modeles

 People I Marques I Tendances - Trends l Mannequins l Cosmétiques l Shopping+ de CarolynI News IPhoto
Automobiles I Motos I Bateaux I ModeCinéma I Hôtels I  Voyages I Plaisirs de la Table I Bien être




 

Nouvelles 911 Carrera GTS et 911 Carrera

Nouvelle 911 : T-Hybrid pour une performance nettement accrue


911 Carrera GTS (WLTP, les valeurs préliminaires): Consommation combinée: 11,0 – 10,5 l/100 km; Emissions de CO₂ combinée: 251 – 239 g/km; Etiquette-énergie: G; Statut 05/2024
 

  • 911 Carrera GTS : système d’hybridation innovant T-Hybrid, optimisé en poids, avec un bloc 6 cylindres à plat entièrement redéveloppé de 3,6 litres, un turbocompresseur électrique et un moteur électrique
  • Design au caractère affirmé avec éléments aérodynamiques actifs
  • Combiné d’instruments entièrement numérique et connectivité étendue
  • 911 Carrera équipée d’un moteur boxer 6 cylindres de 3,0 litres optimisé
  • Avec l’arrivée de la nouvelle 911, modèle iconique de la marque, Porsche complète cette année riche en lancements de nouveaux modèles

Le modèle iconique de la marque franchit un nouveau cap. Porsche propose en effet la nouvelle 911 Carrera GTS, le tout premier modèle 911, homologué pour la route, doté d’un système d’hybridation haute performance et optimisé en poids. Avec ses 3,6 litres de cylindrée, le nouveau groupe motopropulseur innovant offre des performances encore améliorées. La 911 Carrera GTS Coupé franchit ainsi le 0 à 100 km/h en 3,0 secondes, pour une vitesse de pointe de 312 km/h. La 911 Carrera sera également disponible dès le lancement du nouveau modèle. Son moteur boxer biturbo légèrement modifié de 3,0 litres délivre une puissance accrue par rapport au modèle précédent. La nouvelle 911 bénéficie également d’un design revisité, d’un aérodynamisme amélioré, d’un habitacle renouvelé, d’une dotation de série enrichie et d’une connectivité étendue.

Avec le lancement de la nouvelle déclinaison de sa sportive emblématique, Porsche porte à quatre le nombre de gammes qui ont été renouvelées ces derniers mois, sur les six que compte la marque : la Panamera, le Taycan, le Macan et la 911. « Largement rajeunie, notre gamme n’a jamais été aussi désirable », déclare Oliver Blume, Président du Directoire. « Nous proposons à nos clients davantage de possibilités de personnalisation et une expérience toujours plus exclusive. »

Inspirée du sport automobile : un système innovant d’hybridation haute performance
Lors du développement des nouveaux modèles 911 Carrera GTS, les ingénieurs Porsche se sont appuyés sur les connaissances acquises en compétition automobile pour concevoir le nouveau système d’hybridation. « Nous avons développé et testé un certain nombre d’idées et d’approches avant de parvenir au système d’hybridation parfaitement adapté à la 911. Ainsi, nous proposons un groupe motopropulseur unique en son genre qui s’intègre parfaitement au concept général de la 911, tout en améliorant nettement ses performances », souligne Frank Moser, responsable des gammes 911 et 718.

Léger et puissant, le système T-Hybrid dispose d’un tout nouveau turbocompresseur électrique. Un moteur électrique intégré, logé entre le compresseur et la roue de turbine, permet au turbocompresseur de monter quasi instantanément en régime pour atteindre une vitesse optimale et délivrer immédiatement la pression de suralimentation requise. Le moteur électrique dans le turbocompresseur fonctionne également comme un alternateur, générant jusqu’à 11 kW (15 ch) de puissance électrique à partir du flux de gaz d’échappement. Ce turbocompresseur électrique dépourvu de soupape de décharge permet de n’utiliser qu’un seul turbocompresseur, au lieu de deux jusqu’à présent, améliorant ainsi le dynamisme et la réactivité de la puissance délivrée.

Le groupe motopropulseur comporte en outre un moteur synchrone à aimant permanent intégré à la nouvelle boîte à double embrayage PDK à 8 rapports, encore plus performante. Le moteur électrique offre au moteur boxer jusqu’à 150 Nm de couple supplémentaire, immédiatement disponible au démarrage, et un surcroît de puissance pouvant atteindre 40 kW. Les deux moteurs électriques sont raccordés à une batterie haute tension légère et compacte, qui correspond en taille et en poids à une batterie conventionnelle de 12 V, mais peut stocker jusqu’à 1,9 kWh d’énergie (capacité brute) et fonctionne avec une tension de 400 V. Pour optimiser le poids total de la voiture, les ingénieurs Porsche ont également installé une batterie lithium-ion ultralégère pour le système électrique embarqué de 12 V.

La pièce maîtresse de la motorisation T-Hybrid est le nouveau moteur Boxer de 3,6 litres. Le système haute tension permet de commander électriquement le compresseur de climatisation et de supprimer ainsi la transmission par courroie, autorisant ainsi une conception beaucoup plus compacte du moteur et laissant l’espace nécessaire au-dessus du bloc moteur à plat pour intégrer l’électronique de puissance et le convertisseur DC-DC. L’alésage élargi à 97 mm et la course portée à 81 mm permettent d’augmenter la cylindrée de 0,6 litre par rapport au modèle précédent. Le moteur dispose en outre d’un système de calage variable des arbres à came d’admission VarioCam et d’une commande d’actionnement des soupapes par linguets à rouleaux qui permettent d’assurer un parfait équilibre du rapport air-carburant sur l’ensemble de la cartographie moteur (lambda = 1).

Sans assistance électrique, le moteur boxer développe 485 ch (357 kW ) pour 570 Nm de couple. La puissance cumulée du groupe motopropulseur est de 541 ch (398 kW), pour un couple de 610 Nm, soit 61 ch (45 kW ) de plus que son prédécesseur. La nouvelle 911 Carrera GTS fait mieux que sa devancière sur l’accélération de 0 à 100 km/h, notamment sur les premiers mètres. La motorisation hybride efficiente à haute performance affiche une dynamique hors pair tout en réduisant légèrement les émissions de CO2, avec un très faible surpoids par rapport à celui affiché habituellement par les modèles hybrides rechargeables. Le poids est à peine supérieur à 50 kg par rapport au modèle précédent.

La 911 Carrera est quant à elle toujours équipée d’un moteur boxer biturbo de 3,0 litres, qui a lui aussi été optimisé. Ainsi, il dispose désormais du système de refroidissement de l’air de suralimentation (échangeur) qui équipe les modèles Turbo, placé directement sous la grille du capot, au-dessus du moteur. Les turbocompresseurs de la nouvelle 911 Carrera étaient jusqu’ici réservés aux déclinaisons GTS de la gamme précédente. Avec ces modifications, Porsche parvient à la fois à réduire légèrement les émissions et à porter la puissance du moteur à 394 ch (290 kW ), pour un couple maximal de 450 Nm. La nouvelle 911 Carrera version Coupé abat le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes (3,9 secondes avec le pack Sport Chrono), pour une vitesse de pointe de 294 km/h, ce qui correspond à un gain de 0,1 seconde (et de 1 km/h) par rapport au modèle précédent.

Châssis optimisé et éléments aérodynamiques actifs
Le châssis de la 911 Carrera GTS a lui aussi été largement optimisé. Pour la première fois, les roues arrière directrices sont fournies de série, améliorant la stabilité à vitesse élevée et réduisant le rayon de braquage. Porsche a également intégré le PDCC, système actif de stabilisation des mouvements de roulis, au réseau haute tension de son système d’hybridation haute performance. Cela permet de disposer d’une commande électrohydraulique qui confère au système de réglage du châssis plus de flexibilité et de précision. Le châssis sport, avec un surbaissement de 10 mm et la suspension active PASM, offre à la voiture la tenue de route caractéristique des modèles GTS.

Au total, sept modèles de jantes 19/20 pouces ou 20/21 pouces sont disponibles pour la nouvelle 911. La 911 Carrera bénéficie pour la toute première fois de jantes Exclusive Design avec ailettes en carbone qui réduisent le coefficient de traînée et améliorent l’efficience. Les modèles 911 Carrera GTS sont quant à eux équipés de série à l’arrière de jantes 21 pouces, d’une largeur de 11,5 pouces, chaussées de pneumatiques 315/30 ZR 21, et à l’avant de jantes de 20 pouces de diamètre et de 8,5 pouces de largeur avec des pneumatiques 245/35 ZR 20. Ainsi, l’augmentation de la puissance disponible va de pair avec une amélioration de la dynamique de conduite et de la motricité de la nouvelle 911 Carrera GTS grâce à la plus grande largeur de la surface de contact au sol des pneumatiques arrière.

Lignes affûtées, résolument sportives
Les modifications ciblées qui ont été apportées en vue d’améliorer l’aérodynamisme et les performances de la sportive confèrent à la 911 des lignes plus affûtées que jamais. Ainsi, le bouclier avant, spécifique au modèle, a été redessiné. Porsche intègre en outre pour la toute première fois l’ensemble des fonctions d’éclairage aux phares matriciels à LED de la 911, désormais disponibles de série. Les feux avant arborent la signature visuelle à quatre points. Cette configuration de l’éclairage avant permet de libérer de l’espace sur le bouclier avant et d’élargir ainsi les entrées d’air de refroidissement.

Sur les modèles 911 Carrera GTS, l’avant est doté de cinq volets de refroidissement actifs, disposés verticalement et visibles de l’extérieur, complétés par un volet supplémentaire, dissimulé, qui commande la fermeture de la dérivation du flux d’air de chaque côté. Ces volets sont complétés, pour la première fois sur la 911, par des diffuseurs adaptatifs, logés à l’avant sur le soubassement caréné. Ces diffuseurs sont commandés conjointement aux volets des entrées d’air de refroidissement. Ces éléments assurent une répartition optimale de l’écoulement d’air. Lorsque la puissance sollicitée est faible, la fermeture des volets améliore l’aérodynamisme. Lorsqu’il faut disposer d’une puissance accrue, par exemple sur circuit, les volets s’ouvrent pour acheminer un important flux d’air directement vers les systèmes de refroidissement. Les capteurs des systèmes d’assistance sont quant à eux placés derrière une plaque en Noir brillant, en dessous de la plaque d’immatriculation.

Porsche propose également en option les nouveaux feux de route HD Matrix LED. Dotés de plus de 32 000 points lumineux, ces feux de route haute performance offrent une portée supérieure à 600 mètres. Ils présentent en outre un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires comme l’éclairage dynamique en courbe, en fonction du mode de conduite activé, l’éclairage de la voie, un éclairage ciblé avec des faisceaux lumineux informant des zones de chantiers ou des voies rétrécies, ou encore des feux de route anti-éblouissement, avec une précision d’éclairage de l’ordre du pixel.

Le bandeau lumineux arrière, redessiné avec le monogramme PORSCHE intégré, confèrent à l’arrière de la 911 un effet prononcé de profondeur et de largeur. Également revisitée, la grille d’aération du capot arrière, avec ses cinq lamelles de chaque côté, s’étire jusqu’à la lunette arrière pour former un ensemble graphique homogène, qui se fond dans le spoiler rétractable, situé en dessous. La plaque d’immatriculation est désormais positionnée légèrement plus haut, la jupe arrière affiche des lignes clairement structurées. Les sorties d’échappement spécifiques au modèle s’intègrent avec élégance aux déflecteurs d’air. Les modèles 911 Carrera peuvent être dotés en option d’un système d’échappement sport. Les modèles 911 Carrera GTS sont dotés de série d’un système d’échappement sport GTS.

Un aerokit, disponible en option, permet d’améliorer encore les performances de la 911 Coupé. Il comprend un bouclier avant SportDesign distinctif avec spoiler exclusif, des jupes latérales SportDesign et un aileron arrière fixe, optimisé en poids. Ces éléments réduisent la portance et améliorent la tenue de route de la sportive.

Combiné d’instruments entièrement numérique et connectivité optimisée
De série, l’habitacle de la nouvelle 911, sur les versions Coupé, comporte deux places. La configuration 2+2 est disponible en option, sans supplément de prix. À bord, Porsche associe un intérieur classique, typique de la 911, à des technologies de pointe. Le concept d’affichage et de commande à bord Porsche Driver Expérience, centré sur l’axe de vision du conducteur, améliore l’intuitivité et la rapidité des commandes. Les principaux organes de commande sont placés directement sur le volant ou autour du volant, notamment le sélecteur de mode de conduite, fourni de série, le levier de commande des systèmes d’aide à la conduite, entièrement revisité, ou encore le bouton de démarrage du moteur, présent pour la première fois sur une 911. Bien évidemment, le bouton de démarrage reste placé sur la gauche du volant. Le compartiment de rangement de la console centrale de la nouvelle 911 comporte un emplacement pour smartphones avec système de refroidissement et fonction de recharge par induction.

La nouvelle 911 dispose en outre pour la première fois d’un combiné d’instruments entièrement numérique. L’écran incurvé de 12,6 pouces s’intègre avec élégance au nouveau concept de commande et d’affichage à bord. L’affichage peut être largement personnalisé. L’écran propose jusqu’à sept affichages différents, parmi lesquels un affichage Classic proposé en exclusivité qui s’inspire du tableau de bord Porsche traditionnel à cinq cadrans ronds avec le compte-tour au centre.

La commande du système Porsche Communication Management (PCM) s’effectue toujours via l’afficheur central haute résolution doté d’un écran 10,9 pouces. La personnalisation des modes de conduite et la commande des systèmes d’aide à la conduite ont été nettement améliorés. La nouvelle 911 est également dotée de nouvelles fonctionnalités connectées. Ainsi, la connexion au PCM avec l’identifiant Porsche ID est simplifiée grâce à un QR code. L’intégration de l’application embarquée Apple CarPlay® a également été optimisée pour afficher les informations souhaitées sur le tableau de bord et permettre le pilotage de certaines fonctionnalités du véhicule directement via une interface Apple®, par exemple à l’aide de l’assistant vocal Siri®. Une fonction optionnelle de streaming vidéo est également disponible pour la première fois à l’arrêt. Enfin, certaines applications comme Spotify® ou Apple Music® peuvent être utilisées sur le PCM directement comme applications natives, sans avoir recours à un smartphone connecté.

Disponible à la commande à partir de 131 700 euros
La nouvelle 911 Carrera est d’ores et déjà disponible à la commande en versions Coupé et Cabriolet avec transmission arrière. La 911 Carrera GTS est également disponible en transmission intégrale ainsi que dans la 3ème variante de carrosserie Targa (exclusivement en transmission intégrale). Les deux déclinaisons du modèle sont dotées de série de la boîte Porsche Doppelkupplung PDK. Porsche propose la nouvelle 911 Carrera Coupé à partir de 131 700 euros T.T.C. La 911 Carrera GTS Coupé est quant à elle disponible à partir de 174 900 euros. Le prix de l’aerokit proposé en option pour la 911 Carrera GTS est de 2 736 euros T.T.C. Les premières livraisons interviendront à la rentrée pour la 911 Carrera, et à la fin de l’année 2024 pour la gamme 911 GTS.
 




 

Porsche présente deux nouvelles versions e-hybrid de la Panamera
 

 

 

  • Concept E-Performance optimisé : puissance accrue et recharge plus rapide

  • Jusqu’à 96 km d’autonomie en mode tout électrique

  • Système de réglage actif du châssis Porsche Active Ride, proposé en option

Porsche étend sa gamme Panamera avec l’arrivée des modèles 4 E-Hybrid et 4S E-Hybrid. Les nouvelles déclinaisons hybrides rechargeables de la berline sportive offrent une accélération impressionnante, une dynamique de conduite hors pair et des performances électriques optimisées. L’autonomie en mode tout électrique atteint désormais 96 km.

Porsche étend la gamme de motorisation disponible pour la Panamera. Dans le cadre de la stratégie E-Performance, la Panamera 4 E-Hybrid et la Panamera 4S E-Hybrid complètent dès aujourd’hui la gamme des berlines sportives de la marque. Avec ces nouveaux modèles, Porsche répond au fort intérêt de nombreux marchés pour des motorisations hybrides rechargeables efficientes et dynamiques et proposera au total 4 déclinaisons de cette motorisation hybride.

Groupe motopropulseur : performance hybride optimisée
La Panamera 4 E-Hybrid est particulièrement efficiente et polyvalente. Pour optimiser les performances d’accélération de la Panamera, Porsche a associé un nouveau système hybride rechargeable à un moteur essence V6 biturbo de 2,9 litres (224 kW/304 ch) entièrement redéveloppé. La puissance cumulée de 470 ch (346 kW) et le couple maximal de 650 Nm permettent de franchir le 0 à 100 km/h en 4,1 s. La vitesse de pointe est de 280 km/h. L'autonomie en mode 100 % électrique de la Panamera 4 E-Hybrid passe à 96 km en cycle WLTP ( EAER city - autonomie urbaine en électrique WLTP).

La Panamera 4S E-Hybrid est quant à elle davantage axée sur la dynamique de conduite et la puissance délivrée à haut régime. Son bloc six cylindres biturbo de 2,9 litres développe 353 ch (260 kW). La puissance cumulée est de 544 ch (400 kW), le couple maximal de 750 Nm. La Panamera 4S E-Hybrid abat le 0 à 100 km/h en 3,7 s, pour une vitesse de pointe de 290 km/h.

Par rapport à la génération précédente, tous les modèles Panamera E-Hybrid offrent une autonomie électrique accrue, une recharge plus rapide, une meilleure réactivité à l'accélération et de meilleures performances de conduite. Avec une capacité brute de 25,9 kWh, la nouvelle batterie haute tension voit sa capacité s’accroître de près de 45 % pour un encombrement similaire. En outre, le nouveau chargeur AC embarqué de 11 kW réduit le temps de recharge à 2 heures et 39 minutes. Avec une puissance de 140 kW (190 ch) et un couple de 450 Nm, le nouveau moteur électrique offre une puissance nettement supérieure à celle de son prédécesseur. Désormais, le moteur électrique est intégré à la boîte PDK et à son circuit d’huile de refroidissement. L’absence de boîtier séparé pour loger le moteur électrique permet d’optimiser le poids et de gagner en efficience. La conception du rotor interne (le rotor tourne à l'intérieur du stator) réduit l'inertie de masse de 50 %, ce qui améliore ainsi la réactivité du moteur à l'accélération. Avec une puissance de récupération pouvant atteindre 88 kW, le moteur électrique contribue à augmenter de manière significative l'autonomie en mode 100 % électrique des modèles Panamera E-Hybrid.

Optimisation des modes de conduite E-Hybrid
L’optimisation des quatre modes de conduite E-Hybrid ainsi que la reconfiguration des modes Sport et Sport Plus contribuent à améliorer l’efficience des modèles hybrides rechargeables. La voiture démarre par défaut en mode tout électrique E-Power. Lorsque l'état de charge de la batterie est inférieur à la valeur seuil minimale, le système passe automatiquement en mode Hybrid Auto. Ce mode adapte la stratégie de fonctionnement du système d’hybridation à la situation effective. En outre, avec la navigation activée en mode Hybrid Auto, la stratégie de fonctionnement est encore optimisée par la connaissance de l'itinéraire à suivre. Ainsi, les distances parcourues en mode tout électrique dans la circulation urbaine peuvent être maximisées, ce qui améliore l'efficience. Le système utilise pour cela à la fois les données de la voiture et les données de navigation.

En mode E-Hold, l'état de charge (SOC) de la batterie est préservé. En revanche, en mode E-Charge, le moteur à combustion recharge la batterie jusqu'à 80 % hors circulation urbaine et au-delà des 55 km/h, la Panamera exploitant les avantages de la motorisation hybride en ville. En mode Sport, l'état de charge cible de la batterie passe à 20 % (30 % en mode Sport Plus), contre 30 % auparavant (80 % en mode Sport Plus). Cette configuration de la valeur de consigne du SOC permet d’améliorer l’efficience sans pertes de performance.

Modèles E-Hybrid avec système innovant de réglage actif du châssis
Les nouveaux modèles Panamera sont tous équipés de série d'une suspension pneumatique adaptative à deux chambres, associée au système de gestion active Porsche Active Suspension Management (PASM) avec amortisseurs à deux valves. Le système innovant de réglage actif du châssis Porsche Active Ride est également disponible en option pour les modèles E-Hybrid. Ce système permet d'optimiser la dynamique et les performances en courbe, tout en offrant un niveau de confort élevé. Chaque amortisseur à deux valves est doté d’une pompe hydraulique à commande électrique (alimentation 400 V), qui génère des forces en détente et en compression. Ainsi, la suspension absorbe presque entièrement les mouvements de caisse dues aux irrégularités de la route et maintient en toutes circonstances la voiture à l’horizontale lors des manœuvres dynamiques. Les amortisseurs fonctionnent à une fréquence pouvant atteindre 13 Hz, ce qui signifie que le réglage de l’amortissement peut être ajusté jusqu'à 13 fois par seconde, offrant ainsi un temps de réglage extrêmement rapide pour adapter la force d’amortissement à la situation de conduite et à la chaussée. Le système de réglage actif du châssis offre par ailleurs des fonctions innovantes : il peut surcompenser les mouvements de tangage et de roulis et permet d’augmenter la hauteur de caisse pour monter ou descendre de la voiture confortablement.

Caractère sportif et dotation en équipements enrichie
Les lignes de la nouvelle Panamera sont athlétiques et modernes. L'avant de la voiture se caractérise par les phares matriciels à LED redessinés, fournis de série, et par une entrée d'air horizontale supplémentaire. À l'arrière, la nouvelle Panamera se distingue par son bandeau lumineux continu et les contours extérieurs affleurants de sa lunette arrière. Les baguettes de contour de vitre couleur argent rehaussent les lignes latérales.

La dotation de série de la Panamera 4 E-Hybrid comprend des jantes de 19 pouces, des étriers de frein noirs et des phares matriciels à LED. Le système d'éclairage innovant HD Matrix LED à haute résolution est disponible en option. La Panamera 4S E-Hybrid se distingue par ses jantes Panamera AeroDesign de 20 pouces, des sorties d'échappement Sport finition Argent et des étriers de frein de couleur rouge. Des étriers de frein en Vert acide et en Noir sont disponibles en option. La Panamera 4S E-Hybrid est équipée de série d'étriers de frein à dix pistons sur le train avant. Les freins céramique PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake) sont également disponibles pour ce modèle en association avec des jantes de 21 pouces. Le diamètre des disques en céramique composite est de 440 mm sur le train avant, 410 mm sur le train arrière.

Commercialisation
Les nouvelles berlines sportives Panamera 4 E-Hybrid et Panamera 4S E-Hybrid sont disponibles à la commande dès aujourd’hui. La dotation de série étendue comprend l’assistance au stationnement (ParkAssist) et le compartiment pour smartphone avec système de refroidissement et fonction de recharge à induction (jusqu’à 15 W). Les roues arrière directrices, le stationnement autonome à distance (Remote ParkAssist), le système Porsche InnoDrive avec guidage actif de la trajectoire (Active Lane Keeping), l’écran passager et le système de qualité de l’air à bord figurent parmi les options. La version Executive à empattement allongé est proposée dans une déclinaison spécifique avec certaines options fournies de série, comme la climatisation automatique à quatre zones, la console centrale élargie et les sièges arrière électriques.

En France, la Panamera 4 E-Hybrid est proposée à partir de 125 306 € TTC. La Panamera 4 E-Hybrid Executive est proposée à partir de 136 640 € TTC. La Panamera 4S E-Hybrid est proposée à partir de 140 540 € TTC. Les livraisons en France débuteront au deuxième trimestre 2024.

 

Le nouveau Macan à l'épreuve de la performance
et de l'efficience


Les tests Macan en Californie

 
  • Le SUV 100 % électrique de la marque sur la dernière ligne droite
  • Essais dans des conditions extrêmes
  • Plus de 3,5 millions de kilomètres parcourus à ce jour
  • Confirmation des caractéristiques Porsche E-Performance
  • Design : combinaison parfaite entre ADN Porsche et une aérodynamique optimisée

Dix années après son lancement, le Macan est à l'aube d'une deuxième génération, désormais entièrement électrique. Premier modèle Porsche construit sur la base de la nouvelle plateforme de la marque dédiée aux modèles électriques, baptisée Premium Platform Electric (PPE), le SUV compact est issu d’un développement entièrement nouveau. Le protocole d'essais visant à assurer la parfaite coordination de tous les composants et systèmes du véhicule est donc extrêmement méticuleux. Porsche accorde une grande importance aux essais en conditions réelles avec des prototypes camouflés. Parallèlement, les simulations virtuelles et en soufflerie sont de plus en plus précises et jouent un rôle de plus en plus important dans le développement de la voiture. C'est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de permettre à une nouvelle Porsche de gagner non seulement en sportivité, mais aussi en efficience.
 


Coefficient de traînée (Cx) de 0,25 : parfaite coordination entre designers et aérodynamiciens
« Lorsque nous développons un nouveau modèle, la dynamique de conduite et la précision sont au coeur de toutes nos attentions. C'est le propre de Porsche, et c'est dans l’ADN de la marque. Mais l'efficience et le design figurent également parmi les priorités absolues », explique Jörg Kerner, responsable de la gamme Macan. L'un des défis pour développer le nouveau modèle consistait à conserver l'identité du modèle Macan au succès jamais démenti tout en répondant à des critères stricts en matière d’aérodynamique pour assurer une efficience optimale et, par voie de conséquence, une autonomie accrue. Il importait donc de maintenir une coopération étroite entre les équipes impliquées dans le développement du modèle, notamment entre les équipes du département Design et les aérodynamiciens chargés de procéder aux essais au sein de la nouvelle soufflerie de Porsche. « Faire converger les spécifications données par les ingénieurs en aérodynamique et les principes de conception des équipes de designers constituait un défi de taille », déclare Peter Varga, directeur Design extérieur au département Style Porsche. « Nous travaillons ensemble sur chaque millimètre pour atteindre le parfait équilibre entre esthétique et fonctionnalité. »

 



Grâce à ce travail d'équipe, Porsche a réussi à combiner l’ADN de la marque en matière de design à une aérodynamique optimisée pour l’autonomie, comme en attestent les lignes sportives de la voiture, mais aussi les composants du système d’aérodynamique active de Porsche (PAA) et d'autres mesures d’optimisation ciblées. « Les éléments aérodynamiques actifs contribuent de manière significative à l'autonomie électrique », explique Thomas Wiegand, directeur de l'aérodynamique et de l'aéroacoustique. « Nous avons doté la voiture d'un aileron arrière à déploiement automatique et de volets de refroidissement actifs sur les entrées d'air avant. » Le soubassement comporte également des éléments variables. Le plancher du véhicule est plat et entièrement caréné, comme sur un modèle de course, même au niveau du train arrière. Les éléments de carénage du plancher sont conçus pour assurer une faible résistance à l'air, notamment lorsque les suspensions sont en détente. Cette mesure innovante est complétée par le recours à des jantes profilées, non ajourées, et aux profils des pneus à l’aérodynamique optimisée. Lors d'un trajet normal sur une route de campagne, le Macan adopte automatiquement son profil aérodynamique idéal. L'aileron arrière se met en position éco, les volets d'air se ferment et le châssis s'abaisse. Dans cette configuration, Thomas Wiegand et son équipe ont mesuré un coefficient de traînée de 0,25 (contre 0,35 auparavant). Ainsi, le nouveau Macan compte parmi les SUV les plus aérodynamiques du marché, ce qui a un impact majeur sur son efficience. L'autonomie selon la norme WLTP sera supérieure à 500 km pour toutes les variantes du modèle.

Recharge rapide jusqu’à 270 kW
Les moteurs électriques du nouveau Macan sont alimentés par une batterie lithium-ion logée sous le plancher, d'une capacité brute de 100 kWh (95 kWh de capacité exploitable maximum). L'architecture 800 V de la plateforme PPE du nouveau Macan permet une recharge rapide extrêmement performante, qui a été testée dans le monde entier dans le cadre du processus de développement de la voiture. « Il existe différentes normes de recharge sur nos principaux marchés. L'un des principaux objectifs des essais a donc été de vérifier les conditions d’utilisation sur le terrain avec nos prototypes et d'adapter la technologie en conséquence, le cas échéant. La recharge doit parfaitement fonctionner, partout et à tout moment », déclare Jörg Kerner, responsable de la gamme. La capacité de recharge en courant continu du nouveau Macan sur des bornes de 800 V peut atteindre 270 kW. Le niveau de charge peut être porté de 10 à 80 % en moins de 22 minutes. Sur les bornes de recharge à 400 V, un commutateur haute tension (contacteur) dans la batterie répartit la recharge en divisant la batterie de 800 V en deux batteries, chacune avec une tension nominale de 400 V. Ce procédé assure une recharge parallèle particulièrement efficace des deux batteries, sans booster haute tension supplémentaire, jusqu'à 150 kW. La recharge en courant alternatif est possible jusqu'à 11 kW.

 

 

Essais de conduite dynamique dans des conditions extrêmes
Pour le développement du nouveau Macan, Porsche a mis l’accent sur la dynamique de conduite et la maniabilité. Ces qualités unanimement louées sur les voitures de la marque font l'objet d'une attention particulière lors des essais. Au cours des différentes phases d’essais, l'objectif est de coordonner les systèmes nouvellement développés et d'assurer la fiabilité de fonctionnement des composants en interaction. Lors des essais d'endurance, la vie de la voiture est simulée dans des conditions d'utilisation difficiles que les clients ne connaîtront sur le terrain que s’ils poussent la voiture dans ses limites absolues. À ce jour, les prototypes camouflés du Macan tout électrique ont parcouru plus de 3,5 millions de kilomètres sur des pistes d'essai et sur la voie publique.

Les prototypes sont utilisés dans le monde entier pour tester l'interaction de tous les composants actifs de la conduite dans des conditions climatiques et situations extrêmes. « Nous couvrons toutes les plages de température. De – 30 °C en Scandinavie à + 50 °C, notamment dans la vallée de la Mort en Californie », poursuit Jörg Kerner. « Bien entendu, un SUV doit également fonctionner de manière optimale sur toutes les surfaces. C'est pourquoi nous effectuons des essais non seulement sur route, mais aussi en tout-terrain, sur le gravier, la neige et la glace. » À cet égard, la transmission intégrale, favorisant les roues arrière du Macan électrique, offre une conduite souveraine sur tous les terrains. Porsche utilise exclusivement la dernière génération de moteurs synchrones à aimant permanent (PSM) sur les trains avant et arrière. Ils fournissent une puissance en mode overboost de plus de 450 kW, offrent un excellent rendement et permettent une reproductibilité optimale de la puissance délivrée. Le système de régulation électronique Porsche Traction Management gère pratiquement en temps réel la répartition du couple de plus de 1 000 Nm, sur le fleuron de la gamme, avec la fonction Launch Control. Pour offrir le large éventail entre performances et confort qui fait la réputation du Macan, les ingénieurs ont mis en oeuvre le système de gestion active de la suspension, Porsche Active Suspension Management, avec amortissement à deux valves, la suspension pneumatique, le différentiel arrière à glissement limité et, pour la première fois, les roues arrière directrices (angle d’orientation des roues pouvant atteindre 5 °).
 

