SUV phare une apparence rafraîchissante.

Depuis le lancement de l'Audi e-tron il y a environ quatre ans et les ventes de 150 000 unités, Audi suit une feuille de route électrique de matière systématique. Son portefeuille électrique comprend désormais huit modèles. D'ici 2026, il en comptera plus de vingt. À ce moment-là, Audi ne commercialisera plus que des modèles entièrement électriques sur le marché mondial. « Avec notre stratégie d'entreprise "Vorsprung 2030", nous avons déterminé une date fixe pour notre retrait du marché des moteurs à combustion et avons clairement décidé qu'Audi serait une marque entièrement électrique d'ici 11 ans », a déclaré Markus Duesmann, Chairman of the Board of Management of AUDI AG. « La nouvelle Audi Q8 e-tron, avec son efficacité et son autonomie améliorées et son design raffiné, est un autre élément important de notre portefeuille électrique destiné à enthousiasmer les gens envers l'électromobilité avec des modèles émotionnels adaptés à un usage quotidien. » Oliver Hoffmann, Board Member for Technical Development d'Audi, s'est également concentré sur les avantages pour le client renforcés par ces raffinements. « Dans le nouveau Q8 e-tron, nous avons pu augmenter de manière significative à la fois la capacité de la batterie et les performances de charge. Cela nous a permis d'atteindre un équilibre optimal entre la densité énergétique et la capacité de charge, en plus d'augmenter l'efficacité », a déclaré Hoffmann. « Par ailleurs, nous avons amélioré dans toutes les versions du Q8 e-tron les moteurs, la direction progressive et les systèmes de contrôle du châssis - et donc les caractéristiques de conduite dynamique qui sont typiques d'Audi. »

Nouveau visage, nouveau nom, nouvelle identité d'entreprise

En appelant ce modèle Q8, Audi affirme clairement que l'Audi Q8 e-tron est le modèle de pointe parmi ses SUV et crossovers électriques. Les Audi Q8 e-tron et Q8 Sportback e-tron sont immédiatement identifiables comme des modèles entièrement électriques, dès le premier coup d'œil. Et ce, grâce aux nouveaux designs avant et arrière qui font systématiquement progresser le langage

du design électrique d'Audi. En tant que prestigieux modèle SUV électrique d'Audi, le Q8 e-tron inaugure la nouvelle identité de l'entreprise avec un design bidimensionnel des quatre anneaux à l'extérieur. Le lettrage du modèle avec un logo Audi sur le montant B est également nouveau.

Un maximum d'espace et de confort

Avec une longueur de 4,915 mètres, une largeur de 1,937 mètres et une hauteur de 1,619 mètres pour le Sportback et de 1,633 mètres pour le SUV, le Q8 e-tron offre un maximum d'espace et de confort. Les SQ8 e-tron et SQ8 Sportback e-tron sont chacun plus bas de deux millimètres et plus larges de 39 millimètres. Leur empattement de 2,928 mètres permet également de bénéficier de beaucoup d'espace aux jambes au niveau des places arrière. Ils offrent un volume de chargement généreux, de 569 litres pour le SUV et de 528 litres pour le Sportback. 62 litres sont également disponibles dans le compartiment de rangement avant, le fameux « frunk ».

rois variantes de motorisation

Pour les deux variantes de carrosserie, trois versions de motorisation avec transmission intégrale électrique peuvent être sélectionnées. Avec leurs deux moteurs, les modèles de base de l'Audi Q8 50 e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 24,0-20,1 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) et de l'Audi Q8 50 Sportback e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 23,7-19,5 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) génèrent 250 kW en mode boost et 664 Nm de couple, et développent une autonomie allant jusqu'à 491 km (SUV) et jusqu'à 505 km (Sportback), conformément au cycle WLTP.

 

Avec leurs deux moteurs, l'Audi Q8 55 e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 24,4-20,6 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) et l'Audi Q8 55 Sportback e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 24,1-19,9 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) génèrent 300 kW en mode boost et 664 Nm de couple. Leur autonomie s'élève à 582 km pour le SUV et à 600 km pour le Sportback, selon le cycle WLTP. Leur vitesse maximale, ainsi que celle du Q8 50 e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 24,0-20,1 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0), est limitée à 200 km/h.

L'Audi SQ8 e-tron haut de gamme (Consommation électrique combinée en kWh/100 km : 28,0-24,6 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) et l'Audi SQ8 Sportback e-tron (Consommation électrique combinée en kWh/100 km : 27,0-23,5 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0) sont alimentées par trois moteurs. Leur puissance de pointe s'élève à 370 kW et leur couple à 973 Nm.

L'autonomie des modèles S est de 494 km pour le SUV et de jusqu'à 513 km pour le Sportback. Leur vitesse de pointe est limitée à 210 km/h.

Plus grande capacité de batterie et meilleure performance de charge

Deux tailles de batterie peuvent être sélectionnées. La batterie du Q8 50 e-tron a une capacité de stockage de 89 kWh nets (95 kWh bruts), tandis que les versions plus puissantes du Q8 55 e-tron et du SQ8 e-tron ont une capacité de stockage de 106 kWh nets (114 kWh bruts). Grâce à un ajustement du système de gestion de la batterie, la capacité de la batterie utilisable par les clients a également augmenté. Sur une station de charge à forte puissance, l'Audi Q8 50 e-tron atteint une puissance de charge maximale de 150 kW. Avec les Q8 55 e-tron et SQ8 e-tron, la puissance de

charge maximale passe à 170 kW. La grande batterie peut être rechargée de 10 à 80 % au cours d'un arrêt de charge d'environ 31 minutes. Dans des conditions idéales, cela correspond à une autonomie de 420 kilomètres (selon la norme WLTP). Sur une station de charge en courant alternatif ou via une borne murale, l'Audi Q8 e-tron se recharge jusqu'à 11 kW. Audi propose en option une puissance de charge en courant alternatif allant jusqu'à 22 kW.

Dans des conditions idéales, l'Audi Q8 50 e-tron peut se recharger complètement en environ neuf heures et quinze minutes (22 kW : environ quatre heures et 45 minutes) en utilisant le courant alternatif. Les chiffres de la grande batterie sont d'environ 11 heures et 30 minutes à 11 kW et de six heures à 22 kW. L'Audi Q8 e-tron est équipée de série de la fonction Plug & Charge. Dans les stations de recharge compatibles, le véhicule sollicite lui-même le démarrage de la recharge après l'insertion du câble et active la borne de recharge. La facturation se produit de façon automatique. Le nouveau service de recharge Audi charging, dont le lancement est prévu en 2023 et qui remplacera à l'avenir l'existant service de recharge e-tron Charging Service, permettra un accès commode à environ 400 000 points de recharge publics en Europe. L’e-tron route planner fournit un soutien efficace lors de la recherche de points de charge le long de votre itinéraire.

Moteur de l'essieu arrière révisé et vectorisation électrique du couple pour un meilleur dynamisme

Pour la nouvelle Audi Q8 e-tron, le concept de moteur asynchrone sur l'essieu arrière a été modifié. Au lieu de 12 bobines générant le champ électromagnétique, il y en a maintenant 14. Le moteur génère donc un champ magnétique plus puissant avec un apport électrique similaire, ce qui permet d'obtenir un couple plus important. Si ce n'est pas nécessaire, le moteur électrique a besoin de moins d'énergie pour générer du couple. Cela permet de réduire la consommation et d'augmenter l'autonomie. Avec les modèles S de la gamme e-tron, Audi a utilisé pour la première fois une conception à trois moteurs dans le cadre d’une production à grande échelle. Ce concept a été affiné pour la nouvelle SQ8 e-tron (consommation électrique combinée en kWh/100 km : 28,0-24,6 (WLTP) ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0). Un moteur électrique de 124 kW est à l'œuvre sur l'essieu avant. Sur l'essieu arrière, deux moteurs électriques d'une puissance de 98 kW chacun alimentent séparément les roues arrière. Cela permet d'obtenir un boost de puissance allant jusqu'à 370 kW. Le couple moteur peut être réparti sur les deux moteurs électriques arrière, entre les deux roues, en une fraction de seconde.

Équilibre entre le confort et la sportivité

La nouvelle Audi Q8 e-tron est équipée de série d'une suspension à ressorts pneumatiques avec absorption contrôlée des chocs. La hauteur de la carrosserie peut être modifiée sur un total de 76 millimètres, en fonction de la situation de conduite. Pour optimiser le dynamisme latéral du véhicule, le réglage de ses ressorts pneumatiques a été ajusté. En outre, son contrôle électronique de la stabilité (ESC) permettra à l'avenir une maniabilité encore plus grande, notamment dans les virages serrés. L'Audi Q8 e-tron les aborde avec une agilité sensiblement accrue grâce à sa direction progressive révisée. Le rapport de démultiplication du système de direction a été modifié de sorte que la direction réponde beaucoup plus rapidement, même lors de mouvements de direction délicats. L'effet du rapport de direction direct est soutenu par des paliers de suspension plus rigides sur l'essieu avant. Les mouvements de la direction sont ainsi transmis aux roues plus directement, et le retour d'information des réactions de la direction est également amélioré. Tous les systèmes de contrôle du châssis ont été ajustés, mais ils restent équilibrés et parfaitement accordés - fidèles à l'ADN d’Audi.

Aérodynamisme encore amélioré

Avec l'Audi Q8 e-tron, le thème de l'aérodynamisme était une priorité absolue. Cela s'est traduit par une réduction du coefficient de traînée de 0,26 à 0,24 (Cx) pour le Q8 Sportback e-tron et de 0,28 à 0,27 (Cx) pour le Q8 e-tron. Les spoilers de roue montés sur le bas de caisse permettent de dévier le flux d'air autour des roues. Les spoilers sur l'essieu avant ont été agrandis, et l'Audi Q8 Sportback e-tron dispose désormais de spoilers sur les roues arrière également. Sur la SQ8 Sportback e-tron, les spoilers sont uniquement montés sur l'essieu arrière. Dans la zone autour de la calandre, c'est la première fois qu'un modèle Audi dispose d'un système auto-obturant en plus des volets électriques qui ferment automatiquement le flux vers le radiateur. Ce système permet d'optimiser davantage le flux d'air à l'avant de la voiture et d'éviter les pertes indésirables.

Stationnement pratique avec le remote park assist plus

Environ 40 systèmes d'aide à la conduite sont disponibles dans l'Audi Q8 e-tron. Jusqu'à cinq capteurs radar, cinq caméras et 12 capteurs à ultrasons fournissent des informations sur l'environnement qui sont ensuite analysées par l'unité centrale d'aide à la conduite. Parmi les nouveautés, le remote park assist plus, qui sera disponible à la commande à partir de 2023. Avec son aide, l'Audi Q8 e-tron peut se faufiler dans les espaces de stationnement les plus étroits. Les clients peuvent contrôler la procédure de stationnement via l'application myAudi sur leurs smartphones. Lorsque la voiture atteint sa position finale dans l'espace de stationnement, elle s'éteint automatiquement, actionne le frein de stationnement et verrouille les portes. Pour quitter la place de stationnement, le moteur est mis en marche par l'intermédiaire de l'application myAudi, puis le véhicule manœuvre suffisamment pour permettre une entrée confortable.

Phares Digital Matrix LED

Le Q8 e-tron est équipé en option des phares digital Matrix LED. Lors de la conduite sur autoroute, les feux d'orientation marquent la position de la voiture dans la voie et aident le conducteur à rester bien au centre dans les espaces étroits. Trois autres nouvelles fonctionnalités sont également disponibles : l'information trafic améliorée, l'éclairage de bande de circulation avec indicateur de direction et l'éclairage d'orientation sur les routes de campagne.

Intérieur de classe luxueuse

Le toit panoramique en verre contribue à l'impression de légèreté de l'intérieur et renforce le sentiment d'espace et l'ambiance aérienne de l’habitacle. Les éléments en verre s'ouvrent et se ferment électriquement. Les pare-soleil occultants se commandent de la même manière. Lorsqu'il est ouvert, le toit en verre en deux parties améliore l'atmosphère de l'habitacle grâce à une ventilation efficace. Un déflecteur d'air intégré réduit également le bruit du vent. En alternative à la climatisation automatique bi-zone de série, Audi propose également une climatisation automatique quadri-zone et un air quality package. La ventilation sur trois niveaux assure le confort des sièges, même lorsque les températures extérieures sont élevées. Elle est disponible pour les sièges de série, dont le cuir est finement perforé. Les sièges à multiples réglages individual contour seats constituent le point fort des options intérieures. Outre les réglages pneumatiques de l'assise et du dossier, ils peuvent également être commandés avec une fonction de massage. Le mobilier est doté d'incrustations décoratives optionnelles en placages de bois poreux tels que le frêne grainé et le sycomore, en aluminium ou, pour les versions S line et edition S line, d'une structure en fibre de carbone. Parmi les nouveautés, citons le bois de noyer brun clair et un matériau technique durable fabriqué en partie à partir de bouteilles PET recyclées.

Écrans tactiles haute résolution et commande vocale

Comme tous les modèles Audi de classe supérieure, le Q8 e-tron utilise le système MMI touch response. Ses deux grands écrans haute résolution - celui du haut avec une diagonale de 10,1 pouces et celui du bas avec une diagonale de 8,6 pouces - remplacent presque tous les interrupteurs et boutons conventionnels. Outre l'utilisation des deux écrans tactiles, de nombreuses fonctions peuvent être activées par le biais du natural voice control. L'affichage digital et le concept de commande de l'Audi Q8 e-tron est complété par l'Audi virtual cockpit de série, doté de la résolution full HD. Des graphiques spécifiques représentent tous les aspects importants de la conduite électrique, des performances de charge à l'autonomie. Sur demande, un affichage tête haute peut être ajouté. Sur le marché belge, l'Audi Q8 e-tron sera équipée de série du système MMI Navigation plus. Son media center prend en charge la norme de transmission de données à haut débit LTE Advanced, et il dispose d'un hotspot WiFi intégré pour les appareils mobiles des passagers. Le système de navigation recommande intelligemment des destinations en fonction des itinéraires précédemment parcourus. En plus de cela, l'Audi connect Navigation et l'Infotainment package inclut les services car-to-X.

Matériaux issus de processus de recyclage

L'Audi Q8 e-tron sera certifiée neutre en carbone net1 pour les clients d'Europe et des États-Unis. Audi utilise également des matériaux recyclés pour certains composants de l'Audi Q8 e-tron. Ces matériaux, traités au travers d'un processus de recyclage, réduisent la quantité de ressources utilisées et assurent une boucle de matériaux fermée, efficace et durable. Dans l'habitacle de l'Audi Q8 e-tron, Audi utilise des matériaux recyclés pour l'isolation et le rembourrage, ainsi que pour les moquettes. L'incrustation décorative au-dessus de l'écran, appelée Tech Layer, est disponible dans un nouveau matériau technique de couleur anthracite qui est partiellement composé de bouteilles PET recyclées. Avec le pack d'équipement S line, les sièges sport sont recouverts de cuir synthétique et de microfibre Dinamica. Le Dinamica est composé à 45 % de fibres de polyester fabriquées à partir de bouteilles de PET recyclées, de textiles usagés et de résidus de fibres.

Contrairement à la qualité des microfibres précédentes, la production de Dinamica est également sans solvant - une autre contribution à la protection de l'environnement.

En outre, certains composants liés à la sécurité, qui sont en partie constitués de mélanges de déchets plastiques automobiles traités par un processus de recyclage chimique, sont utilisés pour la première fois, notamment pour les coques en plastique des boucles de ceinture de sécurité. Dans le cadre du projet PlasticLoop, Audi a travaillé avec le fabricant de plastiques LyondellBasell pour établir un processus dans lequel le recyclage chimique sera utilisé pour la première fois pour réutiliser les déchets plastiques automobiles mixtes dans la production en série de l'Audi Q8 e-tron. Dans ce processus, mis en œuvre conjointement avec LyondellBasell, les composants en plastique des véhicules des clients qui ne peuvent plus être réparés sont démontés et séparés des matériaux étrangers tels que les clips métalliques avant d'être déchiquetés et transformés en huile pyrolytique par recyclage chimique. Cette huile de pyrolyse est ensuite utilisée comme matière première dans la production de nouvelles matières plastiques selon une approche de bilan massique2.

Audi Brussels

Le début de la nouvelle ère électrique a commencé fin 2018, avec l'assemblage des premières Audi e-tron à l’usine de production d’Audi Brussels, entièrement rénovée et neutre en CO2. Les batteries haute tension de l’Audi e-tron sont également fabriquées sur le site d’Audi Brussels. Après le

démarrage de la production au fin 2018, la production de l’Audi e-tron Sportback, la variante coupé SUV, a commencé début 2020. Elle a été suivie en août 2020 par l’Audi e-tron S et l’Audi e-tron S Sportback, les versions sportives équipées de trois moteurs électriques.

Toutes les variantes des nouvelles Audi Q8 e-tron et Audi Q8 Sportback e-tron seront également produites par Audi Brussels.

Lancement au printemps 2023

Le lancement sur le marché des nouvelles Audi Q8 e-tron et Audi Q8 Sportback e-tron, qui seront disponibles à la commande à partir de la mi-novembre, est prévu pour la fin février 2023 en Belgique. Le prix de base de l'Audi Q8 e-tron en Belgique sera de 76 500 euros TVA comprise pour l’Audi 50 e-tron, 88 300 euros TVA comprise pour l’Audi 55 e-tron et 99 700 euros pour l’Audi e-tron S. Le supplément pour la variante Sportback sera de 2 000 euros TVA comprise.

 

 


 



 

En quête de plaisir de conduite : transmission quattro
et suspension de l’Audi e-tron

quattro et e-tron – c’est la combinaison parfaite pour des performances puissantes et une efficacité élevée. Dans l’Audi e-tron1 , la marque aux quatre anneaux a introduit une nouvelle génération de transmission quattro en 2018 : la transmission intégrale électrique. En conjonction avec la suspension polyvalente, le centre de gravité bas et les puissants moteurs électriques, le SUV électrique offre une traction optimale, une dynamique exceptionnelle et une stabilité inébranlable sur tous les terrains et par tous les temps – un plaisir de conduite énorme en bref.

Répartition variable du couple : la transmission intégrale électrique

Avec la transmission intégrale électrique, Audi a transféré le savoir-faire combiné de plus de quatre décennies de transmission quattro à l’ère électrique. La marque haut de gamme combinait l’efficacité d’un entraînement à essieu unique avec la dynamique de conduite et la traction d’une transmission intégrale. Cette technologie a également atteint un nouveau niveau de variabilité, de dynamique et de précision.

Les moteurs électriques sont la source d’énergie idéale pour la transmission quattro ultrarapide de haute précision de l’Audi e-tron1: Le couple d’entraînement peut être contrôlé instantanément et réparti de manière entièrement variable entre les deux essieux en quelques fractions de seconde – constamment adapté à la situation de conduite particulière. En conjonction avec le contrôle du couple sélectif des roues, la transmission intégrale électrique offre une traction élevée dans toutes les conditions météorologiques et sur toutes les surfaces. Les talents dynamiques de l’Audi e-tron1 sont particulièrement apparents à de faibles coefficients de frottement, comme sur la neige.

Dans la plupart des cas, le VUS électrique a tendance à utiliser son moteur électrique arrière pour atteindre le plus haut rendement. Pour des raisons d’efficacité, le couple d’entraînement est généralement réparti avec un biais d’essieu arrière. Si le conducteur demande plus de puissance que le moteur électrique arrière ne peut fournir, la transmission intégrale électrique redistribue le couple requis à l’essieu avant. Cela se produit également de manière prédictive avant même que le glissement ne se produise dans des conditions glaciales ou dans les virages rapides, ou si la voiture sous-virage ou survient. Il ne faut que 30 millisecondes environ pour que le système détecte la situation de conduite et le couple des moteurs électriques– beaucoup plus rapidement qu’avec la technologie quattro conventionnelle. La raison en est qu’avec la transmission intégrale électrique, un embrayage mécanique n’est pas engagé, mais l’électricité est simplement distribuée. Et c’est presque instantané avec une précision absolue. Ainsi, même avec des changements soudains des coefficients de frottement et des situations de conduite extrêmes, toutes les performances quattro sont garanties.

Connectivité intelligente : coopération entre les unités de contrôle

Grâce à ses nombreuses années d’expérience et à son expertise quattro, Audi a développé tous les principaux composants logiciels et leur connectivité en interne. De nombreuses unités de commande travaillent en étroite collaboration dans l’Audi e-tron1 et coordonner toutes les fonctions du groupe motopropulseur.

Tout d’abord, il y a l’unité de commande d’entraînement. Il contrôle la répartition du couple d’entraînement entre les deux moteurs électriques, en mettant toujours l’accent sur les performances optimales et, à son tour, un rendement élevé. En plus de l’état de charge et de la température de la batterie haute tension et des moteurs électriques, l’unité de commande d’entraînement prend également en compte la plage d’entraînement sélectionnée et les besoins en énergie. Par exemple, dans la plage d’entraînement S avec activation du kickdown, la puissance de suralimentation de 300 kW est libérée pour offrir des performances maximales. Conformément au couple requis de l’unité de commande d’entraînement, l’électronique de puissance incorporée dans l’entraînement électrique alimente les moteurs électriques.
 

L’unité de commande centrale de la suspension est la plate-forme de châssis électronique (ECP). Pour la première fois, il intègre le contrôle de la dynamique de conduite de la transmission quattro, c’est-à-dire le contrôleur de roue intégrale, ainsi que le contrôle du couple sélectif des roues. Le contrôle est beaucoup plus rapide et beaucoup plus précis grâce à cette intégration. Dans les situations où la dynamique de maniabilité est pertinente, comme le sous-virage ou le surteint, le contrôleur électronique des roues intégrales remplace la répartition du couple spécifiée de l’unité de commande d’entraînement. À partir de données telles que l’angle de braquage, le couple moteur, l’accélération transversale et longitudinale, il calcule la répartition idéale du couple pour la situation de conduite particulière. Si le surdirecteur est imminent, plus de couple est envoyé à l’essieu avant pour tirer l’Audi e-tron1 hors du virage. Le conducteur peut ainsi accélérer dans le virage tôt dans la ligne droite suivante et doit intervenir moins pour apporter des corrections. La stabilité du suivi est améliorée. Le contrôleur de roue intégrale décide en fonction de chaque situation s’il ajuste le couple moteur ou augmente l’intervention de freinage – et le fait individuellement sur chaque essieu. Cela contribue à la maniabilité agile de l’Audi e-tron1 et permet une configuration de base sportive, en particulier en termes de dynamique transversale. S’il y a des signes de sous-virage avec un style de conduite sportif, en d’autres termes le véhicule se déplace sur l’essieu avant, le contrôleur de roue intégrale active les freins de roue hydrauliques pour répartir le couple latéralement et contrôle directement les freins individuellement. Ce contrôle de couple sélectif des roues freine doucement les roues avec une charge réduite à l’intérieur de la courbe, augmentant ainsi la puissance motrice des roues à l’extérieur de la courbe avec la charge de roue plus élevée. Cette différence transforme la voiture dans le virage, permettant à la voiture de suivre l’angle de braquage. Le résultat : une tenue de route précise et neutre associée à des virages dynamiques améliorés.

L’antipatinage innovant du contrôle électronique de stabilisation (ESC) offre également une traction élevée et une sécurité du véhicule. Grâce à la mise en réseau innovante et au passage des modules fonctionnels de l’ESC à l’électronique de puissance, le patinage des roues est désormais contrôlé à des intervalles de quelques millisecondes. En tant que tel, il peut être ajusté avec précision à la situation de conduite et à l’état de la surface de la route. Le résultat est une accélération améliorée et une stabilité accrue sur la neige et la glace. Associé au contrôleur de roue intégrale, le nouvel antipatinage offre une adhérence optimale entre le pneu et la surface de la route. L’unité de commande d’entraînement coordonne l’antipatinage et le contrôleur de roue intégrale.

Caractère varié : Audi drive select

L’Audi e-tron's1 Les caractéristiques peuvent être ajustées via le système de conduite dynamique Audi drive select de série sur sept profils – du plus confortable, au plus efficace, en passant par le sport distinctif – en fonction de la situation de conduite, de l’état de la route ou des exigences personnelles. Outre les modes auto, confort et dynamique, le conducteur peut également choisir parmi les programmes d’efficacité, individuels, tout-terrain et tout-terrain. Ils influencent en permanence l’assistance à la direction, les caractéristiques de conduite et la suspension pneumatique adaptative avec amortissement contrôlé. Si le conducteur sélectionne le mode dynamique dans Audi drive select, la plage de conduite S est active automatiquement et à son tour aussi le mode boost. Ici, l’entraînement produit 300 kW et délivre 664 Nm (489,7 lb-pi) de couple. Le mode d’efficacité déplace le groupe motopropulseur, la climatisation et le régulateur de vitesse de série ou le régulateur de vitesse adaptatif en option vers un réglage de base plus économique et assiste ainsi le conducteur avec un style de conduite qui optimise l’économie de carburant. En mode individuel, le conducteur peut configurer la configuration en fonction de ses souhaits personnels. Le conducteur ajuste les paramètres du mode de conduite requis via le bouton dans la bande de commutation devant ou dans le MMI.

Traction optimale pour toutes les situations : le contrôle électronique de stabilisation

La réponse perçue de l’entraînement quattro électrique est également modifiée dans les quatre modes fonctionnels du contrôle électronique de stabilisation (ESC). Outre le mode ON standard, l’Audi e-tron1 est également livré avec un mode Sport et Offroad ainsi que la désactivation de l’ESC. Selon les préférences du conducteur, la traction et la stabilité de la maniabilité peuvent être ajustées à différents terrains. Si l’ESC doit agir, ses interventions sont douces et pratiquement imperceptibles, assistées par le contrôleur de la toutes roues.

Dans ESC ON, le système contrôle les roues avec l’antipatinage innovant pour produire un patinage idéal des roues, accélérant ainsi l’Audi e-tron1 en toute sécurité et de manière stable. Le transfert de puissance maximum est fourni. En sélectionnant le mode Sport, le conducteur peut dériver sur des surfaces à faible coefficient de frottement, comme la neige, de manière contrôlée et sûre. En permettant plus de patinage des roues couplé à une traction élevée, l’antipatinage offre un plus grand plaisir de conduite dans cette situation. En mode ESC Off, le patinage possible des roues est pratiquement illimité. L’Audi e-tron1 offre une maniabilité et une assistance au démarrage puristes : le contrôle du faible glissement est toujours fourni dans la plage de basse vitesse uniquement pour que le véhicule puisse mieux se déplacer sur la glace, la neige profonde ou le sable.

Le tout-terrain est possible grâce au mode offroad de l’Audi drive select, qui active en même temps le mode Offroad de l’ESC. Voici l’Audi e-tron1 passe de la plage d’entraînement D à S pour augmenter le couple maximal de 664 Nm (489,7 lb-pi) et 300 kW de puissance – un avantage sur les pentes raides. L’ESC optimise la commande de traction et de freinage et réduit légèrement le contrôle de la stabilité principalement dans la plage de vitesse inférieure et moyenne. Par exemple, l’effet du blocage de différentiel électronique est augmenté pour obtenir un transfert de puissance et une puissance propulsive optimaux lors de la conduite avec beaucoup de torsion axiale, c’est-à-dire lorsqu’une roue n’a pratiquement pas de charge.

De plus, la commande de frein ABS est ajustée pour obtenir une décélération plus élevée sur le gravier ou le sable. Dans les deux cas, le système de commande de freinage électrohydraculiquement intégré avec son accumulation de pression précise et rapide assure une traction optimale et de courtes distances de freinage.
 

Le contrôle de descente standard est activé en mode ESC Offroad. Sur les pentes raides de plus de six pour cent, cette fonction fournit un soutien avec une entrée de freinage automatique. Le système maintient une vitesse prédéterminée jusqu’à un maximum de 30 km/h (18,6 mph), que le conducteur règle en accélérant ou en freinant. Cela permet au conducteur de se concentrer pleinement sur le terrain.

Remarquablement polyvalent : la suspension pneumatique adaptative

L’Audi e-tron1 est livré de série avec une suspension pneumatique adaptative avec amortissement contrôlé. Cela garantit une grande différence entre un confort de roulement en douceur et une tenue de route sportive et stable. En tant que tel, le SUV électrique est bien préparé pour le tourisme détendu d’une part, et pour la conduite dynamique sur des routes sinueuses d’autre part. La hauteur Offroad permet également au conducteur de s’aventurer hors des sentiers battus. Les ressorts pneumatiques s’adaptent individuellement aux conditions de la route en fonction de la vitesse et des préférences du conducteur, faisant varier la hauteur de roulement jusqu’à 76 millimètres (3,0 po) à partir du réglage de base de 172 millimètres (6,8 po). Il offre également une fonction d’auto-nivellement pour diverses conditions de charge.

La suspension pneumatique avec contrôle de l’amortisseur est intégrée à la plate-forme de châssis électronique et à la gestion Audi drive select. L’unité centrale de commande du châssis contrôle individuellement les amortisseurs à chaque roue à des intervalles de quelques millisecondes – en fonction de l’état de la route, du style de conduite et du mode choisi par le conducteur dans le système de conduite dynamique Audi drive select. En mode automatique, c’est très équilibré. Avec le réglage de confort, les amortisseurs sont contrôlés de sorte qu’ils offrent une conduite détendue même sur les routes pauvres.

Si le conducteur sélectionne le mode auto ou confort,l’Audi e-tron1 est à une hauteur de roulement normale. Alors que le ressort pneumatique réduit la garde au sol sur les longs trajets sur autoroute dans le réglage de confort de 13 millimètres (0,5 po),la carrosserie est abaissée en mode automatique en deux étapes jusqu’à 26 millimètres (1,0 po) – en fonction de la vitesse de la route. En plus de la stabilité et de la maniabilité, la gamme bénéficie également d’une traînée plus faible grâce à l’amélioration du flux d’air. Dans les modes dynamique et efficace, l’Audi e-tron1 se trouve essentiellement 13 millimètres (0,5 po) plus bas que la hauteur de roulement standard. Pour des raisons d’efficacité, la carrosserie est également abaissée à partir d’une certaine vitesse afin que le SUV électrique atteigne sa hauteur de caisse la plus basse de 26 millimètres (1,0 po) en dessous du réglage standard.

Lors de la sélection du mode tout-terrain ou tout-terrain, le VUS électrique est prêt à s’éloigner des routes pavées. Ici, la suspension pneumatique augmente la garde au sol de 35 millimètres (1,4 po) au-dessus de la hauteur de roulement standard. Sur terrain accidenté, le conducteur peut également activer la fonction « Lift ». Par rapport au mode tout-terrain ici, la carrosserie est encore 15 millimètres (0,6 po) plus haute, soit une augmentation de 50 millimètres (2,0 po).En conjonction avec l’angle d’approche avant de 18,2 degrés et l’angle d’approche arrière de 24,4 degrés avec le réglage Offroad, l’Audi e-tron1 est bien préparé pour affronter les terrains hors route doux. L’angle de rampe du SUV électrique est de 16,8 degrés dans cette configuration.

Base de la dynamique transversale élevée : centre de gravité bas et rigidité torsionnelle

L’Audi e-tron1 offre une dynamique transversale exceptionnelle dans le segment des VUS pleine grandeur et réagit de manière agile et stable dans la même mesure dans toutes les situations. Ceci est dû de manière décisive à la position d’installation basse des composants du groupe motopropulseur et de la batterie haute tension. Le centre de gravité de l’Audi e-tron1 est à égalité avec celle d’une berline. Le système de batterie est parfaitement adapté aux dimensions de l’Audi e-tron1 et est situé entre les essieux sous la forme d’un bloc plat et large sous l’habitacle. Cette position centrale assure une grande agilité en combinaison avec le centre de gravité bas. La répartition de la charge par essieu est parfaitement équilibrée à près de 50:50.

Le poids du système de batterie, y compris le boîtier avec des structures de collision complexes, est d’environ 700 kilogrammes (1 543,2 lb). Il est boulonné à la structure de la carrosserie de l’Audi e-tron1 à 35 points. Le corps et la batterie haute tension agissent à l’unisson, assurant ainsi un haut niveau de sécurité et de rigidité. Par rapport à un SUV conventionnel, la rigidité en torsion de l’Audi e-tron1 a été augmenté de 45 % – le paramètre décisif pour une manipulation précise et un confort acoustique. L’habitacle en acier ultra-résistant formé à chaud joue également un rôle important. L’acier représente 17% du poids corporel total. L’aluminium représente 40% du poids, y compris tous les accessoires tels que les portes, le capot et le hayon ainsi que le boîtier de la batterie.

Tenue de route sportive et précise : suspensions, direction, roues

Les suspensions avant et arrière du VUS électrique sont des conceptions à cinq bras. Ce principe d’essieu permet une absorption optimale des forces transversales et longitudinales. Ses supports sont sportivement rigides dans le sens transversal et souples et souples longitudinalement. Tout cela améliore considérablement le confort associé à une dynamique de conduite améliorée.

La direction progressive standard ajuste son rapport généralement directement configuré à l’angle de braquage. Il devient plus direct avec l’augmentation de l’angle de braquage, ce qui offre des avantages de maniabilité lors des manœuvres et dans les courbes serrées. La voiture peut être déplacée de manière agile et précise avec peu d’effort de direction. L’Audi e-tron1 se dirige spontanément dans le virage sans sous-virage et reste neutre pendant longtemps, même à grande vitesse. Malgré son poids à vide typique de 2 490 kilogrammes (5 489,5 lb), sa tenue de route est extrêmement légère. L’assistance électrique est augmentée à basse vitesse pour faciliter la maniabilité.

L’Audi e-tron1 est équipé de série de roues de 19 pouces optimisées sur le plan aérodynamique. Leur conception est plus plate qu’avec les roues conventionnelles, réduisant ainsi la traînée aérodynamique. Les pneus 255/55 montés se distinguent par leur faible résistance au roulement sans compromettre la maniabilité ou les performances de freinage. En option, Audi fournit également des roues de 20 pouces optimisées sur le plan aérodynamique avec des pneus de taille 255/50 et des roues de 21 pouces avec des pneus de taille 265/45.

De puissants freins de 18 pouces fonctionnent sur les grandes roues – avec des étriers fixes à six pistons à l’avant et des étriers flottants à piston unique à l’arrière.

En option, ils se démarquent brillamment avec leur finition spécifique à l’e-trondans la couleur orange du signal haute tension. À l’avant, les disques ventilés à l’intérieur ont un diamètre de 375 millimètres (14,8 po) et de 350 millimètres (13,8 po) à l’arrière. Le nouvel actionnement électrohydraulique permet au système de commande de frein d’augmenter la pression de freinage des freins de roue avec une grande précision et environ deux fois plus rapidement qu’un système conventionnel. Lorsque le freinage d’urgence automatisé est effectué, il ne reste que 150 millisecondes – un peu plus qu’un clin d’œil – entre le déclenchement du freinage et la présence d’une pression de freinage maximale entre les plaquettes et les disques. Grâce à cette accumulation rapide de pression, le système de commande de freinage électrohydrauliquement intégré réduit la distance de freinage jusqu’à 20 % par rapport à un système de freinage conventionnel.

Performances puissantes : moteurs électriques et gestion thermique

Outre les composants de suspension à la pointe de la technologie et leur contrôle intelligent, les puissants moteurs électriques en particulier sont un élément essentiel du superbe plaisir de conduire. Les moteurs électriques ont une puissance de 265 kW et développent 561 Nm (413,8 lb-pi) de couple. Ils peuvent fournir ces performances de pointe jusqu’à 60 secondes. Le véhicule peut ainsi accélérer à partir d’un arrêt à la vitesse maximale limitée électroniquement de 200 km/h (124,3 mph) plusieurs fois consécutivement sans perte de puissance. L’Audi e-tron1 sprints de zéro à 100 km/h (62,1 mph) en 6,6 secondes. Le couple d’entraînement maximal est disponible en quelques fractions de seconde et fournit une énorme puissance de traction. En passant de la plage de conduite D à S et en appuyant complètement sur la pédale de droite, le conducteur peut activer le mode boost. Il est disponible pendant huit secondes. Ici, l’entraînement produit 300 kW de puissance système et 664 Nm (489,7 lb-pi) de couple. L’Audi e-tron1 accélère à l’arrêt à 100 km/h (62,1 mph) en 5,7 secondes avec cette configuration.

