modeles

 People I Marques I Tendances - Trends l Mannequins l Cosmétiques l Shopping+ de CarolynI News IPhoto
Automobiles I Motos I Bateaux I ModeCinéma I Hôtels I  Voyages I Plaisirs de la Table I Bien être  

 

 

 

En Bref

 

 
 

Google/MCE Ma Chaine Etudiante

Mode Homme: Tous les vêtements qui font craquer les filles !

Effectivement, il existe des pièces qui attire les filles. Ce ne sont pas des styles excessivement coûteux mais ils font leur effet ! pensez mode !

Avant qu’une fille ne remarque un homme, elle remarque en premier lieu un style vestimentaire. Mieux vous êtes habillés plus vous mettez les chances de votre côté. Oubliez les jeans troués, nous allons vous apprendre l’élégance.

Mode homme : Comment faire ?
Tout d’abord pour séduire une fille, prenez-en compte le fait que la première chose qu’elle remarque chez vous c’est votre accoutrement. Et non pas votre humour, votre bienveillance, le fait que vous soyez sympa, drôle, intelligent. Non oubliez !

Car elle ne peut pas déduire tout cela sans même vous connaître, alors elle se fit donc a 2 choses : Votre beauté, votre charisme, ce que vous dégagez quoi ou encore la façon dont vous êtes habillé !

C’est pour cela qu’il faut faire un effort sur ce détail, qui n’en est pas un au final. Alors avec les bonnes pièces la gente masculine peut déjà mettre des chances de son côté. Ainsi certains habits sont à privilégier dans la mode masculine, pour un attirer un maximum les regards sur vous messieurs.

Rien de sorcier, faites le bon choix mode!
Mode Hommes : les pièces phares !
Vous disposez donc chers messieurs de pièces phares pour vous mettre en valeur, et les filles adorent.
Je cite :
En 1er  Le perfecto en cuir noir, votre allié de chaque jour (quand il fait beau, ne forcez pas à la porter en hiver svp)
le 2eme Le bombardier style aviateur qui vous donne un air de bad boy super sexy notamment porté avec un col roulé. Alors là c’est le combo gagnant.
En 3eme La chemise blanche basique, elle ne vous décevra jamais. Portez-la élégamment avec un chino ou un pantalon coupe droite, pas de jean délavé ni troués svp ! les chemises à motifs ça marche aussi.
le 4eme Les chelsea boots noir avec un petit jean qui recouvre la cheville ! on adore.
En 5eme  Le manteau long d’hiver en laine gris ou noir, évitez le ton camel car déjà trop vu. Cela vous donne un air mature et très élégant.
Et enfin le Le st Graal, le costume ! 3 pièces si possible avec de petites derby pour homme de chez dr.martens ou autre marques dans le même style.
Voici les combos gagnants, maintenant mettez toutes les chances de votre côté, et ne lésinez pas sur la mode !

 

 

 

Google/Femme Actuelle

Les 10 pièces mode automne 2018 à avoir dans son placard


Entre couleurs, imprimés, hauts, bas et accessoires : on vous dit tout des 10 tops mode du moment.

Chaque saison, c’est la même galère : sur quelle pièces compter pour donner un coup de neuf à sa garde-robe ? Hors de question de changer complètement son dressing et de s’embarquer dans des frais inutiles (et ça, sans même parler des conséquences catastrophiques sur le plan écologique). L’idée, c’est de repérer quels sont les vêtements et les accessoires actuellement au top des tendances pour investir dans les bonnes pièces et donner l’impression avec trois fois rien d’un grand renouveau.

Quelles sont les 10 pièces tendance de l’automne 2018 ?
1 : Une veste de tailleur
Brigitte Macron en a fait son uniforme de tous les jours. Dans sa version bleu marine ou noir, la veste de tailleur se fait passe-partout et apporte du chic à n’importe quelle tenue, jean ou jupe.
La bonne option pour cette saison ? La choisir dans un imprimé à carreaux, qui donnera un petit côté british à un simple slim. Option plus mode encore : rester sur une couleur classique mais choisir un modèle à double boutonnage façon blazer.

2 : Un jean 7/8ème
Après des années de grande suprématie du slim, le jean a élu un nouveau chouchou. Maintenant, peu importe qu’il soit près du corps ou qu’il arbore une coup mom, ce qui compte c’est sa longueur de jambe. Alors si vous voulez être au top cette année, adoptez tout de suite le 7/8ème qui dévoile tout juste les chevilles.