 

 

              Porsche présente la troisième version hybride
                             de la gamme Cayenne.


Le nouveau Cayenne S E-Hybrid est la troisième version électrifiée de la gamme et se positionne entre le Cayenne E-Hybrid et le Cayenne Turbo E-Hybrid. Disponible en deux carrosseries (SUV et SUV Coupé), le Cayenne S E-Hybrid réalise la symbiose entre performances et confort au quotidien. Il complète à merveille la palette de motorisation disponible pour la gamme Cayenne. La technologie hybride du nouveau Cayenne, largement optimisée, confère au modèle une autonomie électrique accrue et une recharge plus rapide grâce à une gestion intelligente de l’énergie.
 

Un moteur électrique d’une puissance de 176 ch (130 kW) complète le bloc V6 turbo optimisé de 3,0 litres, d’une puissance de 353 ch (260 kW ). Conjointement, les deux moteurs développent une puissance cumulée de 519 ch (382 kW ) et délivrent un couple maximal de 750 Nm. La puissance du nouveau modèle se traduit par de remarquables performances : le Cayenne S E-Hybrid franchit le 0 à100 km/h en 4,7 secondes et atteint une vitesse de pointe de 263 km/h.

Suspension pneumatique à deux chambres et deux soupapes pour une plage de réglage optimale. Le Cayenne S E-Hybrid est équipé de série d’une suspension pneumatique adaptative qui permet d’optimiser les performances et d’améliorer le confort de conduite. La technologie novatrice à deux chambres et deux soupapes offre une vaste plage de réglages de l’amortissement, entre confort absolu et sportivité ultime. Par ailleurs, le nouveau modèle S E-Hybrid bénéficie de la nouvelle technologie hybride développée pour cette nouvelle génération. Grâce à une batterie d’une capacité de 25,9 kWh, il affiche, en ville, jusqu’à 90 km d’autonomie en mode 100 % électrique (EAER City). Ce qui permet d’effectuer la plupart des trajets du quotidien sans émissions. Le nouveau chargeur embarqué d’une puissance de 11 kW permet de recharger le Cayenne S E-Hybrid en moins de deux heures et demie sur une borne de recharge appropriée.

Le Cayenne S E-Hybrid reprend les codes esthétiques de la gamme. Il est équipé de série des jantes de 20 pouces du Cayenne S et d’une double sortie d’échappement en acier inoxydable brossé. La version SUV du Cayenne S E-Hybrid arbore le pack extérieur Argent, la version SUV Coupé est habillée du pack extérieur Noir. Les phares à LED matriciels fournis de série assurent confort et sécurité lors des trajets nocturnes. Les phares HD Matrix LED sont disponibles en option.

Dans l’habitacle, la dotation de série comprend notamment des sièges à 8 réglages, le pack Sport Chrono avec sélecteur de modes, un pédalier en acier inoxydable et un pack intérieur Diamar couleur Gris Ombre. Le conducteur bénéficie également de fonctionnalités enrichies dans l’application My Porsche et de nouvelles fonctions dans Apple CarPlay®. Porsche est le premier constructeur automobile à faciliter l’accès aux fonctions de la voiture dans CarPlay®. L’écran passager proposé en option, avec fonctions vidéo à bord, et le système de purification de l’air, qui filtre les polluants et les particules susceptibles de pénétrer dans l’habitacle, offrent un confort accru. Le nouveau Cayenne S E-Hybrid est disponible dès aujourd’hui à la commande. Il est proposé à partir de 119 799 euros (version Coupé à partir de 123 999 euros), prix TTC. Les premières livraisons interviendront fin novembre 2023
.


 

Plaisir absolu de conduite à ciel ouvert sur un modèle équipé d’un moteur atmosphérique
à haut régime


Porsche 718 Spyder RS : nouveau fleuron de la gamme des modèles à moteur central
 




718 Spyder RS: Consommation combinée: 13,0 l/100 km (WLTP); Emissions de CO₂ combinée: 294 g/km (WLTP); Etiquette-énergie: G; Statut 05/2023
 

  • Le roadster de la gamme 718 le plus puissant et le plus rapide de tous les temps

  • Manoeuvrabilité exceptionnelle et agilité hors pair pour un plaisir de conduire absolu

  • Modèle sans compromis conçu pour les amoureux de la conduite à ciel ouvert, avec une capote manuelle allégée

  • 1 410 kg sur la balance grâce à une conception optimisée en poids

  • Signature sonore affirmée avec des prises d’air latérales, placées derrière les appuie-têtes

  • Moteur à haut régime de 500 ch (368 kW) issu de la 911 GT3

Trente ans après la présentation du concept Boxster, Porsche lance la version la plus puissante dans l’histoire de la gamme des roadsters à moteur central de la marque : la nouvelle Porsche 718 Spyder RS. Pour la première fois, le moteur atmosphérique à haut régime issu de la 911 GT3 est déployé sur une sportive à moteur central à ciel ouvert.

Le nouveau fleuron de la gamme des modèles 718 à moteur central offre un plaisir de conduire absolu : le 718 Spyder RS est le pendant du 718 Cayman GT4 RS, en version décapotable. Pour la première fois, le moteur atmosphérique six cylindres à plat de 500 ch (368 kW) issu de la 911 GT3 équipe une sportive à moteur central décapotable. Il s’agit du même bloc moteur à haut régime de conception légère que celui du modèle de course Porsche 911 GT3 Cup. Doté d’une capote manuelle optimisée en poids, conçue dans la plus pure tradition chère aux amateurs de modèles décapotables, le 718 Spyder RS produit un son puissant particulièrement riche en émotions. Sa signature sonore est accentuée par le système d’échappement sport de conception légère en acier spécial, fourni de série, et par les prises d’air d’admission latérales généreuses, placées derrière les appuie-têtes.

Moteur atmosphérique à haut régime et conception légère
Le groupe motopropulseur du nouveau 718 Spyder RS est identique à celui du coupé 718 Cayman GT4 RS. Le moteur six cylindres à plat, avec ses 4,0 litres de cylindrée, tourne à un régime maximal de 9 000 tr/min. Il délivre une puissance de 500 ch (368 kW) pour un couple maximal de 450 Nm. Associé à une boîte PDK à sept rapports raccourcis, le bloc six cylindres propulse le roadster biplace de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes. La sportive atteint les 200 km/h en 10,9 secondes. Par rapport au 718 Spyder, le nouveau fleuron de la gamme dans sa déclinaison RS bénéficie d’un surcroît de puissance de 80 ch (59 kW) et franchit les 100 km/h en une demi-seconde de moins. Sa vitesse de pointe est de 308 km/h, contre 300 km/h pour le 718 Spyder. Comme tout modèle RS moderne, le nouveau 718 Spyder RS est disponible exclusivement avec la boîte à double embrayage de Porsche (PDK). Les passages de rapports, qui sont au nombre de sept, sont extrêmement rapides, gage d’une performance maximale. Avec les palettes, les mains du conducteur peuvent rester sur le volant lors des changements de vitesse. Bien entendu, le conducteur peut également utiliser le levier de vitesse ergonomique placé sur la console centrale. La performance accrue du nouveau modèle s’explique certes par le gain de puissance de son moteur, mais aussi par son poids optimisé. Affichant 1 410 kg sur la balance, le 718 Spyder RS pèse 40 kg de moins que le 718 Spyder avec boîte PDK, et même 5 kg de moins que le 718 Cayman GT4 RS. Le 718 Spyder RS constitue aujourd’hui le modèle phare de la gamme 718, au succès jamais démenti depuis son lancement en 2016.

Équilibre aérodynamique
L’avant du nouveau 718 Spyder RS est quasiment identique à celui du 718 Cayman GT4 RS. Le capot avant, en polymère renforcé de fibre de carbone (PRFC) de série, est doté d’une large sortie d’air, située au-dessus du bouclier avant. Les deux prises d’air NACA améliorent le refroidissement des freins sans nuire au coefficient de traînée (Cx). Les ailettes latérales (sideblades) situées à chaque extrémité du bouclier avant contribuent à accroître la déportance. La lèvre du spoiler avant est légèrement plus courte que sur le 718 Cayman GT4 RS qui, avec son aileron arrière grand format, génère une déportance totale supérieure et requiert donc une lèvre de spoiler avant plus marquée pour assurer l’équilibre aérodynamique. À l’arrière du 718 Spyder RS, en lieu et place de l’aileron, une arête de décollement en forme de queue de canard assure l’écoulement du flux d’air. Toutes les composantes aérodynamiques sont parfaitement coordonnées les unes avec les autres de manière à assurer l’équilibre aérodynamique et une stabilité dynamique à vitesse élevée.

Conception de la capote dans la plus pure tradition appréciée des amateurs de modèles décapotables
Le nouveau 718 Spyder RS dispose d’une capote allégée simple couche, avec un mécanisme de montage manuel. Particulièrement compacte, elle comporte deux éléments distincts : une protection solaire et une protection contre les intempéries. Les deux éléments totalement amovibles peuvent être montés conjointement ou séparément sur la voiture. La protection solaire peut être utilisée seule. Dans ce cas, la capote fait fonction de taud (bimini top) qui protège le conducteur et le passager des rayons du soleil. Avec la seule protection solaire, sur le côté et à l’arrière, l’espace passager reste en grande partie ouvert. En revanche, avec la protection contre les intempéries, l’habitacle est complètement fermé lorsque les vitres latérales sont remontées, assurant ainsi une protection efficace contre la pluie. La capote complète, en incluant les éléments mécaniques, ne pèse que 18,3 kg, soit 7,6 kg de moins que la capote du 718 Spyder et 16,3 kg de moins que celle du 718 Boxster. Lorsque le temps le permet, la capote peut être laissée à la maison pour alléger la voiture de 8 kg.

Châssis sport : précision et agilité
Le châssis du 718 Spyder RS utilise des composantes du 718 Cayman GT4 RS et du 718 Spyder. Conçu pour un plaisir de conduire maximum sur les routes sinueuses, le châssis est doté de série du système de gestion active Porsche Active Suspension Management (PASM) avec réglage sport et surbaissement de 30 mm. Il est également équipé du système de contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel arrière à glissement limité mécanique, de paliers de support avec rotules et jantes en aluminium forgé de 20 pouces. Le châssis confère à la voiture une précision directionnelle hors pair, une agilité exceptionnelle et un comportement neutre en courbe. La garde au sol, le carrossage, la voie et la barre stabilisatrice peuvent être réglés individuellement. Par rapport au 718 Cayman GT4 RS, les taux d’amortissement et de fermeté des ressorts de suspension ont été réduits pour offrir un réglage caractéristique d’un modèle cabriolet.

Habitacle résolument sportif
L’habitacle est en adéquation avec le caractère sportif de la voiture : l’intérieur se caractérise par un minimalisme assumé réduit à l’essentiel, axé sur la fonctionnalité et l’ergonomie. Le volant sport RS habillé de Race-Tex, doté d’un repère à midi en jaune, assure un parfait maintien des mains du conducteur. Les sièges baquets intégraux, fournis de série, en polymère renforcé de fibre de carbone (PFRC), avec finition carbone apparente, offrent un maintien latéral particulièrement efficace. La sellerie en cuir noir est dotée d’une bande centrale en Race-Tex perforé, avec couleur de contraste et fond noir. Les couleurs de contraste proposées sont le Gris Arctique ou le Rouge Carmin. Un monogramme « Spyder RS » dans la couleur correspondante est brodé sur les appuie-têtes. La planche de bord et les garnitures intérieures sont habillées de cuir. Le nuancier pour les teintes extérieures comprend quatre teintes unies et trois teintes métallisées, dont le nouveau Gris métallisé Vanadium, mais aussi les teintes spéciales que sont le Gris Arctique, le Bleu Requin et le Ruby Star Neo.

Pack Weissach et chronographe assorti en option
Un pack Weissach est également disponible en option pour le 718 Spyder RS. Les jantes en magnésium forgé de conception allégée, proposées en option, peuvent être commandées avec ce pack d’équipements axé sur les performances. L’esthétique des sorties d’échappement sport en titane rappelle celle de la Porsche 935, proposée en édition limitée en 2018. Dans l’habitacle, la planche de bord habillée de Race-Tex antireflet apporte une touche d’élégance. Un chronographe, fabriqué à la main dans les ateliers d’horlogerie de Porsche Design Timepieces, à Soleure (Suisse), est proposé exclusivement aux acquéreurs du718 Spyder RS. Le boîtier allégé en titane, le cadran en carbone et le bracelet en cuir sont parfaitement harmonisés avec la configuration de la voiture. La masse oscillante au dos de la montre n’est pas sans rappeler le design des jantes du 718 Spyder RS.

« Le 718 Spyder RS porte le plaisir de conduire des modèles cabriolet à un niveau jamais atteint », déclare Andreas Preuninger, responsable de la gamme GT chez Porsche. « Avec son moteur GT3 unique en son genre, sa boîte dynamique avec ses rapports raccourcis, ses dimensions compactes, son poids optimisé, son châssis sport parfaitement réglé pour une conduite sur route et son ouverture maximale pour un plaisir absolu de conduite à ciel ouvert, ce nouveau modèle offre aux amateurs d’émotions fortes une expérience à nulle autre pareille. »

La nouvelle Porsche 718 Spyder RS est proposé à la vente à partir de 159 052€ euros TTC. Le 718 Spyder RS célébrera sa première auprès du public en juin prochain, à l’occasion des festivités organisées à Zuffenhausen (Stuttgart), pour les 75 ans de Porsche. Peu après, la voiture fera son apparition au Goodwood Festival of Speed, en Angleterre.

 


Le SUV sportif a été entièrement revisité

Luxe et performance : Porsche présente le nouveau Cayenne



 

  • Modèle entièrement revisité
  • Porsche Driver Experience : nouveau concept de commande et cockpit numérique
  • Design extérieur expressif, avec des modifications majeures
  • Phares HD Matrix LED à technologie innovante
  • Châssis optimisé doté d’une nouvelle technologie de suspension pneumatique à deux soupapes
  • Gain de puissance sur l’ensemble de la gamme de motorisation

Porsche revisite en profondeur la troisième génération de son SUV sportif en apportant des modifications majeures à la motorisation, au châssis, au design et à la dotation en équipements. Le nouveau modèle est la parfaite symbiose entre performances sur route, maîtrise en mode tout-terrain et confort pour les trajets du quotidien.

Porsche revisite entièrement son SUV premium au succès jamais démenti : le nouveau Cayenne fait ses débuts avec un nouveau concept d’affichage et de commande à bord, faisant la part belle au numérique, une technologie novatrice en matière de châssis et de nombreuses innovations technologiques. « La nouvelle version constitue l’un des restylage les plus complets d’un produit de la marque dans l’histoire de Porsche », souligne Michael Schätzle, responsable de la gamme Cayenne. Les phares HD Matrix LED à haute résolution assurent un éclairage sur mesure pour chaque situation de conduite, un système de purification de l’air filtre les polluants susceptibles de pénétrer dans l’habitacle, et le passager avant bénéficie pour la première fois sur le Cayenne de son propre écran d’infodivertissement, lui permettant notamment de regarder des vidéos en streaming pendant les trajets. Avec ses lignes encore plus affûtées et ses motorisations plus puissantes, le Cayenne réaffirme son positionnement résolument sportif sur son segment.

Porsche Driver Expérience : un concept de commande et d’affichage numérique qui place le conducteur au centre de toutes les attentions
Le nouveau Cayenne est doté d’un système d’affichage et de commande à bord novateur. Le nouveau Porsche Driver Experience, qui a fait ses débuts sur le Porsche Taycan, est centré sur l’axe de vision du conducteur pour lui faciliter la commande des fonctions à bord. Ainsi, les principaux organes de commande sont regroupés directement sur le volant ou à proximité immédiate. La commande des systèmes d’aide à la conduite s’effectue désormais directement au volant à l’aide du levier de commande situé à gauche. Pour la première fois, le sélecteur de la boîte automatique se situe sur la planche de bord, ce qui libère de l’espace sur la nouvelle console centrale pour loger des rangements supplémentaires et intégrer une interface de commande dotée d’une surface en finition Black Panel pour la climatisation. De grande taille et facilement accessibles, les organes de commande sont complétés par des commutateurs mécaniques pour la climatisation et une commande à retour haptique pour le réglage du volume. Le nouveau concept d’affichage et de commande à bord Porsche Driver Experience offre un juste équilibre entre numérique et analogique, alliant convivialité et élégance des équipements dans l’habitacle.

Pour la première fois, le tout nouveau cockpit du Cayenne comporte un combiné d’instruments entièrement numérique incurvé de 12,6 pouces, doté de différents modes d’affichage. Un affichage tête haute optimisé, disponible en option, complète les équipements à bord. De série, l’écran central de 12,3 pouces du système PCM (Porsche Communication Management) s’intègre harmonieusement à la nouvelle planche de bord et permet d’accéder à l’ensemble des fonctionnalités utiles pour la conduite. La connectivité du nouveau Cayenne est en outre enrichie par l’intégration d’applications natives comme Spotify® ou Apple Music®. Pour la première fois, un écran de 10,9 pouces côté passager est désormais disponible pour améliorer encore l’expérience à bord. Avec cet écran, le passager peut en effet consulter les données de performance de la voiture, accéder en toute autonomie au système d’infodivertissement et même, sur certains marchés, visualiser des vidéos en streaming pendant les trajets. Un filtre de confidentialité spécial empêche le conducteur de voir le contenu de cet écran.

Lignes affûtées, système d’éclairage novateur
La silhouette du nouveau Cayenne se distingue par son expressivité et son caractère athlétique. Le bouclier avant, le galbe encore plus prononcé de ses ailes, le nouveau capot moteur et les blocs optiques au design high-tech mettent en exergue la dimension élargie de la voiture. L’arrière se caractérise quant à lui par les feux arrière en relief, les surfaces épurées et le nouveau bouclier avec support intégré pour la plaque d’immatriculation. Le nuancier enrichi de trois nouvelles teintes de carrosserie, les packs sport de conception allégée, offrant un gain pouvant atteindre 33 kg sur la version Cayenne Coupé, ainsi que le large choix de jantes de 20, 21 et 22 pouces, proposées en option, permettent de personnaliser largement le nouveau Cayenne et de souligner encore davantage sa sportivité.

La dotation de série du nouveau Cayenne comprend des phares matriciels à LED. La gamme d’équipements disponibles en option s’enrichit de phares HD Matrix LED. Dotés d’une technologie novatrice, avec deux modules haute résolution et plus de 32 000 pixels par projecteur, ces nouveaux phares matriciels assurent un éclairage ciblé, rapide et précis sur une longue distance, sans éblouissement des autres usagers de la route. La luminosité des modules peut être ajustée en fonction de la situation de conduite, avec un réglage comportant plus de 1 000 niveaux d’intensité différents. Les modes d’éclairage conçus sur mesure sont synonymes de gain de sécurité et de confort, quelle que soit la situation de conduite.

En outre, Porsche introduit sur le nouveau Cayenne un système conçu pour assurer la qualité de l’air dans l’habitacle. Fourni de série, ce système détecte grâce aux données de navigation prédictives l’imminence de l’entrée dans un tunnel et active automatiquement la fonction de recyclage de l’air. Une fonctionnalité complémentaire est proposée en option : un capteur détecte la concentration en particules fines de l’air ambiant dans l’habitacle et active, le cas échéant, un recyclage de l’air à travers un filtre à particules. Enfin, un ioniseur débarrasse l’air ambiant de la plupart des germes et des polluants pour soulager notamment les personnes allergiques.

Par ailleurs, les clients bénéficient d’une vaste offre de systèmes d’aide à la conduite, nouveaux ou optimisés, parmi lesquels un limiteur de vitesse actif, un assistant d’évitement, un assistant de changement de voie ou encore le système Porsche InnoDrive amélioré qui est une extension du régulateur de vitesse adaptatif. Le nouveau Cayenne est donc désormais encore mieux équipé pour venir en aide au conducteur dans les situations potentiellement dangereuses et les ralentissements, sur autoroute et sur voie rapide.

Un réglage du châssis optimisé pour un parfait équilibre entre confort et performances
Porsche dote désormais le Cayenne en sortie d’usine d’une suspension à ressorts en acier avec gestion active PASM (Porsche Active Suspension Management). De nouveaux amortisseurs dotés d’une technologie double soupape avec réglage différencié de la compression et de la détente permettent d’optimiser les performances quelle que soit la situation de conduite. Le nouveau modèle gagne ainsi nettement en confort à faible allure, en maniabilité pour les passages de courbes dynamiques et en amortissement pour limiter les mouvements de tangage et de roulis. Par ailleurs, la nouvelle suspension pneumatique adaptative à deux chambres et deux soupapes améliore le confort des passagers en offrant un amortissement plus souple, une stabilité accrue et une maniabilité optimisée sur route et en mode tout-terrain par rapport à la suspension de série et au modèle précédent. Enfin, la suspension pneumatique adaptative améliore la précision directionnelle et les performances, et limite les mouvements de caisse dans les situations de conduite plus dynamiques. Le nouveau châssis offre enfin une différenciation plus prononcée entre les modes de conduite Normal, Sport et Sport Plus.

Un modèle hybride plus puissant et jusqu’à 90 km en mode tout électrique
Pour son lancement en Europe, le nouveau Cayenne sera proposé avec trois motorisations différentes. Le moteur V8 biturbo de 4 litres conçu par Porsche a été largement développé pour remplacer l’ancien V6 sur le nouveau Cayenne S. Développant 474 ch (349 kW) pour un couple maximal de 600 Nm, il affiche un gain de puissance de 34 ch (25 kW) et un gain de couple de 50 Nm par rapport à son prédécesseur. Avec ce bloc, le SUV et le SUV Coupé franchissent le 0 à 100 km/h en 4,7 secondes. La vitesse de pointe s’établit à 273 km/h. Le modèle de base de la gamme Cayenne est équipé d’un V6 turbo optimisé de trois litres, qui développe désormais 353 ch (260 kW) et 500 Nm (gain de 13 ch [10 kW] et de 50 Nm par rapport au modèle précédent).

Le bloc six-cylindres équipe également le Cayenne E-Hybrid, complété par un nouveau moteur électrique qui développe désormais 176 ch (130 kW, soit un gain de 30 kW) pour une puissance cumulée de 470 ch (346 kW). Doté d’une batterie haute tension offrant une capacité de 25,9 kWh (contre 17,9 kWh pour sa devancière), le nouveau modèle hybride affiche une autonomie pouvant aller jusqu’à 90 km (cycle WLTP) en mode tout électrique. Un nouveau chargeur embarqué de 11 kW permet de ramener le temps de recharge à moins de 2,5 heures en se branchant sur une source d’alimentation adaptée, alors même que la capacité de la batterie est accrue. Les modes de conduite E-Hybrid ont en outre été optimisés pour améliorer l’efficience du véhicule.

Disponible à partir de 91 350 euros avec une dotation de série enrichie
La dotation de série du Cayenne a été considérablement enrichie et comprend désormais les phares matriciels à LED, la suspension active PASM, des jantes 20 pouces, le système d’aide au stationnement Park Assist à l’avant comme à l’arrière, avec caméra de recul, et une station d’accueil pour smartphone avec recharge par induction (jusqu’à 15 W de puissance). En France, le nouveau Cayenne est proposé à la vente à partir de 91 350 euros (version Coupé à partir de 95 430 euros). Le prix s’entend T.T.C. et comprend les équipements spécifiques au marché français. Le Cayenne E-Hybrid est proposé à la vente à partir de 105 712 euros (version Coupé à partir de 108 712 euros), et le Cayenne S à partir de 109 933 euros (version Coupé à partir de 115 213 euros). Les nouveaux modèles sont d’ores et déjà disponibles à la commande. En France, les premières livraisons interviendront à partir de fin juillet 2023.

 

 


Sportive tout-terrain avec l’âme d’une championne :
la nouvelle Porsche 911 Dakar


Porsche présente en première mondiale la nouvelle 911 Dakar à l’occasion du salon de l’automobile de Los Angeles (Los Angeles Auto Show). Aussi à l’aise sur route que dans des conditions tout-terrain, ce modèle, proposé à seulement 2 500 exemplaires, illustre à merveille la polyvalence du concept de la Porsche 911, qui ne connaît pratiquement aucune limite. Ce modèle issu du département Exclusive Manufaktur rend hommage à la première victoire de Porsche au classement général du rallye Paris-Dakar en 1984. Cette année-là marque une autre première : la 911 victorieuse au prestigieux rallye-raid est en effet la première 911 dotée d’une transmission intégrale. En référence à cette première victoire, la nouvelle 911 Dakar est également proposée en option avec un Pack Rallye Design inspiré de son illustre devancière.

La Porsche 911 Dakar se distingue au premier coup d’œil par sa garde au sol, rehaussée de 50 mm par rapport à une 911 Carrera avec châssis sport. Le système de levage spécifique de série permet en outre de rehausser l’avant et l’arrière de la voiture de 30 mm supplémentaires, ce qui permet de bénéficier d’une garde au sol et d’un angle ventral équivalents à ceux d’un SUV classique. Ce système ne permet pas seulement de franchir des obstacles à faible vitesse, il fait partie intégrante du châssis optimisé. Ainsi, le réglage « Niveau haut » est disponible jusqu’à une vitesse de 170 km/h, pour des sorties sportives en conditions tout-terrain. Lorsque la voiture dépasse cette vitesse, elle reprend automatiquement son niveau de garde au sol normal.

La silhouette de sportive tout-terrain du nouveau modèle est soulignée par les pneumatiques Pirelli Scorpion All Terrain Plus, développés spécifiquement pour ce modèle (taille 245/45 ZR 19 à l’avant et 295/40 ZR 20 à l’arrière). Les motifs de la bande de roulement sont conçus pour mordre dans le sol grâce à sa sculpture profonde (9 mm). Les flancs sont renforcés et la structure du pneu comporte une double nappe carcasse. La Porsche 911 Dakar est donc chaussée de pneumatiques qui lui permettent de maîtriser les conditions tout-terrain les plus exigeantes et offrent une résistance élevée aux coupures. Des pneumatiques de type Pirelli P Zero (en version été et hiver), également à double nappe carcasse, sont proposés en option. Le jeu de pneumatiques tout-terrain proposé de série offre la dynamique de conduite d’une authentique sportive, y compris sur l’asphalte.

Une motricité exceptionnelle sur tous les terrains
Le moteur 6 cylindres biturbo 3 litres de cylindrée du nouveau modèle développe 480 ch (353 kW) pour un couple maximal de 570 Nm. Il délivre des performances exceptionnelles et offre la signature sonore riche en émotions du moteur Boxer. La nouvelle sportive abat le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et atteint 240 km/h, une vitesse de pointe limitée en raison de ses pneumatiques tout-terrain.

Ce moteur est associé de série à une boîte PDK 8 rapports et à la transmission intégrale Porsche. La dotation de série comprend également les roues arrière directrices, et le système de stabilisation active des mouvements de roulis PDCC. Tous ces équipements permettent à la 911 Dakar d’offrir la même dynamique de conduite sur sable ou sur gravier que sur la Boucle nord du Nürburgring. Deux nouveaux modes de conduite, activables à l’aide du sélecteur de mode, permettent d’obtenir des performances optimales sur terrain difficile. Avec une transmission intégrale privilégiant la propulsion, le mode Rallye est idéal pour les sols meubles et irréguliers. Le mode Offroad active quant à lui automatiquement le « Niveau haut » et offre une motricité maximale, parfaite pour les terrains lourds et sablonneux. Disponible dans ces deux nouveaux modes, la nouvelle commande Rallye Launch Control assure une accélération exceptionnelle sur sols meubles et autorise près de 20 % de patinage des roues.

Galerie et tente de toit disponibles en option
La 911 Dakar se distingue également par son tout nouveau spoiler arrière fixe léger en PRFC ainsi que par son capot avant en PRFC issu de la 911 GT3 avec ses sorties d’air généreuses. D’autres éléments caractéristiques des modèles tout-terrain font aussi partie de la dotation de série, comme les anneaux de remorquage rouges en aluminium à l’avant et à l’arrière, les élargisseurs d'ailes et les jupes latérales élargies ainsi que les éléments de protection en acier spécial situés à l’avant, à l’arrière et sur les flancs. Les prises d’air latérales de la proue redessinée sont également protégées des projections de pierres par des grilles en acier.

Sur le toit, la Porsche 911 Dakar dispose d'un pré-équipement électrique de série bien visible sur laquelle peuvent être branchés des projecteurs LED additionnels intégrés à une galerie de toit spécifique. Offrant une capacité de charge de 42 kg, la galerie de toit permet d’emporter sans difficulté les équipements de rallye indispensables : jerricanes d’eau ou d’essence, pelle pliante ou encore plaques à sable. Une tente de toit est également disponible en option pour la 911 Dakar.

L’habitacle de la 911 Dakar affiche lui aussi un style résolument sportif, comme en témoignent les sièges-baquets intégraux fournis de série et l’absence de sièges à l’arrière. Le vitrage en verre allégé et la batterie ultralégère contribuent à réduire le poids du nouveau modèle, permettant à la Porsche 911 Dakar d’afficher 1 605 kg sur la balance, soit juste 10 kg de plus qu’une 911 Carrera 4 GTS avec boîte PDK.


L’intérieur de la 911 Dakar se distingue aussi par son habillage Race-Tex de série avec coutures décoratives Vert Ombre, une teinte également disponible pour la carrosserie, en exclusivité pour le nouveau modèle.

Pack Rallye Design en référence au modèle vainqueur du Paris-Dakar 1984
Le Pack Rallye Design proposé en option comprend d’abord une teinte extérieure bicolore Blanc/Bleu Gentiane métallisé. C’est la première fois que Porsche propose une association carrosserie bicolore et films décoratifs sur un modèle de série. Les clients peuvent en effet choisir d’apposer sur les flancs de leur voiture le numéro de départ de leur choix entre 1 et 999. En référence au modèle qui a remporté le Paris-Dakar 1984, la 911 Dakar avec Pack Rallye Design affiche non seulement des bandes décoratives Rouge et Or, mais aussi le monogramme « Roughroads » sur ses portières. Marque déposée, ce terme symbolise le concept de la 911 Dakar et témoigne de sa capacité à rouler dans des conditions tout-terrain. Les jantes peintes en Blanc et le bandeau lumineux arrière non teinté complètent l'apparence distinctive de cette nouvelle variante. D’autres éléments ajoutent également de la différenciation à l'habitacle comme le Pack Race-Tex étendu ou encore les coutures décoratives et ceintures de sécurité en Bleu Requin.