La gestion thermique sophistiquée joue un rôle crucial dans les performances des moteurs électriques. Il permet de reproduire les performances même si les composants du groupe motopropulseur sont soumis à des charges élevées. Pour le client, cela signifie une dynamique de conduite brillante à tout moment. La gestion thermique refroidit les moteurs électriques avec leurs rotors, l’électronique de puissance et le chargeur. Les rotors, qui atteignent jusqu’à 13 300 tours par minute pendant le fonctionnement réel du véhicule, sont constitués de feuilles électriques magnétiquement conductrices et d’aluminium léger et de haute pureté. Le liquide de refroidissement circule à l’intérieur des arbres pour s’assurer que la température ne dépasse pas 180 degrés Celsius.

Les stators et les boucliers d’extrémité des moteurs électriques sont également refroidis à l’eau. Les boîtes de vitesses montées sur les boucliers d’extrémité bénéficient indirectement de cette solution. Un refroidissement efficace a posé de nouveaux défis aux développeurs, en particulier avec le moteur électrique disposé coaxialement sur l’essieu arrière. La solution consiste à alimenter le liquide de refroidissement via un tuyau à double paroi et son joint en céramique sur le rotor du moteur électrique. 22 litres (5,8 gal US) de liquide de refroidissement circulent autour des 40 mètres (131,2 pi)de tuyaux de refroidissement dans l’Audi e-tron1.

Étant les composants les plus chauds du groupe motopropulseur, les moteurs électriques fournissent au système de gestion thermique une grande quantité de chaleur. La pompe à chaleur standard utilise toute la chaleur perdue pour chauffer ou refroidir l’intérieur. En fonction de la température extérieure, cela peut booster l’Audi e-tron1 jusqu’à dix pour cent dans l’exploitation du client. Efficacité et performance fusionnent parfaitement dans l’Audi e-tron1 et fournir la base de l’expérience de conduite d’une nouvelle ère technologique.

Succès dans le sport et la production en série : la transmission quattro et son histoire

quattro drive a révolutionné Audi et continue de caractériser la marque avec les quatre anneaux. Il est né à l’hiver 1976/77 lors d’essais routiers dans les neiges profondes de Suède. Les ingénieurs d’Audi ont développé le système quattro en tant que transmission intégrale pour les voitures sportives. L’Your-quattro, le premier modèle de production Audi à propulsion quattro, a fait ses débuts en 1980. Un an plus tard, il a rejoint le circuit de rallye, remportant de nombreuses victoires en cours de route. Audi a remporté le championnat du monde des constructeurs en 1982, le Finlandais Hannu Mikkola remportant le titre pilote du championnat du monde des rallyes en 1983. La même année, Audi a dévoilé la Sport quattro, 24 centimètres (9,4 pouces) plus courte avec une piste large, développant 225 kW (306 ch) - l’automobile de route la plus puissante offerte par un constructeur automobile allemand jusqu’à ce moment-là. Le modèle a servi de base à une nouvelle voiture de rallye du groupe B dans laquelle le Suédois Stig Blomqvist a remporté le championnat des pilotes et Audi le championnat du monde des constructeurs en 1984. Tout aussi inoubliable est la victoire de Walter Röhrl sur la légendaire course de Pikes Peak (Usa) en 1987. Avec l’Audi Sport quattro S1 (E2) de 598 ch, il établit un nouveau record. En dix minutes et 47,85 secondes, il a conquis le parcours de près de 20 kilomètres (12,4 mi)avec 156 virages et un dénivelé de 1 439 mètres (4 721,1 pieds).

Audi n’a cessé d’affiner la technologie quattro au fil des décennies – d’un différentiel central à verrouillage manuel à divers types de différentiels centraux autobloquants. Les développeurs optimisent constamment ces systèmes pour la dynamique et la traction. La technologie quattro classique est maintenant disponible dans toutes les gammes de modèles, mais il existe des différences conceptuelles entre elles. L’entraînement quattro des modèles basés sur la matrice transversale modulaire utilise un embrayage multidisque à commande hydraulique et à commande électronique sur l’essieu arrière. Dans l’Audi R8, l’embrayage multidisque est installé sur l’essieu avant. Selon la variante moteur/transmission, les modèles basés sur la plate-forme longitudinale modulaire ont soit un entraînement quattro avec un différentiel central autobloquant, soit quattro avec technologie ultra. Ce système de traction intégrale optimisé est particulièrement efficace car il ne s’engage qu’en cas de besoin. Malgré cela, le système d’entraînement ne présente aucune différence perceptible par rapport aux systèmes permanents en termes de traction et de dynamique de conduite. Dans l’Audi e-tron1, la marque aux quatre anneaux a introduit de série une nouvelle génération de transmission quattro en 2018 : la transmission intégrale électrique. Il assure la régulation continue et entièrement variable de la répartition idéale du couple d’entraînement entre les deux essieux – en une fraction de seconde. En conjonction avec le contrôle de couple sélectif des roues, qui entraîne les freins de roue hydrauliques individuellement avec un style de conduite sportif, le SUV électrique offre une traction optimale dans toutes les conditions météorologiques et sur n’importe quelle surface.

En 2020, environ 45 % de tous les clients Audi dans le monde ont choisi une transmission quattro. Pas moins de 16 séries produites par la marque avec les quatre anneaux sont disponibles avec une transmission quattro et dix d’entre elles sont produites en Allemagne. Audi a construit 11 199 144 voitures à propulsion quattro depuis 1980 (au 31 décembre 2020).


 

Lexique de la technologie Dynamique de conduite
 

Transmission intégrale électrique

La transmission intégrale électrique combine l’efficacité d’un entraînement à essieu unique avec la dynamique de conduite et la traction d’une transmission intégrale. Il assure la régulation continue et entièrement variable de la répartition idéale du couple d’entraînement entre les deux essieux. Il ne faut que 30 millisecondes environ pour que le système détecte la situation de conduite et le couple des moteurs électriques– beaucoup plus rapidement qu’avec la technologie quattro conventionnelle. La raison en est qu’avec la transmission intégrale électrique, un embrayage mécanique n’est pas engagé, mais l’électricité est simplement distribuée. Et cela ne prend qu’une fraction de seconde. Ainsi, même avec des changements soudains des coefficients de frottement et des situations de conduite extrêmes, toutes les performances quattro sont garanties.

Dans la plupart des cas, le VUS électrique a tendance à utiliser son moteur électrique arrière pour atteindre le plus haut rendement. Pour des raisons d’efficacité, le couple d’entraînement est généralement réparti avec un biais d’essieu arrière. Si le conducteur demande plus de puissance que le moteur électrique arrière ne peut fournir, la transmission intégrale électrique redistribue le couple requis à l’essieu avant. Cela se produit également de manière prédictive avant même que le glissement ne se produise dans des conditions glaciales ou dans les virages rapides, ou si la voiture sous-virage ou survient. En conjonction avec le contrôle du couple sélectif des roues, la transmission intégrale électrique offre une traction élevée dans toutes les conditions météorologiques et sur toutes les surfaces.

Plate-forme de châssis électronique

La plate-forme de châssis électronique (ECP) est l’unité de commande centrale de la suspension. Outre le mouvement de l’automobile, y compris les mouvements de vitesse, de roulis et de tangage, il enregistre également le coefficient de frottement de la surface de la route, les conditions de conduite actuelles, telles que le sous-virage ou le surteint, ainsi que les données des systèmes de suspension impliqués. À partir de ceux-ci, il calcule rapidement et coordonne avec précision le fonctionnement optimal de ces composants dans le contrôleur de manutention intégré. Qu’il s’agisse du comportement en virage, de la dynamique transversale ou du confort de conduite, les avantages du système de contrôle en réseau se font sentir partout. Dans l’Audi e-tron1 l’ECP agit sur la suspension pneumatique adaptative, le contrôle de la dynamique de conduite de la transmission intégrale électrique et le contrôle du couple sélectif des roues.

Contrôle du couple sélectif des roues

Qu’il s’agisse d’une transmission intégrale électrique ou mécanique, d’une traction avant, le contrôle sélectif du couple complète la maniabilité par des interventions électroniques. Sur tous les modèles à traction intégrale, c’est-à-dire y compris l’Audi e-tron1, les freins de roue décélérent minimalement les roues avec moins de charge à l’intérieur de la courbe avec un style de conduite sportif, augmentant ainsi le couple d’entraînement aux roues à l’extérieur de la courbe avec la charge de roue plus élevée. La différence de forces d’entraînement transforme la voiture dans le virage, ce qui permet à la voiture de suivre l’angle de braquage avec précision.

Le résultat : une maniabilité précise, agile et neutre. Sur les modèles à traction avant, le contrôle de couple sélectif des roues agit sur la roue avant à l’intérieur d’une courbe.

Dans l’Audi e-tron1 le contrôle du couple sélectif des roues n’est pas intégré dans le contrôle électronique de stabilisation, mais dans la plate-forme électronique du châssis et, à son tour, fait partie du contrôle de la roue intégrale pour la première fois. En conséquence, les deux systèmes peuvent être coordonnés de manière optimale et se compléter mutuellement.

Contrôle de traction à vitesse contrôlée

L’Audi e-tron1 dispose d’un contrôle de traction innovant, qui augmente considérablement la traction et la stabilité de la maniabilité. Le contrôle électronique de stabilisation (ESC) et l’électronique de puissance ont été mis en réseau d’une nouvelle manière en fonction du régime moteur. En déplaçant les modules de fonction vers l’électronique de puissance, le patinage des roues est contrôlé à des intervalles de quelques millisecondes, soit 50 fois plus rapidement qu’auparavant. Cela permet d’ajuster le glissement à la situation de conduite avec beaucoup plus de précision et de devient perceptible pour le conducteur, en particulier en combinaison avec les modes de fonction à quatre étages de l’ESC – ON, OFF, Sport et Offroad. Associé au blocage électronique du différentiel de l’ESC et au contrôleur de roue intégrale, le nouvel antipatinage assure un transfert de puissance optimal entre les pneus et la surface de la route. Le résultat est le haut niveau de traction et de stabilité dans toutes les conditions qui est la marque de fabrique d’Audi.

Électronique de puissance

La batterie haute tension fournit du courant continu; les moteurs électriques utilisent un courant triphasé, c’est pourquoi chaque moteur électrique est connecté à un module d’électronique de puissance qui convertit l’électricité. Avec un volume de 5,5 litres (0,2 pi³) et pesant huit kilogrammes (17,6 lb),les modules d’électronique de puissance de l’Audi e-tron1 sont très compacts. Les deux comprennent un microcontrôleur pour contrôler le moteur électrique et sont intégrés dans le système de gestion thermique des unités électriques. Ils sont extrêmement dynamiques, lisant les données des capteurs 10 000 fois par seconde et produisant des valeurs de courant pour les moteurs électriques.

Système de commande de frein électrohydraculiquement intégré

Avec le système de commande de freinage électrohydrauliquement intégré, Audi présente une première mondiale dans un véhicule de série à propulsion électrique. Les freins de roue sont actionnés hydrauliquement, le renfort est actionné électriquement et l’activation est actionnée électroniquement. L’unité de commande détecte avec quelle force le conducteur marche sur la pédale de frein et calcule le couple de freinage nécessaire en quelques millisecondes. Si le couple de récupération n’est pas suffisant, une pression hydraulique pour le frein à friction conventionnel est générée en plus. Mis en mouvement par un entraînement électrique de la broche, le piston de déplacement pousse le liquide de frein dans les conduites de frein. La transition du fonctionnement du générateur des moteurs électriques au frein à friction pure se fait en douceur et le conducteur ne le remarque pas.

Un deuxième piston génère la sensation de pédale familière pour le pied du conducteur au moyen d’un élément résistant à la pression. Grâce à ce simulateur de pédale de frein, le conducteur n’est pas affecté par ce qui se passe dans l’hydraulique. Dans le cas du freinage ABS, l’accumulation et la réduction de pression ne sont pas perceptibles dans la pédale sous la forme de pulsations dures irritantes.

Dans les situations dangereuses, le système de commande de freinage électrohydrauliquement intégré augmente la pression de freinage environ deux fois plus vite qu’un système de freinage conventionnel. La pression de freinage maximale est ainsi présente après seulement 150 millisecondes. C’est à peine plus qu’un clin d’œil et crée des distances de freinage incroyablement courtes.

Audi drive select

Avec le système de conduite dynamique Audi drive select, le conducteur peut expérimenter différentes configurations dans son Audi. Le choix de l’un des modes auto, confort, dynamique ou efficacité modifie les caractéristiques des composants importants de la transmission et de la suspension, qui sont axées sur le confort, en passant par des modes nettement dynamiques et très économes en carburant. En mode individuel, le conducteur peut configurer la configuration en fonction de ses souhaits personnels. L’Audi e-tron1 dispose également des modes tout-terrain et tout-terrain qui amorcent le SUV électrique en combinaison avec une suspension pneumatique adaptative pour la conduite hors route. En mode tout-terrain, le contrôle électronique de stabilisation, l’unité de commande d’entraînement et la transmission intégrale sont ajustés pour une capacité hors route optimale.

suspension pneumatique adaptative

Suspension pneumatique adaptative – un système de suspension pneumatique avec amortissement contrôlé – offre l’Audi e-tron1 une large gamme entre une croisière en douceur et une tenue de route sportive. Il s’adapte individuellement aux conditions de la route en fonction de la vitesse et des préférences du conducteur, en faisant varier la hauteur de roulement jusqu’à 76 millimètres (3,0 po). L’unité centrale de commande du châssis, la plate-forme électronique du châssis, contrôle individuellement le fonctionnement des amortisseurs à chaque roue à des cycles de l’ordre de quelques millisecondes – en fonction de l’état de la route, du style de conduite et du mode défini dans le système de conduite dynamique Audi drive select. La suspension pneumatique offre également une fonction d’auto-nivellement pour diverses conditions de charge.

Direction progressive

Avec la direction progressive électromécanique, une crémaillère spécialement orientée fait varier le rapport en fonction de l’angle de braquage. Le rapport devient plus petit et la direction plus directe avec l’augmentation de l’angle de braquage. Moins de mouvement de direction est nécessaire dans la circulation urbaine et lors des manœuvres; la voiture est encore plus agile dans les virages serrés. La direction progressive ajuste également l’assistance électrique à la vitesse de la route. Il est augmenté à basse vitesse pour une maniabilité plus facile.

Performances optimales

Les performances de pointe font référence à la puissance la plus élevée des moteurs électriques, qui peut être fournie jusqu’à 60 secondes, plusieurs fois consécutivement et sans pertes de sortie. La puissance maximale du moteur électrique avant est de 125 kW, avec un couple de 247 Nm (182,2 lb-pi). Avec le moteur arrière, la puissance maximale est de 140 kW et 314 Nm (231,6 lb-pi).

Boostez les performances

Un moteur asynchrone peut être surchargé pendant une courte période. Le boost est disponible pour un maximum de 8 secondes; pendant ce temps, la puissance du moteur électrique avant augmente de 125 à 135 kW, tandis que celle du moteur arrière augmente de 140 à 165 kW. Cela représente une augmentation globale de 13 % pour atteindre 300 kW au total. Le couple est également considérablement augmenté d’un peu plus de 18%, passant de 561 (413,8 lb-pi)à 664 Nm (489,7 lb-pi



























 


 

L. Comme un vol de première classe, la berline grandsphère de 5,35 m (17,6 pi) de long combine le luxe d’un voyage privé dans le plus grand confort avec une offre complète d’expérience à bord. La conduite automatisée de niveau 4 rend possible de nouvelles dimensions de liberté : dans ce mode, l’intérieur se transforme en une sphère d’expérience spacieuse sans volant, pédales ou écrans. Et les sièges avant deviennent un salon de première classe avec un maximum d’espace, des vues plus libres et un accès à toutes les fonctions d’un écosystème numérique holistique dans lequel l’Audi grandsphere est intégrée.
 




Audi A6 e-tron concept at Milan Design Week





Audi City Lab as platform for talks about the future
• Brand with four rings presenting Audi A6 e-tron concept: high-tech all-electric sedan
• Audi Q4 Sportback e-tron* making Italian debut

Emotional design, spectacular lighting technology, and perfect harmony – that’s what both the Audi brand and Dutch product designer Marcel Wanders are renowned for. In the Audi City Lab showroom designed by Wanders at Milan Design Week, the brand with the four rings will be exhibiting its impressive Audi A6 e-tron concept. In addition, Audi will also be presenting the RS e-tron GT* and the Q4 e-tron* to the public.

Design plays a leading role at Audi, which is why the brand with the four rings is taking part in Milan Design Week for the seventh time. This year, the world’s largest annual design gathering will be opening its doors from September 5 to 10. The premium carmaker is participating in the event with the Audi City Lab as both a showroom and platform for sharing fresh perspectives and ideas – exemplified by the panel discussion on September 6 with Head of Audi Design Marc Lichte and designer Marcel Wanders entitled “The Story of Living Progress – Inspired by Progress.”

Audi A6 e-tron concept – perfect synergy of design, lighting, and technology
Marcel Wanders, who made a name for himself as a designer with his iconic work Knotted Chair, is also responsible for the design of the Audi City Lab, which has taken up residence in Milan at Via della Spiga 26. One part of the Amsterdam-based studio’s installation “Enlightening the Future” is the Poliform Lounge. The Italian company develops furniture systems and interior design accessories that blend into architecture perfectly. In this unique atmosphere, visitors will have the opportunity to experience the Audi A6 e-tron concept, a high-tech all-electric sedan with two electric motors, 350 kW of power, and 800-volt technology for particularly fast charging. “Design and Audi are simply inseparably linked. The Audi A6 e-tron concept and the Audi RS e-tron GT*, which will also be on display, are two outstanding examples of the perfect combination of highly emotional design, fascinating lighting systems, and cutting-edge technology,” said Henrik Wenders, Head of Audi Brand.

Audi City Lab to remain open after Milan Design Week
The Audi City Lab at Via della Spiga 26 will also be open to the public after Milan Design Week. To coincide with MiArt/Art Week and Fashion Week, visitors will be able to enjoy an exhibition by fashion and portrait photographer Albert Watson, among others, until September 27. In addition, there will also be an opportunity to see the Audi Q4 Sportback e-tron* for the first time in Italy on Via Montenapoleone – alongside the Audi Q4 e-tron*, of course

Progressif et sportif dans la nouvelle année modèle: 
L’Audi e-tron
 S ligne édition noire

Un look extérieur progressif et profondément sportif avec un Singleframe noir et des capuchons de rétroviseurs latéraux noirs, un intérieur aux accents orange – Audi présente ses modèles de VUS entièrement électriques e-tron2 et e-tron Sportback3 dans l’édition noire de la ligne S. Les préventes viennent de commencer en Allemagne et sur d’autres marchés européens.


 

 

L'Audi e-tron GT entre en production : la production neutre en carbone commence à l’usine de Böllinger Höfe

- Le site de Neckarsulm produit la première Audi entièrement électrique construite en Allemagne

- Début des commandes à partir du printemps 2021

- Peter Kössler, Membre du directoire d'Audi pour la production : « La production nette neutre en carbone
  de la Böllinger Höfe est une autre étape vers la réalisation de nos objectifs de développement durable ».

Chez Böllinger Höfe, la passion rencontre la précision, l'innovation et la durabilité : la production en série de l'Audi e-tron GT, une voiture entièrement électrique, y est en cours. La haute performance et la conscience environnementale vont ici de pair. Grâce à l'éco-électricité et à la chaleur provenant de sources régénératives, la production est neutre en carbone. Le processus de production des véhicules, qui préserve les ressources, évite également le papier et l'emballage, utilise de l'aluminium et des polymères en boucle fermée. Pour la première fois, un nouveau modèle Audi a été conçu sans aucun prototype physique.

La production en série de l'Audi e-tron GT, le véhicule électrique le plus puissant du constructeur Allemand, est lancée sur le site de Neckarsulm. Le processus de production de l'Audi Böllinger Höfe est tout aussi unique que la voiture elle-même. Aucun véhicule portant les quatre anneaux n'a jamais été préparé aussi rapidement pour une production en série. « En tant que fer de lance électrique et sportif de la gamme de produits Audi, l'Audi e-tron GT est également parfaitement adaptée au site de Neckarsulm, en particulier pour le site de production de voitures de sport de Böllinger Höfe », déclare Helmut Stettner, directeur de l'usine. Le fait que la production en série ait pu démarrer à temps malgré la pandémie de coronavirus est le résultat d'une mise en commun des compétences et d'un travail d'équipe remarquable.

Le site de Neckarsulm avait déjà été un site de prédilection pour les hybrides rechargeables, se targuant de la plus forte densité de modèles électrifiés chez Audi avec les versions rechargeables et hybrides légères des A6, A7 et A8. « Avec l'Audi e-tron GT, nous fabriquons la première voiture entièrement électrique de notre histoire à être construite sur un site de production allemand et nous faisons ainsi un pas de géant vers l'avenir », ajoute M. Stettner.

Production nette neutre en carbone de l'Audi e-tron GT
Il n'y a pas que le concept de propulsion de Gran Turismo qui soit durable : l'ensemble du processus de production de la Böllinger Höfe est neutre en carbone. Au début de l'année 2020, l'ensemble du site de Neckarsulm a commencé à utiliser exclusivement de l'éco-électricité. Une centrale de cogénération alimentée au biogaz fournit la chaleur nécessaire à la production sur le site de Bölllinger Höfe. Audi utilise des crédits carbone provenant de projets certifiés de protection du climat pour compenser les émissions qui ne peuvent actuellement pas être évitées en utilisant des sources d'énergie renouvelables.

« Suivant les traces des sites de Bruxelles et Győr, le Böllinger Höfe est maintenant la première usine de production Audi en Allemagne où les opérations de production sont neutres en carbone. C'est une étape importante pour le site de Neckarsulm et une autre étape sur notre chemin vers des sites de production neutres en carbone dans le monde entier d'ici 2025 », déclare Peter Kössler, membre du conseil d'administration d'Audi pour la production et la logistique, en résumant l'objectif central du programme Mission:Zero chez Audi.

Le programme environnemental Mission:Zero comprend une série de mesures dans le domaine de la production et de la logistique afin de réduire efficacement et durablement l'empreinte écologique. Les points centraux comprennent la décarbonisation, l'efficience des ressources, la biodiversité et les solutions innovantes pour l'utilisation de l'eau.

Logistique verte : neutre en carbonne pour l'usine

Sur la voie d'une production neutre en carbone, Audi adopte une approche cohérente et prend en compte l'ensemble de la chaîne de valeur. La logistique est donc tout aussi importante que la production de véhicules elle-même. Tout le trafic ferroviaire du site de Neckarsulm est neutre sur le plan environnemental. Diverses locomotives équipées de moteurs au GNC (gaz naturel comprimé) ou électriques sont utilisées pour les manœuvres entre la cour des remorques et le terrain de l'usine. À l'initiative des experts d'Audi, un transporteur clé utilise également des camions alimentés au biométhane pour le transport routier de ses cargaisons. Et deux camions alimentés au GNL (gaz naturel liquéfié) sont déjà utilisés pour livrer des pièces sur le site sur de plus longues distances. Un autre doit être ajouté à la flotte d'ici la fin de l'année. Chacun d'eux permet de réduire les émissions de CO2 jusqu'à 20 % et les oxydes d'azote d'environ 85 % par rapport aux camions Diesel classiques.

Des boucles fermées pour protéger l'environnement

D'importantes ressources sont également conservées et les matières premières sont recyclées sur le site. Le meilleur exemple en est la « boucle fermée de l'aluminium ». Il s'agit d'une chaîne de recyclage fermée pour les chutes de tôles d'aluminium produites dans l'atelier de presse du site de Neckarsulm, comme par exemple lors de la fabrication du cadre de la paroi latérale de l'Audi e-tron GT. Avec une profondeur d'emboutissage extrême de 35 centimètres entre le point le plus haut et le point le plus bas, il est responsable des épaules prononcées au-dessus des passages de roue et forme ainsi les quattro blister extrêmement caractéristiques de l'Audi e-tron GT. Pour ce faire, on exploite toutes les possibilités techniques de la transformation exigeante de l'aluminium. Grâce au circuit fermé de l'aluminium, le site économise chaque année plusieurs milliers de tonnes d'émissions de CO2 en renvoyant les chutes de tôles d'aluminium homogènes au fournisseur, où elles sont recyclées et finalement réutilisées chez Audi.

Mais le raisonnement écologique ne s'arrête pas à l'aluminium. La devise du recyclage despolymères est la suivante : « Transformer l'ancien en nouveau ». Dans un projet pilote en cours, les déchets de polymères provenant des assemblages Audi A6 et A7 sont triés de manière homogène, hachés puis transformés en fibres spéciales. Ces filaments sont ensuite utilisés dans les imprimantes 3D pour le processus de production. L'équipe interne d'impression 3D de Böllinger Höfe est spécialisée dans une grande variété d'aides à l'assemblage précisément adaptées aux besoins des employés. Plus de 100 de ces aides sont utilisées dans la production de l'Audi e-tron GT. L'objectif du projet de recyclage est de créer un polymère parfait en circuit fermé.

Préserver systématiquement les ressources

Les boucles fermées ne sont pas les seules approches pour conserver les matières premières. L'Audi e-tron GT est la première Audi dont la production a été planifiée sans l'utilisation de prototypes physiques. Toutes les séquences d'assemblage ont été testées virtuellement à l'aide de logiciels développés en interne et d'applications de réalité virtuelle, et sont maintenant utilisées avec succès dans la pratique pour la production en série. Certains des conteneurs spéciaux pour le transport de pièces sensibles ont également été planifiés sans prototypes à l'aide de la nouvelle méthode virtuelle. Cela permet d'économiser du métal, mais aussi des emballages pour protéger les pièces. Mots-clés : éviter les déchets et le papier. La carrosserie et l'assemblage sont déjà largement exempts de papier. De nouveaux projets, tels qu'une application de maintenance qui élimine le besoin de documents écrits conventionnels, permettent également d'économiser du papier. La logistique teste actuellement des étiquettes numériques, qui devraient également apporter une contribution : les étiquettes électroniques remplaceront ainsi les autocollants en papier sur les étagères par des conteneurs de pièces détachées. Ces derniers sont non seulement extrêmement efficaces sur le plan énergétique, mais peuvent également être facilement reprogrammés en cas de changement. C'est un avantage essentiel par rapport aux étiquettes jetables classiques. Une équipe du projet Audi travaille également avec les fournisseurs sur des solutions supplémentaires pour réduire systématiquement les emballages et donc les déchets.

Le parfait mélange d'une usine intelligente et d'un savoir-faire précis
La haute qualité, les performances élevées et la passion du détail ont toujours été les caractéristiques distinctives des productions de Böllinger Höfe. L'Audi R8 y est construite depuis 2014. Le site de production artisanal de voitures de sport, qui fait partie du site d'Audi Neckarsulm, a été agrandi, modernisé et réoutillé en 2019 pour l'intégration de l'Audi e-tron GT. Les deux modèles Audi les plus puissants et les plus rapides jamais produits en série sont fabriqués ici. « La production de deux voitures techniquement complètement différentes sur une même chaîne de montage est unique au sein du groupe », déclare Wolfgang Schanz, chef de production. « L'intégration du coupé quatre portes entièrement électrique a transformé notre site de production de petites séries chez Audi Böllinger Höfe en une usine de production de haute technologie très flexible qui conserve néanmoins son caractère artisanal ». Les clients pourront passer leurs commandes pour la Gran Turismo entièrement électrique peu après la première mondiale au début de l'année prochaine.

 

Dans les coulisses de la production des modèles RS : comment Audi Sport GmbH façonne le caractère
de ses modèles sportifs

Les modèles RS d’Audi Sport GmbH sont les fers de lance de leurs lignes de produits respectives. Leur caractère affirmé se retrouve dans leur design différencié, leur maniabilité au quotidien, leurs performances supérieures et leur conduite dynamique. Ces attributs sont le résultat de l’attention constante que les concepteurs, les développeurs et les ingénieurs apportent aux moindres détails, ainsi que sur de nombreux essais sur route. Entrez dans les coulisses de la phase de développement.
 

La boucle nord (Nordschleife) du Nürburgring est une légende parmi les circuits de course automobile. Ses 20,832 kilomètres sont parmi les plus difficiles au monde et chaque mètre est un véritable challenge : de la descente du Fuchsröhre au virage du Karussell en passant par le tremplin de Pflanzgarten. Plus de 80 % de la course s’effectue à pleine puissance. À charge maximale en mouvement rapide, chaque kilomètre du parcours équivaut à plusieurs kilomètres de conduite sur route classique. Ainsi, 8 000 kilomètres de tests d’endurance sur la boucle nord équivalent aisément à la durée de vie d’une voiture. Particulièrement difficile, la boucle nord sert de référence pour les voitures de sport. Si vous survivez à ce circuit, vous pourrez survivre à toutes les routes du monde.
 
Pour le conducteur compétent, la boucle nord en dit également long sur une automobile : ses forces et ses faiblesses, son degré de précision pour réaliser de bons temps intermédiaires, sa facilité de contrôle à la limite et, surtout, sa qualité constante, y compris dans les conditions les plus difficiles. Voilà pourquoi la boucle nord est l’une des étoiles fixes de la constellation du développement automobile et des essais routiers chez Audi Sport GmbH.
 
Un expert de la boucle nord au service d’Audi Sport : Frank Stippler
Frank Stippler est l’une des personnes qui connait le mieux « l’enfer vert ». Âgé de 45 ans, il est né à Cologne et vit dans la région de l’Eifel. Son histoire avec Audi Sport est unique. Parmi ses plus grandes réussites, le pilote de course a notamment remporté les 24 heures de Spa en 2012 et le Nürburgring en 2012 et 2019. Stippler a tout de suite fait partie de l’équipe, dès le lancement de l’Audi R8 LMS - une voiture de course de catégorie GT3 – en 2009. Au-delà de ses aptitudes de pilote, il a également fait profiter le constructeur de ses compétences en ingénierie. Depuis, difficile d’imaginer le développement de voitures de sport grand public et de modèles sportifs pour la route sans lui. Il est notamment intervenu sur les modèles RS et sur l’Audi R8, voiture de sport haute performance, qui a été entièrement revisitée début 2019 en version Coupé, Spyder et R8 V10 RWD à transmission arrière.
 
Le dernier exploit de Stippler ? Un chrono record de 7 minutes et 42,253 secondes (temps certifié par un notaire) sur la boucle nord, enregistré au volant d’une Audi  RS Q8 à l’automne 2019. Le professionnel de la course originaire de Cologne avait déjà pulvérisé de 12  secondes le meilleur temps pour les SUV standard. Si ce nouveau record n’était pas l’objectif de la phase de développement, il illustre néanmoins tout le dynamisme que le modèle quattro le plus sportif d’Audi a à offrir.
 
Oliver Hoffmann : « La boucle nord est le test d’endurance ultime »
« Dans notre travail de développement et de coordination, la boucle nord est le test d’endurance ultime », explique Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Chaque modèle RS est testé ici sur un minimum de 8 000 kilomètres. Le circuit nous fournit des informations détaillées sur la durabilité de nos pièces lorsqu’elles sont soumises à des conditions extrêmes, et nous renseigne sur la suspension. Avec la RS Q8, nous avons mis l’accent sur les ressorts, les amortisseurs et l’ESP, ainsi que sur les performances du stabilisateur de roulis et du différentiel sport. »
 
En quoi le SUV le plus rapide d’Audi se distingue-t-il ? « L’Audi RS Q8 allie des performances exceptionnelles et un design extraordinaire à la puissance et la polyvalence d’un SUV, en plus de répondre à nos normes de qualité supérieures », explique Hoffmann. « Les modèles RS ont un caractère unique et affirmé : ils offrent spontanément des performances optimales, où et quand vous en avez besoin, et vous accompagnent sans effort sur de longs trajets. » Un élément d’importance, puisque de nombreux conducteurs de modèles RS utilisent chaque jour leur véhicule pour leurs trajets et leurs déplacements professionnels, et accumulent les kilomètres. « Les modèles RS sont à double facette. Il est important que chaque kilomètre, quelle que soit la conduite adoptée, soit une véritable expérience. Cela est possible grâce à un design époustouflant, une esthétique et une prise en main haut de gamme, et une qualité exceptionnelle », affirme Oliver Hoffmann, également Responsable du développement technique sur le site de Neckarsulm.
 
Douze modèles au compteur : l’initiative RS suit son cours
L’offensive des modèles RS bat son plein. La division sport d’AUDI AG compte déjà douze  modèles RS dans son portefeuille : la RS 3 en version Sportback et Berline, la RS 4 Avant, la RS 5 en version Coupé et Sportback, la RS 6 Avant, la RS 7 Sportback, la TT RS en version Coupé et Roadster, la RS Q3 et la RS Q3 Sportback, ainsi que la RS Q8. Huit de ces modèles n’ont été introduits qu’en 2019 et Audi Sport GmbH a déjà bon nombre d’idées en réserve pour l’avenir proche.
 
D’autres modèles RS viendront compléter la gamme peu de temps après le lancement de leurs lignes de produits de base respectives. Leurs caractéristiques seront ainsi définies très tôt et leur développement se fera parallèlement au travail mené sur la ligne de produits dont ils s’inspirent. Au-delà du design, ce travail mettra l’accent sur le motopropulseur et la suspension, l’objectif étant de mettre en valeur, autant que possible, l’ADN sportif propre à chaque véhicule Audi.
 
L’un des principaux objectifs est d’offrir une efficience moderne. Avec la RS 6 Avant, la RS 7 Sportback et la RS Q8, la liste des ingrédients inclut déjà un système hybride léger basé sur le système électrique de 48 volts à bord et une désactivation des cylindres dans le moteur V8 TFSI à charge partielle. Il va sans dire que ces fonctions doivent aussi être mises en œuvre d’une façon propre aux modèles RS. La clé pour développer un modèle RS spectaculaire réside dans un calibrage précis. « Les modèles RS ne développeront leur caractère unique que si nous travaillons sans relâche et avec une grande précision. Une longue expérience et une vision claire sont également indispensables à la création d’un concept global cohérent », affirme sans détour Oliver Hoffmann.
 
30 fois le tour du monde : le programme de test de la RS Q8, et pas seulement
Les ingénieurs de test d’Audi Sport GmbH ont passé près de deux ans sur la route à bord de la RS Q8 et parcouru plus de 1,2 million de kilomètres, l’équivalent de 30 fois le tour du monde, avec des véhicules de développement et des prototypes. Les essais routiers les ont menés en Finlande, en Suède, en France, en Italie, en Afrique du Sud, en Chine et aux États-Unis, et ont été réalisés sur tous types de route et de circuit de course.
 
Des zones de test telles que le circuit circulaire à haute vitesse de Nardò, au sud de l’Italie, ont été choisies pour évaluer la résilience de tous les composants à une vitesse constamment élevée. La glace et la neige de la Scandinavie ont permis d’affiner les caractéristiques de réponse des systèmes de suspension et de contrôle. En effet, sur une surface glissante, le moindre changement de configuration peut avoir un impact non négligeable. Enfin, la chaleur de l’Afrique du Sud a mis la climatisation, le système de refroidissement et les caractéristiques de performance de la RS à rude épreuve.
 
Inspiré de la voiture de course : le design des modèles RS
Les modèles RS sont les fers de lance du portefeuille Audi, comme l’illustre déjà leur design extérieur particulièrement frappant. À la fois branché, tendance et dynamique, il s’inspire des sports automobiles. Pour atteindre des performances supérieures dans ce domaine, les composants doivent afficher des formes plus extrêmes. Conformément au principe selon lequel « la forme s’adapte à la fonction », il est donc naturel que l’utilisation de technologies hautes performances issues des sports automobiles se reflète également dans l’aspect visuel des modèles RS.
 
Sur de nombreux modèles RS, la proportion et la position de la calandre Singleframe s’inspirent de notre modèle de sport R8 : plus large et plus basse que chez ses homologues, elle affiche une esthétique noire sportive et puriste, en lieu et place des éléments chromés. Certains modèles RS présentent des fentes horizontales entre la grille et le capot, qui rappellent l’emblématique Audi Sport quattro de 1984. De puissantes admissions d’air et de grands pots d’échappement elliptiques symbolisent la puissance des moteurs turbo.
 