Le plus mode ? Un modèle coupé brut, légèrement effiloché.
Si vous ne voulez pas investir, vous pouvez aussi jouer d’un peu de débrouillardise. Comment ? Il suffit de recycler un jean coupe droite en le portant roulotté au dessus des chevilles pour donner l’illusion d’un 7/8ème !

3 : Un pull rose
Dans la famille des pulls doux, c’est celui qui cartonne en ce moment : du rose fluo au rose chamallow, c’est la teinte à adopter. Et on l’aime d’autant plus que le rose n’a pas son pareil pour illuminer le teint quand la météo se montre capricieuse.
La bonne manière de le porter ?À même la peau pour un petit supplément de sensualité.

 

 

 

Google/Femme Actuelle

QVC : La destination shopping de Noël

Fini la course et les bousculades dans les magasins. Découvrez l'adresse shopping Beauté, Bijoux, Maison et Mode incontournable au meilleur rapport qualité prix, sans compromis sur le service client. Et si vous faisiez vos achats de Noël autrement ?

C'est décidé cette année, les emplettes seront aussi joyeuses que le dîner de Noël. Alors oubliez les longues après-midi shopping, et les produits trop chers qui vont faire fondre votre budget cadeaux très rapidement. Fuyez la cohue et les difficultés à se garer, QVC a toutes les solutions pour vous. Alliant les avantages de sa chaîne de télé et la praticité de son site marchand (tous deux accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7), QVC vous invite à découvrir une autre manière de faire vos courses de Noël. Grâce à une sélection de marques tendance et qualitatives triées sur le volet, vous trouverez des produits mode, bijoux, accessoires mais aussi beauté et équipement pour la maison. Le rendez-vous incontournable des femmes exigeantes et organisées qui pourront gâter toute la famille en quelques clics et en maitrisant leur budget.

Pourquoi choisir QVC pour vos courses de Noël ?

Vous dénicherez en un seul et même endroit les cadeaux que le site propose pour toute la famille parmi une sélection de coup de cœur à prix raisonnables. Pour cela, il vous suffit de vous connecter sur le site qvc.fr, de naviguer entre les différentes rubriques, "cadeaux pour Elle" ou "cadeaux pour Lui " et découvrir un large choix de marques proposées. Chaque produit est mis en valeur sur le site dans une vidéo présentée par des animateurs ou appuyée par la présence d'un mannequin en situation, vous aidant ainsi à faire votre choix. Visualiser le rendez-vous incontournable des femmes exigeantes et organisées qui pourront gâter toute la famille en quelques clics et en maitrisant leur budget.

Pourquoi choisir QVC pour vos courses de Noël ?

Vous dénicherez en un seul et même endroit les cadeaux que le site propose pour toute la famille parmi une sélection de coup de cœur à prix raisonnables. Pour cela, il vous suffit de vous connecter sur le site qvc.fr, de naviguer entre les différentes rubriques, "cadeaux pour Elle" ou "cadeaux pour Lui " et découvrir un large choix de marques proposées. Chaque produit est mis en valeur sur le site dans une vidéo présentée par des animateurs ou appuyée par la présence d'un mannequin en situation, vous aidant ainsi à faire votre choix. Visualiser le rendu d'un vêtement, la texture d'une crème ou les fonctionnalités d'un jeu vidéo devient la condition siné qua none pour éviter de se tromper. Cette année, c'est encoreplus simple de faire sa wishlist sur QVC que de l'envoyer au père Noël, alors profitez-en !

 

Google/madmoiZelle.com

Comment ton look reflète ta personnalité
Par Caroline.A

Et si on pouvait en fait juger sur l'apparence ? Bon, pas à fond, mais Caroline t'explique comment ton style reflète des aspects de ta personnalité !

