People I Marques I Tendances - Trends Mannequins l Cosmétiques l Shopping+ de CarolynI News IPhoto
Automobiles I Motos I Bateaux I ModeCinéma I Hôtels I  Voyages I Plaisirs de la Table I Bien être

 

 

 





 

 

 

 


 

Une dynamique de conduite unique - Nouvelle Audi R8 V10 RWS

• Premier modèle Audi propulsion disponible en édition limitée • 50 kg plus légère que l’Audi R8 Coupé V10

Audi Sport GmbH élargit sa gamme de modèles R8 afin d’y inclure une version propulsion. L’Audi R8 V10 RWS (consommation en cycle mixte en l/100 km : 12,6 – 12,4 / émissions de CO2 en cycle mixte en g/km : 286 – 283) est une série limitée de 999 exemplaires disponibles en version Coupé et Spyder. L’Audi R8 Rear Wheel Series sera assemblée à la main uniquement à l’usine Böllinger Höfe R8.

« L’Audi R8 V10 RWS est conçue pour les puristes » a déclaré Stephan Winkelmann, Directeur Général d’Audi Sport GmbH. « Edition limitée destinée aux clients appréciant le plaisir de conduire à l’état pur, l’Audi R8 V10 RWS est une offre très exclusive. Avec son moteur V10 central et sa propulsion, l’Audi R8 V10 RWS propose le concept de conduite de l’Audi R8 LMS sur route. »

Eléments de design noir mat et personnalisation poussée

Le caractère de la nouvelle version de l’Audi R8 est souligné par la grille de la calandre Singleframe noir mate ainsi que les prises d’air à l’avant et à l’arrière du véhicule. Le Sideblade supérieur (sur le coupé) dispose d’une finition noir brillant et le Sideblade inférieur est dans la couleur de la carrosserie. Semblable à l’Audi R8 LMS GT 4, la version Coupé est disponible avec un film rouge optionnel sur le capot, le toit et l’arrière. A l’intérieur, le conducteur et les passagers prennent place sur des sièges sport en cuir et Alcantara. Les sièges baquets sont disponibles en option.

En lieu et place du logo quattro, l’Audi R8 RWS reçoit un badge numéroté de « 1 of 999 » sur la planche de bord.

Le tableau de bord porte un badge « 1 à 999 » indiquant le nombre d’unités de la version limitée.

Moteur 5.2 FSI – l’un des derniers atmosphériques sur le segment

Le moteur central V10 de l’Audi R8 V10 RWS produit 540 ch. Il délivre un couple maximal de 540 Nm à 6 500 trs/min. Le moteur 5.2 FSI permet au Coupé d’effectuer le 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes – 3,8 secondes pour la version Spyder – et d’atteindre une vitesse maximale de 320 km/h – 318 km/h pour la Spyder. Capote fermée, la consommation moyenne de carburant de l’Audi R8 V10 RWS est de 12,4 l/100 km et émet 283g de CO2/km. Capote ouverte, ces chiffres sont de 12,6 litres/100 km et 286 g de CO2/km.

Réglages spécifiques du châssis pour des dérives contrôlées

L’Audi R8 Coupé pèse 1 509 kg (hors conducteur), soit 50 kg de moins que la version Coupé quattro dont le système nécessite des composants supplémentaires tels que l’arbre de transmission, l’embrayage multi-disques et le différentiel central. La version Spyder pèse 40 kg de moins que l’Audi R8 Spyder de 1 680 kg. La distribution de la charge par essieu est de 40,6 : 59,4 (Coupé) et 40,4 : 59,6 (Spyder). Les réglages du châssis et la direction spécialement adaptée aux roues arrière motrices offrent une expérience de conduite inédite et amusante.

Le châssis et les systèmes de paramétrages permettent des dérives contrôlées si le conducteur choisit le mode « dynamic » dans l’Audi drive select et paramètre l’ESC en mode « sport ». L’ESC intervient à la limite du véhicule. La direction assistée électromécanique est exempte d’effets de couple et permet de piloter avec précision. L’Audi R8 V10 RWS est équipée de série de roues en aluminium noir de 19 pouces, au design en V à 5 branches, et de pneus 245/35 à l’avant et 295/35 à l’arrière.

L’Audi R8 V10 RWS sera disponible à la commande en Europe à partir du début de l’automne 2017. Les premiers véhicules seront livrés en 2018.

 

 

 

 

 

Audi Sport Performance Parts – Nouveau dynamisme des Audi R8 et TT

• Suspensions sportives, nouveaux composants extérieurs et intérieurs • Deux Aero kits pour un look radical et 100 kg d’appui supplémentaire • Une gamme de personnalisation lancée en Allemagne à la fin de l’été 2017 Encore plus distinctif, sportif et rapide : les Audi Sport Performance Parts décuplent les sensations de conduite des Audi R8 (consommation de carburant mixte en l/100 km : 12,3 – 11,4 / émissions de CO2 combinées

Encore plus distinctif, sportif et rapide : les Audi Sport Performance Parts décuplent les sensations de conduite des Audi R8 (consommation de carburant mixte en l/100 km : 12,3 – 11,4 / émissions de CO2 combinées en g/km : 287 - 272) et Audi TT. La nouvelle offre de personnalisation sera disponible à l’été 2017 et comportera de nombreux nouveaux composants.

« Avec les Audi Sport Performance Parts, nous exploitons un nouveau segment d’activité » explique Stephan Winkelmann, directeur général d’Audi Sport GmbH. « Notre expérience dans le développement de voitures de sport est intégré à chacune des pièces disponibles. Notre expertise en course est le meilleur banc d’essai avant un passage en production »

Dans le cadre du lancement de la gamme de pièces à la fin de l’été 2017, les Audi Sport Performance Parts seront dans un premier temps disponibles en Allemagne et sur d’autres marchés uniquement pour les Audi R8, TT (consommation de carburant mixte en l/100 km : 7,5 – 6,7 / émissions de CO2 combinées en g/km : 173 – 155) et TT RS (consommation de carburant mixte en l/100 km : 8,5 – 8,2 / émissions de CO2 combinées en g/km : 194 - 187). D’autres modèles seront ensuite ajoutés. Les Audi Sport Performance Parts couvrent à ce jour quatre domaines d’expertise : les trains roulants, le système d’échappement, la carrosserie et l’habitacle.  

En termes de trains roulants, il est possible de modifier les garnitures de frein, devenant ainsi plus puissantes et plus résistantes que les garnitures de frein standards. Les nouvelles garnitures sont disponibles pour les modèles équipés de freins acier et freins en céramiques. Sur l’Audi R8, les étriers sont peints en rouge fluorescent et sont conçus en titane ultraléger, ce qui allège les masses non suspendues de 1 kg. Divers kits de refroidissement des freins peuvent être montés sur les Audi TT, TTS et TT RS. Ils permettent à la voiture de sport d’atteindre de meilleures performances de freinage.

Des suspensions à deux ou trois voies sont disponibles sur les Audi TT et R8. Les jantes noires de 20 pouces disponibles sur tous les modèles d’Audi R8 et TT sont directement inspirées de la course automobile. Les nouvelles pièces réduisent le poids de l’Audi TT jusqu’à 7,2 kg - jusqu’à 8 kg pour l’Audi R8. Les pneus sont disponibles pour les Audi R8 en 245/30 R20 à l’avant et 305/30 R20 à l’arrière. Des pneus 255/30 R20 sont montés sur les Audi TT. Sur les Audi TT, les nouvelles pièces comprennent une barre de renforcement sur l’essieu arrière. Elle améliore la rigidité et rend la manipulation encore plus précise. Les propriétaires d’Audi TT RS peuvent également augmenter la vitesse maximale de leur véhicule à 280 km/h.

Akrapovic d.d. – fournisseur spécialisé en systèmes d’échappement – a conçu un nouvel échappement sonore, ultraléger et en titane. Akrapovic d.d. est également le concepteur des garnitures de freins spécifiques des Audi TTS et TT RS.

L’offre la plus spectaculaire des Audi Sport Performance Parts sont les kits Aero développés dans la soufflerie Audi. Ils permettent d’ajouter des éléments sur le bouclier avant, les seuils latéraux et le diffuseur des Audi R8 et TT. Ils améliorent considérablement l’appui aérodynamique des véhicules. Sur l’Audi R8, l’appui est de 250 kg à 330 km/h, soit une augmentation de 100 kg. L’effet est encore plus prononcé à 150 km/h pour atteindre 52 kg grâce aux Kits Aero. On retrouve également une lame à l’avant et un aileron fixe à l’arrière. Le capot est ajouré et aéré sur l’Audi TT. Toutes les pièces sont constituées de polymère renforcé de fibres de carbone (CFRP) sur l’Audi R8, de CFRP et plastique sur l’Audi TT. Toutes les pièces portent le logo Audi Sport.

Des pièces distinctives pour l’habitacle complètent la gamme. Un nouveau contour du volant multifonction est disponible sur les Audi R8 et TT. Le volant en Alcantara porte un marquage rouge à 12 heures. Les palettes en CFRP sont disponibles pour les modèles équipés de la transmission S tronic à 7 rapports. Audi Sport a développé une barre anti-rapprochement arrière en fibre de carbone spécifique à l’Audi TT. Elle remplace les sièges arrière, réduit le poids d’environ 20 kg et améliore la rigidité en torsion. Le système permet d’améliorer la prise en main, en particulier pour l’enchainement de virage à haute vitesse.

















La nouvelle Audi A8

·               Première mondiale de l’Audi A8 lors de l’Audi Summit de Barcelone
·
         Nouveau design et système tactile innovant 
·
         Des fonctions de conduite autonome en production à partir de 2018

 

La nouvelle Audi A8 représente le futur de la berline de luxe. Pour sa quatrième génération, le modèle phare de la marque s’impose une nouvelle fois comme la référence en matière de progrès technologiques – avec un tout nouveau design encore plus expressif, un système tactile innovant, et un groupe motopropulseur électrifié en permanence. La nouvelle Audi A8 est également la première voiture de production au monde à être développée pour une conduite hautement autonome. À partir de 2018, Audi va progressivement intégrer des fonctions de conduite autonome dans ses modèles de série, telles que le parking pilot (stationnement automatique), garage pilot (retour au garage) and traffic jam pilot (assistant de conduite dans les embouteillages).

La doyenne du style : le design extérieur

L'Audi A8 est une véritable référence stylistique : elle augure une nouvelle ère dans le design de toute la gamme Audi. La face avant accueille la large calandre verticale Singleframe tandis que les lignes fluides et musclées de la carrosserie symbolisent l'élégance sportive, la sophistication et le prestige. La nouvelle A8 fait écho aux promesses d'un design novateur affiché par l'Audi Prologue, qui avait été dévoilée au salon Auto Show de Los Angeles. La berline de luxe possède une présence forte, que ce soit dans la version standard de 5,17 mètres ou l'A8 L, qui affiche un empattement de 13 centimètres.

Audi est reconnue dans le monde entier pour le côté sportif de ses modèles, la construction légère et la transmission intégrale permanente quattro - des valeurs que l'on retrouve dans le design de la nouvelle A8. Ses proportions idéales mettent l'accent sur les quatre roues. Les lignes musclées des passages de roues offrent une réelle expression visuelle à la transmission quattro. Vu de profil, l'extrémité avant très verticale qui est combinée avec les lignes arrière légèrement inclinées, permettent de créer une véritable tension visuelle. Le modèle phare proclame son identité aussi bien de jour comme de nuit, en s'appuyant à la fois sur les impressionnants phares HD Matrix LED avec l'éclairage laser Audi, et sur la bande LED lumineuse qui est combinée avec les feux arrière qui bénéficient de la technologie OLED. Ces derniers diffusent des animations lumineuses uniques lorsque le conducteur s'approche ou s'éloigne de la voiture.

Salon de luxe : l'intérieur

La liberté est la caractéristique qui définit le design avec une nouvelle propension au luxe. Ce qui explique d'ailleurs la ressemblance de la nouvelle Audi A8 avec un salon à la fois somptueux et spacieux. Ses dimensions ont considérablement augmenté quand on la compare à la version précédente, et ce dans les deux versions de carrosserie. La gamme d'équipements et de matériaux est vaste, avec chaque détail respire la qualité du fait sur mesure - de la perforation dans l'assise des sièges aux volets des bouches d'aération qui s'ouvrent et se ferment électriquement.

Le siège le plus chic du nouveau modèle phare d'Audi se trouve à droite à l'arrière : le fauteuil de relaxation optionnel de l'A8 L offre quatre différentes options de réglage et un repose-pied. Assis dans ce fauteuil, le passager peut masser et réchauffer la plante de ses pieds par le biais d'un élément qui dispose de multiples réglages et dont les commandes sont directement incorporées à l'arrière du siège du passager avant. Les nouveaux appuie-têtes de confort viennent compléter l'expérience sensorielle. Les passagers arrières peuvent également accéder à un large éventail de fonctions telles que l'éclairage d'ambiance, les nouvelles lampes de lecture HD Matrix et les sièges massant, sans oublier la possibilité de passer des appels téléphoniques privés grâce à des terminaux individuels. Avec son écran OLED aussi grand qu'un smartphone, la télécommande amovible du siège arrière est logée directement dans l'accoudoir central pour un accès aisé.

Du bout des doigts : les commandes

A l'intérieur, la berline de luxe adopte délibérément un design épuré. La pureté de l'architecture intérieure est soulignée par une conception axée sur les lignes horizontales. Audi transpose ses normes de qualité à l'ère digitale avec un concept de commandes radicalement nouveau. Ainsi la commande par molette si familière et le pavé tactile caractéristique du modèle précédent disparaissent. De la même façon le tableau de bord se voit débarrassé de nombreux boutons et interrupteurs. En son centre trône désormais un grand écran tactile de 10,1 pouces qui, lorsqu'il est éteint, se fond parfaitement dans le cadre noir brillant de la console centrale, devenant ainsi pratiquement invisible grâce à son design noir glossy assorti.

L'interface utilisateur apparaît à l'écran dès que la voiture est ouverte. Le chauffeur contrôle le système d'Infotainment du bout des doigts grâce aux commandes tactiles du grand écran principal. Un deuxième écran tactile est également disponible sur la console du tunnel central afin d'accéder aux fonctions de confort et de climatisation. Celui-ci permet aussi de saisir du texte. Dans le même temps, il est possible de poser confortablement le poignet sur le large levier du sélecteur tiptronic pour une saisie encore plus facile, comme par exemple pour définir une destination dans le système de navigation. Lorsque le chauffeur active une fonction via l'affichage supérieur ou inférieur, il reçoit une confirmation de son ordre par le biais d'un clic et d'un signal sonore. Les boutons qui s'apparentent à des éléments en verre fonctionnent de la même manière. La combinaison d'un retour sonore et haptique ainsi que l'utilisation de gestes tactiles naturels tels que le balayage, confèrent un surplus de sécurité, d'intuitivité et de rapidité d'utilisation au nouveau système MMI Touch Response.

L'Audi A8 peut également engager une conversation intelligente avec le conducteur. En effet, celui-ci peut contrôler un large éventail de fonctions dans la voiture via un nouveau mode de reconnaissance vocale basé sur le langage naturel. Les informations concernant les destinations et les médias sont disponibles soit directement à bord de la voiture, soit par le biais du Cloud en utilisant une connexion haut débit 4G/LTE. Audi connect dispose en outre d'un large choix de fonctionnalités qui inclut notamment la reconnaissance des panneaux de signalisation et des informations sur les dangers -  des services innovants de véhicules à objets Car-To-X qui s'appuient sur l'intelligence en essaim de toute la flotte Audi.

Une autre nouveauté réside dans la navigation qui a été largement optimisée : elle bénéficie d'une fonction d'apprentissage automatique basée sur l'itinéraire qui vient d'être parcouru de sorte à fournir des suggestions de recherche intelligentes au conducteur. La carte intègre également des modèles 3D très détaillés des grandes villes européennes pour une représentation encore plus réaliste.

La dernière version de la Plateforme Modulaire d’Infotainment MIB 2+ fait office de centre de contrôle pour toutes ces fonctions. Il intègre un processeur K1 de dernière génération qui est le fruit du partenariat avec NVIDIA. Une deuxième puce K1 prend en charge la partie graphique afin de générer l'affichage du virtual cockpit Audi. Ce dernier, à l'instar des autres instruments numériques, bénéficie d'une résolution Full HD de 1 920 x 720 pixels.

Le système audio Bang & Olufsen Advanced Sound System offre une nouvelle expérience avec une spatialisation audio sans égale : pour la première fois, les sièges arrière sont intégrés dans un environnement sonore 3D fascinant avec une dimension verticale. La musique est diffusée exactement comme elle

a été enregistrée dans la salle de concert. Le système s'appuie sur un algorithme qu'Audi a développé conjointement avec l'Institut Fraunhofer qui est notamment à l'origine du format MP3. A cela s'ajoute un nouveau standard en matière de téléphonie grâce à l'Audi phone box qui permet de téléphoner en profitant de la technologie d'appels en 4G VoLTE (Voice over LTE) - une norme récente qui garantit une connexion et une qualité de son inégalées.

En première mondiale : l'Audi A8 autonome

La nouvelle A8 est la première voiture de série à être développée spécialement pour offrir une conduite hautement autonome. Ainsi, le pilote automatique Audi AI traffic jam prend les commandes lorsque la circulation est ralentie sur l'autoroute et sur les voies rapides séparées par un terre-plein. Le système qui fonctionne jusqu'à une vitesse de 60 km/h est activé par le biais du bouton AI de la console centrale.

Le pilote automatique gère à la fois le démarrage de la voiture, l'accélération, la direction et le freinage. Le conducteur n'a plus besoin de surveiller la voiture en permanence. Il peut complètement lâcher le volant des mains et, en fonction des lois nationales, se concentrer sur une autre activité que la conduite parmi les fonctionnalités qui sont proposées par la voiture. Dès que le système atteint ses limites, il avertit le chauffeur qu'il doit reprendre les commandes pour poursuivre son chemin.

Du point de vue technique, le pilote automatique Audi traffic jam pilot est révolutionnaire. Lors des phases de conduite autonome, un contrôleur central d'assistance à la conduite (zFAS) analyse en permanence les informations concernant l'environnement proche de la voiture en agrégeant toutes les données issues des capteurs. Outre les radars, la caméra avant et les capteurs à ultrasons, Audi est aussi le premier constructeur automobile à utiliser un scanner laser. L'intégration de l’Audi traffic jam pilot suppose que le cadre réglementaire soit clarifié dans chaque marché individuel. De la même façon, chaque pays devra préciser les mesures de test du système et son champ légal d'application. Les normes rigoureuses et de qualité supérieure de la marque sont également applicables dans le domaine de la conduite autonome. En outre, différentes procédures d'approbation avec un planning afférant devront être observés partout dans le monde. Audi procèdera ainsi étape par étape afin de proposer le pilote automatique Audi traffic jam pilot dans ses modèles de production.

Les fonctions de pilote automatique Audi AI remote parking pilot et Audi AI remote garage pilot permettent à l'Audi A8 de se garer seule et de sortir ou de rentrer au garage de manière totalement autonome, sous la surveillance du conducteur. Ce dernier n'a donc plus besoin d'être assis derrière le volant. Le système s'active directement à partir d'un smartphone en utilisant la nouvelle app myAudi. La surveillance des manœuvres de stationnement est assurée par le maintien du bouton Audi AI qui permet d'afficher en temps réel les images captées par les caméras à 360 degrés directement sur l'écran du smartphone. Une fois la manœuvre terminée, le système passe automatiquement la boite tiptronic en position P avant d'éteindre le moteur et l'allumage.

Une nouvelle dimension : les suspensions

Grâce à un ensemble d'innovations, les suspensions dépassent désormais les limites même de ce qui est physiquement possible. Une de ces innovations consiste en la direction dynamique des quatre roues motrices, qui combine une direction directe et sportive avec une stabilité inébranlable. Le rapport de direction des roues avant varie en fonction de la vitesse ; les roues arrière tournent dans le même sens, ou à contre-sens, en fonction de la vitesse du véhicule.

Le comportement de la voiture s'avère encore plus dynamique et précis grâce au différentiel sportif. Celui-ci distribue le couple moteur entre les roues arrière de manière active. Il vient ainsi compléter la transmission intégrale permanente quattro qui est désormais proposée de série avec la nouvelle A8.

La seconde nouveauté technologique est un système de suspension entièrement actif. Baptisé « Audi AI active suspension », ce dernier peut contrôler le débattement vertical de chacune des roues par le biais d'un moteur électrique afin de les relever, ou au contraire les abaisser, en fonction des souhaits du conducteur et de la situation de conduite. Cette flexibilité confère une énorme latitude aux caractéristiques de conduite : du confort de la conduite en douceur d'une berline de luxe classique au dynamisme d'une voiture de sport. Associé au dispositif de surveillance à 360°, le véhicule est surélevé en une

fraction de seconde en cas de collision latérale imminente afin de réduire les éventuelles conséquences de l'accident pour tous les occupants. Ce mécanisme de suspension extrêmement innovant est alimenté par un système électrique de 48 volts, qui pour la toute première fois chez Audi, fait désormais office de système électrique principal pour toutes les versions de l'A8. En conjonction avec la suspension pneumatique, le nouveau concept innovant de suspension active offre une expérience de conduite entièrement nouvelle.

Hybridation légère et e-tron : les motorisations

La nouvelle A8 sera lancée sur le marché allemand avec deux moteurs V6 turbo qui ont été largement revus : un 3.0 TDI et un 3.0 TFSI. Le moteur diesel développe 286 ch (210 kW) et la version essence 340 ch (250 kW). Deux versions de huit cylindres - un 4.0 TDI de 435 ch (320 kW) et un 4.0 TFSI de 460 ch (338 kW) arriveront un peu plus tard. Le W12 sera la version la plus exclusive du moteur de l'A8 avec une cylindrée de 6.0 litres. (Ces véhicules ne sont pas encore disponibles à la vente. Ils n'ont pas encore reçu d'homologation et ne sont donc pas soumis à la directive européenne 1999/94/CE).

Ces cinq motorisations sont toutes assistées par un alternateur à courroie (BAS), qui est le centre nerveux du système électrique de 48 volts. Cette technologie hybride légère (VEHL, véhicule électrique à hybridation légère) permet à la voiture de rouler en roue libre et moteur éteint avant de redémarrer en douceur. Elle dispose également d'une fonction avancée de Start & Stop et d'un système de récupération d'énergie jusqu'à 12 kW. L'effet combiné de ces technologies permet de réduire encore plus la consommation de carburant de moteurs qui sont déjà performants : jusqu'à 0,7 litre aux 100 kilomètres dans des conditions de conduite réelles.

L'A8 L e-tron quattro dotée d'un puissant moteur plug-in hybride arrivera à une date ultérieure (ce véhicule n'est pas encore disponible à la vente. Il n'a pas encore reçu d'homologation et n'est donc pas soumis à la directive européenne 1999/94/CE) : son 3.0 TFSI et le puissant moteur électrique délivrent une puissance combinée de 449 ch (330 kW), et 700 Nm de couple. La batterie lithium-ion dispose d'une capacité d'énergie suffisante pour 50 kilomètres de conduite 100% électrique environ. Elle peut être rechargée sans fil par le biais de la station optionnelle Audi Wireless Charging. Un bloc installé sur le sol du garage transfère l'électricité par induction à une bobine intégrée dans la voiture avec une puissance de 3,6 kW.

Les nouvelles Audi A8 et A8 L sont en cours d'assemblage sur le site de Neckarsulm. Elles seront d'abord commercialisées sur le marché allemand à la fin de l'automne 2017. Le prix de base de l'Audi A8, en Allemagne, est fixé à 90 600 euros, tandis que l'A8 L sera proposée à partir de 94 100 euros.







 

Ouverture des commandes d’une nouvelle série spéciale : l’Audi A1 S Edition

Nouvelle Audi A1 S Edition disponible à partir de 32 400 € • Une série spéciale urbaine et sportive • Disponible uniquement avec le 1.8 TFSI 192 ch S tronic Les commandes de la nouvelle série spéciale de l’Audi A1, les Audi A1 S Edition et A1 Sportback S Edition, sont ouvertes. Reposant sur la finition S line spécifique au moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, la citadine affiche une identité résolument sportive.

Les commandes de la nouvelle série spéciale de l’Audi A1, les Audi A1 S Edition et A1 Sportback S Edition, sont ouvertes. Reposant sur la finition S line spécifique au moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, la citadine affiche une identité résolument sportive.

La nouvelle série spéciale de l’un des modèles phares du constructeur d’Ingolstadt est élégante et dynamique. Marquant le retour du moteur 1.8 TFSI 192 ch S tronic, l’Audi A1 S Edition dispose d’un couple maximal de 250 Nm dès 1 250 trs/min et effectue le 0 à 100 km/h en 6,8 secondes. L’Audi A1 S Edition ravira les conducteurs en quête d’une citadine sportive grâce à la précision de la boite automatique S tronic 7 à double embrayage.

À l’extérieur, la nouvelle édition spéciale se dote d’équipements sportifs lui donnant un caractère exclusif. Basée sur une finition S line, elle dispose d’équipements spécifiques à sa motorisation 1 .8 TFSI : boitiers de rétroviseurs couleur carrosserie, becquet de toit typique de l’Audi S1, doubles sorties d’échappement chromées noires et projecteurs avant Xenon plus équipés de feux de jour LED de série. L’Audi A1 S Edition dispose par ailleurs de jantes Audi Sport 18 pouces et des vitres arrière teintées.

L’intérieur de l’Audi A1 S Edition est élégant grâce à de multiples équipements de série. Raffiné par la sellerie cuir mixte Alcantara/cuir et l’accoudoir central avant, l’aspect sportif est renforcé par le volant sport 3 branches multifonction en cuir avec méplat et palettes de changement de vitesses. Les mélomanes profiteront de l’Audi sound system et ses 10 haut-parleurs de série.

L’Audi A1 S Edition est également disponible en version Sportback. Dotée des mêmes performances et équipements, l’Audi A1 Sportback S Edition est disponible à partir de 33 200 € TTC.

La nouvelle Audi A1 S Edition est disponible à la commande dans tout le réseau Audi France à partir de 32 400 € TTC. Déjà disponible sur le configurateur, les premiers modèles seront produits au cours de l’été.

 

 

 

Nouvelle Audi R8 LMS GT4 :
l’Audi Sport customer racing se développe

 

Première mondiale de l’Audi R8 LMS GT4 à New York • Nouvelle voiture de course qui comble l’espace entre la TCR et la GT3 • Un modèle proche de l’Audi R8 Coupé V10

 Audi dévoilera en première mondiale sa version GT4 de l’Audi R8 LMS avant le Salon international de l’Automobile de New York ». Le programme Audi Sport customer connait en ce moment une croissance rapide. Audi propose l’Audi R8 LMS GT3 course depuis 2009, suivi de la seconde génération en 2015, et l’Audi RS 3 LMS pour la catégorie TCR en 2016. Ainsi, le portefeuille de Audi Sport s’élargit à nouveau.

 L’Audi R8 LMS GT4 est l’équivalent course de la voiture de série. Elle est issue directement de l’Audi R8 Coupé V10, elle est puissante et offre un très haut niveau de sécurité. Elle s’avère également et simultanément être un choix abordable financièrement, tant à l’achat que d’un point de vue coût d’exploitation. C’est la voiture de course parfaite pour un passionné, en ligne avec l’esprit des règlementations GT4 qui font perdurer une superbe tradition de la voiture de course puisque d’incroyables voiture de sport faites pour la route représentaient une base appréciée/répandue dans les course GT il y a plus d’un demi-siècle. En course, le public pourra admirer l’Audi R8 LMS GT4 de série pour la première fois du 25 au 28 mai au 24 Heures du Nürburgring. Ainsi, Audi complète une nouvelle catégorie dans le sport automobile international. La classe GT4, qui a vu le jour en Europe, sera commercialisée intensivement à échelle internationale à partir de 2017, avec des opportunités en Amérique du Nord, en Asie, en Australie et en Europe. « Il existe déjà 13 séries de course ouvertes aux modèles GT4 dans le monde à ce jour, » explique Stephan Winkelmann, Directeur Général de Audi Sport GmbH. « Audi Sport GmbH est l’un des premiers fabriquant à proposer des voitures GT3 et TCR du customer racing. Nous ciblons maintenant la catégorie GT4 exactement au bon moment. Ces segments d’activité en forte croissance et l’ADN commune à nos voitures de course et à nos voitures de production soulignent notre volonté de devenir un véritable acteur mondial dans le haut-niveau. » Plus de 60% des composants sont identiques dans l’assemblage de l’Audi R8 LMS GT4 et de la version route, l’Audi R8 Coupé. Les deux sont également fabriqués sur le site de Böllinger Höfe.

 Les clients de cette nouvelle voiture de course bénéficient ainsi de synergies au niveau du prix d’achat et du coût de propriété.
 
 Audi Sport développe actuellement le modèle GT4, qui offre une puissance pouvant aller jusqu’à 495 ch selon la règlementation, pendant la saison 2017 avant qu’un dernier niveau d’homologation ne soit obtenu et la demande d’approbation pour les courses demandée. En seconde moitié de l’année l’équipe de Chris Reinke, Responsable de Audi Sport customer racing, préparera la production de cette voiture de course. Par conséquent, les premiers clients se verront livrer la nouvelle Audi R8 LMS GT4 avant la fin de l’année. A travers le monde, Audi Sport s’appuie sur un large réseau de services, de logistique de pièces détachées et d’accompagnement professionnel pour la R8 LMS GT4. Audi Sport customer racing a mis en place cette infrastructure pour le projet GT3 sur quatre continents et, comme pour la RS 3 LMS, utilise ce réseau éprouvé pour la gamme GT4 également.

 

 


Audi Q8 sport concept :
un SUV polyvalent aux multiples talents

 

Un moteur basé sur une technologie inédite et une allure très athlétique : au Salon international de l’Automobile de Genève 2017, Audi présente un nouveau concept-car qui révèle le potentiel du futur modèle de série : l’Audi Q8. L’Audi Q8 sport concept traduit la vision qu'ont les développeurs et les concepteurs Audi du SUV dynamique et efficient du futur.

Les caractéristiques aérodynamiques inédites à l’avant et à l’arrière de l’Audi Q8 sport concept constituent un aspect essentiel de son design. Le moteur du concept, hautement performant, se montre particulièrement révolutionnaire. La combinaison d’un 6 cylindres 3.0 TFSI, d’un système mild hybrid et d’un compresseur électrique est une première mondiale. Résultat : l’Audi Q8 concept sport se présente comme un athlète polyvalent aux multiples talents. Avec une puissance de 476 ch et un couple de 700 Nm, elle réalise le 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes et peut atteindre une vitesse maxi de 275 km/h. En même temps, son autonomie de plus de 1 200 kilomètres lui permet de parcourir de longs trajets.

Par ailleurs, avec une capacité de récupération exceptionnelle de 20 kW, ce remarquable SUV marque des points en matière de consommation. Par rapport au modèle équipé d’une motorisation 6 cylindres TFSI classique sans système hybride, l’Audi Q8 sport concept produit 20 kW de puissance supplémentaire et consomme environ un litre  de moins aux 100 km, ce qui correspond à une réduction de 25 g/km (40.2 g/mi) des émissions de CO2.

« La motorisation de l’Audi Q8 sport concept constitue une avancée majeure vers l’optimisation de l’efficience et du développement durable dans les véhicules de production. L'association de la technologie mild hybrid (mHEV) à un moteur TFSI s’impose comme une nouvelle référence en matière d’électromobilité et de moteurs à combustion. À l’avenir, cette combinaison sera utilisée sur de nombreux modèles Audi », a déclaré Rupert Stadler, Président du directoire AUDI AG.

Une motorisation puissante et très efficiente

L'architecture moteur qui anime la nouvelle Audi Q8 sport concept est révolutionnaire : pour la toute première fois, Audi combine un moteur 6 cylindres 3.0 TFSI d’une puissance de 450 ch doté d’un compresseur électrique à un système mild hybrid pour la récupération d’énergie. Le générateur placé entre le vilebrequin et la transmission se charge de récupérer l’énergie et, inversement si nécessaire, et peut fonctionner comme un moteur électrique supplémentaire. Quant au système électrique de 48 volts, il assure l’alimentation en énergie électrique.

Pour le client, cette approche présente un certain nombre d'avantages : l'énergie récupérée à partir des temps de récupération peut, au besoin, être utilisée pour augmenter la puissance. Au cours du boost - où le moteur à combustion et le moteur électrique sont utilisés simultanément -, la puissance supplémentaire de 20 kW du moteur électrique et son couple de 170 Nm permettent au moteur de développer une puissance totale de 476 ch et un couple jusqu’à 700 Nm. Le résultat se traduit par une accélération sportive à partir de n'importe quelle vitesse et plage de régime.

Située à l’arrière sous le coffre, la batterie lithium‑ion d’une capacité de stockage de 0,9 kW permet au véhicule de continuer d'avancer à vitesse lente en trafic urbain avec le moteur à combustion coupé, ainsi que d’entreprendre une manœuvre ou de se garer en utilisant uniquement l’énergie électrique. Lors du freinage, le système de récupération d'énergie, aidé du puissant générateur de 20 kW, recharge avec efficacité en peu de temps la batterie pour que le véhicule puisse être utilisé régulièrement en mode électrique.

En plus des deux turbocompresseurs des gaz d'échappement, le compresseur à entraînement électrique donne à l’Audi Q8 sport concept un élan supplémentaire en fournissant de l’air frais au moteur trois litres six cylindres. Il peut parfois prendre en charge les turbocompresseurs lorsque les gaz d'échappement sont insuffisants afin de développer rapidement plus de puissance. Le compresseur électrique permet donc au moteur essence V6 une accélération rapide - une action qui était jusqu’à présent réalisable uniquement sur les moteurs diesel et les moteurs électriques. Par ailleurs, cette combinaison fonctionne déjà de manière impressionnante sur le modèle de série Audi SQ7.

Le compresseur à entraînement électrique, positionné en aval de l’intercooler, c’est-à-dire près du moteur, intègre un moteur électrique compact à la place d'une turbine. En moins de 250 millisecondes, il peut atteindre jusqu'à 70 000 tr/mn. Grâce à lui, la puissance du moteur 3.0 TFSI est toujours disponible dès que la pédale d'accélérateur est enfoncée, et ce, même à bas régime. Au démarrage, le SUV prend d’emblée de l’avance sur ses concurrents. Pendant la conduite en mode confort, la technologie du compresseur à entraînement électrique évite toute rétrogradation inutile et, par conséquent, maintient le régime moteur à un bas niveau. En outre, les conducteurs les plus sportifs pourront apprécier la répartition parfaite et spontanée de la puissance en sortie de virage.

Le système d’entraînement de l’Audi Q8 sport concept avec son V6 TFSI et son moteur électrique supplémentaire offre les performances d’un véritable 8 cylindres tout en affichant une consommation comparable à celle d’un 4 cylindres. La raison en est simple. Par rapport à un moteur similaire sans système hybride, la consommation diminue de plus d’un litre aux 100 kilomètres, et ce, malgré une puissance supplémentaire allant jusqu’à 20 kW. Équipé d’un réservoir essence de 85 litres, l’Audi Q8 sport concept dispose d'une autonomie totale de plus de 1 200 kilomètres.

Lors de la conduite, la gestion des moteurs contrôle le fonctionnement de l’Audi de manière intelligente et souple. En fonction de la situation, le SUV de luxe accélère, avance en roue libre ou récupère de l’énergie. L'assistant d'efficacité prédictive est une caractéristique standard qui aide le conducteur en fournissant des informations très détaillées sur l'environnement du véhicule à l'unité de commande. Les données d’itinéraire du système de navigation et les services Audi connect Car-to-X sont également prises en compte.

Transmission et suspension : la haute technologie sur des modèles de série

Dans l’Audi Q8 sport concept, le système quattro transfère la puissance du système d’entraînement à la route avec une précision extrême. Pour sa suspension à grand débattement, la technologie fait également appel à des solutions de production de haut niveau issues des véhicules de luxe.  La suspension pneumatique adaptative sport (système de suspension pneumatique avec contrôle d’amortissement) permet, en effet, d’alterner entre une conduite souple et confortable et une conduite nettement plus ferme.  Afin de choisir le niveau idéal, elle peut sélectionner 5 niveaux de garde au sol, avec des différences de 90 mm. Les suspensions avant et arrière sont conçues dans un design allégé à cinq bras.

Audi utilise des pneus 305/35 sur de larges jantes en 11J x 23, dont les cinq rayons en Y interconnectés projettent une image filigranée, tridimensionnelle et puissante. Les disques de freins en céramique de 20 pouces de diamètre assurent un freinage sans effort de l’Audi Q8 sport concept.

Des lignes dynamiques et un design sophistiqué

A première vue, l’Audi Q8 sport concept a tout d’une Audi luxueuse, très dynamique. C’est ainsi que l’Audi Q8 concept a été présenté au Salon de l’Automobile de Détroit 2017. La version qui fera ses débuts à Genève, se révèle bien plus sportive, et offre une alternative élégante à l’image imposante d’un véhicule utilitaire sport classique. Dans les deux cas, l’Audi Q8 concept et sa déclinaison athlétique sont synonymes de prestige inégalé, et sont dédiés à la sportivité et à une technologie avant-gardiste présente partout.

Avec ses 5,02 mètres de long, l’Audi Q8 concept sport fait une entrée impressionnante sur le segment des véhicules de luxe. Par ailleurs, grâce à son empattement de 3 mètres, le concept-car offre un espace généreux pour accueillir passagers et bagages. Malgré la ligne de toit plane typique d’un coupé, les passagers arrière disposent de suffisamment d’espace au niveau de la tête et des épaules. Le nouveau concept de commande utilise de grands écrans tactiles de l’Audi Virtual Cockpit et l’affichage tête haute analogique. Ce dernier utilise la technologie intelligente de réalité augmentée pour associer le monde réel au monde virtuel.