La carrosserie affiche, elle aussi, un look exclusif, particulièrement frappant sur l’Audi RS 6 Avant. Elle est 80 millimètres plus large que le modèle de base et le design des ailettes est propre à la version RS, comme celui des portières arrière, des encadrements latéraux, de la section avant et du capot. Seuls les portières avant, le toit et le hayon restent inchangés. Les passages de roues de l’Avant haute performance accueillent des roues de jusqu’à 22 pouces, voire 23 pouces dans le cas de la RS Q8.
 
Ateliers et gabarit : la meilleure qualité possible, dès le développement
La devise d’une qualité sans compromis affichée par Audi s’applique à chacune de ses nombreuses solutions exclusives. « Nos clients exigent les meilleurs produits sur le marché », explique Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport. « Pour répondre à leurs attentes, nous faisons appel aux plus grands spécialistes et formons les meilleures équipes. » Les ateliers RS, où les premières voitures sont assemblées à la main, jouent un rôle clé dans la phase de développement.
 
Le service qualité a une influence majeure sur les véhicules produits en série par la suite, y compris pendant cette phase. Les employés assemblent l’intégralité de la carrosserie RS sur un dispositif de mesure (gabarit) en aluminium extrêmement précis. Ils emploient des méthodes de mesure sophistiquées, dont des scanners laser, qui enregistrent plusieurs millions de points à la surface de la pièce, en vue d’ajuster l’ensemble des surfaces, des joints et des rayons jusqu’au dixième de millimètre. Ce qui profite à l’aérodynamisme et à l’attrait de chaque modèle RS.
 
Quatre sites de production pour les modèles RS
Les modèles RS sont produits à quatre endroits. L’Audi RS 3 Sportback, la RS 3 Berline, la RS 4 Avant, la RS 5 Coupé et la RS 5 Sportback sortent de l’usine allemande d’Ingolstadt. La RS 6 Avant et la RS 7 Sportback sont produites à Neckarsulm. La TT RS en version Coupé et Roadster, la RS Q3 et la RS Q3 Sportback sont construites à l’usine hongroise de Győr. La RS Q8 est produite dans l’usine slovaque de Bratislava. Tous les modèles RS passent par des systèmes qu’ils partagent avec leurs homologues. Les ateliers de presse fournissent les pièces en tôle d’acier (ou d’aluminium, dans de nombreux cas), qui sont ensuite assemblées à l’atelier.
 
Le « mariage », qui consiste à relier la suspension et la transmission à la carrosserie, est une étape très délicate dans la fabrication des modèles dotés d’un moteur V8. Des pièces RS spécifiques (dont le système d’échappement, les pare-chocs, les tabliers et les roues arrière) viennent compléter les modèles RS. Plusieurs dizaines de RS 6 Avant et de RS 7 Sportback sont produites à Neckarsulm chaque jour ouvré. Chacune d’entre elles est testée sur la route avant d’être livrée au client.
 
L’usine de « Böllinger Höfe » se trouve à proximité du site de Neckarsulm, siège d’Audi Sport GmbH. C’est là que les voitures de sport et de course de la gamme R8 sont construites, en grande partie à la main. Bientôt, l’Audi e-tron GT 100 % électrique sera, elle aussi, produite là-bas.

 

Elégante, efficiente et évolutive : la Nouvelle Audi A3 Berline

  • Design : lignes latérales prolongées et style coupé
  • Efficience et performances supérieures grâce à l’hybridation légère
  • Cockpit digital et écran tactile de série offrant un éventail de services connectés
La deuxième génération du best-seller est là : l’Audi A3 Berline. La compacte à quatre portes est entièrement connectée, de l’infotainment aux systèmes d’assistance. Sous l’élégante carrosserie, des moteurs à hybridation légère et une suspension aux réglages précis garantissent une expérience de conduite aussi efficiente que dynamique. L’Audi A3 Berline sera disponible dans les points de vente européens à compter de l’été 2020.
 
La Nouvelle Audi A3 Berline affiche un look sportif et élégant. Avec 4,5 mètres de long, elle mesure 4 centimètres de plus que la précédente génération, mais son empattement reste inchangé. 2 centimètres plus large (1,82 mètre) et 1 centimètre plus haute (1,43 mètre), elle offre 2 bons centimètres de plus à l’avant grâce au siège du conducteur positionné plus bas, et plus d’espace pour les coudes. Le coffre de 425 litres affiche exactement la même capacité que le modèle antérieur.
 

Puissante et élégante : l’extérieur
L’avant se caractérise par une large calandre Singleframe à grille alvéolée, flanquée de superbes phares de forme trapézoïdale orientés vers le bas. Sur le modèle haut de gamme équipé de la technologie Matrix LED (en option), c’est là que les nouveaux feux de jour numériques viennent se loger. Ceux-ci consistent en une matrice de pixels composée jusqu’à 15 segments, qui peuvent être activés individuellement et créent une signature propre à chaque version de l’Audi A3 Berline.
Sur l’Audi A3 Sportback, la ligne de carrosserie au-dessus des passages de roues est orientée vers le haut au niveau des feux arrière, mettant en valeur l’extrémité arrière. Par contraste, sur la Berline, la ligne de carrosserie se prolonge en une ligne droite jusqu’au pare-chocs arrière, ce qui accentue sa longueur (15 centimètres de plus que la Sportback) et donne à son flanc une allure élégante. La surface concave sous la large ligne d’épaule accentue encore plus les quattro blisters et les passages de roues, créant un jeu d’ombre et de lumière intense. La ligne de toit est orientée vers le bas à partir des montants de vitres, comme sur un coupé, et se termine par un superbe spoiler sur le hayon. Disponible en carbone en option, il attire l’œil et souligne l’aspect puissant du modèle à quatre portes.

Une carrosserie épurée
L’extrémité arrière, plus haute que sur le modèle précédent, et le grand diffuseur profitent à l’aérodynamique du véhicule. Ainsi, la nouvelle Audi A3 Berline avec moteur 2.0 TDI 110 kW (150 ch) offre un coefficient de traînée (Cd) de 0,25 (soit 0,04 point de mieux que la première génération). Deux volets électriques situés derrière la calandre Singleframe contribue égalementà réguler intelligemment le flux d’air en fonction de la situation. Par ailleurs, le soubassement caréné, les rétroviseurs extérieurs plus aérodynamiques et le système de refroidissement actif des freins réduisent la résistance de l’air et confèrent au véhicule une allure épurée.
 
Bien pensé et numérisé : le cockpit
Le cockpit de l’Audi A3 Berline a entièrement été pensé autour du conducteur, du design intérieur à l’écran ainsi qu’aux éléments de contrôle. De la sorte, le tableau de bord, assorti d’un écran tactile MMI central, est légèrement incliné vers le conducteur. Il affiche une diagonale de 10,1 pouces et fonctionne de manière intuitive. De série, il inclut la reconnaissance de la saisie manuelle et la commande vocale basée sur le langage naturel, également capable de puiser dans le cloud (en option). Situé derrière le volant, le bloc d’instruments de 10,25 pouces est entièrement numérique, y compris sur le modèle d’entrée de gamme. Avec l’option virtual cockpit plus d’Audi, il mesure 12,3 pouces et propose trois vues différentes, dont un affichage sportif avec les chiffres inclinés et une disposition particulièrement dynamique. La vitesse et le nombre de tr/min sont indiqués sous la forme de diagrammes à barres avec des éléments graphiques rouges angulaires. Sur demande, un affichage tête haute est disponible et projette les informations importantes sur le pare-brise, directement dans le champ de vision du conducteur.

Ultra connectée : de l’infotainment aux systèmes d’assistance à la conduite
Le système d’infotainment haut de gamme de la nouvelle Audi A3 Berline est le MMI navigation plus (en option), fondé sur la troisième génération de la plateforme d’infotainment modulaire (MIB 3). Cette dernière, qui fournit dix fois plus de puissance de calcul que la plateforme qui équipait le modèle précédent, connecte la voiture via débit LTE Advanced et relie les smartphones des passagers à Internet via une borne Wi-Fi. De série, le système MMI navigation plus offre un éventail de services Audi connect, notamment des données en ligne sur la circulation et sur l’actualité, et d’autres informations (photos, heures d’ouverture et avis des utilisateurs) concernant des sites d’intérêt.
 
Les services Car-to-X, qui s’appuient sur l’intelligence combinée de la flotte Audi, font également partie de l’équipement proposé. Ils signalent les zones dangereuses et les limitations de vitesse aux véhicules équipés, ou identifient les places de stationnement libres sur le bord de la route. Lorsque le moteur est coupé, l’application myAudi poursuit la navigation sur le smartphone du conducteur, qui peut ainsi rejoindre directement sa destination.
 
L’Audi A3 Berline est également connectée au smartphone du conducteur via l’interface Audi smartphone (en option), qui relie les téléphones iOS et Android au système MMI via Apple Car Play et Android Audi, ou encore via l’Audi phone box (en option). Cette dernière relie l’appareil à l’antenne de la voiture et est capable de charger le smartphone par induction. Par ailleurs, l’Audi A3 Berline peut être verrouillée/déverrouillée et démarrée via un smartphone Android grâce à la clé Audi connect. Jusqu’à six utilisateurs peuvent enregistrer leurs préférences dans des profils individuels, notamment pour le réglage des sièges, le contrôle de la température et le système multimédia. La radio numérique DAB+ est proposée de série. En option figurent la radio en ligne et la radio hybride, qui basculent automatiquement entre la bande FM, la DAB et le flux en ligne en fonction de la qualité du signal de la station, afin de garantir une réception optimale. À compter du deuxième semestre de l’année, l’assistant vocal Alexa d’Amazon viendra étoffer l’offre.
 
Grâce à une étroite mise en réseau, les systèmes d’assistance à la conduite sont, eux aussi, particulièrement efficaces. Dans le système Audi pre sense front, la caméra située derrière le rétroviseur intérieur interagit avec le radar avant pour éviter les accidents ou en réduire la gravité. L’assistance anti-collision de série se sert également des données de ce système de capteurs. L’adaptive cruise assist simplifie le contrôle latéral et longitudinal pour le conducteur. L’assistant de conduite efficiente indique à ce dernier quand retirer le pied de l’accélérateur en analysant tout un ensemble d’informations, dont les données de navigation. L’assistant de sortie du véhicule, l’assistant de croisement et les caméras surround, qui seront proposées peu après la mise sur le marché initiale, sont également utiles pour la circulation en ville.
 
Trois nouveaux moteurs au lancement
À son lancement, la nouvelle Audi A3 Berline sera proposée avec, au choix, deux moteurs TFSI et un moteur TDI. Tous ont en commun un niveau d’efficience élevé. Le 35 TFSI, un moteur de 1,5 litre à injection directe produisant 110 kW (150 ch) de puissance, est disponible dans deux versions : avec une nouvelle transmission manuelle à six vitesses (consommation de carburant combinée en l/100 km : 5 – 4.7* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 114 – 108*) et avec une boîte S tronic sept vitesses à changement rapide (consommation de carburant combinée en l/100 km : 4.9 – 4.7* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 113 – 172.2*).
 
En plus de la technologie de cylindres à la demande, le moteur, associé à la transmission S tronic à double embrayage, utilise un système hybride léger de 48 volts. Celui-ci récupère l’énergie pendant le freinage, envoie jusqu’à 50 Nm de couple au moteur au démarrage et en cas d’accélération depuis une faible vitesse, et permet à l’Audi A3 Berline d’avancer en roue libre avec le moteur éteint dans de nombreuses situations. Au quotidien, il permet de réduire la consommation jusqu’à 0,4 litre sur 100 kilomètres.
 
Le 2.0 TDI délivrant 110 kW (150 ch) de puissance (consommation de carburant combinée en l/100 km : 3.9 – 3.6* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 101 – 96*) fonctionne également avec une boîte S tronic sept vitesses, où les changements de vitesses sont effectués via la technologie « shift-by-wire ». Deux autres moteurs suivront quelques semaines après le lancement. Sur le 2.0 TDI délivrant 85 kW (116 ch) de puissance, la même transmission manuelle à six vitesses que celle de série sur le 35 TFSI transfère la puissance aux roues avant. Comme sur le 1.5 TFSI, le moteur trois cylindres 1.0 TFSI délivrant 81 kW (110 ch) sera disponible avec une transmission manuelle et dans une version hybride légère de 48 volts avec une transmission à double embrayage.
 
Confortable et dynamique : la suspension
La suspension de la nouvelle Audi A3 Berline offre des réglages sportifs et harmonieux, légèrement plus précis que sur le modèle antérieur. Cette précision et cette vitesse de réaction sont en grande partie permises par le système de sélection du mode de conduite central, qui assure une interaction optimale entre l’ensemble des composants de la dynamique transversale.
En dehors de l’équipement standard, une suspension sport et une suspension avec amortissement piloté sont également disponibles. Cette dernière offre des types d‘amortissement très variables, allant du mode confort à la tenue plus agile grâce au mode dynamique. Le système de sélection du mode de conduite Audi drive select permet aussi au conducteur d’ajuster le niveau de suspension de son Audi A3 Berline pour privilégier une conduite confortable et dynamique ou moins gourmande en carburant. Ces réglages induisent également une modification des caractéristiques de la réponse de l’accélération et de la direction assistée, dont le ratio varie en fonction de l’angle de braquage.
 
À partir de 28 750 EUR : prix et mise sur le marché
Les préventes de la nouvelle Audi A3 Berline débuteront fin avril 2020. Les premières livraisons auront lieu pendant l’été. La 35 TFSI BVM6 110 kW (150 ch) sera commercialisée à partir de 29 750 EUR en France. La 30 TFSI BVM6 à trois cylindres, qui sera mise sur le marché peu après, sera proposée au prix de 28 750 EUR.

 







 


 



 

Encore plus pointues et frappantes :
les nouvelles Audi R8 V10 RWD et Audi R8 LMS GT4



 

  • • La voiture de sport à propulsion arrière rejoint la gamme Audi
  • • Nouveau design extérieur similaire au récent facelift de l’Audi R8
  • • Le moteur V10 5,2 litres atmosphérique permet une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes


D’une série limitée à un modèle standard : l’Audi R8 V10 à propulsion arrière (consommation de carburant combinée en L/100 km* : 12,9-13,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 293-299) rejoint désormais de manière permanente la gamme R8. À cette occasion, son extérieur a été redessiné pour le rendre encore plus marquant et le véhicule sera équipé des mêmes nouvelles caractéristiques que les modèles R8 V10 quattro.


Le moteur V10 central, qui délivre ici une puissance de 397 kW (540 ch), et la propulsion arrière offrent un plaisir de conduite qui ravira les puristes. Bientôt produite en série et également dotée d’une propulsion arrière, le modèle de course Audi R8 LMS GT4 sera lancée en même temps, avec un nouveau design et des optimisations notables en termes de dynamisme. Ultérieurement, la voiture de course grand public de la catégorie GT4 internationale offrira aux conducteurs particuliers des options de réglage encore plus précises.


« Nous avons lancé une série limitée de l’Audi R8 V10 RWS début 2018 », explique Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Sa propulsion arrière, qu’elle hérite du modèle de course R8-LMS, et sa dynamique spéciale ont immédiatement séduit les clients. Aujourd’hui, elle rejoint la famille R8 en tant que modèle à part entière : la R8 V10 RWD. Et nous lui avons donné la même allure soignée que nos nouveaux modèles Audi R8. Parallèlement au lancement du modèle produit en série, nous proposons également une nouvelle version du modèle de course l’Audi R8 LMS GT4. »


Le modèle produit en série : l’Audi R8 V10 RWD

Le design de l’Audi R8 V10 RWD
Les nouvelles caractéristiques de son design soulignent la dynamique de l’Audi R8 V10 RWD, disponible en version Coupé et Spyder. La calandre Singleframe est plus large et plus plate, et les prises d’air sous le capot évoquent l’icône de la marque : l’Audi Sport quattro.

Les admissions d’air, le diffuseur avant et la grille d’échappement à l’arrière ont été élargies. Le diffuseur, flanqué de deux sorties d’échappement ovales, a été déplacé vers le haut. Dans le compartiment moteur, le filtre à air est installé sous un nouveau couvercle en fibre de carbone ou en plastique, au choix.

Les sideblades de la R8 V10 RWD rappellent le statut spécial du modèle : le sideblade supérieur est décliné en noir brillant Mythos, tandis que le sideblade inférieur est peint couleur carrosserie ; la lame avant, les inserts de bas de caisse et le diffuseur sont peints en noir brillant de série. Le pack de finition carbone et un pack noir étendu pour la Spyder sont également disponibles. Le gris Kemora a été ajouté à la palette de couleurs. En option, les anneaux et le logo Audi peuvent être peints en noir brillant. À l’intérieur, le conducteur et les passagers prennent place sur des sièges sport en cuir et Alcantara. Un badge brillant arborant le logo « RWD » est installé face au passager à l’avant.

Le moteur 5.2 FSI : le cœur de la voiture de sport haute performance

Le cœur de l’Audi R8 V10 RWD, voiture de sport haute performance, se trouve derrière l’habitacle passager. Offrant un son incomparable, une réponse rapide comme l’éclair et un couple énorme, le moteur V10 atmosphérique est une vraie source de fascination. Le 5.2 FSI délivre une puissance de 397 kW (540 ch) à 6 500 tr/min et un couple maximal de 540 Nm transféré aux roues arrière via une boîte S tronic à sept rapports et un différentiel à verrouillage mécanique.

La R8 V10 RWD Coupé (consommation de carburant combinée en L/100 km* : 12,9 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 293-294) catapulte le conducteur de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et atteint une vitesse de pointe de 320 km/h. Les valeurs correspondantes pour la version Spyder (consommation de carburant combinée en L/100 km* : 13,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 298-299) sont de 3,8 secondes et 318 km/h.

Dynamique extrême pour les puristes

La propulsion arrière de la R8 V10 RWD offre un plaisir de conduite très spécial. Le châssis et les systèmes de paramétrages permettent des dérapages contrôlés si le conducteur choisit le mode « dynamic » dans l’Audi drive select et paramètre l’ESC en mode « sport ». Lorsque la limite est atteinte, le contrôle de stabilité ESC s’enclenche en toute sécurité. La direction assistée électromécanique permet de piloter avec précision. De série, l’Audi R8 V10 RWD est montée sur des pneus 245/35 à l’avant et 295/35 à l’arrière avec des jantes forgées de 19 pouces. Des pneus sport et des jantes de 20 pouces sont également disponibles en option et améliorent encore plus la dynamique, l’adhérence et le freinage lorsque le véhicule est soumis à de fortes charges.

La répartition de la charge entre les essieux est de 40:60. Le Coupé (vide et sans conducteur) pèse seulement 1 595 kilogrammes. Dépourvue d’arbre de transmission, d’embrayage multidisque et de différentiel central, la R8 V10 RWD est 65 kilogrammes plus légère que le modèle Audi R8 classique. Affichant un poids de 1 695 kilogrammes, la R8 Spyder V10 RWD pèse quant à elle 55 kilogrammes de moins que la R8 Spyder V10 RWD quattro. Comme tous les modèles R8, elle est dotée d’une carrosserie Audi Space Frame (ASF) composée d’aluminium et de grandes portions de polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC).

La R8 V10 RWD est en grande partie produite à la main à l’usine Audi « Böllinger Höfe » de Neckarsulm. La voiture de sport haute performance à propulsion arrière sera lancée sur les marchés européens début 2020 à un prix de départ en Allemagne de 144 000 EUR pour la version Coupé et 157 000 EUR pour la version Spyder.

 

La voiture de course : l’Audi R8 LMS GT4

Directement inspirée du modèle de production avec 60 % de pièces en commun et produite à l’usine Böllinger Höfe de Neckarsulm, comme le modèle de série, le modèle de course est exclusivement destiné aux pilotes indépendants. Depuis 2018, le modèle précédent a remporté 17 titres dans le monde et, aujourd’hui, la nouvelle version fait son arrivée. S’inspirant directement du modèle de production sur le plan visuel, le nouveau modèle de sport impressionne par sa conduite dynamique, qui a encore été améliorée. Le moteur V10 5,2 litres, qui délivre jusqu’à 364 kW de puissance conformément à la réglementation, alimente le bolide via une transmission à double embrayage et sept vitesses.

Deux innovations permettent aux conducteurs de tenter de gagner plus facilement des points et des trophées, y compris dans des conditions difficiles : pour la première fois, les systèmes de freinage ABS et de commande de la traction TC peuvent être ajustés avec précision. Les caractéristiques du programme offrent respectivement huit paramètres différents, que le conducteur peut sélectionner individuellement en fonction de la météo, de l’état de la route ou encore de l’adhérence des pneus pendant les courses. Pour cela, l’Audi R8 LMS GT4 est équipée du volant du modèle de course GT2. Situés au centre du volant, directement dans le champ de vision du conducteur, les deux boutons rotatifs pour l’ABS et la TC lui permettent de réagir immédiatement et de configurer les deux systèmes tout en gardant les yeux rivés sur la piste. La plupart des modèles de la série GT4 imposant des changements au conducteur, ce dernier peut sélectionner ses préférences de façon simple et précise avant et après le passage dans les stands. Grâce à ces options de configuration avancées, les pilotes de l’Audi R8 LMS GT4 sont encore plus compétitifs. On compte actuellement 27 opportunités de déploiement en Amérique, en Asie, en Australie, en Europe et en Afrique du Sud, la plupart dans le cadre de championnats complets, mais aussi d’évènements indépendants comme les 24 Heures du Nürburgring et à Dubaï. L’Audi Sport Seyffarth R8 LMS Cup en Europe et l’Audi Sport R8 LMS Cup, avec des tours en Asie et en Australie, offrent aux concurrents la possibilité de s’affronter dans des voitures identiques. Dans les autres événements, l’Audi R8 LMS GT4 affrontera jusqu’à onze modèles d’autres constructeurs. Dans les courses GT4, il n’est pas rare d’avoir affaire à 40 concurrents ou plus. 

 

Valeurs de consommation des modèles mentionnés

(La consommation de carburant, les émissions de CO2 et les classes d’efficience dépendent des pneus/roues utilisés)

Audi R8 Coupé V10 RWD :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 12,9

Émissions de CO2 combinées en g/km : 293-294

Audi R8 Spyder V10 RWD :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,1

Émissions de CO2 combinées en g/km : 298-299

Audi R8 Coupé V10 performance quattro :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,1

Émissions de CO2 combinées en g/km : 297

Audi R8 Spyder V10 performance quattro :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,3

Émissions de CO2 combinées en g/km : 301

Audi R8 Coupé V10 quattro :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 12,9

Émissions de CO2 combinées en g/km : 293

Audi R8 Spyder V10 quattro :

Consommation de carburant combinée en L/100 km : 13,0

Émissions de CO2 combinées en g/km : 297






 Nouvelle Audi RS 4 Avant : Le break puissant fait son retour
 

 

• Nouvelle identité stylistique pour une différenciation visuelle encore plus marquée • Puissance et efficience : le moteur V6 bi-turbo délivre 331 kW (450 ch) et 600 Nm de couple • MMI touch : nouveau système d’exploitation tactile et affichage propre à la RS

Audi Sport GmbH a affiné de nombreux détails de l’Audi RS 4 Avant (consommation de carburant combinée en L/100 km : 9,2 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 211-210) qui avait été lancée en septembre 2017. Le design de la face avant a été repensé et l’intérieur sportif est doté du nouveau système d’exploitation MMI touch, soulignant les aspirations esthétiques du modèle à succès, qui compte une lignée de prédécesseurs légendaires. Le moteur V6 bi-turbo, qui produit une puissance de 331 kW (450 ch), développe un couple impressionnant de 600 Nm entre 1 900 et 5 000 tr/min. La RS 4 Avant fera ses débuts lors de la finale du DTM à Hockenheimring du 4 au 6 octobre 2019. Les ventes en Allemagne commenceront en octobre 2019. La Nouvelle Audi RS 4 Avant arrivera chez les concessionnaires en décembre 2019 et sera proposée à partir de 81 400 EUR en Allemagne.

« L’idée d’associer caractère sportif et praticité maximale au quotidien peut sembler farfelue à certains, mais à nos yeux, l’Avant haute performance est l’un des meilleurs concepts que nous ayons proposés en 25 ans d’histoire », affirme Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Best-seller de longue date, l’Audi RS 4 Avant contribue grandement à la réussite d’Audi Sport GmbH ».

Le design extérieur : musclé La face avant de la nouvelle Audi RS 4 Avant a été complètement repensée. La RS 4 Avant est sensiblement différente de l’A4 Avant. La calandre Singleframe est plus large et plus plate par rapport au modèle de base.

À l’instar de ses grandes sœurs RS, la RS 6 Avant (consommation de carburant combinée en L/100 km : 11,5-11,7 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 268283) et la RS 7 Sportback (consommation de carburant combinée en L/100 km : 11,4-11,6 : émissions de CO2 combinées en g/km : 261-265), la RS 4 Avant affiche également une structure alvéolée en trois dimensions en noir brillant, caractéristique de la gamme RS. Pour lui donner un aspect soigné, la calandre Singleframe a été conçue sans cadre. La nouvelle grille alvéolée, agrémentée de l’emblème RS 4, est insérée directement dans le pare-chocs, doté de grandes admissions d’air latérales et de clapets verticaux.

La forme des phares LED de la RS 4 Avant a également été repensée. Avec leur lunette foncée, les phares Matrix LED en option viennent compléter la nouvelle esthétique haute performance de l’Audi RS 4 Avant et la distinguent du reste de la famille A4. Les passages de roues, surmontées de blisters quattro, sont 30 millimètres plus larges à l’avant et à l’arrière par rapport à l’Audi A4 Avant. Des éléments de design en noir brillant, placés juste à côté des phares, amplifient l’effet de largeur de la nouvelle RS 4 Avant.

Les packs de design noir brillant, aluminium mat et carbone incluent des ajouts spécifiques aux appliques de bas de caisse, aux boîtiers des rétroviseurs extérieurs et aux pare-chocs avant et arrière. En option, les anneaux Audi et le logo RS en noir à l’avant et à l’arrière peuvent être inclus dans les packs de design noir brillant et carbone. Les badges RS peuvent être retirés pour un look plus sobre. De série, les barres de toit sont déclinées en aluminium mat. Le spoiler RS et le diffuseur ainsi que les pots chromés du système d’échappement RS apportent une touche de finition unique au véhicule. Le système d’échappement RS sport en option, avec contours de sorties d’échappement noirs, crée une expérience sonore très sportive. Le conducteur peut opter pour un son sportif ou feutré grâce au système de sélection du mode de conduite Audi drive select.

La transmission : une puissance de traction complète Avec le V6 2.9 TFSI bi-turbo, Audi Sport GmbH s’inspire du légendaire V6 2.7 de la première RS 4 Avant de 1999. À l’époque, le V6 bi-turbo délivrait une puissance de 279 kW (380 ch), tandis que la nouvelle RS 4 Avant produit 331 kW (450ch). L’Audi RS 4 Avant est ainsi capable de passer de 0 à 100 km/h en 4,1 secondes seulement. Le moteur TFSI ne pèse que 182 kg, soit 31 kg de moins que le V8 du modèle précédent de 2012, ce qui profite au poids brut et à la répartition de la charge entre les essieux, deux prérequis pour des performances imposantes. Le moteur V6 biturbo développe un couple impressionnant de 600 Nm entre 1 900 et 5 000 tr/min. Avec le pack dynamique RS en option, la vitesse maximale, contrôlée électroniquement, passe de 250 à 280 km/h.

Chacun des deux turbocompresseurs du 2.9 TFSI est monté sur une rangée de cylindres et génère jusqu’à 1,5 bar de pression de charge. Comme pour tous les moteurs V6 et V8 Audi, les turbocompresseurs sont installés dans le V intérieur à 90 degrés des rangées de cylindres, de sorte que l’échappement des culasses se trouve à l’intérieur, tandis que l’admission se trouve à l’extérieur du moteur. Cette configuration crée une structure compacte et raccourcit les voies d’échappement de gaz avec des pertes de débit réduites, ce qui permet au 2.9 TFSI de réagir spontanément au mouvement de la pédale d’accélération.

Le V6 impressionne non seulement par ses performances, mais aussi par son efficience. Selon le nouveau cycle WLTP, il ne consomme que 9,2 litres aux 100 kilomètres, soit 211 grammes de CO2 par kilomètre, ce qui constitue une réduction de la consommation de 17 % par rapport au modèle précédent. Le nouveau processus de combustion TFSI d’Audi, connu sous le nom de cycle Miller, y est pour beaucoup. Il a été spécialement conçu pour les charges partielles qui sont le mode d’opération principal dans le cadre d’une utilisation normale. Avec des charges plus importantes ou à régime moteur élevé, le système Audi valvelift retarde la fermeture des soupapes d’admission, étendant la durée d’ouverture de rotation du vilebrequin jusqu’à 200 degrés. Dans le même temps, la levée des soupapes passe de 6 à 10 millimètres. Le remplissage des cylindres augmente proportionnellement ; le moteur vrombit et délivre une puissance importante.

Sportive, la boite tiptronic à 8 rapports transfère la puissance du 2.9 TFSI au système de transmission intégrale permanente quattro. En conduite normale, le système délivre plus de puissance sur l’essieu arrière. Son différentiel central purement mécanique envoie 60 % du couple sur l’essieu arrière et 40 % sur l’essieu avant. En cas de glissement indésirable sur un essieu, la majorité de la puissance est automatiquement et rapidement reportée sur l’autre (jusqu’à 70 % à l’avant et 85 % à l’arrière). Grâce à des valeurs de verrouillage élevées, le véhicule bénéficie d’une distribution de couple bien définie et d’une interaction ultra précise avec les systèmes de contrôle du correcteur électronique de trajectoire (ESC) et de contrôle du couple au volant.

Le contrôle du couple au volant est actif sur toutes les surfaces. En cas de conduite sportive, il freine très légèrement les roues à l’intérieur du virage via le correcteur électronique de trajectoire (ESC), augmentant le couple au niveau des roues à l’extérieur du virage, dont la charge est supérieure. La différence de couple pousse la voiture dans le virage, ce qui lui permet de suivre précisément l’angle de braquage. Le résultat est une conduite neutre, agile et précise. Le différentiel sportif quattro avec réglage RS spécifique en option assure une réponse encore plus dynamique lors des accélérations dans les virages. Il répartit le couple entre les roues arrière de façon active et ciblée, améliorant ainsi la traction, la stabilité et la dynamique. Lorsque le conducteur tourne ou accélère dans un virage, le couple est principalement dirigé vers la roue arrière située à l’extérieur de la courbe : la voiture est littéralement pressée dans la courbe, éliminant tout risque, même minime, de sous-virage. Si le véhicule survire, le différentiel sport le stabilise en transférant le couple vers la roue de l’intérieur de la courbe.

La suspension : un réglage sportif
Le concept d’essieux de la suspension avec cinq bras à l’avant et à l’arrière permet une absorption optimale des forces longitudinales et latérales. Avec la suspension RS sport standard, l’Audi RS 4 Avant est sept millimètres plus basse que le modèle de base S4 doté de la suspension sport.

La suspension RS sport plus avec système d’amortissement dynamique Dynamic Ride Control (DRC) est proposée, en option, pour une tenue de route plus agile. Ce système de stabilisation intégrée en cas de roulis et de tangage consiste en un système d’amortissement spécial, qui contrecarre les mouvements de la carrosserie sans délai et sans avoir recours à l’électronique. Dans les virages, l’amortissement est altéré de façon à ce que les mouvements de la voiture le long de l’axe longitudinal (roulis) et de l’axe transversal (tangage) soient considérablement réduits. Les amortisseurs sont reliés en diagonale à une soupape centrale via deux conduits d’huile distincts. Les soupapes assurent un ajustement du volume de compensation selon les besoins par le biais de pistons à gaz à l’intérieur. Lorsque le véhicule aborde ou prend un virage, de l’huile circule entre les amortisseurs diagonalement opposés via la valve centrale, créant une force d’amortissement supplémentaire. Si un côté est amorti, les caractéristiques d’amortissement sont modifiées de façon à presque éliminer les mouvements de roulis et de tangage. Grâce à ce système d’amortissement ultra réactif, les modèles RS sont particulièrement précis dans les virages.

Avec l’aide du système de sélection du mode de conduite Audi drive select, le conducteur peut agir sur l’amortissement à trois niveaux et ainsi personnaliser son expérience de conduite. La nouvelle génération d’amortisseurs à valve intégrée est plus légère et compacte. De plus, ce système permet de répartir encore plus les forces d’amortissement entre les modes confort et dynamique, et d’ajuster plus précisément la suspension pour un amortissement élevé, notamment dans le cas de virages pris à grande vitesse. Le résultat : la suspension RS sport avec système d’amortissement dynamique (DRC) garantit un roulement confortable en mode « confort ». En mode « dynamique », elle offre une précision extraordinaire pour une conduite tendue, y compris dans le cas de virages pris à grande vitesse.

Une direction dynamique propre à la RS est disponible comme alternative à la direction assistée électromécanique standard. La direction dynamique fait varier le rapport de démultiplication de jusqu’à 100 % en fonction de la vitesse de conduite, de l’angle de braquage et du mode de conduite choisi avec l’Audi drive select. À une faible vitesse, par exemple en ville ou lors de manœuvres, la direction dynamique fonctionne de façon très directe ; il suffit de deux tours complets de volant pour aller d’une butée à une autre. Le niveau d’assistance électrique est également élevé, faisant des manœuvres de stationnement un véritable jeu d’enfant. Sur les routes de campagne, le caractère direct de la réponse et l’assistance électrique sont progressivement réduits. À haute vitesse sur l’autoroute, le rapport de transmission indirecte et le faible niveau d’assistance électrique lissent les mouvements de volant saccadés et contribuent à la stabilité directionnelle. La direction dynamique fonctionne en étroite collaboration avec le programme de correction électronique de trajectoire (ESC) pour une tenue de route sportive et une conduite sûre. Le cas échéant, elle contre-braque légèrement ; ces petites corrections, dont la plupart sont imperceptibles, réduisent le sous-virage et le survirage dus à la modification de la charge dans la grande majorité des cas. Lors du freinage sur des surfaces routières aux coefficients de friction différents, le système stabilise les corrections de trajectoire.

Le conducteur peut créer sa propre expérience de conduite en utilisant le système de sélection du mode de conduite Audi drive select. Cinq profils sont disponibles : confort, auto, dynamique et les modes personnalisables RS1 et RS2. Le système de sélection du mode de conduite Audi drive select permet de régler la gestion du moteur et de la transmission, la direction, la suspension, la direction dynamique, le différentiel sport quattro, le son du moteur et les caractéristiques de la climatisation automatique. Le mode RS2 personnalisable est spécialement conçu pour actionner le correcteur électronique de trajectoire (ESC) sur simple pression d’un bouton.

De série, la nouvelle Audi RS 4 Avant est équipée de roues 265/35 en aluminium forgé de 19 pouces. Divers modèles de 20 pouces sont disponibles en option, y compris un nouveau modèle à cinq branches entièrement polies et peintes en bronze mat. Elle est livrée avec des pneus 275/35. De puissants freins en acier dotés de disques composites perforés garantissent un freinage en toute confiance. Ces freins présentent un diamètre de 375 millimètres à l’avant et de 330 millimètres à l’arrière. De série, les étriers de freins à six pistons ornés du logo RS sont peints en noir, ou en rouge en option. L’essieu avant peut être équipé, en option, de freins en céramique RS résistants à l’usure. Les étriers sont disponibles en rouge, gris ou bleu avec un disque perforé de 400 millimètres.

Cockpit connecté : l’intérieur
La nouvelle Audi RS 4 Avant (consommation de carburant combinée en L/100 km : 9,2 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 211-210) affiche un intérieur noir. Des lumières LED soulignent les contours des portes ainsi que la console centrale et le pack éclairage d’ambiance, de série, propose jusqu’à 30 couleurs différentes. L’alignement horizontal du tableau de bord crée une impression d’espace. Le conducteur et le passager avant sont accueillis par les bas de caisse illuminés et revêtus du logo RS 4. En option, le pack design RS permet d’ajouter de la couleur à l’intérieur et le logo RS sur la console centrale, les accoudoirs, les ceintures de sécurité et les tapis. Le volant, le levier de vitesse et les protège-genoux sont recouverts d’Alcantara avec des coutures rouges contrastantes. En plus du rouge, le pack de design RS étendu propose désormais des éléments en gris. Nouveauté du pack de design RS en rouge, les ancrages des sièges dans le dossier sont également disponibles dans la même couleur.