Chronographe Porsche Design
Les clients de la 911 Dakar peuvent en outre s’offrir le Chronographe Porsche Design 1 ‒ 911 Dakar ou le Chronographe 1 ‒ 911 Dakar Rallye Design Edition assorti à leur voiture, dont le boîtier est pour la première fois conçu en carbure de titane léger, particulièrement résistant aux rayures. Les bracelets en cuir Porsche sont également inspirés du véhicule avec leurs perforations et leur doublure en Race-Tex. Le mouvement Porsche Design WERK 01.240 à fonction Flyback et certifié COSC est entrainé par un rotor de remontage reprenant le design de la jante du véhicule. Les options de personnalisations sont visibles sur le configurateur en ligne dédié, accessible via les sites internet de Porsche et Porsche Design.

La nouvelle Porsche 911 Dakar est d’ores et déjà disponible à la commande au prix de 226 689 euros T.T.C. Le pack design Rallye est proposé au prix de 26 280 euros
 

Off-road sports car with the genes of a winner: The new Porsche 911 Dakar

 

  • World premiere at the Los Angeles Auto Show
  • Ground clearance increased by 80 millimetres with lift-function chassis
  • Limited to 2,500 examples
  • Optionally available with Rallye Design Package to echo the look of the 1984 Paris-Dakar Rallye winning car
  • Off-road sports tyres for superior traction
  • Optionally with roof basket including additional headlights and off-road accessories

Porsche is celebrating an extraordinary world premiere at the Los Angeles Auto Show: the new Porsche 911 Dakar is just as comfortable off-road as it is on the highway. Limited to just 2,500 examples, this exclusive model doesn’t just demonstrate the all-but-limitless possibilities of the Porsche 911 concept: it also evokes the first overall victory by Porsche in the 1984 Paris-Dakar Rallye. This momentous win also marked the birth of all-wheel drive in the Porsche 911. This is why the new 911 Dakar is also offered with an optional Rallye Design Package, reminiscent of that iconic winning car.
The first striking detail of the Porsche 911 Dakar is its ground clearance, which is 50 millimetres higher than that of a 911 Carrera with sports suspension. And the standard lift system can raise the front and rear ends an additional 30 millimetres. Its ground clearance and ramp angle rival those of conventional SUVs. The lift system is not only used to slowly cross obstacles, but is an integral part of the retuned chassis. The ‘high level’ setting is available for ambitious off-road adventures at speeds of up to 170 km/h. Above that speed, the car automatically lowers back down to its normal level.


Complementing the car’s sporty off-road attributes are specially developed Pirelli Scorpion All Terrain Plus tyres (sized 245/45 ZR 19 at the front and 295/40 ZR 20 at the rear). The chunky tread pattern is nine millimetres deep and the reinforced sidewalls and the threads consist of two carcass plies. All this makes the tyres of the Porsche 911 Dakar ideal even for challenging terrain and they are highly cut-resistant. Pirelli P Zero summer and winter tyres are available as an option, also with two carcass plies. But the all-terrain tyres come as standard and offer sports car dynamics on the road as well.

Commanding power on all surfaces
The three-litre biturbo six-cylinder with 480 PS (353 kW) and a maximum torque of 570 Newton metres delivers superior performance with a compelling boxer sound. The new sports car sprints to 100 km/h in 3.4 seconds; due to the all-terrain tyres the top speed is limited to 240 km/h.

As standard, the engine comes with an eight-speed PDK and Porsche all-wheel drive. The standard equipment also includes rear-axle steering, the engine mounts from the 911 GT3, and PDCC anti-roll stabilisation. The interplay of all the components results in the 911 Dakar being just as dynamic on sand and loose surfaces as it is on the Nürburgring Nordschleife. Maximum off-road performance is also ensured by two new driving modes, which can be selected using the rotary switch on the steering wheel. Rallye mode is ideal for loose, uneven surfaces and features rear-focused all-wheel drive. In off-road mode the high clearance is activated automatically. This mode is designed for maximum traction on difficult terrain and on sand. Both of the new driving modes also feature the new Rallye Launch Control, which enables impressive acceleration on loose surfaces and allows wheel slippage of around 20 per cent.

Optionally with roof basket or roof tent as well as Porsche Design chronograph
Additional characteristic features of the 911 Dakar include the newly developed, fixed lightweight rear spoiler made of CFRP and the CFRP front luggage compartment lid with striking air outlets taken from the 911 GT3. There are also standard off-road details such as the red aluminium towing lugs at the front and back, the widened wheel wells and sills and the stainless steel protective elements on the front, rear and side sills. The side air intakes on the redesigned front end are also protected against flying rocks by stainless steel grilles.

The roof of the Porsche 911 Dakar features a visible 12-volt power outlet for the headlights of the optional roof rack. With a capacity of 42 kilograms, the rack can accommodate rallying equipment such as fuel and water canisters, folding shovels and traction boards without any problems. A roof tent is also available for the 911 Dakar.

In the interior, the 911 Dakar underscores its sporting ambitions with standard full bucket seats and the omission of the rear seats. Lightweight glass and a lightweight battery reduce its weight further, enabling the Porsche 911 Dakar to weigh in at just 1,605 kg – a mere 10 kg heavier than the 911 Carrera 4 GTS with PDK.

A defining feature of the Dakar interior is the standard Race-Tex surfaces with decorative stitching in Shade Green, which is also exclusively available as a metallic exterior finish for the 911 Dakar. The Rallye Sport Package with roll-over bar, six-point seat belts and fire extinguisher is optional.

Rallye Design Package with styling that echoes that of the 1984 Paris-Dakar-winning rallye car
At the heart of the optional Rallye Design Package from Porsche Exclusive Manufaktur is a two-tone paint finish in White/Enzian Blue Metallic. This is the first time that Porsche has implemented the combination of bi-colour paint and decorative foiling in series production. On the side of the vehicle, the customer can choose an individual race number between 0 and 999. In addition to the rallye stripes in red and gold, the 911 Dakar with Rallye Design Package, whose appearance is based on the winning vehicle of the 1984 Paris-Dakar Rallye, also bears the "Roughroads" lettering on the doors. The term is a registered trademark and reflects the concept of the 911 Dakar and its suitability for driving off-road. The white-painted rims and the red taillight strip, in contrast to the standard vehicle, round off the distinctive appearance. Further highlights can be found in the interior: Extended Race-Tex and leather surrounds as well as seat belts and accents in Sharkblue.

Porsche Design Chronograph
911 Dakar customers can exclusively order the Porsche Design Chronograph 1 ‒ 911 Dakar or the Chronograph 1 ‒ 911 Dakar Rallye Design Edition to match the vehicle. For the first time, the housing is made of particularly scratch-resistant and light titanium carbide.

The new Porsche 911 Dakar can be ordered now at a price of € 222,020 incl. VAT. The Rallye Design Package costs 26,061 euros including VAT.

 

   Les nouveaux modèles Porsche 718 Style Edition

Fraîcheur des couleurs et harmonie des packs de contraste : les nouveaux 718 Boxster Style Edition et 718 Cayman Style Edition ne manquent pas de caractère. Depuis les premiers modèles de la gamme, les deux sportives à moteur central ont toujours su conjuguer à merveille plaisir de conduire et confort d’utilisation au quotidien. Avec les modèles Style Edition, Porsche propose désormais une déclinaison exclusive pour les clients amateurs de voitures au design extraverti. La teinte extérieure Ruby Star Neo, réinterprétation moderne du Ruby Star arboré par la légendaire Porsche 911 Carrera RS (génération 964), illustre à merveille le caractère assumé du nouveau modèle.


Un modèle différencié par un raffinement de détails exclusifs
La teinte Ruby Star Neo n’est pas le seul attribut distinctif de la nouvelle déclinaison. Les clients Porsche qui optent pour une autre teinte extérieure ont l’assurance que leur 718 se distinguera nettement des autres modèles de la gamme, notamment au travers de ses jantes 20 pouces « 718 Spyder » en Noir (finition brillante), dotées d’un centre de roue arborant l’écusson Porsche en couleur. Le modèle Style Edition est également reconnaissable par ses sorties d’échappement noires et le monogramme « Porsche » en Argent (finition brillante) à l’arrière. Sur le 718 Boxster Style Edition, le monogramme « Boxster » embossé de chaque côté de la capote, au-dessus des vitres latérales, constitue également une signature stylistique exclusive. Les clients peuvent choisir entre deux packs de contraste 718 Style Edition sans supplément de prix : un pack en noir, l’autre en blanc. Les deux packs comportent des bandes décoratives sur le capot du coffre à l’avant, le monogramme « Porsche » sur les flancs, des jantes en blanc ou noir (finition brillante) et de la désignation du modèle à l’arrière. Dans l’habitacle, les modèles Style Edition sont dotés d’un pack intérieur en cuir noir avec coutures décoratives en craie, de seuils de porte en acier spécial illuminés et de l’écusson Porsche sur chacun des appuie-têtes.


Dotation de série enrichie
Les modèles 718 Boxster et 718 Cayman Style Edition bénéficient d’une dotation de série enrichie : phares BiXenon avec feux de jour à LED, assistance au stationnement à l’avant et à l’arrière avec caméra de recul, Apple® CarPlay, régulateur de vitesse, rétroviseurs intérieur et extérieurs avec fonction anti-éblouissement automatique et capteur de pluie, volant chauffant multifonction en cuir lisse, sièges chauffants, climatisation automatique 2 zones, tapis de sol avec coutures décoratives de contraste couleur craie, intérieur cuir noir avec coutures décoratives en craie et direction assistée asservie à la vitesse Servotronic Plus sont autant d’équipements de série du nouveau modèle. Les deux modèles 718 Style Edition peuvent également être dotés de nombreuses options.

Boîte manuelle 6 vitesses de série
Côté groupe motopropulseur et châssis, les deux modèles 718 Style Edition sont rigoureusement identiques. Ils sont équipés du moteur à plat 2 litres de 300 ch (220 kW) dont sont dotés les modèles de base Boxster et Cayman de la gamme 718. Avec leur bloc 4 cylindres turbocompressé délivrant un couple de 380 Nm, les modèles 718 Style Edition avec boîte manuelle 6 vitesses de série franchissent le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes (4,7 secondes avec la boîte PDK 7 vitesses, proposée en option). En transmission manuelle ou automatique, le modèle atteint une vitesse de pointe de 275 km/h.

Le 718 Boxster Style Edition et le 718 Cayman Style Edition sont disponibles à la commande dès aujourd’hui à partir de 70 635 euros TTC (Boxster) et de 68 596 euros TTC (Cayman).
 

Teinte extérieure Gris Sport métallisé, aileron « queue de canard » et habillage intérieur en tissu Pepita

 Nouvelle Porsche 911 Sport Classic : retour vers le futur

La nouvelle 911 Sport Classic est la deuxième pièce de collection issue de la stratégie Heritage Design, qui comptera au total quatre modèles. Cette édition limitée à 1 250 exemplaires signée Porsche Exclusive Manufaktur rend hommage au style des années 1960 et du début des années 1970. Comme sa devancière, la 911 Sport Classic (Type 997), présentée en 2009 ce nouveau modèle s’inspire sur le plan visuel de la 911 première génération (1964 – 1973), mais également de la 911 Carrera RS 2.7 de 1972. La nouvelle 911 Sport Classic peut être commandée dès aujourd’hui. Elle est proposée à partir de 280 603 euros 1. Les premiers exemplaires seront disponibles en France auprès des Centres Porsche à partir de juillet 2022.
 

« Les modèles Heritage Design incarnent la passion des amateurs de Porsche pour les voitures aptes à procurer des émotions fortes », souligne Alexander Fabig, Directeur du département Personnalisation & Porsche Classic. « Le département de design Style Porsche a adopté une approche unique pour réinterpréter, conjointement avec Porsche Exclusive Manufaktur, les modèles emblématiques et les équipements de la marque des années 1950 à 1980. Il s’agit de rendre hommage à l’esthétique des modèles 911 de ces années-là. » Dans ce contexte, Porsche entend proposer quatre modèles en édition limitée, dont le lancement sera échelonné dans le temps. Le premier de ces modèles a déjà été présenté en 2020 : il s’agit de la 911 Targa 4S Heritage Design Edition, qui reprend les codes stylistiques des années 1950 et 1960
 

Porsche Design a également créé un chronographe de haute qualité, réservé exclusivement aux propriétaires du modèle. La montre reprend de nombreux détails stylistiques de la nouvelle 911 Sport Classic. Avec le Pack Heritage Design Classic disponible en option, certains éléments de design intérieur de la nouvelle 911 Sport Classicseront également disponibles sur sur d'autres modèles de la gamme 992.

Réinterprétation des codes stylistiques historiques de la marque
La carrosserie élargie, caractéristique habituellement réservée aux modèles 911 Turbo, l’aileron arrière fixe dans sa déclinaison légendaire en « queue de canard » et le toit à double bossage sont autant d’éléments de design qui constituent la signature stylistique de la nouvelle 911 Sport Classic.
 

Comme sur la première 911 Sport Classic (Type 997) lancée en 2009, la teinte extérieure exclusive du nouveau modèle en édition limitée s’inspire largement des tons gris qui étaient très en vogue au lancement des premières Porsche 356. « La nouvelle 911 Sport Classic est le premier modèle habillé en Gris Sport, pour la première fois métalisé », déclare Michael Mauer, directeur du département Style Porsche. « On ne se lasse jamais du gris. La teinte Gris Sport métallisé est un savant dosage entre un caractère affirmé et une certaine forme de décontraction. » La nouvelle 911 Sport Classic sera également disponible en Noir, en Gris Quartz métallisé, en Bleu Gentiane métallisé ou en teinte spéciale Paint to Sample3. Le capot avant, le toit et l’aileron arrière arborent des doubles bandes peintes en Gris Sport clair pour souligner encore davantage le caractère sportif de la voiture.

Dans l’habitacle, les panneaux de porte et la bande centrale des sièges sont habillés du légendaire tissu Pepita au motif pied-de-poule. L’intérieur cuir bicolore semi-aniline en Noir et Classic Cognac apporte un contraste tout en élégance avec la teinte extérieure.
 

Puissance de 550 ch : le plus puissant moteur de 911 à boîte manuelle
Le groupe motopropulseur est également unique en son genre : le moteur à plat biturbo six cylindres de 3,7 litres transmet ses 550 ch (405 kW) uniquement aux roues arrières. Associée à la boîte de vitesses manuelle à sept rapports, la nouvelle 911 Sport Classic constitue ainsi le modèle équipé d’une boîte mécanique le plus puissant de la gamme 911.

La boîte est dotée d’une fonction de double débrayage automatique (Auto-Blip) qui permet de compenser par un bref coup d’accélérateur les différences de régime moteur entre les rapports au rétrogradage. Le système d’échappement sport de série est conçu spécialement pour le modèle afin de lui donner une signature sonore riche en émotions.

Le châssis issu de celui de la 911 Turbo et des modèles 911 GTS répond à des critères de performance élevés. Avec son système Porsche Active Suspension Management (PASM), fourni de série, les amortisseurs réagissent extrêmement rapidement aux variations dynamiques de la voiture. Le système PASM est associé de série aux suspensions sport, avec son surbaissement de 10 mm.

¹ Les prix indiqués s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français
² Ce pack optionnel sera disponible à compter de septembre 2022 ; des informations complémentaires seront disponibles en ligne sur l’outil de configuration Car Configurator sur le site Porsche.com
³ Le programme Paint To Sample sera disponible à compter d’octobre 2022 et imliquera la disparition de la double bande décorative de la carrosserie.


 The new Porsche 911 Sport Classic: back to the future

 The new 911 Sport Classic is the second of four collector's items that Porsche has presented from its Heritage Design strategy. A total of 1,250 examples of the limited-edition model by Porsche Exclusive Manufaktur will revive the style of the 1960s and early 1970s. Like its immediate predecessor, the 997-based 911 Sport Classic presented in 2009, the appearance of this model is inspired by the original 911 (1964 – 1973) and the 1972 911 Carrera RS 2.7. The 911 Sport Classic can be ordered now, with prices starting from 272,714 euros¹. Delivery will be available from European Porsche Centres from July 2022 onwards and additional markets will follow.

“The Heritage Design models represent the most emotionally driven concepts of the Porsche product strategy,” says Alexander Fabig, Vice President Individualization and Classic. “This unique approach sees the Style Porsche design department working with Porsche Exclusive Manufaktur to reinterpret iconic 911 models and equipment from the 1950s through to the 1980s and to revive design features from those decades.” Porsche is launching four limited-edition models over an extended period. The first of these was presented in 2020: the 911 Targa 4S Heritage Design Edition with design elements from the 1950s and 1960s.

Porsche Design has also created a high-quality chronograph exclusively available to drivers who purchase the collector's edition vehicle. The watch seamlessly picks up on numerous details from the new 911 Sport Classic design. As part of the Heritage Design Classic package, selected interior elements of the new 911 Sport Classic² will also be available for most current 911 models.

Reinterpreting historical design elements
The wide body – otherwise reserved for the 911 Turbo models – a fixed rear spoiler in the style of the legendary 'ducktail' Carrera RS 2.7 and the double-bubble roof underscore the distinctiveness of the new 911 Sport Classic.

As with the first 997-generation 911 Sport Classic launched in 2009, the designers were inspired by the Fashion Grey paintwork of the early Porsche 356 when choosing the exclusive paint finish for the new limited-edition model. "The new 911 Sport Classic is the first vehicle to feature Sport Grey Metallic paintwork," says Michael Mauer, Vice President Style Porsche. "Grey is never boring, quite often a statement and always cool.” As an alternative to the exclusive Sport Grey Metallic finish, the new 911 Sport Classic is also available in solid Black, Agate Grey Metallic, Gentian Blue Metallic or Paint to Sample.³ Twin stripes painted on the bonnet, roof and rear spoiler in light Sports Grey emphasise the car’s sporty design.

In the interior, the iconic Pepita pattern can be found on the door panels and seat centres, while two-tone, semi-aniline leather upholstery in Black/Classic Cognac provides an elegant contrast with the exterior colour.

550 PS for the most powerful manual 911 yet
The powertrain concept is equally unique: the 3.7-litre, twin-turbo flat-six engine transmits its 405 kW (550 PS) to the road via the rear wheels only. In combination with the seven-speed manual gearbox, the new 911 Sport Classic is the most powerful manual 911 available today.

The gearbox has an auto-blip function that compensates for engine-speed differences between the gears with a brief burst of revs when shifting down. The standard sports exhaust system is specially tailored to the model for an even more emotive sound experience.

The suspension, based on that of the 911 Turbo and 911 GTS models, meets high performance requirements: thanks to the standard Porsche Active Suspension Management (PASM), its shock absorbers respond to dynamic changes at lightning speed. PASM is combined as standard with the sports suspension, which features a 10-millimetre-lower ride height.
 

Cinq modèles à propulsion ou à transmission intégrale avec deux tailles de batterie au choix

Nouveau Taycan Sport Turismo : polyvalence et dynamisme

Avec le Taycan Sport Turismo, Porsche dévoile une nouvelle déclinaison de sa sportive électrique. Il s’agit de la troisième variante de carrosserie de la gamme après le Taycan berline et le Taycan Cross Turismo. La nouvelle variante est destinée à celles et ceux qui veulent allier la polyvalence au quotidien du Taycan Cross Turismo à la dynamique de conduite de la berline sportive. Le premier modèle à arriver dans le réseau français sera le Taycan GTS Sport Turismo, à la fin du mois de février. Il sera suivi des autres modèles Sport Turismo seulement trois semaines plus tard, à la mi-mars. Par ailleurs, le Taycan Sport Turismo peut être équipé en option d’un toit panoramique à occultation variable (Sunshine Control) doté d’une fonction électrique d’anti-éblouissement.

Au printemps 2022, cinq modèles seront disponibles :
 

  • Taycan Sport Turismo : jusqu’à 300 kW1 (408 ch), propulsion ; disponible en option avec la batterie Performance Plus, dotée d’une puissance allant jusqu’à 350 kW1 (476 ch) ; à partir de 89 324 EUR2.
     

  • Taycan 4S Sport Turismo : jusqu’à 390 kW1 (530 ch), à transmission intégrale ; disponible en option avec la batterie Performance Plus, dotée d’une puissance allant jusqu’à 420 kW1 (571 ch) ; à partir de 110 374 EUR2.
     

  • Taycan GTS Sport Turismo : jusqu’à 440 kW1 (598 ch), à transmission intégrale ; à partir de 136 619 EUR2.
     

  • Taycan Turbo Sport Turismo : jusqu’à 500 kW1 (680 ch), à transmission intégrale ; à partir de 157 294 EUR2.
     

  • Taycan Turbo S Sport Turismo : 560 kW1 (761 ch), à transmission intégrale ; à partir de 190 894 EUR2.

« Avec le lancement de la troisième variante de carrosserie de la gamme, le Taycan Sport Turismo, notre offre de sportives électriques s’enrichit d’un modèle polyvalent, habitable et dynamique », déclare Kevin Giek, responsable de la gamme Taycan. « Je suis convaincu que ce nouveau modèle s’inscrira dans la continuité du succès rencontré par le Taycan. Avec ses cinq versions, la nouvelle gamme Sport Turismo constitue une offre équilibrée et variée, de l’agilité remarquable du modèle propulsion à la formidable puissance du modèle Turbo S, apte à susciter l’engouement de nos clients. »

Le Taycan Turbo S Sport Turismo expédie le 0 à 100 km/h en seulement 2,8 s et atteint une vitesse de pointe de 260 km/h. Quant à la version 4S Sport Turismo, elle offre une autonomie maximale de 498 km (cycle WLTP), la plus élevée de la gamme Taycan Sport Turismo. À l’instar des autres modèles de la dernière génération Taycan, les variantes Sport Turismo à transmission intégrale se distinguent par l’efficience de leur motorisation et bénéficient d’une gestion thermique et de fonctions de recharge optimisées.

Les deux batteries proposées permettent de passer de 5 % à 80 % de niveau de charge en 22 minutes et 30 secondes. Par ailleurs, il suffit de seulement 5 minutes de recharge pour bénéficier de 100 km d’autonomie supplémentaire.

Fonctionnalité et richesse des détails pratiques
Le Taycan Sport Turismo emprunte un certain nombre d’éléments de conception au Taycan Cross Turismo : silhouette dynamique, ligne de toit infléchie vers l’arrière et habitabilité accrue. Toutefois, contrairement à cette variante, le Taycan Sport Turismo n’est équipé d’aucun élément dédié au tout-terrain. Il se décline également dans une version à propulsion.

La hauteur sous pavillon du nouveau modèle s’accroît de 45 mm à l’arrière et de 9 mm à l’avant par rapport à celle de la berline sportive. Le hayon grand format offre quant à lui un accès confortable au coffre : l’ouverture est bien plus longue (801 mm contre 434 mm) et plus haute (543 mm contre 330 mm) que sur la berline.

Le volume du coffre arrière dépend des équipements du modèle. Avec le pack Audio Plus, le coffre offre un volume de rangement maximal de 446 l (berline : 407 l). Il est de 405 l sur les deux versions Turbo, dotées de série du système audio BOSE® Surround. En rabattant les sièges arrière (configuration 60:40), le volume du coffre peut être porté à 1 212 l (1 171 l sur les modèles Turbo avec système audio BOSE® Surround). Le nouveau modèle bénéficie également d’un coffre avant (frunk) de 84 l.

Toit panoramique avec Sunshine Control : vitrage opaque ou transparent, sur simple commande tactile
Le nouveau toit panoramique à occultation variable est doté d’une fonction électrique d’anti-éblouissement qui permet de contrôler l’opacité du vitrage. La grande surface vitrée est divisée en neuf segments pouvant être commandés individuellement, ce qui permet d’opacifier la paroi en verre du toit (passage de clair à opaque) sur la totalité de la surface vitrée ou uniquement sur certaines parties. Même quand le toit est entièrement opaque, l’habitacle reste baigné de lumière.

Outre les réglages « Clair » et « Opaque », le toit est également doté des réglages prédéfinis « Intermédiaire » (segments fins dépolis) et « Lumineux » (segments épais dépolis). En outre, il bénéficie d’une fonction à effet volet roulant dynamique : il suffit au conducteur de faire glisser son doigt sur l’icône représentant le toit sur l’écran tactile pour actionner les segments les uns après les autres.

Assistance parking à distance et intégration d’Android Auto
Le Taycan Sport Turismo est à la pointe de la technologie en matière de confort, de sécurité et d’infodivertissement. Grâce à la fonction optionnelle Assistance parking à distance, le conducteur peut commander les manœuvres de stationnement sans s’installer derrière le volant. Une commande automatique est également disponible pour les manœuvres de stationnement dans les places en bataille, pour les créneaux et pour les places dans les parkings. Le système détecte automatiquement les emplacements libres et les mesure au moyen de capteurs à ultrasons et d’une caméra.

En plus d’Apple Car Play, le Porsche Communication Management (PCM) est désormais compatible avec l’interface Android Auto depuis la mise à jour de l’année dernière. Ainsi, à l’instar des smartphones iPhone, les appareils utilisant Android, le système d’exploitation de Google, sont désormais supportés par le PCM.

Par ailleurs, l’assistant vocal Voice Pilot bénéficie d’une compréhension encore plus fine de la prononciation naturelle. Quant au système de navigation, il calcule les itinéraires plus rapidement, privilégie les sources en ligne pour repérer les points d’intérêts (POI), et affiche les informations correspondantes de manière plus claire. Enfin, le Planificateur de recharge a été optimisé afin de prévoir davantage d’arrêts dans des stations de recharge rapide et d’éviter les escales courtes. En outre, l’utilisateur peut désormais filtrer l’affichage des stations de recharge en fonction de leur niveau de puissance.

1 Puissance Overboost avec Launch Control
2Les prix indiqués pour le marché français s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au pays.


Modèles Taycan Sport Turismo
Cycle WLTP : consommation électrique en cycle combinée 24,7 – 20,2 kWh/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 0 g/km (en phase de roulage)
Autonomie électrique en cycle mixte 358 – 498 km ; autonomie électrique en cycle urbain : 433 – 620 km

Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicules. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.

 

 

 







Une sportive à moteur central inspirée de la compétition et conçue pour le plaisir de conduire

Le nouveau Porsche 718 Cayman GT4 RS

Avec son moteur central à haut régime de 500 ch (368 kW) et son poids à vide de 1 415 kg, le Porsche 718 Cayman GT4 RS, nouveau fleuron de la gamme 718, redéfinit le plaisir de conduire au volant d’une sportive. Conçue pour les amoureux de la conduite automobile, la sportive séduit par sa conception allégée, le réglage de son châssis axé sur la performance, son aérodynamique optimisée et sa signature sonore unique. À son aise sur les étroits lacets montagneux comme sur les circuits, le 718 Cayman GT4 RS règne désormais sur le segment des sportives compactes à moteur central, comme en témoigne sa performance sur la Boucle nord du Nürburgring, qu’il a parcouru en 23 secondes de moins que le 718 Cayman GT4.

Le moteur atmosphérique six cylindres à plat délivrant un régime maximal de 9 000 tr/min est la pièce maîtresse de cette sportive conçue pour un plaisir de conduire à l’état pur. Ce bloc équipe déjà la 911 GT3 Cup, le modèle de course, ainsi que la 911 GT3 de série. Avec ce groupe motopropulseur, le modèle affiche un gain de puissance de 80 ch (59 kW) par rapport au 718 Cayman GT4, offre un rapport poids-puissance de 2,83 kg/ch et développe un couple maximal de 450 Nm (contre 430 Nm sur la variante GT4).

Sur le plan visuel, le nouveau fleuron de la gamme 718 se distingue notamment par ses entrées d’air d’admission situées derrière les fenêtres côté conducteur et passager, en lieu et place des habituelles vitres de custode. Ces nouvelles entrées d’air améliorent le flux d’admission, tout en produisant une sonorité riche en émotions dans l’habitacle. Le nouveau modèle conserve également les habituelles entrées d’air situées devant les passages de roues arrière, désormais utilisées pour le refroidissement du moteur.

Comme tous les modèles RS récents, le nouveau 718 GT4 RS est proposé exclusivement avec une boîte de vitesses à double embrayage PDK. Dotée de sept rapports, cette transmission assure des passages de vitesse extrêmement rapides, gage de performances optimales. Les amateurs de commande manuelle peuvent garder les mains sur le volant et changer de rapport avec les palettes ou utiliser le levier du sélecteur logé sur la console centrale, qui a été redessiné sur le nouveau modèle.

Avec ses réglages sportifs et ses rapports courts, la boîte PDK confère à la sportive à moteur central une accélération à couper le souffle. Ainsi, le 718 Cayman GT4 RS abat le 0 à 100 km/h en seulement 3,4 s (GT4 avec PDK : 3,9 s) et atteint en septième une vitesse maximale de 315 km/h (GT4 avec PDK : 302 km/h).

À l’instar des autres modèles RS, la conception allégée est une caractéristique centrale du nouveau 718 Cayman GT4 RS. La sportive biplace ne pèse que 1 415 kg avec le réservoir plein et sans conducteur (norme DIN), un gain de 35 kg par rapport au 718 GT4 avec boîte PDK. Cet allègement s’explique notamment par le recours au polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC) pour différentes pièces, notamment le capot et les ailes avant. En outre, les tapis de sol ont été allégés et les garnitures d’isolation ont été réduites. Par ailleurs, la lunette arrière est en verre allégé. Les garnitures de porte, également en matériaux allégés, sont dotées de sangles d’ouverture en textile. Les filets faisant office de vide-poche témoignent de la chasse aux grammes superflus.

Le design extérieur du 718 Cayman GT4 RS se distingue par le nouvel aileron arrière fixe, doté d’une fixation en col de cygne et de supports en aluminium. Hérité de la Porsche 911 RSR, le modèle de course GT de la marque, cet aileron particulièrement efficient a été introduit pour la première fois sur un modèle de série avec la 911 GT3. Avec sa garde au sol abaissée de 30 mm par rapport au 718 Cayman, ses prises d’air stylisées devant les passages de roue avant, son soubassement caréné, optimisé en termes d’aérodynamique, avec diffuseur arrière intégré, le diffuseur avant doté de plusieurs niveaux de réglage et la nouvelle lèvre de spoiler avant dotée d’ailettes (sideblades) conçues pour optimiser l’écoulement de l’air, le 718 Cayman GT4 RS génère en mode Performance (réservé à un usage sur circuit, non homologué sur route) une déportance accrue de 25 % par rapport au 718 Cayman GT4.

Le 718 Cayman GT4 RS doit également ses performances accrues aux modifications apportées à son châssis. Les rotules, qui assurent une liaison mécanique rigide avec la caisse, confèrent à la sportive une remarquable précision directionnelle et une maniabilité hors pair. Conçu pour le circuit, le châssis réglable est doté d’amortisseurs configurés spécifiquement pour les modèles RS. La fermeté des ressorts et la raideur des barres stabilisatrices ont été ajustées.