Avec ses 2,05 mètres, la face avant de l’Audi Q8 concept sport apparaît très imposante. Sa particularité réside dans sa calandre Singleframe octogonale. Sculpturale, elle est nettement plus large que sur les Audi d’aujourd’hui. Sa surface a une structure réticulaire en nid d’abeille superposée à des segments en aluminium, tandis qu’un entourage de couleur contrastée encadre le tout. A l'instar des modèles Audi Sport, les entrées d'air extérieures sont beaucoup plus larges que celles du modèle de base, signe de besoins en apport d’air supplémentaire de la motorisation haut-performance. Un trait distinctif couleur carrosserie souligne la partie inférieure du pare-chocs.

Les phares formés aux coins, larges et plats, de l’Audi Q8 sport concept s’étirent progressivement vers l’extérieur et la perspective donnent l’impression qu’ils sont reliés aux entrées d’air. Les unités d’éclairage sont équipées de verres de protection, mais l’unité d’éclairage dans son ensemble reste ouverte, et donne l’impression de flotter dans l’espace.  Le boitier en aluminium des phares prolonge l’aspect sculptural de la Singleframe. La signature laser bleue en forme de x, met en évidence la technologie Matrix laser utilisée pour les feux de route et les feux de croisement. Décomposé en plus d’un million de pixels, le faisceau lumineux illumine la route en haute résolution avec un contrôle précis. Situé sous le bord du capot, un étroit guide de lumière LED fait office de clignotants dynamiques et des feux de jour. Il enveloppe l’extérieur des phares où ses nervures donnent naissance à la signature innovante e-tron. Toutes les fonctions d’éclairage sont dynamiques.

 

 

Nouvelles Audi A5 et S5 Sportback
La rencontre du design et de la polyvalence

 

 

Sept ans après la naissance de l’Audi A5 Sportback, la nouvelle version de cette icône se dévoile. Le coupé à cinq portes bénéficie d’un design élégant et polyvalent intégrant de nombreuses fonctionnalités et un confort exceptionnel. Le véhicule familial est intégralement connecté et équipé des derniers systèmes d’info-divertissement. La seconde génération de l’Audi A5 Sportback dispose d’une suspension nouvellement développée, de moteurs efficients et de systèmes d’assistance au conducteur innovants. Version sportive de l’Audi A5 Sportback, l’Audi S5 dispose d’un nouveau moteur turbo à six cylindres développant 354 ch et 500 Nm de couple. Cette nouvelle génération est également disponible en version
g-tron, permettant aux clients de rouler à l’Audi e-gas, au gaz naturel ou à l’essence.

Design extérieur

Les concepteurs ont créé un véhicule unique à la sportivité affirmée. L’empattement étiré, les porte-à-faux courts et le long capot bombé avec powerdome soulignent les lignes athlétiques du coupé à cinq-portes. La calandre Singleframe en trois dimensions est plus plate et plus large que sur le modèle précédent.

La ligne en forme de vague donne à l’Audi A5 Sportback une élégance unique. Plus accentuée que sur le modèle précédent, elle donne du relief au design du véhicule en créant un jeu d’ombres et de lumières. Les larges passages de roues soulignent l’esprit quattro du véhicule. La face arrière, horizontale, termine avec précision le design du véhicule. Le compartiment à bagages est équipé d’un spoiler arrière caractéristique.

Intérieur

L’intérieur de la nouvelle Audi S5 Sportback est significativement plus spacieux. Les passagers disposent d’un intérieur 17 mm plus long, gagnent 11 mm au niveau des épaules et 24 mm d’espace pour les genoux à l’arrière. La sophistication des matériaux, la précision des finitions et l’harmonisation des couleurs forment un habitacle typiquement Audi et accentuent le sentiment d’espace. L’éclairage intérieur ambiant peut s’illuminer en 30 teintes différentes.

Le compartiment à bagages offre un volume de 480 L, soit l’une des plus grandes capacités de sa catégorie. Le compartiment à bagage électrique, disponible de série, s’ouvre et se ferme à l’aide d’un capteur sensoriel.

Commandes et affichage

L’Audi A5 Sportback est équipée d’un nouveau système de commandes et d’affichage comprenant un système de recherche par texte libre. Ce dernier permet au conducteur de contrôler toutes les fonctions du véhicule de façon intuitive. Alternative innovante au tableau de bord analogique, l’Audi virtual cockpit apporte un plus grand confort au conducteur. Son écran TFT haute-résolution de 12,3 pouces présente les informations de conduite sous forme de graphiques hautement détaillés. En option, l’affichage tête-haute projette les informations principales de manière extrêmement lisible sur le pare-brise, permettant au conducteur de ne pas détourner les yeux sur la route.

Infotainement et Audi connect

Le système MMI navigation plus avec MMI touch inclut 10 Go de mémoire flash, un lecteur de DVD, la gratuité des services Audi connect pendant 3 ans, jusqu’à 5 mises à jour de la navigation et un écran et 8,3 pouces d’une résolution de 1024 x 480 pixels. Le système Audi MMI navigation fonctionne en étroite coopération avec de nombreux systèmes d’assistance et de sécurité.

L’Audi Smartphone Interface permet d’intégrer l’environnement du téléphone du client au véhicule via Apple Car Play et Android Auto. De série ou en option selon les finitions, l’Audi phone box située dans l’accoudoir central permet de recharger par induction les smartphones selon la norme Qi et de les relier sans fil à l’antenne du véhicule. Pour les amateurs de son, le système audio Bang & Olufsen au son 3D donne le sentiment au conducteur de profiter d’un concert. Son amplificateur fournit 755 watts de puissance à 19 haut-parleurs. La tablette Audi est à la disposition des passagers afin d’assurer leur divertissement, à l’intérieur comme à l’extérieur du véhicule.

Systèmes d’assistance à la conduite

La combinaison des différentes technologies d’assistance améliore la sécurité, le confort et l’efficience de la nouvelle Audi A5 Sportback.  Audi marque une étape vers la conduite autonome et établit une nouvelle norme sur le segment en incluant un large choix de systèmes d’assistance à la conduite.

L’adaptative cruise control (ACC) associé à la fonction Stop&Go joue un rôle central et permet de soulager le conducteur dans les embouteillages jusqu’à une vitesse de 65 km/h en accélérant ou freinant à sa place. L’assistant d’efficacité prédictive combine les informations du GPS et l’environnement immédiat du véhicule afin d’économiser du carburant. Il donne des conseils de conduite spécifiques, une fonctionnalité unique sur le segment. 

L’assistant d’évitement de collision intervient si le véhicule doit contourner un obstacle afin d’éviter un accident. À l’aide des données des caméras, de l’ACC et des capteurs radars, il calcule une nouvelle trajectoire en une fraction de seconde. De nombreux autres systèmes d’assistance sont disponibles dans l’Audi A5 Sportback : Audi park assist, alerte de trafic transversal, assistant de changement de direction, avertissement de sortie, reconnaissance des panneaux de signalisation, Audi active lane assist et Audi side assist.

Suspension

L’empattement du véhicule, large et long, est l’un des éléments clés pour l’équilibrage et les réglages de la suspension. Elle mesure 1 587 mm de large à l’avant et 1 568 mm à l’arrière. L’empattement est de 2 824 mm.

L’essieu avant redessiné dispose de cinq bras tandis qu’un système à cinq bras remplace la suspension arrière trapézoïdale utilisée précédemment. Disponible en option, le système d’amortissement adaptatif est intégré dans l’Audi drive select. Il permet au conducteur de profiter d’une expérience de conduite aussi dynamique que confortable. La nouvelle direction électromécanique est plus précise et colle au plus près de la route. Disponible en option, la direction dynamique varie le rapport de transmission en fonction de l’angle de vitesse et de la direction.

Moteur et transmission

La nouvelle Audi A5 Sportback est disponible en 2 moteurs TFSI et 3 moteurs TDI. Ils produisent entre 190 ch et 286 ch de puissance. Audi a augmenté l’efficience des moteurs en réduisant la consommation de carburant de 22% tout en augmentant la puissance jusqu’à 17%.

Chaque version des moteurs dispose d’une technologie de transmission sur-mesure : transmission manuelle à six rapports, S tronic sept rapports à double-embrayage ou tiptronic à huit rapports. De série, le véhicule est disponible en traction. La version quattro est disponible en option sur deux versions et de série sur le 3.0 TDI 286 ch. Le moteur V6 turbo propulse l’Audi S5 Sportback de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes. La vitesse maximale est régulée électroniquement à 250 km/h.  Le véhicule est équipé de série du système quattro et d’une transmission tiptronic à huit rapports. Le constructeur a par ailleurs développé l’Audi A5 Sportback g-tron. Son moteur 2.0 TFSI développe 170 ch et peut fonctionner à l’Audi e-gas, au gaz naturel ou à l’essence.

 Structure et équipement

La structure de la nouvelle Audi A5 Sportback est la plus légère de son segment. Un judicieux mélange de matériaux permet de gagner 15 kg par rapport au modèle précédent. Le poids total de la nouvelle génération chute de près de 85 kg à seulement 1 470 kg – hors conducteur.

L’équipement de série s’étoffe sur cette nouvelle génération. Le nouveau design est les nombreux packs d’équipement augmentent les possibilités de conception personnalisée.

Les nouvelles Audi A5 et S5 Sportback seront visibles dans les showrooms en Allemagne et en Europe à partir du début de l’année 2017. L’Audi A5 Sportback sera disponible à partir de 37 800€, l’Audi S5 Sportback à partir de 62 500€.

Consommation des modèles mentionnés ci-dessus

Audi A5 Sportback

Le véhicule n’est pas encore en vente. Il n’a pas encore été homologué ni soumis à la directive 1999/94/EG.

Audi S5 Sportback

Le véhicule n’est pas encore en vente. Il n’a pas encore été homologué ni soumis à la directive 1999/94/EG






 

La nouvelle Audi Q2 est disponible à la commande 
 

• Ouverture des commandes le 1er août en France • Le SUV compact au design polygonal étend la gamme Q du constructeur • Le Q2 1.6 TDI 116 est disponible à partir de 26 500 € en France Après la présentation de l’Audi Q2 en première mondiale au Salon de l’Automobile de Genève, le véhicule est désormais disponible à la commande. Les premières livraisons sont attendues à l'automne chez les partenaires.
 


L’Audi Q2 combine les avantages des SUV à l’agilité des voitures de sport compactes. Son design polygonal, les side-blades caractéristiques sur le montant C et les flancs concaves soulignent la puissance et le dynamisme du véhicule. Comme tous les SUV, le véhicule offre une grande visibilité. Le hayon à commande électrique (en option) s’ouvre sur un vaste coffre à bagages de 405 L. La direction progressive est disponible de série sur toutes les motorisations pour une conduite précise et dynamique. La transmission quattro, le choix du mode de conduite via l’Audi drive select et le contrôle d’amortissement adaptatif décuple le plaisir de conduite.

Les systèmes de connectivité et d’info-divertissement ne sont pas en reste, l’Audi Q2 propose des technologies habituellement réservées aux véhicules des segments supérieurs. Le véhicule profite des services Audi connect, de l’Audi phone box, de l‘Audi virtual cockpit ainsi que de l’affichage tête-haute.

À l’ouverture des commandes, l’Audi Q2 sera disponible en version 1.4 TFSI COD 150 ch à partir de 26 900€ et 1.6 TDI 116 ch dès 26 500€. Les autres motorisations et les modèles équipés du système quattro seront lancés sur le marché ultérieurement.

Consommation de carburant des modèles mentionnés ci-dessus :

Audi Q2 1.4 TFSI COD
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 5.7 – 5.4
Emissions de CO2 combinées en g/km: 130 – 124

Audi Q2 1.4 TFSI COD S tronic
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 5.5 – 5.2
Emissions de CO2 combinées en g/km: 125 – 119

Audi Q2 1.6 TDI
Consommation de carburant combinée en L/100 km: 4.6 – 4.4
Emissions de CO2 combinées en g/km: 120 – 114










La nouvelle Audi A8

 

Audi met le client à l’honneur et répond à ses désirs les plus fous. La nouvelle Audi A8 L extended, une berline aux dimensions hors-normes, est disponible à la demande pour les clients européens. Mesurant 6,36 mètres de long pour un empattement de 4,22 mètres, les occupants des six places de l’Audi A8 L extended profitent d’un confort exceptionnel. Le concept a d’ores et déjà générés des commandes.Le développement et la conception de cette nouvelle berline exceptionnellement longue a nécessité plus d’un an de travail. L’Audi A8 L extended est unique et répond aux normes des modèles de production. La conception de ce véhicule hors-normes a relevé de nombreux défis liés à la sécurité et à la rigidité de son châssis extra-large, mais aussi pour la conservation d’un style et d’une silhouette premium.


Légère, l’Audi A8 L extended bénéficie de la conception Audi Space Frame en aluminium des modèles produits en série. Pour la version « à la demande », les ingénieurs ont étendus les seuils de portes et le tunnel central avec des profilés en aluminium extrudés. Une double cloison sépare l’habitacle du compartiment à bagages et l’intérieur du toit est composé plusieurs tubes profilés et croisillons en aluminium. Ces éléments permettent à l’Audi A8 L extended d’avoir une rigidité en torsion et en flexion quasiment égale à celle de l’Audi A8 L.

La berline XXL est discrète avec sa couleur métallisée bleu lunaire. L’empattement et la longueur totale ont été allongés de 1,09 mètre par rapport à l’Audi A8.

À partir du montant A, l’intégralité du corps a été retravaillé afin de maintenir une ligne de toit harmonieuse.

Pour accentuer le sentiment d’espace, les experts ont intégré un panneau en verre de 2,09 mètres de long dans la structure du toit.

Les stores – un par rangée de sièges – évitent la surchauffe de l’intérieur en plein soleil. Comme préconisé par la loi pour les véhicules extra-longs, les phares avant et arrière sont équipés de petits feux de position latéraux.

Les six sièges de l’Audi A8 L extended sont positionnés dans le sens de la marche. Ils sont revêtus de cuir Valcona extra souple dans un coloris beige velours. Les deuxièmes et troisièmes rangées de sièges disposent de sièges individuels électriquement réglables.  La troisième rangée est équipée d’une console centrale étendue, du système rear seat entertainement et d’une glacière.


Cette version unique de l’Audi A8 dispose d’un moteur 3.0 TFSI de 310 ch développant 440 Nm de couple. La vitesse maximale est électroniquement limitée à 250 km/h et l’Audi A8 L extended réalise le 0 à 100 km/h en 7.1 secondes. Elle est équipée d’une boite de vitesse tiptronic à huit rapports transférant la puissance à la transmission intégrale permanente quattro. Des roues 19 pouces, habillées de jantes en rayons à 15 branches, dissimulent un système de freinage similaire à l’Audi S8. La capacité de décélération est exceptionnelle pour cette berline de luxe de plus de six mètres affichant un poids à vide de 2 418 kg.


Consommation des modèles mentionnés ci-dessus 

Audi A8 :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 11.2 – 5.7

Emissions de CO2 combinées en g/km: 259 - 146

Audi A8 L :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 11.2 – 5.8 

Emissions de CO2 combinées en g/km: 259 - 148

Audi S8 :

Consommation de carburant combinée en L/100 km: 10 – 9.4

Emissions de CO2 combinées en g/km: 231 - 216

Audi A8 L extended :

Le véhicule a reçu l’homologation de type et a été accepté dans le cadre du régime d’approbation CE Véhicule unique (article 24 – directive 2007/46/CE).

Les données sur les consommations de carburant et les émissions de CO2 ainsi que les degrés d’efficience dépendent du choix des roues et des pneus.

 

 

Audi présente le système quattro ultra 

La transmission intégrale permanente 
 

Audi ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du quattro : le dernier système quattro équipé de la technologie ultra combine efficience, sécurité et dynamisme de conduite pour devenir la transmission du futur. Une première version sera disponible sur la nouvelle Audi A4 allroad quattro prévue mi-2016.
 


Audi ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du quattro : le dernier système quattro équipé de la technologie ultra combine efficience, sécurité et dynamisme de conduite pour devenir la transmission du futur. Le système est adapté pour les modèles Audi dont le moteur est monté de façon longitudinale. Une première version sera disponible sur la nouvelle Audi A4 allroad quattro prévue mi-2016.

Avec son système de transmission à quatre roues motrices, Audi démontre son avance technologique depuis plus de 30 ans. Aujourd’hui, le constructeur présente une nouvelle avancée technologique majeure avec la combinaison du système quattro et de la technologie ultra.

L’objectif de ce développement est de parvenir à un système de transmission intégrale encore plus efficient qui ne changera rien en matière de traction et de dynamisme de conduite. Utilisé quotidiennement, le système devrait par ailleurs établir une nouvelle norme en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2. En moyenne, les véhicules tests consomment 0.3 l/100 km de moins que ceux équipés d’une transmission intégrale classique. Les tests ont été effectués en situation de trafic urbain à Ingolstadt.





L’Audi h
tron quattro concept

Zéro émission : l’Audi htron quattro concept

 

Design valorisant, ravitaillement rapide et performances sportives peuvent décrire l’Audi h-tron quattro concept. Cette voiture unique combine une pile à combustible pouvant atteindre jusqu'à 110 kW (150 ch) avec une puissante batterie capable de fournir un surplus temporaire de 100 kW (136 ch). Le véhicule peut être entièrement ravitaillé en hydrogène en environ quatre minutes, ce qui lui permet de parcourir jusqu'à 600 kilomètres.

En 2017, et notamment avec la prochaine génération de l’Audi A8, le constructeur d’Ingolstadt intègrera sur ses véhicules de nouvelles technologies pour la conduite pilotée et le stationnement. Les nouvelles technologies nous offrent déjà un aperçu des avancées à venir. 

L’Audi h-tron quattro concept est un nouveau pas vers le futur. Avec sa batterie hybride rechargeable, son moteur à pile à combustible, il maitrise toutes les technologies de propulsion alternatives et offre des solutions sur mesure.

L’Audi h-tron quattro concept est étroitement liée au concept Audi e-tron quattro. Ce dernier, un SUV totalement électrique, a été présenté au Salon de Francfort en 2015. Les deux concepts, particulièrement flexibles, sont basés sur la deuxième génération de plate-forme modulaire longitudinale (MLB Evo). Les deux véhicules utilisent tous les deux un plancher virtuel identique même si leurs technologies divergent.

L’Audi h-tron quattro concept est la cinquième génération de véhicule utilisant la technologie de pile à combustible de Audi et Volkswagen. Des matériaux plus légers réduisent le poids du véhicule, améliorent sa performance, sa réactivité et son efficience. Avec un taux d'efficience de plus de 60 %, la pile à combustible dépasse maintenant tout moteur à combustion. Elle comprend 330 cellules individuelles logées à l'avant de la structure.

Situés sous l'habitacle ou le compartiment à bagage, les trois réservoirs d'hydrogène ne modifient pas l’habitacle du véhicule. À une pression de 700 bar, ils stockent suffisamment d'hydrogène avec une autonomie maximale de 600 kilomètres.

Chaque réservoir se compose de plusieurs couches : la cuve intérieure en polyamide étanche au gaz est enveloppée de fibre de carbone renforcée de polymère (CFRP) et de fibre de verre renforcée de polymère (GFRP). Comme un véhicule avec moteur à explosion, le ravitaillement prend environ quatre minutes.

Amplificateur de puissance : la batterie fournit jusqu'à 100 kW de puissance

En plus de la pile à combustible développant jusqu'à 110 kW (150 ch), l’Audi h-tron quattro concept possède une batterie lithium-ion compacte conçue pour optimiser sa puissance. La batterie, d'un poids inférieur à 60 kilogrammes, est située sous l'habitacle passager pour optimiser le centre de gravité. Elle peut fournir jusqu'à 100 kW (136 ch) de puissance, un boost supplémentaire lors d’une accélération et se recharge au freinage. Avec 550 Nm de couple, l'Audi h-tron quattro concept accélère de 0 à 100 km/h en moins de sept secondes ; sa vitesse de pointe est limitée à 200 km/h.

La puissance de la pile à combustible et de la batterie haute-performance entraîne deux moteurs électriques - un situé sur l'essieu avant d'une puissance de 90 kW (122 ch), l'autre sur l'essieu arrière et développant 140 kW (190 ch). Ce fonctionnement en fait donc un système quattro électrique. Un système intelligent de gestion active l’un ou l’autre des moteurs en fonction de la situation pour une efficience maximale. Une pompe à chaleur pour la climatisation et un grand toit à panneaux solaires génèrent jusqu'à 320 watts et ajoutent jusqu’à 1.000 kilomètres d’autonomie supplémentaire chaque année.

Zéro émission avec de l’hydrogène renouvelable produit à partir de l’Audi e-gas à Werlte, Allemagne

 Selon le cycle NEDC, la consommation de carburant est d'environ un kilogramme d'hydrogène pour 100 kilomètres. Non seulement l’Audi h-tron quattro concept est un véhicule zéro émission, mais qui plus est, il fonctionne grâce à un hydrogène produit à base d’énergie verte à l'usine Audi e-gas en Allemagne du Nord.

 En 2013, une  centrale à gaz utilisa pour la première fois de l’électricité produite par énergie éolienne afin de décomposer, par électrolyse, l'eau en oxygène et hydrogène. Dans un procédé plus avancé, le gaz réagit au CO2 pour produire l’Audi e-gas, ou le méthane synthétique, pour l'Audi A3 g-tron* et l'Audi A4 g-tron* avec système CNG.

 De nombreux clients utilisent déjà la carte de carburant Audi e-gaz pour se ravitailler via le réseau de gaz naturel existant dans les stations CNG. Cela leur permet de conduire en ne rejetant quasiment pas d’émissions de CO2. À l’avenir, il sera possible d'exploiter cette source d'hydrogène afin que les voitures à pile à combustible puissent fonctionner avec un carburant respectueux du climat.

 Centre névralgique pour la conduite pilotée : le zFAS

 La conduite de l’Audi h-tron quattro concept procure de nombreuses sensations. Il est équipé de toutes les technologies que le constructeur aux anneaux a développé pour la conduite pilotée : des capteurs radars, des capteurs à ultrasons, un nouveau type de caméra vidéo et un scanner laser.

 Les systèmes d'assistance au conducteur sont maintenant gérés par des unités de contrôle séparées. Bientôt, Audi mettra en œuvre cette fonction via un système central : toutes les informations des capteurs disponibles seront traitées par un système d'assistance au conducteur central (zFAS). Ce dernier analyse l’environnement dans sa globalité en temps réel et rend l’information disponible pour les systèmes d'assistance et les systèmes de conduite pilotée. Ils peuvent aider le conducteur au stationnement ou dans les embouteillages, sur l’autoroute à des vitesses allant jusqu'à 60 km/h.

 Audi est le constructeur pionnier dans ce domaine depuis de nombreuses années et la technologie entrera en production pour la première fois en 2017 avec la prochaine génération de berline Audi A8.

 Elégant et épuré : L’extérieur

Le design extérieur du concept cinq portes allie esthétique et aérodynamique. L’Audi h-tron quattro concept mesure 4,88 mètres de long, 1,93 mètre de large et 1,54 mètre de hauteur. Sa silhouette, avec une surface vitrée plate qui se rétrécit fortement vers l'arrière, lui confère le caractère dynamique d'un coupé. La ligne d’épaules fluide souligne le contour des roues et symbolise la transmission quattro électrique. Les larges passages de roues et les arrêtes anguleuses soulignent le caractère robuste de la voiture.

Le Cx de 0,27 contribue à la maximisation de l’autonomie et de l'efficience. Les éléments aérodynamiques sur les flancs, sur le soubassement et à l'arrière améliorent les flux d'airs lorsqu’elle circule à vitesse élevée. Des caméras remplacent les rétroviseurs extérieurs, améliorant elles aussi l’aérodynamisme et l’efficience.

Les phares sont en deux parties. La partie supérieure génère la lumière en utilisant la nouvelle technologie Audi Matrix laser de très haute résolution. La partie inférieure, qui correspond aux arêtes de la calandre Singleframe, forment la signature de l'éclairage du concept.

En plus des feux de jour blanc reconnaissables, les éléments OLED (organic light emitting diode) émettent une lumière bleue homogène sur les côtés et vers le haut. Deux grandes entrées d’air sont situées sous la lumière.

La technologie Audi Matrix LED est aussi incorporée dans les seuils de porte. Ils émettent une lumière blanche lorsque le conducteur s’approche du véhicule avec la clé « confort » mains libres. La conduite pilotée est signalée par des lignes horizontales bleues éclairées sur les flancs. Sur le même modèle que les feux avant, les feux arrière se composent de deux éléments. La zone supérieure est composée de neuf unités OLED rouges et la partie inférieure de trois.

Fusion de l'architecture et du concept de commande : l'intérieur

L’Audi h-tron quattro concept offre un intérieur spacieux et confortable pour quatre personnes ainsi qu’un coffre d’une capacité de 500 litres. Un logiciel intelligent fournit une assistance lors du chargement : deux capteurs scannent les bagages et affichent l'ordre de chargement optimal sur un écran positionné sur la découpe arrière. 

L'intérieur de l’Audi h-tron quattro concept procure une impression de légèreté et d’ouverture, son architecture se fond harmonieusement avec le concept de commande et d'affichage. Les trois grands écrans face au conducteur utilisent la technologie OLED - leurs très minces écrans peuvent virtuellement prendre n’importe quelle forme. Deux écrans tactiles s’ajoutent à l’écran central incurvé OLED Audi virtual cockpit. Celui de gauche contrôle les lumières et les systèmes de conduite pilotée tandis que celui de droite permet de gérer les médias, la navigation, et affiche les états de fonctionnement du système de conduite. Le volant fonctionne comme une commande supplémentaire, ses branches sont équipées de contours tactiles.

 Le levier du sélecteur positionné sur la console du tunnel central permet de choisir le mode de conduite. Deux autres écrans OLED permettent de contrôler l'état de conduite, l'air conditionné et le choix des fonctions d’informations programmables. L’écran positionné à l'avant permet des commandes gestuelles. Les écrans incurvés dans la partie avant des portes servent de rétroviseurs extérieurs numériques.

 Les deux passagers arrière sont assis dans de confortables sièges individuels. Ils peuvent partager des données avec le conducteur via les tablettes Audi. Les tablettes sont équipées d’écrans OLED et  sont conçues comme un système de divertissement pour les places arrière.

At a glance

The concept car Audi htron quattro concept

 Technology

- Fuel cell drive with additional lithium-ion battery for boosting and recuperation
- Fifth-generation fuel cell, new materials for added

  efficiency

- Range of up to 600 kilometers (372.8 mi) on one tank of fuel, consumption
  around one kilogram (2.2 lb) of hydrogen per 100 kilometers (62.1 mi), refueling
  takes around four minutes

- Fuel cell performance: up to 110 kW, extra boost of up to 100 kW for short
  periods, system torque in excess of 550 Nm (405.7 lb ft)

- From 0 to 100 km/h (62.1 mph) in less than 7 seconds, top speed
  electronically governed at 200 km/h (124.3 mph)
- Electrified quattro layout: one electric motor at front and one at rear,
  intelligent control strategy for interaction between power units

- Three hydrogen tanks with total capacity of around six kilograms (13.2 lb) at
  700 bar

- Chassis with adaptive air suspension sport and 22‑inch wheels
- Technologies for piloted driving and parking, central driver assistance
  system (zFAS)

 

Aerodynamics and design

- SUV with sporty styling, low greenhouse, tapered rear end
- Length 4.88 meters (16.0 ft), width 1.93 meters (6.3 ft), height 1.54 meters
  (5.1 ft), five doors
- Cd value of 0.27, elaborate detailed measures such as cameras instead of
  exterior mirrors and movable aerodynamic elements on underbody, sides
  and rear

- Outstanding aeroacoustics

- Lighting design with OLED elements at front and rear, headlights in Matrix laser
  technology

- World’s largest in-car solar roof, up to 320 watts output or additional range of up
  to 1,000 km (621.4 mi) per year

 




 

 


 

 



 

 

La nouvelle Audi S8 plus

· La berline la plus puissante de son segment

· Un moteur 4.0 TFSI de 605 ch et 750 Nm

· 0 à 100 km/h en 3,8 s ; vitesse maximale : 305 km/h

Audi présente la nouvelle Audi S8 plus. Avec une puissance de 605 ch et une vitesse maximale de 305 km/h, la nouvelle Audi S8 plus délivre des performances encore améliorées. Ce nouveau modèle renforce la position de Audi en tant que constructeur de véhicules sportifs.

« Nous avons encore affûté notre grande berline sportive, » déclare Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « La nouvelle Audi S8 plus a considérablement gagné en puissance et est au firmament de la performance sportive sur son segment.
Voilà pourquoi elle porte le nom de S8 « plus ».

L’une des forces de la grande berline est sa conception ultralégère. Sa carrosserie est presque entièrement composée d’aluminium. Sa conception est basée sur l’Audi Space Frame (ASF) et celle-ci ne pèse que 231 kg, soit la structure la plus légère parmi la concurrence.

Les ingénieurs Audi ont retravaillé le 4.0 TFSI pour la nouvelle Audi S8 plus. Le V8 biturbo à la sonorité unique offre désormais une puissance de 605 ch et un couple maximal de 700 Nm ; en mode overboost, il peut développer 750 Nm. La grande berline sportive, qui gagne 85 ch par rapport à l’Audi S8, réalise le 0 à 100 km/h en 3,8 s et atteint une vitesse maximale de 250 km/h, qui peut être relevée à 305 km/h en option.

Audi et quattro GmbH ont uni leur expertise en développement de moteur afin d’obtenir ces excellentes performances. Les modifications du 4.0 TFSI vont du contrôle spécial du moteur avec boost de la vitesse et de la pression à la modification des valves d’échappement ainsi qu’à la géométrie du turbo qui a été optimisée pour plus d’efficience.

Une boite de vitesses tiptronic à 8 rapports transmet la puissance générée par le V8 turbocompressé à la transmission quattro avec le différentiel « quattro sport ». Le châssis inclut l’adaptive air suspension sport et la direction dynamique, deux éléments que les experts en châssis ont spécialement configuré pour l’Audi S8 plus. En France, la voiture est montée sur des roues de 21’’ spécialement dessinées pour l’Audi S8 plus et des pneus 275/35.

L’augmentation de la vitesse maximale à 305 km/h fait partie du pack dynamique, de série pour le marché Français. Le pack inclut des freins en céramique et carbone avec des étriers gris anthracite, le logo « Audi ceramic » ainsi qu’un système d’échappement sport imaginé par quattro GmbH. Il donne au V8 de l’Audi S8 plus une sonorité unique.

La nouvelle Audi S8 plus révèle sa sportivité dans les détails de son design. Le becquet arrière en série attire l’oeil. Il est de la couleur de la carrosserie et est également disponible en carbone, en option. Les extrémités sur les entrées d’air latérales et la lame sur la calandre avant sont en carbone. Les rétroviseurs de la couleur de la carrosserie sont disponibles en option en noir laqué ou carbone. La calandre Singleframe et les double barres sont noir laqué, tandis que la structure en nid d’abeille des prises d’air latérales et du radiateur sont noir mat. Les entourages des fenêtres latérales et arrière sont noir brillant. L’Audi S8 plus présente également des feux arrière sombres et un insert noir laqué sur le diffuseur, dont le contour est en carbone. Le système d’échappement sport double se ramifie en deux sorties d’échappements ovales sur la gauche et sur la droite.

Les clients peuvent également choisir le pack style S8. Il présente des logos S8 à l’avant et à l’arrière et des badges V8 T sur les ailes avant. La peinture à effet mat argent fleuret est disponible en exclusivité sur l’Audi S8 plus. Tous les coloris proposés sur l’Audi S8 le sont sur l’Audi S8 plus.

Les phares Audi Matrix LED sont de série et sont complétés par les clignotants à affichage dynamique. Les unités de feux de route très précises sont chacune composées de 25 petites LEDs individuelles qui s’allument et s’éteignent selon la situation. Elles éclairent la route de manière optimale sans jamais éblouir les autres automobilistes.

À l’intérieur de l’Audi S8 plus, on retrouve de nombreux détails sportifs, des matériaux inspirés par la course et un espace généreux. Les surpiqûres contrastantes en rouge Arras sont utilisées pour l’intérieur cuir noir intégral. Les finitions du cuir, également en rouge Arras, ornent les confortables sièges sport et renforcent le style de la grande sportive. Le garnissage de pavillon et la plage arrière sont en Alcantara noir.

On retrouve un tissage rouge contrastant sur la partie supérieure. La partie inférieure est réalisée en aluminium brossé. Le levier de vitesse de la tiptronic et la console centrale arborent des inserts noir piano.
Caractéristiques de l’intérieur des modèles S, on retrouve les instruments ronds avec les boutons gris, les aiguilles blanches, le startup dynamique et un logo S8 sur le compte-tours. Les pédales et le repose pied sont en acier brillant. Le bouton start-stop arbore un anneau rouge décoratif et un logo S8 est présent sur le volant sport à 3 branches.

Audi livre la nouvelle Audi S8 plus avec empattement normal et propose un équipement de série riche, incluant l’éclairage d’ambiance, une Keyless entry (ouverture/fermeture et démarrage dans clé) et une ouverture automatique du coffre par capteur, un pack intérieur cuir complet, un pack Alcantara, un verrouillage assisté des portières et un lecteur DVD/CD. En France, l’équipement de série – en plus du pack dynamique – inclut également le pack assistance avec l’Audi pre sense plus, le Bose surround sound system et le MMI navigation plus avec MMI touch. La nouvelle Audi S8 plus sera disponible fin novembre à partir de 168 300 €.

 

 



Les nouvelles Audi A4 et A4 Avant

 

La nouvelle génération d’Audi A4 et A4 Avant est une alliance fascinante de technologie et d’esthétisme. Tous les équipements technologiques de ce best-seller ont été redéveloppés afin de constituer une référence pour leur segment. Durant la phase de développement, la priorité a été donnée à la réduction des émissions de CO2. De plus, toutes les innovations technologiques ont été pensées afin d’améliorer le coefficient de pénétration dans l’air du véhicue.
 

 
L’un des meilleurs exemples est l’aérodynamisme : l’Audi A4 Berline a un coefficient de trainée de 0,23, le meilleur de sa catégorie. Le nouveau modèle a aussi un taux d’émission de CO2 particulièrement faible ; 95 g / km pour l’Audi A4 Berline 2.0 TDI ultra de 150 ch ; 99 g / km pour l’Audi A4 Avant 2.0 TDI ultra. Pour la catégorie 2.0 TFSI, les émissions de CO2 sont de l’ordre de 109 g / km pour l’Audi A4 Berline ultra et de 114 g / km pour l’Audi A4 Avant ultra. 

 
Les moteurs les plus puissants sont deux 6-cylindres TDI d’une puissance allant jusqu’à 272 ch.  Les systèmes d’aide à la conduite et  d’info divertissement sont dignes de la catégorie luxe. La nouvelle génération de moteurs TFSI 4-cylindres, avec  sa toute nouvelle méthode de combustion, innove en termes de consommation, d’émission de CO2 et de performance. Les Audi A4 Berline et Avant seront lancées cet automne. 
Avec ses 4,73 m de long et ses 2,82 m d'empattement, les nouvelles Audi A4 et A4 Avant sont taillées pour la route. Une ligne horizontale à l’avant et à l’arrière souligne la largeur de la voiture. Son design gracieux composé de lignes concises symbolise l’élégance sportive de la marque. 
 

La célèbre calandre Singleframe est large et basse. Quant aux phares, il sera possible de choisir entre les technologies LED et Audi Matrix LED (qui inclut des clignotants dynamiques).

 
Plus légère de 120 kg

 
Les dimensions de la voiture ont augmenté par rapport au modèle précédent, mais son poids a été réduit de manière significative (jusqu'à 120 kg en fonction du modèle). La carrosserie des nouveaux modèles Audi est l’une des plus légères de sa catégorie grâce à une alliance intelligente de matériaux et à un principe de construction légère.
L’Audi A4 est également un leader dans sa catégorie en termes d’aéroacoustique. Ses occupants apprécient la générosité de son habitacle, soulignée par les lignes arrondies. La partie avant du tableau de bord est composée d’une large bande d’aérateurs et d’une longue surface décorative. La nuit, l’éclairage discret des contours de la voiture (en option) illumine les portes et la console centrale.  
La qualité des finitions est exceptionnelle. Le choix des couleurs et des matériaux fait partie intégrante d’un nouveau concept, offrant aux clients encore plus de liberté lors de la configuration. 

 
L’ouverture automatique du coffre grâce à un capteur : l'Audi A4 Avant
 
Le compartiment à bagages de la nouvelle A4 Avant offre une capacité de 505 litres, la plus élevée de sa catégorie.  Avec les sièges arrière repliés et chargés sur le toit, le coffre atteint un volume utile de 1 510 litres. La couverture du compartiment à bagages ainsi que le hayon, tous deux électriques, sont des équipements de série. Le conducteur peut choisir, en option, le capteur supplémentaire pour ouvrir et fermer le hayon automatiquement.
 

Les deux nouveaux modèles incluent de nombreuses innovations technologiques, dont le fonctionnement encore plus intuitif du concept de contrôle et d’affichage du nouveau système Audi MMI. Les éléments technologiques clés de la nouvelle Audi A4 sont le virtual cockpit, les phares Audi Matrix LED, l’Audi smartphone interface,  le système audio Bang & Olufsen avec son 3D, l’Audi Phone Box avec recharge à induction, l’affichage tête-haute, les nouveaux systèmes d’assistance à la conduite et les services Audi connect. 

 

 

 

La nouvelle Audi R8



Aucun modèle Audi n’est aussi proche de la compétition, aucun n’est aussi dynamique : la super sportive Audi R8 est designée pour un maximum de dynamisme dans tous ses aspects techniques – Depuis son Audi Space Frame (ASF) jusqu’à son aérodynamisme, en passant par sa transmission intégrale permanente quattro, nouvellement développée. 