L’écran MMI touch de 10,1 pouces est le centre de commandes du nouveau système d’exploitation. Il est situé au centre du tableau de bord et légèrement incliné vers le conducteur. L’écran tactile accueille le conducteur avec une animation graphique haute résolution de la RS 4 Avant. L’écran MMI touch fournit un retour haptique et remplace l’ancien bouton rotatif sur la commande centrale. Le conducteur peut utiliser l’écran RS pour afficher différents éléments : températures, forces centrifuges en « g » et informations relatives à la pression et à la température des pneus. Dans le virtual cockpit d’Audi, des affichages RS spécifiques fournissent des informations sur la pression des pneus, le couple, la puissance, la température de l’huile moteur, le temps par tour, les mesures d’accélération et les forces centrifuges en « g ». L’affichage lumineux de changement de vitesse rappelle au conducteur de changer de vitesse lorsque le régime maximal est atteint. L’affichage tête haute en option fournit également des informations RS spécifiques, dont l’affichage lumineux de changement de vitesse.

Avec sa nouvelle hiérarchie, la structure du menu du nouveau système d’exploitation est conçue pour répondre aux attentes de l’utilisateur et pensée pour une utilisation facile. La commande vocale basée sur le langage naturel comprend également de nombreuses phrases du langage courant et les traduit rapidement en commandes. Désormais, la navigation à bord de la nouvelle RS 4 Avant est encore plus polyvalente et conviviale. Le portefeuille Audi connect et Audi connect plus comprend un éventail de services en ligne, tels que les services Car-to-X, qui s’appuient sur l’intelligence combinée de la flotte Audi.

Le conducteur peut activer les deux modes RS1 et RS2 dans Audi drive select directement via un nouveau bouton « RS MODE » sur le volant plat multifonctions en cuir RS sport. Une pression sur ce bouton ouvre automatiquement les écrans spécifiques aux modèles RS dans le cockpit virtuel d’Audi. Les nouvelles palettes de changement de vitesse en aluminium sont bien plus grandes que sur les modèles précédents. En plus du volant et des bas de caisse illuminés, les sièges RS sport à motif alvéolé en option et le levier de vitesse portent également l’emblème RS.

L’équipement : polyvalent L’Audi RS 4 Avant offre le même niveau de praticité au quotidien que le modèle de base A4 Avant. Le coffre affiche une capacité de 495 litres, qui passe à 1 495 litres lorsque les sièges arrière sont abaissés et une cargaison est chargée sur le toit. De série, le hayon et la plage arrière sont à commande électrique. Un capteur permet d’ouvrir et de fermer le hayon, et, en option, un attelage remorque avec déverrouillage électrique sur simple pression d’un bouton est également disponible.

La RS 4 Avant aide le conducteur dans de nombreuses situations : plus de 30 systèmes d’assistance à la conduite mettent en évidence le caractère complet de l’Avant haute performance. Les différents équipements sont réunis dans les packs city (de série) et/ou route (en option), pack route qui inclue, par exemple, l’adaptive cruise assist avec fonction stop & go permettant le contrôle automatique à distance, l’assistant de croisement et l’assistant de maintien dans la voie et en courbe.

Les clients de la RS 4 Avant peuvent choisir parmi huit couleurs de peinture, dont le nouveau bleu Turbo uni et le nouveau rouge Tango métallique. Le programme Audi exclusive inclut également de nombreuses autres finitions, comme le bleu Nogaro effet perlé. Une couleur qui caractérisait déjà la RS 2 Avant, ancêtre légendaire de tous les modèles RS en 1994.

L’histoire : légendaire Mieux qu’aucun autre modèle, la nouvelle RS 4 Avant symbolise l’alliance de la haute performance et de la praticité au quotidien. Ses prédécesseurs datent d’il y a 25 ans, lorsque la légendaire RS 2 Avant a été lancée en 1994.

1994 - Audi RS 2 Avant : une pionnière En 1994, Audi instaure une forte tendance avec la RS 2 Avant, la première voiture de sport haute performance à être dotée de cinq sièges et d’un grand coffre. Son design extérieur distinctif et son intérieur bicolore raffiné, doté de sièges en Alcantara bleu, contribuent également à façonner l’esthétique du modèle. Le moteur turbo à cinq cylindres génère 232 kW (315 ch) avec déplacement de 2,2 litres, permettant à l’Audi RS 2 Avant de passer de 0 à 100 km/h en 5,4 secondes et d’atteindre une vitesse maximale de 262 km/h. Partenaire de développement et de production, Porsche AG fournit certaines pièces telles que les freins et les roues.

1999 - Déplacement compact et haute performance pour la première génération Cosworth Technology Ltd, qui a été intégrée à l’entreprise peu de temps avant, devient partenaire de coopération sur la première RS 4 Avant. Avec quattro GmbH, la société anglaise rend le 2.7 V6 bi-turbo de 279 kW (380 ch) encore plus puissant et généreux en couple. Les soupapes d’admission et d’échappement sont revues conformément à la hausse des performances, le profil des conduits d’air côté admission et échappement est augmenté, ainsi que les dimensions des turbocompresseurs. On note une amélioration considérable de l’efficience grâce à de plus grands refroidisseurs, optimisés en cas de perte de pression. La RS 4 est ainsi conçue comme un modèle ultra sportif sans pour autant perdre sa praticité au quotidien. La demande est tellement forte qu’Audi double la production initialement prévue.

2005 - Audi RS 4 : trois variantes dynamiques La deuxième génération de la RS 4 est lancée en 2005, d’abord en version berline et Avant, puis en version cabriolet. Côté transmission, elle est équipée du moteur V8 4,2 litres, à haut régime récemment mis au point. Le moteur à injection directe délivre une puissance de 309 kW (420 ch). C’est la première fois qu’un constructeur s’aventure à associer la technologie de l’injection directe essence et le concept de régime moteur élevé, dérivé du sport automobile, ce qui permet au véhicule d’atteindre des vitesses de jusqu’à 8 250 tr/min. Par ailleurs, ce modèle est doté de la transmission quattro avec distribution de couple asymétrique dynamique (40 % vers l’essieu avant, 60 % vers l’essieu arrière), une nouveauté à l’époque, et de freins en céramique renforcée de fibre de carbone.

2012 - Audi RS 4 Avant : le véhicule tout-terrain dynamique En février 2012, quattro GmbH présente la troisième génération de la RS 4, proposée uniquement en version Avant, au Salon de l’automobile de Genève. Tout comme son prédécesseur, le modèle est équipé d’un moteur V8 4.2 L, mais avec une puissance supérieure de 331 kW (450 ch).

 

 

 

Une agilité long-courrier : les Audi S6 et S7 maintenant équipées d’un TDI avec compresseur électrique

• Performance, caractère et confort : S6 Berline, S6 Avant et S7 Sportback
• Un couple impressionnant de 700 Nm grâce à la combinaison du compresseur électrique, du système électrique 48 volts et d’un moteur V6 TDI
• Design S : look sportif et pedigree sophistiqué

La sportivité rencontre l’efficience : les nouvelles Audi S6 et S7 font leur entrée avec des moteurs V6 TDI généreux en couple, offrant aux clients européens des performances idéales pour les longues distances. Pour la première fois, Audi a combiné un compresseur électrique et un système électrique primaire de 48 volts. La suspension S sport avec amortissement contrôlé, la direction dynamique des quatre roues motrices et le système de freins en céramique cochent toutes les cases pour des virages et une décélération dynamiques. Le design flamboyant, avec les détails sophistiqués d’un modèle S, confère à ces grands véhicules sportifs une présence toute particulière.

Un couple puissant : compresseur électrique et 700 Nm de couple L’impressionnant couple culminant à 700 Nm, constamment disponible à la demande dans une fourchette de 2 500 à 3 100 tr/min, est la base idéale pour les clients européens en quête de performances. Les modèles S TDI offrent une dynamique et une efficience exceptionnelles, ce qui est particulièrement intéressant sur les longues distances. Avec les modèles S6 et S7 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,6 – 7,2* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 199 - 189*), Audi entraîne le concept de conduite réussi de la SQ7 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,2 - 7,6* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 189 - 199*) vers de nouveaux sommets. Pour la première fois, les ingénieurs Audi ont associé un compresseur électrique et un système électrique primaire de 48 volts. Cela porte la puissance totale du V6 TDI 3 litres à 257 kW (349 ch). La transmission est gérée par la transmission automatique de la boîte tiptronic à 8 rapports, qui fonctionne toujours en tandem avec la transmission intégrale quattro permanente.

*La consommation de carburant et les émissions de CO2 dépendent des pneus/roues utilisés ainsi que de l’équipement choisi.
Aide spontanée : le compresseur électrique Le compresseur électrique offre d’excellentes performances au démarrage. Il assure une fonction de suralimentation reproductible lors de l’accélération en éliminant les latences du turbo, garantissant une réaction instantanée et une accélération puissante dans toutes les situations de conduite.

Le délai de réponse du compresseur électrique est de moins de 250 millièmes de seconde, sa puissance de pointe est de 7 kilowatts et son régime maximal est de 70 000 tr/min. La fonction de suralimentation du turbocompresseur électrique se prolonge jusqu’à un régime moteur de 1 650 tr/min. Grâce à la double suralimentation, c’est-à-dire à l’association du compresseur électrique et du turbocompresseur de gaz d’échappement, les grandes Audi S atteignent un couple constant de 700 Nm à 2 500 à 3 100 tr/min. Le compresseur électrique soutient le turbocompresseur du TDI lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’énergie dans les gaz d’échappement pour une accumulation de couple spontanée lors du démarrage ou l’accélération à faible charge, à partir d’un régime moteur bas.



Le compresseur électrique, qui ressemble à un turbocompresseur conventionnel, est directement fixé sur le moteur, sur le chemin du flux d’air entrant, derrière l’intercooler. Dans la plupart des scénarios, il est détourné par une dérivation. Néanmoins, si la charge requise par l’accélérateur est élevée et que l’énergie disponible côté turbine est faible, la soupape de dérivation se ferme, guidant l’admission dans le compresseur électrique. L’air comprimé circule directement vers la chambre de combustion.

Il en résulte une réponse spontanée et une impressionnante puissance de traction lors de l’accélération, des dépassements et des changements de charge. Ainsi, toute la puissance du moteur 3.0 TDI est immédiatement à la disposition du conducteur lorsqu’il en a besoin. Dans les situations de conduite du quotidien, la technologie permet d’éviter les rétrogradations fréquentes.

Le compresseur électrique est à l’origine de performances de démarrage impressionnantes. Le V6 TDI, combiné au compresseur électrique, propulse la nouvelle S6 Berline de 0 à 100 km/h en 5 secondes ; pour l’Audi S6 Avant et l’Audi S7 Sportback, il faut compter un dixième de seconde de plus. La vitesse maximale, limitée électroniquement, est de 250 km/h.

« Puissance propre » : roue libre pendant 40 secondes maximum avec le système hybride léger de 48 volts Si le compresseur électrique booste les performances, le système hybride léger contribue à améliorer l’efficience du carburant. Le système hybride léger de 48 volts comprend un alterno-démarreur et une batterie au lithium-ion avec une capacité de 10 Ah située dans le sol du véhicule, sous le coffre. L’alternodémarreur est relié au vilebrequin. Pendant la décélération, il peut récupérer jusqu’à 8 kW de puissance, ensuite stockée dans la batterie au lithium-ion.

Quand le conducteur accélère à nouveau, l’alterno-démarreur redémarre le moteur instantanément. La technologie MHEV permet d’actionner la fonction start-stop à partir de 22 km/h. Grâce notamment à l’intégration du système hybride léger et des capteurs du véhicule, les modèles S économisent jusqu’à 0,4 litre de carburant dans les conditions de conduite réelle et peuvent circuler en roue libre pendant 40 secondes maximum avec le moteur à combustion désactivé.

*La consommation de carburant et les émissions de CO2 dépendent des pneus/roues utilisés ainsi que de l’équipement choisi.

Sur cette base, les modèles S TDI combinent une dynamique de conduite impressionnante, une grande efficience, une faible consommation de carburant et de faibles émissions. Tous les modèles S TDI sont conformes à la norme européenne d’émission Euro 6d-TEMP. Pour l’Audi S6 Berline, les valeurs de la norme WLTP correspondent à une consommation de carburant (NEDC) de 6,2 ou 6,3 litres de diesel aux 100 kilomètres et à des émissions de CO2 de 164-165 grammes par kilomètre. Pour l’Audi S6 Avant, les chiffres sont les suivants : 6,5 litres aux 100 kilomètres et 171 grammes de CO2 par kilomètre. Pour l’Audi S7 Sportback, ils sont de 6,5 litres aux 100 kilomètres et 170 grammes de CO2 par kilomètre.

Concentré de haute technologie : le moteur Le moteur 3.0 TDI se caractérise par une puissance harmonieuse et une grande efficience. Son déplacement de 2 967 cm3 développe 257 kW (349 ch) de puissance. Sa puissance spécifique est de 117,9 ch par litre de cylindrée et son couple spécifique est de 235,9 Nm par litre.

Le moteur V6 TDI pèse environ 190 kilogrammes et est riche en haute technologie. Son système de rampes courant injecte le carburant à une pression de jusqu’à 2 500 bars. Le vilebrequin, les pistons, les bielles et la gestion de l’huile répondent à un besoin de haute performance, et des mesures sophistiquées ont été adoptées pour réduire la friction dans le vilebrequin et l’arbre à cames. Les circuits de refroidissement du carter et des culasses sont séparés pour que l’huile du moteur chauffe rapidement au démarrage (les culasses ont des chemises d’eau en deux parties). Le liquide de refroidissement est distribué au refroidisseur d’huile, à l’EPC, à l’alterno-démarreur et au carter du turbocompresseur selon les besoins.

Le turbocompresseur de gaz d’échappement, doté d’une turbine de 50 millimètres de diamètre, génère une pression de suralimentation relative de 2,4 bars. Sa géométrie de turbine variable est optimisée pour un débit avec peu de perte. La recirculation des gaz d’échappement à faible pression externe ne draine les gaz d’échappement qu’après le filtre à particules, de sorte que le flux de masse puisse alimenter le compresseur, augmentant significativement son efficacité. Le fonctionnement du 3.0 TDI est ainsi ultra efficace.

Virages dynamiques et agilité : pour la première fois, un modèle S est doté de la direction dynamique des quatre roues motrices Comme tous les modèles S d’Audi, la transmission intégrale quattro permanente est de série. Dans les conditions de conduite normales, son différentiel central à verrouillage automatique distribue le couple entre les essieux avant et arrière selon un rapport de 40:60. Si une roue dérape, une grande partie du couple est dirigée vers l’essieu présentant la meilleure traction.

À l’extrême, 70% du couple peuvent être orientés vers les roues avant et 85% vers les roues arrière. Pour la conduite sportive, le contrôle du couple au volant améliore la tenue de route : il fait ralentir les deux roues à la charge réduite à l’intérieur d’un virage, légèrement avant la perte d’adhérence. Dans sa configuration de base, la direction assistée progressive de série est déjà configurée selon des rapports sportifs ; plus la butée est grande, plus la direction est directe. Son assistance électromécanique, spécifique aux modèles S, supprime les secousses désagréables, mais communique des informations utiles au conducteur.

Par rapport aux modèles précédents, les nouveaux grands modèles S offrent une dynamique encore meilleure dans les virages. Sur demande, Audi peut proposer la direction dynamique des quatre roues motrices, qui combine la direction dynamique avec un rapport variable de 9,5:1 et de 16,5:1 sur l’essieu avant
Audi MediaInfo et un système de direction avec entraînement de broche et des tiges de voie sur l’essieu arrière. Jusqu’à 60 km/h, les roues arrière contrebraquent à 5°. Cela réduit le diamètre de braquage de jusqu’à 1,1 mètre. À partir de 60 km/h, les roues arrière tournent dans la même direction que les roues avant à 2°. Cela rend les modèles S bien plus maniables et agiles à basse vitesse, et offre plus de stabilité directionnelle à grande vitesse et lors des changements de voie.

La suspension S sport, développée spécialement pour les nouveaux modèles S, est dotée, de série, de l’amortissement contrôlé, soulignant le caractère sportif de ces véhicules. Elle abaisse la carrosserie de la S6 de 20 millimètres et celle de la S7 de 10 millimètres, plaçant les deux modèles S à la même hauteur. La suspension pneumatique adaptative, la version à suspension pneumatique avec amortissement ajustable, fait ses débuts sur les modèles S. Cette alternative pensée pour le confort peut être configurée sur trois modes et comprend une position « lift » pour les routes en mauvais état et une adaptation automatique du niveau. En mode « auto », la carrosserie est abaissée de 10 millimètres supplémentaires à partir de 120 km/h, tandis qu’en mode « dynamique », le véhicule reste toujours bas.

Pour une tenue de route encore plus sportive, la transmission quattro peut être associée au différentiel sportif sur l’essieu arrière. Dans les courbes prises de façon dynamique, le différentiel sport pousse littéralement la voiture dans le virage, offrant beaucoup d’agilité. Le conducteur peut adapter la stratégie de contrôle du différentiel sport via l’Audi drive select.

Le comportement sportif sur la route est également permis par le design à cinq maillons sur les essieux, qui sont principalement fabriqués en aluminium. Deux sous-structures relient les maillons au berceau du véhicule (les silent blocs sont fermement réglées).

Tous les composants du châssis sont contrôlés par la plateforme de châssis électronique (ECP), qui coordonne l’action des amortisseurs à des intervalles de quelques millisecondes. La plateforme de châssis électronique collecte des informations complètes sur le mouvement de la voiture et les données des systèmes de contrôle du châssis concernés. À partir de là, elle calcule et coordonne précisément le fonctionnement optimal de ces composants dans un contrôleur de conduite intégré. Les conducteurs des nouvelles Audi S profitent de la tenue de route précise et de l’excellente dynamique dans les virages qu’offre ce système. Outre les amortisseurs, la plateforme de châssis électronique contrôle la direction dynamique des quatre roues motrices et le différentiel sport. Le conducteur peut configurer les réglages de ces modules dans le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, qui propose une configuration spécifique aux modèles S, ainsi que les modes « confort », « auto », « dynamique », « efficience » et « individuel ».

Soutien fort : le système de freins en céramique en option Les étriers de freins à six pistons des nouveaux modèles S sont ultra performants. Fabriqués en aluminium, ils sont peints en noir (ou en rouge, en option) et ornés de logos S. Six pistons sur chaque roue serrent des disques en acier de 400 millimètres de diamètre à l’avant et de 350 millimètres à l’arrière. En option, Audi peut installer un système de freins à six pistons fabriqués en céramique renforcée de fibre de carbone légère et résistante à l’abrasion, avec des disques de 400 millimètres à l’avant et de 370 millimètres à l’arrière. Le système de freins en céramique pèse 9kg de moins que celui avec freins en acier, il réduit significativement les masses non suspendues, améliorant encore la dynamique de conduite, notamment dans les virages.

Le correcteur électronique de trajectoire (ESC) offre un contrôle encore plus précis que sur le modèle précédent. Le conducteur peut opter pour le mode Sport ou l’éteindre complètement.

Les nouvelles Audi S6 Berline, S6 Avant et S7 Sportback sont dotées de roues de 20 pouces avec des pneus 255/40 de série. Des versions de 21 pouces sont disponibles en option. Des absorbeurs en forme de tore (des protections en mousse collées dans les pneus) éliminent les bourdonnements indésirables, de sorte que ces pneus offrent un grand confort acoustique malgré leur taille. Étant donné la gamme de roues disponibles chez Audi Sport GmbH, des pneus Performance de 20 pouces peuvent être commandés pour une traction et une tenue de route encore meilleures.

Présence : le design des modèles S Les modèles S se caractérisent par un design et une sophistication avancés, à l’extérieur comme à l’intérieur. La nouvelle identité stylistique d’Audi amplifie encore leur look déjà plus sportif. Le style dynamique de la bordure avant, des larges bas de caisse et du large diffuseur arrière avec quatre bordures de pot d’échappement confèrent aux modèles S une formidable présence sur la route. Des éléments caractéristiques des modèles S en chrome foncé et aluminium sur les lamelles de la grille du radiateur, la lame avant, les admissions d’air latérales, les rétroviseurs extérieurs et le diffuseur arrière témoignent des qualités sportives de ces véhicules.

Sur l’Audi S6, le diffuseur horizontal en aluminium crée une impression de largeur à l’avant. Il relie les deux admissions d’air et s’achève avec les deux winglets au niveau des conduits d’air. À l’arrière, la S6 comprend un spoiler intégré qui rejoint le couvercle de coffre, mettant subtilement en avant son caractère sportif. Des applications en aluminium dans le diffuseur relient les quatre bordures de pot d’échappement spécifiques aux modèles S. Elles soulignent également la largeur du véhicule.

Sur l’Audi S7, la calandre Singleframe, large et basse, comprend des lamelles en aluminium de série et des détails en chrome foncé mat. Les grosses admissions d’air, aux contours très marqués, et leur grille alvéolée sont en noir titane. La lame qui les traverse est de couleur aluminium, tout comme les boîtiers des rétroviseurs extérieurs. Le coupé quatre portes se distingue des modèles S6 par les entonnoirs dans les admissions d’air et les bandes anguleuses des bas de caisse.

Sur les côtés, le style sportif des trois voitures est appuyé par les grandes roues, des caractéristiques typiques des modèles S. Un diffuseur en chrome foncé noir apporte une touche de finition à l’extrémité inférieure basse. Les quatre bordures de pot d’échappement sont en chrome brillant.

« Loft de designer » : un design intérieur à l’esthétique sportive et sophistiquée À l’intérieur, un design typique des modèles S attend le conducteur : un intérieur noir, des appliques sportives et sophistiquées, des surpiqûres contrastantes ainsi que des détails spécifiques aux modèles qui amplifient encore l’expérience de conduite.

Les différents sièges mettent aussi en valeur l’allure sportive des voitures. Outre les sièges sport avec logo S embossé, les clients recherchant un style ouvertement sportif peuvent choisir des sièges S sport aux contours marqués avec des appuie-têtes intégrés, un logo S embossé et un motif en losanges. Pour un confort optimal, Audi propose, en option, des sièges multi-ajustables aux contours customisés et avec fonction ventilation et massage. La sellerie, toujours agrémentée de surpiqûres contrastantes, est disponible dans une combinaison de cuir et d’Alcantara ou en Valcona très haut de gamme. Les clients peuvent faire leur choix entre du noir, du gris rotor et du rouge Arras. Divers packs cuir sont disponibles pour personnaliser encore plus l’intérieur. En remplacement des appliques en aluminium brossé standard, des appliques fine grain ash sont disponibles en option. Parmi les autres détails spécifiques aux modèles S, on trouve une configuration graphique dédiée du virtual cockpit d’Audi avec le compte-tours au centre. Une autre option est un volant à méplat. Le repose-pied et les pédales sont fabriqués en acier inoxydable, et lorsque le conducteur monte dans la voiture, il est accueilli par des bas de caisse en aluminium illuminés ornés du logo S.

Équipement tout confort, l’idéal pour les longues distances Avec la S6 Berline, la S6 Avant et la S7 Sportback, Audi propose un grand modèle sportif adapté à toutes les situations : la berline classique, le break pratique et le coupé quatre portes. Tous les modèles offrent un confort complet, une bonne connectivité et des équipements d’assistance à la conduite, ce qui en fait des voitures au style sportif parfaites pour les longues distances.

Les modèles S sont livrés avec de nombreux équipements de série : des jantes de 20 pouces spécifiques aux modèles S, le système de navigation MMI navigation plus avec le cockpit virtuel d’Audi sur un écran de 12,3 pouces. De série, la S6 comprend également des sièges sport en Alcantara et la S7 est équipée de sièges super sport.

La climatisation automatique quatre zones complète le cahier des charges standard. Les nouveaux modèles Audi S sont d’excellentes voitures pour les longues distances, notamment du fait de la structure de leur carrosserie qui supprime largement les interférences, de leur aérodynamique et leur aéroacoustique avancées, ainsi que de leur intérieur et leur coffre spacieux. Selon la version de la carrosserie, ce dernier présente un volume de 530 litres (S6 Berline), jusqu’à 1 390 litres (S7 Sportback) et jusqu’à 1 680 litres (S6 Avant).

Les nouveaux grands modèles S arriveront sur les marchés européens durant l’été 2019. En Allemagne, le prix de départ est de 76 500 EUR pour la S6 Berline, de 79 000 EUR pour la S6 Avant et de 82 750 EUR pour la S7 Sportback.

Pour les États-Unis, l’Asie et le Moyen-Orient : les S6 et S7 avec moteur 2.9 TFSI Sur les marchés étrangers, conformément aux préférences et aux profils de conduites des clients locaux, la S6 et la S7 seront disponibles avec un moteur 2.9 TFSI avec 450 ch de puissance et 600 Nm de couple. Comme les modèles TDI, la version essence du V6 sera équipée d’un compresseur électrique et du système hybride léger pour des performances et une efficience accrues.


 

Une agilité long-courrier :
les Audi S6 et S7 maintenant équipées d’un TDI avec compresseur électrique

 

• Performance, caractère et confort : S6 Berline, S6 Avant et S7 Sportback • Un couple impressionnant de 700 Nm grâce à la combinaison du compresseur électrique, du système électrique 48 volts et d’un moteur V6 TDI • Design S : look sportif et pedigree sophistiqué La sportivité rencontre l’efficience

Un couple puissant : compresseur électrique et 700 Nm de couple

L’impressionnant couple culminant à 700 Nm, constamment disponible à la demande dans une fourchette de 2 500 à 3 100 tr/min, est la base idéale pour les clients européens en quête de performances. Les modèles S TDI offrent une dynamique et une efficience exceptionnelles, ce qui est particulièrement intéressant sur les longues distances. Avec les modèles S6 et S7 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,6 – 7,2* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 199 - 189*), Audi entraîne le concept de conduite réussi de la SQ7 TDI (consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,2 - 7,6* ; émissions de CO2 combinées en g/km : 189 - 199*) vers de nouveaux sommets. Pour la première fois, les ingénieurs Audi ont associé un compresseur électrique et un système électrique primaire de 48 volts. Cela porte la puissance totale du V6 TDI 3 litres à 257 kW (349 ch). La transmission est gérée par la transmission automatique de la boîte tiptronic à 8 rapports, qui fonctionne toujours en tandem avec la transmission intégrale quattro permanente.

Aide spontanée : le compresseur électrique 

Le compresseur électrique offre d’excellentes performances au démarrage. Il assure une fonction de suralimentation reproductible lors de l’accélération en éliminant les latences du turbo, garantissant une réaction instantanée et une accélération puissante dans toutes les situations de conduite.

 Le délai de réponse du compresseur électrique est de moins de 250 millièmes de seconde, sa puissance de pointe est de 7 kilowatts et son régime maximal est de 70 000 tr/min. La fonction de suralimentation du turbocompresseur électrique se prolonge jusqu’à un régime moteur de 1 650 tr/min. Grâce à la double suralimentation, c’est-à-dire à l’association du compresseur électrique et du turbocompresseur de gaz d’échappement, les grandes Audi S atteignent un couple constant de 700 Nm à 2 500 à 3 100 tr/min. Le compresseur électrique soutient le turbocompresseur du TDI lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’énergie dans les gaz d’échappement pour une accumulation de couple spontanée lors du démarrage ou l’accélération à faible charge, à partir d’un régime moteur bas.

Le compresseur électrique, qui ressemble à un turbocompresseur conventionnel, est directement fixé sur le moteur, sur le chemin du flux d’air entrant, derrière l’intercooler. Dans la plupart des scénarios, il est détourné par une dérivation. Néanmoins, si la charge requise par l’accélérateur est élevée et que l’énergie disponible côté turbine est faible, la soupape de dérivation se ferme, guidant l’admission dans le compresseur électrique. L’air comprimé circule directement vers la chambre de combustion.

Il en résulte une réponse spontanée et une impressionnante puissance de traction lors de l’accélération, des dépassements et des changements de charge. Ainsi, toute la puissance du moteur 3.0 TDI est immédiatement à la disposition du conducteur lorsqu’il en a besoin. Dans les situations de conduite du quotidien, la technologie permet d’éviter les rétrogradations fréquentes. 

Le compresseur électrique est à l’origine de performances de démarrage impressionnantes. Le V6 TDI, combiné au compresseur électrique, propulse la nouvelle S6 Berline de 0 à 100 km/h en 5 secondes ; pour l’Audi S6 Avant et l’Audi S7 Sportback, il faut compter un dixième de seconde de plus. La vitesse maximale, limitée électroniquement, est de 250 km/h.

« Puissance propre » : roue libre pendant 40 secondes maximum avec le système hybride léger de 48 volts
Si le compresseur électrique booste les performances, le système hybride léger contribue à améliorer l’efficience du carburant. Le système hybride léger de 48 volts comprend un alterno-démarreur et une batterie au lithium-ion avec une capacité de 10 Ah située dans le sol du véhicule, sous le coffre. L’alterno-démarreur est relié au vilebrequin. Pendant la décélération, il peut récupérer jusqu’à 8 kW de puissance, ensuite stockée dans la batterie au lithium-ion.

Quand le conducteur accélère à nouveau, l’alterno-démarreur redémarre le moteur instantanément. La technologie MHEV permet d’actionner la fonction start-stop à partir de 22 km/h. Grâce notamment à l’intégration du système hybride léger et des capteurs du véhicule, les modèles S économisent jusqu’à 0,4 litre de carburant dans les conditions de conduite réelle et peuvent circuler en roue libre pendant 40 secondes maximum avec le moteur à combustion désactivé. 

Sur cette base, les modèles S TDI combinent une dynamique de conduite impressionnante, une grande efficience, une faible consommation de carburant et de faibles émissions. Tous les modèles S TDI sont conformes à la norme européenne d’émission Euro 6d-TEMP.  Pour l’Audi S6 Berline, les valeurs de la norme WLTP correspondent à une consommation de carburant (NEDC) de 6,2 ou 6,3 litres de diesel aux 100 kilomètres et à des émissions de CO2 de 164-165 grammes par kilomètre. Pour l’Audi S6 Avant, les chiffres sont les suivants : 6,5 litres aux 100 kilomètres et 171 grammes de CO2 par kilomètre. Pour l’Audi S7 Sportback, ils sont de 6,5 litres aux 100 kilomètres et 170 grammes de CO2 par kilomètre.

Concentré de haute technologie : le moteur
Le moteur 3.0 TDI se caractérise par une puissance harmonieuse et une grande efficience. Son déplacement de 2 967 cm3 développe 257 kW (349 ch) de puissance. Sa puissance spécifique est de 117,9 ch par litre de cylindrée et son couple spécifique est de 235,9 Nm par litre.

Le moteur V6 TDI pèse environ 190 kilogrammes et est riche en haute technologie. Son système de rampes courant injecte le carburant à une pression de jusqu’à 2 500 bars. Le vilebrequin, les pistons, les bielles et la gestion de l’huile répondent à un besoin de haute performance, et des mesures sophistiquées ont été adoptées pour réduire la friction dans le vilebrequin et l’arbre à cames. Les circuits de refroidissement du carter et des culasses sont séparés pour que l’huile du moteur chauffe rapidement au démarrage (les culasses ont des chemises d’eau en deux parties). Le liquide de refroidissement est distribué au refroidisseur d’huile, à l’EPC, à l’alterno-démarreur et au carter du turbocompresseur selon les besoins.

Le turbocompresseur de gaz d’échappement, doté d’une turbine de 50 millimètres de diamètre, génère une pression de suralimentation relative de 2,4 bars. Sa géométrie de turbine variable est optimisée pour un débit avec peu de perte. La recirculation des gaz d’échappement à faible pression externe ne draine les gaz d’échappement qu’après le filtre à particules, de sorte que le flux de masse puisse alimenter le compresseur, augmentant significativement son efficacité. Le fonctionnement du 3.0 TDI est ainsi ultra efficace.

Virages dynamiques et agilité : pour la première fois, un modèle S est doté de la direction dynamique des quatre roues motrices
Comme tous les modèles S d’Audi, la
transmission intégrale quattro permanente est de série. Dans les conditions de conduite normales, son différentiel central à verrouillage automatique distribue le couple entre les essieux avant et arrière selon un rapport de 40:60. Si une roue dérape, une grande partie du couple est dirigée vers l’essieu présentant la meilleure traction.

À l’extrême, 70% du couple peuvent être orientés vers les roues avant et 85% vers les roues arrière. Pour la conduite sportive, le contrôle du couple au volant améliore la tenue de route : il fait ralentir les deux roues à la charge réduite à l’intérieur d’un virage, légèrement avant la perte d’adhérence. Dans sa configuration de base, la direction assistée progressive de série est déjà configurée selon des rapports sportifs ; plus la butée est grande, plus la direction est directe. Son assistance électromécanique, spécifique aux modèles S, supprime les secousses désagréables, mais communique des informations utiles au conducteur.

Par rapport aux modèles précédents, les nouveaux grands modèles S offrent une dynamique encore meilleure dans les virages. Sur demande, Audi peut proposer la direction dynamique des quatre roues motrices, qui combine la direction dynamique avec un rapport variable de 9,5:1 et de 16,5:1 sur l’essieu avant et un système de direction avec entraînement de broche et des tiges de voie sur l’essieu arrière. Jusqu’à 60 km/h, les roues arrière contrebraquent à 5°. Cela réduit le diamètre de braquage de jusqu’à 1,1 mètre. À partir de 60 km/h, les roues arrière tournent dans la même direction que les roues avant à 2°. Cela rend les modèles S bien plus maniables et agiles à basse vitesse, et offre plus de stabilité directionnelle à grande vitesse et lors des changements de voie.

La suspension S sport, développée spécialement pour les nouveaux modèles S, est dotée, de série, de l’amortissement contrôlé, soulignant le caractère sportif de ces véhicules. Elle abaisse la carrosserie de la S6 de 20 millimètres et celle de la S7 de 10 millimètres, plaçant les deux modèles S à la même hauteur. La suspension pneumatique adaptative, la version à suspension pneumatique avec amortissement ajustable, fait ses débuts sur les modèles S. Cette alternative pensée pour le confort peut être configurée sur trois modes et comprend une position « lift » pour les routes en mauvais état et une adaptation automatique du niveau. En mode « auto », la carrosserie est abaissée de 10 millimètres supplémentaires à partir de 120 km/h, tandis qu’en mode « dynamique », le véhicule reste toujours bas. 

Pour une tenue de route encore plus sportive, la transmission quattro peut être associée au différentiel sportif sur l’essieu arrière. Dans les courbes prises de façon dynamique, le différentiel sport pousse littéralement la voiture dans le virage, offrant beaucoup d’agilité. Le conducteur peut adapter la stratégie de contrôle du différentiel sport via l’Audi drive select.

Le comportement sportif sur la route est également permis par le design à cinq maillons sur les essieux, qui sont principalement fabriqués en aluminium. Deux sous-structures relient les maillons au berceau du véhicule (les silent blocs sont fermement réglées).

Tous les composants du châssis sont contrôlés par la plateforme de châssis électronique (ECP), qui coordonne l’action des amortisseurs à des intervalles de quelques millisecondes. La plateforme de châssis électronique collecte des informations complètes sur le mouvement de la voiture et les données des systèmes de contrôle du châssis concernés. À partir de là, elle calcule et coordonne précisément le fonctionnement optimal de ces composants dans un contrôleur de conduite intégré. Les conducteurs des nouvelles Audi S profitent de la tenue de route précise et de l’excellente dynamique dans les virages qu’offre ce système.

Outre les amortisseurs, la plateforme de châssis électronique contrôle la direction dynamique des quatre roues motrices et le différentiel sport. Le conducteur peut configurer les réglages de ces modules dans le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, qui propose une configuration spécifique aux modèles S, ainsi que les modes « confort », « auto », « dynamique », « efficience » et « individuel ».

Soutien fort : le système de freins en céramique en option

Les étriers de freins à six pistons des nouveaux modèles S sont ultra performants. Fabriqués en aluminium, ils sont peints en noir (ou en rouge, en option) et ornés de logos S. Six pistons sur chaque roue serrent des disques en acier de 400 millimètres de diamètre à l’avant et de 350 millimètres à l’arrière. En option, Audi peut installer un système de freins à six pistons fabriqués en céramique renforcée de fibre de carbone légère et résistante à l’abrasion, avec des disques de 400 millimètres à l’avant et de 370 millimètres à l’arrière. Le système de freins en céramique pèse 9kg de moins que celui avec freins en acier, il réduit significativement les masses non suspendues, améliorant encore la dynamique de conduite, notamment dans les virages. Le correcteur électronique de trajectoire (ESC) offre un contrôle encore plus précis que sur le modèle précédent. Le conducteur peut opter pour le mode Sport ou l’éteindre complètement. 