Avec le pack Weissach, disponible en option, le 718 Cayman GT4 RS gagne encore en sportivité sur le plan visuel. De nombreux éléments sont en finition carbone apparent : le capot avant, les entrées d’air d’admission et de refroidissement, le carter de la boîte à air, la coque des rétroviseurs extérieurs et l’aileron arrière. Les sorties d’échappement en titane évoquent celles de la Porsche 935. L’arceau de sécurité boulonné, à l’arrière, est également en titane. La partie supérieure de la planche de bord est habillée de Race-Tex. La lunette arrière arbore un monogramme PORSCHE grand format. Avec le pack Weissach, la sportive peut être chaussée de jantes forgées en magnésium de 20 pouces, moyennant un supplément de prix, en lieu et place des jantes forgées en aluminium, fournies de série.

Grâce aux nombreuses améliorations par rapport au 718 Cayman GT4, la version GT4 RS est désormais la déclinaison la plus sportive et la plus dynamique de la gamme 718, comme en attestent ses performances sur la Boucle nord du Nürburgring. Lors de la phase finale des essais, Jörg Bergmeister, ambassadeur de la marque et pilote de développement, a parcouru les 20,832 km de la Boucle nord du Nürburgring en 7:09,300 minutes. L’ancien tracé de 20,6 km, qui servait auparavant de mètre étalon pour mesurer les performances des sportives de la marque, a été parcouru par le 718 Cayman GT4 RS en 7:04,511 minutes, soit 23,6 s de moins que le 718 Cayman GT4.

Exclusivement réservé aux futurs clients du 718 Cayman GT4 RS, le chronographe Porsche Design 718 Cayman GT4 RS fait écho à la sportivité du modèle à moteur central. Il bénéficie lui aussi d’un concept allégé et de caractéristiques à hautes performances grâce aux propriétés du titane, un matériau high-tech à haute résistance mécanique. Sa masse oscillante s’inspire du style des jantes de la sportive et peut se décliner en différentes couleurs, en adéquation avec le nuancier du modèle.

Le nouveau Porsche 718 Cayman GT4 RS est dévoilé en première mondiale au salon de l’automobile de Los Angeles (Los Angeles Auto Show). Il est disponible dès aujourd’hui à la commande et est proposé à partir de 144 485 EUR (TTC). Les premières livraisons en France sont prévues pour le deuxième trimestre 2022. Sur le 718 Cayman GT4 RS, le pack Weissach est proposé en option. Ce pack permet d’optimiser l’aérodynamique de la sportive. La version de compétition, le 718 Cayman GT4 RS Clubsport, est également présentée à Los Angeles. Il fera ses débuts dans différentes compétitions nationales et internationales à partir de 2022.



Mid-engined sports car with racing DNA offers maximum driving pleasure


The new Porsche 718 Cayman GT4 RS

Stuttgart. When 500 PS (368 kW) from a high-revving mid-mounted engine meets a purist 1,415 kg kerb weight, it is time for the term ‘driving pleasure‘ to be redefined: the Porsche 718 Cayman GT4 RS is the new flagship model in the 718 family – an uncomp romising driver’s car designed to impress with its lightweight construction, extremely agile chassis set-up, sophisticated aerodynamics and unique soundtrack. Whether it is being driven on narrow, winding mountains roads or closed race tracks, the 718 Cayman GT4 RS is king of the compact mid-engined range. On the Nürburgring Nordschleife, it outperforms its sibling, the 718 Cayman GT4, by more than 23
seconds.

The naturally aspirated flat-six engine, familiar from the 911 GT3 Cup racing car and the 911 GT3 series production model, forms the centrepiece of a sports car that has been designed for maximum driving pleasure. The engine revs as high as 9,000 rpm. Compared to the 718 Cayman GT4, the 718 Cayman GT4 RS has an extra 80 PS (59 kW), resulting in a weight-to-power ratio of 2.83 kg/PS. Maximum torque has been increased from 430 to 450 Nm.

Among the striking features of the new, top-of-the-range 718 are the process air intakes behind the driver and passenger windows. The 718 Cayman normally has small side windows here. The new air intakes improve both the intake airflow and, at the same time, create a thrilling intake noise right next to the occupants' ears. The characteristic air intakes in front of the rear wheels have been retained and are used for engine cooling.

Like every modern RS model, the new 718 GT4 RS is exclusively available with the Porsche dual clutch transmission (PDK). This gearbox shifts through its seven gears at lightning speed and guarantees maximum performance. The gearshift paddles allow drivers to keep their hands on the steering wheel even when changing gear manually. Alternatively, they can use the re-designed selector lever on the centre console.

The sports low-ratio PDK underpins the incredible acceleration of this mid-engined sports car. The 718 Cayman GT4 RS sprints from 0 to 100 km/h in just 3.4 seconds (GT4 with PDK: 3.9 seconds) and has a top speed of 315 km/h (GT4 with PDK: 302 km/h), which it reaches in seventh gear.

In typical RS style, lightweight construction is a defining element of the new 718 Cayman GT4 RS design. The two-seater weighs only 1,415 kilograms, with a full fuel tank and without a driver as defined by the DIN standard, which is 35 kg less than a PDK-equipped 718 GT4. This weight reduction is achieved thanks to the use of carbon fibre reinforced plastic (CFRP) for components such as the bonnet and front wings. Lightweight carpets also save weight, as does reducing the amount of insulation material. The rear window is made of lightweight glass. Lightweight door panels with textile opening loops and nets on the storage compartments complete the quest to eliminate every superfluous gram.

The new fixed rear wing, its swan-neck attachment and aluminium wing supports, are a distinctive element of the exterior design. This highly efficient wing principle is derived from the Porsche 911 RSR GT racing car and was first adopted in a Porsche series production car with the 911 GT3. In combination with the 30-millimetre-lower ride height compared to the 718 Cayman, the eye-catching vents on the front wheel arches, the aerodynamically optimised underbody panelling with connected rear diffuser, the multi-adjustable front diffuser and the new front spoiler lip with flow-around side blades, in the Performance mode reserved for use on race tracks the GT4 RS generates approximately 25 per cent more downforce than the GT4.

Modifications to the chassis also contribute to its greater performance. Ball joints bind the chassis tightly to the body to deliver even more precise and direct handling. The adjustable, circuit-ready chassis has an RS-specific shock absorber set-up, as well as modified spring and anti-roll bar rates.

The optional Weissach package takes the dynamic design of the GT4 RS even further. The front luggage-compartment lid, process air intakes, cooling air intakes, airbox cover, exterior mirror upper trims and rear wing have a carbon-weave finish. The titanium tailpipes look similar to the exhaust system on the Porsche 935. The fitted roll cage at the rear is also made of titanium. The upper section of the dashboard is upholstered in Race-Tex material and a large Porsche logo is integrated into the rear window. With the Weissach package 20-inch forged magnesium wheels can be ordered at additional cost instead of the 20-inch forged aluminium wheels.

All of these enhancements compared to the 718 Cayman GT4 make the GT4 RS the most uncompromising and sharpest member of the 718 family. This is particularly evident on the Nürburgring Nordschleife. During the final phase of set-up adjustments, Porsche brand ambassador Jörg Bergmeister lapped the 20.832-kilometre track in 7:09.300 minutes. The GT4 RS conquered the shorter 20.6 km version, which previously served as the benchmark, in 7:04.511 minutes – 23.6 seconds faster than the 718 Cayman GT4.

The unique Porsche Design Chronograph 718 Cayman GT4 RS, created by Porsche Design exclusively for buyers of the vehicle, is as dynamic as its four-wheeled counterpart. The watch also benefits from a lightweight design concept with high-performance features based on the robust, high-tech characteristics of titanium. Its winding rotor is modelled on the sports car’s rims and can be specified in different colours, just like the car.

The new Porsche 718 Cayman GT4 RS is celebrating its world premiere at the Los Angeles Auto Show and can now be ordered at a base price of 141,338 euros (including 19 per cent VAT). Delivery begins in December. In addition, the GT4 RS is available with the optional Weissach package to further enhance its aerodynamics. The 718 Cayman GT4 RS Clubsport racing version is also celebrating its premiere in Los Angeles, and it will be launched in several national and international racing series starting in 2022.
 





Porsche lance une édition spéciale de la Panamera sur le marché


Élégante et exclusive : la Panamera Platinum Edition
 

Porsche propose une variante élégante et exclusive de la Panamera : la Panamera Platinum Edition. Avec ses touches stylistiques en Platine (finition satinée) et sa dotation de série enrichie, cette édition spéciale proposée à un prix avantageux se décline en trois versions : Panamera¹⁾, Panamera 4 et Panamera 4 E-Hybrid.

Signature stylistique soulignée par des éléments en Platine
La dotation de série des modèles Platinum Edition inclut de nombreuses options plébiscitées par les clients, notamment la suspension pneumatique adaptative associée au système Porsche Active Suspension Management (PASM), les rétroviseurs extérieurs avec fonction anti-éblouissement automatique, les phares matriciels à LED avec Porsche Dynamic Light System Plus (PDLS +), un toit panoramique, l’assistance au stationnement avec caméra de recul et, sur les modèles hybrides, un chargeur embarqué en courant alternatif doté d’une capacité de 7,2 kW. Les jantes 21 pouces Exclusive Design Sport peintes en Platine, les sorties d’échappement sport en Noir, le vitrage teinté, le contour des vitres latérales en Noir (finition brillante) et les feux arrière Exclusive Design soulignent l’élégance sportive du modèle.
 

La Panamera Platinum Edition est clairement identifiable de l’extérieur par ses touches stylistiques en Platine : les entrées d’air latérales situées derrière les passages de roues avant, le logo Porsche et la désignation du modèle à l’arrière et, sur les modèles hybrides, le monogramme « e-hybrid » sur le côté. En outre, des jantes 20 pouces Panamera Style en Platine sont proposées en option.

Un intérieur tout en élégance avec horloge analogique sur la planche de bord
L’habitacle se distingue par la richesse de ses équipements de série : volant sport GT, direction assistée Servotronic Plus, assistance de changement de voie, fermeture assistée des portières (soft close) avec accès confort dans l’habitacle, sièges confort à l’avant à 14 positions de réglage avec pack mémoire, sièges arrière chauffants, système audio BOSE® Surround, pack intérieur en aluminium brossé Noir et écusson Porsche sur les appuie-têtes. En outre, l’intérieur est agrémenté d’éléments exclusifs : baguettes de seuil de porte en aluminium brossé Noir, ornées du monogramme Platinum Edition à l’avant. Tous les modèles Platinum Edition sont également dotés de série d’une horloge analogique sur la planche de bord.
 

Première mondiale à Los Angeles
En France, la Panamera Platinum Edition se décline en carrosserie berline et Sport Turismo et en versions Panamera 4 et Panamera 4 E-Hybrid. La Porsche Panamera 4 Platinum Edition est d’ores et déjà disponible à la commande à partir de de 114 214 € TTC et la Panamera 4 E-Hybrid Platinum Edition à partir de 127 223 € TTC. Le modèle célébrera sa première mondiale au salon de l’automobile de Los Angeles le 17 novembre prochain. Les livraisons commenceront à compter de fin janvier 2022.


 

 


Le Porsche 718 Cayman GT4 RS s’illustre lors de sa phase finale d’essais


Porsche dévoile le grand frère du 718 Cayman GT4 : le 718 Cayman GT4 RS. Le nouveau fleuron de la gamme 718 est fin prêt pour sa première mondiale prévue pour novembre. Lors de la phase finale des essais, le premier modèle 718 à porter l’appellation « RS » a démontré toute l’étendue de son formidable potentiel dynamique, tant sur les routes sinueuses de montagne que sur circuit.

Jörg Bergmeister, ambassadeur de la marque et pilote de développement, a parcouru les 20,832 km de la Boucle nord du Nürburgring en 7:09,300 minutes au volant d’un modèle de série légèrement camouflé. L’ancien tracé de 20,6 km, qui servait auparavant de mètre étalon pour mesurer les performances des sportives de la marque, a été parcouru par le 718 Cayman GT4 RS en 7:04,511 minutes, soit 23,6 s de moins que le 718 Cayman GT4. Pour assurer la sécurité du pilote, la sportive à moteur central était équipée pour l’occasion d’un siège de course. Par ailleurs, la voiture était chaussée de pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup 2 R, qui seront proposés en option sur le modèle. Enfin, le poids de la voiture et la conformité aux caractéristiques techniques des modèles de série ont été certifiés par huissier.

« Lors de la phase de développement, nous avons doté le 718 Cayman GT4 RS des qualités caractéristiques des modèles RS : construction allégée, déportance et puissance accrues, meilleure réactivité de la voiture pour une réponse optimale aux manœuvres du conducteur. Le temps au tour exceptionnel réalisé sur la Boucle nord témoigne de l’impact de ces optimisations sur la dynamique de conduite », déclare Andreas Preuninger, responsable de la gamme GT. « Au volant de ce modèle, nos clients vivront une expérience de conduite à l’état pur. »

« Le 718 Cayman GT4 RS est un modèle sans concession. Il allie une maniabilité digne d’un kart sur les routes de montagne à une formidable stabilité sur circuit, des qualités indispensables pour pouvoir réaliser un tel temps au tour », affirme Jörg Bergmeister. « Le 718 Cayman GT4 RS est l’une des voitures les plus performantes jamais développées par Porsche. Sa signature sonore exceptionnelle constitue à elle seule une expérience unique », ajoute le pilote de classe mondiale, qui compte à son actif plus de 500 heures de roulage dans le cadre des essais et des réglages du 718 Cayman GT4 RS.



718 Cayman GT4 RS
Cycle WLTP : Consommation de carburant en cycle mixte 13,2 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 299 g/km

Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.

 

New Porsche 718 Cayman GT4 RS excels during final testing

The Porsche 718 Cayman GT4 is getting a big brother: the 718 Cayman GT4 RS. The new top model of the 718 family is well prepared for its world premiere in November. During final testing and evaluation drives, the first 718 to carry the RS badge has impressively demonstrated its dynamic potential both on twisty mountain roads and on the racetrack.

Brand ambassador and development driver Jörg Bergmeister has lapped the 20.832-kilometre Nürburgring-Nordschleife circuit in a lightly disguised production car in 7:09.300 minutes. The 718 Cayman GT4 RS completed the shorter 20.6 km lap, which had previously served as the benchmark, in 7:04.511 minutes – 23.6 seconds faster than its little brother, the 718 Cayman GT4. To protect the driver, the mid-engined sports car was equipped with a racing seat. The tyres fitted to the car were Michelin Pilot Sport Cup 2 R, which will be optionally available. A notary confirmed the standard condition and weight of the car.

"During development, we gave the 718 Cayman GT4 RS everything that characterises a genuine RS: lightweight construction, more downforce, more power and, of course, an even higher level of responsiveness and feedback to driver inputs. The fantastic lap time of the Nordschleife is impressive proof of how clearly noticeable these improvements in driving dynamics are," says Directors GT Model Line, Andreas Preuninger. "Our customers can look forward to a pure driver's car that makes a thrilling driving experience an absolute priority."

"The 718 Cayman GT4 RS is an uncompromising driving machine. It feels as nimble as a go-kart on mountain roads, yet is impressively stable and well-balanced on the racetrack. Otherwise, such a lap time wouldn’t even be possible," says Jörg Bergmeister. "The GT4 RS is one of the sharpest cars Porsche has ever developed. And you really have had to experience the breathtaking noise it makes for yourself," adds the world-class driver, who has devoted more than 500 hours to the 718 Cayman GT4 RS during test and tuning drives as part of the car’s development.





Le SUV compact de Porsche entièrement revisité


Le nouveau Macan : plus puissant, plus affûté,
plus sportif que jamais


Porsche lance le nouveau Macan avec des performances optimisées, un design plus affûté et un nouveau concept de commande à bord. Le nouveau SUV compact, décliné en trois versions, affiche une puissance nettement accrue par rapport à ses prédécesseurs. Le Macan GTS, au caractère sportif affirmé, constitue le fleuron de la gamme. Son bloc V6 biturbo de 2,9 l développe désormais 440 ch (324 kW), une puissance en hausse de 60 ch (44 kW) par rapport au modèle précédent. Doté de la réactivité et de la motricité typiques des modèles Porsche siglés GTS, il abat le 0 à 100 km/h en 4,3 s avec le pack Sport Chrono et atteint une vitesse de pointe de 272 km/h. Le Macan S est quant à lui équipé d’un moteur V6 biturbo de 2,9 l avec une puissance de 380 ch (280 kW), un gain de 26 ch (20 kW) par rapport à la génération précédente. Le Macan S atteint les 100 km/h départ arrêté en 4,6 s, pour une vitesse de pointe de 259 km/h. Un nouveau groupe motopropulseur quatre cylindres turbocompressé de 265 ch (195 kW) équipe le modèle de base de la gamme Macan. Il franchit le 0 à 100 km/h en 6,2 s, pour une vitesse de pointe de 232 km/h. Tous les modèles sont équipés de la boîte Porsche à double embrayage (PDK) à sept rapports et d’une transmission intégrale active pilotée par le système PTM (Porsche Traction Management).

Châssis optimisé : nouvelle suspension sport pneumatique pour le modèle GTS
Les nouveaux modèles Macan bénéficient également d’une nouvelle suspension avec un large spectre de réglage de la fermeté de l’amortissement offrant un parfait équilibre entre confort et sportivité. Le réglage du châssis a également été optimisé : la réponse du nouveau Macan en fonction du mode de conduite ou des conditions de route est plus précise et plus directe. Pour le conducteur, cela se traduit par une meilleure sensation au volant. Les caractéristiques du système de réglage des amortisseurs à commande électronique PASM (Porsche Active Suspension Management) ont été réajustées pour répondre aux impératifs de ce modèle résolument sportif. La force d’amortissement est régulée de manière active en continu sur chaque roue. Le système PASM est disponible en option sur le Macan. Il est fourni de série sur les versions S et GTS.

Le Macan GTS se distingue plus que jamais des autres modèles de la gamme par sa suspension pneumatique sport de série, avec son châssis surbaissé de 10 mm. Les atouts du nouveau modèle GTS en termes de dynamique de conduite s’expliquent principalement par sa suspension pneumatique 10 % plus rigide à l’avant et 15 % plus ferme à l’arrière par rapport à son prédécesseur. Le pack Sport GTS, proposé en option, accroît le potentiel dynamique de la voiture, avec ses jantes 21 pouces au design GT chaussées de pneumatiques hautes performances, le système de contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus) et le pack Sport Chrono.

Lignes plus affûtées, caractère résolument sportif
Les lignes du SUV compact de Porsche ont été affûtées par l’ajout d’éléments stylistiques extérieurs. Ainsi, le bouclier avant redessiné arbore un insert dans la teinte de carrosserie qui souligne la largeur du SUV compact et confère au Macan une silhouette plus ramassée. Sur le nouveau modèle GTS, le centre du bouclier avant ainsi que d’autres éléments de carrosserie sont déclinés en couleur de contraste Noir. L’arrière est doté d’un diffuseur imposant au design unique. À l’arrière comme à l’avant, le bouclier au design moderne comporte des éléments en relief. Cette structure en relief est également disponible en option pour les sideblades. Les phares à LED pilotés par le Porsche Dynamic Light System (PDLS) et les rétroviseurs extérieurs Sport Design sont désormais proposés de série sur tous les modèles.

Le nuancier du nouveau Macan comporte 14 teintes au total, dont un certain nombre de nouveaux coloris : Papaye Métallisé et Bleu Gentiane Métallisé, ainsi que Vert Python pour le Macan GTS avec pack Sport GTS. Avec son offre optionnelle de teintes personnalisées (Individual Colour) et de teintes sur échantillon (Paint To Sample), Porsche Exclusive Manufaktur étend considérablement les possibilités de personnalisation du Macan. Des jantes larges sont fournies de série : 19 pouces pour le Macan, 20 pouces pour le Macan S et 21 pour le Macan GTS. Sept modèles de jantes ont été ajoutés à l’offre.

Nouvelle console centrale à surface tactile
Le nouveau Porsche Macan offre un habitacle élégant avec une console centrale moderne aux lignes soignées. Le nouveau concept de commande sur la console centrale, qui fait la part belle aux surfaces tactiles en lieu et place des traditionnels boutons, contribue à optimiser l’agencement du cockpit. Un nouveau sélecteur de vitesses raccourci trône au milieu du module de commande ergonomique. L’horloge analogique sur la planche de bord est désormais fournie de série. Des garnitures en cuir et des coutures décoratives en Bleu Gentiane, Papaye ou Craie sont disponibles en option pour ajouter des éléments de contraste dans l’habitacle. Comme sur les modèles précédents, de nombreux services et fonctions en ligne sont fournis de série, qui peuvent être contrôlés via l’écran tactile Full HD de 10,9 pouces du système Porsche Communication Management ou par commande vocale. Les modèles Macan sont équipés du nouveau volant multifonctions ou du volant GT Sport multifonctions issu de la 911.

Outre les éléments dynamiques et les inserts en Noir de la carrosserie, le pack GTS Sport disponible uniquement sur le fleuron de la gamme comprend également des équipements intérieurs exclusifs. Il s’agit notamment des sièges Sport réglables à 18 positions, du pack intérieur en Carbone, des éléments en Race-Tex avec garnitures en cuir, des coutures décoratives et du monogramme GTS en Vert Python.

Engouement pour le modèle de base, disponible à la commande dès aujourd’hui
Le Macan, vendu à 600 000 exemplaires dans le monde depuis son lancement sur le marché en 2014, tient une place particulière dans l’offre Porsche. Près de 80 % des acquéreurs de modèles Macan sont des nouveaux clients Porsche. En outre, le Macan rencontre un succès croissant auprès de la clientèle féminine ces dernières années, ce qui en fait le modèle Porsche le plus prisé des clientes de la marque. En Chine, marché où le Macan affiche ses chiffres de vente les plus élevés, près de 60 % des acquéreurs du modèle sont des femmes. Les nouveaux modèles Macan sont disponibles à la commande dès aujourd’hui. En Europe, les premiers exemplaires seront livrés début octobre 2021. En France, le Macan est proposé à partir de 64 633 euros, le Macan S à partir de 73 597 euros et le Macan GTS à partir de 90 350 euros. Les prix s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français.

Macan (20/07/2021) Valeurs WLTP: Conso. combinée en l/100km: 10,1-10,7 - Emissions de C02 en g/km: 228-243.
Macan S (20/07/2021) Valeurs WLTP: Conso. combinée en l/100km: 11,1-11,7 - Emissions de C02 en g/km: 251-265.
Macan GTS (20/07/2021) Valeurs WLTP: Conso. combinée en l/100km: 11,3-11,7 - Emissions de C02 en g/km: 255-265.


Valeurs WLTP
Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de C02 et les performances du véhicule.

 





Derniers essais en conditions extrêmes juste avant la première mondiale


Le programme d’essais du Taycan Cross Turismo met la voiture à rude épreuve

Le Porsche Taycan Cross Turismo est actuellement dans la phase finale de son développement. Le programme d’essais complet mis en œuvre par Porsche a permis de tester la sportive sur circuit, notamment sur la Boucle Nord du Nürburgring (Allemagne) et sur le circuit d’Hockenheim, qui accueille de nombreuses épreuves prestigieuses dont le Grand Prix d’Allemagne, mais aussi sur des pistes d’essai partout dans le monde, dont le circuit de Nardò situé dans le sud de l’Italie. En outre, le Cross Turismo a été testé hors des routes bitumées dans le sud de la France et dans les Pyrénées. L’autodrome du Centre de développement de Weissach a également permis de mettre à l’épreuve les qualités de conduite tout-terrain de la voiture sur le circuit Safari, reproduisant les conditions des pistes africaines. Avec un total de 998 361 km parcourus lors des différents essais, les prototypes du Cross Turismo ont réalisé près de 25 fois le tour de la Terre (distance calculée sur la latitude de l’équateur terrestre).

Parallèlement à ces derniers essais, un prototype camouflé du Taycan Cross Turismo a entamé depuis le début de l’année une tournée mondiale. En à peine six semaines, la version Cross Turismo du Taycan s’est rendue sur cinq de ses principaux marchés : les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Norvège, les Pays-Bas et l’Allemagne.
La nouvelle déclinaison du Taycan possède tous les atouts de la berline sportive 100 % électrique de la marque, notamment en termes de performance et d’autonomie. Le châssis, avec sa transmission intégrale et sa suspension pneumatique, est réglable en hauteur. La hauteur sous pavillon a été augmentée à l’arrière pour offrir plus de confort aux passagers. Le hayon arrière s’ouvre sur un espace de rangement généreux. Les équipements ainsi que les volumes disponibles ont été particulièrement optimisés. La maquette servant au travail des aménagements intérieurs, qui reproduit fidèlement l’habitacle de la voiture, et le prototypage fonctionnel ont demandé 650 heures de conception, de tests électroniques et de travail de coordination, mais aussi 1 500 heures en atelier.

« Lors du développement du Cross Turismo, nous avons bénéficié de l’expérience acquise avec la berline de la gamme Taycan. Le principal défi a consisté à combiner les exigences de sportivité aux qualités du tout-terrain », explique Stefan Weckbach, responsable de la gamme : « Le Cross Turismo doit certes être performant sur circuit, mais il doit aussi être capable d’affronter des chaussées instables, couvertes de terre, de gravillons et de boue ». Ces conditions de conduite ont été testées sur la piste d’essai d’endurance du Centre de Développement de Weissach. Stefan Weckbach précise : « Le résultat est impressionnant. Même si le Cross Turismo n’est pas un véhicule tout-terrain de l’extrême, il est néanmoins capable de circuler aisément sur des revêtements non stabilisés et sur des chemins de terre. C’est un couteau suisse automobile pouvant être chaussé de jantes 21 pouces ».

Chez Porsche, les sportives électriques sont soumises au même programme d’essais rigoureux que les modèles à moteur thermique. La voiture doit afficher un niveau de performance élevé, mais aussi démontrer son confort d’utilisation au quotidien dans toutes les conditions climatiques. Certaines fonctions, comme la recharge de la batterie, la gestion thermique du groupe motopropulseur ou encore la régulation de la température dans l’habitacle dans des conditions environnantes extrêmes, font l’objet d’essais supplémentaires sur les modèles électriques. D’autres aspects sont également examinés avec minutie : les performances sur circuit, la capacité à répéter des accélérations à plein régime et l’autonomie pour un confort d’utilisation au quotidien.

Les essais en extérieur sont complétés par des batteries de tests en laboratoire et sur bancs d’essai. Il s’agit notamment de développer et de valider l’aérodynamique de la voiture. Ainsi, le Taycan Cross Turismo a passé près de 325 heures en soufflerie. Le Taycan version berline y avait quant à lui déjà passé 1 500 heures pendant la phase de développement.

Le porte-vélos arrière, conçu par Porsche spécialement pour ce modèle, a également été soumis à un programme d’essais rigoureux sur routes accidentées et à des tests de dynamique de conduite. Ce modèle de porte-vélos constitue une référence sur le marché en matière de praticité, d’ergonomie, de sécurité et de stabilité. Il permet de transporter plusieurs vélos électriques grâce à ses rails de montage très espacés.

Le nouveau Cross Turismo étend la gamme Taycan
Le Taycan, la berline sportive électrique lancée sur le marché fin 2019, a rencontré un vif succès auprès du public. Le nouveau Cross Turismo combine les performances des modèles électriques Porsche à un remarquable confort d’utilisation au quotidien. Il est destiné à une clientèle avec un mode de vie dynamique. Le Taycan Cross Turismo sera lancé sur le marché en Europe à l’été 2021.

Porsche a fait une entrée réussie dans l’ère de l’électromobilité : le Taycan en version berline sportive a été livré à plus de 20 000 exemplaires en 2020. Le Taycan représente aujourd’hui 70 % des ventes de modèles Porsche en Norvège. Début novembre, le millième exemplaire y a été livré. Les ventes de Porsche en Norvège ont ainsi plus que doublé. La sportive électrique a également reçu une cinquantaine de prix internationaux, notamment sur ses principaux marchés que sont l’Allemagne, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Chine. Par ailleurs, la nouvelle version à propulsion du Taycan a fait son entrée dans le Livre Guinness des records (Guinness Book of Records™) en accomplissant le plus long drift jamais réalisé par un véhicule électrique : la voiture a parcouru exactement 42,171 km avec les roues avant constamment orientées vers l’extérieur de la courbe.

La première mondiale du premier Cross Utility Vehicle (CUV) électrique aura lieu le 4 mars prochain à 16h00 (CET) en version digitale sur la Web TV newstv.porsche.com.

Last extreme tests shortly before the world premiere

As versatile as the vehicle: the testing programme for the Taycan Cross Turismo

The Porsche Taycan Cross Turismo is currently completing its last test drives. The extensive Porsche testing programme has taken place on race tracks such as the Nürburgring Nordschleife and the Grand Prix track in Hockenheim (both in Germany) as well as on testing grounds worldwide – including in the southern Italian town of Nardò. In addition, the Cross Turismo has been tested off the beaten track in the south of France and in the Pyrenees. The testing grounds at the Weissach Development Centre offered a further off-road challenge outside of Africa with the so-called Safari track. With a total of 998,361 testing kilometres, the Cross Turismo prototypes have circumnavigated the globe almost 25 times – measured at the equator.

Parallel to the last test drives, a camouflaged Taycan Cross Turismo has been on a global test tour with media representatives since the beginning of the year. In just six weeks, this prototype visited the five largest markets for the Cross Utility version of the Taycan: the USA, the UK, Norway, the Netherlands and Germany. The new derivative features all the strengths of the Taycan sports saloon such as superior performance and long range. The chassis with all-wheel drive and air suspension is height-adjustable. There is also significantly more headroom for the passengers in the rear and a large load capacity under the tailgate. The package and space conditions have been optimised down to the very last detail. The mock-up, a faithful, physical representation of the interior, and the package function model alone took 650 design, electronic and coordination hours and 1,500 workshop hours to complete.

“When developing the Cross Turismo, we were of course able to build on our experience with the Taycan sports saloon. The biggest challenge was combining the requirements of sportiness with off-road capabilities,” emphasises Vice President Model Line, Stefan Weckbach: “The Cross Turismo has to be capable of high performance on the race track and must also be able to handle scree, mud and gravel.” The latter conditions were simulated on the “Endurance Testing Ground” at the Development Centre in Weissach. Weckbach: “The result is impressive. However, the Cross Turismo is not a hardcore off-road vehicle, but specialises in unpaved and dirt roads. It’s like a type of Swiss army knife on up to 21-inch wheels.”

At Porsche, electric cars have to undergo the same rigorous testing programme as sports cars with combustion engines. In addition to displaying superior performance, this always includes proving unrestricted everyday usability in all climatic conditions. Particularly demanding tasks such as charging the battery, or controlling the temperatures of the powertrain and interior under extreme temperatures, are additional aspects that are tested in the battery-powered electric models. Other development goals typical for Porsche include race track performance, the ability to perform repeated acceleration runs at full throttle, and a range suitable for everyday use.

Extensive testing is also carried out in the laboratory and on test rigs, and includes development and validation of the aerodynamic design. The Cross Turismo thus braved the storm in the wind tunnel for around 325 hours. The Taycan sports saloon had already spent 1,500 hours there during the development process.