Le moteur central V10 atmosphérique garantit des performances impressionnantes, particulièrement pour la version la plus puissante de 610 ch : elle réalise le 0 à 100km/h en seulement 3,2 secondes et offre une vitesse maximale de 330 km/h. 

Un moteur central puissant fonctionnant à plein régime, la transmission intégrale permanente quattro avec distribution du couple, une conception ultralégère avec l’Audi Space Frame (ASF) en carbone et aluminium et un châssis dynamique font de l’Audi R8 le fer de lance sportif de la gamme Audi, désormais encore plus affûté.
L’étroite collaboration entre les ingénieurs de voitures de course, les experts en sport automobile et les développeurs a mené à une amélioration significative des performance– que ce soit dans la version sportive de route tout comme dans la voiture de course Audi R8 LMS qui a été conçue simultanément. 
« La nouvelle Audi R8 V10 plus est la voiture de production Audi la plus performante et la plus rapide jamais conçue » déclare Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique.  « Le sport automobile a toujours été un composant solide du caractère de Audi. Avec la nouvelle Audi R8, nos ingénieurs transmettent toute leur expertise de la course automobile du circuit à la route. Cela nous permet aussi de renforcer les valeurs qui sont l’essence même de la marque : dynamisme, design et qualité.

Moteur : le V10 en deux versions

Le moteur de la nouvelle super sportive est disponible en 2 versions – avec 540 ch pour l’Audi R8 V10 et 610 ch pour l’Audi R8 V10 plus. Le couple moteur – 540 Nm et 560 Nm, respectivement – est disponible à 6500 trs/min pour les deux versions. Par rapport au modèle précédent, la puissance a considérablement augmenté et la réactivité du moteur 5,2 l, naturellement aspiré et fonctionnant à plein régime (à plus de 8 700 trs/min) est encore plus spontané. Tout comme celui de l’Audi R8 de course, le moteur V10 a un système de lubrification à carter sec. Sa sonorité caractéristique est encore plus intense et un système d'échappement sport est disponible en option. L’efficience est meilleure que sur les modèles précédents – en progression de 13 % (33 g/km d’émissions de CO2). Le nouveau moteur V10 est équipé de technologies efficientes. Les concepteurs ont inclus le système COD (cylinder on demand), qui coupe l’un des deux bancs de cylindres lorsque la voiture est à bas régime. La nouvelle R8 bénéficie également d’un système d’injection double, qui injecte le carburant dans les chambres de combustion et le collecteur d’induction seulement en cas de demande. Quand le conducteur lève le pied de l’accélérateur et que le véhicule est à plus de 55km/h, la nouvelle Audi R8 active son mode roue libre. Quand la voiture s’arrête, le système start-stop désactive le moteur V10. 
Dans la catégorie des voitures de sport, la nouvelle Audi R8 est parmi les leaders en termes de performances de conduite.  Le modèle V10 réalise le 0 à 100 km en seulement 3,5 secondes et sa vitesse maximale est de 320 km/h. L’Audi R8 V10 plus, le modèle Audi le plus rapide, réalise le 0 à 100 km en 3,2 secondes et le 0 à 200 km/h en 9,9 secondes. De plus, toujours pour le même modèle, chaque cheval déplace seulement 2,38 kg du poids du véhicule à sec  - un excellent ratio puissance/poids.

Stabilité et dynamisme : la nouvelle transmission intégrale permanente quattro

Positionnée derrière le V10, la transmission S tronic à sept rapports effectue des changements de rapports ultra-rapides par contrôle électronique. La transmission à double embrayage dirige les forces vers le nouveau système quattro avec  un embrayage multidisques activé électro-hydrauliquement sur  l’essieu avant. Il dispose d’un refroidisseur actif à eau pour un maximum de performances. L’embrayage distribue le couple de façon variable selon le mode de conduite – jusqu’à 100 % du couple peut être dirigé vers les roues avant ou arrière.

La gestion de l’embrayage est intégrée dans le système Audi drive select et permet au conducteur de choisir entre différents mode de conduite tels que confort, auto, dynamique ou individuel. Pour l’Audi R8 V10 plus (en option pour la V10), le mode « performance » est fourni avec 3 modes additionnels : temps sec, pluie et neige. Ils adaptent des paramètres clés de conduite selon l’adhérence à la route. Un verrouillage mécanique du différentiel arrière est en série. Ses valeurs de verrouillage ont été nouvellement réglées afin de collaborer avec la transmission quattro qui est contrôlée activement.

L’ADN motorsport : Châssis à double triangle de suspension avant

L'ADN motorsport de la nouvelle Audi R8 s'exprime aussi au niveau du châssis avec ses triangles de suspension avant en aluminium. 
Sur l’Audi R8 V10 plus, le réglage est très sportif et les amortisseurs contrôlés électroniquement (Audi magnetic ride) sont disponibles sur les deux modèles en option. 
Le nouveau système de direction assistée électromécanique offre au conducteur une appréciation de la route finement différentiée. Audi peut aussi installer la direction dynamique, capable d’adapter son braquage à la vitesse du véhicule.

Dans les deux versions du moteur, la nouvelle Audi R8 est équipée de jantes de 19 pouces. Des roues de 20 pouces avec des pneus en 245/30 à l’avant et 305/30 à l’arrière sont disponibles en option.

Les freins puissants ralentissent la voiture efficacement et pour la version V10 plus, les disques sont en céramique renforcée de fibre de carbone (en option sur l’Audi R8 V10). 

En plus de l'intégration du système quattro, l’Audi drive select intègre aussi d’autres systèmes dans ses quatre modes de base : la pédale d'accélération, la direction, la boîte de vitesse S tronic, le contrôle des amortisseurs (optionnel), la direction dynamique (optionnelle) et les clapets du système d'échappement. Pour les modes de performance temps sec, pluie et neige, l’ESC est également contrôlé.

Structure allégée : 1 454 kg seulement à sec

Sur la balance, la version haut de gamme Audi R8 V10 plus affiche un poids à vide (sans conducteur) de 1 555 kg et à sec de 1 454 kg. La carrosserie multi matériaux Audi Space Frame (ASF) allège le poids puisqu’elle ne pèse que 200 kg grâce à un nouveau type de construction multi matériaux. Elle est composée de 79 % d’aluminium et de 13 % de plastique renforcé de fibre de carbone (PRFC) et a été designée selon la devise de Audi « Le bon matériau en bonne quantité au bon endroit ».

Les éléments en aluminium créent un cadre qui intègre d’importants composants en PRFC – le tunnel central, la paroi arrière et les piliers B. Sur l’Audi R8 V10 plus, des éléments ajoutés tels que les lames latérales et le diffuseur en PRFC, complètent l’enveloppe extérieure légère. Par rapport au modèle précédent, l’ASF multi matériaux voit sa rigidité en torsion augmenter de 40 %. La carrosserie offre un bon confort acoustique et un haut niveau de sécurité.

Comme dans une voiture de course, le concept aérodynamique de la nouvelle Audi R8 a été designé premièrement pour la stabilité de conduite. Son élément central est un diffuseur long et large sur le soubassement. Sur l’Audi R8 V10 plus, un total de 140 kg de force d’appui est générée à vitesse maximale : 40 kg à l’essieu avant et 100 kg à l’essieu arrière.


 











Le concept Audi prologue allroad, nouvelle forme de la liberté automobile

Technologie de pointe, élégance et usage pratique au quotidien : l’Audi prologue allroad fait sa première mondiale au Salon de l’Automobile de Shanghai. Sur toutes les routes et dans toutes les situations : le modèle 5 portes à la carrosserie surélevée rejoint la famille des concepts Audi prologue. Son concept de commande permet l’interaction digitale entre le conducteur et les passagers. Son système plug-in hybrid bénéficie d’une puissance de 540 kW (734 ch), tout en consommant peu

Audi prologue, Audi prologue Avant et désormais Audi prologue allroad : le nouveau design Audi est plein d’émotions et révolutionnaire.
L’Audi prologue allroad ne fait pas de compromis. Il y a 15 ans, une nouvelle catégorie d’automobile faisait ses débuts avec l’Audi allroad quattro, une voiture associant le confort et le dynamisme de la classe luxe à la polyvalence et la capacité magistrale de l’off-road. Audi présente en Chine un concept qui reflète une nouvelle interprétation du allroad classique, tout en offrant un regard sur le futur design de la marque. Le design de l’Audi prologue allroad accentue la sportivité, l’élégance et le caractère unique de ce concept.

De profil : puissance et élégance
De profil, l’Audi prologue allroad de 5,13 m de long représente une interprétation nouvelle et dynamique de la philosophie allroad Audi. Une partie avant longue et un dôme de toit qui tombe rapidement et s’étend vers l’arrière, au-dessus de piliers D extrêmement plats – la vue latérale du véhicule révèle le caractère athlétique du concept car. Les pare-chocs imposants et les épaulements élargis au-dessus des roues mettent en avant le caractère tout terrain de l’Audi prologue allroad. Des proportions équilibrées mettent en valeur les roues avant et arrière de la même manière. Les roues imposantes de 22 pouces sont logées dans des passages de roue largement ressortis au design à 5 bras.

Dans chaque détail, l’Audi prologue allroad en Blanc Dehua incarne la beauté avant-gardiste de la technologie Audi. La baguette de puits de vitre accueille les surfaces de capteurs pour ouvrir la porte. Les portes sans poignée s’ouvrent électro mécaniquement par contact avec les surfaces de capteur éclairées. La trappe de réservoir et de la prise de charge électrique possèdent également un mécanisme d’ouverture électrique. Un cadre en aluminium entoure les rails de toit, les rétroviseurs, les fenêtres, l’avant et l’arrière du véhicule. Un prolongement gris part le long des passages de roue et suit la partie basse de la carrosserie surélevée. Il exprime la puissance et la robustesse de la voiture et la fait paraitre encore plus large.

L’avant 

La calandre Singleframe large et plate intégrée à l’architecture de la voiture et arborant les quatre anneaux domine la face avant. Son quadrillage en aluminium brossé présente une nouvelle variante du look e-tron. Formés comme des coins larges et plats, les phares sont dotés de la technologie Audi Matrix laser, une innovation d’Audi qui ouvre de nouvelles voies dans la conception des projecteurs. Cette lumière est décomposée en de très nombreux petits pixels qui offrent des possibilités illimitées de distribution de la lumière. Les extrémités en haut et sur les côtés des prises d’air sont accentuées par des guides de lumière à LED qui donnent à l’Audi prologue allroad une nouvelle signature lumineuse e-tron.

L’arrière : dynamique

La partie arrière de l’Audi prologue allroad est inclinée vers l’avant, dans la direction de circulation, comme un yacht  - donnant une sensation de mouvement avant même que la voiture n’avance. La bande lumineuse arrière s’étend sur la largeur de la voiture. Elle est composée de vitres 3D qui donnent un effet sculptural.

De chaque côté, le véhicule présente des ouvertures plates et horizontales qui intègrent le système d’échappement dans le design arrière. Ce concept symbolise le concept de l’Audi prologue allroad : un moteur à combustion et un moteur électrique dans une seule voiture.

intérieur : spacieux
Avec son habitacle élégant et polyvalent, l’Audi prologue allroad est la voiture parfaite pour la conduite de tous les jours et les loisirs. L’intérieur spacieux offre le caractère d’un luxueux salon. Les lignes tendues et géométriquement allongées lui donnent une allure élancée, de finesse et de tranquillité. La longue console centrale semble flotter, tout comme les sièges avant. Présentant une orientation strictement horizontale ininterrompue, le tableau de bord est léger et élégant, tout en soulignant la largeur généreuse de l’habitacle. Le niveau supérieur fait partie du wrap round – l’arc entourant l’habitacle et le coffre. Un panneau décoratif recouvre les diffuseurs d’air ; il s’incline dès lors que l’air conditionné est augmenté.

Le tableau de bord
L’architecture intérieure de l’Audi prologue allroad fusionne avec un concept d’écran et de commande innovant. Dans toute sa largeur, l’avant du tableau de bord est une surface qui intègre 3 écrans tactiles. De grands cadres en aluminium entourent les 2 écrans tournés vers le conducteur, à gauche et à droite du volant. Le passager avant peut configurer l’info-divertissement grâce à un large écran intégré au tableau de bord. D’un seul mouvement, il peut envoyer ce contenu média vers l’écran droit dédié au conducteur ou vers le virtual cockpit, derrière le volant

Sur la console du tunnel central, un quatrième écran tactile flexible et adapté ergonomiquement au conducteur gère la climatisation, la saisie de texte et d’autres réglages liés au véhicule. Il se compose essentiellement d’un film à OLED (diodes électroluminescentes organiques) mince comme la peau et flexible, et affiche des images extrêmement nettes et contrastées. En veille, l’écran à OLED est intégré à la console centrale de manière plate et quasiment invisible. Au démarrage du véhicule, l’écran flexible se redresse. Le champ de vision du conducteur surplombe l’Audi virtual cockpit. Des écrans à haute résolution produisent une scène virtuelle à 3 niveaux, une vue fascinante avec une impression de profondeur. Grâce à son approche en échelons, l’information est mieux structurée et plus facilement accessible.

Innovation à l’arrière
Les passagers arrière de l’Audi prologue allorad bénéficient de sièges individuels. Ils peuvent utiliser un écran flexible OLED intégré dans la console centrale pour régler des paramètres tels que l’ajustement des sièges, la climatisation, la musique/vidéo ou échanger des informations avec le conducteur. Lorsque le système audio est actif, un son homogène distribue la musique dans l’habitacle en haute définition.
Deux Audi tablets OLED hautement fines et incurvées peuvent être montées sur les dossiers des sièges avant.
Dès l’accès, le véhicule reçoit ses occupants en les saluant. Le « Majordome », un logiciel intelligent novateur, les identifie par le biais de leur smartphone et règle les sièges et la climatisation selon leurs desiderata. En matière de musique et de planification d’itinéraire également, le système fait des suggestions en fonction des préférences du propriétaire. L’Easy Slot, un système perfectionné de l’Audi phone box, se trouve sous des trappes dans la console centrale. Un dispositif spécifique interconnecte les smartphones des passagers au système d’info divertissement embarqué et les recharge.
Nouveautés : matériaux et couleurs
Les couleurs et les matériaux de l’Audi prologue allroad soulignent le confort et l’élégance sportive. La partie supérieure du tableau de bord est colorée dans une ambiance bleue tandis que la partie basse, les sièges et les tapis, sont déclinés dans un brun élégant.

Plusieurs surfaces telles que les sièges, le tableau de bord et la colonne centrale sont garnis avec un cuir Unicum naturel. Une large bande de cuir Alcantara guide les yeux depuis les inserts de portes jusqu’aux accoudoirs et au compartiment arrière. Des perforations très design dans la ligne centrale des sièges évoquent la calandre Singleframe.

Puissance et efficience
Puissant sur la route, supérieur en tout terrain, toujours efficient : la technologie de l’Audi prologue allroad  offre le meilleur de la liberté automobile.
Le moteur 4.0 TFSI, un V8 avec deux turbocompresseurs, et un moteur électrique intégré dans la tiptronic à 8 rapports produisent une puissance de 540 kW (734 ch) et un couple de 900 Nm. La transmission intégrale permanente quattro utilise parfaitement la puissance de l’Audi prologue allroad dans toutes les situations.
Le concept car réalise le 0 à 100 km/h en 3,5 s et ne consomme que 2,4 l/ 100 km/h selon les standards NEDC pour les véhicules plug-in hybrid, soit 56 g de CO2/km. La batterie lithium-ion à l’arrière stockant 14 .1kWh d’énergie, offre à la voiture une autonomie de 54 km en mode tout électrique. Grâce à la technologie Audi wireless charging (AWC), que Audi développe pour une production de série, la batterie peut également être chargée par induction.
La carrosserie de l’Audi prologue allroad est plus haute de 77 mm que l’Audi prologue Avant. Le châssis bénéficie de la dernière technologie de production. Les essieux avant et arrière reçoivent une suspension légère à cinq bras. Les disques de frein de 20 pouces sont en carbone-céramique. L’Adaptive air suspension sport – un système de suspension à air avec le contrôle de l’amortissement – offre de larges possibilités entre la transmission fluide et la maniabilité rigide. La transmission intégrale permanente quattro résout le conflit classique entre dynamisme et stabilité grâce à un système de transmission dynamique à l’essieu avant à un système additionnel pour les roues arrière.
 







La nouvelle Audi Q7e-tron 3.0 quattro

Elle réalise le 0 à 100 km/h en 6 secondes et consomme moins de 2 l / 100 km. L’Audi Q7 e-tron quattro est sportive, confortable et très efficiente. Le premier TDI plug-in hybrid avec la transmission intégrale permanente quattro et aussi le premier plug-in hybrid avec un moteur diesel chez Audi.

L’Audi Q7 e-tron quattro est le 2ème modèle d’Audi avec un puissant système plug-in hybrid. Le modèle associe le meilleur des deux mondes : alimenté par une batterie lithium-ion, le grand SUV bénéficie d’une autonomie de 56 km en tout électrique – de manière silencieuse, puissante et sans émissions. Avec le moteur diesel, la voiture offre une autonomie totale de 1 410 km.

Sportivité et consommation minimale

L’Audi Q7 e-tron quattro est la première voiture plug-in hybrid avec un moteur diesel 6 cylindres et la transmission intégrale permanente quattro. Sa puissance sportive  est impressionnante : le 3.0 TDI et le moteur électrique délivrent 373 ch et un couple de 700 Nm – de quoi réaliser le 0 à 100 km en 6,0 secondes et atteindre une vitesse maximale de 225 km/h. L’Audi Q7 e-tron quattro peut rouler jusqu’à 56 km en tout électrique. Selon le standard ECE pour les véhicules plug-in hybrid, l’Audi Q7 e-tron quattro ne consomme que 1,7 l / 100 km, soit moins de 50 g de CO2 émis par km, la meilleure valeur du segment. Le système de gestion thermique qui intègre une pompe à chaleur intégrée a été spécialement développé pour l’Audi Q7 e-tron quattro. Avec cette technologie, Audi est le premier constructeur au monde à innover dans les domaines du confort intérieur et de l’efficience du contrôle de l’air conditionné.

Espace et confort : la culture du voyage

L’Audi Q7 e-tron quattro impressionne par son confort luxueux et offre le plus grand espace intérieur de la catégorie. Le châssis équilibré, avec l’adaptive air suspension en option, associe le confort à la sportivité. L’Audi Q7 innove avec son Audi virtual cockpit et un nouveau système MMI.

Le système MMI navigation plus, avec le module internet Audi connect, est intégré au système de gestion hybride. En utilisant les données de navigation et les informations du trafic en temps réel, le système calcule quel mode parmi les 4 disponibles sera le plus efficient selon l’itinéraire dès le démarrage de la voiture, même sur les longues distances. l’assistant d’efficience prédictif détermine une stratégie hybride, une nouvelle innovation technologique d’Audi. L’utilisation du touchpad MMI ou de la commande vocale permettent l’utilisation la plus simple.

La nouvelle Audi Q7 e-tron quattro est une voiture pour les longues distances avec un caractère sportif, tout en étant pratique pour une utilisation quotidienne. Le nouveau système de direction électromécanique est très efficient et sensible. La nouvelle suspension à 5 bras aux essieux avant et arrière perd 60 kg par rapport au modèle précédent et contribue au dynamisme de conduite. Le centre de gravité abaissé y joue aussi un rôle central.


 

 

La nouvelle Audi Q7.

Audi présente la nouvelle Audi Q7 au North American International Auto Show de Detroit. Avec la 2ème génération de son grand SUV, Audi définit de nouveaux standards dans ce segment, grâce à la transmission, le châssis, la construction ultralégère, les systèmes d’assistance et d’info-divertissement. La nouvelle Audi Q7 est plus légère de 325 kg que son prédécesseur et ses émissions de CO2 ont été réduites de 50 g/km. Peu de temps après son lancement sur le marché, l’Audi Q7 e-tron quattro sera le 1er plug-in hybrid du monde avec un moteur diesel 6-cylindres et à la transmission intégrale quattro.

Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique : « La nouvelle Audi Q7 marque les débuts de la deuxième génération de l'architecture modulaire longitudinale, la technologie Audi matrix pour les modèles équipés de moteurs longitudinaux. Un développement et une fabrication efficients offrent de la flexibilité à Audi qui propose de nouvelles technologies et des variantes de transmission. La nouvelle Audi Q7 est l’affirmation de notre compétence. Son poids réduit de 325 kg définit de nouveaux standards dans sa catégorie. Elle est 26 % plus efficiente et équipée des derniers systèmes d’assistance, modules d’info-divertissement et fonctions connect. »

La carrosserie allégée de 71 kg

La nouvelle Audi Q7 est une voiture imposante avec le meilleur ratio hauteur/poids de sa catégorie : 5,05 m de long, un empattement de 2,99 m, 1,97 m de largeur et 1,71 m de hauteur (avec la suspension en acier). Elle est plus courte et plus étroite que son prédécesseur, mais son habitacle est plus long et offre plus d’espace. La nouvelle Audi Q7 bénéficie de 20 ans de construction ultra-légère. Equipée du moteur 3.0 TDI, la nouvelle Audi Q7 ne pèse que 1.995 kg, soit 325 kg de moins, l’équivalent d’un grand piano. L’Audi Q7 équipée du moteur 3.0 TFSI est encore plus légère, avec seulement 1.970 kg. La construction ultra-légère a été appliquée dans toutes les zones, du système électrique au coffre. L’élément clé est la structure de la carrosserie, où le nouveau design multi matériaux a un poids réduit de 71 kg. Cela place l’Audi Q7 parmi les meilleurs dans sa catégorie.

Des éléments en acier façonné à chaud extrêmement résistants forment la colonne vertébrale de l’habitacle. Des éléments en aluminium, des profilés extrudés et des tôles sont utilisés à l’avant et à l’arrière ainsi que pour la superstructure. Ils forment 41 % de la carrosserie. Les portes sont composées entièrement d’aluminium et permettent d’économiser 24 kg. C’est également le cas du pare-chocs avant, du capot moteur et du pare-chocs arrière. Audi utilise de nouvelles méthodes de fabrication pour la production et l’assemblage des éléments. La sécurité en cas d’accident et la protection des occupants sont également du plus haut niveau.

3 anneaux de torsions renforcent l’avant, la zone des piliers C et l’arrière. Ils jouent un rôle majeur dans la rigidité dynamique et statique de la carrosserie qui a été considérablement améliorée. Les anneaux de torsions sont le fondement de la maniabilité précise et du confort de vibrations optimal à l’intérieur de l’habitacle.

Le silence à bord

L’isolation haut-de-gamme renforce l’impression de solidité et d’élégance et offre un calme unique dans toutes les situations. Elle offre les meilleurs résultats aéro-acoustiques découlant de l’interaction entre les différents composants du véhicule, tels que les rétroviseurs.

Le grand SUV a une valeur cd de seulement 0,32. Cet excellent résultat pour la catégorie est le résultat de solutions techniques sophistiquées. Le dessous de caisse a été complètement redessiné ; un petit spoiler vers l’essieu arrière réduit la sustention. Le model efficiency – le V6 TDI de 218 ch qui sera lancé sur le marché ultérieurement – est équipé de persiennes entre la calandre Singleframe et la section supérieure du radiateur principal. Les lamelles en plastique s’ouvrent et se referment pour un meilleur aérodynamisme. Ce système est basé sur un contrôleur d’optimisation de l’énergie pour un avantage en cd maximal.

Le design extérieur

Les proportions ont changé par rapport au modèle précèdent. Le grand SUV est plus court de 37 mm et plus étroit de 15 mm, il garde la même hauteur. A l’intérieur, cependant, il y a 21 mm de plus entre les sièges avant et arrière. L’espace à l’avant progresse de 41 mm et l’espace arrière de 23 mm. Le design de la nouvelle Audi Q7 est masculin et déterminé. Les lignes horizontales s’étendent au-dessus des roues, en hommage subtil aux modèles quattro classiques d’Audi. Les rétroviseurs sont montés sur les épaules des portières ; des lames s’étirent de l’avant aux portières arrière et arborent les logos quattro. Le hayon arrière entoure les piliers D massifs et fortement inclinés, typiques des modèles Q chez Audi.

La calandre Singleframe est sculptée et présente des barres transversales épaisses. Elle est intégrée à l’avant et s’étend jusqu’aux phares xénon, LED ou Matrix LED selon l’option choisie par le client. Les feux de jour des phares à LED sont dessinés comme une double flèche. Les feux arrière proposent les clignotants à affichage dynamique, une autre innovation Audi.

Nouveau look : des garnitures et des éléments à ajouter

4 des 11 peintures extérieures disponibles sur la nouvelle Audi Q7 sont nouvelles. Toutes les bandes décoratives sur la carrosserie du grand SUV ont une finition aluminium mat pour un look sportif et moderne. Les éléments tels que les incrustations sur les portières et les protections des bas de caisse à l’avant et à l’arrière sont en série avec la finition peinture argent. Dans sa configuration de base, la section basse des pare-chocs et les arches des roues sont en plastique texturé anthracite. Ils sont également disponibles dans la couleur de la carrosserie en option. La grille du radiateur arbore une nouvelle peinture légèrement structurée qui souligne le caractère off-road de la voiture. En 2ème alternative, le pack extérieur S line – les pare-chocs, les prises d’air, les bas de marche, le spoiler de toit et les diffuseurs présentent un design particulièrement audacieux. La grille du radiateur et les lamelles sur les prises d’air latérales présentent une finition nouvelle, un gris foncé très brillant qui remplace le noir brillant habituel. Audi propose en option un attelage de remorque avec assistant de manoeuvre. La nouvelle Audi Q7 offre une capacité de remorquage de 3,5 tonnes mètre si elle est équipée de la suspension en option.

Le design intérieur

La nouvelle Audi Q7 accueille ses passagers dans un habitacle élégant et spacieux. Le design intérieur semble fermement  étiré; les incrustations à deux pièces sont disponibles dans plusieurs combinaisons de matériaux. La double bande sur les portières apporte une touche de légèreté. Le tableau de bord est visuellement séparé de la console centrale, renforçant ainsi la sportivité et la légèreté de l’habitacle.

Sensation de sécurité et de protection : la protection de l’habitacle

Un encadrement depuis les portières à travers le tableau de bord forme une sorte de bouclier de protection qui donne au conducteur et aux passagers un sentiment de protection. Les composants interface sont designés spécifiquement pour l’Audi Q7. Ils sont situés sur la console centrale qui est orientée vers le conducteur. Les formes et contours des composants de l’interface sont harmonieux avec l’architecture intérieure. Les lignes des prises d’aération sont inclinées vers la console centrale et renforcent l’orientation vers le conducteur. L’éclairage ambiant utilise exclusivement des LEDs. Une 2ème variante de l’éclairage d’ambiance est disponible. Des guides lumineux ultra-étroits suivent les contours sur le tableau de bord et sur les portières (incluant le signal exit) en série, et sur une option supérieure, ils incluent également la console sur le tunnel central. Pour la 1ère fois, cet éclairage peut être contrôlé via le MMI. De nombreux coloris peuvent être sélectionnés dans le pack supérieur.

Coloris et équipement : diverses variantes d’équipement

Avec les coloris et les matériaux utilisés dans l’Audi Q7, Audi montre une nouvelle expression de la légèreté, de la sportivité et du luxe dans le segment des SUVs haut-de-gamme. Le tableau de bord est séparé horizontalement en 2 couleurs, ce qui permet l’utilisation de couleurs plus claires sur la partie basse. 7 couleurs intérieures sont au choix. La bande d’application à 2 parties est disponible dans de nombreuses combinaisons de matériaux. En plus des finitions haut-de-gamme, de nombreuses variations d’aluminium et bois sont disponibles, dont les Beaufort walnut. Audi offre un choix de cuirs Alcantara, Cricket et fine Valcona pour les sièges. Pour les clients qui souhaitent plus d’individualité, Audi propose 3 packs cuirs et 2 sélections design. Un design élégant et sportif inclut un tout cuir avec des coutures constatées, le garnissage de pavillon en Alcantara, le sol en velours haut-de-gamme et des combinaisons de coloris et de matériaux et des bandes d’application. La gamme Audi exclusive offre de nombreuses options de customisation supplémentaires.

Encore plus d’espace que dans le modèle précédent : Le « space concept »

Possédant la plus longue cabine de sa catégorie malgré une longueur extérieure réduite, la nouvelle Audi Q7 offre bien plus d’espace que ses prédécesseurs.  Les passagers bénéficient ainsi d’un plus grand espace pour la tête, les épaules et les

genoux.  Le « space concept » est très variable. Audi fournit une unité à trois sièges extrêmement confortables  possédant des dossiers de sièges ajustables pour la seconde rangée. Chacun des trois sièges peut être déplacé longitudinalement  jusqu’à 110 millimètres soit 10 millimètres de plus qu’avant.

Une autre option concerne les deux sièges individuels de la troisième rangée qui sont certifiés sièges enfants Groupe 3. Elle transforme l’Audi Q7 en une voiture sept-places toujours plus pratique. Les passagers gagnent 24 millimètres pour la tête et 20 millimètres pour les épaules. Avec les sièges rabattus, les dossiers des sièges sont intégrés dans le plancher du coffre et peuvent être relevés ou abaissés électriquement à l’aide des boutons ergonomiquement  situés dans la zone des piliers C ainsi que dans le coffre.

Pour un accès optimal à la troisième rangée, les sièges de la seconde rangée peuvent être rabattus et inclinés vers le haut comme un ensemble compact, fournissant une largeur d’entrée de 376 millimètres.  Tous les sièges des seconde et troisième rangées possèdent des fixations Isofix pour les sièges enfants. Les clients peuvent ainsi monter jusqu’à six sièges enfants dans la nouvelle Audi Q7. Les stores pare-soleil et les vitres teintées sont en option à l’arrière.  Le toit ouvrant panoramique – également en option -  rend le généreux habitacle, encore plus lumineux et aéré.

Si les sept sièges sont occupés, le coffre de la nouvelle Audi Q7 a une capacité de 295 litres et 770 litres en configuration de charge.  La version cinq sièges offre 890 litres et 2.075 litres si la seconde rangée de sièges est rabattue.  Pour améliorer l’utilisation du coffre, le seuil de chargement a été abaissé de 46 mm par rapport au modèle précédent. Le hayon arrière électrique est en série.  Associé à l’Advanced Key, Audi propose également le détecteur de mouvement – un mouvement du pied sous le centre du coffre  l’ouvre automatiquement. Le même geste du pied peut également être utilisé pour fermer le coffre.

D’autres options rendent le grand SUV encore plus pratique et commode : la fermeture des portes automatique et le pare-brise chauffant.

Moins de boutons pour une ergonomie optimale

Tous les boutons sont entourés de fines lignes d’aluminium. Ils sont parfaitement harmonisées avec l’architecture – un nombre réduit de boutons qui offrent une ergonomie optimale. À l’avant, on peut choisir les sièges standards, les sièges standards avec fonction climatisation, les sièges sport, les sièges sport avec coussins pneumatiques et le siège à contour sur mesure. Le design des sièges de la 2ème et 3ème rangée peut être adapté aux sièges choisis à l’avant.

Les sièges avant offre au conducteur et au passager tout l’espace et le confort nécessaire. Un siège sport multi-ajustable et le siège à contour individuel avec climatisation automatique  jusqu’à 18 réglages et une fonction massage en option sont proposés par Audi dans la nouvelle Audi Q7. La fonction massage inclut 5 programmes différents, avec chacun 5 niveaux d’intensité.

Le nouvel air conditionné deluxe

Audi équipe son grand SUV d’un système d’air conditionné deluxe à 2 zones. Son nouveau concept de fonctionnement utilise moins de boutons. Des symboles animés sur l’écran, la projection TFT de haute qualité et l’interrupteur qui stocke de l’énergie électrique permet une utilisation intuitive de l’air conditionné. Audi propose également en option un système de

luxe 4 zones, l’affichage de la température est intégré sur les boutons rotatifs. Un écran avec l’interrupteur affiche le statut des fonctions sélectionnées. Lorsque l’on touche l’interrupteur, le menu se déroule pour une meilleure maniabilité.

La partie droite du tableau de bord inclut un filet d’air continu et indirect pour éviter les courants d’air. Les deux variantes de l’air conditionné offrent un air de grande qualité dans l’habitacle. En mode air frais et recirculation, le système d’air conditionné filtre les particules.

Le nouveau concept MMI

La dernière génération du concept MMI permet de contrôler facilement une multitude de fonctions pratiques et innovantes dans l’Audi Q7. La recherche MMI innovante avec des suggestions intelligentes facilite la recherche de titres de chansons spécifiques et permet de proposer des contacts provenant du téléphone et des destinations de navigation, pour un gain de temps important lors des recherches. Presque toutes les entrées peuvent être effectuées en seulement quelques étapes. 2 menus supplémentaires contiennent des fonctions et options liées de manière intelligentes. Audi innove dans ce domaine.

Les écrans apparaissent sur le moniteur central MMI, qui s’élève du tableau de bord lorsque le système démarre et permet aussi au passager d’utiliser le système Audi MMI.

Retour tactile: MMI all-in-touch

L’élément clé du système d’opération est le nouveau bouton MMI all-in-touch avec surface tactile. Chaque pression est suivie d’une confirmation acoustique et tactile, un click que l’on sent aussi sur le doigt.

Le conducteur peut entrer les caractères sur le grand touchpad ou effectuer des gestes à plusieurs doigts pour zoomer sur une carte ou défiler dans les listes. Les fonctions principales sont accessibles via le bouton pressoir rotatif haute-qualité et 2 interrupteurs. Le conducteur peut également définir ses favoris, tels que des destinations de navigation, des numéros de téléphone ou des stations de radio sur 8 boutons programmables librement. On retrouve la même logique de boutons de l’Audi MMI sur les volants multifonctions. Les clients peuvent avoir accès à l’ordinateur de bord avec les informations concernant le véhicule, mais aussi le système audio avec leur pouce gauche. Selon l’équipement, les fonctions de téléphone et navigation peuvent également être contrôlées par le volant. Le bouton roulette de volume avec fonction muet, ainsi que le bouton de commande vocale, les contrôles express du téléphone et la fonction de changement de la station de radio ou de chanson sont localisés sur la partie droite du volant.

“Où puis-je faire le plein ? » : la nouvelle commande vocale naturelle

Le système de commande vocale est bien plus simple. Les conducteurs n’ont plus à prononcer des commandes prédéfinies. Le système comprend des expressions du langage quotidien, des centaines de variations de commande sont donc possible pour chaque fonction. Dans le menu téléphone, appeler un contact est aussi simple que de dire « je veux parler à Peter », ou « appeler Peter ». Le système de navigation réagit lui aussi à des commandes simples telles que  “Où puis-je faire le plein ? » ou « je veux manger quelque chose ». La commande vocale naturelle  est également intégrée dans les menus Radio et Media (par exemple, “joue Radio Galaxy” ou “je veux écouter mon iPod”.

Les informations au conducteur sont affichées dans la nouvelle Audi Q7 sur un tableau de bord haute-qualité avec des instruments précis pour les tours/minute et la vitesse. L’écran couleur 7 pouces affiche la radio, la carte de navigation ou même l’assistant de vision de nuit directement dans le champ de vision.

Des graphiques sophistiqués : Audi virtual cockpit

Le MMI navigation plus, en option, est disponible avec l’Audi virtual cockpit, un écran 12,3 pouces TFT qui présente des graphiques polyvalents et aux représentations détaillées. Comme dans l’Audi TT, le client Audi Q7 peut choisir entre 2 modes d’affichage sur l'écran de 12,3 pouces. En mode d'affichage classique, le compteur de vitesse et le compte-tours sont au premier plan, en mode d'infodivertissement, ils sont remplacés par la carte de navigation ou d'autres aides. De plus, des affichages sur mesure sont possibles, affichant certaines valeurs de l’ordinateur de bord par exemple. La grande flexibilité des écrans permet d’afficher toutes les informations selon les préférences de chacun et les situations de conduite.

Une puissance incroyable : le processeur T30 du partenaire d’Audi NVIDIA

Cette haute performance est possible grâce au fonctionnement intelligent de l’architecture électronique Audi. La plateforme modulaire d’info divertissement (MIB) est un composant important du système. La nouvelle Audi Q7 est équipée de la 2ème génération du MIB, qui intègre un processeur quad-core T30 du partenaire d’Audi NVIDIA. Avec le second processeur T30 intégré directement dans l’Audi virtual cockpit, le système génère des graphiques impressionnants et aux représentations détaillées à un taux de 60 images par seconde. La qualité des graphiques, les images transparentes et les animations avec une résolution de  1,440 x 540 pixels crée une nouvelle expérience visuelle. L’affichage tête-haute, en option, est intégré de manière harmonieuse au tableau de bord. Il projette les informations clés sur le pare-brise.

L’info-divertissement modulaire

Audi propose plusieurs niveaux de modules d’info divertissement pour la nouvelle Audi Q7.Le GPS plus avec MMI en série en France. Elle offre des interfaces pour des appareils externes tels que des téléphones mobiles ou des cartes mémoire. L’Audi sound system en série offre un son d’excellente qualité depuis ses 10 haut-parleurs. Il se contrôle depuis le terminal MMI sur le tunnel central et comprend un bouton poussoir rotatif, deux boutons options et 4 boutons pour les fonctions principales.

Un écran MMI de 7 pouces s’élève du tableau de bord lorsque le système démarre. La version la plus élaborée est le MMI navigation plus, avec son écran de 8,3 pouces. La 2ème génération de la plateforme modulaire d’info-divertissement équipe le système. Son composant clé est le processeur graphique Tegra 30 du partenaire d’Audi NVIDIA.