Les nouvelles Audi S6 Berline, S6 Avant et S7 Sportback sont dotées de roues de 20 pouces avec des pneus 255/40 de série. Des versions de 21 pouces sont disponibles en option. Des absorbeurs en forme de tore (des protections en mousse collées dans les pneus) éliminent les bourdonnements indésirables, de sorte que ces pneus offrent un grand confort acoustique malgré leur taille. Étant donné la gamme de roues disponibles chez Audi Sport GmbH, des pneus Performance de 20 pouces peuvent être commandés pour une traction et une tenue de route encore meilleures.

Présence : le design des modèles S

Les modèles S se caractérisent par un design et une sophistication avancés, à l’extérieur comme à l’intérieur. La nouvelle identité stylistique d’Audi amplifie encore leur look déjà plus sportif. Le style dynamique de la bordure avant, des larges bas de caisse et du large diffuseur arrière avec quatre bordures de pot d’échappement confèrent aux modèles S une formidable présence sur la route. Des éléments caractéristiques des modèles S en chrome foncé et aluminium sur les lamelles de la grille du radiateur, la lame avant, les admissions d’air latérales, les rétroviseurs extérieurs et le diffuseur arrière témoignent des qualités sportives de ces véhicules.

Sur l’Audi S6, le diffuseur horizontal en aluminium crée une impression de largeur à l’avant. Il relie les deux admissions d’air et s’achève avec les deux winglets au niveau des conduits d’air. À l’arrière, la S6 comprend un spoiler intégré qui rejoint le couvercle de coffre, mettant subtilement en avant son caractère sportif. Des applications en aluminium dans le diffuseur relient les quatre bordures de pot d’échappement spécifiques aux modèles S. Elles soulignent également la largeur du véhicule.

Sur l’Audi S7, la calandre Singleframe, large et basse, comprend des lamelles en aluminium de série et des détails en chrome foncé mat. Les grosses admissions d’air, aux contours très marqués, et leur grille alvéolée sont en noir titane. La lame qui les traverse est de couleur aluminium, tout comme les boîtiers des rétroviseurs extérieurs. Le coupé quatre portes se distingue des modèles S6 par les entonnoirs dans les admissions d’air et les bandes anguleuses des bas de caisse.

Sur les côtés, le style sportif des trois voitures est appuyé par les grandes roues, des caractéristiques typiques des modèles S. Un diffuseur en chrome foncé noir apporte une touche de finition à l’extrémité inférieure basse. Les quatre bordures de pot d’échappement sont en chrome brillant.

« Loft de designer » : un design intérieur à l’esthétique sportive et sophistiquée

À l’intérieur, un design typique des modèles S attend le conducteur : un intérieur noir, des appliques sportives et sophistiquées, des surpiqûres contrastantes ainsi que des détails spécifiques aux modèles qui amplifient encore l’expérience de conduite.

Les différents sièges mettent aussi en valeur l’allure sportive des voitures. Outre les sièges sport avec logo S embossé, les clients recherchant un style ouvertement sportif peuvent choisir des sièges S sport aux contours marqués avec des appuie-têtes intégrés, un logo S embossé et un motif en losanges. Pour un confort optimal, Audi propose, en option, des sièges multi-ajustables aux contours customisés et avec fonction ventilation et massage. La sellerie, toujours agrémentée de surpiqûres contrastantes, est disponible dans une combinaison de cuir et d’Alcantara ou en Valcona très haut de gamme. Les clients peuvent faire leur choix entre du noir, du gris rotor et du rouge Arras. Divers packs cuir sont disponibles pour personnaliser encore plus l’intérieur. En remplacement des appliques en aluminium brossé standard, des appliques fine grain ash sont disponibles en option. Parmi les autres détails spécifiques aux modèles S, on trouve une configuration graphique dédiée du virtual cockpit d’Audi avec le compte-tours au centre. Une autre option est un volant à méplat. Le repose-pied et les pédales sont fabriqués en acier inoxydable, et lorsque le conducteur monte dans la voiture, il est accueilli par des bas de caisse en aluminium illuminés ornés du logo S. 

Équipement tout confort, l’idéal pour les longues distances

Avec la S6 Berline, la S6 Avant et la S7 Sportback, Audi propose un grand modèle sportif adapté à toutes les situations : la berline classique, le break pratique et le coupé quatre portes.  Tous les modèles offrent un confort complet, une bonne connectivité et des équipements d’assistance à la conduite, ce qui en fait des voitures au style sportif parfaites pour les longues distances.

Les modèles S sont livrés avec de nombreux équipements de série : des jantes de 20 pouces spécifiques aux modèles S, le système de navigation MMI navigation plus avec le cockpit virtuel d’Audi sur un écran de 12,3 pouces. De série, la S6 comprend également des sièges sport en Alcantara et la S7 est équipée de sièges super sport.

La climatisation automatique quatre zones complète le cahier des charges standard.

Les nouveaux modèles Audi S sont d’excellentes voitures pour les longues distances, notamment du fait de la structure de leur carrosserie qui supprime largement les interférences, de leur aérodynamique et leur aéroacoustique avancées, ainsi que de leur intérieur et leur coffre spacieux. Selon la version de la carrosserie, ce dernier présente un volume de 530 litres (S6 Berline), jusqu’à 1 390 litres (S7 Sportback) et jusqu’à 1 680 litres (S6 Avant).

Les nouveaux grands modèles S arriveront sur les marchés européens durant l’été 2019. En Allemagne, le prix de départ est de 76 500 EUR pour la S6 Berline, de 79 000 EUR pour la S6 Avant et de 82 750 EUR pour la S7 Sportback.

Pour les États-Unis, l’Asie et le Moyen-Orient : les S6 et S7 avec moteur  2.9 TFSI
Sur les marchés étrangers, conformément aux préférences et aux profils de conduites des clients locaux, la S6 et la S7 seront disponibles avec un moteur 2.9 TFSI avec 450 ch de puissance et 600 Nm de couple. Comme les modèles TDI, la version essence du V6 sera équipée d’un compresseur électrique et du système hybride léger pour des performances et une efficience accrues.



















Nouvelles Audi TT et Audi TT Roadster disponibles à la commande

 

 

 

• La nouvelle Audi TT est disponible à la commande • Le configurateur de l’Audi TT est disponible sur Audi.fr • Les premières livraisons auront lieu mi-février 2019 Vingt ans après le lancement de la première Audi TT de série, Audi lance en France la troisième génération du modèle.

 


Vingt ans après le lancement de la première Audi TT de série, Audi lance en France la troisième génération du modèle, qui a été largement retravaillé. Cette icône du design revient sur le devant de la scène avec une carrosserie sportive et élégante, des moteurs puissants et une gamme d’équipements élargie.

La production en série de la première génération de l’Audi TT a été lancée en 1998. Trois ans plus tôt, Audi avait présenté l'Audi TT sous la forme d’un concept car : une version Coupé à l’IAA de Francfort et une version Roadster au Salon de l’automobile de Tokyo. Peu après sa mise sur le marché, l'Audi TT Coupé a été promue au sommet du segment.


Pour le 20e anniversaire de la première Audi TT, le constructeur d'Ingolstadt met l’accent sur le caractère sportif du modèle. Audi a sublimé son design, amélioré ses performances et étendu la gamme des équipements de série. Outre le virtual cockpit Audi, la version de série du nouveau modèle comprend maintenant le système de sélection du mode de conduite Audi drive select, un capteur de pluie et de luminosité, l’Audi parking system et des rétroviseurs chauffants.


Deux finitions sont disponibles sur la nouvelle Audi TT : TT et S-Line.

Deux motorisations sont disponibles pour le lancement du coupé et du roadster : 40 TFSI avec un  moteur 2.0 TFSI de 197 ch faisant appel à un cycle Miller, et 45 TFSI avec le 2.0 TFSI développant 245 ch, disponible en traction ou transmission intégrale quattro. Toutes les Audi TT bénéficient d’une boite de vitesses à double embrayage S tronic à 7 rapports.

L’Audi TT est accessible à partir de  41 200 euros.

Les nouvelles Audi TT coupé et Audi TT roadster sont disponibles sur le configurateur du site Audi.fr et seront visibles chez tous les partenaires Audi fin janvier 2019.

 









                                         Confortable, polyvalente et connectée :

                               les commandes de la nouvelle Audi Q3 sont ouvertes




Outre un design encore plus attirant, la nouvelle Audi Q3 est également plus spacieuse et plus polyvalente. De plus, elle bénéficie de technologies qui sont généralement réservées aux segments supérieurs, et d'une suspension perfectionnée qui autorise une conduite plus dynamique et lui confère encore plus de confort.
 

  • Un SUV compact au confort amélioré et aux aspects pratiques optimisés
     

  • Des commandes et un affichage numériques ainsi que des systèmes d'assistance innovants
     

  • Avec cinq motorisations pour le lancement, l’Audi Q3 35 TFSI sera commercialisée à partir de

    33 670 euros en France

 

 

Le concept d'espace : polyvalent et spacieux

La nouvelle Audi Q3 arbore un look beaucoup plus sportif que le modèle précédent grâce à la calandre Singleframe au design octogonal, à ses grandes entrées d'air et aux formes musculaires au dessus des passages de roue. Quand on le compare à la première génération, le SUV compact gagne en taille sur pratiquement tous les niveaux. Il mesure désormais 4 484 millimètres de long, 1 849 millimètres de large et 1 585 millimètres de haut. Son empattement, qui a été allongé de 77 millimètres, offre énormément d'espace. Dans le même temps, la Q3 est extrêmement polyvalente, notamment grâce aux sièges arrière inclinables et réglables en avant et en arrière, ainsi qu’au plancher de chargement réglable en hauteur et accompagné de nombreux compartiments de rangement. Selon la position des sièges arrière et des dossiers, la capacité du coffre se situe entre 530 et 1 525 litres.

L'intérieur : numérique et sportif

Comme il se doit avec les SUV, l'Audi Q3 offre un accès facile et une bonne visibilité panoramique avec une position de conduite sportive. À ce titre, le volant est fortement incliné. Les sièges - réglables électriquement en option - offrent le même confort qu'un véhicule de la catégorie supérieure. Le nouveau concept de commande et d’affichage compte parmi les points forts de cette nouvelle Audi Q3, y compris sur le modèle de base qui est livré avec un combiné d'instruments numérique. Grâce au MMI navigation plus, le conducteur contrôle le système d’info-divertissement ultra complet via l'écran tactile de 10,1 pouces de la console centrale. Tout comme les commandes de climatisation, il est incliné vers le conducteur. L'utilisation est intuitive et facile à maîtriser grâce à la structure plate du menu. Le cas échéant, le conducteur peut également recourir à la commande vocale pour piloter le système.

Intelligemment connectée : les systèmes d’info-divertissement et d'assistance

La Q3 est également largement connectée avec le réseau de transmission de données 4G/LTE Advanced, le hotspot Wi-Fi et les services Audi connect. Le système de navigation reconnaît les préférences du conducteur en fonction de ses trajets antérieurs, ce qui lui permet de générer des suggestions d'itinéraire appropriées. Les points d'intérêt, les places de parking et les stations-service apparaissent directement sur la carte. Le SUV met à profit l'intelligence en essaim de la flotte Audi pour prévoir la disponibilité des places de stationnement en bordure de route, pour fournir des informations sur les zones dangereuses et sur les limites de vitesse actuelles. L'application myAudi vient compléter ces solutions et connecte de manière transparente le smartphone à l’Audi Q3. Le client peut, par exemple, transférer les itinéraires de navigation et le calendrier du smartphone au MMI, ou encore localiser l'endroit où sa voiture est garée.

À l'instar des berlines de la marque, l'Audi Q3 offre également toute une gamme de systèmes d'assistance innovants, dont l'Adaptive Cruise Assist. Celui-ci intègre les fonctions de régulateur de vitesse adaptatif, d’assistant de conduite dans les embouteillages (Traffic Jam Assist) et d’assistant au maintien de voie (Active Lane Assist). Il aide ainsi le conducteur à contrôler les mouvements longitudinaux et latéraux, ce qui améliore considérablement le confort, en particulier sur les longs trajets. Tout comme les systèmes de sécurité Audi pre sense basic et Audi pre sense front, le système d'avertissement de changement de voie Audi side assist, et l'assistance au maintien de voie Audi active lane assist sont de série.

La nouvelle Audi Q3 sera fabriquée dans l'usine de Győr en Hongrie et les commandes sont ouvertes en France à partir de 33 670 euros. Lors de son lancement sur le marché, Audi proposera une édition spéciale « edition one » du SUV familial compact à ses clients. Très complet, son équipement est basé sur la finition S Line. Outre la suspension sport, les jantes de 20 pouces et les phares Matrix LED, ses autres points forts sont les sièges sport, le volant à méplat en cuir et l'éclairage de contour/ambiance. Deux coloris de peinture sont disponibles avec le Pulse Orange, et le gris Chronos.

















Nouvelle Audi R8 : une évolution approfondie
pour un modèle encore plus affûté


 

• Des moteurs V10 atmosphériques disponibles en deux niveaux de puissance • Des trains roulants modifiés pour une tenue de route encore plus dynamique • Un design extérieur percutant, lancement des réservations début 2019 « Née sur la piste, conçue pour la route. » Le modèle de route fait suite à la première mondiale de la R8 LMS GT3 au Mondial de l'Automobile de Paris.

•    Des moteurs V10 atmosphériques disponibles en deux niveaux de puissance
•    Des trains roulants modifiés pour une tenue de route encore plus dynamique
•    Un design extérieur percutant, lancement des réservations début 2019
 


« Née sur la piste, conçue pour la route. » Le modèle de route fait suite à la première mondiale de la R8 LMS GT3 au Mondial de l'Automobile de Paris. Outre le design plus sportif, les performances du Coupé et du Spyder ont été améliorées. Les nouveaux modèles seront commercialisés en Europe début 2019.

« L’Audi R8 est une automobile unique à tous points de vue », déclare Michael-Julius Renz, Directeur Général d'Audi Sport GmbH. « Elle est maintenant encore plus puissante et plus rapide », ajoute Oliver Hoffmann, Directeur Technique d'Audi Sport GmbH : « Le sport automobile fait partie de notre ADN. Avec environ 50 % de pièces communes avec la R8 LMS GT3, aucune autre voiture n'est aussi proche de la course automobile que la R8. »


Des moteurs encore plus puissants et plus coupleux

Réponse instantanée, montées dans les tours fulgurantes et sonorité unique - le moteur V10 atmosphérique est le cœur de l'Audi R8. Ce V10 est disponible en deux niveaux de puissance. Ce moteur est également utilisé dans la R8 LMS GT3 et la R8 LMS GT4 et est parfaitement à son aise sur la piste. Le V10 est produit en Hongrie, à Győr et brille par sa compacité. La lubrification s’effectue par carter sec, technique dérivée de la compétition qui permet une implantation très basse du bloc moteur, réduisant ainsi le centre de gravité de la voiture. La pompe à huile assure une lubrification dans toutes les conditions, l’Audi R8 supportant des accélérations latérales jusqu’à 1,5G.

Les deux moteurs V10 atmosphériques sont équipés d'un filtre à particules.

Les trains roulants : une précision chirurgicale

Les modifications apportées à la suspension offrent encore plus de stabilité et de précision. La direction a été recalibrée avec à la fois la direction dynamique en option et la direction assistée électromécanique. La réponse de la direction, les transitions entre les différents modes de conduite et le feedback de la route, sont encore plus précis quelle que soit la vitesse.


En outre, Audi Sport a séparé encore plus nettement les différents profils du système de conduite dynamique Audi Drive Select - Confort, Auto, Dynamique et Individuel - et les a rendus encore plus précis. Sur la R8 V10 performance quattro, les trois programmes supplémentaires Dry, Wet et Snow font partie du mode Performance de série. Ces derniers adaptent le comportement de la voiture à l’adhérence de la route. En fonction des conditions extérieures et grâce à l'Electronic Stabilization Control (ESC) amélioré, l'Audi R8 V10 passe d’une vitesse de 100 km/h à l’arrêt complet jusqu'à 1,5 mètre plus tôt ; à partir de 200 km/h la distance d'arrêt est jusqu'à cinq mètres plus courte.

La nouvelle Audi R8 est équipée de série avec des jantes de 19 pouces. Des jantes de 20 pouces optionnelles au design dynamique en cinq V offrent une conduite encore plus précise. Les freins céramiques sont proposés en option à la place des freins aciers de série. Le stabilisateur avant en option est constitué de polymère renforcé de fibres de carbone (CFRP) et d’aluminium, ce qui réduit le poids d'environ deux kilogrammes.


Le design : plus affûté et plus tendu

Le bouillant caractère des nouvelles Audi R8 est également clairement visible. La calandre Singleframe est encore plus large et plus plate. D’épaisses barres divisent les grandes entrées d'air et les fentes plates qui ornent le capot rappellent une légende : l’Audi Ur-quattro. Le nouveau spoiler avant est maintenant plus large, ce qui souligne l'allure sportive. La grille d'aération s'étend sur toute la largeur et le diffuseur a été relevé donnant l'impression que la R8 est encore plus large. Dans le compartiment moteur, le filtre à air est placé sous un nouveau couvercle en trois parties qui est disponible en plastique ou en fibre de carbone.

 

Les clients de l’Audi R8 peuvent opter pour l’un des trois packs extérieurs au choix selon la variante du moteur. Ceux-ci soulignent certains éléments comme le spoiler avant, les bas de caisse latéraux et le diffuseur arrière. En option, les anneaux et les écussons extérieurs Audi sont peints en noir brillant ; les nouveaux coloris métalliques gris Kemora et bleu Ascari viennent s’ajouter au nuancier de l’Audi R8.

Audi exclusive offre aux clients la possibilité de personnaliser de nombreux détails de leur Audi R8, à l'intérieur comme à l'extérieur.

La nouvelle Audi R8 sera disponible dans le réseau Allemand et de nombreux pays Européens au cours du premier trimestre 2019. Les ventes débuteront elles dès le début de l’année.




























La nouvelle Audi R8 V10 RWS

 

La nouvelle Audi R8 V10 RWS (consommation de carburant combinée en L/100 km : 12,6–12,4 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 286-283), déclinée en versions Coupé et Spyder, est une édition limitée à 999 exemplaires. Avec ce lancement, la gamme Audi Sport s’enrichit d’un nouveau modèle R8. Ce nouveau modèle, assemblé exclusivement à la main à l’usine Böllinger Höfe R8, est doté d’une transmission uniquement aux roues arrière (Rear Wheel Series).


« L’Audi R8 V10 RWS transfère avec succès le concept de conduite de notre voiture de course R8 LMS GT4 sur route », se réjouit Oliver Hoffmann, responsable du développement technique chez Audi Sport GmbH. « Le V10 n’est pas seulement l’un des derniers moteurs à aspiration naturelle de son segment, c’est aussi un moteur utilisé dans les voitures de course, avec une construction presque identique à celle du modèle de production en masse. Nous n’avons fait que quelques ajustements pour respecter la réglementation. »

5.2 FSI, l’un des derniers moteurs à aspiration naturelle de son segment

Le moteur V10 monté en position centrale de l’Audi R8 V10 RWS délivre 397 kW (540 ch) et un couple maximal de 540 Nm à 6 500 tours par minute. Le 5.2 FSI permet au Coupé d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes (Spyder : 3,8 secondes) et d’atteindre une vitesse de 320 km/h (Spyder : 318 km/h). Capote fermée, la consommation moyenne de carburant de la R8 V10 RWS est de 12,4 litres aux 100 kilomètres (283 grammes de CO2 au kilomètre), tandis que capote ouverte, elle est de 12,6 litres aux 100 kilomètres (286 grammes de CO2 au kilomètre).

Réglages spécifiques de la suspension pour des dérapages contrôlés

L’Audi R8 Coupé V10 RWS pèse 1 590 kg (hors conducteur), soit 50 kg de moins que la version Coupé quattro dont le système nécessite des composants supplémentaires tels que l’arbre de transmission, l’embrayage multidisque et le différentiel central. La R8 Spyder V10 RWS, qui affiche 1 680 kg (hors conducteur) sur la balance, pèse 40 kg de moins que la R8 Spyder V10. La distribution de la charge par essieu est de 40,6:59,4 (Coupé) et 40,4:59,6 (Spyder). Les réglages du châssis et la direction spécialement adaptée aux roues arrière motrices offrent une expérience de conduite inédite et réjouissante.


Le châssis et les systèmes de paramétrages permettent des dérapages contrôlés si le conducteur choisit le mode « dynamic » dans l’Audi drive select et paramètre l’ESC en mode « sport ». Lorsque la limite est atteinte, le contrôle de stabilité ESC s’enclenche en toute sécurité. La direction assistée électromécanique permet de piloter avec précision.

L’Audi R8 V10 RWS (consommation de carburant combinée en L/100 km : 12,6–12,4 ; émissions de CO
2 combinées en g/km : 286-283),  est équipée de série de roues en aluminium forgé de 19 pouces, au design en V à 5 branches, et de pneus 245/35 à l’avant et 295/35 à l’arrière.

Éléments de conception noirs mats, inserts optionnels

Le caractère puriste de la nouvelle version de l’Audi R8 est souligné par la grille de la calandre Singleframe et les ouvertures avant et arrière noir mat. La lame latérale supérieure (sur le Coupé) dispose d’une finition noire brillante et la lame inférieure est de la même couleur que la carrosserie. Comme l’Audi R8 LMS GT4, l’Audi R8 V10 RWS Coupé est également proposée avec un sticker rouge Misano optionnel sur le capot, le toit et l’arrière.

À l’intérieur, le conducteur et les passagers prennent place sur des sièges sport en cuir et Alcantara. Des sièges baquets sont disponibles en option. Le tableau de bord porte un badge « 1 of 999 » (1 sur 999), en référence au nombre d’exemplaires de la version limitée.

La nouvelle Audi R8 V10 RWS est disponible à la commande en Allemagne et dans d’autres pays d’Europe depuis l’automne 2017, et sur la route depuis début 2018. La version Coupé est disponible à partir de , la version Spyder à partir de 158 200 euros.










Nouvelle Audi A7 Sportback :
la vision sportive d’Audi pour le segment luxe




L’A7 Sportback est à la hauteur des promesses dévoilées avec l’Audi Prologue et incarne pleinement la nouvelle identité stylistique d’Audi. En matière d’avant-gardisme, le coupé quatre portes place la barre haut dans le segment du luxe. Avec ses lignes dynamiques, la digitalisation systématique, son expérience de conduite sportive et un concept d’espace modulable, il incarne un nouveau style de Gran Turismo.

Données de consommation pour l’Audi A7 Sportback 55 TFSI quattro S tronic :
Consommation de carburant combinée en L/100 km : 7,2 – 6,8
Émissions de CO
2 combinées en g/km : 163 – 154

 


Design extérieur : la dynamique sous son plus beau jour

Le design extérieur de l’A7 Sportback est l’expression d’une nouvelle identité stylistique, présentée dans le concept Audi Prologue et entrée en production en série avec la nouvelle Audi A8. Avec ses larges surfaces, ses bords aiguisés et ses lignes athlétiques tendues, l’A7 respire le dynamisme et l’avant-gardisme quel que soit l’angle d’où on l’observe. 

À l’avant, la calandre Singleframe, plus large et plus basse que celle de l’Audi A8, les phares étroits, l’admission d’air au contour audacieux et la face avant verticale évoque au premier regard la sportivité d’une Gran Turismo. Trois versions de phares sont disponibles. Sur les projecteurs milieu et haut de gamme, la signature visuelle évoque la digitalisation : 12 segments lumineux adjacents séparés par d’étroits rappellent visuellement les chiffres binaires 0 et 1. La version haut de gamme inclut les phares LED Audi Matrix HD avec laser light Audi.

Avec son long capot moteur, son long empattement et ses courts porte-à-faux, l’Audi A7 Sportback constitue une sculpture toute en muscles. Les contours prononcés mettent en valeur les roues, qui peuvent atteindre 21 pouces de diamètre, dans la droite lignée de l’esprit Audi quattro. C’est cet esprit qui détermine les proportions de la carrosserie du véhicule. Sa silhouette se caractérise par un toit dynamique, qui plonge brutalement à l’arrière. Quatre chiffres décrivent le caractère sportif du grand coupé : Il mesure 4 969 millimètres de long et 1 908 millimètres de large, affiche un empattement de 2 926 millimètres, pour seulement 1 422 millimètres de hauteur.


Comme dans le modèle précédent, le train arrière est fuselé comme celui d’un yacht. Le long coffre se termine en un bord arrondi prononcé, d’où un aileron arrière rétractable se déploie automatiquement à 120 km/h. Une bande lumineuse plate (commune à tous les modèles haut de gamme d’Audi) relie les feux arrière, composés de 13 segments verticaux. Lorsque l’on déverrouille ou verrouille les portes, les phares arrière et avant s’animent en des jeux de lumière rapide, soulignant le dynamisme du grand coupé même à l’arrêt. La gamme de peinture offre un choix de 15 couleurs, dont huit nouvelles. Le pack extérieur S line en option, qui comprend des modifications de la calandre, de l’admission d’air avant, des bas de caisse et des diffuseurs avant et arrière, affiche une apparence aiguisée, davantage sculptée, et avec des bordures noires brillantes. 

 Intérieur : le design du concept car entre en production en série

L’intérieur allie design et technologie de façon originale. L’intérieur de la nouvelle Audi A7 Sportback éblouit par son atmosphère à la fois feutrée et futuriste. Son design minimaliste et épuré se fonde sur un équilibre unique entre flegme et tension. Les lignes horizontales et l’élégant tableau de bord dégagent un sentiment d’espace. La console centrale est orientée en direction du conducteur, mettant en avant la sportivité de la Gran Turismo. Quatre valeurs essentielles caractérisent le concept de l’intérieur : l’avant-gardisme, la sportivité, l’intuitivité et la sophistication. De la version de base au choix du design, de la finition S line au luxueux cuir Valcona, tous les matériaux, couleurs et finitions de l’habitacle incarnent cette nouvelle esthétique. Le pack éclairage d’ambiance en option souligne les contours et met subtilement l’espace en valeur. 

L’écran supérieur de 10,1 pouces (associé au système de navigation MMI Navigation plus) est incliné vers le conducteur. Avec ses panneaux optiques noirs encadrés d’aluminium gris graphite, il se fond presque dans le tableau de bord lorsqu’il est éteint et son support est en lui-même une sculpture géométrique. L’interface utilisateur apparaît dès que la voiture est ouverte. Dans l’esprit du design intérieur, son aspect est minimaliste. Tout le contenu de l’écran peut être enregistré rapidement. 

 Système de commande digital MMI et commande vocale en ligne : la commande au bout des doigts

La nouvelle Audi A7 poursuit sur la lancée de la stratégie de digitalisation de l’A8. L’architecture intérieure se mêle harmonieusement au nouveau système de navigation à commande digitale MMI Touch qui remplace le bouton rotatif et les boutons et commandes traditionnels du modèle précédent par deux grands écrans tactiles haute résolution.

Le conducteur contrôle le système d’infotainment depuis l’écran supérieur. Monté sur la console asymétrique du tunnel central, l’écran inférieur de 8,6 pouces permet d’accéder au système de commande de climatisation, aux fonctions de confort et à la saisie de texte. Pour les utiliser, le conducteur peut laisser reposer son poignet sur le large pommeau du levier de vitesse de la transmission automatique. 

Audi propose un affichage tête haute en option qui projette les informations importantes sur le pare-brise. Le système de navigation MMI Navigation plus inclut également le virtual cockpit d’Audi avec un écran de 12,3 pouces.

Le système de navigation à commande digitale MMI Touch comprend un retour acoustique et tactile, et il est tout aussi intuitif qu’un smartphone en matière d’utilisation. L’utilisateur entend et ressent un clic en guise de confirmation lorsque son doigt déclenche une fonction. Avec sa structure de menu horizontale et logique, le système permet un accès rapide aux diverses fonctions du véhicule et peut également être personnalisé grâce à des boutons de favoris configurables et déplaçables. 

La commande vocale en option de la nouvelle A7 Sportback facilite encore un peu plus les opérations. Avec MMI Navigation plus, le système de dialogue vocal traite les questions et les instructions de deux façons : grâce à l’information stockée à bord, d’une part, et grâce aux informations détaillées disponibles dans le cloud, d’autre part.

 Infotainment et fonctions de connexion : un système entièrement connecté pour plus de confort et de sécurité

Grâce à sa connectivité complète, l’Audi A7 est parfaitement équipée pour les trajets longue distance. Elle offre aux clients plus de confort, de sécurité et d’options de personnalisation. La Gran Turismo propose la même gamme de fonctionnalités de connectivité et d’infotainment que l’Audi A8. Jusqu’à sept conducteurs peuvent enregistrer leurs paramètres préférés dans un profil d’utilisateur individuel, et jusqu’à 400 paramètres peuvent être personnalisés. Les services en ligne d’Audi connect se sont développés. Parmi les nouveautés se trouvent les services Car-to-X, qui utilisent l’intelligence en réseau de la flotte Audi pour donner des informations sur la signalisation et les dangers potentiels. 

La nouvelle Audi A7 est équipée de série du système MMI Navigation (MMI Navigation plus disponible en option). Il existe trois systèmes audio : le meilleur, le Bang & Olufsen Advanced Sound System, offre un son 3D exceptionnel même à l’arrière. 

 Systèmes Audi AI : intelligents et pratiques

Grâce au bouton AI, le conducteur active les fonctions de pilote automatique Audi AI Remote Parking Pilot et Audi AI Remote Garage Pilot, qui seront disponibles courant 2018. Ceux-ci permettent à l’Audi A7 Sportback de se garer, de quitter une place de stationnement, d’entrer dans un parking ou d’en sortir de façon autonome. Le conducteur peut sortir du véhicule avant de lancer la fonction via l’application myAudi sur son smartphone. Pour contrôler la manœuvre, il n’a qu’à maintenir le bouton Audi AI enfoncé pendant toute sa durée. Le contrôleur d’assistance à la conduite centrale (zFAS) fusionne les données provenant d’un ensemble sophistiqué de capteurs pour créer en continu une image de l’environnement du véhicule. Selon le niveau d’équipement, il peut y avoir jusqu’à cinq détecteurs radar, cinq caméras, douze capteurs à ultrasons et un scanner laser. 

En plus des systèmes Audi AI, la nouvelle A7 Sportback comprend 39 systèmes d’assistance à la conduite pour faciliter la tâche du conducteur. Ceux-ci sont répartis en trois packs : l’Audi AI parking package (mise en place progressive à partir de début 2018), le Pack Assitance City avec le nouvel assistant au passage piéton, et le Pack Assitance Route. Ce dernier inclut des fonctionnalités telles que l’Assistant prédictif de conduite efficiente, qui encourage un style de conduite visant à réduire la consommation de carburant, et l’Assistant de conduite adaptatif (ADA), qui complète le régulateur de vitesse Adaptive Cruise Control (ACC) grâce à des interventions de direction utiles pour conserver sa place dans la voie. Tous les systèmes d’aide à la conduite comportent des mécanismes de contrôle améliorés.

 Le châssis : confort de conduite sur longue distance

La nouvelle A7 fait encore un peu plus la synthèse entre sportivité et confort. La direction dynamique des quatre roues motrices en option, le nouveau programme électronique du châssis (ECP) (la commande centrale du châssis) et la nouvelle suspension pneumatique la rendent encore plus agile, souple et confortable. L’A7 est ainsi la Gran Turismo parfaite : agile et dynamique sur les routes de campagne sinueuses, mais aussi confortable sur les longues portions d’autoroute.

De nombreux aspects des essieux avant et arrière ont été développés de A à Z. La direction assistée progressive standard, dont le calibrage sportif se fait encore plus direct au fur et à mesure que l’on tourne le volant, réagit encore plus vite aux conditions de circulation. Les freins à étrier fixe en aluminium, dotés de disques de 400 millimètres de diamètre, sont montés derrière de grandes roues (jusqu’à 21 pouces et pneus 255/35) et offrent un meilleur confort de roulement. Le client peut choisir entre quatre configurations de suspension : une suspension à ressorts en acier traditionnelle, une suspension sportive qui abaisse le niveau du véhicule de 10 millimètres, un amortissement à commande électronique et une suspension pneumatique qui adapte la garde au sol de façon autonome.

L’innovation relative au châssis la plus impressionnante est la direction dynamique des quatre roues motrices, qui associe une réactivité immédiate et sportive à une stabilité à toute épreuve, résolvant ainsi le conflit d’intérêts entre agilité et confort. Le rapport de direction varie en fonction de la vitesse entre 9,5:1 et 16,5:1, au moyen d’interventions actives sur les essieux avant et arrière. Sur l’essieu avant, l’engrenage à onde de déformation est utilisé pour les superposer en réaction aux instructions de direction du conducteur. Sur l’essieu arrière, un entraînement de broche permet de tourner les roues jusqu’à 5 degrés. À faible vitesse, il contrebraque l’essieu avant pour augmenter l’agilité du grand coupé lors du stationnement ou de la conduite en environnement urbain, par exemple. Cela réduit le diamètre de braquage de 1,1 mètre en butée. À 60 km/h et plus, il braque les deux essieux dans la même direction pour augmenter la stabilité en ligne droite et faciliter le changement de voie.

Le différentiel sport en option améliore encore la conduite. Il répartit activement le couple moteur entre les roues arrière, complétant le système de quatre roues motrices quattro. Comme la direction dynamique des quatre roues motrices, l’amortissement contrôlé et la suspension pneumatique, le différentiel sport est intégré à la fonction de commande de la plateforme électronique du châssis (ECP). Ces systèmes sont étroitement reliés en réseau pour une précision optimale. Enfin, le conducteur peut utiliser le système Audi drive select pour activer différents profils de conduite, avec une différence plus prononcée entre le confort et la sportivité que dans le modèle précédent. 

 Électrification globale : un système hybride léger pour plus de confort et d’efficacité

Tous les moteurs disponibles sur l’A7 Sportback sont équipés en série d’un système hybride léger (MHEV) pour plus de confort et d’efficacité. Avec les deux moteurs V6, c’est un système électrique primaire de 48 volts qui est utilisé. Un alterno-démarreur fonctionnant avec une batterie au lithium-ion atteint un niveau de récupération jusqu’à 12 kW au freinage. Entre 55 et 160 km/h, le coupé quatre portes peut avancer en roue libre, le moteur coupé, et l’alterno-démarreur peut le redémarrer en douceur lorsque c’est nécessaire. 

La fonction start-stop s’est considérablement développée et s’active désormais dès 22 km/h. Lorsque le moteur est à l’arrêt, il peut être redémarré préventivement lorsque le véhicule précédent commence à avancer, grâce à la caméra frontale standard qui détecte ses mouvements. En conditions de conduite réelle, la technologie MHEV réduit la consommation de carburant de près de 0,7 litre aux 100 km.  

La nouvelle Audi A7 Sportback sera initialement lancée avec un moteur 3.0 V6 TFSI. Le V6 turbo au son discret affiche une puissance de 250 kW (340 chevaux) et 500 Nm de couple. Le coupé quatre portes accélère de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et atteint une vitesse maximale de 250 km/h. En conditions de circulation normales sur les routes européennes, la version de base de l’Audi A7 55 TFSI consomme 6,8 litres de carburant aux 100 km, ce qui correspond à 154 g d’émissions de CO2. Le moteur 3.0 TFSI est associé à une boîte de vitesse S tronic à 7 rapports. Sa transmission quattro utilise la technologie ultra qui active la propulsion arrière en cas de besoin. D’autres moteurs à six et quatre cylindres, essence et diesel, seront rapidement disponibles après le début de la production.