The new rear bicycle carrier designed by Porsche for this model also underwent the rigorous testing programme with rough road tracks and driving dynamics tests. It sets new benchmarks when to comes to handling, ergonomics, driving safety and stability. Several e-bikes can be transported on its generously spaced wide rails.

The new Porsche Taycan Cross Turismo expands the model family
The Taycan was successfully launched on the market as a sports saloon at the end of 2019. The new Cross Turismo combines Porsche E-Performance with enhanced suitability for everyday use and appeals to customers with an active lifestyle. The Taycan Cross Turismo will launch on the market in Europe in summer 2021.

Porsche has made a successful start into the all-electric age: more than 20,000 Taycan sports saloons were delivered to customers in 2020. The Taycan currently accounts for 70 percent of all Porsche models sold in Norway. At the start of November, the one thousandth Taycan was already handed over to a customer there. This means that Porsche sales in Norway have more than doubled. The electric sports car has also received more than 50 international awards – above all in its principal markets Germany, USA, UK and China. The new rear-wheel drive Taycan also holds the Guinness World Record™ for the longest drift with an electric car: it drove sideways non-stop for exactly 42.171 kilometres.

 

 

                     Marathon de drift sur le circuit d’Hockenheim pour la sportive électrique

           Le Porsche Taycan fait son entrée dans le Livre Guinness des records.

Le Porsche Taycan fait son entrée dans le Livre Guinness des records (Guinness Book of Records™) en accomplissant le plus long drift jamais réalisé par un véhicule électrique. Le record du monde a été établi au Porsche Experience Center (PEC) Hockenheimring. L’instructeur Porsche Dennis Retera y a effectué 210 tours sur un anneau de 200 m de long, les roues avant de la voiture constamment orientées vers l’extérieur de la courbe. Il a fallu 55 minutes à ce spécialiste de la discipline pour parcourir 42,171 km, pratiquement la distance d’un marathon. Dennis Retera a ainsi établi le record du monde du plus long drift ininterrompu avec une voiture électrique, à une vitesse moyenne de 46 km/h. Il a signé cette performance au volant de la version à propulsion du Taycan, déjà disponible à la vente en Chine.

« Une fois les systèmes de stabilité dynamiques désactivés, il est facile de déclencher un powerslide avec la Porsche électrique. C’est d’autant plus facile sur la version à propulsion », explique Dennis Retera. « La puissance requise pour le drift est disponible à tout moment. Le centre de gravité bas et l’empattement allongé assurent une parfaite stabilité. Le réglage minutieux du châssis et la précision de la direction permettent un contrôle optimal de la trajectoire, même en déplacement latéral. »

Instructeur en chef au Porsche Experience Center Hockenheimring, le Néerlandais a une riche expérience de la compétition en karting, en monoplace et en endurance. « Maintenir un niveau de concentration élevé sur 210 tours, c’est éprouvant, d’autant plus lorsque l’asphalte humide n’offre pas la même adhérence sur toute la longueur du circuit. Je me suis appliqué à contrôler le drift avec la direction, une technique plus efficace que le dosage de l’accélération, et qui réduit le risque de tête-à-queue. »

La performance a été réalisée sous le contrôle de la juge officielle du Livre Guinness des records, Joanne Brent, et s’est déroulée sur la section de conduite dynamique du PEC, avec un revêtement humidifié. Depuis cinq ans, Joanne Brent supervise tout type de tentative de record pour le Livre Guinness : « Nous avons assisté à plusieurs records de drift, mais une tentative avec une voiture électrique représente quelque chose de très spécial, même pour nous. Porsche fait œuvre de pionnier. » L’experte du Livre Guinness des records a méticuleusement documenté le record du Taycan avec l’assistance d’instruments de mesure et des experts indépendants. Avant la tentative de record, un géomètre local a mesuré le diamètre de 80 m du circuit du Porsche Experience Centre au millimètre près. Pour documenter l’événement, des capteurs de lacet et de localisation GPS ont été logés dans la voiture et une caméra a été installée sur le toit de la tour de contrôle du circuit pour immortaliser la performance.

Denise Ritzmann compte parmi les experts indépendants qui ont assisté à la séance de drift. Avant la tentative de record, cette ingénieure a été mandatée par DEKRA, organisme de référence pour l’inspection et la certification dans l’automobile et le transport, pour certifier que la version de présérie à propulsion du Taycan était bien un modèle de série homologué pour la route. Denise Ritzmann, spécialiste du drift, est championne d’Europe de la discipline 2018 et 2019. Lors de la tentative de record, elle était chargée de noter la trajectoire et de certifier que le Taycan restait bien en drift sur l’ensemble de l’épreuve. « Il suffit de regarder la voiture : tant que les roues avant sont orientées vers l’extérieur du virage, la voiture est en drift », explique-t-elle. Avec Joanne Brent, elle a également compté les tours parcourus.

Le Porsche Taycan détient également d’autres records dans d’autres disciplines. Il s’est notamment illustré dans une épreuve d’endurance de 24 heures sur l’anneau de vitesse de Nardò (3,425 km), sur la Boucle Nord du Nürburgring avec un chronomètre record dans sa catégorie de 7:42 min, ou encore à l’aérodrome de Lahr, où il a accompli 26 sprints d’affilée de 0 à 200 km/h. La première sportive tout électrique de Porsche peut se prévaloir d’un riche palmarès de records.

À propos du Porsche Experience Center (PEC) Hockenheimring
Ouvert le 13 octobre 2019, le PEC du circuit d’Hockenheim (Hockenheimring) a récemment fêté son premier anniversaire. Ce site de 170 000 m2 situé au cœur du circuit comprend un centre d’expérience client, une piste de maniabilité, six sections de conduite dynamique et un parcours tout-terrain.

Le PEC du Hockenheimring est le deuxième plus grand PEC en Allemagne après celui de Leipzig. D’autres PEC sont implantés à Atlanta, au Mans, à Los Angeles, à Shanghai et à Silverstone. Le huitième et plus grand PEC en date est en cours de construction dans la région de Franciacorta, en Italie. Son ouverture est prévue pour mi-2021.

À propos du Livre Guinness des records
L’histoire du Livre Guinness des records (Guinness Book of Records™) a commencé le 10 novembre 1951, quand Sir Hugh Beaver (1890-1967), patron de la brasserie Guinness en Irlande, participe à une partie de chasse. Après une discussion animée, les chasseurs ne trouvent aucun ouvrage de référence pour trancher le débat sur l’oiseau le plus rapide d’Europe.

Cette expérience donne à Sir Hugh l’idée d’une campagne de promotion pour animer les conversations dans les pubs. La société d’édition Guinness Superlatives est créée le 30 novembre 1954 et la première édition du Livre Guinness des records (Guinness Book of Records™) est publiée en 1955.

La base de données du Livre Guinness recense plus de 53 000 records. Chaque année, quelque 8 000 nouveaux records, établis partout dans le monde, sont ajoutés à l’ouvrage. Le Livre Guinness des records est actuellement publié dans plus de 100 pays et dans plus de 40 langues. Depuis sa création, il s’est écoulé à plus de 143 millions d’exemplaires.

À propos du Porsche Taycan
En 2019, le lancement du Taycan, la première sportive électrique de la marque, a marqué l’entrée de Porsche dans une nouvelle ère. Depuis, l’entreprise poursuit le développement de sa gamme de produits dans le domaine de la mobilité électrique. Associant les performances caractéristiques de Porsche, une gamme de services connectés et un confort d’utilisation au quotidien, la berline sportive quatre portes de la marque constitue un modèle unique. Avec les procédés ultramodernes mis en œuvre pour sa production et la qualité de ses équipements, le Taycan fait référence en matière de durabilité et de digitalisation.



Gamme Taycan - Consommation électrique combinée : 26,6 – 21,0 kWh/100 km ;
émissions de CO combinée : 0 g/km


Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO₂ et les performances du véhicule.


Electric sports car completes drift marathon at Hockenheimring

Porsche Taycan drifts into the Guinness World Records™ book

The Porsche Taycan has entered the Guinness World Records™ for the longest drift with an electric vehicle. The scene of the world record was the Porsche Experience Centre (PEC) Hockenheimring. Porsche instructor Dennis Retera did 210 laps on the 200 metre-long drift circle without the front wheels ever pointing in the same direction as the curve: after 55 minutes the sideways expert had covered a total of 42.171 kilometres. By completing this marathon distance, Retera secured the world record for the longest continuous drift in an electric car. The average speed was 46 km/h. The record was achieved with the rear-wheel drive version of the Taycan, which is already on sale in China.

“When the driving stability programmes are switched off, a powerslide with the electric Porsche is extremely easy, especially of course with this model variant, which is driven exclusively via the rear wheels,” says Dennis Retera, “Sufficient power is always available. The low centre of gravity and the long wheelbase ensure stability. The precise design of the chassis and steering allows for perfect control at all times, even when moving sideways”. The Dutch is now the Chief Instructor at the Porsche Experience Centre Hockenheimring, but previously competed in karting, single seaters and endurance races. “Nevertheless, it was also very tiring for me to keep my concentration high for 210 laps, especially as the irrigated asphalt of the drift circuit does not provide the same grip everywhere. I concentrated on controlling the drift with the steering – this is more efficient than using the accelerator pedal and reduces the risk of spinning.”

The attempt took place under the supervision of Guinness World Records™ official record judge Joanne Brent on the irrigated driving dynamics area of the PEC. Brent has been supervising record attempts of all kinds for Guinness World Records™ for over five years: “We've had some drift records, but with an electric sports car it's something very special for us too. Here Porsche has done real pioneering work,” she said. The Guinness expert meticulously documented the record with a whole range of technical aids and other independent experts: before the test, a local land surveyor measured the 80-metre diameter area of the Porsche Experience Centre with millimetre precision. GPS and yaw rate sensors within the vehicle were used for documentation purposes, as was a camera installed on the roof of the track’s control tower, with which the record ride was filmed.

Another independent expert was Denise Ritzmann. Prior to the record attempt, the engineer confirmed the standard and roadworthy condition of the pre-series Taycan with rear-wheel drive on behalf of testing organisation DEKRA. Ritzmann knows all about drifting: she was European drifting champion in 2018 and 2019 and was also responsible for ensuring the Taycan remained in a permanent drift throughout the record attempt: “You can see at a glance whether the front wheels are pointing in a different direction to the curve. As long as this is the case, the car is drifting,” she explained. Together with Brent, she also counted the laps completed during the record attempt.

The Porsche Taycan is already a record holder in many other disciplines: whether it is the gruelling 24-hour endurance run over 3,425 km on the high-speed track in Nardò; the best time in its class of 7:42 minutes on the Nürburgring-Nordschleife or the 26 sprints from a standing start to 200 km/h at the airfield in Lahr – the record statistics of the first all-electric sports car from Porsche make impressive reading.

About the Porsche Experience Centre (PEC) at Hockenheimring
The PEC at Hockenheimring has just celebrated its first birthday: on 13 October 2019, the 170,000 square metre site in the heart of the race track was opened. It houses a customer experience centre, a handling track, six driving dynamics areas and an off-road course.

The PEC at Hockenheimring is the second German centre after Leipzig. Other PECs are located in Atlanta, Le Mans, Los Angeles, Shanghai and Silverstone. The eighth and largest PEC is currently being built in Franciacorta, Italy. The opening is planned for mid 2021.

About Guinness World Records
The history of Guinness World Records™ began on 10 November 1951, when Sir Hugh Beaver (1890-1967), Managing Director of the Guinness Brewery in Ireland, accompanied a hunt. After animated discussion, the hunters couldn’t find any reference in any book to indicate which bird is the fastest in Europe.

This experience gave Sir Hugh the idea for a promotional campaign designed to stimulate conversation in pubs. Guinness Superlatives was founded on 30 November 1954 and the first edition of the Guinness Book of Records™ was published in 1955.

The database currently contains over 53,000 records. Every year about 8,000 new records are added from around the world. The Guinness World Records™ Book is currently published in over 100 countries and more than 40 languages. A total of over 143 million copies have been sold so far.

About the Porsche Taycan
With the first all-electric Taycan sports car, Porsche entered a new era in 2019 and, since then, has consistently expanded its product range in the field of electric mobility. The four-door sports saloon is a unique package of typical Porsche performance, connectivity and complete suitability for everyday use. State-of-the-art production methods and the quality of the Taycan have set the standard in terms of sustainability and digitalisation.

 

 

 

Augmentation de la capacité des batteries des modèles Porsche hybrides rechargeables
Autonomie améliorée pour les modèles E-Hybrid
de la gamme Cayenne

 

 


Porsche augmente l'autonomie électrique de tous ses modèles Cayenne hybrides rechargeables. La capacité brute de la batterie haute tension est désormais de 17,9 kWh au lieu de 14,1 kWh, ce qui représente une augmentation de l'autonomie électrique pouvant atteindre 30%. Mesuré conformément au cycle urbain WLTP EAER, le Cayenne E-Hybrid peut désormais parcourir jusqu'à 48 kilomètres en mode tout électrique, tandis que le Turbo S E-Hybrid couvre jusqu'à 42 kilomètres.

Le groupe motopropulseur électrique de tous les modèles Cayenne hybrides rechargeables, y compris la version Coupé à l’allure plus sportive, comprend un moteur électrique associé à la transmission automatique Tiptronic S à huit vitesses. Ce groupe motopropulseur délivre une puissance de 136 ch (100 kW) et 400 Nm, permettant d’atteindre une vitesse de pointe en mode électrique de 135 km/h. Toute forte sollicitation par le conducteur ou le passage aux modes de conduite Sport ou Sport Plus entraine l’utilisation du moteur thermique. Le Cayenne E-Hybrid associe ce moteur électrique au V6 turbo de trois litres d'une puissance de 340 ch (250 kW) afin de développer une puissance combinée de 462 ch (340 kW). Les modèles Cayenne Turbo S EHybrid sont équipés du V8 bi-turbo de 550 ch (404 kW) de quatre litres, permettant au système hybride de délivrer une puissance de 680 ch (500 kW).

Des modes de conduite optimisés pour une meilleure efficacité Les modes de conduite du pack Sport Chrono ont été optimisés pour améliorer encore l'efficacité et les performances. Le mode E-Charge qui permet au moteur thermique de recharger la batterie durant le trajet a vu sa stratégie de recharge ajustée. Désormais, l’objectif de charge de la batterie a été réduit de 100 à 80 %. Tout comme la batterie d'un smartphone, la batterie se charge beaucoup plus lentement et moins efficacement au-delà de 80 %. De plus, cette stratégie permet de s'assurer que la puissance de récupération d’énergie totale lors des phases de freinage est disponible à tout moment. Le mode E-Charge est donc encore plus efficient qu'auparavant. Dans les modes Sport et Sport Plus, axés sur les performances, la batterie est toujours à un niveau de charge minimum permettant l’utilisation de la fonction Boost pour un style de conduite sportif. Aussi, la batterie est maintenant rechargée à une puissance plus élevée et constante - à une moyenne de 12 kW sur le Cayenne Turbo S E-Hybrid en mode Sport Plus, par exemple.

Une recharge intelligente avec le Porsche Mobile Charger Connect Une simple prise électrique domestique ou industrielle classique est suffisante pour charger tous les modèles hybrides rechargeables de Porsche, de sorte que les conducteurs puissent recharger leur véhicule à domicile. Selon le modèle, une puissance de charge allant jusqu'à 7,2 kW peut être obtenue avec le Porsche Mobile Charger Connect. Il est également possible de recharger les véhicules à l'aide d'un câble (Mode 3) dans des points de charge publiques. Le Mobile Charger Connect offre plusieurs fonctions de charge intelligentes : un minuteur planifie la recharge en fonction de l'heure à laquelle le conducteur prévoit de prendre la route. En plus de la planification de la charge du véhicule, la climatisation peut également être programmée. Des profils individuels de charge peuvent être enregistrés afin d’optimiser encore le processus en fonction des besoins réels – les conducteurs peuvent lier un programme de charge à un endroit, par exemple la recharge de nuit à domicile, afin de bénéficier de tarifs moins chers. Les fonctionnalités disponibles sont encore plus étendues avec l’aide du Home Energy Manager, disponible en option. Ce système analyse la consommation d'énergie totale du domicile pour déterminer la puissance de charge maximale qui peut être utilisée sans surcharger le réseau électrique. Si la maison est équipée d'un système d'énergie solaire, le Home Energy Manager peut l'utiliser comme source d'énergie principale pour charger le véhicule. Toutes les fonctions peuvent être commandées via l'application Porsche Connect.

Les nouveaux modèles E-Hybrid de la gamme Cayenne sont disponibles à la commande dès aujourd’hui. Ainsi, le Cayenne E-Hybrid est proposé en France à partir de 94 857 EUR et le Cayenne E-Hybrid Coupé à partir de 99 657 EUR. Le prix du Cayenne Turbo S E-Hybrid débute à 177 177 EUR et le Cayenne Turbo S E-Hybrid Coupé à 181 377 EUR. Les prix indiqués s’entendent TTC et comprennent les éléments spécifiques au marché français.

Modèles Cayenne E-Hybrid – Valeurs selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure) Conso. combinée : de 3,1 à 3,7 l/100 km - Émissions de CO2 : de 71 à 83 g/km. www.porsche.fr

Modèles Cayenne E-Hybrid Coupé: Valeurs selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure) Conso. combinée : de 3,2 à 3,7 l/100 km - Émissions de CO2 : de 73 à 85 g/km. www.porsche.fr

Modèles Cayenne Turbo S E-Hybrid : Valeurs selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure) Conso. combinée : de 4,8 à 5,4 l/100 km - Émissions de CO2 : de 110 à 122 g/km. www.porsche.fr

Modèles Turbo S E-Hybrid Coupé : Valeurs selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure) Conso. combinée : de 4,9 à 5,4 l/100 km - Émissions de CO2 : de 111 à 122 g/km. www.porsche.fr


* Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO₂ et les performances du véhicule.

 

 

 

 

Le Porsche Taycan s’expose à la boutique BOSS des Champs Elysées

Porsche et BOSS signent ensemble une nouvelle collection

A partir de ce mercredi 7 octobre, Porsche s’invite au cœur de la boutique BOSS sur les Champs Elysées et y expose pour une semaine entière le premier modèle de sa gamme 100% électrique : le Taycan. Un clin d’œil au lancement de la nouvelle collection capsule BOSS Automne/Hiver 2020, directement inspirée du design et de l’esthétisme de la marque de Stuttgart.

Le Porsche Taycan, une sportive électrique à l’ADN Porsche
Source d’inspiration directe de cette nouvelle collection, le Porsche Taycan a su enthousiasmer les amateurs de voitures de sport par ses performances et susciter la passion partout dans le monde, à l’instar des modèles légendaires qui l’ont précédé dans l’histoire.

Chaque centimètre carré, chaque angle, chaque ligne du Taycan reflète sa sportivité, source d’émotions dans la plus pure tradition de design Porsche.

Une collection Automne/Hiver inspirée du design Porsche
Cette collection Automne/Hiver 2020 présente des pièces aux lignes profilées inspirées de l'univers Porsche et reprenant les mêmes codes que le modèle Taycan : veste réversible noire à l’extérieur et rouge à l’intérieur, gilet en laine et nylon matelassé, et enfin pantalon à cordelettes participent à parfaire un look casual tout en élégance. Pour les amateurs de tenues plus décontractées et sportswear, un sweat à capuche en coton mercerisé, une paire de baskets en cuir et un T-shirt à rayures parfaitement coupé sont également proposés.

Le noir, le rouge et le vert olive, couleurs dominantes de cette saison, se retrouvent également au sein du film de la campagne mettant en scène le Porsche Taycan. Présenter la nouvelle collection aux côtés d’une voiture électrique est un véritable hommage à l’esprit d’innovation de ces deux maisons emblématiques.










             Modèles Coupé et Cabriolet : nouvelles options et puissance accrue

              Porsche 911 Turbo : la référence depuis 45 ans

Depuis 45 ans, la Porsche 911 Turbo incarne la quintessence de la sportive alliant forte puissance et confort d’utilisation au quotidien. Après le lancement de la 911 Turbo S, la nouvelle génération de 911 Turbo Coupé et de 911 Turbo Cabriolet arrive à son tour sur le marché. Les deux nouveaux modèles, au caractère plus affirmé que jamais, affichent un gain de puissance et une augmentation de leur vitesse de pointe. Avec leur moteur de 580 ch (427 kW), soit 40 ch (30 kW) de plus que leur prédécesseur, les deux modèles franchissent les 100 km/h départ arrêté en 2,8 s (en dessous de la barre symbolique des 3 s). Dotée d’un couple de 750 Nm (+ 40 Nm par rapport au modèle précédent), la voiture bénéficie d’une accélération encore plus fluide et plus spontanée, sans fonction de surcroît de puissance temporaire (overboost), qui limitait dans le temps l’augmentation des performances sur 991 Turbo. Ainsi, en termes d’accélération, de puissance et de couple, la nouvelle 911 Turbo n’a rien à envier à la 911 Turbo S de la génération précédente. La transmission est assurée par une boîte de vitesses à double embrayage PDK 8 rapports avec son réglage spécifique aux modèles Turbo. La vitesse de pointe est inchangée, à 320 km/h. Pour la première fois, le pack Sport, le pack Sport de conception allégée, le châssis sport et le système d'échappement sport sont proposées en option. Les clients ont ainsi la possibilité d'adapter davantage la voiture à leur goût.

Les nouvelles sportives s’inscrivent dans une lignée prestigieuse. En effet, la 911 Turbo est synonyme de luxe et de performance depuis 1975. Chaque génération a perpétué cette réputation de référence mondiale sur le segment des voitures de sport ultrapuissantes, réalisant l'alchimie entre sportivité et confort de conduite au quotidien, émotion et fiabilité, dynamique de conduite et efficience. La nouvelle génération de la sportive en configuration 2+2 est plus de deux fois plus puissante que le premier modèle de série Turbo de la marque, qui était alors équipé d’un moteur trois litres six cylindres, doté d’un seul turbocompresseur et développant une puissance de 260 ch. Même si elle a gagné en vitesse, en taille et en confort au fil des ans, la 911 Turbo a su conserver ses traits caractéristiques.

Le nouveau moteur boxer 6 cylindres, d’une puissance accrue de 580 ch, est doté de turbocompresseurs à géométrie variable (VTG) en configuration symétrique avec soupapes de dérivation à commande électrique. Avec son système de refroidissement de l'air de suralimentation entièrement repensé et ses injecteurs piézoélectriques, le bloc moteur affiche un gain de réactivité, de rendement, de couple, mais aussi une formidable montée en régime. Le châssis et la caisse se sont élargis. La direction est encore plus précise grâce à une voie supérieure de 42 mm et à la monte de nouveaux pneumatiques (taille 255/35) de 20 pouces sur le train avant. La transmission intégrale active PTM transfère désormais encore plus de puissance au train avant. Le train arrière directionnel est doté de pneumatiques (taille 315/30) de 21 pouces (un de plus qu’à l’avant) et bénéficie d’une voie supérieure de 10 mm pour une motricité accrue. Le système de freinage, identifiable à ses étriers fixes rouges de série, est encore plus performant. À l’avant, les disques en fonte grise mesurent désormais 408 mm de diamètre (+ 28 mm par rapport au modèle précédent) et 36 mm d'épaisseur (+ 2 mm par rapport au modèle précédent). Le train arrière, quant à lui, est équipé de disques de 380 mm de diamètre, pour 30 mm d'épaisseur.

Pour la première fois, un système d'échappement sport est proposé en option sur la 911 Turbo. Autre nouveauté : les deux variantes de châssis. Le châssis PASM de série offre une vraie polyvalence entre sportivité et confort. Le châssis Sport à réglage électronique avec surbaissement de 10 mm est quant à lui nettement plus rigide, pour une agilité accrue de la nouvelle 911 Turbo. Ce réglage est conçu pour améliorer la dynamique de conduite et assurer davantage de stabilité à vitesse élevée, notamment sur circuit. Proposés en option, le système actif de stabilisation hydraulique antiroulis PDCC et les freins céramique (PCCB) avec étriers fixes à dix pistons contribuent également à améliorer la dynamique de conduite.

En matière de design, la 911 Turbo affiche des lignes encore plus athlétiques. La caisse a été élargie de 45 mm à l’avant afin de s'adapter au nouveau châssis, atteignant ainsi une largeur de 1 840 mm. L’échancrure du capot souligne la sportivité du modèle. L'éclairage est assuré par des phares à LED avec PDLS Plus, disponibles de série. À l’arrière, la largeur de la caisse est désormais de 1,90 m précisément (+ 20 mm par rapport au modèle précédent). La nouvelle 911 Turbo se distingue également par son aérodynamique adaptative, avec des volets d’entrée d’air de refroidissement à commande électronique à l'avant, un spoiler avant actif plus grand, et un spoiler arrière adaptatif nettement plus volumineux. Les prises d'air en amont des passages de roues à l’arrière, typiques de la 911 Turbo, acheminent désormais l'air de combustion, et non plus l'air de refroidissement, comme c’était le cas sur les modèles précédents. Les refroidisseurs d’air de suralimentation sont désormais placés directement dans le flux d'air sous le capot moteur à l’arrière. Le bandeau lumineux traversant, avec son éclairage à LED, et la nouvelle calandre à lamelles avec ses finitions couleur argent complètent l’esthétique de l'arrière.

Il est possible de souligner encore davantage l’esthétique et d’améliorer les performances avec deux nouvelles options : le pack Sport de conception allégée et le pack Sport. Le premier réduit de 30 kg le poids du modèle Coupé, notamment grâce aux sièges-baquets intégraux optimisés en poids, au retrait de la banquette arrière et à la réduction des garnitures d’isolation phonique, qui permet par ailleurs au conducteur de mieux profiter de la signature sonore du moteur. Le pack Sport, quant à lui, inclut le pack Sport Design 911 Turbo associé à des éléments décoratifs supplémentaires en Noir, des éléments en carbone et des feux arrière Exclusive Design.

L’intérieur moderne reprend celui présenté avec la 911 Carrera, avec le Porsche Advanced Cockpit et les commandes tactiles d’accès direct aux principales fonctions (Direct Touch Control). L'écran central du PCM (en taille 10,9 pouces) s’utilise en toute simplicité grâce à sa nouvelle architecture, sans détourner l’attention du conducteur. La liste des équipements, particulièrement complète et de grande qualité, inclut notamment les sièges confort 14 positions entièrement électriques, le pack Sport Chrono, le volant sport GT multifonctions avec palettes de changement de rapport et sélecteur de modes, ainsi que le puissant système audio BOSE® Surround. Pour personnaliser davantage la voiture, de nombreuses autres options sont proposées, notamment le système d'assistance Porsche InnoDrive avec régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement de ligne avec affichage de la signalisation, l’assistance à la vision nocturne, la vision à 360 ° et le système audio Burmester® High-End Surround.

Les nouveaux modèles sont disponibles à la commande à compter du 16 juillet au prix de 188 135 € pour la 911 Turbo Coupé, et de 201 815 € pour la 911 Turbo Cabriolet. Les prix indiqués s’entendent TTC.

 

 

   Porsche présente son premier modèle Heritage Design


 Hommage à la tradition : la 911 Targa 4S Heritage Design Edition


Porsche présente la 911 Targa 4S Heritage Design Edition, une 911 à la pointe de la technologie qui reprend les codes stylistiques des années 1950 et du début des années 1960. Le constructeur de voitures de sport dévoile ainsi le premier d’une série de quatre modèles de collection réalisés dans le cadre du programme Heritage Design. Cette édition spéciale exclusive signée Porsche Exclusive Manufaktur est une réinterprétation moderne des codes stylistiques du design intérieur et extérieur traditionnel de la marque associée au meilleur des dernières technologies. La 911 Targa 4S Heritage Design Edition est d’ores et déjà disponible à la commande et sera livrée au réseau de distribution de la marque à compter de l’automne 2020. La production est limitée à 992 exemplaires, en référence à la dénomination de la dernière génération du coupé emblématique de la marque. Parallèlement au lancement de cette édition spéciale, Porsche proposera pour tous les modèles 911 (type 992) de nouvelles options intérieures dans le cadre du pack Heritage Design. Enfin, Porsche Design a créé un chronographe de haute qualité, également en édition limitée, réservé exclusivement aux futurs propriétaires du modèle de collection.
 

« Avec les modèles Heritage Design, nous entendons rendre hommage au style des années 1950, 1960, 1970 et 1980 et répondre ainsi aux attentes des clients de la marque, en mariant l’ancien et le moderne d’une manière dont Porsche a le secret. Avec ces éditions spéciales exclusives, nous créons une nouvelle ligne axée sur la dimension “lifestyle” de notre stratégie produit », déclare Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG.

La 911 Targa 4S Heritage Design Edition se distingue par son style authentique inspiré des années 1950, caractérisé notamment par ses monogrammes couleur or et sa teinte exclusive Cerise métallisé. Quatre teintes de carrosserie supplémentaires sont également disponibles. Le design extérieur de l’édition limitée séduit également par ses films décoratifs blancs de grande qualité évoquant l’histoire de la marque, notamment les motifs « spears » qui ornent les ailes avant, typiques de l’univers de la compétition automobile. Sur la grille du capot moteur, le badge Porsche Heritage constitue un clin d’œil stylistique au badge délivré autrefois aux propriétaires de modèles Porsche 356 ayant franchi la barre des 100 000 km. Chacun des quatre modèles Porsche Heritage Design bénéficiera sur sa poupe de ce sceau de qualité d’antan au design revisité. Autre signature stylistique : l’écusson Porsche historique de 1963 qui orne le capot avant, le volant, les enjoliveurs de roue et la clé de contact. Il est également représenté en relief sur les appuie-tête et l’étui à clé. Enfin, l’édition spéciale se démarque également par ses jantes 20/21 pouces « Carrera Exclusive Design » fournies de série et ses étriers de frein en Noir proposés dans un style historique classique.


Le design de l’habitacle est un hommage à la tradition : l’intérieur exclusif en cuir bicolore associe le cuir Rouge Bordeaux au cuir Club OLEA en Beige Atacama. Un intérieur composé de cuir Noir et de cuir Club OLEA en Beige Atacama est également disponible. Le velours côtelé, employé dans la Porsche 356 et très en vogue dans les années 1950, habille avec élégance les sièges et les panneaux de porte de l’édition limitée. La 911 Targa 4S Heritage Design Edition propose une expérience riche en émotions, comme en attestent le compte-tours et le chronomètre déclinés dans un design historique avec éclairage vert, mais aussi le ciel de pavillon perforé en microfibre et les nombreux inserts en cuir Porsche Exclusive Manufaktur. La touche finale est apportée par la plaque métallique sur la planche de bord, qui indique le numéro de l’édition limitée.