Le son 3D

Audi propose le Bose sound system avec son 3D et le Bang & Olufsen Advanced Sound System avec son 3D. Les deux systèmes reproduisent la musique dans un son 3D innovant. Des haut-parleurs supplémentaires sur les piliers A fournissent la dimension spatiale de la hauteur afin que la musique semble provenir d’une grande scène virtuelle. Le Bang & Olufsen system est équipé de 23 haut-parleurs dont des caissons de graves de 1 920 watts de puissance amplifiée. L’Audi phone box, une autre option de la nouvelle Audi Q7 déjà disponible sur d’autres modèles, connecte le téléphone mobile à l’antenne de la voiture. La recharge par induction et la connexion du smartphone en wireless seront disponibles en tant que fonctions additionnelles peu de temps après le lancement de la nouvelle Audi Q7.

Un nouveau divertissement aux sièges arrière : l’Audi tablet

Audi innove en termes de divertissement à l’arrière. Une tablette ou deux en options avec un écran de 10,1 pouces et une finition de qualité servent d’écrans à l’arrière. Elles sont équipées d’un processeur NVIDIA Tegra 4 puissant. L’Audi tablet répond à toutes les situations de la voiture – elle résiste aux températures extrêmes et assure une grande sécurité en cas d’accident, contrairement aux appareils habituels. L’Audi tablet est connectée à la navigation MMI plus via WiFi, et a donc accès à la radio, les medias, la navigation et les fonctions de la voiture.

Un passage arrière peut, par exemple, envoyer une destination de navigation à la navigation MMI via l’Audi tablet. Le passager peut aussi surfer sur Internet en WiFi. Le système de fonctionnement Android de l’Audi tablet et l’accès au Google Play store permet au client d’accéder à de nombreuses applications, jeux, films, musiques, eBooks et bien plus. L’Audi tablet peut être retirée du siège et utilisée sans connexion ou en connexion via n’importe quel réseau WiFi. Elle offre une caméra full HD, une capacité de stockage interne de 32 GB et des interfaces additionnelles Bluetooth et NFC pour connecter des casques, par exemple.

Internet à vitesse LTE : Audi connect

Le MMI navigation plus inclut le module Audi connect, qui connecte la nouvelle Audi Q7 à Internet via standard LTE. Les passagers peuvent surfer en hotspot WiFi à des vitesses de téléchargement de 100 Mbit/s et recevoir et envoyer des e-mails tout en utilisant de nombreuses applications. Le conducteur peut utiliser les services sur mesure Audi connect qui vont de l’information trafic en ligne à la navigation avec Google Earth and Google Street View, ou l’online media streaming. La nouvelle app fournit l’accès à la radio web personnelle Aupeo! Et la grande librairie de musique Napster.

La nouvelle Audi Q7 propose la dernière offre d’Audi connect : l’interface smartphone d’Audi installe “Apple Car Play” et “Google Android Auto” à bord. Si un téléphone mobile iOS ou Android est connecté au port USB (iOS à partir de la version 7.1; Android à partir de la version 5.0 Lollipop), les environnements respectifs s’ouvrent dans l’interface Audi smartphone. Les deux ont été adaptés sur mesure pour leur utilisation dans la voiture. Le cœur de cette fonction est la musique online. De plus, les plateformes proposent des fonctions de navigation, des rappels de rendez-vous et d’appels manqués et des fonctions de messagerie. Ces fonctions seront complétées à l’avenir par des applications tierces telles que Pandora, Spotify et WhatsApp.

Le vœu du client exaucé : les mises à jour en ligne pour la carte de navigation

La nouvelle Audi Q7 offre de nouveaux services en plus du portfolio Audi connect habituel. Par exemple, le constructeur automobile d’Ingolstadt propose les mises à jour en ligne de la carte de navigation. Les conducteurs peuvent télécharger la mise à jour directement dans leur voiture grâce à la connexion LTE. Ils peuvent également télécharger les données sur leur ordinateur via la plateforme myAudi sur www.audifrance.fr/myaudi et les transférer vers leur voiture via une carte SD. Enfin, ils peuvent également l’installer chez un partenaire Audi.

Une notification apparait dans la MMI navigation plus lorsqu’une nouvelle mise à jour de la carte est disponible. Les mises à jour sont disponibles tous les 6 mois, et les 5 premières mises à jour sont gratuites pour les conducteurs Audi. Les clients

peuvent mettre à jour la carte de l’Europe ou seulement certaines régions. La navigation continue de fonctionner durant la mise à jour en ligne dans la voiture.

Audi connect peut être utilisé gratuitement avec la MMI navigation plus pendant 3 mois. Une extension pour 3 ans supplémentaires est disponible en tant qu’option d’usine ou via le service après-vente Audi.

Audi connect : nouveaux services additionnels

L’Audi Q7 recevra de nouveaux services additionnels peu de temps après son lancement avec l’équipement “Audi connect Emergency Calling & Service” avec des fonctions d’appel d’urgence, des appel en cas de panne et des rendez-vous de service Audi en ligne. L’équipement inclut également le pack service “Audi connect Vehicle Control” qui comprend les services de rapport du statut du véhicule, la télécommande de verrouillage/déverrouillage, la localisation de place de stationnement et une télécommande pour les auxiliaires de chauffage en option. L’utilisation de “Audi connect Emergency Calling & Service” est gratuite pendant 10 ans. Le pack service “Audi connect Vehicle Control” est gratuit pendant 3 ans, puis peut être étendu.

Une gamme innovante : les systèmes d’assistance au conducteur

Avec sa gamme de systèmes d’assistance au conducteur, la nouvelle Audi Q7 innove dans sa catégorie. Certains systèmes ont été complètement redéveloppés à partir d’une feuille blanche. En série, elle est équipée de l’aide au stationnement arrière, le cruise control, le limiteur de vitesse ajustable, la recommandation de pauses et le système de sécurité Audi pre sense city. À des vitesses de circulation en ville, il prévient le conducteur de potentielles collisions avec d’autres véhicules ou des piétons et initie un freinage fort en cas d’urgence. Si la collision est inévitable, le système d’assistance au freinage multi collision utilise des manœuvres de freinage contrôlées durant l’accident pour aider le conducteur. Cela peut éviter à la voiture de déraper et donc des collisions supplémentaires. L’Audi pre sense basic, en option, initie des mesures préventives pour les occupants lors d’étapes de conduite instables, telles que le serrage des ceintures de sécurité à l’avant. Des solutions optionnelles sont fournies dans les packs “Parking”, “City” et “Tour”. Le pack “Parking” inclut une caméra pour l’environnement de la voiture et le park assist system, qui fait reculer de manière autonome la voiture dans une place de stationnement parallèle ou perpendiculaire. Le conducteur doit seulement accélérer et freiner.

Nouveautés : cross-traffic assist, système d’avertissement de sortie et assistant de remorque

Le pack  “City” inclut de nouveaux systèmes. Le cross-traffic assist prévient le conducteur des autres véhicules lorsqu’il recule lentement, par exemple lorsqu’il sort d’une place de stationnement perpendiculaire. Le système d’avertissement de sortie indique aux véhicules ou cyclistes à l’approche que la portière va s’ouvrir. Si la nouvelle Audi Q7 est utilisée comme véhicule de remorquage, l’assistant de remorque dirige la remorque à l’arrière dans la direction précise indiquée par le conducteur grâce au bouton poussoir rotatif du MMI. Le système peut également tourner le volant dans la direction opposée, stabiliser la remorque lorsque le véhicule recule en ligne droite et lorsque le volant est trop tourné, il prévient en cas de risque de collision entre la remorque et l’arrière du véhicule. L’Audi side assist utilise des mesures radar derrière la voiture pour assurer la sécurité lors des changements de voie.

Pour le traffic ralenti : ACC stop & go avec assistant de conduite dans les embouteillages

De nombreuses innovations Audi sont inclues dans le pack“Tour”. L’adaptive cruise control accélère et freine afin de garder une distance de sécurité entre l’Audi Q7 et la voiture qui la précède. Il affiche la distance lorsqu’il est désactivé. Avec la version supérieure, l’ACC stop & go avec assistant embouteillages, le système prend le contrôle du volant sur autoroute si le trafic est embouteillé et ne circule pas à plus de 60 km/h. L’Audi active lane assist utilise une caméra et de petites interventions sur la direction afin d’aider le conducteur à rester sur sa voie. Le système Audi pre sense front prévient de collisions imminentes avec le véhicule qui précède, tend les ceintures et freine de manière autonome si nécessaire.

Une consommation encore réduite : l’assistant d’efficience

L’assistant d’efficience est une innovation Audi. Il utilise les données de la route grâce au système de navigation afin d’alerter le conducteur des situations qui nécessiteraient de réduire la vitesse, telles que des virages, des villes et des limitations de vitesses qui ne sont pas encore visibles. Associé à l’adaptive cruise control (ACC) et au système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, le système adapte la vitesse présélectionnée à la route et aux limitations. L’assistant d’efficience, qui peut aussi prendre le contrôle de la fonction volant libre de la tiptronic à 8 rapports, peut réduire la consommation de carburant sur les routes interurbaines de 10 %. L’assistant de vision de nuit est en option. Il utilise une caméra infrarouge pour détecter les piétons et les gros animaux sauvages dans la pénombre et afficher les avertissements adéquats. Le système de reconnaissance des panneaux basé sur une caméra complète l’équipement. Deux systèmes supplémentaires seront disponibles peu de temps après le lancement de l’Audi Q7 sur le marché. Le système d’évitement intervient sur la direction afin d’aider le conducteur à éviter un obstacle. L’assistant de virage surveille le trafic opposé lorsque la voiture tourne lentement vers la gauche. Dans les situations critiques, il freine.

Puissants et efficients : les nouveaux moteurs

La nouvelle Audi Q7 arrive sur le marché européen avec deux moteurs V6 puissants : un TDI et un TFSI. Grâce à une amélioration intensive, ses émissions de CO2 ont été réduites de 50 g/km et sont conformes à la norme Euro 6. Le puissant moteur 3.0 TDI produit 272 ch et un couple de 600 Nm. L’Audi Q7 réalise le 0 to 100 km/h en 6,3 secondes; sa vitesse maximale est de 234 km/h. La consommation moyenne de carburant est de seulement 5,7 l/100 km, soit 149 g de CO2 / km. Le V6 diesel a été designé spécialement pour un minimum de friction interne et une gestion thermique efficiente. Le 3.0 TDI est extrêmement souple, notamment grâce aux roulements moteur hydrauliques qui réduisent les vibrations et le bruit dans l’habitacle.

Le 3.0 TFSI produit 333 ch et un couple de 440 Nm. Il réalise le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes et sa vitesse maximale est de 250 km/h. Son compresseur mécanique, qui fournit la recharge, est désactivé lors du chargement. Cette technique contribue à une faible consommation de 7,7 l /100 km en NEDC, soit 179 g de CO2/km.

Une 2ème variante du 3.0 TDI de 218 ch et un couple de 500 Nm suivra. Le modèle efficiency réduit encore les émissions de CO2 du 3.0 TDI, définissant de nouveaux standards en termes d’efficience.

Un 2.0 TFSI de 252 ch et au couple de 370 Nm est également disponible. Il est prévu pour les marchés asiatiques et les Etats-Unis.

By wire : le groupe motopropulseur

Souple, rapide, léger et efficient. Dans la nouvelle Audi Q7, une nouvelle tiptronic à 8 rapports transfère la puissance du moteur à la transmission intégrale quattro. La transmission qui convertit le couple passe les rapports de manière très souple et est très efficiente. Elle propose une fonction volant libre lorsque le conducteur réduit sa vitesse. Un nouveau système de vaporisation permet au moteur de fonctionner à des vitesses extrêmement basses sous 1.000 tours/minutes. En plus du mode automatique, le conducteur peut aussi utiliser les palettes au volant ou un levier sélecteur. Dans les deux cas, les commandes sont transmises purement électriquement (by wire).

Le différentiel central à auto-verrouillage – au cœur de la transmission intégrale quattro – est intégré dans le boitier de la tiptronic à 8 rapports. Il est beaucoup plus léger et compact que sur le modèle précédent, et avec ses niveaux de verrouillages optimisés, il fournit une traction et une maniabilité incomparables. Dans des conditions de conduite normales, le différentiel central distribue la puissance entre les essieux avant et arrière à un ratio de 40/60. Si les roues de l’un des essieux perdent de l’adhérence, il peut transférer très rapidement 70 % de la puissance à l’avant et un maximum de 85 % à l’arrière. Le différentiel central mécanique opère en conjonction directe avec la direction du couple. Lors de virages rapides, le logiciel de contrôle utilise des interventions finement mesurées pour freiner les roues intérieures, qui sont sous une charge réduite. Cette réponse de la direction rend le grand SUV encore plus agile et précis, avec une meilleure adhérence.

Confort suprême et agilité sportive : le châssis

La nouvelle Audi Q7 est extrêmement confortable. Elle se conduit de manière souple et sûre sur les autoroutes et les passagers bénéficient d’un haut niveau de confort. Sur les routes interurbaines, elle est maniable, précise et agile, elle poursuit son chemin lorsqu’il n’y a plus d’asphalte. Par rapport au précédent modèle, le centre de gravité du grand SUV a été abaissé de 50 mm, en partie en installant le moteur plus bas. Le châssis bénéficie de nombreux changements. Les essieux avant et arrière sont dessinés en 5 liens, remplaçant les doubles triangles de suspensions du modèle précédent. Les nouveaux roulements en élastomère et les ressorts et amortisseurs séparés à l’essieu arrière répondent de manière très sensible. La direction assistée électromécanique est également nouvelle, sa puissance diminue lorsque la vitesse augmente et elle est très efficiente. Elle fournit une réponse de la direction et est nécessaire à de nombreux systèmes d’assistance au conducteur.

Moins 100 kg : une construction strictement ultralégère pour le châssis

Par rapport au modèle précédent, le châssis de la nouvelle Audi Q7 est plus léger de 100 kg, grâce à de nombreux changements. Les liens des suspensions de roues par exemple sont désormais en aluminium et acier ultrarésistant ; L’arbre de transmission à cardan de l’essieu avant est creux ; le maintien du pivot est en aluminium forgé.

Dernière innovation : la nouvelle direction à quatre roues

Audi propose en option une incroyable innovation : la direction intégrale. Un système de direction avec un entrainement de tige électrique oriente les roues arrière vers l’intérieur jusqu’à 5° selon la situation. A basse vitesse, elle dirige les roues avant à l’opposé, ce qui améliore considérablement l’agilité du véhicule et réduit le rayon de braquage jusqu’à 1 mètre. À des vitesses supérieures, les roues arrière suivent le mouvement des roues avant. Cela optimise encore la réponse de direction et la stabilité du véhicule est améliorée dans les situations d’évitement.

La nouvelle Audi Q7 offre un excellent confort avec la suspension standard en acier. Le roulement est encore plus souple avec l’adaptive air suspension, géré par une nouvelle unité de contrôle du véhicule qui gère tous les systèmes de contrôle de la carrosserie.

Les nouveaux contrôleurs développes par Audi pour la suspension à air et les amortisseurs actifs font varier la hauteur de la carrosserie et le confort de la superstructure en fonction de la situation. Sur l’autoroute, la carrosserie est abaissée de 30 mm. Elle peut être élevé jusqu’à 60 mm lorsqu’elle roule à basse vitesses en off-road. Une version sportive de la suspension adaptative est également disponible.

7 niveaux : l’Audi drive select

Le système standard Audi drive select fonctionne en association avec la suspension adaptative pour proposer 7 modes différents : efficiency (disponible pour la 1ère fois sur l’Audi Q7), confort, auto, dynamic, individual, allroad et lift/offroad. Selon l’équipement installé, l’Audi drive select intègre plusieurs modules de technologie, dont la tiptronic à 8 rapports, la direction assistée électromécanique, la direction intégrale et la caractéristique du moteur. La nouvelle Audi Q7 est montée en série sur des roues 18 pouces et des pneus 235/65 . Audi et quattro GmbH proposent de nombreuses roues supplémentaires jusqu’à 21 pouces. De grands disques de freins ventilés équipent le SUV. Ils sont fixés par des étriers en aluminium à 6 pistons.

Le frein à main électromécanique, redéveloppé avec des fonctions hill hold et startup pratiques agit sur les roues arrière.

La nouvelle Audi Q7 se déplace avec aplomb sur le terrain, ou un dénivelé de 235 mm et de grandes articulations des essieux sont possibles. Un écran en option montre au conducteur les angles et degrés de dénivelé. Un assistant de descente contrôle la vitesse désirée. La nouvelle Audi Q7 sera disponible à la commande à partir du printemps 2015 et en concessions à l’été 2015.

Plug-in hybrid avec transmission intégrale quattro : l’Audi Q7 e-tron quattro

Audi étend sa gamme de véhicules avec des systèmes électriques puissants. L’Audi Q7 e-tron Quattro viendra compléter la gamme en 2015 et sera le premier véhicule plug-in hybrid avec un moteur diesel et la transmission intégrale quattro. Le SUV ne consomme que 1,7 l /100 km, soit moins de 50g de CO2/km. La batterie lithium-ion stocke17.3 kWh d’énergie, permettant une autonomie de 56 km en tout électrique.

Le 3.0 TDI produit 258 ch. Le moteur électrique, qui est intégré à la tiptronic à 8 rapports a une puissance de 94 kW. La puissance du système est de 373 ch, le couple de 700 Nm. L’Audi Q7 e-tron réalise le 0 to 100 km/h en 6,1 secondes en tout électrique. Sa vitesse maximale est de 225 km/h.

L’Audi Q7 PHEV est le premier PHEV avec une pompe à chaleur, qui minimise les besoins en énergie pour le chauffage et l’air conditionné sans compromettre le confort du client. De plus, le client peut préchauffer ou rafraichir sa voiture via l’application.

AUDI AG a vendu 869.350 véhicules au 1er semestre 2014. Le constructeur a atteint un chiffre d’affaires de 49,9 milliards d’€ et un résultat opérationnel de 5,03 milliards d’€ en 2013. Les automobiles Audi sont produites à Ingolstadt (A3, A4, A5, Q5), Neckarsulm (A5 Cabriolet, A6, A7, A8, R8), Györ (A3 Berline, TT) et Bruxelles (A1). Les usines de Changchun, Foshan et Aurangabad assemblent des voitures uniquement pour les marchés locaux.  L’usine de Györ a aussi produit 1.926.724 moteurs en 2013. En 2015, Audi démarrera la production à São José dos Pinhais (Brésil), puis San José Chiapa (Mexique) en 2016. Le groupe AUDI AG est présent dans plus de 100 marchés à travers le monde et possède aussi les filiales suivantes détenues à 100 % : Audi Hungaria Motor, Automobili Lamborghini Holding S.p.A à Sant’Agata Bolognese en Italie, AUDI BRUSSELS S.A./N.V. (Bruxelles, Belgique), quattro GmbH à Neckarsulm, Ital Design (Italie) et Ducati Motor Holding S.p.A. (Bologne, Italie).

 

AUDI AG emploie plus de 73.500 personnes dans le monde, dont plus de 52.500 en Allemagne.

AUDI AG planifie d’investir 22 milliards d’€ d’ici à 2018 principalement dans de nouveaux produits et les technologies durables. Audi a établi le principe de durabilité dans ses produits et ses processus.  Son objectif sur le long-terme est la mobilité à zéro émission de CO2.

 

En France, au 1er semestre 2014, Audi a enregistré 30.502  immatriculations.

En cette année 2014, Audi France célèbre la 8ème édition des Audi talents awards, programme d’engagement sociétal dont la vocation est de faire émerger et accompagner les jeunes talents dans les domaines de l’art contemporain, du design, du court métrage et de la musique à l’image. Illustration de l’avant-gardisme, valeur fondamentale de l’entreprise, cette initiative aujourd’hui reconnue dans le paysage culturel français se démarque par des programmes d’accompagnement des lauréats toujours plus performants.

Acteur majeur des grandes courses automobiles avec l’Audi RS 5 DTM et l’Audi R18 TDI e-tron quattro, partenaire officiel des Fédérations Internationale et Française de Ski, Audi s’engage en compétition pour éprouver les dernières innovations technologiques.

 

 
 


Audi A7 Sportback h-tron quattro

Elle couvre 500 km avec un plein et n’émet rien de plus que quelques gouttes d’eau : l’Audi A7 Sportback h-tron quattro utilise un système électrique puissant et sportif avec comme source d’énergie une pile à combustible associée à une batterie hybride et un moteur électrique supplémentaire à l’arrière. L’Audi A7 Sportback h-tron quattro est équipée de la transmission intégrale quattro avec une puissance disponible de 170 kilowatts, un nouveau départ pour les voitures à pile à combustible. Il n’y a pas de connexion mécanique entre les essieux avant et arrière. En tant qu’e-quattro, la distribution du couple de l’Audi A7 Sportback h-tron quattro est gérée électroniquement.
 

A l’occasion du Salon de l’Automobile de Los Angeles 2014, Audi invite des journalistes automobile internationaux à effectuer leurs premiers kilomètres d’essai sur les routes avec le démonstrateur technologique.
 

« L’Audi A7 Sportback h-tron quattro est une véritable Audi – sportive et efficiente. Conçue comme une e-quattro, ses deux systèmes électriques fonctionnent sur les 4 roues, » explique Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « Le concept h-tron montre que nous avons aussi maitrisé la technologie de la pile à combustible. Nous pourrons lancer le processus de production dès que le marché et les infrastructures seront prêts. »
En mode pile à combustible, l’Audi A7 Sportback h-tron quattro ne nécessite qu’1 kg d’hydrogène pour couvrir 100 km – l’équivalent de 3,7 l de carburant. La capacité du réservoir signifie qu’elle a une autonomie de plus de 500 km.

Comme sur une voiture avec un moteur à combustible, faire le plein ne prend pas plus de 3 minutes. L’autonomie est boostée jusqu’à 50 km par une batterie d’une capacité de 8,8 kw-heure, qui est rechargée par récupération ou alternativement par une prise de courant. L’Audi A7 Sportback h-tron quattro, en tant que plug-in hybrid, aura donc une autonomie supplémentaire importante en réserve.

Elle réalise le 0 à 100 km/h en 7,9 s et atteint une vitesse maximale de 180 km/h. Elle couvre 500 km avec un plein et n’émet rien de plus que quelques gouttes d’eau : l’Audi A7 Sportback h-tron quattro, révélée au Salon de l’Automobile de Los Angeles 2014 utilise un système électrique puissant et sportif avec comme source d’énergie une pile à combustible associée à une batterie hybride et un moteur électrique supplémentaire à l’arrière. La puissance de 170 kW du système électrique est transférée aux roues avant et arrière. Cette configuration permet à l’Audi A7 Sportback h-tron quattro zéro émission de bénéficier de la transmission intégrale quattro, un nouveau départ pour les voitures à pile à combustible.

 L’Audi A7 Sportback h-tron quattro est une véritable Audi – sportive et efficiente. Conçue comme une e-quattro, ses deux systèmes électriques fonctionnent sur les 4 roues, » explique Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « Le concept h-tron montre que nous avons aussi maitrisé la technologie de la pile à combustible. Nous pourrons lancer le processus de production dès que le marché et les infrastructures seront prêts. »

Le « h » du nom h-tron indique l’élément chimique hydrogène. Les démonstrateurs technologiques présentés par Audi au Salon de l’Automobile de Los Angeles ressemblent aux modèles de production. Avec son sceau h-tron, ce concept car rejoint les autres modèles Audi aux principes alternatifs, les modèles e-tron et g-tron. De l’extérieur, on ne voit pas la pile à combustible qui convertit l’hydrogène en énergie électrique.
 

La pile à combustible
 
Les véritables différences se trouvent à l’intérieur de l’Audi A7 Sportback. La pile à combustible est installée à l’avant, comme le moteur traditionel dans l’Audi A7 Sportback. Le système d’échappement est composé de plastique léger car il n’évacue que de la vapeur d’eau. La pile à combustible contient plus de 300 éléments individuels qui forment ensemble une pile. Le cœur de chacun de ces éléments est une membrane en polymère. On trouve un catalyseur en platine de chaque côté de la membrane.
C’est ainsi que fonctionne la pile à combustible : l’hydrogène est envoyé à l’anode, où il est divisé en protons et électrons. Les protons se déplacent dans la membrane jusqu’à la cathode, où il réagissent avec l’oxygène présent dans l’air pour former de la vapeur d’eau. Quant aux électrons hors de la pile, ils fournissent l’énergie électrique. Selon le niveau de charge, le voltage est de 0,6 à 0,8 volts.
La pile à combustible entière opère à un voltage entre 230 et 360 volts.
Les principaux assemblages auxilliaires incluent
Un turbocompresseur qui force l’air dans les piles
Le ventilateur de re-circulation – il revoie l’hydrogène non utilisé à l’anode afin d’améliorer l’efficience
Une pompe de refroidissement
Ces composants ont un système électrique haut-voltage et sont alimentés par la pile à combustible.

Le circuit de refroidissement pour le refroidissement de la pile à combustible est séparé. Un échangeur thermique et un chauffage thermoélectrique maintiennent des températures agréables dans l’habitacle.
La pile à combustible, qui fonctionne à des températures pouvant varier de 80° Celsius nécessite plus de refroidissement qu’un moteur à combustion équivalent, mais atteint une meilleure efficience de 60 % - près du double du moteur à combustion conventionnel. Elle peut démarrer à -28 ° Celsius.
 
Plug-in hybrid

Le concept plug-in hyrbid de l’Audi A7 Sportback h-tron quattro représente l’évolution logique depuis les voitures de tests Audi A2 H2 et l’Audi Q5 HFC. Sa batterie lithium-ion peut être rechargée par une prise électrique. Avec sa capacité d’énergie de 8,8 kWh, elle a été adoptée par l’Audi A3 Sportback e-tron. Elle est située sous le coffre et bénéficie d’un circuit de refroidissement séparé.

La batterie haute-performance est le partenaire idéal de la pile à combustible. Elle peut stocker l’énergie récupérée au freinage et fournir une puissance considérable pour l’accélération, permettant à l’Audi A7 Sportback h-tron quattro de répondre aux standards quattro. Si la voiture glisse, le couple peut être contrôlé électroniquement et ajusté  sur les deux essieux.
 
L’Audi A7 Sportback h-tron quattro peut parcourir 50 km grâce à la puissance de la batterie. La batterie à l’arrière du plug-in hybrid peut être rechargée grâce à une prise électrique. Selon le voltage, une recharge complète prend entre 2 (prise industrielle 360 volts) et 4 heures (prise domestique 230 volts).
 
La batterie opère à différents niveaux de voltage jusqu’à la pile à combustible. Un convertisseur DC (DC/AC) est placé entre les 2 composants. Un convertisseur tri-port est placé derrière la pile. Il équilibre le voltage, permettant aux moteurs électriques de fonctionner à leur efficience maximale de 95 %.
 
L’électronique à l’avant et à l’arière du véhicule transforme le courant direct de la pile à combustible et la batterie en courant alternatif pour que les moteurs électriques alimentent les essieux avant et arrière séparemment.
 
Les deux moteurs électriques, qui sont refroidis par un circuit basse-température avec le convertisseur de voltage sont des machines synchrones activées de manière permanente. Ils ont chacuns une puissance de 85 kW, ou même 114 kW lorque le voltage est temporairement élevé. Le couple maximal est de 270 Nm par moteur électrique.
 
Les boitiers des moteurs électriques incorporent les trains épicycloïdaux avec un ratio de transmission unique de 7.6 :1. Un frein à main mécanique et une fonction différentielle complètent le système.
L’attrait du e-quattro
 
Conduire l’Audi A7 Sportback h-tron quattro offre l’attrait de l’électrique associé au nouvel e-quattro. La propulsion silencieuse est entièrement disponible et la pile à combustible atteint sa puissance maximale en une seconde lorsqu’elle est complètement chargée. C’est une réponse plus dynamique qu’un moteur à combustion car l’intégralité du système n’inclut que quelques composants mécaniques.
 
Avec une puissance de propulsion de 540 Nm, l’Audi A7 Sportback h-tron quattro, qui pèse environ 1 950 kg, réalise le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes. Sa vitesse maximale est de 180 km/h. Le concept e-quattro nécessite la coordination précise des moteurs électriques – le démonstrateur technologique offre une conduite sportive et stable comparable à une voiture équipée du système quattro mécanique.
 
Un compteur informe le conducteur de la puissance disponible à chaque instant. Les autres sections montrent le niveau de carburant dans le réservoir d’hydrogène et le niveau de charge de la batterie. Des graphiques sur l’écran MMI représentent le flux d’énergie. Lorsque le conducteur presse le bouton EV, le démonstrateur technologique roule uniquement grâce à la puissance de la batterie.
 
Lorque le conducteur passe du mode de transmission automatique D à S, le niveau de récupération d’énergie au freinage augmente afin que la batterie se recharge lors d’un freinage sportif. Le freinage est lui aussi presque toujours électrique : les moteurs électriques agissent comme des alternateurs et transforment l’énergie cinetique de la voiture en énergie électrique stockée dans la batterie. Le quatre disques de freins n’agissent que lors d’un freinage fort ou d’urgence.
 
La trappe du réservoir se situe sur la partie droite du coupé cinq portes et est composée d’un connecteur de remplissage pour l’hydrogène. Le plein de H2 prend environ 3 minutes, soit le même temps que pour une voiture conventionnelle. Le réservoir communique avec le système de remplissage par interface infrarouge et équilibre la pression et la température.
 
Zéro emissions
 
Les quatre réservoirs d’hydrogène de l’Audi A7 Sportback h-tron quattro sont situés sous le coffre, devant l’essieu arrière, dans le tunnel central. Une enveloppe en carbone recouvre la coque intérieure en aluminium. Les réservoirs peuvent stocker environ 5 kg d’hydrogène à une pression de 700 bar – assez pour couvrir 500 km. Selon le cycle NEDC, la consommation de carburant est d’environ 1 kg d’hydrogène / 100km, soit l’équivalent de 3,7 l d’essence.
L’Audi A7 Sportback h-tron quattro n’émet pas de CO2. En utilisant l’hydrogène renouvelable, elle est une voiture zéro emission : depuis 2013, Audi exploite une usine pilote qui utilise l’énergie éolienne pour produire de l’hydrogène par électrolyse. Cet hydrogène est encore utilisé dans un processus de production additionnel afin d’obtenir du méthane synthétique (Audi e-gas). Une nouvelle étape pourrait être la création d’un réseau de stations service pour les véhicules à pile à combustible qui serait une solution pour la mobilité durable sans émission.






La nouvelle Audi Q3

Audi améliore constamment ses modèles et notamment la gamme Audi Q3, très demandée depuis son lancement sur le marché à l’automne 2011. Les nouvelles Audi Q3 et RS Q3 présentent un design restylé et de nombreuses innovations technologiques.
 

Moteur
Les 3 moteurs 4 cylindres TFSI et les 3 moteurs 4 cylindres TDI clean diesel délivrent plus de puissance tout en consommant moins de carburant. Les émissions de CO2 ont été réduites de 17 % et les motorisations produisent entre 120 ch et 220 ch. Ils sont tous à turbo compression, injection directe et conformes à la norme Euro 6. Leur consommation et la réduction  de leurs émissions de CO2 sont possibles notamment grâce à la technologie Audi cylinder on demand. Grâce à leur efficience, le 1.4 TFSI COD et le 2.0 TDI portent le badge « Audi ultra ».
Châssis
Le châssis de l’Audi Q3 restylée associe la maniabilité et la sécurité et un réglage minutieux améliore encore le confort. Le système Audi drive select permet au conducteur d’ajuster des modules de technologies clés, dont les amortisseurs actifs en option afin de s’adapter à ses préférences de conduite. Les roues de 16 à 20 pouces et les suspensions ont été améliorés pour un meilleur confort de roulement. Le système Hill descent control est disponible en option.
Design
Le caractère haut-de-gamme de l’Audi Q3 restylée se remarque au premier coup d’oeil. Les designers Audi ont perfectionné les détails des lignes de coupé avec son hayon caractéristique. Les lignes horizontales à l’avant et à l’arrière soulignent la largeur et l’expressivité du design de l’Audi Q3.
La calandre Singleframe sculptée est l’élément clé à l’avant de la voiture. La design de l’Audi Q3 restylée  peut être personnalisé grâce au pack extérieur S line et au pack extérieur offroad.
 

Les phares restylés avec la technologie xénon plus et les feux de jour à LED sont en série. Les phares à LED en option sont particulièrement efficaces et consomment peu d’énergie. Audi les propose en association avec les feux clignotants à affichage dynamique intégrés aux feux arrière à LED restylés. Ces clignotants intuitifs s’éclairent séquentiellement 2 dixièmes de seconde de l’intérieur vers la direction que va prendre le conducteur.

Le modèle de base de la nouvelle Audi Q3 pèse (sans conducteur) 1.385 kg. Les dimensions restent inchangées. Elle mesure 4,39 m de long, 1,83 m de large et 1,59 m de haut. L’empattement mesure toujours 2,60 m.

Polyvalence

L’Audi Q3 offre de l’espace aux 5 places assises.  Son ergonomie claire et sa finition supérieure souligne son caractère haut-de-gamme. Le coffre de l’Audi Q3 offre une capacité de 460 l et de 1.365 l lorsque les sièges arrière sont repliés. De nombreuses options rendent l’Audi Q3 plus polyvalent et plus facile d’usage. Elles incluent le pack à compartiment pour bagages et le hayon électrique. Les rails de toit et une couverture extensible du compartiment à bagage sont en série.

Equipement

La nouvelle Audi Q3 offre de nombreux équipements en série. Ils peuvent être complétés par des équipements provenant directement de la catégorie luxe, tels que le pack d’éclairage intérieur à LED et les sièges à réglage électrique. Concernant les systèmes d’assistance au conducteur, l’assistant de frein en cas de collision est en série. Les clients peuvent commander les systèmes d’assistance décris ci-dessous en tant qu’options. Avec l’Audi side assist, un indicateur à LED clignote sur le rétroviseur si un autre véhicule se trouve dans l’angle mort ou approche à vive allure depuis l’arrière. L’Audi active lane assist détecte les marquages des voies au sol grâce des caméras. Il intervient légèrement sur le volant afin d’aider le conducteur à rester sur sa voie s’il s’approche trop de la ligne sans l’indiquer. Le système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse qui fonctionne avec une caméra affiche les panneaux au conducteur sur l’écran du système d’information.
 

Le MMI navigation plus est la solution d’info-divertissement la plus complète d’Audi. Le complément idéal du système MMI navigation plus est Audi connect avec le téléphone de voiture qui connecte l’Audi Q3 à Internet. Les passagers peuvent utiliser le hotspot Wifi pour surfer sur Internet et consulter leurs mails, tandis que le conducteur bénéficie des services sur mesure d’Audi connect, tels que la web radio Audi music stream, l’information trafic on line et la navigation avec Google Earth et Google Street View.

La commercialisation sera effective dans les prochains jours, et les premières livraisons sur le marché français débuteront en février 2015. La nouvelle Audi Q3 débutera à partir de 29.500 €. (motorisation non disponible au lancement)

Le 0 à 100 km en 4,8 secondes : l’Audi RS Q3

L’Audi RS Q3 restylée est maintenant plus dynamique que jamais. Son moteur 5 cylindres 2.5 l produit 340 ch et un couple de 450 Nm. Il est conforme à la norme Euro 6. Il réalise le 0 à 100 km en 4,8 secondes et sa vitesse est limitée électroniquement à 250 km/h. Un système d’échappement RS avec rabat ajoute encore plus de volume au son unique du moteur 5 cylindres.
Le S tronic à 7 rapports, qui transfère la puissance à la transmission quattro via un nouveau mécanisme d’embrayage hydraulique multi-disques (5ème génération), a aussi été revu pour des changements de rapport encore plus rapide. Les rapports bas sont plus rapprochés pour une réaction sportive alors que le 7ème rapport est large afin d’économiser du carburant.

Le châssis de l’Audi RS Q3 est imposant. Les roues 19 pouces sont en série. Les roues 20 pouces sont disponibles en option. Grâce au design Wave, les disques de freins larges à l’essieu avant ont perdu 1 kg. Ils présentent des étriers à 8 pistons. La suspension sport RS est aussi disponible avec l’amortisseur adaptatif en option. La direction s’adapte pour une conduite sportive et le système Audi drive select est en série.

De nombreux détails de design illustrent le statut spécial de l’Audi RS Q3. À l’extérieur, les pare-chocs attirent particulièrement l’œil. La couleur noir domine l’habitacle. Les sièges sport sont disponibles en option en cuir Fine Nappa avec matelassage Diamant. Les aiguilles rouges ressortent sur les boutons gris sur le tableau de bord. Le système d’information propose un menu RS spécial avec un chronomètre et des voyants pour la température de l’huile et la pression.
Les phares à LED, entre autres, sont en série. Les livraisons de l’Audi RS Q3 débuteront au 1er trimestre 2015.


La nouvelle Audi A6

Le modèle phare de la classe business s’améliore – Audi a entièrement revu la famille Audi A6. Nouveaux moteurs, transmissions et phares, un nouveau système d’info divertissement pour une Berline et une Avant plus efficientes, plus performantes, plus attractives et plus raffinées que jamais. L’Audi A6 allroad quattro et les modèles sportifs Audi S6, S6 Avant et RS 6 offrent également de nombreuses nouvelles caractéristiques. 
 

« Avec la nouvelle Audi A6, nous écrivons le nouveau chapitre de cette success story. Elle représente la technologie innovante et haut-de-gamme d’Audi »  déclare Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, Membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « L’Audi A6 définit de nouveaux standards dans de nombreux domaines techniques : la carrosserie ultralégère avec de nombreux composants en aluminium, les moteurs puissants et très efficients, le châssis dynamique et les systèmes d’assistance et multimédia perfectionnés. »

Des lignes affûtées, des horizontaux soulignés, des surfaces tendues et athlétiques – le design des modèles Audi A6 est la parfaite illustration de la précision et de l’élégance sportive. Il a été affûté avec soin pour ce restylage et des modifications ont été apportées à la calandre Singleframe, aux projecteurs, entrées d’air, pare-chocs, seuils de portes, feux arrière et pots d’échappement. Audi propose maintenant les projecteurs Audi Matrix LED à faisceau matriciel, associés aux clignotants à affichage dynamique.