 Une carrosserie 3-en-1 : à la fois coupé, berline et Avant

L’A7 Sportback associe le meilleur de chaque modèle pour offrir une grande polyvalence. Elle affiche le design d’un coupé tout en offrant l’espace d’une berline et l’adaptabilité d’une Avant. L’intérieur de l’A7 Sportback impressionne par son espace supplémentaire et ses sièges plus confortables, malgré sa ligne de toit profilée. Comparée au modèle précédent, la longueur de l’intérieur a augmenté de 21 millimètres, offrant plus de place pour les genoux à l’arrière. L’espace autour de la tête des passagers arrière est également plus grand. La largeur de chargement au niveau du coffre est aussi supérieure à celle du précédent modèle (1 050 millimètres).

Incarnant le meilleur d’une toute nouvelle gamme de sièges, les sièges avant offrent de multiples possibilités de réglage, un contour personnalisé ainsi que des fonctions de ventilation et de massage. L’espace aux places arrière (3 places de série ou 2 places en option) offre beaucoup de confort. Les nouvelles options haute technologie rendent la vie à bord de l’Audi A7 Sportback plus simple et plus confortable. Le pack qualité de l’air améliore la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitacle au moyen de parfums subtils, d’un ioniseur et d’un filtre efficace. 

La carrosserie, dotée d’une structure composite en acier et aluminium et comprenant de grands éléments tels que des pièces rapportées en aluminium, est un facteur essentiel de l’amélioration de la conduite et du confort. Le coupé quatre portes obtient les meilleures notes en matière de rigidité de la carrosserie, d’aéroacoustique et d’aérodynamique. La Gran Turismo choie ses passagers avec un plus grand confort acoustique et un bruit de vent minimisé grâce à une aérodynamique sophistiquée. 

Le toit ouvrant panoramique a lui aussi été amélioré à l’aide d’éléments vitrés particulièrement grands, qui laissent entrer davantage de lumière dans l’habitacle. Le pare-brise chauffant et les essuie-glaces à gicleurs intégrés sont disponibles en option pour plus de commodité.  

Malgré ses lignes dynamiques marquées, le coffre affiche une contenance de 535 litres. Celle-ci atteint 1 390 litres lorsque les sièges arrière sont abaissés. Le coffre a été optimisé de façon à ce que deux sacs de golf puissent y loger horizontalement, en plus de la roue de secours. Le hayon arrière peut s’ouvrir et se fermer automatiquement en réaction à un mouvement du pied grâce à un système de commande par capteurs en option. 

La nouvelle Audi A7 Sportback sort actuellement de la chaîne de montage du site de Neckarsulm et sera lancée sur le marché français courant mars 2018.

 





 

 


 

Une dynamique de conduite unique - Nouvelle Audi R8 V10 RWS

• Premier modèle Audi propulsion disponible en édition limitée • 50 kg plus légère que l’Audi R8 Coupé V10

Audi Sport GmbH élargit sa gamme de modèles R8 afin d’y inclure une version propulsion. L’Audi R8 V10 RWS (consommation en cycle mixte en l/100 km : 12,6 – 12,4 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 286 – 283) est une série limitée de 999 exemplaires disponibles en version Coupé et Spyder. L’Audi R8 Rear Wheel Series sera assemblée à la main uniquement à l’usine Böllinger Höfe R8.

« L’Audi R8 V10 RWS est conçue pour les puristes » a déclaré Stephan Winkelmann, Directeur Général d’Audi Sport GmbH. « Edition limitée destinée aux clients appréciant le plaisir de conduire à l’état pur, l’Audi R8 V10 RWS est une offre très exclusive. Avec son moteur V10 central et sa propulsion, l’Audi R8 V10 RWS propose le concept de conduite de l’Audi R8 LMS sur route. »

Eléments de design noir mat et personnalisation poussée

Le caractère de la nouvelle version de l’Audi R8 est souligné par la grille de la calandre Singleframe noir mate ainsi que les prises d’air à l’avant et à l’arrière du véhicule. Le Sideblade supérieur (sur le coupé) dispose d’une finition noir brillant et le Sideblade inférieur est dans la couleur de la carrosserie. Semblable à l’Audi R8 LMS GT 4, la version Coupé est disponible avec un film rouge optionnel sur le capot, le toit et l’arrière. A l’intérieur, le conducteur et les passagers prennent place sur des sièges sport en cuir et Alcantara. Les sièges baquets sont disponibles en option.

En lieu et place du logo quattro, l’Audi R8 RWS reçoit un badge numéroté de « 1 of 999 » sur la planche de bord.

Le tableau de bord porte un badge « 1 à 999 » indiquant le nombre d’unités de la version limitée.

Moteur 5.2 FSI – l’un des derniers atmosphériques sur le segment

Le moteur central V10 de l’Audi R8 V10 RWS produit 540 ch. Il délivre un couple maximal de 540 Nm à 6 500 trs/min. Le moteur 5.2 FSI permet au Coupé d’effectuer le 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes – 3,8 secondes pour la version Spyder – et d’atteindre une vitesse maximale de 320 km/h – 318 km/h pour la Spyder. Capote fermée, la consommation moyenne de carburant de l’Audi R8 V10 RWS est de 12,4 l/100 km et émet 283g de CO2/km. Capote ouverte, ces chiffres sont de 12,6 litres/100 km et 286 g de CO2/km.

Réglages spécifiques du châssis pour des dérives contrôlées

L’Audi R8 Coupé pèse 1 509 kg (hors conducteur), soit 50 kg de moins que la version Coupé quattro dont le système nécessite des composants supplémentaires tels que l’arbre de transmission, l’embrayage multi-disques et le différentiel central. La version Spyder pèse 40 kg de moins que l’Audi R8 Spyder de 1 680 kg. La distribution de la charge par essieu est de 40,6 : 59,4 (Coupé) et 40,4 : 59,6 (Spyder). Les réglages du châssis et la direction spécialement adaptée aux roues arrière motrices offrent une expérience de conduite inédite et amusante.

Le châssis et les systèmes de paramétrages permettent des dérives contrôlées si le conducteur choisit le mode « dynamic » dans l’Audi drive select et paramètre l’ESC en mode « sport ». L’ESC intervient à la limite du véhicule. La direction assistée électromécanique est exempte d’effets de couple et permet de piloter avec précision. L’Audi R8 V10 RWS est équipée de série de roues en aluminium noir de 19 pouces, au design en V à 5 branches, et de pneus 245/35 à l’avant et 295/35 à l’arrière.

L’Audi R8 V10 RWS sera disponible à la commande en Europe à partir du début de l’automne 2017. Les premiers véhicules seront livrés en 2018.

 

 

 

 

 

Audi Sport Performance Parts – Nouveau dynamisme des Audi R8 et TT

• Suspensions sportives, nouveaux composants extérieurs et intérieurs • Deux Aero kits pour un look radical et 100 kg d’appui supplémentaire • Une gamme de personnalisation lancée en Allemagne à la fin de l’été 2017 Encore plus distinctif, sportif et rapide : les Audi Sport Performance Parts décuplent les sensations de conduite des Audi R8 (consommation de carburant mixte en l/100 km : 12,3 – 11,4 / émissions de CO2 combinées

Encore plus distinctif, sportif et rapide : les Audi Sport Performance Parts décuplent les sensations de conduite des Audi R8 (consommation de carburant mixte en l/100 km : 12,3 – 11,4 / émissions de CO2 combinées en g/km : 287 - 272) et Audi TT. La nouvelle offre de personnalisation sera disponible à l’été 2017 et comportera de nombreux nouveaux composants.

« Avec les Audi Sport Performance Parts, nous exploitons un nouveau segment d’activité » explique Stephan Winkelmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Notre expérience dans le développement de voitures de sport est intégré à chacune des pièces disponibles. Notre expertise en course est le meilleur banc d’essai avant un passage en production »

Dans le cadre du lancement de la gamme de pièces à la fin de l’été 2017, les Audi Sport Performance Parts seront dans un premier temps disponibles en Allemagne et sur d’autres marchés uniquement pour les Audi R8, TT (consommation de carburant mixte en l/100 km : 7,5 – 6,7 / émissions de CO2 combinées en g/km : 173 – 155) et TT RS (consommation de carburant mixte en l/100 km : 8,5 – 8,2 / émissions de CO2 combinées en g/km : 194 - 187). D’autres modèles seront ensuite ajoutés. Les Audi Sport Performance Parts couvrent à ce jour quatre domaines d’expertise : les trains roulants, le système d’échappement, la carrosserie et l’habitacle.  

En termes de trains roulants, il est possible de modifier les garnitures de frein, devenant ainsi plus puissantes et plus résistantes que les garnitures de frein standards. Les nouvelles garnitures sont disponibles pour les modèles équipés de freins acier et freins en céramiques. Sur l’Audi R8, les étriers sont peints en rouge fluorescent et sont conçus en titane ultraléger, ce qui allège les masses non suspendues de 1 kg. Divers kits de refroidissement des freins peuvent être montés sur les Audi TT, TTS et TT RS. Ils permettent à la voiture de sport d’atteindre de meilleures performances de freinage.

Des suspensions à deux ou trois voies sont disponibles sur les Audi TT et R8. Les jantes noires de 20 pouces disponibles sur tous les modèles d’Audi R8 et TT sont directement inspirées de la course automobile. Les nouvelles pièces réduisent le poids de l’Audi TT jusqu’à 7,2 kg - jusqu’à 8 kg pour l’Audi R8. Les pneus sont disponibles pour les Audi R8 en 245/30 R20 à l’avant et 305/30 R20 à l’arrière. Des pneus 255/30 R20 sont montés sur les Audi TT. Sur les Audi TT, les nouvelles pièces comprennent une barre de renforcement sur l’essieu arrière. Elle améliore la rigidité et rend la manipulation encore plus précise. Les propriétaires d’Audi TT RS peuvent également augmenter la vitesse maximale de leur véhicule à 280 km/h.

Akrapovic d.d. – fournisseur spécialisé en systèmes d’échappement – a conçu un nouvel échappement sonore, ultraléger et en titane. Akrapovic d.d. est également le concepteur des garnitures de freins spécifiques des Audi TTS et TT RS.

L’offre la plus spectaculaire des Audi Sport Performance Parts sont les kits Aero développés dans la soufflerie Audi. Ils permettent d’ajouter des éléments sur le bouclier avant, les seuils latéraux et le diffuseur des Audi R8 et TT. Ils améliorent considérablement l’appui aérodynamique des véhicules. Sur l’Audi R8, l’appui est de 250 kg à 330 km/h, soit une augmentation de 100 kg. L’effet est encore plus prononcé à 150 km/h pour atteindre 52 kg grâce aux Kits Aero. On retrouve également une lame à l’avant et un aileron fixe à l’arrière. Le capot est ajouré et aéré sur l’Audi TT. Toutes les pièces sont constituées de polymère renforcé de fibres de carbone (CFRP) sur l’Audi R8, de CFRP et plastique sur l’Audi TT. Toutes les pièces portent le logo Audi Sport.

Des pièces distinctives pour l’habitacle complètent la gamme. Un nouveau contour du volant multifonction est disponible sur les Audi R8 et TT. Le volant en Alcantara porte un marquage rouge à 12 heures. Les palettes en CFRP sont disponibles pour les modèles équipés de la transmission S tronic à 7 rapports. Audi Sport a développé une barre anti-rapprochement arrière en fibre de carbone spécifique à l’Audi TT. Elle remplace les sièges arrière, réduit le poids d’environ 20 kg et améliore la rigidité en torsion. Le système permet d’améliorer la prise en main, en particulier pour l’enchainement de virage à haute vitesse.

















La nouvelle Audi A8

·               Première mondiale de l’Audi A8 lors de l’Audi Summit de Barcelone
·
         Nouveau design et système tactile innovant 
·
         Des fonctions de conduite autonome en production à partir de 2018

 

La nouvelle Audi A8 représente le futur de la berline de luxe. Pour sa quatrième génération, le modèle phare de la marque s’impose une nouvelle fois comme la référence en matière de progrès technologiques – avec un tout nouveau design encore plus expressif, un système tactile innovant, et un groupe motopropulseur électrifié en permanence. La nouvelle Audi A8 est également la première voiture de production au monde à être développée pour une conduite hautement autonome. À partir de 2018, Audi va progressivement intégrer des fonctions de conduite autonome dans ses modèles de série, telles que le parking pilot (stationnement automatique), garage pilot (retour au garage) and traffic jam pilot (assistant de conduite dans les embouteillages).

La doyenne du style : le design extérieur

L'Audi A8 est une véritable référence stylistique : elle augure une nouvelle ère dans le design de toute la gamme Audi. La face avant accueille la large calandre verticale Singleframe tandis que les lignes fluides et musclées de la carrosserie symbolisent l'élégance sportive, la sophistication et le prestige. La nouvelle A8 fait écho aux promesses d'un design novateur affiché par l'Audi Prologue, qui avait été dévoilée au salon Auto Show de Los Angeles. La berline de luxe possède une présence forte, que ce soit dans la version standard de 5,17 mètres ou l'A8 L, qui affiche un empattement de 13 centimètres.

Audi est reconnue dans le monde entier pour le côté sportif de ses modèles, la construction légère et la transmission intégrale permanente quattro - des valeurs que l'on retrouve dans le design de la nouvelle A8. Ses proportions idéales mettent l'accent sur les quatre roues. Les lignes musclées des passages de roues offrent une réelle expression visuelle à la transmission quattro. Vu de profil, l'extrémité avant très verticale qui est combinée avec les lignes arrière légèrement inclinées, permettent de créer une véritable tension visuelle. Le modèle phare proclame son identité aussi bien de jour comme de nuit, en s'appuyant à la fois sur les impressionnants phares HD Matrix LED avec l'éclairage laser Audi, et sur la bande LED lumineuse qui est combinée avec les feux arrière qui bénéficient de la technologie OLED. Ces derniers diffusent des animations lumineuses uniques lorsque le conducteur s'approche ou s'éloigne de la voiture.

Salon de luxe : l'intérieur

La liberté est la caractéristique qui définit le design avec une nouvelle propension au luxe. Ce qui explique d'ailleurs la ressemblance de la nouvelle Audi A8 avec un salon à la fois somptueux et spacieux. Ses dimensions ont considérablement augmenté quand on la compare à la version précédente, et ce dans les deux versions de carrosserie. La gamme d'équipements et de matériaux est vaste, avec chaque détail respire la qualité du fait sur mesure - de la perforation dans l'assise des sièges aux volets des bouches d'aération qui s'ouvrent et se ferment électriquement.

Le siège le plus chic du nouveau modèle phare d'Audi se trouve à droite à l'arrière : le fauteuil de relaxation optionnel de l'A8 L offre quatre différentes options de réglage et un repose-pied. Assis dans ce fauteuil, le passager peut masser et réchauffer la plante de ses pieds par le biais d'un élément qui dispose de multiples réglages et dont les commandes sont directement incorporées à l'arrière du siège du passager avant. Les nouveaux appuie-têtes de confort viennent compléter l'expérience sensorielle. Les passagers arrières peuvent également accéder à un large éventail de fonctions telles que l'éclairage d'ambiance, les nouvelles lampes de lecture HD Matrix et les sièges massant, sans oublier la possibilité de passer des appels téléphoniques privés grâce à des terminaux individuels. Avec son écran OLED aussi grand qu'un smartphone, la télécommande amovible du siège arrière est logée directement dans l'accoudoir central pour un accès aisé.

Du bout des doigts : les commandes

A l'intérieur, la berline de luxe adopte délibérément un design épuré. La pureté de l'architecture intérieure est soulignée par une conception axée sur les lignes horizontales. Audi transpose ses normes de qualité à l'ère digitale avec un concept de commandes radicalement nouveau. Ainsi la commande par molette si familière et le pavé tactile caractéristique du modèle précédent disparaissent. De la même façon le tableau de bord se voit débarrassé de nombreux boutons et interrupteurs. En son centre trône désormais un grand écran tactile de 10,1 pouces qui, lorsqu'il est éteint, se fond parfaitement dans le cadre noir brillant de la console centrale, devenant ainsi pratiquement invisible grâce à son design noir glossy assorti.

L'interface utilisateur apparaît à l'écran dès que la voiture est ouverte. Le chauffeur contrôle le système d'Infotainment du bout des doigts grâce aux commandes tactiles du grand écran principal. Un deuxième écran tactile est également disponible sur la console du tunnel central afin d'accéder aux fonctions de confort et de climatisation. Celui-ci permet aussi de saisir du texte. Dans le même temps, il est possible de poser confortablement le poignet sur le large levier du sélecteur tiptronic pour une saisie encore plus facile, comme par exemple pour définir une destination dans le système de navigation. Lorsque le chauffeur active une fonction via l'affichage supérieur ou inférieur, il reçoit une confirmation de son ordre par le biais d'un clic et d'un signal sonore. Les boutons qui s'apparentent à des éléments en verre fonctionnent de la même manière. La combinaison d'un retour sonore et haptique ainsi que l'utilisation de gestes tactiles naturels tels que le balayage, confèrent un surplus de sécurité, d'intuitivité et de rapidité d'utilisation au nouveau système MMI Touch Response.

L'Audi A8 peut également engager une conversation intelligente avec le conducteur. En effet, celui-ci peut contrôler un large éventail de fonctions dans la voiture via un nouveau mode de reconnaissance vocale basé sur le langage naturel. Les informations concernant les destinations et les médias sont disponibles soit directement à bord de la voiture, soit par le biais du Cloud en utilisant une connexion haut débit 4G/LTE. Audi connect dispose en outre d'un large choix de fonctionnalités qui inclut notamment la reconnaissance des panneaux de signalisation et des informations sur les dangers -  des services innovants de véhicules à objets Car-To-X qui s'appuient sur l'intelligence en essaim de toute la flotte Audi.

Une autre nouveauté réside dans la navigation qui a été largement optimisée : elle bénéficie d'une fonction d'apprentissage automatique basée sur l'itinéraire qui vient d'être parcouru de sorte à fournir des suggestions de recherche intelligentes au conducteur. La carte intègre également des modèles 3D très détaillés des grandes villes européennes pour une représentation encore plus réaliste.

La dernière version de la Plateforme Modulaire d’Infotainment MIB 2+ fait office de centre de contrôle pour toutes ces fonctions. Il intègre un processeur K1 de dernière génération qui est le fruit du partenariat avec NVIDIA. Une deuxième puce K1 prend en charge la partie graphique afin de générer l'affichage du virtual cockpit Audi. Ce dernier, à l'instar des autres instruments numériques, bénéficie d'une résolution Full HD de 1 920 x 720 pixels.

Le système audio Bang & Olufsen Advanced Sound System offre une nouvelle expérience avec une spatialisation audio sans égale : pour la première fois, les sièges arrière sont intégrés dans un environnement sonore 3D fascinant avec une dimension verticale. La musique est diffusée exactement comme elle

a été enregistrée dans la salle de concert. Le système s'appuie sur un algorithme qu'Audi a développé conjointement avec l'Institut Fraunhofer qui est notamment à l'origine du format MP3. A cela s'ajoute un nouveau standard en matière de téléphonie grâce à l'Audi phone box qui permet de téléphoner en profitant de la technologie d'appels en 4G VoLTE (Voice over LTE) - une norme récente qui garantit une connexion et une qualité de son inégalées.

En première mondiale : l'Audi A8 autonome

La nouvelle A8 est la première voiture de série à être développée spécialement pour offrir une conduite hautement autonome. Ainsi, le pilote automatique Audi AI traffic jam prend les commandes lorsque la circulation est ralentie sur l'autoroute et sur les voies rapides séparées par un terre-plein. Le système qui fonctionne jusqu'à une vitesse de 60 km/h est activé par le biais du bouton AI de la console centrale.

Le pilote automatique gère à la fois le démarrage de la voiture, l'accélération, la direction et le freinage. Le conducteur n'a plus besoin de surveiller la voiture en permanence. Il peut complètement lâcher le volant des mains et, en fonction des lois nationales, se concentrer sur une autre activité que la conduite parmi les fonctionnalités qui sont proposées par la voiture. Dès que le système atteint ses limites, il avertit le chauffeur qu'il doit reprendre les commandes pour poursuivre son chemin.

Du point de vue technique, le pilote automatique Audi traffic jam pilot est révolutionnaire. Lors des phases de conduite autonome, un contrôleur central d'assistance à la conduite (zFAS) analyse en permanence les informations concernant l'environnement proche de la voiture en agrégeant toutes les données issues des capteurs. Outre les radars, la caméra avant et les capteurs à ultrasons, Audi est aussi le premier constructeur automobile à utiliser un scanner laser. L'intégration de l’Audi traffic jam pilot suppose que le cadre réglementaire soit clarifié dans chaque marché individuel. De la même façon, chaque pays devra préciser les mesures de test du système et son champ légal d'application. Les normes rigoureuses et de qualité supérieure de la marque sont également applicables dans le domaine de la conduite autonome. En outre, différentes procédures d'approbation avec un planning afférant devront être observés partout dans le monde. Audi procèdera ainsi étape par étape afin de proposer le pilote automatique Audi traffic jam pilot dans ses modèles de production.

Les fonctions de pilote automatique Audi AI remote parking pilot et Audi AI remote garage pilot permettent à l'Audi A8 de se garer seule et de sortir ou de rentrer au garage de manière totalement autonome, sous la surveillance du conducteur. Ce dernier n'a donc plus besoin d'être assis derrière le volant. Le système s'active directement à partir d'un smartphone en utilisant la nouvelle app myAudi. La surveillance des manœuvres de stationnement est assurée par le maintien du bouton Audi AI qui permet d'afficher en temps réel les images captées par les caméras à 360 degrés directement sur l'écran du smartphone. Une fois la manœuvre terminée, le système passe automatiquement la boite tiptronic en position P avant d'éteindre le moteur et l'allumage.

Une nouvelle dimension : les suspensions

Grâce à un ensemble d'innovations, les suspensions dépassent désormais les limites même de ce qui est physiquement possible. Une de ces innovations consiste en la direction dynamique des quatre roues motrices, qui combine une direction directe et sportive avec une stabilité inébranlable. Le rapport de direction des roues avant varie en fonction de la vitesse ; les roues arrière tournent dans le même sens, ou à contre-sens, en fonction de la vitesse du véhicule.

Le comportement de la voiture s'avère encore plus dynamique et précis grâce au différentiel sportif. Celui-ci distribue le couple moteur entre les roues arrière de manière active. Il vient ainsi compléter la transmission intégrale permanente quattro qui est désormais proposée de série avec la nouvelle A8.

La seconde nouveauté technologique est un système de suspension entièrement actif. Baptisé « Audi AI active suspension », ce dernier peut contrôler le débattement vertical de chacune des roues par le biais d'un moteur électrique afin de les relever, ou au contraire les abaisser, en fonction des souhaits du conducteur et de la situation de conduite. Cette flexibilité confère une énorme latitude aux caractéristiques de conduite : du confort de la conduite en douceur d'une berline de luxe classique au dynamisme d'une voiture de sport. Associé au dispositif de surveillance à 360°, le véhicule est surélevé en une

fraction de seconde en cas de collision latérale imminente afin de réduire les éventuelles conséquences de l'accident pour tous les occupants. Ce mécanisme de suspension extrêmement innovant est alimenté par un système électrique de 48 volts, qui pour la toute première fois chez Audi, fait désormais office de système électrique principal pour toutes les versions de l'A8. En conjonction avec la suspension pneumatique, le nouveau concept innovant de suspension active offre une expérience de conduite entièrement nouvelle.

Hybridation légère et e-tron : les motorisations

La nouvelle A8 sera lancée sur le marché allemand avec deux moteurs V6 turbo qui ont été largement revus : un 3.0 TDI et un 3.0 TFSI. Le moteur diesel développe 286 ch (210 kW) et la version essence 340 ch (250 kW). Deux versions de huit cylindres - un 4.0 TDI de 435 ch (320 kW) et un 4.0 TFSI de 460 ch (338 kW) arriveront un peu plus tard. Le W12 sera la version la plus exclusive du moteur de l'A8 avec une cylindrée de 6.0 litres. (Ces véhicules ne sont pas encore disponibles à la vente. Ils n'ont pas encore reçu d'homologation et ne sont donc pas soumis à la directive européenne 1999/94/CE).

Ces cinq motorisations sont toutes assistées par un alternateur à courroie (BAS), qui est le centre nerveux du système électrique de 48 volts. Cette technologie hybride légère (VEHL, véhicule électrique à hybridation légère) permet à la voiture de rouler en roue libre et moteur éteint avant de redémarrer en douceur. Elle dispose également d'une fonction avancée de Start & Stop et d'un système de récupération d'énergie jusqu'à 12 kW. L'effet combiné de ces technologies permet de réduire encore plus la consommation de carburant de moteurs qui sont déjà performants : jusqu'à 0,7 litre aux 100 kilomètres dans des conditions de conduite réelles.

L'A8 L e-tron quattro dotée d'un puissant moteur plug-in hybride arrivera à une date ultérieure (ce véhicule n'est pas encore disponible à la vente. Il n'a pas encore reçu d'homologation et n'est donc pas soumis à la directive européenne 1999/94/CE) : son 3.0 TFSI et le puissant moteur électrique délivrent une puissance combinée de 449 ch (330 kW), et 700 Nm de couple. La batterie lithium-ion dispose d'une capacité d'énergie suffisante pour 50 kilomètres de conduite 100% électrique environ. Elle peut être rechargée sans fil par le biais de la station optionnelle Audi Wireless Charging. Un bloc installé sur le sol du garage transfère l'électricité par induction à une bobine intégrée dans la voiture avec une puissance de 3,6 kW.

Les nouvelles Audi A8 et A8 L sont en cours d'assemblage sur le site de Neckarsulm. Elles seront d'abord commercialisées sur le marché allemand à la fin de l'automne 2017. Le prix de base de l'Audi A8, en Allemagne, est fixé à 90 600 euros, tandis que l'A8 L sera proposée à partir de 94 100 euros.







 

Ouverture des commandes d’une nouvelle série spéciale : l’Audi A1 S Edition

Nouvelle Audi A1 S Edition disponible à partir de 32 400 € • Une série spéciale urbaine et sportive • Disponible uniquement avec le 1.8 TFSI 192 ch S tronic Les commandes de la nouvelle série spéciale de l’Audi A1, les Audi A1 S Edition et A1 Sportback S Edition, sont ouvertes. Reposant sur la finition S line spécifique au moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, la citadine affiche une identité résolument sportive.

Les commandes de la nouvelle série spéciale de l’Audi A1, les Audi A1 S Edition et A1 Sportback S Edition, sont ouvertes. Reposant sur la finition S line spécifique au moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, la citadine affiche une identité résolument sportive.

La nouvelle série spéciale de l’un des modèles phares du constructeur d’Ingolstadt est élégante et dynamique. Marquant le retour du moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, l’Audi A1 S Edition dispose d’un couple maximal de 250 Nm dès 1 250 trs/min et effectue le 0 à 100 km/h en 6,8 secondes. L’Audi A1 S Edition ravira les conducteurs en quête d’une citadine sportive grâce à la précision de la boite automatique S tronic 7 à double embrayage.

À l’extérieur, la nouvelle édition spéciale se dote d’équipements sportifs lui donnant un caractère exclusif. Basée sur une finition S line, elle dispose d’équipements spécifiques à sa motorisation 1 .8 TFSI : boitiers de rétroviseurs couleur carrosserie, becquet de toit typique de l’Audi S1, doubles sorties d’échappement chromées noires et projecteurs avant Xenon plus équipés de feux de jour LED de série. L’Audi A1 S Edition dispose par ailleurs de jantes Audi Sport 18 pouces et des vitres arrière teintées.

L’intérieur de l’Audi A1 S Edition est élégant grâce à de multiples équipements de série. Raffiné par la sellerie cuir mixte Alcantara/cuir et l’accoudoir central avant, l’aspect sportif est renforcé par le volant sport 3 branches multifonction en cuir avec méplat et palettes de changement de vitesses. Les mélomanes profiteront de l’Audi sound system et ses 10 haut-parleurs de série.

L’Audi A1 S Edition est également disponible en version Sportback. Dotée des mêmes performances et équipements, l’Audi A1 Sportback S Edition est disponible à partir de 33 200 € TTC.

La nouvelle Audi A1 S Edition est disponible à la commande dans tout le réseau Audi France à partir de 32 400 € TTC. Déjà disponible sur le configurateur, les premiers modèles seront produits au cours de l’été.

 

 

 

Nouvelle Audi R8 LMS GT4 :
l’Audi Sport customer racing se développe

 

Première mondiale de l’Audi R8 LMS GT4 à New York • Nouvelle voiture de course qui comble l’espace entre la TCR et la GT3 • Un modèle proche de l’Audi R8 Coupé V10

 Audi dévoilera en première mondiale sa version GT4 de l’Audi R8 LMS avant le Salon international de l’Automobile de New York ». Le programme Audi Sport customer connait en ce moment une croissance rapide. Audi propose l’Audi R8 LMS GT3 course depuis 2009, suivi de la seconde génération en 2015, et l’Audi RS 3 LMS pour la catégorie TCR en 2016. Ainsi, le portefeuille de Audi Sport s’élargit à nouveau.

 L’Audi R8 LMS GT4 est l’équivalent course de la voiture de série. Elle est issue directement de l’Audi R8 Coupé V10, elle est puissante et offre un très haut niveau de sécurité. Elle s’avère également et simultanément être un choix abordable financièrement, tant à l’achat que d’un point de vue coût d’exploitation. C’est la voiture de course parfaite pour un passionné, en ligne avec l’esprit des règlementations GT4 qui font perdurer une superbe tradition de la voiture de course puisque d’incroyables voiture de sport faites pour la route représentaient une base appréciée/répandue dans les course GT il y a plus d’un demi-siècle. En course, le public pourra admirer l’Audi R8 LMS GT4 de série pour la première fois du 25 au 28 mai au 24 Heures du Nürburgring. Ainsi, Audi complète une nouvelle catégorie dans le sport automobile international. La classe GT4, qui a vu le jour en Europe, sera commercialisée intensivement à échelle internationale à partir de 2017, avec des opportunités en Amérique du Nord, en Asie, en Australie et en Europe. « Il existe déjà 13 séries de course ouvertes aux modèles GT4 dans le monde à ce jour, » explique Stephan Winkelmann, Directeur Général de Audi Sport GmbH. « Audi Sport GmbH est l’un des premiers fabriquant à proposer des voitures GT3 et TCR du customer racing. Nous ciblons maintenant la catégorie GT4 exactement au bon moment. Ces segments d’activité en forte croissance et l’ADN commune à nos voitures de course et à nos voitures de production soulignent notre volonté de devenir un véritable acteur mondial dans le haut-niveau. » Plus de 60% des composants sont identiques dans l’assemblage de l’Audi R8 LMS GT4 et de la version route, l’Audi R8 Coupé. Les deux sont également fabriqués sur le site de Böllinger Höfe.

 Les clients de cette nouvelle voiture de course bénéficient ainsi de synergies au niveau du prix d’achat et du coût de propriété.
 
 Audi Sport développe actuellement le modèle GT4, qui offre une puissance pouvant aller jusqu’à 495 ch selon la règlementation, pendant la saison 2017 avant qu’un dernier niveau d’homologation ne soit obtenu et la demande d’approbation pour les courses demandée. En seconde moitié de l’année l’équipe de Chris Reinke, Responsable de Audi Sport customer racing, préparera la production de cette voiture de course. Par conséquent, les premiers clients se verront livrer la nouvelle Audi R8 LMS GT4 avant la fin de l’année. A travers le monde, Audi Sport s’appuie sur un large réseau de services, de logistique de pièces détachées et d’accompagnement professionnel pour la R8 LMS GT4. Audi Sport customer racing a mis en place cette infrastructure pour le projet GT3 sur quatre continents et, comme pour la RS 3 LMS, utilise ce réseau éprouvé pour la gamme GT4 également.

 

 


Audi Q8 sport concept :
un SUV polyvalent aux multiples talents

 

Un moteur basé sur une technologie inédite et une allure très athlétique : au Salon international de l’Automobile de Genève 2017, Audi présente un nouveau concept-car qui révèle le potentiel du futur modèle de série : l’Audi Q8. L’Audi Q8 sport concept traduit la vision qu'ont les développeurs et les concepteurs Audi du SUV dynamique et efficient du futur.

Les caractéristiques aérodynamiques inédites à l’avant et à l’arrière de l’Audi Q8 sport concept constituent un aspect essentiel de son design. Le moteur du concept, hautement performant, se montre particulièrement révolutionnaire. La combinaison d’un 6 cylindres 3.0 TFSI, d’un système mild hybrid et d’un compresseur électrique est une première mondiale. Résultat : l’Audi Q8 concept sport se présente comme un athlète polyvalent aux multiples talents. Avec une puissance de 476 ch et un couple de 700 Nm, elle réalise le 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes et peut atteindre une vitesse maxi de 275 km/h. En même temps, son autonomie de plus de 1 200 kilomètres lui permet de parcourir de longs trajets.

Par ailleurs, avec une capacité de récupération exceptionnelle de 20 kW, ce remarquable SUV marque des points en matière de consommation. Par rapport au modèle équipé d’une motorisation 6 cylindres TFSI classique sans système hybride, l’Audi Q8 sport concept produit 20 kW de puissance supplémentaire et consomme environ un litre  de moins aux 100 km, ce qui correspond à une réduction de 25 g/km (40.2 g/mi) des émissions de CO2.

« La motorisation de l’Audi Q8 sport concept constitue une avancée majeure vers l’optimisation de l’efficience et du développement durable dans les véhicules de production. L'association de la technologie mild hybrid (mHEV) à un moteur TFSI s’impose comme une nouvelle référence en matière d’électromobilité et de moteurs à combustion. À l’avenir, cette combinaison sera utilisée sur de nombreux modèles Audi », a déclaré Rupert Stadler, Président du directoire AUDI AG.

Une motorisation puissante et très efficiente

L'architecture moteur qui anime la nouvelle Audi Q8 sport concept est révolutionnaire : pour la toute première fois, Audi combine un moteur 6 cylindres 3.0 TFSI d’une puissance de 450 ch doté d’un compresseur électrique à un système mild hybrid pour la récupération d’énergie. Le générateur placé entre le vilebrequin et la transmission se charge de récupérer l’énergie et, inversement si nécessaire, et peut fonctionner comme un moteur électrique supplémentaire. Quant au système électrique de 48 volts, il assure l’alimentation en énergie électrique.

Pour le client, cette approche présente un certain nombre d'avantages : l'énergie récupérée à partir des temps de récupération peut, au besoin, être utilisée pour augmenter la puissance. Au cours du boost - où le moteur à combustion et le moteur électrique sont utilisés simultanément -, la puissance supplémentaire de 20 kW du moteur électrique et son couple de 170 Nm permettent au moteur de développer une puissance totale de 476 ch et un couple jusqu’à 700 Nm. Le résultat se traduit par une accélération sportive à partir de n'importe quelle vitesse et plage de régime.

Située à l’arrière sous le coffre, la batterie lithium‑ion d’une capacité de stockage de 0,9 kW permet au véhicule de continuer d'avancer à vitesse lente en trafic urbain avec le moteur à combustion coupé, ainsi que d’entreprendre une manœuvre ou de se garer en utilisant uniquement l’énergie électrique. Lors du freinage, le système de récupération d'énergie, aidé du puissant générateur de 20 kW, recharge avec efficacité en peu de temps la batterie pour que le véhicule puisse être utilisé régulièrement en mode électrique.

En plus des deux turbocompresseurs des gaz d'échappement, le compresseur à entraînement électrique donne à l’Audi Q8 sport concept un élan supplémentaire en fournissant de l’air frais au moteur trois litres six cylindres. Il peut parfois prendre en charge les turbocompresseurs lorsque les gaz d'échappement sont insuffisants afin de développer rapidement plus de puissance. Le compresseur électrique permet donc au moteur essence V6 une accélération rapide - une action qui était jusqu’à présent réalisable uniquement sur les moteurs diesel et les moteurs électriques. Par ailleurs, cette combinaison fonctionne déjà de manière impressionnante sur le modèle de série Audi SQ7.

Le compresseur à entraînement électrique, positionné en aval de l’intercooler, c’est-à-dire près du moteur, intègre un moteur électrique compact à la place d'une turbine. En moins de 250 millisecondes, il peut atteindre jusqu'à 70 000 tr/mn. Grâce à lui, la puissance du moteur 3.0 TFSI est toujours disponible dès que la pédale d'accélérateur est enfoncée, et ce, même à bas régime. Au démarrage, le SUV prend d’emblée de l’avance sur ses concurrents. Pendant la conduite en mode confort, la technologie du compresseur à entraînement électrique évite toute rétrogradation inutile et, par conséquent, maintient le régime moteur à un bas niveau. En outre, les conducteurs les plus sportifs pourront apprécier la répartition parfaite et spontanée de la puissance en sortie de virage.