L’habit ne fait pas le moine… Par contre, c’est bien le moine qui choisit l’habit. Et ce n’est pas anodin !
Pour sortir des proverbes : l’apparence ne définit pas une personne, mais elle témoigne des préférences et intérêts de l’individu.
Je vais donc t’expliquer pourquoi ton aspect extérieur est bel et bien représentatif de ta personnalité.
Tes vêtements sont révélateurs de ta personnalité
Il ne s’agit pas de considérer une personne comme sale parce que tu la croises le seul jour où elle a les cheveux gras. Simplement, l’apparence est un miroir de notre personnalité à un certain niveau.
En commençant par les vêtements.
Si tu es quelqu’un qui ne s’intéresse pas du tout à la mode, sache que c’est déjà un style en soi. Ça se voit, et que tu le veuilles ou non, tu AS ton style propre.
Connais-tu le mouvement normcore ? Il est constitué de personnes qui rejettent toute forme de mode et se vêtissent le plus « normalement » possible. Elles recherchent la normalité à l’extrême…
Tu vois le paradoxe ? Elles ont créé une mode en voulant la rejeter. E

 

 

 

 


Informations communiquées par 
Business France

 

 

Croissance du nombre de pop-up dans les grands magasins au Canada

Les chaînes de grands magasins se tournent davantage vers l’ouverture de “pop-up” afin d’attirer plus de consommateurs, à l'instar de Maison Simons, Hudson’s Bay, Holt Renfrew et Nordstrom qui en créé au minimum un par an.

  • La Maison Simons a lancé son premier “designer pop-up dans trois magasins en partenariat avec la marque finlandaise Marimekko. Selon les experts, les pop-up sont un moyen pour les chaînes de grands magasins et les détaillants de mode de créer de la nouveauté et répondre à la forte concurrence du secteur. La Maison Simons distribue déjà la marque dans ses magasins et a élargi la collection en présentant des accessoires, des sacs et des cadeaux.
     
  • Hudson’s Bay, l’unique chaîne Canadienne de grands magasins,  a lancé sa 4ème édition "The Collections", une boutique éphémère qui met à l’honneur 12 designers canadiens. Ils présentent 90 modèles incluant le prêt à porter féminin, masculin et unisexe, ainsi que des bijoux. Cet évènement a eu lieu dans les principales villes du Canada: Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary. Les designers sont Mikhael Kale, Pedram, S.P. Badu, WIL Studios, WRKDEPT, Hilary MacMillan et Sid Neigum, Atelier Guarin, Markoo, Daniel Gregory Natale, Biko et Cuchara.
     
  • Nordstrom, qui exploite des espaces éphémères dans ses magasins phares à Vancouver et à Toronto, continue d’introduire de nouvelles marques pendant une période temporaire avec succès. Le nouveau pop-up de la société s’intitule «Viva México! ». Le mois dernier, le concept de "matelas en boîte" de Casper a été présenté dans les espaces éphémères de Nordstrom. Diverses marques et idées ont été introduits dans les espaces innovants depuis l'ouverture du magasin CF Pacific Centre Nordstrom en septembre 2015.
     
  • Le détaillant de luxe Holt Renfrew propose également dans ses magasins un pop-up de la marque Stone Island dans son magasin de Mississauga ou du «H-Project». C'est un espace permanent présentant une collection de marques uniques en rotation.

L'objectif d’ouvrir des pop-up stores est d'attirer constamment de nouveau clients. L’offre produit de chaque pop-up va évoluer afin d’offrir de nouvelles expériences et de nouvelles sélections de produits.

Selon M. David Ian Gray, fondateur de DIG360, pour attirer le plus grand nombre de consommateurs, les chaînes de grands magasins devront ouvrir de plus en plus de pop-up.

Selon Linda Farha, fondatrice et ‘Chief Connector’ (de la plateforme pop-up de vente en ligne), la vente au détail par pop-up au Canada est en croissance. «La demande pour l'espace pop-up n'a jamais été aussi grande au Canada, les propriétaires voient cela comme une stratégie visant à créer du buzz, et les détaillants l'utilisent pour développer davantage leur distribution et leur visibilité ».

En revanche, selon Morris Saffer, fondateur de Saffer Retail, le commerce éphémère dans les grands magasins n'est pas toujours d’actualité. Même si la vente au détail dans un grand magasin est censée créer du buzz, cela ne représente qu’une petite partie d’un vaste magasin. «Pourquoi ne pas créer une expérience séduisante et attrayante dans tout le magasin, plutôt qu'une petite partie ?». Les grands magasins devraient faire plus d'efforts pour impressionner les consommateurs en cette période de concurrence sans précédent entre les magasins multimarques et mono-marque, à l'ère du commerce électronique, de l'expansion des médias sociaux et de diverses autres distractions. "Les consommateurs recherchent des expériences. Plus il y aura de surface pouvant être consacrée à quelque chose d'intéressant, plus le détaillant réussira dans sa mission."
Business France/CHUNG Patricia

 

 

 

 

Crise du commerce de détail en Italie

Entre 2006 et 2016, les entreprises commerciales de moins de 10 employés ont enregistré un solde négatif de plus de 100 000 unités (sur un peu moins d’un million en activité en 2006).