Grâce à son principe de construction à composants intelligent, la carrosserie est extrêmement rigide et sûre. De nombreux composants en aluminium et de l’acier façonné à chaud forment la colonne vertébrale du concept de construction ultralégère. La nouvelle Audi A6 1.8 TFSI a un poids à vide de seulement 1535 kg. Elle offre un confort vibratoire optimal et un bruit dans l’habitacle minimal.
 

On retrouve le style sobre de l’extérieur dans l’intérieur spacieux de la voiture. Chaque détail agrémente la haute qualité de finition propre à Audi. Des couleurs élégantes et des matériaux sélectionnés avec soin renforcent l’atmosphère raffinée de l’habitacle. La nouvelle sélection de coloris intérieurs Audi design inclut le gris Flint (pour les modèles Audi A6) et le rouge Salsa (Audi S6).
 

Les options ventilation et massage sont disponibles sur les sièges avant ; les boutons sont simples et ergonomiques. Le système MMI radio et la climatisation automatique sont en série. Le coffre de l’Audi A6 Avant offre une capacité de 565 à 1680 litres et de nombreuses fonctionnalités. Un hayon assisté électriquement de série (sur Avant et allroad) contrôlé par des capteurs, associé à une couverture automatisée du compartiment à bagages, facilite le chargement.

Les nouveaux modèles Audi A6 font référence en termes d’info divertissement, avec des configurations allant jusqu’au système MMI navigation plus avec MMI touch. Le système de navigation avec écran 8’’ escamotable est désormais basé sur la nouvelle plateforme technologique qui utilise la puce Tegra 30 du partenaire d’Audi Nvidia. Le module complémentaire Audi connect transfère les données via le standard rapide LTE et offre des services en ligne sur mesure dans la voiture, dont de nouvelles apps de media streaming.
 

La gamme de systèmes d’assistance de conduite est également très attractive, avec notamment l’adaptive cruise control avec fonction stop & go. L’Audi side assist, qui utilise un radar pour aider le conducteur à changer de voie en toute sécurité, fonctionne avec l’Audi active lane assist, qui évite les écarts de trajectoire. L’assistant de vision de nuit inclut encore plus de fonctions et le système de sécurité Audi pre sense basic est en série. Le conducteur peut afficher les informations importantes sur l’affichage tête haute en option.

La gamme de motorisations revue

Les motorisations disponibles pour les nouvelles Audi A6 et A6 Avant incluent 3 unités FSI d’une puissance de 190 à 333 ch et 5 unités TDI de 150 à 326 ch. Tous les moteurs respectent la norme Euro 6 et leurs émissions de CO2 ont été réduites de 22%. Chez Audi, les moteurs essence et diesel les plus efficients portent le label « ultra ». Associés à la nouvelle transmission double embrayage S tronic, le 1.8 TFSI ultra ne consomme que 5,7 l/100 km, soit 133 g de CO2 /km. Le 2.0 TDI ultra de 150 ch ne consomme que 4,2 l/100km, soit 109 g de CO2/km. Le moteur 3.0 TFSI a été complétement revu. Les ingénieurs- moteur ont aussi complétement redéveloppé de nombreux aspects du 3.0 TDI clean diesel, disponible en 218 ou 272 ch. Le 3.0 TDI clean diesel biturbo produit 320 ch. Une autre version de 326 ch, qui peut être boostée pendant un certain temps à 346 ch, équipe les modèles en édition spéciale Audi A6 3.0 TDI competition et l’Audi A6 Avant 3.0 TDI competition, avec lesquels Audi célèbrent les 25 ans de la technologie TDI.

Le diesel haute-performance est associé à une transmission tiptronic 8 rapports. Tous les autres moteurs fonctionnent avec une nouvelle transmission manuelle à 6 rapports particulièrement légère et à basse friction ou une transmission double embrayage S tronic à 7 rapports. Dans les versions traction, une transmission à double embrayage complètement redéveloppée remplace la multitronic. Pour les moteurs à partir de 272 ch, la transmission intégrale quattro peut être complétée par un différentiel sport, qui distribue activement la puissance entre les roues arrière.

Le châssis avec ses suspensions sophistiquées associe un confort absolu à la sportivité. Le système Audi drive select est en série et deux suspensions sport ainsi que l’adaptive air suspension sont en option. Sur l’Audi A6 Avant 2.0 TDI ultra de 190 ch, les ressorts sont en carbone, une innovation Audi qui permet de gagner environ 4,4 kg, de réduire la consommation de carburant et d’améliorer la précision de conduite et le confort vibratoire. La gamme de roues va de 17 à 20 pouces.

Sophistiquée et masculine – la nouvelle Audi A6 allroad quattro

La nouvelle Audi A6 allroad quattro, basée sur l’Audi A6 Avant, présente une carrosserie surélevée et des revêtements en acier inoxydable qui recouvrent le dessous de la voiture à l’avant et à l’arrière. Le design est robuste et masculin, avec des lamelles verticales sur la calandre Singleframe. Quatre moteurs V6 3.0 sont disponibles : le 3.0 TFSI et trois versions du 3.0 TDI. L’adaptive air suspension est en série.

Sportivité : les nouvelles S6, S6 Avant et RS 6 Avant

Les nouvelles S6 et S6 Avant sont des voitures sportives pour une utilisation quotidienne. Le 4.0 TFSI, un V8 biturbo de 450 ch, effectue le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes sur la Berline, 4,6 secondes sur l’Audi A6 Avant. La consommation de carburant moyenne est de seulement 9,2 l/100 km pour la Berline, 9,4 l sur l’Avant, soit 214 et 219 grammes de CO2/km. Cette efficience est due en grande partie au système cylinder on demand (COD), qui n’active que 4 des 8 cylindres lorsque nécessaire.

L’équipement de série des nouvelles Audi S6 et S6 Avant inclut la transmission intégrale quattro et l’adaptive air suspension, qui abaisse la carrosserie de 20 mm. Les étriers de freins noir mat sont présents sur les disques montés sur des roues de 19’’.

Le modèle le plus dynamique de la famille Audi A6 est l’Audi RS 6 Avant. La voiture sportive haute-performance pour une conduite quotidienne et pour les loisirs effectue le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et atteint une vitesse maximale de 305 km/h. Son moteur 4.0 TFSI produit 560 ch et ne consomme que 9,6 l.10 km, soit 223 g de CO2 /km. Le système COD contribue fortement à cette efficience.

Une transmission tiptronic 8 rapports transmet la puissance du V8 biturbo. La transmission quattro en série utilise un différentiel central avec un taux de verrouillage plus élevé. L’adaptive air suspension RS abaisse la carrosserie de 20 mm. Audi propose la suspension ferme RS avec Dynamic Ride Control (DRC) en option. Les disques de frein larges bénéficient du design en vague ultraléger et les roues mesurent 20’’ de diamètre. Des roues de 21’’ sont également disponibles.

La livraison de la nouvelle famille Audi A6 débutera en novembre 2014. Le prix de base en France, avec l’équipement retenu pour le marché français est de 39.900 € pour l’A6 Berline 2.0 TDI ; l’Audi A6 Avant 2.0 TDI démarre à 42.500 € et l’Audi A6 allroad quattro 3.0 TDI à 58.000 €. Le prix de l’Audi S6 est de 91.200€.

 


 

 


Elégante et stylée: la nouvelle Audi A 7 Sportback



Audi restyle son Audi A7 Sportback en profondeur. Le spacieux coupé 5 portes est encore plus puissant et attractif grâce à de nouveaux moteurs, de nouvelles transmissions, de nouveaux phares et feux arrière et de nouveaux systèmes d’info divertissement. La nouvelle Audi A7 Sportback associe l’attrait émotionnel et la sportivité d’un coupé, le confort d’une berline et la fonctionnalité d’une Avant.
 

Dès les débuts de l’Audi A7 Sportback en fin 2010, Audi a innové en termes de design automobile, associant l’esthétisme athlétique et l’élégance, tout en style. Son long capot sportif et son arrière qui tombe nettement donnent ainsi une impression dynamique. La version restylée mesure 4,97 m de longueur et offre de nouvelles caractéristiques.
Les changements qui attirent l’oeil sont la calandre Singleframe, les pare-chocs, les sorties d’échappement et les phares. La technologie full-LED est désormais en série. Sur demande, les projecteurs Audi Matrix LED à faisceau matriciel sont également disponibles et permettent d’éclairer la route de manière optimale sans éblouir les autres automobilistes. Associés aux phares Audi Matrix LED, les clignotants à affichage dynamique sont également installés à l’avant, et ils sont en série à l’arrière.
 

La carrosserie de la nouvelle Audi A7 Sportback est composée majoritairement d’aluminium et d’acier high-tech. Cela permet un poids ultraléger et un maximum de confort acoustique. Le coffre à hayon électrique offre une capacité de 535 litres. Lorsque les sièges arrière sont abaissés, elle atteint 1.390 litres.

Le style dynamique se retrouve également à l’intérieur de l’Audi A7 Sportback. L’élément dominant est la ligne horizontale entourant le conducteur et les passagers. Le tableau de bord donne une impression de légèreté et d’élégance. Les nouveaux matériaux à l’intérieur incluent l’aluminium/Beaufort, les incrustations de noyer et le cuir Valcona. La palette de couleurs a été redéfinie et offre même 5 options de couleur pour les sièges.
 

La nouvelle Audi A7 Sportback offre une conduite sûre et sereine. Les sièges avant peuvent être équipés de la ventilation et de la fonction massage en option et ils existent en 4 versions au choix. Le système de navigation MMI plus ou advanced est de série ou en option selon les finitions ; il peut être complété par l’affichage tête haute qui projette les informations importantes sur le pare-brise.
Quatre finitions seront proposées sur le marché français. La banquette arrière 3 places est désormais intégrée à l'équipement de série de toutes les finitions France, de même que les projecteurs full-LED et le double vitrage acoustique. La finition Avus viendra coiffer la gamme avec une liste d'équipements très généreuse : jantes de 19'', Audi connect et sièges avant confort seront par exemple de série.

Puissance et efficiente : 2 moteurs TFSI et 3 moteurs TDI

La nouvelle Audi A7 Sportback propose 5 moteurs puissants et très efficients : 2 essence et 3 diesel. Leur puissance varie de 218 ch à 333 ch et ils sont tous conformes à la norme EU6. De nombreux aspects du moteur 3.0 TDI clean diesel de 272 ch ont été redéveloppés. Dans la version « ultra » de 218 ch en traction, le V6 3.0 TDI ne consomme en moyenne que 4,7 litres / 100 km, soit des émissions de CO2 de 122 grammes/ km. Le moteur de l'Audi S7 Sportback developpe maintenant 450 ch, et utilise une technologie COD (cylinder on demand) innovante.

Le 3.0 TDI biturbo clean diesel de 320 ch fonctionne avec une transmission tiptronic à 8 rapports ; les autres moteurs avec une transmission double embrayage S tronic à 7 rapports. Pour les versions traction, la transmission à double embrayage a été complètement redéveloppée et remplace la boite multitronic. Pour tous les moteurs à partir de 272 ch, le système de transmission intégrale quattro peut être complété par un différentiel sport, qui répartit de manière active la puissance entre les roues arrière.

Le châssis également associe précision sportive et confort. Les roues mesurent entre 17 et 21 pouces. Certaines motorisations sont équipées de nouveaux freins ultralégers. Le système de direction assistée fonctionne de manière électromécanique pour une haute efficience.

Le système Audi drive select est en série. En option sont disponibles deux versions de suspension sport, ainsi que l’adaptive air suspension. Sur l'Audi S7 Sportback, la configuration de la suspension pneumatique est plus ferme que sur les autres motorisations.

La nouvelle Audi A7 Sportback offre le meilleur de l’infodivertissement. Le système de navigation advanced avec le MMI touch utilise la dernière génération de système modulaire d’infodivertissement. Il utilise un processeur graphique puissant Nvidia, partenaire d’Audi. Le contrôle Touchpad permet au conducteur de défiler et de zoomer à travers les listes et les cartes.

Le supplément idéal à la navigation advanced est Audi connect, qui relie la voiture à Internet via une transmission LTE à haute vitesse. L’Audi phone box connecte le téléphone du conducteur à l’antenne de la voiture pour une meilleure réception. On retrouve le meilleur du hi-fi : le système Bang & Olufsen Advanced Sound.

Les systèmes d’aide à la conduite, dont l’adaptive cruise control avec la fonction stop & go, l’assistant de vision de nuit redéveloppé et le système de sécurité Audi pre sense permettent une conduite encore plus sereine. L’Audi side assist et l’Audi active lane assist rendent les changements de voie encore plus sûrs.

La nouvelle Audi A7 Sportback arrivera dans les concessions françaises fin septembre 2014,
à partir de 58 900 €.

 


L'Audi TT offroad concept bouscule les normes



Elle allie la sportivité d'un coupé aux qualités pratiques et ludiques d'un SUV compact. Le langage stylistique de l'Audi TT* trouve une nouvelle expression avec la quatre portes présentée par Audi au salon international de l'automobile à Pékin. Son entraînement hybride rechargeable avec deux moteurs électriques assure des performances dynamiques grâce à la puissance cumulée de 408 ch - en moyenne, la consommation s'élève à seulement 1,9 litre de carburant aux 100 kilomètres.
« Avec l'Audi TT offroad concept, nous montrons à quoi pourrait ressembler un nouveau modèle de la future gamme TT », déclare le professeur Ulrich Hackenberg, directeur du développement. « Elle associe le patrimoine sportif de la TT et les atouts d'un SUV compact d'Audi. Son entraînement hybride rechargeable permettant un chargement par induction constitue un grand pas sur la voie de la mobilité de l'avenir   C'est en toute connaissance de cause que nous présentons l'Audi TT offroad concept en Chine, qui est un peu notre second marché national, car elle représente la mjobilité urbaine de demain par sa durabilité, son dynamisme, son intelligence et sa connectivité. »
 

L'entraînement hybride rechargeable

L'entraînement hybride rechargeable de l'Audi TT offroad concept délivre une puissance cumulée de 408 ch et un couple cumulé de 650 Nm. Le showcar accélère de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, il atteint sans effort sa vitesse maximale, qui est limitée par l'électronique à 250 km/h. Sa consommation est de 1,9 litre de carburant seulement aux 100 kilomètres – soit 45 grammes de CO2 au kilomètre. L'Audi TT offroad concept a une autonomie de 50 kilomètres en mode purement électrique, sans produire d'émissions au niveau local, son autonomie totale atteint jusqu'à 800 kilomètres.
 

Le moteur thermique est un 2.0 TFSI d'une puissance de 292 ch et d'un couple de 380 Nm. Le quatre cylindres de 2 litres avec grand turbocompresseur embarque les technologies d'efficience d'Audi. Dans la plage des charges moyennes, une injection indirecte supplémentaire complète l'injection directe d'essence afin de réduire la consommation. Le collecteur d'échappement est intégré à la culasse - formant ainsi la base de la gestion thermique performante.

Le 2.0 TFSI à montage transversal est associé par un embrayage de séparation à un moteur électrique qui développe une puissance de 40 kW et un couple de 220 Nm. Le moteur électrique en forme de disque mince est intégré à la e S tronic à six rapports ; la transmission à double embrayage transfère le couple moteur aux roues avant.  Le second moteur électrique, tout à fait indépendant du premier, est situé sur l'essieu arrière de l'Audi TT offroad concept et délivre 85 kW et 270 Nm. 

Un accumulateur lithium-ion à refroidissement liquide composé de huit modules est placé devant l'essieu arrière. Il contribue à la répartition équilibrée de la charge entre les essieux de 54/46 pour cent et au centre de gravité bas. L'accumulateur stocke jusqu'à douze kWh, ce qui suffit pour une autonomie de 50 kilomètres en mode électrique. Le chargement stationnaire est assuré par le boîtier mural Audi, qui gère l'alimentation en énergie avec intelligence et s’adapte à différentes tensions et prises électriques.

Au choix, le showcar est conçu pour le chargement par induction grâce à la technologie Audi wireless charging. Côté infrastructure, le chargement est rendu possible par une plaque - équipée d'une bobine et d'un convertisseur ca/ca - qui est montée sur l'emplacement de stationnement de l'Audi TT offroad concept et raccordée au réseau électrique. Lorsque l'automobile se place sur la plaque, le chargement démarre automatiquement. Le champ alternatif magnétique côté infrastructure induit une tension alternative de 3,3 kW dans la bobine secondaire qui est montée sur le soubassement de l'automobile. Le courant électrique est converti en courant continu avant d'alimenter le réseau de bord. 
 

Dès que l'accumulateur est plein, le chargement se termine automatiquement. Il dure à peu près aussi longtemps que le chargement par câble et peut être interrompu à tout moment par le conducteur. Le rendement de la technologie Audi wireless charging s'élève à plus de 90 % et n'est pas influencé par les intempéries comme la pluie, le verglas ou la neige. Le champ magnétique alternatif ne constitue pas un danger pour les êtres humains ni pour les animaux - il ne s'établit que lorsqu'une automobile est sur  la plaque.

 


 


Emotion, dynamisme et haute technologie : La nouvelle Audi TT

Un classique moderne fait peau neuve pour repartir de plus belle : au salon de l'automobile de Genève, l'Audi TT et l'Audi TTS fêtent leur première mondiale. La troisième génération de l'Audi TT fascine une fois de plus par son design émotionnel et ses qualités dynamiques. Des technologies innovantes en allègement, motorisations et ergonomie, dont l'Audi virtual cockpit, viennent caractériser ce nouveau coupé.
 

« L’Audi TT représente à la fois une véritable icône du design et un coupé aux excellentes performances », déclare le professeur Ulrich Hackenberg, membre du directoire d’AUDI AG en charge du Developpement Technique. « Avec cette nouvelle génération, nous permettons au conducteur de découvrir la technique au plus près - comme il l’escompte d’une authentique voiture de sport. »

Le design extérieur

Quand l'Audi TT de la première génération est apparue sur le marché en 1998, elle a révolutionné le design. Son langage stylistique à base de formes géométriques rigoureuses et de rondeurs a fait d'elle une icône d'une énorme puissance de rayonnement. Sur cette troisième génération, les designers Audi ont réinterprété un grand nombre de ces idées en les dynamisant et en les déclinant de multiples manières.

L’avant de la nouvelle TT est dominé par les lignes horizontales. La calandre est bien plus large et plate que sur le modèle précédent, une ligne puissante la partage en deux. Depuis le haut de la calandre, deux contours sculptent un motif en V sur le capot qui arbore les quatre anneaux Audi à l'instar de la voiture sport à hautes performances, l'Audi R8. Des barrettes verticales divisent les prises d'air et dévient une partie du flux d'air vers les flancs.

Les phares de forme aplatie confèrent à la nouvelle TT un regard énergique. Les blocs xénon plus sont de série. Audi propose aussi des projecteurs full-LED ou les novateurs Audi Matrix LED à faisceau matriciel, où des diodes individuellement réglables génèrent les feux de route. Sur ces deux variantes, les phares sont traversés d'une barrette illuminée par des guides optiques qui leur donnent un dessin unique.

Les phares Audi Matrix LED sont constitués de douze diodes et offrent une autre innovation Audi : les clignotants à affichage dynamique dont le sens de défilement indique la direction que va prendre le conducteur. Les feux directionnels par anticipation orientent le cône lumineux dans le virage déjà avant le braquage en s'appuyant sur les données de navigation.

Dans son profil aussi, la nouvelle Audi TT dévoile son caractère musclé et bien trempé en s'affichant prête à bondir sur la chaussée. D'une longueur de 4,18 mètres, le coupé est aussi long que son prédécesseur ; l'empattement de 2505 millimètres s'est lui élargi de 37 millimètres et les porte-à faux sont d'autant plus courts. La largeur est de 1832 millimètres, la hauteur de 1353 millimètres est restée inchangée.
 

De multiples détails de la nouvelle Audi TT renvoient au design de la classique moderne de la première génération. Le contour du bas de caisse dessine une ligne puissante bien démarquée, les larges passages de roue forment une géométrie à part. Les passages des roues avant interceptent la ligne sculptant le capot qui longe comme ligne tornado le dessus des portes, dessine une ligne de caisse puissante et se prolonge ensuite quasi à l'horizontale jusqu'à l'arrière.

Le bandeau vitré plat semble posé dessus, un léger pli dans la vitre arrière souligne son caractère tendu. Le volet du réservoir installé sur le flanc droit est typiquement rond et encerclé de vis à six pans creux, il suffit d'appuyer légèrement sur le logo TT pour l'ouvrir. Cette forme aussi rappelle la première génération de la TT. Ce qui est nouveau par contre, c'est l'absence de bouchon derrière le volet. Plus de bouchon donc à dévisser et le pistolet de distribution de la pompe à essence s'enfonce directement comme en course automobile dans le manchon du réservoir.
 

À l'arrière en particulier, des lignes horizontales renforcent l'impression de largeur et la sportivité de la nouvelle TT. En association avec les projecteurs LED et à faisceau matriciel à LED d'Audi, les feux arrière intègrent les clignotants à affichage dynamique. Des barrettes verticales reprennent le motif des phares avant et et forment ici aussi dans les feux arrière un contour en feux de jour, encore une nouveauté Audi. Le troisième feu stop s'illumine sous la forme d'un ruban ultra-mince installé sous l'arête du becquet arrière. Il marque de son empreinte l'ensemble lumineux de l'arrière. 

Dès une vitesse de 120 km/h, un becquet se dégage du capot du coffre à bagages pour améliorer à la fois la résistance à l'air et la portance négative. Tous les modèles sont équipés de deux larges et rondes sorties d'échappement. Ils renvoient ainsi à la toute première TT. La TTS comporte, comme tous les modèles Audi S, quatre sorties d'échappement ovales.

Le pack extérieur S line proposé en option accentue encore le caractère bien trempé et sportif du design sur les pare-chocs, les prises d'air, la calandre, les bas de caisse et le diffuseur arrière. Des roues de 18 pouces et une carrosserie rabaissée de 10 millimètres ajoutent au dynamisme. 






 

Audi S1 et S1 Sportback

Un grand nom fait son retour: Audi présente les Audi S1 et S1 Sportback, les nouveaux modèles phares dans la gamme compacte Audi A1. Leur moteur 2.0 TFSI développe 231ch et produit 370 Nm de couple; le couple moteur est transféré en toute sérénité à la route par la transmission intégrale permanente quattro et le châssis revu de fond en comble. Grâce à leur dynamisme, les Audi S1 et S1 Sportback prennent la tête de leur catégorie.
 

Dans les années 80, une Audi S1 acquit une réputation légendaire - grâce à elle, la marque dominait le championnat du monde de rallye. Aujourd'hui, la S1 est de retour sur les routes : les Audi S1 et S1 Sportback sont les nouveaux modèles phares de la gamme compacte A1, ajoutant ainsi un nouveau modèle d'entrée à la gamme Audi S.
 
« L’Audi S1 dispose de toutes les vertus d’une voiture sportive: hautes performances, conduite facile et transmission intégrale quattro qui accroche la puissance à la route » déclare le Prof. Dr. Hackenberg, membre du directoire de AUDI AG en charge du développement technique. « La technologie quattro a un grand nombre de fans, qui devrait encore croître avec cette offre désormais disponible dans le segment. »
 
Le moteur 2.0 TFSI hautes performances à quatre cylindres développe une puissance de 231 ch et un couple de jusqu'à 370 Nm de couple. Il effectue le 0 à 100 km/h en 5,8 secondes (Audi S1) et 5,9 secondes (Audi S1 Sportback). La vitesse maximale est de 250 km/h. En cycle mixte, le moteur à la sonorité sportive ne consomme que 7,0 l/100 km ou 7,1 l/100 km (162g CO2/km pour Audi S1).
 
Comme tous les modèles de la gamme S, les Audi S1 et S1 Sportback sont équipées de la transmission intégrale quattro. Sa pièce maîtresse est un embrayage multidisque hydraulique situé sur l'essieu arrière. Son logiciel de régulation a été adapté et privilégie le dynamisme. Le blocage transversal électronique avec gestion roue par roue du couple est une fonction offerte par le contrôle de stabilisation ESC. Se désactivant en deux étapes, il complète l'embrayage multidisque en appliquant de légères impulsions de freinage aux roues situées à l'intérieur du virage - l'interaction des deux systèmes confère agilité, précision et stabilité à la maniabilité.
 

Le châssis est sophistiqué, tout comme la direction assistée électromécanique. Sur l'essieu avant, des paliers oscillants modifiés améliorent la spontanéité des réactions à l'entrée des virages. À l'arrière, une construction à quatre bras remplace le train arrière à bras combinés des modèles A1. Le réglage est ferme et sportif, le système Audi drive select permet de régler sur plusieurs niveaux le fonctionnement du moteur, de la climatisation automatique et de l'amortissement régulé, lui aussi de série.
 
Un cylindre de commande agrandi et des freins à disque aux dimensions généreuses - 310 millimètres à l'avant - assurent d'excellents freinages. Les deux compactes sportives disposent en série de jantes 18‘‘ avec des pneus 225/35 R18 pour le marché français. (Pour le marché allemand : jantes 17‘‘ avec des pneus 215/40 R17)
 
Un seul coup d'œil suffit pour identifier les Audi S1 et S1 Sportback en tant que modèles couronnant la gamme A1. Leurs projecteurs xénon plus sont inédits, les feux arrière à LED ont été redessinés et les feux de gabarit arrière tracent une ligne horizontale. De nombreux détails - surtout sur les pare-chocs avant et arrière, les bas de caisse et le système d'échappement - ont été accentués. Quatre nouvelles couleurs complètent la palette des peintures. Le pack style extérieur quattro, proposé en option, accentue encore l'allure dynamique, notamment avec un grand spoiler de toit.
 
L'habitacle des deux modèles sport compacts est de couleur sombre ; le noir prédomine et se retrouve sur le boîtier des diffuseurs. Les instruments ont des cadrans gris foncé comme les autres modèles S, le dessus des pédales est en acier inoxydable brossé. Audi propose, en alternative aux sièges sport de série, des sièges sport S à appuie-tête intégré. Sur demande, le pack style interieur quattro pose des touches de couleur bien visibles.
 

Les Audi S1 et S1 Sportback seront disponibles en France en mai 2014 aux prix respectifs de 33 900 € et 34 800 €. Pour le marché français, l'équipement est enrichi : jantes alliage de 18 pouces, rétroviseurs extérieurs escamotables électriquement, rétroviseur intérieur automatique jour/nuit, aide au stationnement, régulateur de vitesse, accoudoir central, MMI GPS couleur, radio Concert, Cobra Track by Audi. Les projecteurs Xénon plus sont également en série.
 
Différentes options seront proposées comme la clé confort ou le Bose surround sound system. L‘Audi connect permet une connexion à Internet, les passagers peuvent ainsi surfer et envoyer des e-mails sur leurs appareils mobiles via un hotspot Wi-Fi, pendant que le conducteur profite d’un accès à des services sur mesure.

 

 

Un Crossover compact :
L'Audi allroad shooting brake


Sportive, compacte et versatile : c’est avec ces attributs que l’Audi allroad shooting brake fait ses débuts au North American International Auto Show (NAIAS) à Detroit. Ce véhicule deux portes est un crossover et n'est donc pas limité aux routes goudronnées. Son haut niveau de fonctionnalité le rend idéal pour le loisir sportif. Sa technologie plug-in hybride, aussi puissante qu’efficiente, offre une nouvelle forme de conduite quattro – le e-tron quattro.

Ce crossover combine l’attrait visuel, la technologie e-tron-quattro hautement efficiente produisant une puissance de 300 kW  pour une consommation de seulement 1.9 l/100 km et des applications électroniques de pointe,” souligne le Prof. Dr. Ulrich Hackenberg, membre du Directoire de AUDI AG en charge du développement technique. “Nous offrons un aperçu concret du futur proche avec ce concept car.”

Audi étend sa vision du design avec cet Audi allroad shooting brake. Le deux portes compact combine des éléments visuels des futurs modèles sportifs, le concept allroad propre à Audi et une enveloppe corporelle "shooting brake”. Il offre également une perspective des futures productions.

Sculptural : le design extérieur

L’Audi allroad shooting brake donne une impression de puissance sur la route. L’interaction de ses traits propres et de ses surfaces tendues et musclées créent un design sculptural et émotionnel. La carrosserie extérieure semble sculptée à partir d’une pièce solide, de la grille single-frame à la ligne tornado distinctive et au style contrastant de l’arrière, dans lesquels les caractéristiques allroad et shooting brake s’assemblent.

Avec un empattement de 2,51 mètres, l’Audi allroad shooting brake - Bleu Glacier - mesure 4,20 mètres de long, 1,85 mètre de large et 1,41 mètre de haut.

L’Audi allroad shooting brake est la première combinaison entre allroad et e-tron. Comme sur chaque Audi, la large grille hexagonale single-frame domine l’impressionnante face avant ; légèrement à l’écart de l’arrière du corps. Typique des modèles e-tron, un insert dans les ailes rappelle les nervures d’un composant électrique. Le logo quattro est présent sur la partie basse de la grille single-frame. Le collecteur d’admission au profil bas est inséré dans la protection de soubassement en aluminium.

Le duo des feux de l’Audi allroad shooting brake est une référence classique à l’expression des modèles Audi quattro. En même temps, il représente un état d’avancement du design quattro, qu’Audi a déjà souligné avec l’Audi Sport quattro concept en septembre 2013 à l’IAA show de Francfort. Des croisillons divisent les feux en quatre segments; la technologie Audi matrix LED avec ses diodes électroluminescentes contrôlées individuellement garantit une excellente visibilité sans éblouir le trafic en sens inverse. Sous les feux, des ailes étroites structurent les larges entrées d’air.

Vu de côté, les lignes caractéristiques de l’Audi allroad shooting brake donnent l’impression d’un concentré d’énergie. Ses porte-à-faux sont courts, et ses lignes de toit étirées et basses le long du corps du véhicule. Typique du style shooting brake, elles descendent très tôt et finissent à l’extérieur du montant C. On trouve un port de chargement sur le montant gauche et une trappe à essence sur le montant droit.

La carrosserie extérieure de l’Audi allroad shooting brake est un mélange d’aluminum et de fibre de carbone renforcés de polymère (CFRP). Les bandes de protections grises foncées sont typiques des éléments allroad et réduisent visuellement le volume du corps ; elles s’élèvent de l’avant à l’arrière. Avec les larges protections de roues, elles renforcent le caractère offroad du véhicule.

Les détails traduisent la précision avec laquelle le crossover a été dessiné. Il y a des incrustations d’aluminium dans les rebords angulaires. Les larges roues allégées sont entourées de CFRP. Leur style final, détaillé de sept bras, est basé sur le design des modèles e-tron, alors que leur braquage central est une autre caractéristique qui met en valeur le caractère sportif du compact crossover.

À l’arrière, la protection du bas de caisse en aluminium souligne la largeur de la voiture; Ce sillon varie par rapport au motif e-tron. Horizontalement, les lignes définissent les contours des surfaces et le volume des reliefs; Le style des feux arrière rehausse le motif des optiques. Un diffuseur intègre les deux larges sorties d’échappement. Le spoiler de toit accentue également le design. Le troisième feu stop, conçu comme une baguette reliant les deux autres feux, complète élégamment le design arrière.


Le dynamisme sous une nouvelle forme :
le concept Audi nanuk quattro


La sportivité sous une nouvelle forme – Audi présente son concept nanuk quattro au Salon de Francfort. Ce concept cross over associe le dynamisme d’une voiture sportive à haute performance à l’expertise du quattro Audi sur les routes, les circuits et en off-road. Le moteur V10 TDI établit de nouvelles références en termes de puissance et d’efficience.

Audi a développé le concept nanuk quattro en collaboration avec les designers d’Italdesign Giugiaro. Le résultat est une voiture sportive pour tous les moments de la vie et toutes les surfaces – sur un circuit, une autoroute, une route de campagne sinueuse, mais aussi off-road, sur le sable ou la neige. Ce concept crossover associe le dynamisme d’un véhicule sportif et la versatilité d’un véhicule sportif de loisir.

Le concept Audi nanuk quattro présente le nouveau moteur V10 TDI, installé longitudinalement devant l’essieu arrière. Le puissant moteur diesel 5 litres de 544 ch délivre un couple de 1 000 Nm au vilebrequin à partir de seulement 1 500 tours / minute. Le dispositif de suralimentation est contrôlé via l’Audi valvelift system (AVS). Le système d’injection opère une pression de 2 500 bar. Une boite S tronic à 7 rapports, placée derrière le moteur, envoie le couple à une transmission quattro spécialement créée.

Le concept Audi nanuk quattro pèse 1 900 kg. Il effectue le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes et a une vitesse maximale de 305 km/h. La gestion thermique innovante avec ses boucles refroidissantes séparées et sa pompe à huile régulée directement contribuent à la consommation de carburant de seulement 7,8 litres / 100 km en moyenne.

Les double triangles de suspension avant guident les roues de 22‘‘, montées sur des pneus de série de 235/50 à l’avant et de 295/45 à l’arrière. Les disques de freins en céramique et carbone supportent les températures hautes et sont extrêmement résistants à l’abrasion.

L’adaptive air suspension à réglage électronique représente la future génération technologique chez Audi. Le conducteur peut ajuster manuellement la garde au sol du concept Audi nanuk quattro en 3 positions : normal, 30 mm plus bas ou 40 mm plus haut. Le système contrôle également le niveau de la carrosserie elle-même selon la vitesse et l’itinéraire fournit par le système de navigation. Sur l’autoroute, par exemple, la carrosserie reste abaissée, même à basse vitesse. Elle s’élève automatiquement lorsque la voiture tourne sur une route à graviers.

Un élément technologique important sur ce concept est la direction active intégrale, qui résout le conflit classique entre conduite dynamique et stabilité. Le système associe l’efficace direction dynamique Audi sur l’essieu avant et qui intervient, entre autres, dans les virages pour une stabilité optimale, et une direction supplémentaire aux roues arrière. Deux actionneurs séparés activent les deux barres d’accouplement.

Lorsque le conducteur s’incline vers le bas pour modérer sa vitesse, les roues arrière s’élèvent à 9 degrés dans la direction opposée aux roues avant. Ceci réduit l’empattement de pratiquement 100 cm, réduisant le rayon de braquage d’environ 10 m. La gestion devient alors plus agile. Le concept Audi nanuk quattro tourne encore plus facilement et est essentiellement neutres dans les virages.

À plus haute vitesse, le système tourne les roues arrière de 2,5 degrés dans la même direction que les roues avant. Ceci étend l’empattement pratiquement de 140 cm pour une meilleure stabilité. Sur l’autoroute, la voiture tient fermement au sol et gère les virages rapides et les manœuvres d’évitement avec aplomb.




La nouvelle Audi A8

Construction  ultra légère, excellent confort et de nombreuses technologies haut de gamme : Audi offre à son vaisseau amiral, l’Audi A8, d’un restylage de grande envergure. Les moteurs sont encore plus efficaces, tandis que les systèmes d’aide à la conduite et les innovants phares Audi Matrix LED améliorent encore le confort.



 


La nouvelle Audi A8 porte Audi parmi les leaders de l’innovation sur le segment des limousines. Une des forces de l’A8 est sa construction ultra légère. Doté du moteur V6 3.0 TFSI, l’Audi A8 a un poids maîtrisé de tout juste 1 830 kg – une référence sur le segment des quatre roues motrices. La carrosserie est presque entièrement en aluminium ; grâce à la technologie Audi Space Frame (ASF), son poids est de seulement 231 kg.
 


La longueur (5,14 mètres), l’empattement (2,99 mètres), la largueur (1,95 mètres) et la hauteur (1,46 mètres) restent inchangés, ce qui fait de l’Audi A8 la limousine la plus dynamique de son segment. L’A8 Limousine gagne 13 centimètres en longueur et en empattement. Les deux versions proposent un nouveau coffre avec un seuil de chargement facilité. L’insonorisation de la voiture a également été améliorée afin de réduire encore le bruit, déjà faible, à l’intérieur de l’habitacle.
 
Le design extérieur de cette berline est devenu plus expressif. Le capot moteur, la calandre Singleframe et le pare-chocs avant sont plus prononcés ; la signature des feux à LED est plus horizontale. Pour le marché allemand, les feux à LED sont de série sur tous les modèles avec un moteur V8. Déjà précurseur avec l’apparition des feux diurnes à LED, Audi  propose  maintenant les phares Audi Matrix LED, qui établissent une nouvelle référence en termes de design et de technologie. Avec cette technologie, le faisceau matriciel lumineux supérieur comprend 25 diodes lumineuses individuelles combinées à des lentilles et des réflecteurs connectés en série. Gérées par une unité de commande réactive, elles sont activées, désactivées ou atténuées individuellement selon la situation. 
 


Cela permet au système de feux de réagir très précisément aux autres véhicules tout en continuant d’éclairer la route.  Les autres particularités de ces feux sont l’éclairage intelligent en virage (intelligent cornering light), le nouveau design des feux de jour (new look daytime running lights) et les clignotants dynamiques (dynamic turn signals). Le système d’éclairage sur l’Audi A8 utilise les données prévisionnelles de l’itinéraire avec le système de navigation pour ajuster l’intensité de l’éclairage en fonction de la situation de conduite. Avec la navigation MMI touch plus, ce système reconnaît les données routières fournies, comme les virages et les différents types de routes.
 


Les LED à l’arrière de la nouvelle Audi A8 sont également plus fines. Sur tous les modèles A8, le pare-chocs redessiné abrite deux sorties d’échappement rectangulaires.  De nouvelles bandes chromées et des vitres noires teintées protégeant des regards complètent ce design innovant.  L’Audi A8 est disponible en 8 teintes de carrosseries dont 5 nouvelles. Les roues sont disponibles dans toutes les tailles jusqu’à 21 pouces.