Le système d’entraînement de l’Audi Q8 sport concept avec son V6 TFSI et son moteur électrique supplémentaire offre les performances d’un véritable 8 cylindres tout en affichant une consommation comparable à celle d’un 4 cylindres. La raison en est simple. Par rapport à un moteur similaire sans système hybride, la consommation diminue de plus d’un litre aux 100 kilomètres, et ce, malgré une puissance supplémentaire allant jusqu’à 20 kW. Équipé d’un réservoir essence de 85 litres, l’Audi Q8 sport concept dispose d'une autonomie totale de plus de 1 200 kilomètres.

Lors de la conduite, la gestion des moteurs contrôle le fonctionnement de l’Audi de manière intelligente et souple. En fonction de la situation, le SUV de luxe accélère, avance en roue libre ou récupère de l’énergie. L'assistant d'efficacité prédictive est une caractéristique standard qui aide le conducteur en fournissant des informations très détaillées sur l'environnement du véhicule à l'unité de commande. Les données d’itinéraire du système de navigation et les services Audi connect Car-to-X sont également prises en compte.

Transmission et suspension : la haute technologie sur des modèles de série

Dans l’Audi Q8 sport concept, le système quattro transfère la puissance du système d’entraînement à la route avec une précision extrême. Pour sa suspension à grand débattement, la technologie fait également appel à des solutions de production de haut niveau issues des véhicules de luxe.  La suspension pneumatique adaptative sport (système de suspension pneumatique avec contrôle d’amortissement) permet, en effet, d’alterner entre une conduite souple et confortable et une conduite nettement plus ferme.  Afin de choisir le niveau idéal, elle peut sélectionner 5 niveaux de garde au sol, avec des différences de 90 mm. Les suspensions avant et arrière sont conçues dans un design allégé à cinq bras.

Audi utilise des pneus 305/35 sur de larges jantes en 11J x 23, dont les cinq rayons en Y interconnectés projettent une image filigranée, tridimensionnelle et puissante. Les disques de freins en céramique de 20 pouces de diamètre assurent un freinage sans effort de l’Audi Q8 sport concept.

Des lignes dynamiques et un design sophistiqué

A première vue, l’Audi Q8 sport concept a tout d’une Audi luxueuse, très dynamique. C’est ainsi que l’Audi Q8 concept a été présenté au Salon de l’Automobile de Détroit 2017. La version qui fera ses débuts à Genève, se révèle bien plus sportive, et offre une alternative élégante à l’image imposante d’un véhicule utilitaire sport classique. Dans les deux cas, l’Audi Q8 concept et sa déclinaison athlétique sont synonymes de prestige inégalé, et sont dédiés à la sportivité et à une technologie avant-gardiste présente partout.

Avec ses 5,02 mètres de long, l’Audi Q8 concept sport fait une entrée impressionnante sur le segment des véhicules de luxe. Par ailleurs, grâce à son empattement de 3 mètres, le concept-car offre un espace généreux pour accueillir passagers et bagages. Malgré la ligne de toit plane typique d’un coupé, les passagers arrière disposent de suffisamment d’espace au niveau de la tête et des épaules. Le nouveau concept de commande utilise de grands écrans tactiles de l’Audi Virtual Cockpit et l’affichage tête haute analogique. Ce dernier utilise la technologie intelligente de réalité augmentée pour associer le monde réel au monde virtuel.

Avec ses 2,05 mètres, la face avant de l’Audi Q8 concept sport apparaît très imposante. Sa particularité réside dans sa calandre Singleframe octogonale. Sculpturale, elle est nettement plus large que sur les Audi d’aujourd’hui. Sa surface a une structure réticulaire en nid d’abeille superposée à des segments en aluminium, tandis qu’un entourage de couleur contrastée encadre le tout. A l'instar des modèles Audi Sport, les entrées d'air extérieures sont beaucoup plus larges que celles du modèle de base, signe de besoins en apport d’air supplémentaire de la motorisation haut-performance. Un trait distinctif couleur carrosserie souligne la partie inférieure du pare-chocs.

Les phares formés aux coins, larges et plats, de l’Audi Q8 sport concept s’étirent progressivement vers l’extérieur et la perspective donnent l’impression qu’ils sont reliés aux entrées d’air. Les unités d’éclairage sont équipées de verres de protection, mais l’unité d’éclairage dans son ensemble reste ouverte, et donne l’impression de flotter dans l’espace.  Le boitier en aluminium des phares prolonge l’aspect sculptural de la Singleframe. La signature laser bleue en forme de x, met en évidence la technologie Matrix laser utilisée pour les feux de route et les feux de croisement. Décomposé en plus d’un million de pixels, le faisceau lumineux illumine la route en haute résolution avec un contrôle précis. Situé sous le bord du capot, un étroit guide de lumière LED fait office de clignotants dynamiques et des feux de jour. Il enveloppe l’extérieur des phares où ses nervures donnent naissance à la signature innovante e-tron. Toutes les fonctions d’éclairage sont dynamiques.

 

 

Nouvelles Audi A5 et S5 Sportback
La rencontre du design et de la polyvalence

 

 

Sept ans après la naissance de l’Audi A5 Sportback, la nouvelle version de cette icône se dévoile. Le coupé à cinq portes bénéficie d’un design élégant et polyvalent intégrant de nombreuses fonctionnalités et un confort exceptionnel. Le véhicule familial est intégralement connecté et équipé des derniers systèmes d’info-divertissement. La seconde génération de l’Audi A5 Sportback dispose d’une suspension nouvellement développée, de moteurs efficients et de systèmes d’assistance au conducteur innovants. Version sportive de l’Audi A5 Sportback, l’Audi S5 dispose d’un nouveau moteur turbo à six cylindres développant 354 ch et 500 Nm de couple. Cette nouvelle génération est également disponible en version
g-tron, permettant aux clients de rouler à l’Audi e-gas, au gaz naturel ou à l’essence.

Design extérieur

Les concepteurs ont créé un véhicule unique à la sportivité affirmée. L’empattement étiré, les porte-à-faux courts et le long capot bombé avec powerdome soulignent les lignes athlétiques du coupé à cinq-portes. La calandre Singleframe en trois dimensions est plus plate et plus large que sur le modèle précédent.

La ligne en forme de vague donne à l’Audi A5 Sportback une élégance unique. Plus accentuée que sur le modèle précédent, elle donne du relief au design du véhicule en créant un jeu d’ombres et de lumières. Les larges passages de roues soulignent l’esprit quattro du véhicule. La face arrière, horizontale, termine avec précision le design du véhicule. Le compartiment à bagages est équipé d’un spoiler arrière caractéristique.

Intérieur

L’intérieur de la nouvelle Audi S5 Sportback est significativement plus spacieux. Les passagers disposent d’un intérieur 17 mm plus long, gagnent 11 mm au niveau des épaules et 24 mm d’espace pour les genoux à l’arrière. La sophistication des matériaux, la précision des finitions et l’harmonisation des couleurs forment un habitacle typiquement Audi et accentuent le sentiment d’espace. L’éclairage intérieur ambiant peut s’illuminer en 30 teintes différentes.

Le compartiment à bagages offre un volume de 480 L, soit l’une des plus grandes capacités de sa catégorie. Le compartiment à bagage électrique, disponible de série, s’ouvre et se ferme à l’aide d’un capteur sensoriel.

Commandes et affichage

L’Audi A5 Sportback est équipée d’un nouveau système de commandes et d’affichage comprenant un système de recherche par texte libre. Ce dernier permet au conducteur de contrôler toutes les fonctions du véhicule de façon intuitive. Alternative innovante au tableau de bord analogique, l’Audi virtual cockpit apporte un plus grand confort au conducteur. Son écran TFT haute-résolution de 12,3 pouces présente les informations de conduite sous forme de graphiques hautement détaillés. En option, l’affichage tête-haute projette les informations principales de manière extrêmement lisible sur le pare-brise, permettant au conducteur de ne pas détourner les yeux sur la route.

Infotainement et Audi connect

Le système MMI navigation plus avec MMI touch inclut 10 Go de mémoire flash, un lecteur de DVD, la gratuité des services Audi connect pendant 3 ans, jusqu’à 5 mises à jour de la navigation et un écran et 8,3 pouces d’une résolution de 1024 x 480 pixels. Le système Audi MMI navigation fonctionne en étroite coopération avec de nombreux systèmes d’assistance et de sécurité.

L’Audi Smartphone Interface permet d’intégrer l’environnement du téléphone du client au véhicule via Apple Car Play et Android Auto. De série ou en option selon les finitions, l’Audi phone box située dans l’accoudoir central permet de recharger par induction les smartphones selon la norme Qi et de les relier sans fil à l’antenne du véhicule. Pour les amateurs de son, le système audio Bang & Olufsen au son 3D donne le sentiment au conducteur de profiter d’un concert. Son amplificateur fournit 755 watts de puissance à 19 haut-parleurs. La tablette Audi est à la disposition des passagers afin d’assurer leur divertissement, à l’intérieur comme à l’extérieur du véhicule.

Systèmes d’assistance à la conduite

La combinaison des différentes technologies d’assistance améliore la sécurité, le confort et l’efficience de la nouvelle Audi A5 Sportback.  Audi marque une étape vers la conduite autonome et établit une nouvelle norme sur le segment en incluant un large choix de systèmes d’assistance à la conduite.

L’adaptative cruise control (ACC) associé à la fonction Stop&Go joue un rôle central et permet de soulager le conducteur dans les embouteillages jusqu’à une vitesse de 65 km/h en accélérant ou freinant à sa place. L’assistant d’efficacité prédictive combine les informations du GPS et l’environnement immédiat du véhicule afin d’économiser du carburant. Il donne des conseils de conduite spécifiques, une fonctionnalité unique sur le segment. 

L’assistant d’évitement de collision intervient si le véhicule doit contourner un obstacle afin d’éviter un accident. À l’aide des données des caméras, de l’ACC et des capteurs radars, il calcule une nouvelle trajectoire en une fraction de seconde. De nombreux autres systèmes d’assistance sont disponibles dans l’Audi A5 Sportback : Audi park assist, alerte de trafic transversal, assistant de changement de direction, avertissement de sortie, reconnaissance des panneaux de signalisation, Audi active lane assist et Audi side assist.

Suspension

L’empattement du véhicule, large et long, est l’un des éléments clés pour l’équilibrage et les réglages de la suspension. Elle mesure 1 587 mm de large à l’avant et 1 568 mm à l’arrière. L’empattement est de 2 824 mm.

L’essieu avant redessiné dispose de cinq bras tandis qu’un système à cinq bras remplace la suspension arrière trapézoïdale utilisée précédemment. Disponible en option, le système d’amortissement adaptatif est intégré dans l’Audi drive select. Il permet au conducteur de profiter d’une expérience de conduite aussi dynamique que confortable. La nouvelle direction électromécanique est plus précise et colle au plus près de la route. Disponible en option, la direction dynamique varie le rapport de transmission en fonction de l’angle de vitesse et de la direction.

Moteur et transmission

La nouvelle Audi A5 Sportback est disponible en 2 moteurs TFSI et 3 moteurs TDI. Ils produisent entre 190 ch et 286 ch de puissance. Audi a augmenté l’efficience des moteurs en réduisant la consommation de carburant de 22% tout en augmentant la puissance jusqu’à 17%.

Chaque version des moteurs dispose d’une technologie de transmission sur-mesure : transmission manuelle à six rapports, S tronic sept rapports à double-embrayage ou tiptronic à huit rapports. De série, le véhicule est disponible en traction. La version quattro est disponible en option sur deux versions et de série sur le 3.0 TDI 286 ch. Le moteur V6 turbo propulse l’Audi S5 Sportback de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes. La vitesse maximale est régulée électroniquement à 250 km/h.  Le véhicule est équipé de série du système quattro et d’une transmission tiptronic à huit rapports. Le constructeur a par ailleurs développé l’Audi A5 Sportback g-tron. Son moteur 2.0 TFSI développe 170 ch et peut fonctionner à l’Audi e-gas, au gaz naturel ou à l’essence.

 Structure et équipement

La structure de la nouvelle Audi A5 Sportback est la plus légère de son segment. Un judicieux mélange de matériaux permet de gagner 15 kg par rapport au modèle précédent. Le poids total de la nouvelle génération chute de près de 85 kg à seulement 1 470 kg – hors conducteur.

L’équipement de série s’étoffe sur cette nouvelle génération. Le nouveau design est les nombreux packs d’équipement augmentent les possibilités de conception personnalisée.

Les nouvelles Audi A5 et S5 Sportback seront visibles dans les showrooms en Allemagne et en Europe à partir du début de l’année 2017. L’Audi A5 Sportback sera disponible à partir de 37 800€, l’Audi S5 Sportback à partir de 62 500€.

Consommation des modèles mentionnés ci-dessus

Audi A5 Sportback

Le véhicule n’est pas encore en vente. Il n’a pas encore été homologué ni soumis à la directive 1999/94/EG.

Audi S5 Sportback

Le véhicule n’est pas encore en vente. Il n’a pas encore été homologué ni soumis à la directive 1999/94/EG






 

La nouvelle Audi Q2 est disponible à la commande 
 

• Ouverture des commandes le 1er août en France • Le SUV compact au design polygonal étend la gamme Q du constructeur • Le Q2 1.6 TDI 116 est disponible à partir de 26 500 € en France Après la présentation de l’Audi Q2 en première mondiale au Salon de l’Automobile de Genève, le véhicule est désormais disponible à la commande. Les premières livraisons sont attendues à l'automne chez les partenaires.
 


L’Audi Q2 combine les avantages des SUV à l’agilité des voitures de sport compactes. Son design polygonal, les side-blades caractéristiques sur le montant C et les flancs concaves soulignent la puissance et le dynamisme du véhicule. Comme tous les SUV, le véhicule offre une grande visibilité. Le hayon à commande électrique (en option) s’ouvre sur un vaste coffre à bagages de 405 L. La direction progressive est disponible de série sur toutes les motorisations pour une conduite précise et dynamique. La transmission quattro, le choix du mode de conduite via l’Audi drive select et le contrôle d’amortissement adaptatif décuple le plaisir de conduite.

Les systèmes de connectivité et d’info-divertissement ne sont pas en reste, l’Audi Q2 propose des technologies habituellement réservées aux véhicules des segments supérieurs. Le véhicule profite des services Audi connect, de l’Audi phone box, de l‘Audi virtual cockpit ainsi que de l’affichage tête-haute.

À l’ouverture des commandes, l’Audi Q2 sera disponible en version 1.4 TFSI COD 150 ch à partir de 26 900€ et 1.6 TDI 116 ch dès 26 500€. Les autres motorisations et les modèles équipés du système quattro seront lancés sur le marché ultérieurement.

Consommation de carburant des modèles mentionnés ci-dessus :

Audi Q2 1.4 TFSI COD
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 5.7 – 5.4
Emissions de CO2 combinées en g/km: 130 – 124

Audi Q2 1.4 TFSI COD S tronic
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 5.5 – 5.2
Emissions de CO2 combinées en g/km: 125 – 119

Audi Q2 1.6 TDI
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 4.6 – 4.4
Emissions de CO2 combinées en g/km: 120 – 114










La nouvelle Audi A8

 

Audi met le client à l’honneur et répond à ses désirs les plus fous. La nouvelle Audi A8 L extended, une berline aux dimensions hors-normes, est disponible à la demande pour les clients européens. Mesurant 6,36 mètres de long pour un empattement de 4,22 mètres, les occupants des six places de l’Audi A8 L extended profitent d’un confort exceptionnel. Le concept a d’ores et déjà générés des commandes.Le développement et la conception de cette nouvelle berline exceptionnellement longue a nécessité plus d’un an de travail. L’Audi A8 L extended est unique et répond aux normes des modèles de production. La conception de ce véhicule hors-normes a relevé de nombreux défis liés à la sécurité et à la rigidité de son châssis extra-large, mais aussi pour la conservation d’un style et d’une silhouette premium.


Légère, l’Audi A8 L extended bénéficie de la conception Audi Space Frame en aluminium des modèles produits en série. Pour la version « à la demande », les ingénieurs ont étendus les seuils de portes et le tunnel central avec des profilés en aluminium extrudés. Une double cloison sépare l’habitacle du compartiment à bagages et l’intérieur du toit est composé plusieurs tubes profilés et croisillons en aluminium. Ces éléments permettent à l’Audi A8 L extended d’avoir une rigidité en torsion et en flexion quasiment égale à celle de l’Audi A8 L.

La berline XXL est discrète avec sa couleur métallisée bleu lunaire. L’empattement et la longueur totale ont été allongés de 1,09 mètre par rapport à l’Audi A8.

À partir du montant A, l’intégralité du corps a été retravaillé afin de maintenir une ligne de toit harmonieuse.

Pour accentuer le sentiment d’espace, les experts ont intégré un panneau en verre de 2,09 mètres de long dans la structure du toit.

Les stores – un par rangée de sièges – évitent la surchauffe de l’intérieur en plein soleil. Comme préconisé par la loi pour les véhicules extra-longs, les phares avant et arrière sont équipés de petits feux de position latéraux.

Les six sièges de l’Audi A8 L extended sont positionnés dans le sens de la marche. Ils sont revêtus de cuir Valcona extra souple dans un coloris beige velours. Les deuxièmes et troisièmes rangées de sièges disposent de sièges individuels électriquement réglables.  La troisième rangée est équipée d’une console centrale étendue, du système rear seat entertainement et d’une glacière.


Cette version unique de l’Audi A8 dispose d’un moteur 3.0 TFSI de 310 ch développant 440 Nm de couple. La vitesse maximale est électroniquement limitée à 250 km/h et l’Audi A8 L extended réalise le 0 à 100 km/h en 7.1 secondes. Elle est équipée d’une boite de vitesse tiptronic à huit rapports transférant la puissance à la transmission intégrale permanente quattro. Des roues 19 pouces, habillées de jantes en rayons à 15 branches, dissimulent un système de freinage similaire à l’Audi S8. La capacité de décélération est exceptionnelle pour cette berline de luxe de plus de six mètres affichant un poids à vide de 2 418 kg.


Consommation des modèles mentionnés ci-dessus 

Audi A8 :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 11.2 – 5.7

Emissions de CO2 combinées en g/km: 259 - 146

Audi A8 L :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 11.2 – 5.8 

Emissions de CO2 combinées en g/km: 259 - 148

Audi S8 :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 10 – 9.4

Emissions de CO2 combinées en g/km: 231 - 216

Audi A8 L extended :

Le véhicule a reçu l’homologation de type et a été accepté dans le cadre du régime d’approbation CE Véhicule unique (article 24 – directive 2007/46/CE).

Les données sur les consommations de carburant et les émissions de CO2 ainsi que les degrés d’efficience dépendent du choix des roues et des pneus.

 

 

Audi présente le système quattro ultra 

La transmission intégrale permanente 
 

Audi ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du quattro : le dernier système quattro équipé de la technologie ultra combine efficience, sécurité et dynamisme de conduite pour devenir la transmission du futur. Une première version sera disponible sur la nouvelle Audi A4 allroad quattro prévue mi-2016.
 


Audi ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du quattro : le dernier système quattro équipé de la technologie ultra combine efficience, sécurité et dynamisme de conduite pour devenir la transmission du futur. Le système est adapté pour les modèles Audi dont le moteur est monté de façon longitudinale. Une première version sera disponible sur la nouvelle Audi A4 allroad quattro prévue mi-2016.

Avec son système de transmission à quatre roues motrices, Audi démontre son avance technologique depuis plus de 30 ans. Aujourd’hui, le constructeur présente une nouvelle avancée technologique majeure avec la combinaison du système quattro et de la technologie ultra.

L’objectif de ce développement est de parvenir à un système de transmission intégrale encore plus efficient qui ne changera rien en matière de traction et de dynamisme de conduite. Utilisé quotidiennement, le système devrait par ailleurs établir une nouvelle norme en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2. En moyenne, les véhicules tests consomment 0.3 l/100 km de moins que ceux équipés d’une transmission intégrale classique. Les tests ont été effectués en situation de trafic urbain à Ingolstadt.





L’Audi h
tron quattro concept

Zéro émission : l’Audi htron quattro concept

 

Design valorisant, ravitaillement rapide et performances sportives peuvent décrire l’Audi h-tron quattro concept. Cette voiture unique combine une pile à combustible pouvant atteindre jusqu'à 110 kW (150 ch) avec une puissante batterie capable de fournir un surplus temporaire de 100 kW (136 ch). Le véhicule peut être entièrement ravitaillé en hydrogène en environ quatre minutes, ce qui lui permet de parcourir jusqu'à 600 kilomètres.

En 2017, et notamment avec la prochaine génération de l’Audi A8, le constructeur d’Ingolstadt intègrera sur ses véhicules de nouvelles technologies pour la conduite pilotée et le stationnement. Les nouvelles technologies nous offrent déjà un aperçu des avancées à venir. 

L’Audi h-tron quattro concept est un nouveau pas vers le futur. Avec sa batterie hybride rechargeable, son moteur à pile à combustible, il maitrise toutes les technologies de propulsion alternatives et offre des solutions sur mesure.

L’Audi h-tron quattro concept est étroitement liée au concept Audi e-tron quattro. Ce dernier, un SUV totalement électrique, a été présenté au Salon de Francfort en 2015. Les deux concepts, particulièrement flexibles, sont basés sur la deuxième génération de plate-forme modulaire longitudinale (MLB Evo). Les deux véhicules utilisent tous les deux un plancher virtuel identique même si leurs technologies divergent.

L’Audi h-tron quattro concept est la cinquième génération de véhicule utilisant la technologie de pile à combustible de Audi et Volkswagen. Des matériaux plus légers réduisent le poids du véhicule, améliorent sa performance, sa réactivité et son efficience. Avec un taux d'efficience de plus de 60 %, la pile à combustible dépasse maintenant tout moteur à combustion. Elle comprend 330 cellules individuelles logées à l'avant de la structure.

Situés sous l'habitacle ou le compartiment à bagage, les trois réservoirs d'hydrogène ne modifient pas l’habitacle du véhicule. À une pression de 700 bar, ils stockent suffisamment d'hydrogène avec une autonomie maximale de 600 kilomètres.

Chaque réservoir se compose de plusieurs couches : la cuve intérieure en polyamide étanche au gaz est enveloppée de fibre de carbone renforcée de polymère (CFRP) et de fibre de verre renforcée de polymère (GFRP). Comme un véhicule avec moteur à explosion, le ravitaillement prend environ quatre minutes.

Amplificateur de puissance : la batterie fournit jusqu'à 100 kW de puissance

En plus de la pile à combustible développant jusqu'à 110 kW (150 ch), l’Audi h-tron quattro concept possède une batterie lithium-ion compacte conçue pour optimiser sa puissance. La batterie, d'un poids inférieur à 60 kilogrammes, est située sous l'habitacle passager pour optimiser le centre de gravité. Elle peut fournir jusqu'à 100 kW (136 ch) de puissance, un boost supplémentaire lors d’une accélération et se recharge au freinage. Avec 550 Nm de couple, l'Audi h-tron quattro concept accélère de 0 à 100 km/h en moins de sept secondes ; sa vitesse de pointe est limitée à 200 km/h.

La puissance de la pile à combustible et de la batterie haute-performance entraîne deux moteurs électriques - un situé sur l'essieu avant d'une puissance de 90 kW (122 ch), l'autre sur l'essieu arrière et développant 140 kW (190 ch). Ce fonctionnement en fait donc un système quattro électrique. Un système intelligent de gestion active l’un ou l’autre des moteurs en fonction de la situation pour une efficience maximale. Une pompe à chaleur pour la climatisation et un grand toit à panneaux solaires génèrent jusqu'à 320 watts et ajoutent jusqu’à 1.000 kilomètres d’autonomie supplémentaire chaque année.

Zéro émission avec de l’hydrogène renouvelable produit à partir de l’Audi e-gas à Werlte, Allemagne

 Selon le cycle NEDC, la consommation de carburant est d'environ un kilogramme d'hydrogène pour 100 kilomètres. Non seulement l’Audi h-tron quattro concept est un véhicule zéro émission, mais qui plus est, il fonctionne grâce à un hydrogène produit à base d’énergie verte à l'usine Audi e-gas en Allemagne du Nord.

 En 2013, une  centrale à gaz utilisa pour la première fois de l’électricité produite par énergie éolienne afin de décomposer, par électrolyse, l'eau en oxygène et hydrogène. Dans un procédé plus avancé, le gaz réagit au CO2 pour produire l’Audi e-gas, ou le méthane synthétique, pour l'Audi A3 g-tron* et l'Audi A4 g-tron* avec système CNG.

 De nombreux clients utilisent déjà la carte de carburant Audi e-gaz pour se ravitailler via le réseau de gaz naturel existant dans les stations CNG. Cela leur permet de conduire en ne rejetant quasiment pas d’émissions de CO2. À l’avenir, il sera possible d'exploiter cette source d'hydrogène afin que les voitures à pile à combustible puissent fonctionner avec un carburant respectueux du climat.

 Centre névralgique pour la conduite pilotée : le zFAS

 La conduite de l’Audi h-tron quattro concept procure de nombreuses sensations. Il est équipé de toutes les technologies que le constructeur aux anneaux a développé pour la conduite pilotée : des capteurs radars, des capteurs à ultrasons, un nouveau type de caméra vidéo et un scanner laser.

 Les systèmes d'assistance au conducteur sont maintenant gérés par des unités de contrôle séparées. Bientôt, Audi mettra en œuvre cette fonction via un système central : toutes les informations des capteurs disponibles seront traitées par un système d'assistance au conducteur central (zFAS). Ce dernier analyse l’environnement dans sa globalité en temps réel et rend l’information disponible pour les systèmes d'assistance et les systèmes de conduite pilotée. Ils peuvent aider le conducteur au stationnement ou dans les embouteillages, sur l’autoroute à des vitesses allant jusqu'à 60 km/h.

 Audi est le constructeur pionnier dans ce domaine depuis de nombreuses années et la technologie entrera en production pour la première fois en 2017 avec la prochaine génération de berline Audi A8.

 Elégant et épuré : L’extérieur

Le design extérieur du concept cinq portes allie esthétique et aérodynamique. L’Audi h-tron quattro concept mesure 4,88 mètres de long, 1,93 mètre de large et 1,54 mètre de hauteur. Sa silhouette, avec une surface vitrée plate qui se rétrécit fortement vers l'arrière, lui confère le caractère dynamique d'un coupé. La ligne d’épaules fluide souligne le contour des roues et symbolise la transmission quattro électrique. Les larges passages de roues et les arrêtes anguleuses soulignent le caractère robuste de la voiture.

Le Cx de 0,27 contribue à la maximisation de l’autonomie et de l'efficience. Les éléments aérodynamiques sur les flancs, sur le soubassement et à l'arrière améliorent les flux d'airs lorsqu’elle circule à vitesse élevée. Des caméras remplacent les rétroviseurs extérieurs, améliorant elles aussi l’aérodynamisme et l’efficience.

Les phares sont en deux parties. La partie supérieure génère la lumière en utilisant la nouvelle technologie Audi Matrix laser de très haute résolution. La partie inférieure, qui correspond aux arêtes de la calandre Singleframe, forment la signature de l'éclairage du concept.

En plus des feux de jour blanc reconnaissables, les éléments OLED (organic light emitting diode) émettent une lumière bleue homogène sur les côtés et vers le haut. Deux grandes entrées d’air sont situées sous la lumière.

La technologie Audi Matrix LED est aussi incorporée dans les seuils de porte. Ils émettent une lumière blanche lorsque le conducteur s’approche du véhicule avec la clé « confort » mains libres. La conduite pilotée est signalée par des lignes horizontales bleues éclairées sur les flancs. Sur le même modèle que les feux avant, les feux arrière se composent de deux éléments. La zone supérieure est composée de neuf unités OLED rouges et la partie inférieure de trois.

Fusion de l'architecture et du concept de commande : l'intérieur

L’Audi h-tron quattro concept offre un intérieur spacieux et confortable pour quatre personnes ainsi qu’un coffre d’une capacité de 500 litres. Un logiciel intelligent fournit une assistance lors du chargement : deux capteurs scannent les bagages et affichent l'ordre de chargement optimal sur un écran positionné sur la découpe arrière. 

L'intérieur de l’Audi h-tron quattro concept procure une impression de légèreté et d’ouverture, son architecture se fond harmonieusement avec le concept de commande et d'affichage. Les trois grands écrans face au conducteur utilisent la technologie OLED - leurs très minces écrans peuvent virtuellement prendre n’importe quelle forme. Deux écrans tactiles s’ajoutent à l’écran central incurvé OLED Audi virtual cockpit. Celui de gauche contrôle les lumières et les systèmes de conduite pilotée tandis que celui de droite permet de gérer les médias, la navigation, et affiche les états de fonctionnement du système de conduite. Le volant fonctionne comme une commande supplémentaire, ses branches sont équipées de contours tactiles.

 Le levier du sélecteur positionné sur la console du tunnel central permet de choisir le mode de conduite. Deux autres écrans OLED permettent de contrôler l'état de conduite, l'air conditionné et le choix des fonctions d’informations programmables. L’écran positionné à l'avant permet des commandes gestuelles. Les écrans incurvés dans la partie avant des portes servent de rétroviseurs extérieurs numériques.

 Les deux passagers arrière sont assis dans de confortables sièges individuels. Ils peuvent partager des données avec le conducteur via les tablettes Audi. Les tablettes sont équipées d’écrans OLED et  sont conçues comme un système de divertissement pour les places arrière.

At a glance

The concept car Audi htron quattro concept

 Technology

- Fuel cell drive with additional lithium-ion battery for boosting and recuperation
- Fifth-generation fuel cell, new materials for added

  efficiency

- Range of up to 600 kilometers (372.8 mi) on one tank of fuel, consumption
  around one kilogram (2.2 lb) of hydrogen per 100 kilometers (62.1 mi), refueling
  takes around four minutes

- Fuel cell performance: up to 110 kW, extra boost of up to 100 kW for short
  periods, system torque in excess of 550 Nm (405.7 lb ft)

- From 0 to 100 km/h (62.1 mph) in less than 7 seconds, top speed
  electronically governed at 200 km/h (124.3 mph)
- Electrified quattro layout: one electric motor at front and one at rear,
  intelligent control strategy for interaction between power units

- Three hydrogen tanks with total capacity of around six kilograms (13.2 lb) at
  700 bar

- Chassis with adaptive air suspension sport and 22‑inch wheels
- Technologies for piloted driving and parking, central driver assistance
  system (zFAS)

 

Aerodynamics and design

- SUV with sporty styling, low greenhouse, tapered rear end
- Length 4.88 meters (16.0 ft), width 1.93 meters (6.3 ft), height 1.54 meters
  (5.1 ft), five doors
- Cd value of 0.27, elaborate detailed measures such as cameras instead of
  exterior mirrors and movable aerodynamic elements on underbody, sides
  and rear

- Outstanding aeroacoustics

- Lighting design with OLED elements at front and rear, headlights in Matrix laser
  technology

- World’s largest in-car solar roof, up to 320 watts output or additional range of up
  to 1,000 km (621.4 mi) per year

 




 

 


 

 



 

 

La nouvelle Audi S8 plus

· La berline la plus puissante de son segment

· Un moteur 4.0 TFSI de 605 ch et 750 Nm

· 0 à 100 km/h en 3,8 s ; vitesse maximale : 305 km/h

Audi présente la nouvelle Audi S8 plus. Avec une puissance de 605 ch et une vitesse maximale de 305 km/h, la nouvelle Audi S8 plus délivre des performances encore améliorées. Ce nouveau modèle renforce la position de Audi en tant que constructeur de véhicules sportifs.

« Nous avons encore affûté notre grande berline sportive, » déclare Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « La nouvelle Audi S8 plus a considérablement gagné en puissance et est au firmament de la performance sportive sur son segment.
Voilà pourquoi elle porte le nom de S8 « plus ».

L’une des forces de la grande berline est sa conception ultralégère. Sa carrosserie est presque entièrement composée d’aluminium. Sa conception est basée sur l’Audi Space Frame (ASF) et celle-ci ne pèse que 231 kg, soit la structure la plus légère parmi la concurrence.

Les ingénieurs Audi ont retravaillé le 4.0 TFSI pour la nouvelle Audi S8 plus. Le V8 biturbo à la sonorité unique offre désormais une puissance de 605 ch et un couple maximal de 700 Nm ; en mode overboost, il peut développer 750 Nm. La grande berline sportive, qui gagne 85 ch par rapport à l’Audi S8, réalise le 0 à 100 km/h en 3,8 s et atteint une vitesse maximale de 250 km/h, qui peut être relevée à 305 km/h en option.

Audi et quattro GmbH ont uni leur expertise en développement de moteur afin d’obtenir ces excellentes performances. Les modifications du 4.0 TFSI vont du contrôle spécial du moteur avec boost de la vitesse et de la pression à la modification des valves d’échappement ainsi qu’à la géométrie du turbo qui a été optimisée pour plus d’efficience.

Une boite de vitesses tiptronic à 8 rapports transmet la puissance générée par le V8 turbocompressé à la transmission quattro avec le différentiel « quattro sport ». Le châssis inclut l’adaptive air suspension sport et la direction dynamique, deux éléments que les experts en châssis ont spécialement configuré pour l’Audi S8 plus. En France, la voiture est montée sur des roues de 21’’ spécialement dessinées pour l’Audi S8 plus et des pneus 275/35.

L’augmentation de la vitesse maximale à 305 km/h fait partie du pack dynamique, de série pour le marché Français. Le pack inclut des freins en céramique et carbone avec des étriers gris anthracite, le logo « Audi ceramic » ainsi qu’un système d’échappement sport imaginé par quattro GmbH. Il donne au V8 de l’Audi S8 plus une sonorité unique.

La nouvelle Audi S8 plus révèle sa sportivité dans les détails de son design. Le becquet arrière en série attire l’oeil. Il est de la couleur de la carrosserie et est également disponible en carbone, en option. Les extrémités sur les entrées d’air latérales et la lame sur la calandre avant sont en carbone. Les rétroviseurs de la couleur de la carrosserie sont disponibles en option en noir laqué ou carbone. La calandre Singleframe et les double barres sont noir laqué, tandis que la structure en nid d’abeille des prises d’air latérales et du radiateur sont noir mat. Les entourages des fenêtres latérales et arrière sont noir brillant. L’Audi S8 plus présente également des feux arrière sombres et un insert noir laqué sur le diffuseur, dont le contour est en carbone. Le système d’échappement sport double se ramifie en deux sorties d’échappements ovales sur la gauche et sur la droite.

Les clients peuvent également choisir le pack style S8. Il présente des logos S8 à l’avant et à l’arrière et des badges V8 T sur les ailes avant. La peinture à effet mat argent fleuret est disponible en exclusivité sur l’Audi S8 plus. Tous les coloris proposés sur l’Audi S8 le sont sur l’Audi S8 plus.

Les phares Audi Matrix LED sont de série et sont complétés par les clignotants à affichage dynamique. Les unités de feux de route très précises sont chacune composées de 25 petites LEDs individuelles qui s’allument et s’éteignent selon la situation. Elles éclairent la route de manière optimale sans jamais éblouir les autres automobilistes.

À l’intérieur de l’Audi S8 plus, on retrouve de nombreux détails sportifs, des matériaux inspirés par la course et un espace généreux. Les surpiqûres contrastantes en rouge Arras sont utilisées pour l’intérieur cuir noir intégral. Les finitions du cuir, également en rouge Arras, ornent les confortables sièges sport et renforcent le style de la grande sportive. Le garnissage de pavillon et la plage arrière sont en Alcantara noir.

On retrouve un tissage rouge contrastant sur la partie supérieure. La partie inférieure est réalisée en aluminium brossé. Le levier de vitesse de la tiptronic et la console centrale arborent des inserts noir piano.
Caractéristiques de l’intérieur des modèles S, on retrouve les instruments ronds avec les boutons gris, les aiguilles blanches, le startup dynamique et un logo S8 sur le compte-tours. Les pédales et le repose pied sont en acier brillant. Le bouton start-stop arbore un anneau rouge décoratif et un logo S8 est présent sur le volant sport à 3 branches.