 

Basé sur la nouvelle 911 Targa type 992 dévoilée récemment, le premier modèle Heritage Design est doté de technologies de pointe en matière de châssis, de systèmes d’assistance et d’infodivertissement. Il est par ailleurs équipé d’un moteur biturbo développant 450 ch (331 kW) qui, associé à la boîte de vitesses double embrayage huit rapports, lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 304 km/h et d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 3,6 s (avec Launch Control). La boîte de vitesses manuelle à sept rapports incluant le Pack Sport Chrono est également disponible en option gratuite.

 

Le programme Porsche Heritage Design : réinterpréter l’esthétique historique de la marque

Créés pour susciter l’émotion chez les passionnés de la marque, les modèles Heritage Design ont vocation à explorer la dimension « lifestyle » de la stratégie produit Porsche. Le département de design « Style Porsche » et le département de personnalisation Porsche Exclusive Manufaktur s’attachent en effet à recréer l’esthétique et l’art de vivre associés aux modèles 911 emblématiques des années 1950 aux années 1980. Le pack Heritage Design proposé en option sur la 911 Speedster en 2019 préfigurait déjà les principes de ce programme. Au total, Porsche prévoit de produire quatre éditions spéciales en série limitée, qui seront dévoilées au fil du temps.


Chronographe 911 Targa 4S Heritage Design Edition : la montre assortie à la voiture

Signé Porsche Design, le Chronographe 911 Targa 4S Heritage Design Edition est une pièce destinée exclusivement aux futurs propriétaires de l’édition limitée. Cette montre mécanique séduit par son design épuré et élégant. À l’instar du véhicule, sa production est limitée à 992 exemplaires. Le chronographe comprend de nombreux détails inspirés de la légendaire Porsche 356 et de l’emblématique 911 Targa. Ainsi, le design du cadran, avec sa trotteuse blanche et ses anneaux en Vert Phosphore, évoque le compteur de vitesse et le compte-tours de ces sportives. Les chiffres des heures reprennent la typographie caractéristique de la marque, tandis que le bracelet est réalisé dans le cuir d’origine employé dans l’habitacle des modèles Porsche. Enfin, le monogramme « 911 » en relief est un hommage supplémentaire à la sportive emblématique de Porsche.
 

 

 


L’aérodynamique de la nouvelle 911 Turbo S

La nouvelle 911 Turbo S est équipée d'un aérodynamisme adaptatif. Retour sur les différents éléments offrant non seulement des avantages aérodynamiques, mais aussi une stabilité de conduite, une efficacité et des performances de conduite améliorées.

 


 


 

 

 

 

Un duo sportif propulsé par un bloc de quatre litres de cylindrée
Nouveaux 718 GTS 4.0 : des modèles conçus pour le plaisir de conduire

 

La gamme des sportives Porsche à moteur central s’enrichit de deux nouveaux modèles qui se distinguent par leur sportivité et leurs équipements exclusifs : le 718 Cayman GTS 4.0 et le 718 Boxster GTS 4.0. Ces nouvelles sportives sont dotées d’un six-cylindres à plat de 4,0 l développant 400 ch (294 kW), moteur identique aux 718 Spyder et 718 Cayman GT4. Associé à la boîte de vitesses manuelle six rapports et au système d’échappement sport, le bloc atmosphérique délivre une puissance exceptionnelle pour une expérience de conduite riche en émotions. Il permet ainsi aux nouveaux modèles d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,5 s et d’atteindre une vitesse de pointe de 293 km/h. Grâce au système Porsche Active Suspension Management Sport (PASM) avec surbaissement de 20 mm, fourni de série, et au système Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel arrière à glissement limité mécanique, les nouveaux modèles 718 GTS 4.0 offrent un parfait équilibre entre sportivité et confort au quotidien. Proposé de série, le pack Sport Chrono, qui s’accompagne de la nouvelle version de l’application Porsche Track Precision, met en valeur le caractère dynamique des sportives à moteur central. Dans l’habitacle, le code stylistique des modèles GTS s’exprime à travers les différents éléments de design Noir et l’intérieur en Alcantara®.

En France, le 718 Cayman GTS 4.0 est proposé à partir de 83 779 EUR, et le 718 Boxster GTS 4.0 à partir de 85 819 EUR. Ces prix s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français. Les nouveaux modèles seront disponibles en France à partir de la fin du mois de mars 2020.

À l’instar des 718 Spyder et 718 Cayman GT4, les nouveaux modèles sont dotés d’un puissant bloc de quatre litres de cylindrée qui se caractérise par sa remarquable efficience. La gestion adaptative des cylindres, qui interrompt l’injection dans l’une des deux rangées de cylindres lorsque le moteur tourne en charge partielle, l’injection directe d’essence assurée par des injecteurs piézoélectriques et le collecteur d’admission variable contribuent à optimiser l’efficience du bloc motopropulseur. Le moteur GTS séduit également par ses réserves de puissance et sa remarquable réactivité. Le régime atteint ainsi sans effort 7 800 tr/min. Le bloc exprime toute la richesse de la sonorité du six-cylindres à plat grâce à l’échappement sport de série avec gestion dynamique des clapets d’échappement. En outre, les modèles 718 GTS 4.0 adoptent le système d’échappement sport du 718 Spyder et du 718 Cayman GT4, doté de deux sorties d’échappement séparées en Noir et d’un filtre à particules intégré. Enfin, la configuration en arc des sorties d’échappement leur permet d’intégrer la partie inférieure du bouclier arrière en Noir, une touche stylistique typique des modèles GTS.

Maniabilité, manœuvrabilité et précision directionnelle en courbe : le châssis est réglé pour offrir une conduite riche en émotions. Il associe fermeté pour une conduite sportive et confort pour les déplacements du quotidien. La dotation de série comprend également le système Porsche Active Suspension Management (PASM) avec surbaissement de 20 mm. Proposé en option, le système Porsche Active Suspension Management (PASM) avec châssis surbaissé de 10 mm permet davantage de confort. Les nouveaux modèles sont également dotés de série des systèmes suivants, dédiés à la performance de la voiture : le Porsche Stability Management (PSM) avec mode PSM Sport, pouvant être activé indépendamment du mode de conduite sélectionné, la suspension moteur dynamique Porsche Active Drivetrain Mounts (PADM) et le Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel arrière à glissement limité mécanique.

Les sportives à moteur central sont dotées de jantes 20 pouces en alliage léger peintes en Noir finition satinée brillante. Elles sont chaussées de pneumatiques hautes performances (235/35 ZR 20 à l’avant et 265/35 ZR 20 à l’arrière) et équipées d’un système de freinage renforcé avec disques de frein ajourés et étriers peints en Rouge. Les freins Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB) sont proposés en option.

À l’extérieur, le caractère sportif des modèles GTS est souligné par des détails stylistiques aux accents contrastants foncés : la lèvre de spoiler, l’entrée d’air entièrement en Noir sur le bouclier avant Sport Design, le verre teinté des feux antibrouillard à l’avant et des feux arrière ainsi que la partie inférieure du bouclier arrière avec son design inédit.

L’habitacle doit son caractère sportif et élégant à l’Alcantara® qui orne les bandes centrales des sièges Sport Plus fournis de série, la couronne du volant, la console centrale, le levier de vitesses, les accoudoirs des deux portes. Sur le 718 Cayman GTS 4.0, les montants de parebrise et le ciel de toit sont également habillés en Alcantara®. Proposé en option, le pack intérieur GTS ajoute une note de couleur supplémentaire (Rouge Carmin ou Craie) au niveau du cadran du compte-tours, des ceintures de sécurité et des coutures décoratives, notamment le monogramme GTS brodé sur les appuie-têtes et le monogramme Porsche sur les tapis de sol gansés de Noir. Les différents éléments décoratifs de l’habitacle, tels que les inserts de la console centrale, sont en carbone.

Les modèles 718 GTS 4.0 sont dotés de série du Porsche Communication Management (PCM) avec écran tactile 7 pouces haute résolution et du pack Sport Chrono, qui s’accompagne également de la nouvelle version de l’application Porsche Track Precision. Disponible sur smartphone, cette application inspirée de l’univers de la compétition automobile affiche sur l’écran du PCM les données des tours réalisés sur circuit et les enregistre dans le système, permettant ainsi d’analyser ultérieurement les performances. Le module de navigation en ligne avec information trafic en temps réel, la commande vocale et les services Porsche Connect sont disponibles en option, tout comme les systèmes audio BOSE® Surround et Burmester High-End Surround.


718 Boxster GTS 4.0 : Consommation de carburant en cycle mixte : 10,8 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 246 g/km 718 Cayman GTS 4.0 : Consommation de carburant en cycle mixte : 10,8 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 246 g/km

Les valeurs de consommation de carburant et d’émission de CO2 sont mesurées sur la base du nouveau protocole d’essai harmonisé WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure – Protocole d’essai harmonisé à l’échelle mondiale pour les voitures de tourisme). Les valeurs ainsi mesurées sont converties en données NEDC. Toutefois, ces valeurs converties ne peuvent pas être comparées aux valeurs qui auraient été mesurées selon le cycle de conduite européen NEDC utilisé auparavant.



 

Un SUV compact de 380 ch doté d’un châssis surbaissé et d’un design exclusif
Le nouveau Macan GTS de Porsche
est le plus sportif de sa gamme.

 

Avec le Macan GTS, la gamme de SUV compacts de Porsche s’enrichit d’un modèle au caractère résolument sportif. La nouvelle déclinaison est dotée d’un moteur puissant, d’un châssis axé sur les performances sportives, d’un design exclusif et d’une généreuse dotation de série. Son V6 biturbo de 2,9 l développe une puissance de 380 ch (280 kW), soit 20 ch (15 kW) de plus que la génération précédente. Avec la boîte de vitesses double embrayage PDK, qui bénéficie de nouveaux réglages, et le pack Sport Chrono proposé en option, le Macan GTS abat le 0 à 100 km/h en 4,7 secondes, soit trois dixièmes de moins que son prédécesseur. Sa vitesse de pointe s’établit à 261 km/h.

Le nouveau venu de la gamme de SUV compacts de Porsche mérite amplement son appellation GTS (« Gran Turismo Sport »), comme en témoigne notamment sa dynamique de conduite exceptionnelle. Ainsi, il bénéficie d’une dynamique latérale accrue grâce aux réglages spécifiques de son système électronique de suspension Porsche Active Suspension Management (PASM) et à son châssis surbaissé de 15 mm. Proposée en option, la suspension pneumatique adaptative permet de bénéficier d’un surbaissement supplémentaire de 10 mm. Avec ses jantes 20 pouces « RS Spyder Design » proposées de série et ses freins en fonte (360 x 36 mm à l’avant, 330 x 22 mm à l’arrière), le nouveau Macan GTS offre une agilité et uneréactivité dignes d’une authentique sportive. Disponibles en option, les freins Porsche Surface Coated Brake (PSCB), avec revêtement en carbure de tungstène, et Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB) améliorent encore davantage la capacité de freinage du SUV compact.

L’échappement sport fourni de série a été spécifiquement adapté pour le nouveau Macan GTS pour une signature sonore et un plaisir de conduite plus intenses que jamais. Le V6 de 2,9 l est au cœur de la sonorité riche en émotions du nouveau modèle. Ses deux turbocompresseurs sont agencés en configuration centrale dans le V que forment les rangées de cylindres, gage d’une forte réactivité à l’accélération. Le couple maximal de 520 Nm (+ 20 Nm) est disponible sur une large plage de régime comprise entre 1 750 et 5 000 tr/min. Le plus sportif des modèles Macan affiche une consommation de carburant de 9,6 l/100 km en cycle NEDC.

Un design caractérisé par des touches stylistiques en noir
Le dynamisme du nouveau Macan GTS s’exprime également à travers son design tout en sportivité. Le pack Sport Design fourni de série, qui se compose des nouveaux boucliers avant et arrière et des jupes latérales au caractère affirmé, souligne le style unique du SUV compact. La jupe et le bouclier avant sont ornés d’éléments peints en noir, une caractéristique commune à toutes les versions GTS chez Porsche. Les phares à LED avec Porsche Dynamic Light System (PDLS) et les feux arrière en relief avec bandeau lumineux à LED bénéficient également d’un design aux tons sombres. Les phares à LED en noir avec PDLS Plus sont disponibles en option. Le surbaissement du châssis de 15 mm, les jantes 20 pouces « RS Spyder Design » en Noir (finition satinée), les étriers de freins en Rouge et les inserts en Noir (finition brillante) soulignent l’esthétique résolument sportive du Macan GTS. La poupe arbore également deséléments peints en Noir, notamment le diffuseur et les sorties de l’échappement sport fournis de série.

Sièges sport exclusifs spécifiques aux modèles GTS et matériaux nobles
Le caractère sportif et élégant du Macan GTS se révèle également dans l’habitacle avec les matériaux de qualité comme l’aluminium brossé ou l’Alcantara® , qui garnit les bandes centrales des sièges, l’accoudoir de la console centrale et les panneaux de porte.

Le volant sport multifonction avec couronne en cuir lisse et palettes de changement de rapport est fourni de série, tout comme les sièges sport spécifiques à la version GTS, qui sont dotés de 8 positions de réglage et de bandes latérales renforcées offrant un maintien latéral optimal dans les virages à vitesse élevée. Le nouveau Macan GTS offre de nombreuses options de personnalisation : l’intérieur cuir GTS en Rouge Carmin ou Craie avec éléments supplémentaires en Alcantara® et accents en couleur de contraste, le système audio BOSE® Surround ou encore le nouveau logement pour smartphone avec fonction de charge inductive. Pour encore plus de sécurité et de confort, le SUV compact peut également être doté du régulateur de vitesse adaptatif avec Assistance embouteillage, de l’assistance parking avec caméra de recul et Vision 360°, du parebrise chauffant et de l’ioniseur d’air.

Le nouveau Macan GTS est disponible à la commande dès aujourd’hui. En France, il est proposé à partir de 79 699 EUR. Les prix indiqués’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français.

1) Macan GTS : consommation de carburant (NEDC) 9,6 l/100 km ; émissions de CO2 : 218 g/km Consommation combinée de carburant (WLTP) : de 11,3 à 11,8 l/100 km ; émissions de CO2 : de 255 à 268 g/km.

Les valeurs de consommation de carburant et d’émission de CO2 sont mesurées sur la base du nouveau protocole d’essai harmonisé WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure – Protocole d’essai harmonisé à l’échelle mondiale pour les voitures de tourisme). Les valeurs ainsi mesurées sont converties en données NEDC. Toutefois, ces valeurs converties ne peuvent pas être comparées aux valeurs qui auraient été mesurées selon le cycle de conduite européen NEDC utilisé auparavant.

 




 

Porsche au Salon de Los Angeles 2019

Taycan 4S, Macan Turbo et 99X Electric :
première dans un salon automobile
Motor show premiere for Taycan 4S,
Macan Turbo and 99X Electric in California

 

 

Le Porsche Taycan sera présenté au public américain le 20 novembre 2019 à l’occasion du Salon de Los Angeles (LA Auto Show). La berline sportive à quatre portes 100 % électrique combine à merveille des performances dignes d’une Porsche, une connectivité étendue et un remarquable confort d’utilisation au quotidien. En outre, les procédés de production ultramodernes mis en œuvre pour sa fabrication et les propriétés intrinsèques du Taycan établissent clairement de nouvelles références en matière de développement durable et de digitalisation. Le stand de Porsche au salon de Los Angeles fera la part belle au Taycan 4S, digne représentant de la gamme Porsche tout électrique qui comprend également le Taycan Turbo et le Taycan Turbo S. Le Taycan 4S est proposé avec deux tailles de batterie : la batterie Performance, qui offre à la voiture une puissance maximale de 390 kW (530 ch), et la batterie Performance Plus, qui permet de délivrer une puissance maximale de 420 kW (571 ch) en mode overboost.
The Porsche Taycan is celebrating its US premiere at the LA Auto Show on 20 November 2019. The all-electric, four-door sports saloon offers the performance and connectivity expected of a Porsche, with everyday usability. Highly advanced production methods and the Taycan’s capabilities are setting new standards in the fields of sustainability and digitalisation. Taking centre stage on the Porsche stand will be the new Taycan 4S, which now becomes the starting point of a range that has until now only consisted of the Taycan Turbo and Taycan Turbo S. The Taycan 4S is available with two battery sizes: The Performance Battery generates up to 390 kW (530 PS), while the Performance Battery Plus delivers up to 420 kW (571 PS) overboost power.

« Il y a un an, nous avons présenté ici même, à Los Angeles, la nouvelle génération de la 911 », déclare Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. « Aujourd’hui, nous revenons pour présenter le Taycan, la première sportive Porsche 100 % électrique. Depuis de nombreusesannées, la Californie est la deuxième patrie de Porsche. C’est en effet dans cette région que se trouve la plus grande communauté de passionnés de la 911. Avec le Taycan, nous allions notre tradition à l’avenir et continuons l’histoire à succès de Porsche. »

Outre le Taycan, Porsche a également choisi le Salon de Los Angeles pour présenter le nouveau Macan Turbo sur le sol américain. Avec ses 440 ch (324 kW), il s’impose comme le nouveau fleuron des SUV compacts sportifs de la marque. La Porsche 99X Electric, première voiture de course 100 % électrique de la marque, sera également exposée au Salon de Los Angeles, quelques jours avant la première épreuve disputée par Porsche en Formule E, qui se déroulera les 22 et 23 novembre 2019.

Porsche Taycan 4S : la troisième déclinaison de la sportive électrique

Après le Taycan Turbo S et le Taycan Turbo, le Taycan 4S marque l’arrivée du troisième modèle de la gamme des sportives tout électrique de Porsche. De série, le nouveau Taycan est équipé de la batterie Performance, à un étage, dotée d’une capacité totale de 79,2 kWh. En option, il peut être équipé de la batterie Performance Plus, à deux étages, déjà disponible sur le Taycan Turbo S et le Taycan Turbo. La capacité totale de la batterie Performance Plus est de 93,4 kWh.

La puissance et l’autonomie de la voiture varient en fonction de la batterie. Avec la batterie Performance, le Taycan 4S développe jusqu’à 390 kW (530 ch) en mode overboost. Avec la batterie Performance Plus, le Taycan 4S délivre 420 kW (571 ch). Dans les deux variantes de batterie, le Taycan 4S abat le 0 à 100 km/h en 4,0 s et sa vitesse de pointe atteint 250 km/h. L’autonomie est de 407 km avec la batterie Performance et de 463 km avec la batterie Performance Plus (autonomie maximale selon le protocole d’essai WLTP). La puissance de chargemaximale (crête) est de 225 kW pour la batterie Performance et de 270 kW pour la batterie Performance Plus.

Une accélération à couper le souffle, une reprise digne d’une voiture de sport et une puissance disponible en continu sans rupture de couple : le nouveau modèle 4S dispose de toutes les qualités du Taycan. La longueur active du moteur synchrone à aimants permanents montés sur le train arrière est de 130 mm, soit précisément 80 mm de moins que sur le moteur du Taycan Turbo S et du Taycan Turbo. Avec ses deux moteurs synchrones à aimants permanents, un sur chaque essieu, et sa boîte à deux rapports sur le train arrière, le Taycan 4S présente les mêmes caractéristiques techniques que les deux premiers modèles de la gamme en matière de motorisation et de transmission. Le nouveau modèle Taycan dispose également d’une gestion intelligente de la recharge et d’une aérodynamique exemplaire. Avec un coefficient de traîné cx de 0,22, le Taycan 4S bénéficie d’une aérodynamique optimisée qui contribue à réduire la consommation d’énergie et à accroître l’autonomie.

Avec ses lignes épurées, le Taycan marque l’avènement d’une nouvelle ère. Pourtant, le design du modèle électrique de Porsche s’inscrit incontestablement dans la tradition de la marque. Son avant ramassé et large se distingue par le galbe de ses ailes. La ligne de toit plongeante et les flancs à l’allure sculpturale lui confèrent son caractère résolument sportif. Les lignes élancées au niveau de l’habitacle, l’inclinaison du montant de custode et les épaules imposantes dessinent un arrière puissant, typique de la marque. La finition en verre du monogramme Porsche, intégré au bandeau lumineux à l’arrière, constitue une exclusivité stylistique de la gamme Taycan.

Avec son agencement parfaitement structuré et son architecture novatrice, l’habitacle est entièrement axé sur l’expérience de conduite. Véritable point d’orgue du tableau de bord, lecombiné d’instruments incurvé place le conducteur au centre de toutes les attentions. L’écran central dédié à l’infodivertissement de 10,9 pouces et l’écran optionnel supplémentaire destiné au passager avant convergent pour former un ruban de verre sur fond noir en finition « Black Panel ».

Le système Porsche 4D Chassis Control assure en effet une gestion centralisée qui analyse et synchronise tous les systèmes de réglage du châssis en temps réel. De série, le Taycan 4S est équipé de la suspension pneumatique adaptative à trois chambres avec réglage électronique de la suspension PASM (Porsche Active Suspension Management). Le Taycan 4S est équipé de freins à étrier fixe six pistons à l’avant avec disques autoventilés en fonte grise. Le diamètre des disques est de 360 mm sur l’essieu avant et de 358 mm sur l’essieu arrière. Des étriers à quatre pistons sont utilisés à l’arrière. Les étriers de frein sont peints en rouge.

Porsche Macan Turbo de 440 ch : plus puissant, plus rapide, plus agile

Fleuron de la gamme SUV compact de Porsche, le nouveau Macan Turbo est équipé d’un bloc biturbo six cylindres de 2,9 l. Largement repensé, le nouveau modèle développe 440 ch (324 kW), soit 10 % de plus que son prédécesseur avec une cylindrée inférieure de 20 %.

Avec le pack Sport Chrono proposé en option, le nouveau Macan Turbo abat le 0 à 100 km/h en 4,3 s, soit trois dixièmes de moins que la génération précédente. En outre, il affiche une vitesse de pointe de 270 km/h (un gain de 4 km/h par rapport à son prédécesseur). Le châssis optimisé comprend notamment le système de freinage haute performance Porsche Surface Coated Brake (PSCB), fourni de série. Grâce à leur revêtement en carbure de tungstène, les freins PSCB produisent jusqu’à 90 % de poussière en moins que les freins en fonte grise classiques.

Sur le plan visuel, le nouveau Macan Turbo se caractérise par ses nouveaux accents stylistiques, notamment sa proue caractéristique des modèles Turbo et son becquet de toit fixe à double aileron.

L’habitacle du Macan Turbo a été amélioré, notamment avec les sièges sport adaptatifs à 18 réglages et le système audio surround BOSE® .

Porsche 99X Electric : première course en Formule E en parallèle du Salon de Los Angeles

Après plus de 30 ans d’absence, Porsche signe son retour en compétition monoplace. L’équipe d’usine s’apprête à disputer la saison 2019/2020 du Championnat ABB de Formule E de la FIA avec la Porsche 99X Electric. L’engagement de Porsche en sport automobile s’inscrit dans le cadre de la Stratégie 2025 de la marque, qui s’articule autour des modèles GT homologués pour la route et des sportives 100 % électriques. L’engagement et les performances de Porsche dans cette compétition réservée aux modèles 100 % électriques jouent un rôle important dans la stratégie « Mission E » de l’entreprise.

En outre, la Porsche 99X Electric constituera la plateforme de développement de la marque pour les futurs modèles de série 100 % électriques. La pièce maîtresse de la monoplace est le groupe motopropulseur Porsche E-Performance, dont le développement représente un enjeu majeur depuis le début du projet. Alors que le règlement de la Formule E impose le même châssis et la même batterie à tous les concurrents, chaque constructeur développe son propre groupe motopropulseur.

Mi-octobre, l’équipe TAG Heuer Porsche a effectué pendant trois jours des essais intensifs sur le circuit Ricardo Tormo, près de Valence, en Espagne, retrouvant pour la première fois sur circuit les autres équipes de la saison 6 du championnat FIA ABB Formula E : une expérience précieuse tant pour l’équipe d’usine ainsi que pour les pilotes Neel Jani et André Lotterer.

L’équipe TAG Heuer Porsche fera ses débuts dans la compétition au E-Prix de Dariya, près de Riyad (Arabie saoudite), les 22 et 23 novembre 2019.

 

Taycan : Consommation électrique en cycle mixte : 26,9-24,6 kWh/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 0 g/km
Macan Turbo : Consommation de carburant en cycle mixte : 9,8 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 224 g/km





 

Une soirée électrisante : Porsche Electric Night

Première française du Taycan au Porsche Experience Center Le Mans
 

Le Mans. C’était mardi dernier, au Porsche Experience Center Le Mans, en compagnie de Romain Dumas et devant plus de 400 invités et futurs propriétaires de la sportive 100% électrique de la marque, que Porsche a choisi de présenter le Taycan pour la première fois en France. Porsche et Le Mans, c’est une histoire qui dure depuis bientôt 70 ans, un lieu symbolique. La première participation de la marque à cette course mythique remonte à 1951, avec une Porsche 356 SL. Depuis, il n’y a pas eu une édition des 24h du Mans sans une Porsche alignée sur la grille de départ.

La berline sportive à quatre portes intègre des technologies inédites sur le marché de l’électrique, telle que l’architecture 800V qui lui permet de délivrer de meilleures performances ainsi que de se recharger plus vite. « Avec le Taycan, Porsche a l’ambition de redéfinir l’électromobilité sportive, tout en respectant la philosophie de Ferry Porsche : être innovant, développer le meilleur produit qui soit et rester fidèle à l’ADN Porsche », conclut Marc Meurer, Président de Porsche France.

Le Porsche Taycan est disponible à la commande depuis le 4 septembre en version Turbo et Turbo S.Les premières livraisons arriveront début 2020 en France.

 


911 Carrera 4 : consommation de carburant en cycle mixte 9,2 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 211210 g/km

Les 911 Carrera d’une puissance de 385 ch sont désormais disponibles en transmission intégrale.

Les nouvelles 911 Carrera 4 Coupé et 911 Carrera 4 Cabriolet



Après le lancement des modèles 911 Carrera Coupé et 911 Carrera Cabriolet dernière génération, Porsche enrichit sa gamme avec les déclinaisons en transmission intégrale 911 Carrera 4 Coupé et 911 Carrera 4 Cabriolet.

À l’instar des derniers modèles 911 Carrera à propulsion, les nouvelles 911 Carrera 4 Coupé et 911 Carrera 4 Cabriolet à transmission intégrale sont équipées d’un moteur six cylindres à plat biturbo de 3,0 litres qui développe une puissance de 385 ch (283 kW) à un régime de 6 500 tr/min (15 ch de plus que leurs devancières) et délivre un couple de 450 Nm à un régime compris entre 1 950 à 5 000 tr/min.

Avec la boîte à double embrayage PDK huit rapports, la 911 Carrera 4 Coupé abat le 0 à 100 km/h en 4,2 s. Avec le pack Sport Chrono, proposé en option, le temps pour atteindre 100 km/h départ arrêté passe à 4,0 s. La 911 Carrera 4 Cabriolet atteint quant à elle les 100 km/h départ arrêté en seulement 4,4 s (4,2 s avec le pack Sport Chrono en option). La vitesse de pointe de la 911 Carrera 4 Coupé est de 291 km/h. Elle est de 289 km/h pour la 911 Carrera 4 Cabriolet.

Comme pour les modèles 911 Carrera 4S, l’optimisation des performances des versions Coupé et Cabriolet de la 911 Carrera 4 est liée à l’amélioration de la transmission mécanique sur le train avant. L’unité de transmission, composée d’un embrayage et d’un différentiel, est désormais refroidie par eau. Les disques de l’embrayage ont été renforcés pour accroître la résistance et la robustesse de la transmission mécanique. Grâce à un couple de commande accru au niveau de l’embrayage, le positionnement des disques gagne en précision, ce qui améliore la transmission de la force motrice sur l’essieu avant. L’optimisation de la transmission sur le train avant combiné au système de gestion active de la transmission Porsche Traction Management (PTM) améliore la motricité sur tous les types de chaussée.
 


Les nouvelles 911 Carrera 4 Coupé et 911 Carrera 4 Cabriolet sont équipés du système de suspension active PASM (Porsche Active Suspension Management). Comme sur les autres modèles 911 Carrera, le système de réglage électronique des amortisseurs, fourni de série, offre deux modes de réglage, « Normal » et « Sport », en fonction du mode de conduite souhaité. Le premier réglage privilégie le confort de conduite, le second accroît la maniabilité. Le blocage de différentiel arrière à commande électronique variable, avec contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring (PTV), fourni de série sur les modèles 911 Carrera S et 911 Carrera 4S, peut être commandé en option sur les nouvelles 911 Carrera 4. Les 911 Carrera 4 Coupé et 911 Carrera 4 Cabriolet sont équipés de jantes 19 pouces en alliage léger à l’avant (monte de pneumatiques 235/40 ZR) et 20 pouces à l’arrière (monte de pneumatiques 295/35 ZR). Des jantes 20 et 21 pouces peuvent être commandées en option. Le freinage est assuré par des disques de 330 mm de diamètre et des étriers fixes monoblocs à 4 pistons (surface en finition Noir) sur les deux essieux. Les freins Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB) sont disponibles en option. Comme sur les autres modèles 911 dernière génération, le système Wet Mode est fourni de série. Cette fonction, destinée à sécuriser la conduite sur chaussée humide, détecte automatiquement la présence de gerbes d’eau via des capteurs situés dans les passages de roue avant, procède au préréglage des systèmes de contrôle de stabilité et d’antiblocage des freins et alerte le conducteur du danger. Le conducteur peut activer les réglages optimisés pour la conduite sur chaussée humide par simple pression sur un bouton ou à l’aide du sélecteur de mode situé sur le volant (avec le pack Sport Chrono proposé en option).

Visuellement, les 911 Carrera 4, en déclinaison Coupé et Cabriolet, reprennent les codes stylistiques de la 8e génération de la 911. Les inserts chromés sur la calandre arrière sont la seule différence stylistique par rapport aux modèles à propulsion. Le modèle Carrera 4 S se distingue quant à lui des deux déclinaisons 911 Carrera 4 par ses sorties d’échappement. Le système d’échappement Sport de forme ovale est disponible en option.

La nouvelle 911 Carrera 4 partage le même intérieur que le modèle précédent, y compris les sièges redessinés, le compte-tours traditionnel sur la planche de bord, et le nouveau système Porsche Communication Management (PCM) avec son écran tactile de 10,9 pouces et sa connectivité étendue. Un pavé de commande comportant cinq boutons, conçus dans le style des interrupteurs à bascule, assure la transition avec les organes de commande de la console centrale.

En France, la 911 Carrera 4 Coupé est proposée à partir de 114 574 euros et la 911 Carrera 4 Cabriolet à partir de 128 975 euros. Les prix indiqués s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français. Les nouveaux modèles sont disponibles à la commande dès aujourd’hui.