 
Motorisations : 2 blocs TFSI et 2 blocs TDI

 
Audi propose sur l’Audi A8 2 blocs essence et 2 blocs diesel.  Ces moteurs sont le V6 3.0 TFSI suralimenté de 310ch, le V8 bi-turbo 4.0 TFSI de 435ch, le très efficient V6 3.0 TDI clean Diesel avec 258ch, le très performant V8 4.2 TDI clean Diesel qui délivre 385ch pour 850Nm.
 
Les performances progressent dans tous les domaines : combiné à la transmission intégrale quattro, l’Audi A8 V8 4.0 TFSI réalise le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Lorsque le moteur est moins sollicité, le système Audi Cylinder On Demand (COD) désactive 4 des 8 cylindres. Le moteur le plus efficient est le V6 3.0 TDI clean Diesel, qui consomme seulement 5.9 litres aux 100 kilomètres, ce qui correspond à des émissions de CO2 de 155g. Tous les moteurs répondent aux exigences de la future norme Euro 6. La réduction des frottements internes abaisse la consommation jusqu’à 10%.
 


 

Ces deux variantes de l’Audi A8 sont complétées par 3 modèles additionnels. Le haut de la gamme A8 sera représenté par la très luxueuse Audi A8 Limousine W12 quattro. Son moteur essence est particulièrement compact et léger grâce à sa disposition en W. Avec ses 6.3 litres, il produit 500ch. Il est également un modèle en termes de consommation avec seulement 11.7 litres aux 100 km, ce qui correspond à des émissions de C02 de 270g. Ce moteur est pourvu du système Audi Cylinder On Demand qui a été adapté spécialement. À vitesse réduite, l’injection d’essence  est désactivée  sur 6 cylindres. 

 




Des compactes dynamiques à quatre portes : les berlines Audi A3 et S3

Avec l’A3 Berline, Audi se lance à la fin de l'été dans le plus grand segment du marché international : la catégorie des quatre portes compactes. Ce troisième modèle de la célèbre gamme A3 séduit par son faible poids dû à la construction allégée, par ses moteurs puissants et d'une ultra-efficacité énergétique et par ses multiples solutions haut de gamme en info-divertissement et systèmes d'aide à la conduite. Le top-modèle de cette série est l’Audi S3 Berline de 300ch.

L’Audi A3 Berline, le premier modèle tricorps d'Audi dans le segment des compactes haut de gamme, fascine par la sportivité de son caractère. Elle la doit à la base à un poids léger : le modèle 1.4 TFSI équipé de la S tronic pèse 1250 kilogrammes à vide grâce à la technologie de la construction allégée d'Audi. De nombreux composants de l’habitacle sont fabriqués dans un acier haut de gamme trempé, le capot-moteur est en aluminium. Les moteurs et le châssis aussi sont des modèles de légèreté.

Le design de l’Audi A3 Berline, d’une longueur de 4,46 m, allie le concept classique des trois corps à la dynamique d'un coupé. Le toit allongé se termine dans un montant arrière qui rejoint l'épaulement avec élégance. La ligne tornado sculpte les flancs et les passages des roues sont protubérants.

L'avant est dominé comme sur chaque Audi par la calandre Singleframe. Le pare-chocs qui se termine sur un contour horizontal bien prononcé et les grandes prises d'air soulignent la largeur de la berline A3. La nouvelle Audi est livrée sur demande équipée de phares tout en technologie LED. Du grand art en technologie comme en design. Les feux arrière sont également dotés en option de diodes électroluminescentes.
L'intérieur spacieux de la sportive quatre portes dégage une impression de légèreté et de clarté. Le tableau de bord est de forme élancée, la console centrale est légèrement tournée vers le conducteur. Les grands diffuseurs ronds, les baguettes décoratives en relief et l'élégant panneau de commande de la climatisation illustrent l'amour du détail avec lequel Audi construit ses voitures.

La commande est comme sur chaque modèle simple et conviviale. Le grand coffre de 425 litres s'agrandit après rabattement des dossiers des sièges arrière.

Au départ, Audi propose pour sa berline A3 trois motorisations, deux TFSI et un TDI.
Ces moteurs ont une cylindrée de 1,4, 1,8 et 2,0 litres et une puissance allant de 103 kW (140 ch) à 132 kW (180 ch). Tous sont le fruit d'un nouveau développement ; ils déploient puissamment leur force tout en affichant une consommation incroyablement faible. Un point fort est ici la technologie cylinder on demand (COD) qui équipe le 1.4 TFSI : elle désactive à bas régime deux cylindres. D'autres moteurs viendront ultérieurement enrichir la gamme dont le 2.0 TDI répondant aux exigences de la norme Euro 6.

En termes de transmission aussi, la berline A3 se positionne en tête de sa catégorie ; elle utilise selon sa motorisation une boîte manuelle ou la S tronic. Associée avec la régulation du comportement dynamique, la boîte à double embrayage dispose d'une fonction roue libre qui réduit la consommation en carburant. La transmission intégrale permanente quattro sera aussi proposée.

Derrière le caractère sportif de la berline Audi A3 se cachent une répartition des charges bien équilibrée entre les essieux (59% à l'avant pour 41% à l'arrière) ainsi qu'une technologie sophistiquée appliquée au châssis. Les composants de l'essieu avant de type McPherson sont en partie en aluminium ; l'essieu arrière à quatre bras traite séparément les forces longitudinales et transversales. La direction assistée électromécanique est précise et d'une grande efficacité énergétique ; Audi propose en option la direction dynamique à démultiplication variable. Dans les virages pris à grande vitesse, le blocage transversal électronique, qui est une fonction intelligente du contrôle électronique de stabilité ESC, améliore la fluidité de la maniabilité et la sécurité.

La berline A3 s'équipe sur demande du système Audi drive select (de série à partir de la finition Ambition). Ce système permet au conducteur de choisir le mode de fonctionnement de la gestion du moteur, de la direction assistée et de la S tronic. Outre la régulation de l'amortissement Audi magnetic ride, il est proposé deux châssis sport au choix. Le format des roues va de 16 à 19 pouces, ces dernières étant réservées au châssis sport associé à l’Audi magnetic ride.

Révolutionnaire : l’info-divertissement

Audi propose aux clients de la berline A3 tout un système modulaire en info divertissement avec en haut de gamme le système audio Bang & Olufsen et la navigation MMI advanced. Son écran ultra-plat de 7 pouces sort électriquement du tableau de bord (de série en France sur toutes les A3 Berline). Le terminal de commande est une molette «Touchwheel» qui intègre le bouton poussoir rotatif et la commande tactile MMI touch : le dessus de la molette est le champ tactile permettant d'entrer des lettres et des chiffres.

Le système Audi connect est un complément idéal de la navigation MMI advanced. Ce système assurera dans un avenir proche la connexion à Internet, et ce, dans la mesure du possible via la norme de transmission rapide LTE (dès novembre 2013) qui offre un débit de téléchargement de jusqu'à 100 MBit par seconde. Par cette innovation, Audi confirme une fois de plus sa position de leader en info-divertissement mobile.

La borne Wi-Fi du système permet aux passagers de la berline A3 de surfer et de gérer leur courrier électronique en toute liberté. Le conducteur peut profiter de services Internet personnalisés qui sont intégrés dans la voiture. Les services proposés englobent entre autres la navigation avec les images de Google Earth et Google Street View, les infos trafic en ligne ainsi que Facebook et Twitter. Les informations sur les places de stationnement renseignent les aires de stationnement, parkings couverts et garages souterrains.

Un autre point fort de la berline A3 est son large programme en systèmes d'aide à la conduite. Ce programme qui commence par l’Adaptative Cruise Control comprend l’Audi side assist, l’Audi active lane assist, la reconnaissance des panneaux de signalisation et l'assistant de stationnement à affichage panoramique et va jusqu’au système de sécurité Audi pre sense basic. Le système d'information du conducteur avec recommandation de pause est déjà de série sur toutes les A3 Berline commercialisées en France.

Les coloris de l'intérieur se déclinent selon la ligne de finition ; dans l’habitacle de la finition S line s’habille de noir. Les matériaux proposés sont des revêtements textiles, une combinaison de tissu et de cuir synthétique, le cuir Milano et un mariage de cuir nappa perlé et d’Alcantara.

Différentes options comme l'adaptive light ou le toit panoramique en verre, sont directement empruntées à la catégorie haut de gamme. Ce nouveau modèle sera lancé dans le réseau français le jeudi 26 septembre 2013. Il est proposé en quatre finitions toutes bien équipées : Ambiente (orientation confort), Ambition (orientation sport pour un prix identique), S line, Ambition Luxe (équipement luxueux très complet comprenant notamment sellerie cuir, GPS, advanced key et caméra de recul). La gamme sera disponible à partir de 28 450 € en 1.4 TFSI 122ch Ambiente ou Ambition.
Les versions les plus vendues en France seront les 2.0 TDI 150ch Ambiente et Ambition proposées à 31 000 €.

300ch pour l’Audi S3 Berline

Peu après le lancement de la nouvelle gamme suivra la commercialisation de son top modèle, la berline Audi S3. Son moteur 2.0 TFSI délivre une puissance de 221 kW (300 ch) et un couple de 380 Nm. Il exécute le sprint de zéro à 100 km/h en 4,9 secondes en association avec la S tronic et en 5,3 secondes avec la boîte manuelle. La vitesse est limitée électroniquement à 250 km/h. Le turbo à quatre cylindres se contente en moyenne de 6,9 litres de carburant aux 100 km avec la S tronic.

La pièce maîtresse de la transmission quattro est un embrayage multidisque à régulation électronique. Le châssis abaisse la carrosserie de 25 millimètres et derrière les roues de 18 pouces se cachent de grands freins. Il est également proposé des roues de 19 pouces en association avec le système Audi magnetic ride. La direction dynamique équipe de série la berline S3.

En un coup d'oeil

Les berlines Audi A3 et S3

Design et carrosserie
– Design sportif et élégant à la ligne effilée, long empattement et courts porte-àfaux, longueur de 4,46
   mètres
– Association intelligente de divers matériaux, capot moteur en aluminium, habitacle en grande partie
   en acier haut de gamme
– Poids à vide de la berline Audi A3 1.4 TFSI équipée de la S tronic d'à peine 1250 kg (et 1205 kg
   pour l’A3 Berline 1.4 TFSI 122ch boîte manuelle)
– Phares full-LED et feux arrière LED proposés en option

L’habitacle
– Habitacle spacieux, volume du coffre de 425 litres, dossiers arrière rabattables
– Commandes ergonomiques, design élégant et haute qualité des finitions
– Baguettes décoratives en relief et diffuseurs ronds

La motorisation
– Au lancement de la gamme : 2.0 TDI 150ch, 1.4 TFSI COD 140ch et 1.8 TFSI bi injection 180ch
– Audi S3 Berline de 300 ch, accélération de 0 à 100 km/h en 4,9 s
– Boîte manuelle ou double embrayage S tronic, transmission avant ou quattro

Le châssis
– Composants de l'essieu avant en partie en aluminium, essieu arrière à quatre bras
– Direction assistée électromécanique, direction dynamique en série sur S3
– Roues en alliage léger de 16 à 19 pouces, freins puissants
– Contrôle électronique de stabilité ESC avec blocage transversal électronique
– Régulation du comportement dynamique Audi drive select, amortisseurs adaptatifs et deux châssis
   sport proposés en option

L'équipement
– Riche dotation de série et large choix d'options sport et confort
– Systèmes d'aide à la conduite ultra-modernes en option
– Grand choix en composants d'info-divertissement, dont la navigation MMI plus dotée de la
    commande Touchwheel et d'un écran de 7 pouces ainsi que le système audio Bang & Olufsen
– Audi connect à technologie LTE proposée à partir de novembre 2013

 

 

La nouvelle Audi S3 Sportback offre les meilleures performances de sa catégorie

 

  • Une puissance de 221 kW (300 ch) et 380 Nm de couple
  • De hautes performances : de 0 à 100 km/h en 5,0 secondes
  • Une sobriété exemplaire : le moteur 2.0 TFSI consomme en moyenne 6,9 l aux 100 km.

Le quatre cylindres de l'Audi S3 Sportback a été redéveloppé dans son intégralité. Son seul point commun avec son prédécesseur est sa cylindrée de 1984 cm³. Il développe une puissance nominale de 221 kW (300 ch) à 5500 tr/min, pour un couple maximal de 380 Nm de 1800 à 5500 tr/min.

Ce moteur hautes performances se distingue par une sonorité sportive et puissante, ainsi que par une grande réactivité aux commandes du conducteur. Le mode dynamic du système dynamique Audi drive select souligne acoustiquement la puissance du moteur. Le moteur 2.0 TFSI utilise une vaste gamme de nouvelles technologies pour associer la puissance à une sobriété exemplaire, de la double injection au système Audi valvelift, en passant par le collecteur d'échappement intégré à la culasse et une gestion thermique innovante. 

La boîte de vitesses S tronic à six rapports en option permet de passer de 0 à 100 km/h en seulement 5,0 secondes, contre 5,5 secondes avec la boîte de vitesses manuelle à six rapports. La vitesse est limitée électroniquement à 250 km/h. La fonction Launch Control permet de transférer la puissance du moteur à l'asphalte avec un patinage défini des pneus. Le 2.0 TFSI se contente en moyenne de 6,9 l aux 100 km (avec S tronic, 7 l avec la boîte mécanique), soit une diminution de 1,5 l aux 100 km par rapport au modèle Audi S3 Sportback précédent. 

Les premiers rapports des deux boîtes de vitesses sont très courts pour plus de sportivité, tandis que le sixième rapport, très long, réduit la consommation. Outre les modes automatiques D et S, les palettes au volant permettent de contrôler la boîte de vitesses à double embrayage. 

La transmission intégrale permanente quattro et son nouvel embrayage multidisque permettent à la nouvelle Audi S3 Sportback d'accélérer plus tôt et avec plus de sécurité en sortie de virage ; elle est plus vive et plus stable dans toutes les conditions, même sur route mouillée ou enneigée. 

L’essieu avant a avancé de 52 millimètres par rapport au modèle précédent. Le 2.0 TFSI, incliné de 12° vers l'arrière, est allégé de 5 kg par rapport à l'ancien moteur.

Outre le châssis sport S, qui abaisse la carrosserie de 25 mm, et les excellentes suspensions, la répartition des charges par essieu (essieu avant / essieu arrière : 59 /41 %) et la nouvelle direction progressive contribuent à la sportivité de ce véhicule. Le principe de base de la direction progressive est la démultiplication de la direction en fonction du mouvement du volant. Elle permet d'obtenir des propriétés de direction stables et pratiquement neutres qui se caractérisent par une précision exceptionnelle en conduite sportive et par une réduction des efforts requis pour se garer.

La nouvelle Audi S3 Sportback est équipée de jantes 7,5 J x 18. Les pneus en 225/40 réduisent la consommation grâce à leur faible résistance au roulement. Les étriers peints en noir des freins de grandes dimensions (340 mm de diamètre à l'avant) portent l'inscription S. Ils peuvent également être peints en rouge en option. Le frein de stationnement électromécanique agit sur l'essieu arrière, et le contrôle électronique de stabilité ESC se présente dans une nouvelle version.

Le système dynamique Audi drive select est installé de série dans la nouvelle Audi S3 Sportback. Il intègre les courbes caractéristiques de l'accélérateur électronique, les points de passage de la boîte de vitesses S tronic en option et la démultiplication de la direction progressive.

Le conducteur appuie sur un bouton pour choisir d'exploiter ces systèmes en mode comfort, auto, dynamic ou efficiency, ou encore individual à partir du MMI. La gestion de l'amortissement Audi magnetic ride en option, qui permet de faire varier la rigidité des amortisseurs suivant la situation, est également contrôlée par l'Audi drive select.

La légèreté de l'Audi S3 Sportback contribue également pour beaucoup à ses excellentes qualités dynamiques. Ce modèle cinq portes pèse 1445 kg à vide, 70 kg de moins que le modèle précédent. La carrosserie joue un rôle décisif à cet égard. L'habitacle utilise une proportion importante d'aciers extrêmement résistants. Le capot moteur et les ailes avant sont en aluminium.

Le design extérieur souligne nettement la sportivité de la nouvelle Audi S3 Sportback. Ce modèle haut de gamme mesure 4324 mm de long, 1785 mm de large et 1404 mm de haut.

La grille spécifique S supporte des doubles traverses horizontales de style aluminium, avec une pièce en gris platine mat. Le pare-chocs intègre des entrées d'air à nervures doubles de style aluminium, et les entrées d'air sont esquissées sur les côtés. Audi propose des projecteurs xénon plus de série, ou des projecteurs Full LED en option, une technologie généralement réservée à la classe supérieure. Ils garantissent un excellent éclairage de la route. 

Les coquilles de rétroviseurs de style aluminium et les enjoliveurs de bas de caisse spéciaux apportent des accents spécifiques sur les côtés. Le pare-chocs arrière a été redessiné. Le diffuseur gris platine avec doubles barres de style aluminium englobe les quatre embouts d'échappement ovales avec caches chromés. Les feux arrière intègrent la technologie LED. Le becquet arrière de pavillon peint de la couleur du véhicule prolonge visuellement le toit. 14 coloris sont proposés, dont le noir panthère et le bleu Estoril, deux peintures à effet cristal.

Les grands diffuseurs d'air ronds, les commandes élégantes du climatiseur automatique et les baguettes décoratives en aluminium brossé mat ou en optique 3D apportent des accents de noir dans l'habitacle. Comme dans chaque Audi, les commandes sont simples et intuitives, l'équipement de qualité et l'espace important, même à l'arrière. 

Le volant sport multifonction en cuir en option est en forme de couronne aplatie. Les pédales et le repose-pied sont en aluminium brossé. Les cadrans sont gris foncé, avec des aiguilles blanches et la pression de suralimentation apparaît sur le cadran du compte-tours. L'équipement de série inclut le système d'information du conducteur de couleur avec recommandation de pause, l'ordinateur de bord s'ouvre électriquement (de série à partir de MMI Radio) et affiche un logo S à l'écran lorsque le conducteur met le contact.

Des piqûres contrastées de couleur ressortent dans l'intérieur noir de la nouvelle Audi S3 Sportback. Elles sont également proposées en version bicolore

Audi design selection noir/rouge corso. Les sièges sport sont proposés de série avec trois modèles de housses au choix, et les sièges sport S avec appuie-tête et inserts d'épaules à surpiqûre en losange sont disponibles en option.

Le système MMI Navigation plus avec MMI touch fait partie de l'offre d'infodivertissement. Audi connect permet d'utiliser dans le véhicule les services Internet sur mesure de la marque.

Audi propose sur la nouvelle S3 Sportback tous les systèmes d'aide à la conduite disponibles dans cette série, parmi lesquels le régulateur de vitesse adaptatif, qui calcule la vitesse du véhicule précédent pour freiner ou accélérer automatiquement. Ce nouveau modèle haut de gamme arrive en concession dès septembre 2013.

 










Le dynamisme sous sa plus belle forme :

l’Audi RS 7 Sportback

 

Audi continue à élargir la palette de ses modèles RS. La RS 7 Sportback, qui va vivre sa première mondiale au salon international de l'automobile de l’Amérique du Nord 2013 à Detroit, symbolise le dynamisme sous sa plus belle forme :

  • Ce grand coupé à cinq portes est animé par un 4.0 TFSI d’une puissance de 560 ch.
  • L’accélération de 0 à 100 km/h se fait en seulement 3,9 secondes ; la vitesse de pointe atteint les 305 km/h.
  • Malgré ses performances redoutables, l’Audi RS 7 Sportback ne consomme en moyenne que 9,8 litres de carburant aux 100 km.
     

Design esthétique, technologie novatrice et sportivité imposante : la RS 7 Sportback, le grand coupé à cinq portes d’Audi à la personnalité fascinante, allie de nombreux atouts. Son puissant moteur 4.0 TFSI transpose dans le haut de gamme la stratégie de réduction de la cylindrée pratiquée par Audi. Le V8 biturbo tire de sa cylindrée de 3993 cm³ une puissance souveraine. 560 ch sont disponibles dans la plage de 5700 à 6700 tr/min. Un couple constant de 700 Nm est disponible entre 1750 et 5500 tr/min.  

Ce couple est délivré de manière précoce et spontanée, car le moteur de quatre litres a été systématiquement conçu en vue de réduire les pertes de flux et de renouvellement de charge. Le côté échappement des culasses est dirigé vers l’intérieur, le côté admission vers l’extérieur. Les deux turbocompresseurs twinscroll, qui atteignent une pression de suralimentation relative de jusqu’à 1,2 bar, sont logés avec leur refroidisseur d’air de suralimentation à l’intérieur du V des bancs de cylindres, ce qui autorise des cheminements très courts des gaz et de très bonnes réponses. La commande moteur spécifique au RS et le dispositif d’admission exempt de papillon contribuent également au caractère dynamique du V8 biturbo. Sur simple pression d’une touche ou lors d’accélérations puissantes, des volets escamotables situés dans le système d’échappement arrondissent encore la sonorité du moteur ; en option, Audi propose un système d’échappement sport. 

La RS 7 Sportback permet des accélérations de 0 à 100 km/h en seulement 3,9 secondes seulement. Audi limite de série la vitesse maximale à 250 km/h, mais elle peut être portée en option à 280 km/h avec le pack dynamisme, voire à 305 km/h avec le pack dynamisme plus.

En cycle européen, le nouveau modèle haut de gamme de la série se contente de 9,8 litres de carburant aux 100 km – un résultat remarquable auquel contribuent également le système Start/Stop de série et la gestion thermique novatrice.  

La nouvelle Audi RS 7 Sportback est équipée de la très novatrice technologie d’efficience « cylinder on demand » (COD). À charges et à régimes moyens et faibles, ce système ferme les soupapes des cylindres 2, 3, 5 et 8 par des actionneurs électromécaniques – le 4.0 TFSI fonctionne alors comme un quatre cylindres jusqu'au moment où le conducteur donne un bon coup d'accélérateur. Le rendement est amélioré dans les cylindres actifs, car les points de fonctionnement sont repoussés vers des charges plus élevées. 

La coupure et le retour au fonctionnement normal ne durent que quelques centièmes de seconde ; ils sont si souples et si rapides qu’ils sont quasi imperceptibles et inaudibles. Des paliers moteur actifs, une autre solution haut de gamme d'Audi, compensent les légères vibrations produites en fonctionnement avec quatre cylindres en leur opposant des vibrations de phase décalée. La technologie COD réduit la consommation en cycle européen d’environ 5% et même de 10% à vitesse modérée. 

L’Audi RS 7 Sportback est équipée de série d’une boîte de vitesses tiptronic à huit rapports spécialement adaptée à son caractère sportif. Le conducteur peut choisir entre les modes D et S ou passer lui-même les vitesses – avec les palettes de commande situées sur le volant ou avec le levier sélecteur au style particulier RS. Les vitesses inférieures de la tiptronic ont un étagement court et sportif, alors que la huitième vitesse surmultipliée réduit la consommation.  

Afin de conférer à l’Audi RS 7 Sportback un avantage décisif sur ses concurrentes à deux roues motrices au niveau de la force de traction et de la sécurité, elle est équipée de série de la transmission intégrale permanente quattro. La pièce centrale de cette dernière est le différentiel central à valeur de verrouillage élevée, qui est refroidi par son propre radiateur d'huile. Selon les besoins, il répartit le couple moteur entre l’essieu avant et l’essieu arrière à l’intérieur d’une vaste plage ; dans le réglage de base, il transfère 60% vers l’arrière et 40% vers l’avant. 

Une solution logicielle intelligente, la commande de couple à sélection de roue, seconde le différentiel dans les plages limites en virage par des interventions de freinage minimes sur les roues en perte de charge. Audi propose en option un différentiel sport monté sur l’essieu arrière, qui répartit en continu le couple entre les roues arrière par le biais de deux réducteurs planétaires. 

L’Audi RS 7 Sportback est équipée de série de roues de 20 pouces à sept branches doubles en alliage léger forgé tourné brillant. Sur demande, le coupé haute performance à cinq portes peut être chaussé de roues coulées de 21 pouces proposées en trois variantes. 

Les grandes roues sont accompagnées de freins puissants. Les quatre disques ventilés sont de type wave réduisant le poids, les disques avant présentent un diamètre de 390 millimètres. Des tiges relient leurs anneaux de friction en acier aux corps en aluminium ; les étriers laqués noir – ou rouge en option – totalisent six pistons. Sur demande, Audi propose des disques de frein en céramique, renforcée aux fibres de carbone, d’un diamètre de 420 millimètres et des étriers gris anthracite. Le contrôle électronique de stabilisation (ESC) offre un mode sport ; il peut aussi être entièrement désactivé. 

Avec sa suspension pneumatique adaptive air suspension, en parfaite harmonie avec le caractère dynamique d’un coupé sport, la nouvelle RS 7 Sportback présente un réglage sportif, mais malgré tout confortable. La suspension pneumatique abaisse de 20 millimètres la carrosserie de la RS 7.  

L’amortissement piloté, une autre particularité du système, prend en compte l’état de la chaussée, le style de conduite et le mode sélectionné dans la direction dynamique Audi drive select, qui permet au conducteur de régler sur plusieurs niveaux le fonctionnement de composants essentiels. 

En alternative à la suspension pneumatique, Audi propose un châssis sport plus, au réglage ferme avec Dynamic Ride Control (DRC). Il combine des ressorts en acier et des amortisseurs à triple réglage reliés en diagonale par des conduites d’huile et une valve centrale. Une autre option qui peut être intégrée au système Audi drive select est la direction dynamique avec assistance et démultiplication variables en continu. Sa cartographie, tout comme celle de la direction électromécanique de série, est adaptée tout spécialement à la RS 7 Sportback. 

La carrosserie de l’Audi RS 7 Sportback se compose d’environ 20% d'aluminium et intègre de nombreuses pièces en aciers de haute et très haute résistance. Sa grande rigidité forme la base de la maniabilité précise, de l’excellente qualité de finition et du faible niveau acoustique à bord.  

L’Audi RS 7 Sportback dévoile son caractère dès le premier coup d’œil – toute une série de détails stylistiques accentuent la sportivité du coupé aux lignes fluides. Citons notamment les pare-chocs marqués et les grilles de protection en noir brillant en nid-d’abeilles à l’avant ainsi que les pièces rapportées en aluminium mat. À l’arrière, qui est surmonté par un spoiler qui se déploie automatiquement, le diffuseur et les deux grandes sorties d’échappement de forme elliptique sautent aux yeux.

Dix peintures extérieures sont proposées pour la RS 7 Sportback, dont la nouvelle teinte gris Nardo et la peinture à effet mat gris Daytona en exclusivité. Deux packs de style – aluminium mat et carbone – permettent de personnaliser encore l’automobile, entre autres avec un emblème quattro sur la prise d’air centrale à l’avant. Dans le pack de style carbone, l’arête antigravillonnage avant et le diffuseur ont une forme encore plus marquée. D’autres options sont les rétroviseurs extérieurs avec boîtier en carbone apparent et les projecteurs intégralement équipés de diodes électroluminescentes ; leurs caches sont assombris, ce qui leur confère une allure très particulière.

Le même dynamisme élégant se retrouve dans le poste de conduite de l’Audi RS 7 Sportback. Les instruments de forme ronde ont des cadrans noirs, des échelles blanches et des aiguilles rouges ; le compte-tours est rehaussé d’un monogramme RS 7 modelé. La clé, le volant multifonction à trois branches revêtu de cuir et aplati dans sa partie inférieure, les baguettes de seuil éclairées et les affichages pour la commande MMI et le système d'information du conducteur arborent également l'emblème RS. Dans le système d’information du conducteur, un symbole apparaît lorsque le régime limite est atteint ; des affichages pour la pression de suralimentation et la température d’huile ainsi qu’un chronomètre lap-timer complètent le menu spécifique de la RS 7. 

La différenciation se poursuit au niveau des matériaux et des coloris. Les repose-pieds, les pédales et les touches librement programmables de la commande du système MMI Advanced de série sont de style aluminium brillant. Les applications sous l'écran escamotable sont de style laqué façon piano.

Les applications décoratives carbone sont de série, quatre autres matériaux sont disponibles au choix. Le ciel de pavillon est en tissu noir de série, mais il est également proposé dans la teinte argent lunaire et en Alcantara noir. L’Audi RS 7 Sportback peut bien entendu être personnalisée en recourant aux options de la gamme Audi exclusive. 

Les sièges sport RS avec bourrelets latéraux prononcés, appuie-tête intégrés et emblèmes RS 7 sont de série. Ils sont revêtus d’une combinaison d’Alcantara et de cuir noirs avec une bande centrale avec surpiqûre en losange. Au choix, les sièges sont revêtus de cuir Valcona de haute qualité en noir ou argent lunaire avec  surpiqûre en nid-d’abeilles. En option, Audi propose des sièges confort à réglage électrique et fonction mémoire. Les deux sièges arrière sont de type baquet ; selon la position de leur dossier, le volume du coffre à bagages varie de 535 à 1390 litres. 

Le riche équipement de série de la nouvelle Audi RS 7 Sportback recouvre par ailleurs des projecteurs Xénon plus, un système de contrôle de pression des pneumatiques, l’aide au stationnement plus, une climatisation automatique à trois zones, un régulateur de vitesse et l’Audi sound system.  

Parmi les options raffinées figurent notamment un affichage tête haute, un pack confort, le pack dynamisme et le pack dynamisme plus.  

Le téléphone de voiture Bluetooth online complète à la perfection le système MMI Advanced. Son module UMTS permet d’accéder aux services en ligne sur mesure d’Audi connect via l’écran de bord, les passagers peuvent connecter leurs terminaux mobiles via la borne Wi-Fi. L’offre en modules audio va jusqu’à la chaîne Advanced Sound System de Bang & Olufsen. 

L’Audi RS 7 Sportback se trouve également en tête en ce qui concerne les systèmes d’assistance au conducteur. L’un d’entre eux est l’adaptive cruise control avec fonction stop & go et Audi pre sense front – ce système maintient le puissant coupé à la bonne distance par rapport au véhicule précédent et peut dans de nombreux cas contribuer à éviter un accident ou à en limiter les conséquences. 

L’Audi active lane seconde le conducteur pour maintenir la trajectoire de la RS 7 Sportback. L’assistant de stationnement se charge du braquage lors des manœuvres de stationnement. L’assistant de vision nocturne avec marquage des piétons détectés facilite, quant à lui, la conduite de nuit. La gamme est complétée par l’Audi side assist et l’affichage des limitations de vitesse.

 



Des performances exceptionnelles : 
la nouvelle Audi RS 6 Avant

V8 biturbo performant : 4.0 TFSI de 560ch et 700 Nm
 Efficacité et performances accrues pour un poids réduit
 De 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, vitesse maximale de 305 km/h

La nouvelle Audi RS 6 Avant symbolise des performances d’avenir : par rapport au modèle précédent, elle est plus légère et plus efficace, ses performances ont été à nouveau améliorées. Le sprint de 0 à 100 km/h ne prend que 3,9 secondes, la vitesse maximale peut atteindre 305 km/h. Le moteur 4.0 TFSI délivre 560ch, mais se contente en moyenne de 9,8 litres de carburant aux 100 km.

La nouvelle Audi RS 6 Avant est un athlète performant apte à l'utilisation quotidienne. Son caractère et sa conception résolument sportive sont le fruit du travail de la société quattro GmbH, la filiale d’AUDI AG pour les petites productions. Les modèles RS forment, avec leurs puissants moteurs, le fer de lance dynamique de la gamme de modèles Audi. L’emblème RS désigne toujours la motorisation la plus puissante d'une gamme associée à la transmission intégrale permanente quattro, un dynamisme extrême, une sobriété de bon aloi et une excellente aptitude à l’utilisation quotidienne.

Le moteur 4.0 TFSI, qui a été présenté pour la première fois il y a un an, illustre de manière exemplaire la stratégie de réduction de la cylindrée poursuivie par Audi dans la catégorie des voitures hautes performances. Dans la nouvelle Audi RS 6 Avant, le V8 biturbo développe en toute situation une puissance sereine à partir d’une cylindrée de 3993 cm³. La puissance maximale de 560ch est atteinte dans la plage de 5700 à 6700 tr/min. Un couple constant de 700 Nm est disponible dans la plage entre 1750 et 5500 tr/min.

Ce développement précoce de la puissance est dû en majeure partie aux deux grands turbocompresseurs twinscroll. Ils sont eux aussi logés – avec leur refroidisseur d’air de suralimentation – à l’intérieur des rangées de cylindres. Le côté échappement des culasses est dirigé vers l’intérieur, le côté admission vers l’extérieur – ce concept assure la compacité de l’ensemble et de courts transvasements des gaz minimisant les pertes.

La commande moteur RS et le dispositif d’admission exempt de papillon contribuent également aux réponses spontanées du huit cylindres. Le 4.0 TFSI est caractérisé par une sonorité sportive et ample ; des volets situés dans le système d'échappement permettent de l'arrondir encore. En option, Audi propose un système d’échappement sport.

Avec le puissant V8 biturbo, la nouvelle Audi RS 6 Avant accélère en 3,9 secondes de 0 à 100 km/h - un record dans ce segment. La vitesse maximale est limitée de série par l'électronique à 250 km/h. Le pack dynamisme en option permet de la porter à 280 km/h, le pack dynamisme plus à 305 km/h. D’après le cycle européen, l’Avant hautes performances se contente en moyenne de 9,8 litres de carburant aux 100 km. Y contribuent entre autres le nouveau système start-stop de série et la gestion thermique novatrice. Par comparaison au modèle précédent, la consommation de carburant a baissé d’environ 40 pour cent.

Une autre technologie d’avenir qui contribue également à l’efficacité de la nouvelle RS 6 Avant est la coupure des cylindres. À charges et à régimes moyens et faibles, ce système ferme les soupapes d’admission et d’échappement des cylindres 2, 3, 5 et 8. Le moteur 4.0 TFSI fonctionne alors comme un quatre cylindres jusqu’au moment où le conducteur donne un coup d’accélérateur. Le rendement est amélioré dans les cylindres, car les points de fonctionnement sont repoussés vers des charges plus élevées.

La coupure et le retour au fonctionnement normal ne durent que quelques centièmes de seconde. Le conducteur s’en rend uniquement compte du fait de l’affichage dans le combiné d’instruments. Cette technologie réduit la consommation en cycle européen d’environ cinq pour cent et même de dix pour cent à vitesse moyenne. Des paliers moteur actifs, une autre technologie Audi, compensent les vibrations produites avec quatre cylindres en leur opposant des vibrations de phase décalée.

Le 4.0 TFSI est associé à une tiptronic à huit rapports qui se distingue par des temps de passage des rapports très courts. Cette boîte automatique offre les modes de fonctionnement D et S. Lorsque le conducteur veut passer lui-même les vitesses, il peut se servir des palettes au volant ou du levier sélecteur de style RS. Les vitesses inférieures sont à étagement court et sportif, la huitième vitesse surmultipliée réduit la consommation à grande vitesse.

La pièce centrale de la transmission intégrale permanente quattro avec gestion roue par roue du couple est un différentiel central autobloquant à valeur de verrouillage accrue. Il est tempéré par un radiateur d’huile propre. Sur demande, le différentiel sport répartit en continu le couple entre les roues arrière, améliorant ainsi encore l’agilité et la stabilité.

La nouvelle RS 6 Avant est le premier modèle RS d’Audi doté de série d’une suspension pneumatique au réglage spécifique. Avec son réglage dynamique, la suspension adaptative abaisse la carrosserie de la RS6 de 20 millimètres. Le système combine la suspension pneumatique et un amortissement piloté et prend en compte l’état de la chaussée, le style de conduite et le mode sélectionné dans le système Audi drive select, qui permet au conducteur d’influencer le fonctionnement des composants essentiels.

En alternative à la suspension pneumatique RS 6, Audi propose un châssis ‘sport plus’ au réglage plus ferme avec Dynamic Ride Control (DRC). Il combine des ressorts en acier et des amortisseurs à triple réglage reliés en diagonale entre eux par des conduites d'huile et une valve centrale, améliorant ainsi la stabilité au roulis. Un autre équipement est la direction dynamique avec assistance et démultiplication variant en continu. Pouvant elle aussi être intégrée au système Audi drive select, elle est parfaitement adaptée, tout comme la direction assistée électromécanique, au caractère de la RS 6 Avant.

Les freins sont eux aussi conçus pour des performances sans concessions. Les quatre disques perforés sont de type wave, avec un contour extérieur ondulé. Les disques avant ont un diamètre de 390 millimètres et sont équipés d'étriers noirs à six pistons. En option, des étriers laqués rouge sont aussi proposés. Sur demande, des disques de frein en céramique renforcée aux fibres de carbone d’un diamètre de 420 millimètres sont également disponibles ; les étriers sont laqués gris anthracite. Le contrôle électronique de stabilisation (ESC) offre un mode sport ; il peut aussi être entièrement désactivé.

La nouvelle Audi RS 6 Avant est équipée de série de roues en alliage léger forgées tournées brillant à sept branches doubles de 20 pouces. Au choix, des roues coulées de 21 pouces sont disponibles dans trois styles différents – argent brillant, noir tourné brillant ou style titane tourné brillant.

La carrosserie contribue dans une large mesure au dynamisme de l’automobile – elle se compose pour environ 20 pour cent d’aluminium et intègre de nombreux composants en aciers high tech. La nouvelle Audi RS 6 Avant pèse 100 kilogrammes de moins que sa devancière. Le rapport poids-puissance amélioré se traduit par un dynamisme accru et des performances revues à la hausse malgré une consommation réduite.

De nombreux détails RS spécifiques soulignent l’allure très particulière de cette Avant très performante. Les plus manifestes sont les applications en aluminium mat sur la carrosserie, les grilles de protection brillantes à l’avant, les pare-chocs, les ailes et les bas de caisse élargis ainsi que le grand spoiler de toit. À l’arrière, la carrosserie se termine en beauté avec le diffuseur et les deux grandes sorties d’échappement de forme elliptique.