Ce chiffre a été annoncé par Istat (l’Institut italien de statistique) qui précise que les entreprises de moins de 10 employés représentent plus de 90% du nombre des entreprises de vente au détail, et réalisent environ 40% du chiffre d'affaires. Ils fournissent un emploi à 60% des effectifs du secteur.

Il est vrai que la période en question, explique l’Istat, a été caractérisée par plusieurs phases cycliques, avec deux récessions et trois périodes de croissance.

Dans le commerce de détail - bien que les différents secteurs d’activité ne soient pas tous dans la même situation - on enregistre plus de fermetures que de créations d'entreprises.
Business France /PERRONE Anna

 

 

Allemagne/Les dépenses en marketing des acteurs allemands du prét-à-porter

En octobre 2018, la Fédération allemande des distributeurs de prêt-à-porter (BTE) et l’Institut d’Etudes Economiques de Cologne (EHI), ont publié un rapport sur les dépenses consacrées au marketing et à la communication, par les acteurs du retail.

Le budget des distributeurs de mode et d’accessoires dédié à la publicité s’élève en moyenne à 4 % de leur chiffre d’affaires. Il s’avère être bien supérieur à celui des autres branches de la distribution (magasins d’alimentation, droguerie, mobilier, etc.). Sans surprise, la part consacrée au digital progresse de façon continue et la branche s’oriente vers un système multicanal «mediamix ».

Trois types de marketing sont différenciés :

Le marketing digital : 43,6 % du budget marketing est dépensé par les acteurs du prêt-à-porter pour la publicité en ligne (seulement 26 % pour les autres branches de la vente au détail). Sur cette part, 40,8 % sont dédiés aux moteurs de recherche (SEO), 23,6 % aux activités sur les réseaux sociaux (présence sur Facebook, Instagram, Youtube) et 17 % en eCRM et Data Analytics (e-mailing, newsletter etc.).

Le marketing classique : 29,0 % du budget est réservé pour la publicité imprimée. Dans la publicité imprimée, 14 % est destiné à la publicité dans les magazines, 11 % pour les brochures et catalogues, et 5 % pour les annonces en ligne. Les grands magasins dépensent jusqu’à 70 % de leur budget marketing pour ce type de publicité.

La publicité complémentaire : 27,4 % du budget est dédié à la radio, la télévision, l’affichage public et le marketing sur les lieux de vente (16 %).

https://apps.businessfrance.fr/ProductionEditoriale/Medias/Veille%20Habillement/2018/tableau%20Allemagne%202%20nov%2018.JPG

 

https://apps.businessfrance.fr/ProductionEditoriale/Medias/Veille%20Habillement/2018/Tableau%20Allemagne%201%20nov%2018.JPG

La remarque générale de l’étude est que les canaux de communication sont de plus en plus fragmentés et les moyens de communication pour atteindre les clients continue de se développer. Tous les canaux ne correspondent cependant pas aux besoins de chacun des

distributeurs, qui doivent faire preuve de sa flexibilité pour choisir ceux qui leur correspondent le mieux.

Selon les auteurs de l’étude, d’un point de vue stratégique et organisationnel, le marketing digital et le marketing classique sont encore trop différents l’un de l’autre.

Lien vers le résumé de l’étude :

Pour mieux coordonner leur politique promotionnelle, les marques créent des postes de management stratégiques plus globaux. L’ancien directeur créatif d’Adidas, Dirk Schönberger, a été nommé en septembre dernier, directeur créatif monde chez la marque culte munichoise MCM (https://www.instagram.com/mcmworldwide/). Sa mission sera de coordonner le design des produits, les campagnes de publicité, la stratégie marketing et l’expérience client. Jusqu’à présent les sacs et les accessoires représentaient 80 % du chiffre d’affaires de MCM (608 millions d’euros). La priorité de Dirk Schönberger consiste à développer le prét-à-porter et la chaussure (total look) et de séduire, via tous canaux possibles, les millennials, en particulier asiatiques. Le sud-coréen Sungjoo Group, détenteur de MCM, souhaite atteindre un milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2020 (877 millions d’euros).
Business France
/GUÉRIN Laurent

 

 

 

La mode fait partie du patrimoine culturel en Italie

"La mode est la culture", a affirmé Monsieur Alberto Bonisoli, ministre des Biens et Activités culturels et du Tourisme, à l’occasion de la Fashion Graduate Italie, événement consacré à la formation dans le secteur de la mode et organisé par les écoles de la Piattaforma sistema formativo moda www.piattaformamoda.it.