 



Design dans la plus pure tradition Porsche et motorisation 100 % électrique
Première mondiale du Porsche Taycan : chargé en émotions

Porsche a dévoilé aujourd’hui sa première sportive 100 % électrique simultanément sur trois continents. « Avec le Taycan, la tradition Porsche se conjugue au futur. Porsche, une marque qui a su enthousiasmer et fasciner les passionnés d’automobile du monde entier depuis plus de 70 ans, poursuit ainsi son histoire marquée du sceau du succès », a déclaré Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG, qui a inauguré la première mondiale à Berlin : « Aujourd’hui, c’est le début d’une nouvelle ère. »

La berline sportive à quatre portes combine à merveille des performances dignes d’une Porsche, une connectivité étendue et un confort d’utilisation au quotidien. Par ailleurs, les procédés de production ultramodernes mis en œuvre pour sa fabrication et les propriétés intrinsèques du Taycan établissent clairement de nouvelles références en matière de développement durable et de digitalisation. « Nous avions promis de concevoir une authentique Porsche pour entrer dans l’ère de l’électromobilité, une sportive non seulement capable d’enthousiasmer les amateurs de voitures de sport par sa technologie et sa dynamique de conduite, mais aussi de susciter la passion partout dans le monde, à l’instar des modèles légendaires qui l’ont précédé dans l’histoire de la marque. Aujourd’hui, nous tenons notre promesse », souligne Michael Steiner, membre du Directoire de Porsche AG, en charge de la Recherche & Développement.

Les premiers modèles de la nouvelle gamme sont le Taycan Turbo S et le Taycan Turbo. Ces deux modèles Taycan représentent la figure de proue technologique du concept Porsche EPerformance et comptent parmi les modèles de série les plus puissants de la gamme Porsche actuelle. Des modèles moins puissants que ces deux versions à transmission intégrale suivront cette année. À la fin de l’année prochaine, une nouvelle déclinaison de la sportive électrique fera son apparition sur le marché : le Taycan Cross Turismo. D’ici 2022, Porsche aura investi plus de six milliards d’euros dans l’électromobilité.

Quand performance rime avec efficience.

Le Taycan Turbo S, le fleuron de la gamme, développe jusqu’à 560 kW (761 ch) de puissance avec fonction overboost et Launch Control, et le Taycan Turbo délivre une puissance maximale de 500 kW (680 ch) avec fonction overboost et Launch Control. Le Taycan Turbo S atteint les 100 km/h départ arrêté en 2,8 s. La version Turbo réalise le même exercice en 3,2 s. Le Turbo S bénéficie d’une autonomie pouvant atteindre 412 km, l’autonomie du modèle Turbo est de 450 km maximum (cycle WLTP). La vitesse de pointe des deux modèles à transmission intégrale est de 260 km/h.

Le Taycan est le premier véhicule de série alimenté par une tension système de 800 V, au lieu des 400 V habituels sur les modèles électriques actuels. Cette caractéristique électrique présente un avantage sur route : il suffit d’un peu plus de cinq minutes sur une borne de recharge rapide en courant continu (CC) pour assurer une autonomie pouvant atteindre100 km (cycle WLTP). La durée de recharge pour un état de charge (SoC – State of Charge) dans la plage 5 % à 80 % est de 22,5 min, dans les conditions idéales ; la puissance de charge maximale (crête) étant de 270 kW. La capacité totale de la batterie haute performance Plus est de 93,4 kWh. Les propriétaires du Taycan peuvent également recharger leur voiture à domicile sur une borne domestique d’une puissance pouvant atteindre 11 kW en courant alternatif (CA).

Le Porsche Taycan Turbo S et le Porsche Taycan Turbo sont disponibles à la vente dès aujourd’hui. Le modèle Turbo S est proposé en France à partir de 189 152 euros. Le modèle Taycan Turbo est quant à lui proposé à partir de 155 552 euros (prix T.T.C. incluant tous les équipements spécifiques au marché français).

Design extérieur dans la plus pure tradition Porsche

Avec ses lignes claires et épurées, le Taycan marque le début d’une nouvelle ère. Pourtant, son design extérieur porte irrémédiablement la signature d’une authentique Porsche. Son avant large et ramassé se distingue par les ailes au galbe prononcé. Sa silhouette sportive s’étire vers l’arrière avec une ligne de toit plongeante. Ses flancs se caractérisent par des arêtes aux contours nets et des lignes sculpturales. La forme élancée de la surface vitrée, le montant de custode incliné et les lignes d’épaules particulièrement marquées sur les ailes sont autant d’éléments de design caractéristiques qui confèrent à l’arrière une signature stylistique typique de la marque. La finition en verre du monogramme de la marque, intégré au bandeau lumineux, constitue une nouveauté du modèle. Avec un coefficient de traînée (Cx) de 0,22, le Taycan bénéficie d’une aérodynamique optimisée qui contribue largement à réduire la consommation d’énergie et à accroître l’autonomie.


Design intérieur unique avec double écran en enfilade sur la planche de bord

Avec son agencement parfaitement structuré et son architecture novatrice, l’habitacle entièrement axé sur l’expérience de conduite marque l’avènement d’une ère nouvelle. Véritable point d’orgue du tableau de bord, le combiné d’instruments incurvé place clairement le conducteur au centre de toutes les attentions. L’écran central dédié à l’infodivertissement de 10,9 pouces et l’écran optionnel supplémentaire destiné au passager avant convergent pour former un ruban de verre sur fond noir en finition « Black Panel ». Les interfaces utilisateur ont été entièrement repensées pour le Taycan. Le nombre d’éléments de commande classiques, notamment les boutons et les touches, a été nettement réduit. L’ergonomie à bord se veut résolument intelligente et intuitive. La commande tactile côtoie la commande vocale, activée par la formule « Hé Porsche ».

Pour la première fois, un intérieur sans garniture en cuir est disponible pour le Taycan. L’utilisation de matériaux recyclés innovants pour habiller l’intérieur rappelle les principes de développement durable qui ont prévalu lors de la conception du modèle électrique. La batterie a été conçue pour pouvoir aménager des niches dans le plancher afin de permettre aux passagers de loger leurs pieds, une solution astucieusement baptisée « garage à pieds ». La voiture dispose de deux coffres à bagages : à l’avant, le volume de rangement est 81 litres, à l’arrière, il est de 366 litres.

Motorisation innovante et boîte de vitesse à deux rapports

Le Taycan Turbo S et le Taycan Turbo sont équipés chacun de deux moteurs électriques à haut rendement. Avec un moteur monté sur le train arrière et un autre sur le train avant, le Taycan bénéficie d’une transmission intégrale. Le rendement élevé des moteurs synchrones à aimants permanents contribue à optimiser l’autonomie et à délivrer une puissance continue. Le moteur électrique, la boîte de vitesse et l’onduleur à modulation de largeur d’impulsions sont montés dans un module d’entraînement compact. Ces modules d’entraînement possèdent la puissance volumique la plus élevée (kW par litre dans l’espace de montage) de tous les moteurs électriques actuellement disponibles sur le marché. Les moteurs électriques bénéficient par ailleurs d’une innovation technique : un stator à enroulement en épingle à cheveux (technologie hairpin). Cette technologie permet de densifier le bobinage, et donc la proportion de cuivre dans le stator, ce qui augmente la puissance et le couple dans un même volume.

La boîte de vitesse à deux rapports montée sur le train arrière est également une innovation signée Porsche. La première vitesse est un rapport court qui fournit une formidable accélération en départ arrêté. Le second rapport est nettement plus long afin d’amener le Taycan à très haute vitesse avec une efficience maximale, tout en offrant les mêmes réserves de puissance.

Système intégré de réglage du châssis

Porsche met en œuvre un système intégré de réglage du châssis pour le Taycan. Le système Porsche 4D Chassis Control assure en effet une gestion centralisée qui analyse et synchronise tous les systèmes de réglage du châssis en temps réel. Les systèmes innovants dont bénéficie le Taycan sont la suspension pneumatique adaptative à trois chambres avec réglage électronique de la suspension PASM (Porsche Active Suspension Management), le système de stabilisation active des mouvements de roulis Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDCC Sport) avec contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus). La régulation de la transmission de la force motrice fournie par les deux moteurs électriques et le système de récupération de l’énergie de freinage sont uniques. La puissance récupérée au freinage peut atteindre 265 kW, ce qui constitue un niveau particulièrement élevé. Les essais sur route ont montré que près de 90 % des manœuvres de freinage réalisées au quotidien sont assurées par le seul freinage dynamique des moteurs électriques en mode Range, sans avoir à solliciter les freins hydrauliques montés sur les roues.

Le profil des différents modes de conduite s’inspire largement de celui des modèles de série Porsche. Des réglages spécifiques viennent s’ajouter pour permettre une utilisation optimale en mode 100 % électrique. Quatre modes de conduite sont disponibles : « Range », « Normal », « Sport » et « Sport Plus ». En outre, certains systèmes peuvent être réglés sur demande, en mode « Individual ».

Première mondiale simultanée sur trois continents

La première mondiale du Porsche Taycan a eu lieu simultanément en Amérique du Nord, en Chine et en Europe. Ces trois continents constituent les marchés les plus vastes pour la nouvelle sportive électrique. Les trois lieux choisis pour ce lancement mondial symbolisent trois manières de contribuer au développement durable : les chutes du Niagara à la frontière entre l’État de New York et la province canadienne de l’Ontario représentent l’énergie hydroélectrique. Le parc solaire de Neuhardenberg près de Berlin représente l’énergie solaire. Et enfin, le parc éolien de l’île de Pingtan, à quelque 150 km de la ville de Fuzhou dans la province du Fujian, représente l’énergie éolienne. Les forces de la nature à l’œuvre sur ces trois sites symbolisent la formidable puissance que la première sportive électrique de Porsche est capable de déployer. Ce triple événement simultané a été diffusé en streaming dans le monde entier sur NewsTV.porsche.com

Taycan Turbo S : consommation électrique en cycle mixte 26,9 kWh/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 0 g/km Taycan Turbo : consommation électrique en cycle mixte 26,0 kWh/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 0 g/km

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelles sportives équipées d’un moteur atmosphérique :
Porsche 718 Spyder et 718 Cayman GT4

Nouveaux modèles Porsche à moteur central :
plus affûtés que jamais

 

La gamme 718 s’enrichit de deux nouveaux modèles. Avec le 718 Spyder1) et le 718 Cayman GT42), Porsche lance deux sportives puissantes, capables de susciter des émotions fortes aux amoureux des circuits et des routes sinueuses. Les deux modèles, qui constituent désormais le fleuron de la gamme 718, sont destinés aux passionnés de conduite sportive qui apprécient tout particulièrement les voitures agiles et maniables, avec un poste de conduite au plus près du moteur. Ce sont précisément les qualités premières des modèles à moteur central. Pour la première fois, le 718 Spyder et le 718 Cayman GT4 partagent la même base technique, et notamment le nouveau bloc atmosphérique six cylindres de 4 litres, associé à une boîte manuelle six vitesses. Le moteur à plat délivre 420 ch (309 kW) sur les deux modèles. Le Cayman GT4 constitue l’entrée de gamme des modèles GT Porsche homologués pour la route. Quant au 718 Spyder, il est conçu pour le plaisir de conduire sur les routes sinueuses. Les deux modèles bénéficient d’une aérodynamique optimisée, d’un châssis GT à haute performance et de freins extrêmement puissants.



Moteur atmosphérique à haut régime : toujours plus de sensations au volant Le cœur battant des sportives à moteur central, c’est le boxer 6 cylindres de quatre litres. La conception du moteur atmosphérique repose sur celle des blocs turbocompressés de la 911 Carrera actuelle. Le nouveau moteur à haut régime délivre une puissance de 420 ch (309 kW), un gain de 35 ch par rapport aux précédents modèles GT4. La troisième génération de Spyder développe même 45 ch supplémentaires. Le couple maximum est de 420 Nm sur une plage de régime de 5 000 à 6 800 tr/min. La sportive équipée d’une boîte manuelle franchit la barre des 300 km/h : le 718 Spyder affiche une vitesse de pointe sur circuit de 301 km/h, et même 304 km/h pour le 718 Cayman GT4. Les deux modèles atteignent 100 km/h départ arrêté en 4,4 secondes. La consommation de carburant est 10,9 l/100 km, selon la norme NEDC corrélée. Le moteur atmosphérique convainc par ses performances. En effet, le moteur GT, qui est doté d’un système de contrôle des émissions moderne avec filtre à particules pour moteur essence, se distingue par sa formidable réactivité et sa capacité à délivrer sa puissance de manière linéaire. Son régime maximum est de 8 000 tr/min. Il produit une sonorité caractéristique des moteurs boxer. Il intègre plusieurs nouveautés techniques, et notamment la gestion adaptative des cylindres. Lorsque le moteur tourne en charge partielle, le processus d’injection est interrompu de manière temporaire dans l’une des deux rangées de cylindres, contribuant ainsi à réduire la consommation de carburant.

L’injection directe d’essence est assurée, pour la première fois sur un moteur à haut régime, par des injecteurs piézoélectriques. Ces injecteurs permettent de doser avec précision le carburant en procédant à plusieurs injections individuelles par cycle (jusqu’à cinq), ce qui rend la combustion plus complète et réduit donc les émissions. Le système d’admission variable avec ses deux clapets de résonance optimise l’arrivée de carburant dans les cylindres.

Aérodynamique optimisée : déportance accrue, coefficient de traînée inchangé Le 718 Cayman GT4 se distingue notamment par son aérodynamique entièrement repensée et optimisée. L’augmentation de la déportance peut atteindre 50 %, sans pour autant affecter la traînée, ce qui atteste de sa remarquable efficience. L’aérodynamique des deux modèles bénéficie grandement du nouveau silencieux monochambre. La conception nouvelle de ce silencieux en forme cintrée a permis de dégager de l’espace en sortie d’échappement afin de pouvoir aménager un diffuseur fonctionnel à l’arrière. C’est sur ce diffuseur que s’exerce bien 30 % de la force de déportance subie par le train arrière du 718 Cayman GT4. L’aileron arrière fixe a également gagné en efficacité : il produit près de 20% de déportance supplémentaire par rapport au modèle précédent, ce qui correspond à une force d’appui aérodynamique additionnel de 12 kg à 200 km/h. L’avant, optimisé dans le plus pur style des modèles GT, maintient l’équilibre aérodynamique avec une lèvre de spoiler imposante et des rideaux d’air (air curtains) conçus pour optimiser la circulation des flux d’air au niveau des passages de roue.

Porsche 718 Spyder : une sportive à ciel ouvert dotée d’une capote légère Le nouveau 718 Spyder est une voiture conçue pour procurer un authentique plaisir de conduire, avec sa capote légère adaptée à une conduite à vitesse élevée. Le 718 Spyder perpétue l’histoire des célèbres roadsters de la marque, notamment la Porsche 550 Spyder et le 718 RS 60 Spyder. Capote ouverte ou fermée, la silhouette de la voiture reste fascinante. La capote se prête à un usage quotidien. Elle peut être logée dans le compartiment de rangement en quelques manipulations. Contrairement au GT4, le 718 Spyder possède un spoiler arrière qui se déploie automatiquement à 120 km/h. Grâce à un diffuseur fonctionnel, c’est le premier modèle de la gamme Boxster à générer une force d’appui aérodynamique sur le train arrière.


Châssis GT haute performance : optimisation pour une dynamique d’exception Pour la première fois, le 718 Spyder bénéficie du châssis GT haute performance du 718 Cayman GT4. Avec sa formidable dynamique en courbe, il assure une expérience de conduite riche en émotions. Ses jambes de force optimisées en poids, à l’avant et à l’arrière, sont issues de la compétition automobile. La liaison mécanique au châssis est assurée en partie par des rotules. Le système de gestion active de la suspension (Porsche Active Suspension Management – PASM), avec surbaissement du châssis de 30 mm, abaisse le centre de gravité de la voiture et améliore la dynamique latérale. Conçu pour une utilisation sur circuit, le système améliore les qualités de maniabilité du 718 Cayman GT4. Le 718 Spyder bénéficie également de ce réglage du châssis. Le système de stabilisation active Porsche Stability Management (PSM) est réglé avec une plus grande précision, et peut être désactivé en deux étapes, sur demande. Le système de contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring (PTV) avec blocage mécanique du différentiel arrière améliore encore la dynamique longitudinale et latérale, le comportement en virage et le plaisir de conduite. Le GT4 est également disponible avec le pack Clubsport, proposé en option, qui comprend un arceau de sécurité arrière en acier, un extincteur portatif et une ceinture de sécurité six points côté conducteur.
 


Nec plus ultra : freins puissants, pneumatiques ultra-haute performance Le système de freinage à haute performance du 718 Spyder et du 718 Cayman GT4 permet de freiner efficacement en toutes circonstances, y compris sur circuit, grâce aux freins monoblocs à étriers fixes en aluminium. Les freins Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB) sont également disponibles en option. Nouveauté sur le 718 Spyder : les pneumatiques UHP (Ultra High Performance) spécialement adaptés par Porsche. Avec ces équipements, le 718 Cayman GT4 est taillé pour parcourir la Boucle Nord du Nürburgring : son temps au tour sur le circuit classique de 20,6 km est plus rapide de plus de 10 secondes que celui du modèle précédent.

Le nouveau Porsche 718 Spyder et le nouveau 718 Cayman GT4 sont disponibles à la commande dès aujourd’hui. En France, le 718 Spyder est proposé au prix de 95 299 euros, le Cayman GT4 est proposé au prix de 98 180 euros. Les prix indiqués s’entendent TTC et comprennent les équipements spécifiques au marché français.










Porsche fait référence sur le segment des berlines de luxe depuis 2009
Sportive, berline de luxe, et première Porsche hybride : la Panamera fête ses dix ans


Il y a dix ans, Porsche se lançait sur un nouveau segment de marché. En avril 2009, le constructeur de voitures de sport dévoilait son premier modèle Grand Tourisme. Modèle unique sur son segment, la Panamera combine des performances dignes d’une voiture de sport à la polyvalence et au confort d’une berline de luxe. Au lancement, Porsche avait tablé sur une production annuelle de 20 000 unités. Depuis, la Panamera a largement dépassé les prévisions. À ce jour, plus de 235 000 exemplaires ont déjà été livrés dans le monde.

« Véritable plateforme technologique, dont les nombreuses innovations ont été ensuite transférées à d’autres modèles, la Panamera a largement contribué à façonner l’histoire de la marque sur les dix dernières années, » explique Michael Steiner, qui était à l’époque le premier responsable de la gamme et qui est aujourd’hui membre du Directoire de Porsche en charge de la Recherche & Développement. « Avec ses déclinaisons hautes performances en motorisation hybride, la Panamera fait aujourd’hui figure de pionnière en matière d’électromobilité chez Porsche. » La gamme actuelle, qui constitue la deuxième génération du modèle, est entièrement produite à l’usine Porsche de Leipzig et se décline en trois variantes de carrosserie. Thomas Friemuth est responsable de la gamme depuis mai 2018.

Premier prototype Porsche à quatre places développé à partir de la 356 Tout au long des 70 ans d’histoire de Porsche, les ingénieurs ont toujours eu l’idée de développer un modèle à quatre places. Ainsi, dans les années 1950, ils développèrent une déclinaison confortable de la 356 en version quatre places. L’empattement de la Porsche Type 530 avait été allongé, ses portes avaient été élargies, la hauteur sous pavillon avait été augmentée à l’arrière. D’autres concepts suivirent, notamment un prototype de Porsche 911 à quatre portes et, dans les années 1980, une version allongée de la 928. Ferry Porsche en utilisait une à titre privé. En 1988, Porsche fit une nouvelle tentative avec le concept Type 989 : le coupé à quatre portes était doté de deux places à part entière à l’arrière. La voiture était équipée d’un V8 à l’avant. Certains éléments de design du concept 989 furent ensuite intégrés à la 911 Type 993. À l’instar des autres concepts, la Porsche 989 en est restée au stade du prototype. Pour des raisons économiques, son développement fut arrêté au début de l’année 1992.

Les concepts Mirage, Meteor et Phantom préfigurent la Panamera. Au début du nouveau millénaire, Porsche a mené des études de marché, analysé la situation concurrentielle et décidé de développer une berline quatre portes à hayon. C’est principalement sous l’impulsion de Wendelin Wiedeking, alors Président du Directoire, que la marque accéda ainsi au segment des voitures de luxe. Le cahier des charges du futur modèle comprenait alors une dynamique de conduite exceptionnelle, un espace généreux et un style dans la plus pure tradition Porsche. Michael Mauer, directeur stylistique de Porsche, précise : « Nous voulions construire une sportive à quatre places avec une ligne de toit plongeante, un grand hayon et un arrière profilé façon coupé. » Pendant la phase de développement, trois concepts baptisés « Mirage », « Meteor » et « Phantom » ont vu le jour. Les lignes du modèle qui sera finalement produit se rapprochent principalement de celles du concept « Mirage ». Au final, des éléments de design des trois variantes seront repris. Le nom du modèle est finalement choisi : ce sera la Panamera, en référence à la célèbre course d’endurance mexicaine « Carrera Panamericana ».

Première mondiale à Shanghai : une ascension remarquée La première apparition officielle de la Panamera, le 19 avril 2009, n’est pas passée inaperçue. En effet, pour l’occasion, Porsche avait invité des représentants des médias du monde entier à une conférence de presse qui se tenait au 94e étage du World Financial Center à Shanghai. Pour l’occasion, la voiture avait été placée en position verticale dans un monte-charge. Il a fallu 60 personnes et plusieurs heures de travail pour positionner la voiture dans le monte-charge. Il n’a fallu en revanche qu’une minute à l’ascenseur pour gravir les 400 mètres et atteindre le 94e étage.

La première Panamera, connue sous le nom de G1 en interne, s’est imposé comme une référence dans sa catégorie grâce ce mariage unique de la sportivité et du confort. La voiture comportait de nombreuses innovations : pour la première fois, un modèle de luxe produit en série était proposé avec une boîte à double embrayage et un système start & stop. Le fleuron de la gamme, la Panamera Turbo, était équipé d’une suspension pneumatique adaptative avec volume d’air additionnel ainsi que d’un aileron arrière réglable à déploiement adaptatif. Le modèle Grand Tourisme a également ouvert la voie aux autres modèles Porsche avec son nouveau concept d’affichage et de commande à bord.

La gamme s’est rapidement développée, avec notamment une gamme de motorisation couvrant une plage de puissance de 250 ch à 550 ch, disponible en version essence, diesel et hybride, en propulsion ou à transmission intégrale. Au début, les moteurs V6 et V8 atmosphériques étaient disponibles avec une boîte manuelle à six rapports. La plupart des clients ont opté pour la boîte PDK à double embrayage à sept rapports. Les moteurs diesel et hybrides étaient disponibles avec transmission automatique à huit rapports.

La version Executive à empattement allongé, destinée principalement au marché chinois, est apparue à l’occasion de la retouche stylistique opérée sur les modèles en 2013. Les moteurs sont devenus plus puissants, développant jusqu’à 570 ch. La Panamera a eu une importance capitale pour Porsche : la berline GT a propulsé la marque sur un nouveau segment et lui a permis de s’implanter solidement sur le marché chinois en forte croissance.

Renouvellement : deuxième génération de la gamme à partir de 2016 Le développement de la deuxième génération de Panamera (G2) a exploré plusieurs voies : outre le modèle Grand Tourisme à empattement standard et celui à empattement allongé, une troisième déclinaison a vu le jour : le modèle Sport Turismo. À partir de 2017, son design avantgardiste et son concept de carrosserie ont apporté davantage de polyvalence à la catégorie des modèles de luxe. Le « Concept Sport Turismo » fut présenté pour la première fois au Mondial de l’Automobile de Paris en 2012. Ce concept très remarqué préfigurait déjà la seconde génération de Panamera, qui fut quant à elle dévoilée en première mondiale à Berlin le 28 juin 2016.

La deuxième génération (G2) est encore plus sportive et élégante, tout en offrant le même espace généreux : l’inflexion de la ligne de toit est plus marquée, l’arrière présente une légère contrecourbure, le design des feux arrière en disposition horizontale est un élément distinctif de la signature visuelle de la marque. Avec son allure résolument sportive, la voiture comporte de nombreuses innovations, notamment dans l’habitacle avec son nouveau concept d’affichage et de commande numérisé via un vaste écran tactile en position centrale. Grâce à des systèmes de réglage du châssis, notamment la suspension pneumatique à trois chambres, les roues arrière directrices et le système électromécanique de stabilisation active des mouvements de roulis PDCC Sport, la Panamera est aussi à l’aise sur route que sur circuit, comme en atteste le temps au tour de 7:38 minutes sur la boucle Nord du Nürburgring, réalisé par le pilote d’usine Porsche Lars Kern au volant d’une Panamera Turbo de série. La gamme de motorisation a été optimisée et la plage de puissance a été élargie. De nouveaux moteurs ont été introduits dans toute la gamme, et la boîte de vitesse PDK actuellement disponible dispose de huit rapports. Sur l’ensemble de la gamme, la plage de puissance s’étend de 330 ch à 680 ch, sur le puissant modèle hybride rechargeable.

Modèles hybrides dotés de la stratégie de boost électrique d’une supersportive En 2011, Porsche a clairement ouvert la voie à l’électromobilité avec la Panamera. Première Full Hybrid dans le segment des voitures de luxe, la Panamera S Hybrid est à ce jour le modèle Porsche le plus économe en carburant, alors même qu’il développe une puissance de 380 ch. Deux ans plus tard, c’est au tour de la Panamera S E-Hybrid de faire référence sur son segment en termes de puissance et d’autonomie : 416 ch et 36 km en mode tout-électrique. Avec la deuxième génération de Panamera, Porsche a misé sur les performances électriques. La stratégie de boost électrique issue de la supercar hybride de la marque, la 918 Spyder, permet de disposer de performances dignes d’une voiture de sport tout en bénéficiant d’une efficience élevée : 462 ch pour la Panamera 4 E-Hybrid et 680 ch pour le modèle haut de gamme, la Panamera Turbo S EHybrid.

« Avec la deuxième génération, nous sommes parvenus à transférer la stratégie hybride axée sur la performance de la 918 Spyder au segment des berlines de luxe », déclare Gernot Döllner, responsable de la gamme Panamera de 2011 à 2018, en charge aujourd’hui du développement des concepts de produit chez Porsche. Cette stratégie a été plébiscitée par les clients. En 2018, 67 % des modèles Panamera livrés en Europe étaient équipés d’une motorisation hybride. »

 


 

Structure allégée et ligne de toit aux allures de coupé

Capote high-tech pour la nouvelle Porsche 911 Carrera Cabriolet

Dès le premier regard, la capote à arceaux de la 911 Carrera Cabriolet* attire l’attention. Porsche a toujours apporté un soin particulier à la conception de la capote de la 911. Comme pour les modèles décapotables précédents, la capote de la nouvelle 911 Cabriolet a été développée spécialement pour cette nouvelle déclinaison. La technologie novatrice mise en œuvre confère à la capote une courbure qui n’est pas sans rappeler la ligne de toit d’un coupé, avec un arc parfaitement dessiné qui s’étend de l’encadrement du pare-brise au compartiment de rangement à l’arrière. Aucun arceau n’est visible sous le tissu, et aucun segment ne brise la fluidité de la ligne de toit. Cette élégante courbure offre par ailleurs des avantages sur le plan aérodynamique. Le mécanisme hydraulique qui commande l’ouverture et la fermeture de la capote peut être actionné jusqu’à une vitesse de 50 km/h. La manœuvre dure environ 12 secondes.

Développement Porsche : capote à arceaux en magnésium La conception innovante de la capote à arceaux donne à la ligne de toit une allure jusqu’à présent impossible à réaliser avec une capote en toile. Le toit entièrement en tissu, à l’exception des parties latérales, s’étend sur une surface rigide composée de différents segments contigus. La capote est constituée de quatre éléments : l’armature de toit à l’avant, les deux arceaux et la lunette arrière, dont l’encadrement est en magnésium, comme les autres segments. Tous les éléments de l’armature sont reliés par une liaison cinématique. Ainsi, il suffit d’un vérin hydraulique de chaque côté pour assurer la manœuvre d’ouverture et de fermeture de la capote. Pour le verrouillage, Porsche a opté pour un mécanisme de verrouillage central électrique avec tourillon de centrage.

Il n’y a pas de liaison fixe entre les arceaux et la capote en toile de sorte que les quatre segments en magnésium peuvent se superposer dans un pliage en Z lorsque la voiture est à ciel ouvert. Grâce à cette conception unique, l’ensemble composé de la capote en toile, de l’armature, des arceaux et de la lunette ne mesure que 23 cm de haut et 55 cm de long environ lorsque la capote est repliée. L’espace de rangement requis est donc extrêmement réduit. Tandis que la section avant de la capote reste visible en position ouverte, la section arrière est protégée par le plastron en forme de croissant du compartiment de rangement. À l’extérieur, le tissu est revêtu d’une natte isolante. Ainsi, lorsque la capote est déployée, les passagers bénéficient dans l’habitacle d’un confort comparable à celui de la version Coupé en matière d’isolation phonique et thermique.

Saute-vent à commande électrique entièrement intégré Le saute-vent intégré à commande électrique assure le confort de la 911 Carrera Cabriolet à vitesse élevée. Le saute-vent est fixé à un étrier en forme de U qui, en position repliée, s’intègre parfaitement à l’espace arrière, sans restreindre l’espace disponible dans l’habitacle. Par simple pression sur un bouton, l’étrier se redresse en deux secondes et un filet se déploie derrière les sièges avant. Le saute-vent peut être déployé ou replié jusqu’à une vitesse maximale de 120 km/h. À ciel ouvert, le saute-vent permet de réduire fortement les turbulences et les nuisances sonores.

Un Cabriolet avec une aérodynamique exemplaire La 911 Carrera Cabriolet doit sa remarquable aérodynamique à ses lignes profilées, à sa capote, à son spoiler arrière élargi et à son système de refroidissement avec volets d’entrée d’air adaptatifs à l’avant. Le déflecteur arrière offre un angle d’attaque parfaitement adapté à un Cabriolet. Le profil des entrées et des sorties d’air est optimisé pour améliorer le cheminement du flux d’air de refroidissement. Même si le flux d’air a été augmenté pour répondre aux impératifs de refroidissement liés à la puissance accrue du moteur et à la capacité de freinage supérieure, la 911 Carrera Cabriolet bénéficie d’un coefficient de traînée (Cx) de 0,30.

Système de protection contre le retournement performant et rigidité accrue La 911 Carrera S décapotable est dotée d’un système de protection des passagers en cas de tonneau. Il se compose pour l’essentiel d’un châssis autoporteur constitué de profilés extrudés en aluminium mécanosoudés à haute résistance. Extrêmement rigide, le châssis porteur renforce également la caisse. Cette conception permet d’améliorer la résistance à la torsion du cabriolet.