Deux packs de style au choix – aluminium mat ou carbone – permettent de personnaliser encore l’automobile, entre autres avec des emblèmes quattro sur la prise d’air centrale à l’avant. Dans le pack de style carbone, le splitter avant et le diffuseur ont une forme encore plus marquée. La nouvelle Audi RS 6 Avant est disponible en neuf teintes de carrosserie, notamment la couleur gris Daytona mat exclusive. D’autres options issues de la gamme Audi exclusive permettent une personnalisation encore plus poussée.

Le poste de conduite élégant et sportif de la nouvelle Audi RS 6 Avant est parfaitement adapté à son conducteur. Les instruments de forme ronde ont des cadrans noirs, des échelles blanches et des aiguilles rouges. La clé, le volant multifonction à trois branches aplati dans sa partie inférieure, les baguettes de seuil éclairées, le compte-tours et les deux affichages pour la commande MMI et le système d'information du conducteur arborent l’emblème RS.

Dans le système d’information du conducteur, une nouveauté du menu RS est l’affichage de changement de rapport. Lorsque le régime augmente, des segments verts s’éclairent dans la barre ; lorsqu'il atteint une certaine limite, la barre devient rouge et clignote. Le système d’information du conducteur de la RS 6 comporte par ailleurs des affichages pour le rapport engagé, la pression de suralimentation, la température de l'huile ainsi qu'un tachymètre numérique.

Les repose-pieds, les pédales et les touches de commande du système de navigation MMI plus sont de style aluminium. Les applications entourant l’écran escamotable sont style piano laqué, les ouvre-portes sont de fines barres doubles – un détail RS classique. Les applications décoratives carbone sont de série, six autres matériaux sont disponibles au choix. Le ciel de pavillon est noir de série, mais il est également proposé dans la teinte argent lunaire ou en Alcantara noir.

Les sièges sport RS avec bourrelets latéraux prononcés, appuie-tête intégrés et emblèmes RS 6 sont de série. Le revêtement combine l'Alcantara et le cuir noir, la bande centrale est rehaussée par un rembourrage à losanges. Au choix, les sièges sont revêtus de cuir Valcona noir ou argent lunaire avec rembourrage en nids-d’abeilles. En option, Audi propose des sièges confort à réglage électrique et fonction mémoire.

L’Audi RS 6 Avant est proposée de série avec des sièges style sport à l’arrière ; en option, une banquette à trois sièges est également disponible. Le coffre offre un volume de jusqu’à 1680 litres.

L’équipement de série de la nouvelle Audi RS 6 Avant brille par sa richesse. Il comporte entre autres des projecteurs xénon plus, des feux arrière à diodes électroluminescentes, un système de contrôle de pression des pneumatiques, des baguettes de seuil éclairées et un système d’information du conducteur spécifique. L’aide au stationnement plus et la régulation de vitesse figurent à bord tout comme une climatisation à trois zones, le système de navigation MMI plus et l’Audi sound system totalisant dix haut-parleurs.

Sont proposés au catalogue des projecteurs à diodes électroluminescentes au dessin caractéristique, des freins à disque en céramique à l'avant et à l'arrière, le différentiel sport sur l'essieu arrière ainsi que le châssis sport plus avec Dynamic Ride Control (DRC). Par ailleurs, un pack dynamisme, un pack dynamisme plus, un pack confort et pratiquement toutes les options haut de gamme disponibles pour les A6 sont proposés pour la RS 6 Avant. Citons notamment l’affichage tête haute, les systèmes d’aide à la conduite performants et la chaîne audio Bang & Olufsen Advanced avec 15 haut-parleurs et une puissance totale de 1200 watts. Le téléphone de voiture Bluetooth online, qui complète à la perfection le système de navigation MMI plus, met à disposition les services Internet Audi connect à bord de l'Audi RS 6 Avant.

 






Audi les nouveautés du Mondial 2012

La nouvelle Audi A3 Sportback

Sportivité, polyvalence et modernité: Audi lance la nouvelle A3 Sportback dans la course. La technologie ultralégère confère à ce cinq portes compact au coffre spacieux un poids révolutionnaire, les moteurs sont puissants et très efficients. En ce qui concerne l’infodivertissement et les systèmes d’aide à la conduite, cette nouvelle A3 Sportback offre des solutions qui vont faire référence dans le segment des compactes haut de gamme.

Le design extérieur

La silhouette de la nouvelle Audi A3 Sportback est sportive et allongée. Elle surenchérit à peine sur le modèle précédent en longueur (4310 millimètres), largeur (1780 millimètres) et hauteur (1425 millimètres), mais son empattement qui a pris 58 millimètres passe à 2636 millimètres. Comparé à l’A3 à trois portes, ce modèle cinq portes a un empattement rallongé de 35 millimètres.

La ligne sous-tendant les trois vitres latérales est concise et concentrée, chaque détail est précis et expressif. L’avant est avant tout marqué par la calandre de couleur gris pierre aux angles supérieurs biseautés. Les phares aplatis ont un bord inférieur en biais ; Audi propose en option des phares xénon plus à feux de jour à diodes électroluminescentes, qui seront suivis plus tard par des phares à diodes. Les grandes prises d’air de l’avant témoignent de la puissance des moteurs.

Bien prononcée, la ligne tornado sculpte les flancs en dessous du bandeau vitré et annonce un puissant épaulement. La ligne dynamique longe le bas de caisse avant de remonter à l’arrière.

Les tôles bombées, les grands passages de roue ciselés, les montants arrière relativement fins et fortement inclinés et le discret becquet de toit soulignent les ambitions sportives de l’A3 Sportback tout comme le rétroviseur extérieur qui est monté sur les portes, comme sur une voiture de sport. 3/34 www.audi-mediaservices.com

L’arrière est modelé, les feux scindés en deux blocs en soulignent la largeur. En association avec les phares xénon plus, ils sont équipés de diodes et de guides optiques qui dessinent des bandeaux lumineux continus. Les feux de frein adaptatifs, qui clignotent à haute fréquence en cas de brusque freinage, sont proposés de série. Le diffuseur est délimité par une arête nette ; les sorties d’échappement (une ou deux selon la motorisation) se trouvent sur le côté gauche.

Audi propose pour l’A3 Sportback 13 couleurs de carrosserie au choix, dont trois unies, huit métal et deux nacrées. En option, le pack brillance apporte ses touches de lumière autour des fenêtres (de série sur la ligne Ambiente). Les plus sportifs des clients pourront opter pour le pack S line sport et le pack extérieur S line.

La carrosserie ultralégère

Le principe de la construction ultralégère d’Audi est depuis longtemps déjà un pilier de la marque. Sur la nouvelle A3 Sportback, il permet de baisser le poids de jusqu’à 90 kilogrammes par rapport à sa devancière. Dans sa version équipée du 1.4 TFSI, le cinq portes ne pèse plus que 1205 kilogrammes à vide. Audi, pionnier de la construction allégée dans le monde entier, continue à plancher sur la réduction du poids et atteint ici un nouveau record.Dans la cellule passagers, des composants de haute technologie en acier trempé sur presse forment un assemblage à la fois résistant et léger. Ils constituent une part importante de la carrosserie et jouent un rôle considérable dans l’allègement de 37 kilogrammes de la cellule passagers.

Des aciers de haute et très haute résistance sont utilisés dans de nombreux autres domaines. Réalisés en aluminium, le capot moteur, les ailes, le profilé monté derrière le pare-chocs avant et le support de l’essieu avant économisent environ douze kilogrammes, améliorant ainsi la répartition des charges sur essieux. 4/34 www.audi-mediaservices.com

La carrosserie de l’Audi A3 Sportback est d’une grande rigidité et offre un excellent confort acoustique grâce à des composants qui réduisent le niveau sonore dans l’habitacle comme le pare-brise insonorisant. Grâce à des mesures complexes d’optimisation sur le soubassement et le compartiment moteur, le Cx est de 0,30 seulement. La sécurité passive est également de haut niveau. En cas d’une collision avec un piéton, le capot moteur est relevé de quelques centimètres par un élément pyrotechnique situé à l’arrière afin d’amortir le choc.

L’intérieur

L’intérieur de la nouvelle A3 Sportback est élégant, aérien et clairement structuré. Les lignes et les surfaces sont musclées ; comme dans les grandes gammes Audi, un grand arc enserre le dessous du pare-brise. Le tableau de bord à l’avant cintré est élancé et de faible hauteur ; avec sa console centrale s’inclinant légèrement vers le conducteur, il semble en suspension et dégage une impression de liberté et d’aisance au volant.
 

L’ergonomie claire et intuitive a toujours été un point fort de la marque aux quatre anneaux. Le système de commande MMI et son écran escamotable est à bord dès l’équipement autoradio MMI. Son panneau de commande se trouve sur la console du tunnel central dont les côtés se terminent en haut sur un rembourrage protégeant les genoux. Un bouton pour le frein de stationnement électromécanique remplace le levier de frein à main : une solution également empruntée à la catégorie haut de gamme d’Audi.

Le conducteur est assis derrière un volant élégant. Il est doté selon sa version de trois ou quatre branches, d’une couronne aplatie en bas, de touches multifonctions et de palettes de commande. Les grands cadrans facilitent la lecture. Les sièges avant, qui sont d’une toute nouvelle conception, offrent un maintien et un soutien excellents ; Audi installe sur demande des sièges sport (de série sur la ligne Ambition).

Grâce à l’empattement allongé de 58 mm, l’A3 Sportback offre à l’arrière de la place à trois adultes et facilite l’accès aux sièges. En termes de garde au toit et d’espace au niveau des jambes, l’A3 Sportback a gagné quelques millimètres par rapport à sa devancière. 5/34 www.audi-mediaservices.com

L’intérieur de la nouvelle Audi A3 Sportback évoque le luxe de la catégorie haut de gamme. Les caches décoratifs modelés en relief en sont des points forts. Audi les fournit sur demande en aluminium Mistral ou Au vent 3D (de série sur la ligne Ambiente). La version haut de gamme est fabriquée selon un procédé complexe qui crée l'effet du verre et donne un effet de profondeur.

Les quatre grands diffuseurs ronds rappelant des turbines d’avion illustrent aussi l’esthétisme de la technique. Il suffit de tapoter et tirer légèrement sur l’axe central pour régler l’arrivée de l’air qui varie de diffuse à directe.

L’unité de commande de la climatisation automatique proposée en option repose sur un cache de style piano laqué noir, le cache du tableau de bord est lui aussi noir brillant. De nombreux éléments de commande peuvent sur demande s’afficher en style aluminium ; le pack éclairage intérieur (de série sur la ligne Ambiente) intègre de discrètes diodes électroluminescentes.

Les coloris de l’intérieur sont assortis selon la ligne d’équipement choisie. Sur l’ A3 Sportback Attraction, l’intérieur est noir ou gris titane et sur la sportive Ambition soit noir, soit noir avec des éléments contrastés argentés, bleus ou jaunes. Bicolore, l’Audi design selection orange Capri, une proposition exclusive des designers Audi, offre un univers coloré et juvénile. La ligne luxueuse Ambiente propose également les couleurs beige pashmînâ et brun marronnier.

Les matériaux aussi diffèrent selon les lignes d’équipement. Sur Attraction et Ambition, les revêtements textiles sont de série, sur Ambiente une combinaison de tissu et de similicuir. Le cuir Milano ainsi que la combinaison du cuir nappa perlé et de l’Alcantara sont proposés en option. Les sièges sport en cuir Milano sont revêtus du doux cuir Velvet au niveau des épaules.

Avec le pack sport S line, disponible pour l’A3 Sportback Ambition, l’intérieur est habillé de noir. Le revêtement des sièges sport combine le tissu Biathlon et le cuir.

Des surpiqûres et des liserés argentés sur les tapis de sol apportent des touches raffinées, les baguettes décoratives sont en aluminium brossé mat ou noir 3D brillant. Un pommeau du levier de vitesse en cuir ajouré et un volant sport spécial en cuir complètent ce pack. 6/34

Le coffre offre au départ un volume de 380 litres. Ce volume passe à 1220 litres une fois les dossiers rabattus. Le plancher du coffre est plan. La largeur de chargement entre les passages de roue est de 100 centimètres. Le plancher du coffre est réglable à deux hauteurs ; les becs d’enclenchement qui le retiennent intègrent de petites diodes électroluminescentes. Le dossier de la banquette arrière se rabat soit entièrement, soit en deux parties (40/60). Des crochets pour sacs et des oeillets d’arrimage sont de série ; un tapis réversible, un pack rangement et coffre, un tunnel de chargement ainsi qu’un fourreau à skis et snowboards sont proposés en option.

Les moteurs

Audi présente la nouvelle A3 Sportback avec dans un premier temps un moteur TDI et deux moteurs TFSI. Deux moteurs diesel et deux moteurs à essence suivront ultérieurement. Ces moteurs associent différentes technologies améliorant l’efficience : l’injection directe, la suralimentation turbo, la gestion thermique novatrice et le système start-stop. Leur consommation a en moyenne diminué d’environ dix pour cent par rapport au modèle précédent.

Le 1.6 TDI est le moteur le plus efficient de la gamme. Ce diesel compact, qui se distingue par une friction interne minimale, consomme en moyenne à peine

3,8 litres de carburant aux 100 km quand il est associé à la boîte manuelle

(99 grammes de CO2 par km). Ce 1,6 litre accélère l’A3 Sportback de zéro à

100 km en 10,9 secondes, sa vitesse maximale est de 194 km/h.

Le tout nouveau 2.0 TDI, dont les arbres d’équilibrage tournent à présent dans le carter-moteur, est proposé en deux versions. Équipée de la version de 110 kW (150 ch) et 320 Nm, l’A3 Sportback à traction avant réalise le sprint de zéro à

100 km/h en 8,4 secondes et atteint une vitesse maximale de 213 km/h. La consommation moyenne est de seulement 4,2 litres aux 100 km, ce qui correspond à des émissions de CO2 de 108 grammes par km. 7/34 www.audi-mediaservices.com

La version plus puissante du 2.0 TDI offre une puissance de 135 kW (184 ch) et un couple de 380 Nm. Les chiffres les plus importants (avec boîte manuelle et traction avant) : de zéro à 100 km/h en 7,4 secondes, vitesse maximale

232 km/h, consommation moyenne 4,3 litres aux 100 km (111 grammes de CO2 par km).

Le 1.2 TFSI, à carter-moteur en aluminium conçu pour assurer un faible poids et une friction minimale suivra plus tard. Sa puissance est de 77 kW (105 ch), il développe un couple de 175 Nm. Associé à la S tronic, il accélère l’A3 Sportback en 10,7 secondes de zéro à 100 km/h et lui permet d’atteindre une vitesse de 193 km/h. Sa consommation se limite en moyenne à 4,9 litres aux 100 km, soit des émissions de CO2 de 114 grammes par km.

Le nouveau 1.4 TFSI monté dans l’A3 Sportback, dont le carter-moteur est également en aluminium, ne pèse que 107 kilogrammes, 21 kilogrammes de moins que son prédécesseur. Délivrant une puissance de 90 kW (122 ch) et un couple de 200 Nm, il entraîne l’A3 Sportback en 9,3 secondes de zéro à

100 km/h et monte à une vitesse maximale de 203 km/h. Sa consommation moyenne est de 5,3 litres aux 100 km (123 grammes de CO2 par km).

Dans une deuxième version qui sortira ultérieurement, le 1.4 TFSI offrira 103 kW (140 ch) et un couple de 250 Nm. Il intégrera la coupure des cylindres, un système novateur qui désactive le deuxième et troisième cylindre à basse et moyens charge ainsi qu’en poussée. Ce puissant moteur de 1,4 litre se contente en moyenne de 4,7 litres de carburant aux 100 km, ses émissions de CO2 sont limitées à 110 grammes par km. Accélérant de 0 à 100 km/hg en 8,4 secondes (avec boîte manuelle) et atteignant une vitesse maximale de 213 km/h, il affiche des performances sportives.

Le nouveau 1.8 TFSI, le moteur à essence le plus puissant de la gamme, délivre une puissance de 132 kW (180 ch) et un couple de 250 Nm. Il associe l’injection directe FSI à une injection supplémentaire dans la tubulure d’admission et varie la levée des soupapes via l’Audi valvelift system selon l’appel de puissance. Le collecteur d’échappement est intégré dans la culasse, une solution également appliquée aux deux plus petits TFSI. 8/34

Les chiffres affichés par la version à S tronic et traction avant : de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes, vitesse de pointe 232 km/h, consommation moyenne de 5,6 litres aux 100 km, soit 130 grammes de CO2 au km.

Audi continuera sans répit d’élargir la palette des moteurs de l’A3 Sportback. La gamme comprend un modèle dynamique S et d’autres versions ultra-efficientes aux émissions plus faibles. En 2013 sera d’abord lancé un moteur TCNG de

81 kW (110 ch) destiné à rouler à l’Audi e-gas, un gaz naturel produit par Audi à partir de ressources renouvelables. D’après le bilan énergétique global du puits à la roue (Well-to-Wheel), le rejet de CO2 de l’A3 Sportback TCNG est inférieur à 30 grammes au km. L’A3 Sportback e-tron avec puissant moteur hybride rechargeable suivra en 2014.

La transmission

Tous les moteurs de la nouvelle Audi A3 Sportback sont associés de série à une boîte manuelle à six vitesses. Tous peuvent être équipés de la S tronic ; cette boîte à double embrayage à six ou sept rapports, selon le modèle, offre des changements de rapport ultrarapides et à peine perceptibles .

Le conducteur peut commander la S tronic par le levier sélecteur ou, en option, par des palettes situées sur le volant. En mode automatique S, le régime est légèrement plus élevé tandis que le mode D privilégie des démultiplications plus importantes. En association avec le système Audi drive select (de série sur l’A3 Ambition), la S tronic dispose dans le mode efficiency d’une fonction roue libre qui permet de baisser encore la consommation.

Les moteurs d’une puissance allant jusqu’à 103 kW (140 ch) entraînent les roues avant. Pour le 1.8 TFSI et le 2.0 TDI, Audi livre sur demande la transmission intégrale permanente quattro avec un nouvel embrayage multidisques. Bien plus léger que son prédécesseur, l’embrayage à actionnement hydraulique et commande électronique peut rediriger les forces motrices en quelques millièmes de secondes de l’essieu avant à l’essieu arrière.

Le châssis

Le châssis de la nouvelle Audi A3 Sportback est équilibré, harmonieux et sportif, ce que garantit l’excellente répartition des charges entre les essieux. L’essieu avant a avancé de 40 millimètres par rapport au modèle précédent, ce qui raccourcit le porte-à faux. Tous les moteurs sont inclinés de douze degrés vers l’arrière, le côté échappement orienté vers le tablier. Ce concept est issu de la plateforme de montage transversal du moteur (MQB).

L’essieu avant de l’Audi A3 Sportback est une construction McPherson à bras transversaux triangulaires et paliers de pivot légers en aluminium ; il est assemblé au support en aluminium. L’essieu arrière à quatre bras, rattaché à un support d’essieu en acier, traite séparément les forces latérales et longitudinales et présente des ressorts et amortisseurs séparés. Les deux châssis sport qui sont proposés abaissent la carrosserie de 15 et 25 millimètres.

La direction assistée électromécanique brille par sa sensibilité et son efficience, sa démultiplication est directe avec un rapport de 15,3/1. En ligne droite, son moteur ne consomme aucune énergie, ce qui contribue à l’efficience globale. La direction coopère étroitement avec différents systèmes d’aide à la conduite, également avec Audi active lane assist et l’assistant de stationnement. Le diamètre de braquage n’est que de 10,9 mètres.

La nouvelle Audi A3 Sportback est selon la ligne d’équipement chaussée de roues de 16 ou 17 pouces ; Audi propose également en option des roues de jusqu’à 18 pouces de styles attrayants.

Les freins sont puissants, les disques avant sont ventilés. Le contrôle électronique de stabilisation ESC intègre le blocage transversal électronique qui apporte son soutien au conducteur dans les virages. En cas du patinage de la roue d’un essieu, ce système la freine légèrement et plaque la voiture dans le virage. Le frein de stationnement électromécanique peut se compléter d’un assistant de démarrage.

Avec le système Audi drive select (offert de série sur Ambition), conduire la nouvelle A3 Sportback gagne encore en fascination et en émotions. Le conducteur décide en appuyant sur une touche du mode de fonctionnement de la pédale de l’accélérateur, de la direction assistée et de la S tronic proposée en option : comfort, auto, dynamic, individual ou efficiency.

Dans ce dernier mode, les options climatisation automatique confort, adaptive light et adaptive cruise control fonctionnent en optimisant leur consommation.

Une autre option qui est gérée par l’Audi drive select est l’amortissement piloté

Audi magnetic ride. Ce système propose un réglage confort et un réglage sport ; son calculateur adapte toutes les millisecondes la force d’amortissement en fonction des caractéristiques de la chaussée et du style de conduite du conducteur. La carrosserie est ici rabaissée de 15 millimètres.

L’infodivertissement

La nouvelle A3 Sportback présente dans le domaine de l’électronique de communication mobile une innovation de taille : la plateforme modulaire d’infodivertissement (MIB). Son concept permet de réaliser rapidement des mises à niveau du matériel et des logiciels.

Le calculateur central de la plateforme MMI intègre la carte MMX (MMX : Multi-Media eXtension). Un des composants principaux de ce module enfichable est le rapide processeur graphique T20 de la série Tegra 2 proposé par le leader du marché Nvidia. La puce qui génère de complexes images 3D est impliquée dans toutes les fonctions en ligne, commande vocale, média, navigation et téléphonie.

L’écran à haute résolution du système de commande MMI sort électriquement du tableau de bord au démarrage du système, sa taille est selon la version de 5,8 ou 7,0 pouces. Avec son boîtier noir brillant en magnésium léger, qui fait à peine

11 millimètres d’épaisseur, il affiche une allure élégante et raffinée. 11/34 www.audi-mediaservices.com

Le tableau de commande monté sur la console du tunnel central présente aussi d'importantes nouveautés. L’agencement des boutons à bascule (les touches à programmation fixe) pour la navigation, le téléphone, la radio et les médias a été modifié. Pour la version la plus sophistiquée, le système de navigation MMI plus, le gros bouton poussoir rotatif est doté du MMI touch, une solution empruntée à la catégorie haut de gamme d’Audi et baptisée « touch wheel ». Il comporte un champ tactile sur lequel le conducteur peut entrer des chiffres et des lettres du bout du doigt.

L’autoradio Audi est installé de série dans la nouvelle Audi A3 Sportback. La version au-dessus, l’autoradio MMI, intègre en plus le panneau de commande et l’écran de 5,8 pouces escamotable électriquement. Le pack connectivité qui est proposé en complément comprend l’Audi Music Interface pour intégration d’un lecteur mobile, une interface Bluetooth et une pré-installation pour système de navigation.

Si le client achète ultérieurement une carte SD avec données de navigation ou opte dès le départ pour le pack navigation, l’autoradio MMI se transforme en système de navigation.

La version la plus sophistiquée est le système de navigation MMI plus avec MMI touch, une centrale multimédia avec 60 GO de capacité de mémoire, lecteur DVD et commande vocale par mots entiers. L’écran haute résolution de 7 pouces affiche les cartes sous forme de graphismes détaillés en 3D. L’interface Bluetooth qui y est intégrée permet de connecter le système de navigation MMI plus aux portables et lecteurs mobiles.

Des modules intéressants viennent compléter la palette, comme un module pour la réception radio numérique et l’Audi Phone Box qui branche le téléphone portable sur l’antenne de la voiture. Outre l’Audi Sound System est proposé en option le Bang & Olufsen Sound System dont l’amplificateur de 705 watts commande 14 haut-parleurs de son surround 5.1. Des guides optiques éclairent les encadrements des haut-parleurs de basses qui sont installés dans les portes avant.

Audi connect

L’appellation Audi connect regroupe toutes les technologies qui connectent le conducteur d’une Audi avec sa voiture, Internet, les infrastructures et les autres véhicules. Cette fonction requiert le téléphone de voiture Bluetooth online, qui est baptisé Audi connect dans la nouvelle A3 Sportback.

Le téléphone de voiture Bluetooth online, un complément du système de navigation MMI plus, établit via UMTS la connexion à Internet ; son hotspot Wi-Fi permet aux passagers de surfer et gérer leur courrier électronique à partir de huit appareils portables. Pour le conducteur, le système met à disposition des services Internet taillés sur mesure : depuis la navigation s’appuyant sur des images de Google Earth et la recherche de curiosités de Google jusqu’aux informations Audi sur la circulation et à l’application pour Smartphone Audi music stream. Des services portant sur les infos et les actualités complètent ce programme.

Les services des réseaux sociaux en ligne Facebook et Twitter sont également intégrés à Audi connect dans l’infodivertissement en tant qu’applications adaptées au contexte automobile. Outre la fonction lecture à voix haute, une fonction texte très pratique est disponible : des blocs de texte prédéfinis, associés à des données comme la position géographique actuelle, permettent au conducteur d’informer ses amis sur l’endroit où il se trouve actuellement.

Un nouveau service Audi connect est l’album photo de navigation, le « Picturebook navigation ». Le conducteur enregistre ici des photos de destinations liées à des données de navigation dans un « album de photos » qui se trouve sur un serveur; ces photos peuvent être des photos personnelles tout comme des photos fournies par Google Earth ou une communauté virtuelle.

Il peut alors constituer son itinéraire à partir de toutes ces images, une fonction particulièrement intéressante pour les vacances.

Les systèmes d’aide à la conduite

Dans les systèmes d’aide à la conduite aussi, la nouvelle Audi A3 Sportback a recours à des technologies ultra-sophistiquées, la plus importante d’entre elles étant l’Audi adaptive cruise control. Jusqu’à une vitesse de 150 km/h, le régulateur de vitesse à radar maintient constante la distance au véhicule précédent telle qu’elle a été choisie par le conducteur ; avec le pack assistance qui regroupe plusieurs systèmes, cette régulation fonctionne jusqu’à une vitesse de 200 km/h. En association avec la S tronic, l’adaptive cruise control offre une fonction stop & go pour les faibles vitesses.

D’autres systèmes viennent compléter ce programme. L’assistant au changement de voie, Audi side assist, qui surveille l’arrière à l’aide d’un radar et sécurise le changement de file, l’avertisseur de sortie involontaire de voie, Audi active lane assist, aide le conducteur à rester sur sa voie en agissant si nécessaire sur la direction électromécanique. Ce système utilise une caméra vidéo qui profite également à la détection des panneaux de signalisation puisqu’elle affiche les limitations de vitesse et autres panneaux. Le système d’information du conducteur qui intègre des recommandations de pause identifie les signes de fatigue chez le conducteur et l’en avertit.

Plusieurs systèmes sont proposés pour faciliter le stationnement, dont le plus sohístiqué est l’assistant au stationnement avec affichage panoramique. Ce système se charge du braquage lors de créneaux et de stationnement en bataille. Si nécessaire, il effectue le stationnement en plusieurs manoeuvres. Ses douze capteurs à ultrason détectent les obstacles présents autour de la voiture. L’assistant au stationnement peut se compléter d’une caméra de recul.

Une autre option haut de gamme est le système de sécurité Audi pre sense basic. En cas de dérapage de l’A3 Sportback, ce système commande le resserrement électrique des ceintures à l’avant ainsi que la fermeture des vitres et du toit ouvrant. La fonction supplémentaire pre sense front est intégrée dans l’adaptive cruise control. En cas de collision imminente avec le véhicule précédent, cette fonction avertit le conducteur en différentes étapes ; elle induit le cas échéant un freinage ciblé ou partiel.

En dessous de 30 km/h, l’Audi pre sense front freine à fond l’A3 Sportback en cas d’urgence. Si une collision a toutefois lieu, un nouveau sous-ensemble est alors activé, l’assistant au freinage post-collision, qui empêche que la voiture continue de rouler sur son erre.

L’équipement

La nouvelle A3 Sportback bénéficie d’une riche dotation dès le départ. Le pack de systèmes de retenue qui intègre également un airbag de genoux pour le conducteur peut se compléter par des airbags latéraux à l’arrière. L’équipement de série comprend entre autres une climatisation manuelle et un indicateur de contrôle de la pression des pneus. Sur Ambition et Ambiente, le système d’information du conducteur équipé d’un écran couleur est de série et intègre, outre les recommandations de pause, le programme d’efficacité énergétique avec affichage du rapport engagé.

Par ailleurs, l’A3 Sportback Ambition embarque des sièges sport, un châssis sport, des roues en alliage léger de 17 pouces et le système Audi drive select. Sur Ambiente, le régulateur de vitesse, un pack d’éclairage de l’intérieur à diodes et une aide au stationnement à l’arrière sont offerts de série.

Pour personnaliser encore la voiture, différentes options sont proposées pour chaque ligne d’équipement ; elles sont directement empruntées à la catégorie de prestige, comme le toit panoramique en verre, la clé confort et le chauffage stationnaire.

Technologie d’éclairage

Sur demande, la nouvelle Audi A3 Sportback est équipée de phares xénon plus qui intègrent des feux de jour à diodes électroluminescentes. Ceux-ci dessinent sur le haut et le côté intérieur des phares une ligne homogène qui rappelle un sourcil. En présence de phares xénon plus, les feux arrière bénéficient aussi de diodes. Des guides optiques alimentés par des diodes forment ici des arcs plats et homogènes terminés par les clignotants. Les feux de frein adaptatifs, qui clignotent à haute fréquence en cas de brusque freinage, sont proposés de série.

L’Audi adaptive light associé aux phares xénon, qui pivotent dans les virages, est interconnecté avec le système de navigation et offre des éclairages différents en ville, sur les départementales, sur l’autoroute, aux intersections et pour le tourisme. En association avec la caméra avant, la ligne de coupure des feux se règle en continu, ce qui présente la nuit un énorme gain en visibilité et sécurité.

Nouveauté absolue dans le segment des compactes haut de gamme, les phares à diodes jusqu’ici réservés aux voitures haut de gamme sont proposés en option. Les feux de croisement sont générés dans deux réflecteurs de forme irrégulière et constitués chacun par neuf puces à diodes de haute puissance, les feux de route à dix diodes de haute puissance ont un cadre en aluminium mat.

Selon l’équipement choisi, les feux de route s’allument automatiquement, des feux de bifurcation à diodes éclairent les virages serrés. Les feux de route, d’autoroute et de tourisme complètent les fonctions d’éclairage. En cas de brouillard ou de neige, les feux tous temps garantissent un gain en sécurité.

Des touches lumineuses sont apportées par l’éclairage des poignées intérieures des portes, du plancher, du porte-gobelet ainsi que par la lumière d’ambiance diffusée depuis le pavillon sur la console centrale. Le « touch wheel » du système de navigation MMI plus est également illuminé par un guide optique.

La nouvelle Audi A3 Sportback sera commercialisée en Allemagne dès février 2013. Le modèle 1.2 TFSI qui suivra ultérieurement sera lancé au prix de base de 22 500 euros. Avec son caractère sportif, sa fonctionnalité et son confort, il s’adresse à un large public. Il est souvent acheté comme deuxième voiture. Le deuxième groupe cible est représenté par les ménages à une seule voiture et les célibataires de moins de quarante ans, et ici surtout par les femmes.


 

La nouvelle Audi S3

300ch (221 kW) de puissance et 380 Nm de couple : l’Audi S3 dans sa troisième génération met encore la barre plus haut. La légère compacte haut de gamme, qui sera lancée début 2013, allie ses performances dynamiques à une efficience toute nouvelle et embarque dans tous les domaines techniques un condensé de la haute technologie Audi.
 

 
Le moteur
 
Le 2.0 TFSI à longue course de l’Audi S3 est le fruit d’un tout nouveau développement. Le seul point en commun qu’il partage encore avec son prédécesseur élu « engine of the year » cinq années de suite entre 2005 et 2009 est la cylindrée de 1984 cm3 (alésage x course 82,5 x 92,8 millimètres). Entre 1800 et 5500 tr/min, il développe un couple constant de 380 Nm. À 5500 tr/min, sa puissance nominale est de 221 kW (300 ch), le régime maximal est de 6800 tours.
 
Les performances de la S3 sont impressionnantes. Le sprint de zéro à 100 km/h est expédié en 5,1 secondes en association avec la S tronic et en 5,4 secondes avec la boîte manuelle. La vitesse maximale est limitée par l’électronique à 250 km/h. En moyenne, la S3 équipée de la S tronic se contente de 6,9 litres de carburant aux
100 km (avec boîte manuelle : 7,0 litres) – soit une émission de CO2 de 159 (162) grammes au km et une baisse (avec boîte manuelle) de 1,5 litres par rapport au modèle précédent.
 
Le puissant 4 cylindres possède deux arbres d’équilibrage qui tournent deux fois plus vite et assurent une grande régularité mécanique. La sonorité est sportive et émotionnelle ; un générateur de son électromécanique sur le tablier fait vibrer la sonorité du moteur au sein de l’habitacle.
Le système d’échappement intègre de plus un volet qui s’ouvre au sein de certaines plages de régime pour donner à la S3 une sonorité sportive
 

Le 2.0 TFSI séduit dans de nombreux domaines techniques en y présentant des solutions innovantes. L’une d’entre elles est l’injection indirecte supplémentaire. Celle-ci complète en charge partielle l’injection directe de carburant FSI et réduit ici la consommation et les émissions de particules. L’injection FSI, d’une pression allant jusqu’à 200 bars, est active au démarrage et à hautes charges.
 
En terme de remplissage des chambres de combustion, les ingénieurs ont su gagner en flexibilité : côté échappement, le système Audi valvelift varie en deux niveaux la levée des soupapes, l’arbre à cames se règle en continu selon les besoins sur un angle de vilebrequin de 30 degrés au côté admission et de 60 degrés au côté échappement. La compression de 9,3 :1 est particulièrement élevée pour un moteur turbo.
 
Le collecteur d’échappement est intégré aux culasses, où il est refroidi par du liquide de refroidissement. Cette solution baisse la température du gaz d’échappement et accélère le réchauffement au démarrage à froid, ce qui réduit la consommation dans la phase de démarrage à froid. Ce concept a également des effets positifs sur la consommation en cas de conduite sportive car l’enrichissement à pleine charge est supprimé. Le turbocompresseur de grande taille est également le fruit d'un nouveau développement. Il réalise une pression de suralimentation maximale allant jusqu’à 1,2 bar et rend la réactivité du moteur encore plus spontanée. Un refroidisseur d’air de suralimentation de haute performance qui est intégré au circuit d’eau abaisse la température de l’air comprimé de manière significative et augmente ainsi la masse d’air nécessaire à la combustion.
 
Dans l’innovante gestion thermique du 2.0 TFSI, deux vannes rotatives regroupées en un seul module régulent le flux du liquide de refroidissement. Elles font en sorte que l'huile moteur atteigne rapidement sa température de service après le démarrage et règlent la température de l'eau entre 85 et 107 degrés Celsius en fonction de la situation. Ce faisant, elles offrent le meilleur compromis possible entre un frottement minimal et un rendement thermodynamique élevé et ce pour toutes les plages de charges et de régimes.
 
Le 2.0 TFSI est spécialement adapté aux besoins de la nouvelle Audi S3. Les forces sont transmises au vilebrequin par des pistons dotés de larges axes et de nouveaux segments et par des bielles renforcées dotées de nouveaux paliers. Le carter-moteur en fonte grise a été renforcé sur les selles et le chapeau du palier principal.
La culasse est dans un nouvel alliage particulièrement léger d’aluminium et de silicium qui se distingue par sa haute rigidité et sa résistance aux températures.
 
Un tout nouveau revêtement des jupes des pistons et un palier à roulement des arbres d’équilibrage permettent d’assurer une faible friction interne. La pompe à huile étant régulée, elle ne consomme que l’énergie requise à chaque situation.
 
Malgré sa complexité et ses hautes performances, le nouveau 2.0 TFSI ne pèse que 148 kilogrammes, soit une économie de plus de cinq kilogrammes par rapport au moteur précédent. Les dimensions sont compactes : il mesure 603 millimètres en longueur, 678 millimètres en largeur et 664 millimètres en hauteur.

La transmission

De série, la transmission des forces est prise en charge dans la nouvelle Audi S3 par une boîte manuelle à six vitesses dont le carter très léger est en magnésium. La S tronic est proposée en option. Celle-ci séduit par sa haute efficacité et une longue démultiplication de la sixième vitesse. Les vitesses inférieures ont une démultiplication courte pour privilégier le dynamisme, comme sur la boîte manuelle.

La S tronic est composée de deux demi boîtes ; deux embrayages multidisques commandent les vitesses. Le grand embrayage extérieur K1 transfère le couple par un arbre massif aux engrenages des rapports 1, 3, et 5. Un arbre creux tourne autour de l’arbre massif. Celui-ci est relié à l’embrayage plus petit, K2, qui est intégré au coeur du grand embrayage et commande les engrenages des rapports 2, 4 et 6 ainsi que la marche arrière.

Les deux demi-engrenages sont activés en permanence, mais seul l'un d'entre eux est en prise sur le moteur. Lorsque le troisième rapport est engagé et que le conducteur accélère, la seconde demi boîte a déjà engagé le quatrième rapport. Le passage des rapports se fait donc par le changement de l’embrayage. Il dure seulement quelques centièmes de seconde et s’effectue si rapidement et si souplement qu’il est à peine perceptible.

La S tronic se commande via le petit levier de vitesse ou en option via les palettes situées sur le volant. Outre le mode manuel sont proposés les modes automatiques D et S. Le conducteur peut en appuyant sur un bouton activer le Launch Control ; cette fonction gère l’opération de démarrage en minimisant le patinage des pneus et en concentrant toute la puissance du moteur sur la route.
La transmission intégrale permanente quattro constitue ici la transmission des forces. Elle assure au top-modèle de la gamme A3 une bonne longueur d’avance sur la concurrence à deux roues motrices. L’Audi S3 peut à la sortie des virages accélérer plus tôt et avec plus de sécurité : elle roule sous toutes les conditions en faisant preuve de dynamisme et de stabilité, particulièrement sous la pluie et la neige.