Audi livre la nouvelle Audi S8 plus avec empattement normal et propose un équipement de série riche, incluant l’éclairage d’ambiance, une Keyless entry (ouverture/fermeture et démarrage dans clé) et une ouverture automatique du coffre par capteur, un pack intérieur cuir complet, un pack Alcantara, un verrouillage assisté des portières et un lecteur DVD/CD. En France, l’équipement de série – en plus du pack dynamique – inclut également le pack assistance avec l’Audi pre sense plus, le Bose surround sound system et le MMI navigation plus avec MMI touch. La nouvelle Audi S8 plus sera disponible fin novembre à partir de 168 300 €.

 

 



Les nouvelles Audi A4 et A4 Avant

 

La nouvelle génération d’Audi A4 et A4 Avant est une alliance fascinante de technologie et d’esthétisme. Tous les équipements technologiques de ce best-seller ont été redéveloppés afin de constituer une référence pour leur segment. Durant la phase de développement, la priorité a été donnée à la réduction des émissions de CO2. De plus, toutes les innovations technologiques ont été pensées afin d’améliorer le coefficient de pénétration dans l’air du véhicue.
 

 
L’un des meilleurs exemples est l’aérodynamisme : l’Audi A4 Berline a un coefficient de trainée de 0,23, le meilleur de sa catégorie. Le nouveau modèle a aussi un taux d’émission de CO2 particulièrement faible ; 95 g / km pour l’Audi A4 Berline 2.0 TDI ultra de 150 ch ; 99 g / km pour l’Audi A4 Avant 2.0 TDI ultra. Pour la catégorie 2.0 TFSI, les émissions de CO2 sont de l’ordre de 109 g / km pour l’Audi A4 Berline ultra et de 114 g / km pour l’Audi A4 Avant ultra. 

 
Les moteurs les plus puissants sont deux 6-cylindres TDI d’une puissance allant jusqu’à 272 ch.  Les systèmes d’aide à la conduite et  d’info divertissement sont dignes de la catégorie luxe. La nouvelle génération de moteurs TFSI 4-cylindres, avec  sa toute nouvelle méthode de combustion, innove en termes de consommation, d’émission de CO2 et de performance. Les Audi A4 Berline et Avant seront lancées cet automne. 
Avec ses 4,73 m de long et ses 2,82 m d'empattement, les nouvelles Audi A4 et A4 Avant sont taillées pour la route. Une ligne horizontale à l’avant et à l’arrière souligne la largeur de la voiture. Son design gracieux composé de lignes concises symbolise l’élégance sportive de la marque. 
 

La célèbre calandre Singleframe est large et basse. Quant aux phares, il sera possible de choisir entre les technologies LED et Audi Matrix LED (qui inclut des clignotants dynamiques).

 
Plus légère de 120 kg

 
Les dimensions de la voiture ont augmenté par rapport au modèle précédent, mais son poids a été réduit de manière significative (jusqu'à 120 kg en fonction du modèle). La carrosserie des nouveaux modèles Audi est l’une des plus légères de sa catégorie grâce à une alliance intelligente de matériaux et à un principe de construction légère.
L’Audi A4 est également un leader dans sa catégorie en termes d’aéroacoustique. Ses occupants apprécient la générosité de son habitacle, soulignée par les lignes arrondies. La partie avant du tableau de bord est composée d’une large bande d’aérateurs et d’une longue surface décorative. La nuit, l’éclairage discret des contours de la voiture (en option) illumine les portes et la console centrale.  
La qualité des finitions est exceptionnelle. Le choix des couleurs et des matériaux fait partie intégrante d’un nouveau concept, offrant aux clients encore plus de liberté lors de la configuration. 

 
L’ouverture automatique du coffre grâce à un capteur : l'Audi A4 Avant
 
Le compartiment à bagages de la nouvelle A4 Avant offre une capacité de 505 litres, la plus élevée de sa catégorie.  Avec les sièges arrière repliés et chargés sur le toit, le coffre atteint un volume utile de 1 510 litres. La couverture du compartiment à bagages ainsi que le hayon, tous deux électriques, sont des équipements de série. Le conducteur peut choisir, en option, le capteur supplémentaire pour ouvrir et fermer le hayon automatiquement.
 

Les deux nouveaux modèles incluent de nombreuses innovations technologiques, dont le fonctionnement encore plus intuitif du concept de contrôle et d’affichage du nouveau système Audi MMI. Les éléments technologiques clés de la nouvelle Audi A4 sont le virtual cockpit, les phares Audi Matrix LED, l’Audi smartphone interface,  le système audio Bang & Olufsen avec son 3D, l’Audi Phone Box avec recharge à induction, l’affichage tête-haute, les nouveaux systèmes d’assistance à la conduite et les services Audi connect. 

 

 

 

La nouvelle Audi R8



Aucun modèle Audi n’est aussi proche de la compétition, aucun n’est aussi dynamique : la super sportive Audi R8 est designée pour un maximum de dynamisme dans tous ses aspects techniques – Depuis son Audi Space Frame (ASF) jusqu’à son aérodynamisme, en passant par sa transmission intégrale permanente quattro, nouvellement développée. 

Le moteur central V10 atmosphérique garantit des performances impressionnantes, particulièrement pour la version la plus puissante de 610 ch : elle réalise le 0 à 100km/h en seulement 3,2 secondes et offre une vitesse maximale de 330 km/h. 

Un moteur central puissant fonctionnant à plein régime, la transmission intégrale permanente quattro avec distribution du couple, une conception ultralégère avec l’Audi Space Frame (ASF) en carbone et aluminium et un châssis dynamique font de l’Audi R8 le fer de lance sportif de la gamme Audi, désormais encore plus affûté.
L’étroite collaboration entre les ingénieurs de voitures de course, les experts en sport automobile et les développeurs a mené à une amélioration significative des performance– que ce soit dans la version sportive de route tout comme dans la voiture de course Audi R8 LMS qui a été conçue simultanément. 
« La nouvelle Audi R8 V10 plus est la voiture de production Audi la plus performante et la plus rapide jamais conçue » déclare Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique.  « Le sport automobile a toujours été un composant solide du caractère de Audi. Avec la nouvelle Audi R8, nos ingénieurs transmettent toute leur expertise de la course automobile du circuit à la route. Cela nous permet aussi de renforcer les valeurs qui sont l’essence même de la marque : dynamisme, design et qualité.

Moteur : le V10 en deux versions

Le moteur de la nouvelle super sportive est disponible en 2 versions – avec 540 ch pour l’Audi R8 V10 et 610 ch pour l’Audi R8 V10 plus. Le couple moteur – 540 Nm et 560 Nm, respectivement – est disponible à 6500 trs/min pour les deux versions. Par rapport au modèle précédent, la puissance a considérablement augmenté et la réactivité du moteur 5,2 l, naturellement aspiré et fonctionnant à plein régime (à plus de 8 700 trs/min) est encore plus spontané. Tout comme celui de l’Audi R8 de course, le moteur V10 a un système de lubrification à carter sec. Sa sonorité caractéristique est encore plus intense et un système d'échappement sport est disponible en option. L’efficience est meilleure que sur les modèles précédents – en progression de 13 % (33 g/km d’émissions de CO2). Le nouveau moteur V10 est équipé de technologies efficientes. Les concepteurs ont inclus le système COD (cylinder on demand), qui coupe l’un des deux bancs de cylindres lorsque la voiture est à bas régime. La nouvelle R8 bénéficie également d’un système d’injection double, qui injecte le carburant dans les chambres de combustion et le collecteur d’induction seulement en cas de demande. Quand le conducteur lève le pied de l’accélérateur et que le véhicule est à plus de 55km/h, la nouvelle Audi R8 active son mode roue libre. Quand la voiture s’arrête, le système start-stop désactive le moteur V10. 
Dans la catégorie des voitures de sport, la nouvelle Audi R8 est parmi les leaders en termes de performances de conduite.  Le modèle V10 réalise le 0 à 100 km en seulement 3,5 secondes et sa vitesse maximale est de 320 km/h. L’Audi R8 V10 plus, le modèle Audi le plus rapide, réalise le 0 à 100 km en 3,2 secondes et le 0 à 200 km/h en 9,9 secondes. De plus, toujours pour le même modèle, chaque cheval déplace seulement 2,38 kg du poids du véhicule à sec  - un excellent ratio puissance/poids.

Stabilité et dynamisme : la nouvelle transmission intégrale permanente quattro

Positionnée derrière le V10, la transmission S tronic à sept rapports effectue des changements de rapports ultra-rapides par contrôle électronique. La transmission à double embrayage dirige les forces vers le nouveau système quattro avec  un embrayage multidisques activé électro-hydrauliquement sur  l’essieu avant. Il dispose d’un refroidisseur actif à eau pour un maximum de performances. L’embrayage distribue le couple de façon variable selon le mode de conduite – jusqu’à 100 % du couple peut être dirigé vers les roues avant ou arrière.

La gestion de l’embrayage est intégrée dans le système Audi drive select et permet au conducteur de choisir entre différents mode de conduite tels que confort, auto, dynamique ou individuel. Pour l’Audi R8 V10 plus (en option pour la V10), le mode « performance » est fourni avec 3 modes additionnels : temps sec, pluie et neige. Ils adaptent des paramètres clés de conduite selon l’adhérence à la route. Un verrouillage mécanique du différentiel arrière est en série. Ses valeurs de verrouillage ont été nouvellement réglées afin de collaborer avec la transmission quattro qui est contrôlée activement.

L’ADN motorsport : Châssis à double triangle de suspension avant

L'ADN motorsport de la nouvelle Audi R8 s'exprime aussi au niveau du châssis avec ses triangles de suspension avant en aluminium. 
Sur l’Audi R8 V10 plus, le réglage est très sportif et les amortisseurs contrôlés électroniquement (Audi magnetic ride) sont disponibles sur les deux modèles en option. 
Le nouveau système de direction assistée électromécanique offre au conducteur une appréciation de la route finement différentiée. Audi peut aussi installer la direction dynamique, capable d’adapter son braquage à la vitesse du véhicule.

Dans les deux versions du moteur, la nouvelle Audi R8 est équipée de jantes de 19 pouces. Des roues de 20 pouces avec des pneus en 245/30 à l’avant et 305/30 à l’arrière sont disponibles en option.

Les freins puissants ralentissent la voiture efficacement et pour la version V10 plus, les disques sont en céramique renforcée de fibre de carbone (en option sur l’Audi R8 V10). 

En plus de l'intégration du système quattro, l’Audi drive select intègre aussi d’autres systèmes dans ses quatre modes de base : la pédale d'accélération, la direction, la boîte de vitesse S tronic, le contrôle des amortisseurs (optionnel), la direction dynamique (optionnelle) et les clapets du système d'échappement. Pour les modes de performance temps sec, pluie et neige, l’ESC est également contrôlé.

Structure allégée : 1 454 kg seulement à sec

Sur la balance, la version haut de gamme Audi R8 V10 plus affiche un poids à vide (sans conducteur) de 1 555 kg et à sec de 1 454 kg. La carrosserie multi matériaux Audi Space Frame (ASF) allège le poids puisqu’elle ne pèse que 200 kg grâce à un nouveau type de construction multi matériaux. Elle est composée de 79 % d’aluminium et de 13 % de plastique renforcé de fibre de carbone (PRFC) et a été designée selon la devise de Audi « Le bon matériau en bonne quantité au bon endroit ».

Les éléments en aluminium créent un cadre qui intègre d’importants composants en PRFC – le tunnel central, la paroi arrière et les piliers B. Sur l’Audi R8 V10 plus, des éléments ajoutés tels que les lames latérales et le diffuseur en PRFC, complètent l’enveloppe extérieure légère. Par rapport au modèle précédent, l’ASF multi matériaux voit sa rigidité en torsion augmenter de 40 %. La carrosserie offre un bon confort acoustique et un haut niveau de sécurité.

Comme dans une voiture de course, le concept aérodynamique de la nouvelle Audi R8 a été designé premièrement pour la stabilité de conduite. Son élément central est un diffuseur long et large sur le soubassement. Sur l’Audi R8 V10 plus, un total de 140 kg de force d’appui est générée à vitesse maximale : 40 kg à l’essieu avant et 100 kg à l’essieu arrière.


 











Le concept Audi prologue allroad, nouvelle forme de la liberté automobile

Technologie de pointe, élégance et usage pratique au quotidien : l’Audi prologue allroad fait sa première mondiale au Salon de l’Automobile de Shanghai. Sur toutes les routes et dans toutes les situations : le modèle 5 portes à la carrosserie surélevée rejoint la famille des concepts Audi prologue. Son concept de commande permet l’interaction digitale entre le conducteur et les passagers. Son système plug-in hybrid bénéficie d’une puissance de 540 kW (734 ch), tout en consommant peu

Audi prologue, Audi prologue Avant et désormais Audi prologue allroad : le nouveau design Audi est plein d’émotions et révolutionnaire.
L’Audi prologue allroad ne fait pas de compromis. Il y a 15 ans, une nouvelle catégorie d’automobile faisait ses débuts avec l’Audi allroad quattro, une voiture associant le confort et le dynamisme de la classe luxe à la polyvalence et la capacité magistrale de l’off-road. Audi présente en Chine un concept qui reflète une nouvelle interprétation du allroad classique, tout en offrant un regard sur le futur design de la marque. Le design de l’Audi prologue allroad accentue la sportivité, l’élégance et le caractère unique de ce concept.

De profil : puissance et élégance
De profil, l’Audi prologue allroad de 5,13 m de long représente une interprétation nouvelle et dynamique de la philosophie allroad Audi. Une partie avant longue et un dôme de toit qui tombe rapidement et s’étend vers l’arrière, au-dessus de piliers D extrêmement plats – la vue latérale du véhicule révèle le caractère athlétique du concept car. Les pare-chocs imposants et les épaulements élargis au-dessus des roues mettent en avant le caractère tout terrain de l’Audi prologue allroad. Des proportions équilibrées mettent en valeur les roues avant et arrière de la même manière. Les roues imposantes de 22 pouces sont logées dans des passages de roue largement ressortis au design à 5 bras.

Dans chaque détail, l’Audi prologue allroad en Blanc Dehua incarne la beauté avant-gardiste de la technologie Audi. La baguette de puits de vitre accueille les surfaces de capteurs pour ouvrir la porte. Les portes sans poignée s’ouvrent électro mécaniquement par contact avec les surfaces de capteur éclairées. La trappe de réservoir et de la prise de charge électrique possèdent également un mécanisme d’ouverture électrique. Un cadre en aluminium entoure les rails de toit, les rétroviseurs, les fenêtres, l’avant et l’arrière du véhicule. Un prolongement gris part le long des passages de roue et suit la partie basse de la carrosserie surélevée. Il exprime la puissance et la robustesse de la voiture et la fait paraitre encore plus large.

L’avant 

La calandre Singleframe large et plate intégrée à l’architecture de la voiture et arborant les quatre anneaux domine la face avant. Son quadrillage en aluminium brossé présente une nouvelle variante du look e-tron. Formés comme des coins larges et plats, les phares sont dotés de la technologie Audi Matrix laser, une innovation d’Audi qui ouvre de nouvelles voies dans la conception des projecteurs. Cette lumière est décomposée en de très nombreux petits pixels qui offrent des possibilités illimitées de distribution de la lumière. Les extrémités en haut et sur les côtés des prises d’air sont accentuées par des guides de lumière à LED qui donnent à l’Audi prologue allroad une nouvelle signature lumineuse e-tron.

L’arrière : dynamique

La partie arrière de l’Audi prologue allroad est inclinée vers l’avant, dans la direction de circulation, comme un yacht  - donnant une sensation de mouvement avant même que la voiture n’avance. La bande lumineuse arrière s’étend sur la largeur de la voiture. Elle est composée de vitres 3D qui donnent un effet sculptural.

De chaque côté, le véhicule présente des ouvertures plates et horizontales qui intègrent le système d’échappement dans le design arrière. Ce concept symbolise le concept de l’Audi prologue allroad : un moteur à combustion et un moteur électrique dans une seule voiture.

intérieur : spacieux
Avec son habitacle élégant et polyvalent, l’Audi prologue allroad est la voiture parfaite pour la conduite de tous les jours et les loisirs. L’intérieur spacieux offre le caractère d’un luxueux salon. Les lignes tendues et géométriquement allongées lui donnent une allure élancée, de finesse et de tranquillité. La longue console centrale semble flotter, tout comme les sièges avant. Présentant une orientation strictement horizontale ininterrompue, le tableau de bord est léger et élégant, tout en soulignant la largeur généreuse de l’habitacle. Le niveau supérieur fait partie du wrap round – l’arc entourant l’habitacle et le coffre. Un panneau décoratif recouvre les diffuseurs d’air ; il s’incline dès lors que l’air conditionné est augmenté.

Le tableau de bord
L’architecture intérieure de l’Audi prologue allroad fusionne avec un concept d’écran et de commande innovant. Dans toute sa largeur, l’avant du tableau de bord est une surface qui intègre 3 écrans tactiles. De grands cadres en aluminium entourent les 2 écrans tournés vers le conducteur, à gauche et à droite du volant. Le passager avant peut configurer l’info-divertissement grâce à un large écran intégré au tableau de bord. D’un seul mouvement, il peut envoyer ce contenu média vers l’écran droit dédié au conducteur ou vers le virtual cockpit, derrière le volant

Sur la console du tunnel central, un quatrième écran tactile flexible et adapté ergonomiquement au conducteur gère la climatisation, la saisie de texte et d’autres réglages liés au véhicule. Il se compose essentiellement d’un film à OLED (diodes électroluminescentes organiques) mince comme la peau et flexible, et affiche des images extrêmement nettes et contrastées. En veille, l’écran à OLED est intégré à la console centrale de manière plate et quasiment invisible. Au démarrage du véhicule, l’écran flexible se redresse. Le champ de vision du conducteur surplombe l’Audi virtual cockpit. Des écrans à haute résolution produisent une scène virtuelle à 3 niveaux, une vue fascinante avec une impression de profondeur. Grâce à son approche en échelons, l’information est mieux structurée et plus facilement accessible.

Innovation à l’arrière
Les passagers arrière de l’Audi prologue allorad bénéficient de sièges individuels. Ils peuvent utiliser un écran flexible OLED intégré dans la console centrale pour régler des paramètres tels que l’ajustement des sièges, la climatisation, la musique/vidéo ou échanger des informations avec le conducteur. Lorsque le système audio est actif, un son homogène distribue la musique dans l’habitacle en haute définition.
Deux Audi tablets OLED hautement fines et incurvées peuvent être montées sur les dossiers des sièges avant.
Dès l’accès, le véhicule reçoit ses occupants en les saluant. Le « Majordome », un logiciel intelligent novateur, les identifie par le biais de leur smartphone et règle les sièges et la climatisation selon leurs desiderata. En matière de musique et de planification d’itinéraire également, le système fait des suggestions en fonction des préférences du propriétaire. L’Easy Slot, un système perfectionné de l’Audi phone box, se trouve sous des trappes dans la console centrale. Un dispositif spécifique interconnecte les smartphones des passagers au système d’info divertissement embarqué et les recharge.
Nouveautés : matériaux et couleurs
Les couleurs et les matériaux de l’Audi prologue allroad soulignent le confort et l’élégance sportive. La partie supérieure du tableau de bord est colorée dans une ambiance bleue tandis que la partie basse, les sièges et les tapis, sont déclinés dans un brun élégant.

Plusieurs surfaces telles que les sièges, le tableau de bord et la colonne centrale sont garnis avec un cuir Unicum naturel. Une large bande de cuir Alcantara guide les yeux depuis les inserts de portes jusqu’aux accoudoirs et au compartiment arrière. Des perforations très design dans la ligne centrale des sièges évoquent la calandre Singleframe.

Puissance et efficience
Puissant sur la route, supérieur en tout terrain, toujours efficient : la technologie de l’Audi prologue allroad  offre le meilleur de la liberté automobile.
Le moteur 4.0 TFSI, un V8 avec deux turbocompresseurs, et un moteur électrique intégré dans la tiptronic à 8 rapports produisent une puissance de 540 kW (734 ch) et un couple de 900 Nm. La transmission intégrale permanente quattro utilise parfaitement la puissance de l’Audi prologue allroad dans toutes les situations.
Le concept car réalise le 0 à 100 km/h en 3,5 s et ne consomme que 2,4 l/ 100 km/h selon les standards NEDC pour les véhicules plug-in hybrid, soit 56 g de CO2/km. La batterie lithium-ion à l’arrière stockant 14 .1kWh d’énergie, offre à la voiture une autonomie de 54 km en mode tout électrique. Grâce à la technologie Audi wireless charging (AWC), que Audi développe pour une production de série, la batterie peut également être chargée par induction.
La carrosserie de l’Audi prologue allroad est plus haute de 77 mm que l’Audi prologue Avant. Le châssis bénéficie de la dernière technologie de production. Les essieux avant et arrière reçoivent une suspension légère à cinq bras. Les disques de frein de 20 pouces sont en carbone-céramique. L’Adaptive air suspension sport – un système de suspension à air avec le contrôle de l’amortissement – offre de larges possibilités entre la transmission fluide et la maniabilité rigide. La transmission intégrale permanente quattro résout le conflit classique entre dynamisme et stabilité grâce à un système de transmission dynamique à l’essieu avant à un système additionnel pour les roues arrière.
 







La nouvelle Audi Q7e-tron 3.0 quattro

Elle réalise le 0 à 100 km/h en 6 secondes et consomme moins de 2 l / 100 km. L’Audi Q7 e-tron quattro est sportive, confortable et très efficiente. Le premier TDI plug-in hybrid avec la transmission intégrale permanente quattro et aussi le premier plug-in hybrid avec un moteur diesel chez Audi.

L’Audi Q7 e-tron quattro est le 2ème modèle d’Audi avec un puissant système plug-in hybrid. Le modèle associe le meilleur des deux mondes : alimenté par une batterie lithium-ion, le grand SUV bénéficie d’une autonomie de 56 km en tout électrique – de manière silencieuse, puissante et sans émissions. Avec le moteur diesel, la voiture offre une autonomie totale de 1 410 km.

Sportivité et consommation minimale

L’Audi Q7 e-tron quattro est la première voiture plug-in hybrid avec un moteur diesel 6 cylindres et la transmission intégrale permanente quattro. Sa puissance sportive  est impressionnante : le 3.0 TDI et le moteur électrique délivrent 373 ch et un couple de 700 Nm – de quoi réaliser le 0 à 100 km en 6,0 secondes et atteindre une vitesse maximale de 225 km/h. L’Audi Q7 e-tron quattro peut rouler jusqu’à 56 km en tout électrique. Selon le standard ECE pour les véhicules plug-in hybrid, l’Audi Q7 e-tron quattro ne consomme que 1,7 l / 100 km, soit moins de 50 g de CO2 émis par km, la meilleure valeur du segment. Le système de gestion thermique qui intègre une pompe à chaleur intégrée a été spécialement développé pour l’Audi Q7 e-tron quattro. Avec cette technologie, Audi est le premier constructeur au monde à innover dans les domaines du confort intérieur et de l’efficience du contrôle de l’air conditionné.

Espace et confort : la culture du voyage

L’Audi Q7 e-tron quattro impressionne par son confort luxueux et offre le plus grand espace intérieur de la catégorie. Le châssis équilibré, avec l’adaptive air suspension en option, associe le confort à la sportivité. L’Audi Q7 innove avec son Audi virtual cockpit et un nouveau système MMI.

Le système MMI navigation plus, avec le module internet Audi connect, est intégré au système de gestion hybride. En utilisant les données de navigation et les informations du trafic en temps réel, le système calcule quel mode parmi les 4 disponibles sera le plus efficient selon l’itinéraire dès le démarrage de la voiture, même sur les longues distances. l’assistant d’efficience prédictif détermine une stratégie hybride, une nouvelle innovation technologique d’Audi. L’utilisation du touchpad MMI ou de la commande vocale permettent l’utilisation la plus simple.

La nouvelle Audi Q7 e-tron quattro est une voiture pour les longues distances avec un caractère sportif, tout en étant pratique pour une utilisation quotidienne. Le nouveau système de direction électromécanique est très efficient et sensible. La nouvelle suspension à 5 bras aux essieux avant et arrière perd 60 kg par rapport au modèle précédent et contribue au dynamisme de conduite. Le centre de gravité abaissé y joue aussi un rôle central.


 

 

La nouvelle Audi Q7.

Audi présente la nouvelle Audi Q7 au North American International Auto Show de Detroit. Avec la 2ème génération de son grand SUV, Audi définit de nouveaux standards dans ce segment, grâce à la transmission, le châssis, la construction ultralégère, les systèmes d’assistance et d’info-divertissement. La nouvelle Audi Q7 est plus légère de 325 kg que son prédécesseur et ses émissions de CO2 ont été réduites de 50 g/km. Peu de temps après son lancement sur le marché, l’Audi Q7 e-tron quattro sera le 1er plug-in hybrid du monde avec un moteur diesel 6-cylindres et à la transmission intégrale quattro.

Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique : « La nouvelle Audi Q7 marque les débuts de la deuxième génération de l'architecture modulaire longitudinale, la technologie Audi matrix pour les modèles équipés de moteurs longitudinaux. Un développement et une fabrication efficients offrent de la flexibilité à Audi qui propose de nouvelles technologies et des variantes de transmission. La nouvelle Audi Q7 est l’affirmation de notre compétence. Son poids réduit de 325 kg définit de nouveaux standards dans sa catégorie. Elle est 26 % plus efficiente et équipée des derniers systèmes d’assistance, modules d’info-divertissement et fonctions connect. »

La carrosserie allégée de 71 kg

La nouvelle Audi Q7 est une voiture imposante avec le meilleur ratio hauteur/poids de sa catégorie : 5,05 m de long, un empattement de 2,99 m, 1,97 m de largeur et 1,71 m de hauteur (avec la suspension en acier). Elle est plus courte et plus étroite que son prédécesseur, mais son habitacle est plus long et offre plus d’espace. La nouvelle Audi Q7 bénéficie de 20 ans de construction ultra-légère. Equipée du moteur 3.0 TDI, la nouvelle Audi Q7 ne pèse que 1.995 kg, soit 325 kg de moins, l’équivalent d’un grand piano. L’Audi Q7 équipée du moteur 3.0 TFSI est encore plus légère, avec seulement 1.970 kg. La construction ultra-légère a été appliquée dans toutes les zones, du système électrique au coffre. L’élément clé est la structure de la carrosserie, où le nouveau design multi matériaux a un poids réduit de 71 kg. Cela place l’Audi Q7 parmi les meilleurs dans sa catégorie.

Des éléments en acier façonné à chaud extrêmement résistants forment la colonne vertébrale de l’habitacle. Des éléments en aluminium, des profilés extrudés et des tôles sont utilisés à l’avant et à l’arrière ainsi que pour la superstructure. Ils forment 41 % de la carrosserie. Les portes sont composées entièrement d’aluminium et permettent d’économiser 24 kg. C’est également le cas du pare-chocs avant, du capot moteur et du pare-chocs arrière. Audi utilise de nouvelles méthodes de fabrication pour la production et l’assemblage des éléments. La sécurité en cas d’accident et la protection des occupants sont également du plus haut niveau.

3 anneaux de torsions renforcent l’avant, la zone des piliers C et l’arrière. Ils jouent un rôle majeur dans la rigidité dynamique et statique de la carrosserie qui a été considérablement améliorée. Les anneaux de torsions sont le fondement de la maniabilité précise et du confort de vibrations optimal à l’intérieur de l’habitacle.

Le silence à bord

L’isolation haut-de-gamme renforce l’impression de solidité et d’élégance et offre un calme unique dans toutes les situations. Elle offre les meilleurs résultats aéro-acoustiques découlant de l’interaction entre les différents composants du véhicule, tels que les rétroviseurs.

Le grand SUV a une valeur cd de seulement 0,32. Cet excellent résultat pour la catégorie est le résultat de solutions techniques sophistiquées. Le dessous de caisse a été complètement redessiné ; un petit spoiler vers l’essieu arrière réduit la sustention. Le model efficiency – le V6 TDI de 218 ch qui sera lancé sur le marché ultérieurement – est équipé de persiennes entre la calandre Singleframe et la section supérieure du radiateur principal. Les lamelles en plastique s’ouvrent et se referment pour un meilleur aérodynamisme. Ce système est basé sur un contrôleur d’optimisation de l’énergie pour un avantage en cd maximal.

Le design extérieur

Les proportions ont changé par rapport au modèle précèdent. Le grand SUV est plus court de 37 mm et plus étroit de 15 mm, il garde la même hauteur. A l’intérieur, cependant, il y a 21 mm de plus entre les sièges avant et arrière. L’espace à l’avant progresse de 41 mm et l’espace arrière de 23 mm. Le design de la nouvelle Audi Q7 est masculin et déterminé. Les lignes horizontales s’étendent au-dessus des roues, en hommage subtil aux modèles quattro classiques d’Audi. Les rétroviseurs sont montés sur les épaules des portières ; des lames s’étirent de l’avant aux portières arrière et arborent les logos quattro. Le hayon arrière entoure les piliers D massifs et fortement inclinés, typiques des modèles Q chez Audi.

La calandre Singleframe est sculptée et présente des barres transversales épaisses. Elle est intégrée à l’avant et s’étend jusqu’aux phares xénon, LED ou Matrix LED selon l’option choisie par le client. Les feux de jour des phares à LED sont dessinés comme une double flèche. Les feux arrière proposent les clignotants à affichage dynamique, une autre innovation Audi.

Nouveau look : des garnitures et des éléments à ajouter

4 des 11 peintures extérieures disponibles sur la nouvelle Audi Q7 sont nouvelles. Toutes les bandes décoratives sur la carrosserie du grand SUV ont une finition aluminium mat pour un look sportif et moderne. Les éléments tels que les incrustations sur les portières et les protections des bas de caisse à l’avant et à l’arrière sont en série avec la finition peinture argent. Dans sa configuration de base, la section basse des pare-chocs et les arches des roues sont en plastique texturé anthracite. Ils sont également disponibles dans la couleur de la carrosserie en option. La grille du radiateur arbore une nouvelle peinture légèrement structurée qui souligne le caractère off-road de la voiture. En 2ème alternative, le pack extérieur S line – les pare-chocs, les prises d’air, les bas de marche, le spoiler de toit et les diffuseurs présentent un design particulièrement audacieux. La grille du radiateur et les lamelles sur les prises d’air latérales présentent une finition nouvelle, un gris foncé très brillant qui remplace le noir brillant habituel. Audi propose en option un attelage de remorque avec assistant de manoeuvre. La nouvelle Audi Q7 offre une capacité de remorquage de 3,5 tonnes mètre si elle est équipée de la suspension en option.

Le design intérieur

La nouvelle Audi Q7 accueille ses passagers dans un habitacle élégant et spacieux. Le design intérieur semble fermement  étiré; les incrustations à deux pièces sont disponibles dans plusieurs combinaisons de matériaux. La double bande sur les portières apporte une touche de légèreté. Le tableau de bord est visuellement séparé de la console centrale, renforçant ainsi la sportivité et la légèreté de l’habitacle.

Sensation de sécurité et de protection : la protection de l’habitacle

Un encadrement depuis les portières à travers le tableau de bord forme une sorte de bouclier de protection qui donne au conducteur et aux passagers un sentiment de protection. Les composants interface sont designés spécifiquement pour l’Audi Q7. Ils sont situés sur la console centrale qui est orientée vers le conducteur. Les formes et contours des composants de l’interface sont harmonieux avec l’architecture intérieure. Les lignes des prises d’aération sont inclinées vers la console centrale et renforcent l’orientation vers le conducteur. L’éclairage ambiant utilise exclusivement des LEDs. Une 2ème variante de l’éclairage d’ambiance est disponible. Des guides lumineux ultra-étroits suivent les contours sur le tableau de bord et sur les portières (incluant le signal exit) en série, et sur une option supérieure, ils incluent également la console sur le tunnel central. Pour la 1ère fois, cet éclairage peut être contrôlé via le MMI. De nombreux coloris peuvent être sélectionnés dans le pack supérieur.

Coloris et équipement : diverses variantes d’équipement

Avec les coloris et les matériaux utilisés dans l’Audi Q7, Audi montre une nouvelle expression de la légèreté, de la sportivité et du luxe dans le segment des SUVs haut-de-gamme. Le tableau de bord est séparé horizontalement en 2 couleurs, ce qui permet l’utilisation de couleurs plus claires sur la partie basse. 7 couleurs intérieures sont au choix. La bande d’application à 2 parties est disponible dans de nombreuses combinaisons de matériaux. En plus des finitions haut-de-gamme, de nombreuses variations d’aluminium et bois sont disponibles, dont les Beaufort walnut. Audi offre un choix de cuirs Alcantara, Cricket et fine Valcona pour les sièges. Pour les clients qui souhaitent plus d’individualité, Audi propose 3 packs cuirs et 2 sélections design. Un design élégant et sportif inclut un tout cuir avec des coutures constatées, le garnissage de pavillon en Alcantara, le sol en velours haut-de-gamme et des combinaisons de coloris et de matériaux et des bandes d’application. La gamme Audi exclusive offre de nombreuses options de customisation supplémentaires.

Encore plus d’espace que dans le modèle précédent : Le « space concept »

Possédant la plus longue cabine de sa catégorie malgré une longueur extérieure réduite, la nouvelle Audi Q7 offre bien plus d’espace que ses prédécesseurs.  Les passagers bénéficient ainsi d’un plus grand espace pour la tête, les épaules et les

genoux.  Le « space concept » est très variable. Audi fournit une unité à trois sièges extrêmement confortables  possédant des dossiers de sièges ajustables pour la seconde rangée. Chacun des trois sièges peut être déplacé longitudinalement  jusqu’à 110 millimètres soit 10 millimètres de plus qu’avant.

Une autre option concerne les deux sièges individuels de la troisième rangée qui sont certifiés sièges enfants Groupe 3. Elle transforme l’Audi Q7 en une voiture sept-places toujours plus pratique. Les passagers gagnent 24 millimètres pour la tête et 20 millimètres pour les épaules. Avec les sièges rabattus, les dossiers des sièges sont intégrés dans le plancher du coffre et peuvent être relevés ou abaissés électriquement à l’aide des boutons ergonomiquement  situés dans la zone des piliers C ainsi que dans le coffre.

Pour un accès optimal à la troisième rangée, les sièges de la seconde rangée peuvent être rabattus et inclinés vers le haut comme un ensemble compact, fournissant une largeur d’entrée de 376 millimètres.  Tous les sièges des seconde et troisième rangées possèdent des fixations Isofix pour les sièges enfants. Les clients peuvent ainsi monter jusqu’à six sièges enfants dans la nouvelle Audi Q7. Les stores pare-soleil et les vitres teintées sont en option à l’arrière.  Le toit ouvrant panoramique – également en option -  rend le généreux habitacle, encore plus lumineux et aéré.

Si les sept sièges sont occupés, le coffre de la nouvelle Audi Q7 a une capacité de 295 litres et 770 litres en configuration de charge.  La version cinq sièges offre 890 litres et 2.075 litres si la seconde rangée de sièges est rabattue.  Pour améliorer l’utilisation du coffre, le seuil de chargement a été abaissé de 46 mm par rapport au modèle précédent. Le hayon arrière électrique est en série.  Associé à l’Advanced Key, Audi propose également le détecteur de mouvement – un mouvement du pied sous le centre du coffre  l’ouvre automatiquement. Le même geste du pied peut également être utilisé pour fermer le coffre.

D’autres options rendent le grand SUV encore plus pratique et commode : la fermeture des portes automatique et le pare-brise chauffant.

Moins de boutons pour une ergonomie optimale

Tous les boutons sont entourés de fines lignes d’aluminium. Ils sont parfaitement harmonisées avec l’architecture – un nombre réduit de boutons qui offrent une ergonomie optimale. À l’avant, on peut choisir les sièges standards, les sièges standards avec fonction climatisation, les sièges sport, les sièges sport avec coussins pneumatiques et le siège à contour sur mesure. Le design des sièges de la 2ème et 3ème rangée peut être adapté aux sièges choisis à l’avant.

Les sièges avant offre au conducteur et au passager tout l’espace et le confort nécessaire. Un siège sport multi-ajustable et le siège à contour individuel avec climatisation automatique  jusqu’à 18 réglages et une fonction massage en option sont proposés par Audi dans la nouvelle Audi Q7. La fonction mas