En cas de risque de tonneau, deux cassettes sont déployées derrière les sièges arrière par un système de ressort. Le déclenchement pyrotechnique est commandé par un microgénérateur de gaz. Si la capote est fermée, un renfort au carbure sur chacune des deux cassettes traverse le verre de sécurité de la lunette. Le déclenchement intempestif est pratiquement impossible dans la mesure où l’unité de commande haute précision de l’airbag avec capteur de retournement intégré assure la surveillance continue et l’actionnement du dispositif. Il détecte la moindre variation de l’inclinaison de la caisse, et surveille l’accélération longitudinale et latérale, mais aussi le contact avec la chaussée.









Le site de production de Leipzig se convertit à l’électromobilité.
La prochaine génération du Porsche Macan sera électrique.
 

Le site de production de Porsche implanté à Leipzig (Saxe) se convertit à l’électromobilité. Conformément à la décision arrêtée par le Conseil de surveillance de Porsche AG, la prochaine génération de Macan sera entièrement électrique. Les premiers SUV compacts 100 % électriques de Porsche sortiront des ateliers de l’usine au début de la prochaine décennie. Porsche étend ainsi son offre dans le domaine de l’électromobilité : le Taycan, la première sportive Porsche entièrement électrique, sera lancé sur le marché fin 2019. La déclinaison Cross Turismo du Taycan devrait suivre peu de temps après.

« Efficience, mais aussi et surtout sportivité : les attributs de l’électromobilité sont en parfaite adéquation avec les valeurs de Porsche », déclare Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. « D’ici à 2022, nous investirons plus de six milliards d’euros dans l’électromobilité, et d’ici à 2025, la moitié des nouveaux modèles Porsche pourrait être dotée d’une motorisation électrique. Néanmoins, sur les dix prochaines années, nous miserons sur un mix de motorisation constitué de modèles à essence optimisés, de voitures hybrides rechargeables et de sportives  100 % électriques. Nous entendons jouer un rôle de pionnier technologique dans l’industrie automobile. À ce titre, nous préparons l’entreprise aux enjeux de la mobilité de demain. »

La décision de produire la prochaine génération du Macan sur le site de Leipzig a été prise dès début juillet 2018. Les investissements engagés pour assurer la conversion de l’usine de Leipzig à l’électromobilité permettent de construire des modèles entièrement électriques sur la ligne de production existante. La prochaine génération de Macan initie le processus d’électrification croissante de la gamme. Le SUV compact sera doté d’une technologie 800 V, comme le Taycan, et s’appuiera sur l’architecture PPE (Premium Platform Electric) développée en collaboration avec Audi AG. Avec cette conversion à l’électromobilité, le site gagne en flexibilité et en efficacité, contribuant ainsi à sa pérennité.

Lorsque Porsche Leipzig GmbH, société à responsabilité limitée de droit allemand, a lancé la production en série du Cayenne en 2002, les effectifs étaient de 259 salariés. Depuis, le site s’est largement développé pour devenir l’un des sites de production les plus modernes de l’industrie automobile. L’usine Porsche de Leipzig s’impose également comme une référence en matière de respect de l’environnement. En 2011, avec l’annonce de l’arrivée du Macan, dont le formidable succès auprès du public ne s’est jamais démenti, le site a connu un véritable bouleversement. L’usine de Leipzig est alors étendue pour devenir un site de construction automobile complet, avec son propre atelier de tôlerie et de peinture. Lorsque l’usine a commencé à produire en février 2014, ses capacités de production annuelles du SUV compact étaient de 40 000 unités. Aujourd’hui, sa production atteint les 90 000 unités destinées au marché mondial. Il y a deux ans, de nouveaux travaux d’extension ont été entrepris, permettant au site de Leipzig d’assurer également la production complète de la gamme Panamera. Aujourd’hui, les effectifs de l’usine  sont passés à plus de 4 000 salariés. Depuis l’inauguration du site en février 2000, Porsche a investi plus de 1,3 milliard d’euros dans le développement du site de Leipzig.

     










                          Gain de puissance, châssis optimisé, confort accru
                Lancement du Porsche Macan S avec un nouveau moteur V6 turbo



Porsche complète sa gamme de SUV compacts avec une déclinaison particulièrement puissante : le Macan S. Le constructeur de voitures de sport dévoile pour l’occasion un nouveau moteur V6 turbo de 3 litres avec filtre à particules qui développe 354 ch (260 kW) pour un couple maximal de 480 Nm, soit 14 ch (10 kW) et 20 Nm de plus que la version précédente. Le Macan S gagne ainsi 0,1 s pour atteindre 100 km/h départ arrêté avec le pack Sport Chrono, à 5,1 s, et affiche 254 km/h de vitesse de pointe sur circuit. Sa consommation s’établit à 8,9 l/100 km en cycle européen corrélé (NCCE). Le Macan S bénéficie de toutes les innovations apportées à l’ensemble de la gamme, parmi lesquelles le bandeau lumineux arrière à LED ainsi que le système Porsche Communication Management (PCM) entièrement connecté avec écran tactile 10,9 pouces.

Nouveau moteur V6 avec turbocompresseur central Porsche équipe le Macan S d’un tout nouveau moteur six cylindres en V qui affiche trois litres de cylindrée. Le turbocompresseur de gaz d’échappement est placé à l’intérieur du V des cylindres : cette configuration baptisée Central Turbo Layout permet de raccourcir la distance parcourue par les gaz d’échappement entre les chambres de combustion et le système de suralimentation et de gagner ainsi en spontanéité à l’accélération. De conception Twin Scroll, le turbocompresseur contribue en outre à augmenter le couple à bas régime. Cette technologie assure en effet l’alimentation de la turbine en gaz d’échappement via des flux séparés, ce qui permet notamment de réduire considérablement les problèmes liés aux cycles d’alimentation. Également revisitée, la configuration des chambres de combustion avec injecteur central est synonyme de gain d’efficacité lors de la préparation du mélange de carburant. Le rendement par litre passe ainsi de 113 à 118 ch, et les émissions sont elles aussi réduites.

Nouveau réglage de châssis pour davantage d’équilibre Le Macan a toujours été doté d’un châssis caractéristique d’une voiture de sport, avec pneumatiques mixtes, système Porsche Traction Management (PTM) et transmission intégrale intelligente : l’ensemble de ces technologies a fait l’objet d’une optimisation pour cette nouvelle déclinaison du modèle. Ainsi, sur l’essieu avant, les anciennes jambes en acier ont été remplacées par des éléments en aluminium. Plus rigide, cette nouvelle structure en alliage léger permet de réduire les masses non suspendues. Le Macan y gagne en précision de direction et en confort d’amortissement. Le nouveau réglage des stabilisateurs contribue par ailleurs à équilibrer le comportement routier de la voiture. Comme sur la première génération, la dynamique de conduite peut être améliorée à l’aide des options suivantes : le système d’ajustement actif de l’amortissement Porsche Active Stability Management (PASM), la suspension pneumatique réglable en hauteur avec pistons à roulement optimisé et nouveau système hydraulique pour les amortisseurs ainsi que du système Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus).

Freins améliorés avec point de pression plus précis Les freins du nouveau Macan S ont fait l’objet d’un travail de développement approfondi, sensible en particulier au niveau des pédales. Le conducteur actionne désormais une pédale en tôle organique qui pèse quelque 300 grammes de moins que sa devancière en acier et actionne le maître-cylindre via une tige raccourcie. Les freins gagnent ainsi non seulement en réactivité, mais aussi en doigté grâce à la grande rigidité de la liaison et au degré de précision apporté au point de pression. L’approche encore plus sportive du nouveau Macan se traduit sur la version S par des disques de freins avant élargis, qui gagnent 10 mm de diamètre pour atteindre 360 mm et 2 mm d’épaisseur pour parvenir à 36 mm. Les nouvelles garnitures de freins sont sans cuivre. Le Macan S peut également être équipé en option des freins en céramique Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB).

Silhouette affûtée avec feux à LED et nouvelles fonctions numériques Le Macan S bénéficie lui aussi de toutes les nouveautés apportées lors du dernier relooking de la gamme, parmi lesquelles le bandeau lumineux arrière à LED en trois dimensions redessiné. Aux phares à LED de série peut être ajouté en option le système de répartition adaptatif du faisceau lumineux Porsche Dynamic Light System Plus (PDLS Plus). Désormais doté d’un écran tactile full HD de 10,9 pouces, le nouveau Porsche Communication Management (PCM) est entièrement connecté dès la version de série et comprend un module de navigation en ligne avec infotrafic en temps réel via « Here Cloud », un dispositif de connexion pour téléphone portable, deux interfaces audio et une commande vocale intelligente. La dotation de série inclut également Porsche Connect Plus avec module téléphonique LTE et lecteur de carte SIM, un hotspot Wi-Fi et un grand nombre de nouveaux services Porsche Connect.

Nouvelles options : volant Sport GT, ionisateur et assistance embouteillage Proposé en option, le volant GT Sport qui a déjà fait ses preuves sur la 911, souligne la dynamique sportive du nouveau Macan S. Le sélecteur de mode intégré au volant avec bouton Sport Response est désormais disponible sur Macan dans le cadre du pack Sport Chrono. Pour encore davantage de confort sont proposés en option la nouvelle assistance embouteillage, un pare-brise chauffant et un ionisateur d’air qui, combiné au filtre à particules fourni de série, contribue à améliorer la qualité de l’air au cœur de l’habitacle.

D’ores et déjà disponible à la commande, le nouveau Macan S est proposé à partir de 66 500 euros (prix T.T.C. incluant tous les équipements spécifiques au marché français).

Macan S : consommation de carburant en cycle mixte 8,9 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 204 g/km

Porsche Macan S launches with new V6 turbo engine

Porsche has expanded its range of compact SUVs with the addition of the powerful Macan S. The new model from the sports car manufacturer features a new three-litre V6 turbocharged petrol engine with a gasoline particulate filter.

It delivers 260 kW (354 PS; Fuel consumption combined 8.9 l/100 km; CO2emissions combined 204 g/km) and has a maximum torque of 480 Nm, representing an increase of 10 kW (14 PS) and 20 Nm compared with the previous model. When equipped with the optional Sport Chrono Package, the new Macan S accelerates from 0 to 100 km/h in just 5.1 seconds, which is 0.1 seconds quicker than the previous model. The vehicle’s top speed is 254 km/h. Its fuel consumption (NEDC-correlated) is 8.9 l/100 km. The new Macan S enjoys all the product innovations of the latest generation Macan model range. These include the LED lightbar at the rear and the new, fully networked Porsche Communication Management system with a 10.9-inch touchscreen.

New V6 engine with central turbo layout

The Porsche Macan S is now equipped with a newly developed 3.0 liter V6 turbo engine. Using the central turbo layout, the turbocharger is located in the inner V; this results in short exhaust gas paths between the combustion chambers and the turbocharger, to ensure outstanding and immediate responsiveness. The new twin-scroll turbocharger provides high torque at low engine speeds. With twin-scroll technology, the exhaust gas flows are continuously fed to the turbine wheel as separate streams significantly reducing any charge cycle disadvantages. The further-developed combustion chamber geometry with a central injector promotes efficient fuel mixture preparation. In addition to the increase in the power output per litre, from 113 to 118 PS, the emissions have also been reduced.

Newly tuned chassis for enhanced balance

As distinctively sporty as ever, the Macan’s chassis features staggered tyres and Porsche Traction Management (PTM) four-wheel drive, and has been overhauled and optimised once again as part of this model’s facelift. On the front axle, spring forks made from aluminium replace the previous steel components. The new light alloy design is more rigid and reduces unsprung mass, making the steering on the Macan more precise and improving ride comfort. Newly tuned sway bars also ensure more neutral handling. As before, the Porsche Active Stability Management (PASM) active damper control system, height-adjustable air suspension with optimised rolling pistons and new shock absorber hydraulics and Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus) are optionally available to improve the model’s driving dynamics and handling even further.

Enhanced brakes with more precise pressure point

A lot of detailed work has also gone into the brakes of the new Macan, and the driver will notice this most of all in the form of a changed pedal feel. The pedal in question weighs around 300 g less than the previous steel part, and acts on the brake master cylinder via a shortened lever arm. This results in a more immediate brake response, and the driver can also feel a very precise pressure point because of the firm connection. The even more sporty approach in the new Macan S is reflected in the larger front brake discs, with disc diameter increased by 10 mm to 360 mm, and disc thickness growing 2 mm to 36 mm. All new brake pads are copper-free. The Macan S can also be equipped with the optional Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB).

A more streamlined design with full LED lights and new digital functions

The Macan S also benefits from all the innovations included in the latest facelift, including a three-dimensional rear LED lightbar. The headlights are LED as standard, and the optional Porsche Dynamic Light System Plus (PDLS Plus) system can be used to control light distribution adaptively.

The new Porsche Communication Management (PCM), which now features a 10.9-inch full-HD touchscreen, is fully networked as standard and includes online navigation with real-time traffic information through “Here Cloud”, mobile phone connection, two audio interfaces and intelligent voice control. Other features on-board as standard include Porsche Connect Plus (with LTE phone module and SIM card reader), a Wi-Fi hotspot and an array of new Porsche Connect services.

New options: GT sports steering wheel, ioniser and Traffic Jam Assist

The optional GT sports steering wheel, which appears in the 911, bolsters the sporty interior design of the Macan S. The mode switch integrated into the steering wheel – including the Sport Response button – is part of the optional Sport Chrono Package. For added comfort and convenience, it is possible to optionally include the new Traffic Jam Assist, a heated windshield and an ioniser which, in conjunction with the fine particulate air filter fitted as standard, improves the quality of the air inside the vehicle.

Macan S: Fuel consumption combined 8.9 l/100 km; CO2emissions combined 204 g/km

Macan: Fuel consumption combined 8.1 l/100 km; CO2 emissions 185 g/km

 

 

 

 

 


Huitième génération d’une icône : première mondiale à Los Angeles
Nouvelle Porsche 911 : plus puissante, plus rapide, numérique


 

C’est à la Cité des Anges que la huitième génération de la Porsche 911 fait sa première apparition. Présenté en exclusivité mondiale à l’occasion de la soirée qui précède l’ouverture officielle du L.A. Autoshow, le salon de l’automobile de Los Angeles, le nouveau modèle perpétue la tradition en s’imposant d’emblée comme une référence absolue en matière de sportivité. Fidèle au design emblématique de la marque, avec toutefois une silhouette nettement plus athlétique et un aménagement intérieur entièrement revisité, qui se caractérise notamment par son écran tactile de 10,9 pouces, la nouvelle 911 affiche un caractère intemporel et résolument moderne. Avec ses systèmes de réglage du châssis intelligents, son assistance à la conduite innovante, la huitième génération de la 911 permet à la sportive classique à moteur arrière, qui doit sa renommée notamment à sa formidable dynamique de conduite, d’entrer de plain-pied dans l’ère du numérique.



Bénéficiant des derniers développements techniques, les nouveaux moteurs à plat turbocompressés 6 cylindres sont plus puissants que jamais. Ainsi, les versions S délivrent 450 ch (331 kW). L’optimisation du système d’injection d’essence et la nouvelle configuration des turbocompresseurs et du système de refroidissement de l’air de suralimentation améliorent le rendement du moteur. La transmission est assurée par la nouvelle boîte à double embrayage 8 rapports. Le nouveau modèle est également doté du Porsche Wet Mode, un mode de conduite conçu pour améliorer la sécurité sur route humide, de l’assistance à la vision nocturne avec caméra thermique et de solutions complètes de connectivité, utilisant les ressources de l’intelligence distribuée. Trois offres numériques exclusives viennent compléter la dotation de la Porsche 911 : l’application « Porsche Road Trip », pour des excursions exceptionnelles, l’assistant personnel « Porsche 360+ » et le programme connecté « Porsche Impact », qui permet de calculer les émissions de CO2 pour permettre au conducteur de compenser son empreinte carbone.

Modèles Carrera S : une puissance de 450 ch
Le moteur boxer turbocompressé 6 cylindres des versions 911 Carrera S* et 911 Carrera 4S* développe désormais 450 ch (331 kW), soit 30 ch (22 kW) de plus que son prédécesseur. Les deux versions S de la 911 franchissent en moins de 4 secondes les 100 km/h départ arrêté : la version Coupé à propulsion passe le 0 à 100 km/h en 3,7 s, la 911 Carrera 4S à transmission intégrale en 3,6 s. Les deux modèles gagnent ainsi 0,4 s par rapport à leur devancière respective. Le pack Sport Chrono, proposé en option, permet de gagner 0,2 s supplémentaire. La 911 Carrera S atteint désormais 308 km/h en vitesse de pointe sur circuit, la version à transmission intégrale affiche quant à elle 306 km/h au compteur. La consommation de carburant de la 911 Carrera S s’établit à 8,9 l/100 km en cycle européen corrélé (NEDC), celle de la 911 Carrera 4S à 9,0 l/100 km.

Un langage stylistique univoque, un caractère affirmé
Entièrement repensé, le design extérieur met en valeur le gain de performance de la 911 Type 992. Les passages de roue nettement plus larges accueillent des jantes de 20 pouces à l’avant et de 21 pouces à l’arrière. L’arrière, dont la largeur est désormais homogène sur tous les modèles de la gamme, contraste avec la silhouette plus affûtée de la voiture, au niveau de l’habitacle. À l’avant, la caisse s’est élargie de 45 mm. Les poignées de porte affleurantes, qui se déploient électriquement, soulignent la ligne d’épaule cintrée et épurée. Entre les nouveaux blocs optiques à LED, le capot avant présente une échancrure marquée qui n’est pas sans rappeler le design des premières générations de 911. L’arrière se caractérise, sur tous les modèles de la gamme, par un spoiler adaptatif nettement plus large et un fin bandeau lumineux qui traverse d’un trait toute la largeur. À l’exception des boucliers avant et arrière, la coque est désormais entièrement en aluminium.

De conception entièrement nouvelle, l’habitacle se caractérise par les lignes franches et rectilignes de la planche de bord et du combiné d’instruments placé en retrait, comme une réminiscence des 911 des années 1970. Le compte-tours central, emblématique de Porsche, est encadré par deux écrans numériques fins et sans encadrement. Désormais d’une largeur de 10,9 pouces, l’écran central du Porsche Communication Management (PCM) offre, grâce à sa nouvelle architecture, une interface de commande rapide et sûre qui permet au conducteur de rester concentré sur la route. En dessous de l’écran central se trouve un pavé de commande compact comprenant cinq touches d’accès direct aux principales fonctions. À l’heure de l’avènement du numérique, la 911 ouvre la voie à l’avenir en étant connectée en permanence et en proposant de nouveaux services et fonctionnalités. Ainsi, le PCM comprend notamment de série un système de navigation en ligne, fonctionnant selon le principe de l’intelligence distribuée, ainsi que le module Porsche Connect Plus.

Nouveaux systèmes d’assistance à la conduite : plus de sécurité et de confort
Porsche a développé, en exclusivité mondiale, le système Wet Mode qui équipe de série le nouveau modèle. Ce système permet de détecter l’état de la chaussée. En cas de chaussée humide, les systèmes de gestion de la stabilité et de la motricité sont préconditionnés pour pouvoir intervenir rapidement en cas d’activation. Le conducteur, qui est alerté de l’état de la chaussée, peut alors optimiser la sécurité du véhicule en choisissant le mode adéquat via le bouton dédié ou le sélecteur de mode au volant (pack Sport Chrono). Également fournis de série, les systèmes d’assistance anticollision et d’assistance au freinage utilisent une caméra pour identifier les risques de collision avec des objets en mouvement sur la chaussée et procèdent, si nécessaire, à un freinage d’urgence. Pour la première fois sur la 911, une assistance à la vision nocturne avec caméra thermique est proposée en option. Disponible sur demande, le régulateur de vitesse adaptatif offre un système de contrôle automatisé des distances de sécurité, une fonction Stop and Go, une protection réversible des occupants et une nouvelle fonction d’arrêt d’urgence autonome.

Sur le marché français, la 911 Carrera S est proposée à partir de 122 255 euros et la 911 Carrera 4S à partir de 130 175 euros. Ces prix s’entendent T.T.C. et comprennent les équipements spécifiques au marché. Les nouveaux modèles sont d’ores et déjà disponibles à la commande.

Offre numérique : « Road Trip », « 360+ » et « Impact »
L’application « Porsche Road Trip » propose une sélection des plus belles routes du monde pour permettre aux amateurs de conduite automobile de planifier et d’organiser des excursions en voiture. L’application indique également à l’utilisateur les plus beaux panoramas, les meilleurs restaurants ainsi que les hôtels et les hébergements disponibles sur l’itinéraire. L’application « Porsche 360+ » permet de goûter à l’art de vivre Porsche, à toute heure et en tout lieu. Il s’agit d’un assistant personnel intelligent, disponible 24 heures sur 24, qui permet de simplifier le quotidien et de proposer des expériences exceptionnelles.


L’application « Porsche Impact » est un système de mesure de la quantité de CO2 émise par la voiture. Ainsi, le conducteur peut contribuer à compenser financièrement son empreinte carbone. Le client peut choisir dans quel projet de protection du climat certifié il souhaite investir. Les projets d’investissement dans le développement durable proposés concernent les énergies éolienne, hydroélectrique et solaire, mais aussi la protection des forêts, et ce partout dans le monde.


 

The eighth generation of an icon: World Premiere in Los Angeles

The new Porsche 911: more powerful, faster, digital
 


Sensation in Los Angeles: the Porsche 911 is now entering the eighth generation. The new 911 celebrated its world premiere on the eve of the L.A. Auto Show. It continues to set the standard when it comes to exclusive sportiness. Unmistakably committed to the Porsche design DNA, a much more muscular look, and an interior featuring a 10.9-inch touchscreen monitor, the new 911 is timeless – and modern. Intelligent control and chassis elements as well as innovative assistance systems combine the masterfully uncompromising dynamism that the classic rear-engine sportscar is famed for, with the demands of the digital world.

The next generation of flat-six turbocharged engines has been further developed and is more powerful than ever before, with 331 kW (450 PS) in the S models. The drive efficiency has been increased by way of an improved injection process and a new layout for the turbochargers and charge air cooling system. The power is delivered by a newly developed eight-speed dual-clutch transmission. Additional highlights include the new assistance systems, including Porsche Wet mode to make driving on wet roads even safer, and Night Vision Assist with thermal imaging camera, as well as comprehensive connectivity – which now also uses swarm intelligence. The 911’s features are rounded off by three exclusive digital offerings: the Porsche Road Trip app for extraordinary tours, the Porsche 360+ personal assistant, and the web-based Porsche Impact emissions calculator for neutralising your individual carbon footprint.

Carrera S models start from 450 PS
The turbocharged flat-six engine of the 911 Carrera S* and 911 Carrera 4S now produces 331 kW (450 PS). This corresponds to an increase of 22 kW (30 PS) compared with the previous model. Both 911 models beat the four-second mark for acceleration from zero to 100 km/h: the rear-wheel-drive Coupé needs 3.7 seconds and the 911 Carrera 4S with all-wheel drive just 3.6 seconds. This makes both cars 0.4 seconds faster than the previous model in each case. This advantage is increased by a further 0.2 seconds with the optional Sport Chrono Package. The top speeds are now 308 km/h (911 Carrera S) and 306 km/h for the all-wheel-drive version. The fuel consumption (NEDC-correlated) of the 911 Carrera S is 8.9 l/100 km, while the 911 Carrera 4 S records this figure as 9.0 l/100 km.

Clear design language, unmistakable identity
The exterior design is completely new and emphasises the leap in performance for the 911 type 992. Significantly wider wheel housings arch over the 20-inch front wheels and 21-inch rear wheels. The rear end is now the same width across all models, highlighting the slimline centre section. At the front, the body is 45 mm wider. Flush integration of the electrical pop-out handles in the doors emphasises the tapered and smooth side contour. Between the new LED headlights, a bonnet with a pronounced recess evokes the design of the first 911 generations. The rear is dominated on all models by the significantly wider, variable-position rear spoiler and the seamless, elegant light bar. Apart from the front and rear sections, the entire outer skin is now made from aluminium.

The completely new interior is characterised by the clear and straight lines of the dashboard with recessed instruments. The 911 models from the 1970s provided the inspiration here. Alongside the central rev counter – typical for Porsche – two thin, frameless freeform displays supply information to the driver. The centre screen of the PCM is now 10.9 inches, and can be operated quickly and without distraction thanks to the new architecture. Located underneath this there is a compact switch unit with five buttons for direct access to important vehicle functions. In terms of digitalisation, the 911 takes the next step into the future with permanent connectivity as well as new functions and services. The standard PCM features include online navigation based on swarm data as well as Porsche Connect Plus.

New assistance systems increase safety and comfort
In a world first, Porsche has developed Wet mode, included as standard. This function detects water on the road, preconditions the control systems accordingly and warns the driver, who can then set up the vehicle for a particular emphasis on safety, by simply pushing a button or using the mode switch on the steering wheel (Sport Chrono Package). The warning and brake assist system, also fitted as standard, detects the risk of collisions with moving objects and initiates emergency braking if necessary. Night Vision Assist with a thermal imaging camera is optionally available for the 911 for the first time. The adaptive cruise control option includes automatic distance control, stop-and-go function, reversible occupant protection and an innovative autonomous Emergency Assist function.

The 911 Carrera S costs from 120,125 euros in Germany and the 911 Carrera 4S from 127,979 euros, including VAT and country-specific equipment. The new models can be ordered now.

Digital applications: “Road Trip”, “360+” and “Impact”
“Porsche Road Trip” supports car enthusiasts in planning, organising and navigating special trips. The curated routes it offers include exclusive hotel and restaurant recommendations as well as points of interest and viewpoints along the route.

“Porsche 360+” has the goal of allowing the customer to enjoy the Porsche experience even while away from the vehicle; the heart of “Porsche 360+” is a personal lifestyle assistant that is available to customers around the clock. The assistant is intended to make everyday life easier and exclusive experiences possible.

“Porsche Impact” is an emissions calculator. It calculates the financial contributions that Porsche customers can pay to offset their CO2 footprint. They themselves can choose the internationally certified climate projects in which to invest. The projects available are spread out all over the world and focus on wind, hydro and solar power, as well as forest protection.


Image material available in the Porsche Newsroom (http://newsroom.porsche.de) and in the Porsche media database (https://presse.porsche.de)


*The consumption and CO2 emission values were determined in accordance with the new Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure (WLTP). The NEDC values derived from this should continue to be specified for the time being. These values cannot be compared to the values determined in accordance with the NEDC measuring procedure used up to now.

 

 

 

 



Moteur V8 biturbo de 460 ch, châssis sport et dotation en équipements enrichie
La gamme Panamera s’agrandit avec l’arrivée de deux modèles GTS.


La gamme Panamera s’enrichit de deux nouveaux modèles résolument sportifs : la Panamera GTS et la Panamera GTS Sport Turismo. Les deux modèles GTS sont équipés d’un puissant moteur V8 biturbo de 4 litres (460 ch/338 kW), de systèmes de châssis optimisés pour une meilleure dynamique de conduite, avec notamment la suspension pneumatique à trois chambres, et sont dotés d’éléments de design exclusifs et d’un pack performance unique. Ainsi, les nouveaux modèles GTS bénéficient de série du Pack SportDesign, avec sa teinte de carrosserie rehaussée d’éléments en noir (finition brillante) et d’un habitacle élégant où prédomine l’Alcantara. En outre, Porsche a étendu son offre de systèmes de confort et d’assistance à la conduite, en intégrant notamment l’affichage tête haute entièrement configurable sur toute la gamme Panamera.

Porsche has added two extra sporty models to its Panamera range. With a powerful performance from the four-litre V8 biturbo engine (338 kW/460 hp), extra dynamic chassis systems including three-chamber air suspension, and their own unique design elements and equipment, the Panamera GTS and Panamera GTS Sport Turismo harness a one-of-a-kind performance package. For example, the Sport Design package with black exterior elements and large Alcantara surfaces in the interior is included as standard. What’s more, Porsche has expanded its portfolio of comfort and assistance systems to include a head-up display with various configuration options for the entire Panamera range.

Émotion et efficience : V8 biturbo de 460 ch et système d’échappement sport
Les deux nouveaux modèles Panamera GTS se distinguent en premier lieu par leur moteur V8, de quatre litres de cylindrée pour 460 ch de puissance (338 kW) et 620 Nm de couple maximal. Dotés de série du système d’échappement sport, les deux modèles GTS allient une sonorité riche en émotions à une expérience de conduite sportive. Par rapport à son prédécesseur, le moteur biturbo, équipé d’un filtre à particules essence, offre un gain de puissance de 20 ch (15 kW) et un surcroît de couple de 100 Nm. Avec le pack Sport Chrono fourni de série, la Panamera GTS et la Panamera GTS Sport Turismo franchissent les 100 km/h départ arrêté en 4,1 s. La Panamera GTS atteint une vitesse de pointe de 292 km/h ; la version Sport Turismo, quant à elle, atteint 289 km/h. La force motrice est transmise sans rupture de couple aux quatre roues grâce au système de gestion de la motricité (PTM) via la boîte à double embrayage 8 rapports PDK. Les performances exceptionnelles de la voiture se combinent à une consommation mixte de seulement 10,3 l/100 km (Sport Turismo : 10,6 l/100 km) (se reporter aux notes de bas de page en fin de communiqué). Les émissions de CO2 sont de 235 g/km (Sport Turismo : 242 g/km).

Performance et confort : châssis sport avec suspension pneumatique à trois chambres Conçus pour mettre en valeur le caractère sportif des modèles Panamera GTS, les systèmes de châssis offrent une conduite résolument dynamique. La suspension adaptative à trois chambres, fournie de série, permet d’optimiser le réglage de la fermeté. Le châssis sport des deux modèles GTS a été abaissé de 10 mm, et le système de gestion active de la suspension (PASM) a été optimisé afin d’offrir davantage de sportivité. Il en résulte une dynamique latérale remarquable. Les dimensions généreuses des freins (390 mm de diamètre à l’avant, 365 mm à l’arrière) permettent de bénéficier d’une force de freinage optimale.

Finition GTS : le Pack SportDesign avec ses accents de couleur noire Par rapport à leurs prédécesseurs, les nouveaux modèles Panamera GTS ont vu leurs équipements de série s’étoffer considérablement. Le Pack SportDesign, avec les éléments en noir (finition brillante) rehausse la teinte de carrosserie au niveau des boucliers avant et arrière, et agrémente la voiture de nombreux éléments de contraste qui accentuent son caractère athlétique. Les modèles GTS sont chaussés de série de jantes 20 pouces en alliage léger, au design Panamera. L’habitacle est habillé d’Alcantara noir et orné d’inserts en aluminium anodisé. L’équipement de série inclut également un volant Sport multifonction chauffant, avec palettes de changement de vitesse et revêtement Alcantara, mais aussi le module Connect Plus avec ses nombreux services numériques. Avec le pack intérieur GTS, proposé en option, la voiture peut être personnalisée avec différents éléments de design, notamment un compte-tours, des coutures décoratives et des monogrammes GTS en couleur contrastante Rouge Carmin ou Craie.

Une première pour la Panamera : affichage tête haute entièrement configurable Les modèles GTS offrent toutes les innovations dont béné