La pièce maîtresse de la transmission intégrale quattro est un embrayage multidisques à commande électronique et actionnement hydraulique ; pour assurer une répartition équilibrée de la charge sur essieux, cet embrayage est placé au bout de l’arbre à cardan devant le différentiel arrière.
Il contient dans son intérieur un bloc de disques qui tourne dans un bain d’huile. Les anneaux de friction métalliques sont alignés deux par deux les uns derrière les autres, un des anneaux étant fixement imbriqué au carter tournant avec l’arbre à cardan, l’autre à l’arbre de sortie vers le différentiel arrière.
En situation normale, l’embrayage envoie l’essentiel des forces motrices aux roues avant. Si la traction y faiblit, il peut rediriger les couples en continu vers l’arrière par une compression régulée des blocs de disques qui dure quelques milliers de secondes.
Une pompe à pistons axiaux établit la pression requise à cet effet à une vitesse éclair.

Le châssis

La nouvelle Audi S3 offre le dynamisme d’une voiture de sport. Elle répond aux mouvements du volant avec précision et spontanéité et épouse tout type de virages à haute vitesse et en toute souplesse. Elle est d’une maniabilité précise, sûre et quasi neutre.
Cette performance est due entre autres à la répartition équilibrée des charges sur essieux. L’essieu avant s’est avancé de 52 millimètres par rapport au modèle précédent. Le nouveau 2.0 TFSI pèse plus de cinq kilogrammes de moins que son prédécesseur et est monté incliné de 12 degrés vers l’arrière. Cette configuration provient de la plateforme à moteurs transversaux du groupe qui sert de base à la nouvelle Audi S3.
Le support d’essieu, les paliers de pivot de l’essieu avant McPherson, le système de gestion des collisions, les ailes avant et le capot du moteur sont en aluminium. Ils permettent ensemble d’économiser dans les 17 kilogrammes de poids. La voie de la suspension des roues avant est de 1535 millimètres ; il s’y trouve comme sur l’essieu arrière une barre stabilisatrice.

Une autre innovation offert par l’Audi S3 est la direction progressive. L’engrenage de la colonne de direction varie le rapport de transmission qui est plus indirect en position médiane et très direct en cas de fort braquage. Pour le conducteur, cette technologie se traduit à la fois par une agréable régularité en ligne droite et une grande spontanéité dans les virages serrés.
Le puissant moteur électrique qui assure la direction assistée harmonise à la perfection avec le caractère de la direction ; plus la vitesse augmente, plus il se fait discret. Ne consommant aucune énergie en ligne droite, il permet une économie de courant de jusqu’à 0,3 litre aux 100 km.

La direction progressive travaille étroitement avec différents systèmes embarqués à bord de la nouvelle S3 : avec la recommandation de pause offerte de série et les options Audi active lane assist, l’avertisseur de sortie involontaire de voie, et l’assistant au stationnement.

Sur l’essieu arrière à quatre bras, la voie est de 1511 millimètres. Les bras longitudinaux en forme d’épée absorbent les forces du moteur et de freinage ; pour privilégier le confort de roulage, leurs paliers sont volumineux et relativement élastiques. Les trois bras transversaux par roue qui se chargent d’absorber les forces latérales, sont eux par contre fixés rigidement au support d’essieu en acier, ce qui améliore le dynamisme. Comparé à l’A3, le réglage de tous les paliers est ferme et sportif.

Les bras de l’essieu arrière sont fabriqués dans des aciers ultrarésistants, les supports de roue sont en aluminium. Les amortisseurs et les ressorts compacts sont séparés les uns des autres, il en résulte une réactivité sensible et un grand volume du coffre. Le châssis sport abaisse la carrosserie de 25 millimètres par rapport à l’A3.

La nouvelle Audi S3 est chaussée de jantes en alliage léger d’un format 7,5 J x 18 qui sont montées de pneus 225/40. Ces jantes au design spécifique ont cinq bras. Les roues sont fabriquées selon la technique complexe du fluotournage où la base de la jante est laminée sous haute pression et à haute température sur un cylindre.

L’installation façonne l’ébauche de la roue tout en compactant la matière, ce qui donne une fine épaisseur de paroi et une roue à la fois plus légère et plus résistante. Malgré leurs performances dynamiques, tous les pneus participent à l’efficience de la nouvelleAudi S3 grâce à leur faible résistance au roulement.
Les freins de la nouvelle S3 se dosent avec précision, la sensation sur la pédale est ferme et spontanée. Les disques avant sont à ventilation interne et de 340 millimètres de diamètre ; les étriers laqués en noir brillant arborent l’emblème S3.
Le nouveau frein de stationnement électromécanique, que le conducteur commande par simple touche, est intégré au système de freinage monté sur l’essieu arrière. Le contrôle de stabilité électronique ESC se présente dans une nouvelle version ; il fait preuve d’une grande sensibilité.

La nouvelle Audi S3 est équipée de série du système Audi drive select, la régulation du comportement dynamique. Cette fonction intègre les caractéristiques de la pédale électronique de l’accélérateur, l’assistance de la direction adaptative et les points de passage de la S tronic proposée en option. Le conducteur détermine en appuyant sur une touche le mode de fonctionnement de ces systèmes : comfort, auto, dynamic, efficiency ou individual ; dans le mode individual (à partir de l’équipement avec MMI Radio) il peut lui-même définir d’une certaine manière le profil qu’il préfère.

Dans le mode efficiency, la climatisation automatique de série, le régulateur de vitesse, en l’occurrence la régulation adaptive cruise control et l’adaptive light fonctionnent en optimisant leur consommation. La S tronic passe en roue libre quand le conducteur lâche la pédale de l’accélérateur.

Un autre module proposé en option et intégré dans la régulation d’Audi drive select est l’amortissement électromagnétique régulé à la carte Audi magnetic ride. Dans les pistons des amortisseurs circule une huile d’hydrocarbures synthétique qui renferme des particules magnétiques microscopiques. Quand un courant est appliqué à une bobine, les particules se positionnent en travers du sens de circulation de l’huile et en freinent l’écoulement dans les canaux des pistons.
Le calculateur qui analyse en permanence l’état de la route et le style du conducteur adapte constamment l’amortissement en milliers de secondes. Le conducteur peut choisir entre trois modes. En mode normal, la nouvelle S3 roule de manière équilibrée, en mode sport, elle est soudée à la chaussée. La réactivité de la direction est encore plus spontanée, les mouvements de tangage sont quasiment supprimés.

La carrosserie

La construction ultra-légère est une compétence clé d’Audi. La nouvelle S3 ne pèse pas plus de 1395 kilogrammes, un poids qui marque un record comparé à ses concurrentes. Elle pèse à vide 60 kilogrammes de moins que le modèle précédent. Grâce aux aciers trempés de haute technologie, la coque à elle seule représente une économie de 28 kilogrammes par rapport au modèle précédent ; les grosses pièces en aluminium de l’avant viennent parfaire le concept de la construction légère.
La carrosserie à trois portes de la S3 est par ailleurs d’une grande rigidité, résistante aux collisions et d’un grand confort acoustique, un pare-brise insonorisant fait partie de la dotation de série. Le coefficient cx est d’à peine 0,33. La nouvelle S3 affiche 4254 millimètres de long, 1777 millimètres de large et 1435 Millimètres de haut. Son empattement est de 2595 millimètres, soit 17 millimètres de plus que sur le modèle précédent

Le design extérieur

Bien campée sur la route, la nouvelle Audi S3 a l’allure sportive. Chaque élément de son design est à la fois précis et caractéristique : la sculpture athlétique avec le capot bas, la typique ligne Tornado en dessous des fenêtres et les montants arrière fortement inclinés effilent la carrosserie. De série, Audi offre les phares Xénon plus avec feux diurnes LED; les feux arrière qui intègrent les feux de frein adaptatifs sont également dotés de diodes électroluminescentes.

L’Audi adaptive light associé aux phares Xénon pivotent dans les virages mais il est également rattaché au système de navigation et offrent les fonctions feux de ville, rase-campagne, autoroute, intersection et tourisme. En association avec la caméra avant, la ligne de coupure des feux se règle en continu, ce qui présente la nuit un énorme gain en visibilité et sécurité.

Nouveauté absolue dans le segment des compactes haut de gamme, les phares intégralement à LED qui étaient jusqu’ici réservés aux voitures haut de gamme sont proposés en option. Les feux de croisement sont générés dans deux réflecteurs de forme irrégulière constitués chacun de neuf puces LED de haute puissance, les feux de route à dix diodes de haute puissance sont encerclés d’un cadre en aluminium mat.
Selon l’équipement choisi, les feux de route s’allument automatiquement, des feux de bifurcation également en technologie LED éclairent les virages serrés. Les feux de route, autoroute et tourisme complètent les fonctions d’éclairage. En cas de brouillard ou de neige, les feux tous temps garantissent un gain en sécurité.

L’Audi S3 porte la calandre Singleframe avec la grille spécifique aux modèles S pour afficher une sportivité sans concession. Son encadrement est de style aluminium et sa grille en gris platine mat ; les doubles lamelles horizontales brillent également en style aluminium. Le nouveau pare-chocs intègre dans ses prises d’air latérales de doubles ailettes de style aluminium. De puissantes arrêtes ceinturent les grandes prises d’air aux losanges noirs d’une haute brillance.
Dans la vue de profil, ce sont les boitiers des rétroviseurs de style aluminium et les bas de caisse bien marqués qui sautent aux yeux. À l’arrière, le pare-chocs a été entièrement revu. Le diffuseur gris platine cache les quatre embouts ovales du système d’échappement qui portent des caches chromés. Un grand becquet de toit engendre une portance négative à l’essieu arrière.
Des badges S ornent l’arrière et la calandre. Parmi les 14 teintes de carrosserie proposées pour l’Audi S3, les peintures raffinées à effet cristal noir panthère et bleu Estoril sont de véritables petits joyaux.

L’intérieur

L’intérieur s’inscrit dans le même design athlétique que l’extérieur. Un arc bien démarqué parcourt le tableau de bord qui de par sa forme élancée et sa faible hauteur semble planer au-dessus de la console centrale. De grands diffuseurs ronds, l’élégant panneau de commande de la climatisation et les baguettes décoratives en aluminium brossé mat ou noires en 3D ajoutent une note de raffinement. La commande est claire et intuitive comme dans chaque Audi, la qualité magistrale et l’espace généreux. Le volume du coffre qui est de 365 litres passe à 1100 litres après rabattement des dossiers arrière.

Les cadrans des instruments sont gris, les aiguillent blanchies. Une autre particularité spécifique à la version S est le compte-tours qui intègre à présent un indicateur de la pression de suralimentation. Le système d’information du conducteur avec recommandation de pause est offert de série, le MMI radio avec écran de 5,8 pouces, qui sort électriquement, affiche dès la mise du contact une page d’accueil spéciale S3.
Proposé en série, le nouveau volant sport multifonctions en cuir a été redessiné avec sa couronne aplatie sur le bas ; associé à la S tronic, il est doté de palettes de commande en style aluminium. La pédale et le repose-pied sont également en aluminium brossé.

Les sièges sport et leur assise extensible sont également le fruit d’un tout nouveau développement. Les revêtements sont proposés en deux variantes.. La première variante, de série, est un assortiment d’Alcantara ajouré et de cuir Nappa perlé. La troisième offre un mélange de cuir Velvet et de cuir Nappa fin. Sur demande, Audi livre les sièges sport S piqués en losanges et avec appui-tête intégrés.
L’intérieur de la S3, pavillon compris, est tenu en noir, des surpiqûres y ajoutant une note contrastante ; il est également proposé 2 alternatives de Audi design selection : soit une combinaison cuir noir et rouge corso ou bien noir et orange Capri.. Les logos S arborent les seuils de porte, le volant, le pommeau du levier de vitesse et les instruments. La climatisation automatique confort à deux zones de réglage et le pack rangement sont dans la S3 offerts de série.

L’équipement

Sur demande, Audi équipe la nouvelle S3 de toutes les solutions innovantes en infodivertissement et systèmes d’aide à la conduite disponibles pour cette gamme.
L’appellation Audi connect regroupe un large programme en services en ligne qui sont taillés sur mesure et connectent le conducteur avec son environnement afin de lui fournir rapidement et clairement des informations importantes.
Pour exploiter ces nouveaux services, Audi a conçu différents modules d’infodivertissement dont les plus sophistiqués sont la MMI Navigation Advanced avec MMI touch. Ce système haut de gamme séduit par son écran de sept pouces ultraplat et électriquement escamotable et son concept de commande où la commande tactile MMI touch est intégrée dans le bouton poussoir rotatif. La dite Audi Phone Box connecte confortablement les téléphones portables avec la voiture et le système audio de Bang & Olufsen offre un pur plaisir Hi-Fi avec des bandeaux LED qui font ressortir les hautparleurs des basses montés dans les portes.

Les systèmes d’aide à la conduite de la S3 sont directement empruntés à la classe haut de gamme. Le programme commence avec la régulation adaptive cruise control, qui, associée au système de sécurité Audi pre sense front, peut freiner automatiquement à fond la voiture roulant en dessous de 30 km/h ; il comprend également l’assistant au changement de voie Audi side assist, l’avertisseur de sortie involontaire de voie Audi active lane assist et la reconnaissance par caméra des panneaux de signalisation (en combinaison avec MMI GPS Advanced) ainsi que l’assistant au stationnement. Il est également proposé de multiples options sportives et confortables. Entre autres l’adaptive light, avec aussi régulation de la portée des phares, la clé confort et le toit panoramique en verre.

L’Audi S3 sera commercialisée chez les concessionnaires au début de l’année 2013.

 


 

 

Sportivité à l’air libre L ’Audi RS 5 Cabriolet

● Audi enrichit sa gamme avec un cabriolet très performant
Moteur 4.2 FSI de 450 ch, zéro à 100 km/h en 4,9 secondes
Carrosserie élégante et spacieuse grâce à sa capote en toile légère

Dynamisme et toit décapotable – Audi présente la RS 5 Cabriolet. La découvrable quatre places avec capote textile séduit par sa combinaison unique d’élégance et de puissance. Son moteur 4.2 FSI, un V8 à aspiration naturelle et hauts régimes, délivre 331 kW (450ch), permettant une accélération en 4,9 secondes de zéro à 100 km/h.

Le design extérieur

Une silhouette fluide aux proportions parfaites, relevée par des détails affûtés – dans la RS 5 Cabriolet, le dynamisme se présente sous une de ses plus belles formes. Un cadre style aluminium mat entoure la calandre Singleframe hexagonale, la grille en nid-d’abeilles, qui arbore un blason RS 5, est anthracite brillant. Des projecteurs cunéiformes, aux bords inférieurs en forme d’onde, renferment des lampes xénon plus et des bandeaux à diodes électroluminescentes générant l’éclairage de jour. La jupe avant, de forme marquée, comporte de grandes prises d’air et se termine par un splitter.

La vue de côté est dominée par les seuils rapportés et les passages de roue élargis ; la ligne tornado, qui forme l’épaulement de la RS 5 Cabriolet, est d’un dessin très net. Les boîtiers des rétroviseurs extérieurs sont de style aluminium, l’encadrement du pare-brise ainsi que les baguettes au bas des fenêtres et sur le couvercle du logement de la capote sont en aluminium anodisé mat.

La capote textile de la RS 5 Cabriolet se tend comme un dôme aplati et fluide sur l’habitacle spacieux. La couche de mousse assure un grand confort acoustique. L’ouverture et la fermeture de la capote sont entièrement automatiques et ne durent que 15 et 17 secondes, et ce jusqu’à une vitesse de 50 km/h.
Une fois ouverte, elle n’encombre pas le compartiment à bagages spacieux - en effet, elle n'occupe que 60 litres du volume de 380 litres. Les dossiers des sièges arrière sont fractionnables, un dispositif de chargement améliore encore la polyvalence.

Des renforts ciblés confèrent à la carrosserie une grande rigidité, les ailes avant en aluminium compensent en partie le surpoids qui en résulte.

Les feux arrière à diodes électroluminescentes dessinent des bandeaux lumineux élégants et se passent de lampes à incandescence. Le pare-chocs arrière, tout comme les feux, a été entièrement redessiné : le diffuseur remonte très haut, son cache à nid-d’abeilles englobe les deux grands embouts elliptiques du système d’échappement. Sur le capot du compartiment à bagages, un aileron discret en carbone mat améliore la déportance ; sur demande, l’aileron peut être laqué dans la teinte de carrosserie.

L’Audi RS 5 Cabriolet mesure 4649 millimètres de long, 1860 millimètres de large et 1380 millimètres de haut, son empattement s’élève à 2751 millimètres. Huit teintes de carrosseriesont disponibles au choix – une peinture unie, quatre peintures métallisées et nacrées ainsi que trois peintures à effet cristal. La capote est disponible dans les teintes noir, gris, rouge et brun.
Sur demande, Audi propose un pack style en aluminium mat ainsi qu'un pack style pour le compartiment moteur avec des matériaux composites renforcés aux fibres de carbone. Le Cx s’élève à 0,34, le soubassement caréné contribue à l’affinement aérodynamique.

L'habitacle

Un volant trois branches revêtu de cuir ajouré, avec couronne aplatie dans la partie inférieure, équipe la RS 5 Cabriolet. Les touches multifonction sont à commande intuitive, comme tous les autres éléments de commande de la RS 5 Cabriolet. La console du système de navigation MMI plus proposé de série est équipée de six touches à programmation fixe pour les menus principaux, la commande du système Audi drive select se fait par une seule touche. Sur les cadrans noirs à échelles blanches, le grand contraste facilite la lecture. Le système d’information du conducteur offre aux conducteurs plus ambitieux un laptimer pour chronométrer leurs temps et un thermomètre d'huile.

Les sièges sport sont à réglage électrique, ils comportent des bourrelets hauts pour un meilleur maintien, des appuie-tête intégrés, un soutien lombaire et un repose-cuisses escamotable.
Ils sont revêtus d’une combinaison de cuir nappa fin noir ou argent lunaire, une combinaison de cuir et d’Alcantara est aussi disponible en option. Tous les cuirs ont une pigmentation spéciale qui en réduit le réchauffement par le soleil. Au choix, des sièges baquets à réglage manuel et des sièges confort climatisés avec fonction d’aération sont aussi disponibles.

À l’intérieur de l'Audi RS 5 Cabriolet, le noir prédomine ; sur demande, le ciel de pavillon peut être argent étoile. De fines baguettes chromées, des caches discrets noir brillant et des applications décoratives en carbone soulignent l'allure dynamique. Sur demande, Audi livre sans majoration de prix des applications décoratives en aluminium Race, style laqué piano noir, en aluminium mat brossé ou en acier tissé.

Le monogramme RS rehausse les dossiers des sièges, les applications en aluminium des baguettes de seuil, le volant, le compte-tours et le levier de sélection de la S tronic à sept rapports. Les ouvre-porte sont constitués par deux fines barrettes, les pédales et de nombreux éléments de commande sont style aluminium. La gamme Audi exclusive offre de nombreuses autres possibilités de personnalisation.

Le moteur

La RS 5 Cabriolet est propulsée par un V8 à aspiration naturelle à hauts régimes et injection directe FSI. À partir d’une cylindrée de 4163 cm³, il délivre une puissance de 331 kW (450 ch) à 8250 tr/min ; il produit un couple constant de 430 Nm dans la plage située entre 4000 et 6000 tr/min. Le 4.2 FSI à couvre-culasse laqué rouge, qui est monté à la main à l’usine de Györ, en Hongrie, présente une puissance spécifique de 79,5 kW (108,1ch) par litre de cylindrée. Chacun des chevaux doit uniquement déplacer 4,267 kilogrammes. Le moteur à longue course avec carter de vilebrequin en aluminium est à aspiration naturelle ; des volets placés dans les embouts du système d’échappement renforcent encore sa sonorité impressionnante. En option, Audi propose un système d’échappement sport aux embouts noirs.

L’Audi RS 5 Cabriolet accélère en 4,9 secondes de 0 à 100 km/h. Sa vitesse maximale est limitée à 250 km/h, mais peut être portée en option à 280 km/h. Le puissant V8 se contente en moyenne de 10,9 litres de carburant aux 100 km. Les chemises des cylindres et l’entraînement par chaîne ont été optimisés en vue de minimiser la friction ; la pompe à huile ne fonctionne que lorsque cela est nécessaire.

La transmission

Les boîtes à double embrayage, comme la S tronic à sept rapports qui équipe la RS 5 Cabriolet, se distinguent par leur rendement élevé, un rendement qui est ici encore amélioré par la longue démultiplication du dernier rapport. Les changements de vitesse, qui se font en changeant d’embrayage, sont si rapides et fluides qu’ils sont presque imperceptibles. Le conducteur peut opter pour les modes automatiques D et S ou passer lui-même les vitesses via le levier de sélection ou les palettes sur le volant. Sur les circuits de course, le « Launch Control » s’avère bien utile. Il permet en effet un démarrage optimal grâce à la sélection du couple d’embrayage idéal.

La transmission intégrale permanente quattro confère à la RS 5 Cabriolet un surplus décisif de traction et de stabilité. Son composant central, le différentiel central avec pignon à couronne, est léger et compact. En conduite normale, il transfère le couple aux essieux avant et arrière en respectant un rapport de 40/60 ; en cas de besoin, il peut rediriger jusqu’à 70 pour cent du couple vers l’avant ou jusqu’à 85 pour cent vers l’arrière. La gestion de couple roue par roue, un logiciel intelligent, parachève le travail du différentiel central.

Lorsqu’une roue située à l’intérieur du virage n’est pas assez sollicitée à grande vitesse, elle est légèrement freinée avant même de patiner – ce qui permet à la RS 5 Cabriolet de conserver très longtemps un comportement neutre dans les plages limites.

Sur demande, Audi propose le différentiel quattro sport, qui répartit activement le couple entre les roues arrière à l’aide de deux réducteurs planétaires. Complétant à la perfection la chaîne cinématique quattro, il plaque la RS 5 Cabriolet dans le virage dans les plages limites et compense immédiatement la moindre tendance au survirage ou au sous-virage.

Le châssis

Le châssis de la RS 5 Cabriolet bénéficie d’une technique très sophistiquée. L’essieu avant à cinq bras et l’essieu arrière à bras trapézoïdaux à effet codirecteur sont réalisés en grande partie en aluminium. La direction assistée asservie à la vitesse a une commande électromécanique et est caractérisée par un fonctionnement direct, finement dosé et très efficient. La carrosserie est surbaissée de 20 millimètres par rapport à l’Audi A5 Cabriolet, les paliers sont plus rigides et les barres stabilisatrices sont généreusement dimensionnées. Les roues en aluminium forgé à dix branches tourné brillant de 9 J x 19 et des pneus 265/35 font partie de l’équipement de série. Sur demande, trois variantes attrayantes de roues de 20 pouces et des pneus de 275/30 sont disponibles.

Les freins à disque ventilé et perforé sont de type Wave, les freins avant présentent un diamètre de 365 millimètres. Le bord ondulé des anneaux de friction réduit les masses non suspendues d’environ trois kilogrammes. Des aiguilles relient les disques aux pots en aluminium – une idée issue des sports mécaniques. Les étriers de frein sont laqués noir, les freins avant comptent huit pistons chacun. Le contrôle de stabilisation ESC dispose d’un mode sport et peut aussi être complètement désactivé. Sur demande, Audi monte à l’avant des disques de frein en céramique renforcée aux fibres de carbone avec étriers à six pistons. Le système Audi drive select fait partie de l’équipement de série de la RS 5 Cabriolet. Grâce à lui, le conducteur peut influencer les caractéristiques de la direction, de la S tronic à sept rapports, des papillons de gaz et des volets situés dans le système d’échappement dans les modes « comfort », « auto » et « dynamic ».

Le différentiel quattro sport, l’adaptive cruise control et la direction dynamique, qui varie de presque 100 pour cent sa démultiplication en fonction de la vitesse, peuvent eux aussi être intégrés au système.

Une autre option qui peut être régulée via le système Audi drive select est le châssis sport plus avec « Dynamic Ride Control » - un système purement mécanique aux réactions immédiates.
Deux amortisseurs placés en diagonale sont raccordés entre eux par des conduites d’huile et une vanne centrale. Dans les virages pris à grande vitesse, le système augmente la force de soutien de la roue avant située à l’extérieur du virage. La caractéristique d’amortissement peut être réglée sur trois niveaux.

L’équipement

L’Audi RS 5 Cabriolet bénéficie d’un riche équipement de série. Il recouvre entre autres le Park System plus, les sièges avant chauffants, des approche-sangle automatiques, un coupe-vent, un pack éclairage, le système d’information du conducteur avec recommandation de pause et enfin un vaste choix de systèmes de retenue. En cas de retournement imminent, d’épaisses plaques en aluminium émergent derrière les appuie-tête arrière. Font partie des options sportives et prestigieuses un chauffage au niveau de la tête à réglage sur trois niveaux, la clé confort, l'assistant de feux de route, l'adaptive light et la climatisation automatique confort à trois zones.

La RS 5 Cabriolet dispose de tous les systèmes d’aide à la conduite de la gamme A5. L’adaptive cruise control maintient la distance réglée par rapport au véhicule précédent et seconde le  conducteur lors du freinage. À une vitesse inférieure à 30 km/h, elle induit en cas d’urgence un freinage à fond. L’Audi side assist surveille l'arrière du véhicule et sécurise les changements de file. Quant à l’Audi active lane assist, il aide le conducteur à rester sur sa voie. L’aide au stationnement plus peut être complétée par une caméra de recul.

Dans le domaine du multimédia, Audi propose un éventail de modules qui culmine dans le système de navigation MMI plus avec grand disque dur, lecteur de DVD et écran couleur de sept pouces.

Il est complété à la perfection par l’Audi connect avec téléphone de voiture, qui permet de connecter la RS 5 Cabriolet à Internet. Les passagers peuvent surfer à l’aide du hotspot wifi intégré et de leurs appareils mobiles. Le conducteur dispose quant à lui des services en ligne Audi connect taillés sur mesure - des informations routières Audi en ligne à la navigation assistée par les images de Google Earth et de Street View.

Les premières livraisons auront lieu en Mars 2013. Le tarif français, avec l’équipement choisi pour le marché français, sera de 97 900 €.

 

 

 


Audi SQ5 TDI exclusive concept

Avec une puissance de 230 kW (313 ch),le SQ5 TDI est le nouveau fleuron de la gamme Q5 mais aussi le premier modèle Audi S à être éd'un moteur diesel. Son dynamisme sera un plaisir exclusif : le véhicule conceptuel "Audi SQ5 TDI exclusive concept"présenté par Audi au mondial de l'automobile de Paris sera produit en petite série par la société quattro Gmbh. C'est sous ce nom que le SUV hautes performances s'affiche en arborant de nouveaux détails à l'intérieur et une couleur exclusive de carrosserie dans une édition de 50 exemplaires qui sortira dès le premier trimestre 2013.

L'intérieur du SQ5 TDI Audi séduit par ses puissants contrastes : le volant sport multifonctions en cuir et le soufflet du levier de vitesse noir en cuir nappa fin sont rehaussés d'une surpiqûre blanc neige, de même que l'accoudoir central et le revêtemnt du tableau de bord. Un point fort sont les sièges sports noirs en cuir nappa fin fin avec une surpiqûre blanc neige et bandes centrales en cuir tissé noir. Le pavillon en Alcantara, le store du toit ouvrant ainsi que les applications des portes sont blanc neige.


 

Le prix de cette petite série limitée à 50 exemplaires du SQ5 TDI Audi Exclusive Concept est de
92 000€ en Allemagne. La commercialisation se fera au premier trimestre 2013 simultanément avec celle du SQ5 TDI, qui sera proposé à 58 500 € chez les concessionnaires.







L’Audi crosslane coupé

Avec son véhicule conceptuel Audi crosslane coupé, Audi montre la voie de l’avenir en ce qui concerne le stylisme ainsi que le concept d’automobile et d’entraînement. La technique, la conception et le stylisme fusionnent et annoncent le langage stylistique des futurs modèles Q d’Audi.

Avec sa carrosserie Space Frame multi-matériaux, le véhicule ouvre de nouvelles perspectives en ce qui concerne le poids, les coûts et le bilan énergétique global ; il s’agit de la dernière évolution de la construction ultralégère d’Audi.

Un entraînement hybride rechargeable novateur et efficient, basé sur un TFSI trois cylindres de 1,5 litre conçu à cet effet et sur deux moteurs électriques, fait référence avec sa consommation de 1,1 litre aux 100 km et des émissions de CO2 de 26 grammes au km seulement.

Le résultat : un véhicule citadin qui s’adresse aux clients jeunes et sportifs, notamment grâce à son toit amovible et aux services sur mesure regroupés sous le terme Audi connect.

Une conception d’avenir : la carrosserie Space Frame multi-matériaux

La carrosserie Space Frame multi-matériaux de l’Audi crosslane coupé est constituée de trois matériaux - l’aluminium ainsi que les composites renforcés aux fibres de carbone et aux fibres de verre. Le véhicule conceptuel pèse à vide – avec la grande batterie lithium-ion - 1390 kilogrammes.

Les profilés en aluminium forment une structure fermée et rigide entourant la cellule passagers. Des longerons passant sous le capot raccordent le cadre porteur de la calandre Singleframe, lui aussi réalisé en aluminium, avec la cellule passagers. 3/7 www.audi-mediaservices.com

Les structures destinées à absorber l’énergie cinétique en cas de collision sont en composite aux fibres de carbone ; à l’intérieur de la cellule passagers, des structures porteuses sont réalisées dans le même matériau, à savoir les bas de caisse intérieurs, le tunnel central, le tablier et les traverses du plancher. Des pièces en composite aux fibres de verre avec renforts en composite aux fibres de carbone complètent la carrosserie.

Audi est convaincu que la carrosserie Space Frame multi-matériaux de haute intégration montre la voie de l’avenir. Son poids est proche de celui d’une carrosserie monolithique en composite aux fibres de carbone. En ce qui concerne le coût pour le client et le bilan énergétique total, elle offre également des avantages convaincants.

Novateur : l’entraînement hybride Dual-Mode

L'entraînement hybride rechargeable de l'Audi crosslane coupé, l'hybride Dual-Mode, est aussi novateur qu'efficient. Il se compose d’un moteur thermique, de deux moteurs électriques et d’une boîte à une vitesse ; la puissance totale s’élève à 130 kW (177 ch). L’Audi crosslane coupé accélère de zéro à 100 km/h en 8,6 secondes ; en mode électrique, l’accélération dure 9,8 secondes.

La vitesse de pointe s’élève à 182 km/h. La consommation moyenne de carburant est de 1,1 litre aux 100 km seulement, les émissions de CO2 sont limitées à 26 grammes par km. La batterie lithium-ion d’une capacité de

17,4 kWh assure une autonomie de 86 km environ en mode électrique.

Le moteur thermique est un TFSI trois cylindres conçu spécialement à cet effet, d’une cylindrée de 1,5 litre ; il délivre une puissance de 95 kW (130 ch) et un couple de 200 Nm. Le trois cylindres est raccordé au premier moteur électrique servant en première ligne de démarreur et d’alternateur. Sa puissance est de

50 kW (68 ch), son couple de 210 Nm. La traction électrique est assurée par le second moteur électrique de 85 kW (116 ch) et 250 Nm. La boîte permet de coupler le moteur thermique et l’alternateur au reste de la chaîne cinématique via un engrenage à crabots. 4/7

L’entraînement hybride permet le fonctionnement en différents modes. À une vitesse inférieure à 55 km/h, l’entraînement est assuré par le deuxième moteur électrique, l’énergie nécessaire provient de la batterie. Le moteur thermique et l’alternateur (le premier moteur électrique) produisent l’énergie électrique nécessaire pour soutenir la batterie ou pour la remplacer lorsqu’elle est vide.

La conduite en mode électrique est possible jusqu’à une vitesse de 130 km/h.

À partir d’environ 55 km/h, il est possible de coupler le moteur thermique et l’alternateur avec la chaîne cinématique – en mode hybride, les moteurs peuvent être combinés pour optimiser le rendement et les performances. Au-delà de

130 km/h, l’entraînement est assuré en majeure partie par le trois cylindres ; en cas de besoin, le premier moteur électrique peut le seconder.

Le conducteur de l’Audi crosslane coupé peut choisir entre les réglages « cruise » et « race ». Le mode « cruise » privilégie la conduite électrique. Le passage des vitesses et le démarrage des moteurs sont imperceptibles pour le conducteur. Lorsque le moteur TFSI tourne, son régime est toujours adapté à la vitesse momentanée – sans effet d’élastique. En ville, le rendement élevé de la boîte confère une grande efficience à l'entraînement hybride Dual-Mode.

D’avenir : le design extérieur

L’Audi crosslane coupé 2+2 places mesure 4,21 mètres de long, 1,88 mètre de large et 1,51 mètre de haut ; l’empattement est de 2,56 mètres. Sa carrosserie caractéristique dégage une impression de puissance, tout en annonçant le langage styliste de la prochaine génération de modèles Q d'Audi.

La calandre Singleframe, qui est subdivisée en plusieurs segments par des baguettes, prédomine à l’avant. Le cadre marqué est intégré à la carrosserie Space Frame multi-matériaux en tant qu’élément porteur. Cette solution symbolise la philosophie de l’Audi crosslane coupé : le concept, la technique et le stylisme fusionnent de manière inédite. 5/7 www.audi-mediaservices.com

Les projecteurs de forme trapézoïdale mettent en oeuvre la technologie des matrices de diodes d’Audi. De petites diodes électroluminescentes dont chacune se commande séparément génèrent tous les faisceaux lumineux, leur positionnement précis est obtenu grâce à des microréflecteurs. Le pare-chocs comporte de grandes prises d’air aux surfaces lisses. Deux petites ouvertures dans le capot du moteur révèlent les longerons supérieurs en aluminium de la carrosserie Space Frame multi-matériaux.

Sur les côtés, ce sont les arêtes horizontales surmontant les roues qui prédominent. La partie vitrée, basse, se termine par un montant arrière fortement incliné, accentuant ainsi la ressemblance avec un coupé. Les portes descendent très bas, la carrosserie Space Frame rend possibles des bas de caisses très bas. À l’ouverture de la portière, les structures en aluminium de la carrosserie Space Frame multi-matériaux apparaissent.

Découpés en deux segments par le joint du capot arrière, les feux arrière reprennent la forme des projecteurs avant. Le pare-chocs, dont la partie inférieure est en composite aux fibres de carbone, comporte un diffuseur en aluminium remontant très haut. Le toit est composé de deux parties en composite aux fibres de carbone, il pèse à peine dix kilogrammes. Le conducteur et le passager avant peuvent le déverrouiller par simple pression d’une touche, le déboîter de la carrosserie et le ranger au-dessus du coffre.

Coulissant : le coffre à bagages

Le coffre à bagages forme un bac indépendant au sein de la structure de la carrosserie et est fixé aux dossiers de la banquette arrière, eux-mêmes indépendants des assises des sièges. Sur simple pression d’une touche, le tout avance électriquement de quelque 40 centimètres, amenant ainsi le toit dans sa position finale où il protège les bagages. En même temps, le plan situé sous le coffre à bagages devient accessible ; il comporte un rangement plat pour objets souillés ou mouillés.

Le conducteur et le passager avant ont des sièges à réglage électrique avec appuie-tête intégrés, le châssis des sièges est en composite aux fibres de carbone.

La console centrale comporte un grand levier de sélection qui sort électriquement au démarrage et commande l’entraînement hybride. Des surfaces de commande pour les pouces situées sur les branches du volant permettent au conducteur de commander la plupart des fonctions. Les fonctions peuvent être commandées de manière tout aussi intuitive par le grand panneau tactile logé dans la console centrale.

Le tableau de bord bas est dirigé vers le conducteur. Les boutons de réglage de la climatisation comportent de petits affichages. Les affichages virtuels du combiné d’instruments peuvent commuter entre deux plans, un powermeter permet de visualiser les états de fonctionnement de l’entraînement.

L’Audi crosslane coupé offre, sous le terme générique Audi connect, de nouveaux services en ligne taillés sur mesure. Audi connect permet aux passagers de garder le contact avec la communauté virtuelle – via Twitter, Facebook ou en envoyant en ligne des photos et films réalisés en route. Un programme inédit, « Escape Manager », permet aux passagers d’évaluer et de commenter les itinéraires parcourus à l'intention de leurs contacts.

D’une géométrie claire : le design intérieur

Le design de l’intérieur reprend le langage stylistique de l’extérieur avec ses formes géométriques de base d’une grande clarté ; les caches des instruments et les grilles des diffuseurs, par exemple, sont eux aussi de forme trapézoïdale. Les joints étroits et les tôles bombées reflètent les normes de qualité sévères d’Audi.

Dans l’Audi crosslane coupé, le matériau prédominant est le composite renforcé aux fibres de carbone, qui est décliné en différentes variantes. Sur le haut du combiné d’instruments, par exemple, les fibres de carbone sont toutes orientées dans la même direction, une nouveauté dans le secteur automobile. Les pièces en composite aux fibres de carbone sont parfois plus claires, parfois plus foncées selon le mode d’utilisation du vernis transparent. 7/7 www.audi-mediaservices.com

Les éléments en aluminium diffèrent eux aussi selon leur utilisation. La plupart d’entre eux bénéficient d’un poli brillant, les diffuseurs situés sur le tableau de bord sont toutefois en alliage léger anodisé noir. Le plancher est réalisé en composite renforcé aux fibres de verre ; il englobe des surfaces d’un matériau inédit, dans lequel d’épaisses ficelles sont tissées avec des fils élastiques pour former un tapis robuste.

Les stylistes Audi ont également opté pour différentes qualités de cuir. La qualité prédominante est un cuir semi-aniline souple. Il est mis en valeur par des éléments contrastants en cuir Velvet noir. Sa surface robuste et un peu rêche rappelle le daim.