Avant d’être nommé Ministre, M. Bonisoli était président de la Piattaforma sistema formativo moda. Il s’agit d’une association créée en 2008 qui regroupe les écoles de mode italiennes, les universités et les académies proposant des formations destinées aux métiers de la mode. L'association a un rôle fondamental dans la coordination et le développement du système éducatif italien.

Les structures composant cet organisme sont : Accademia Costume & Moda, Accademia della Moda, Accademia di Brera, Accademia Euromediterranea, Accademia Koefia, AFOL Moda Milano, Arsutoria School, Cercal, Domus Academy, Ferrari Fashion School, IAAD, Istituto Marangoni, Istituto di Moda Burgo, Istituto Modartech, Istituto Secoli, ITS Machina Lonati, LABA Libera Accademia di Belle Arti, NABA Nuova Accademia Belle Arti, Next Fashion School et Politecnico Calzaturiero.

La Fashion Graduate qui s’est tenue fin octobre à Milan,  a été l’occasion de présenter les groupes de travail convoqués par le Ministre. Le premier concerne "le patrimoine culturel de la mode italienne" aura un rôle de protection. Le ministre souhaite que le patrimoine de ce secteur devienne accessible à tous via la création d’un musée physique ou virtuel. Le deuxième groupe de travail traitera la formation et impliquera également le MIUR (Ministère de l’éducation).

Les deux groupes seront convoquées mi-novembre et M. Bonisoli aimerait également impliquer des entreprises engagées dans des parcours de responsabilité sociale pour valoriser les talents émergents et investir dans leur formation afin de développer et renforcer la filière production du secteur en Italie.
Business France /PERRONE Anna

 

 

Pays Bas/L'importance du digital pour l’avenir de la mode

La Fédération internationale du vêtement (IAF) en partenariat avec l’Association néerlandaise des professionnels de mode et de textile Modint (www.modint.nl) ont organisé le 9 et 10 octobre dernier la 34ème Convention mondiale de la mode à Maastricht, aux Pays-Bas. L'IAF est une fédération internationale regroupant des associations de l'industrie de la mode, des marques, des détaillants et des fournisseurs majeurs de l'industrie.

Les recommandations ressortant de cette conférence ont mis en évidence le besoin des marques de mode de miser sur le digital pour accroitre leur développement. Le message transmis fut clair : « la technologie change actuellement le paysage de la mode et les entreprises qui n’accompagnent pas ce changement ont de fortes chances de disparaître ».

D’autres conseils évoqués lors de la conférence portaient surtout sur l’importance d’une bonne collecte des données digitales pour mieux comprendre les clients et leur offrir une expérience plus stimulante. En effet, le commerce de détail et le digital sont de plus en plus indissociables, les consommateurs ont de plus en plus le réflexe de se renseigner en ligne avant de procéder à l’achat.

L’amélioration de l’expérience client devient encore plus importante si l’on tient compte du fait que les futurs magasins traditionnels n’emploieront probablement plus de vendeurs et que l’achat se fera en libre-service.

Digitalisation du secteur du luxe

Le secteur du luxe et particulièrement celui de la mode a longtemps hésité avant de se lancer dans la digitalisation de son offre. La vente en ligne d’une marque de vêtements de luxe semblait incompatible avec les valeurs d’exclusivité et d’exception, le digital étant le symbole du « mass market » et du « fast fashion ».

Aujourd’hui, de plus en plus de marques de luxe utilisent des réseaux sociaux afin de toucher une communauté en ligne, dont notamment la génération Y, une cible connectée et très friande d’instantanéité.  

C’est donc l’ère de l’e-marketing, le digital est devenu une priorité pour les marques de luxe. La personnalisation de l’expérience et l’engagement online et offline des consommateurs ne sont désormais plus un choix mais un passage obligatoire.
Business France /VELTHUYSEN Eva

 

 

 

 



Ces informations nous sont
communiquées par Business France